Carnet de voyage

Lardi's adventures in New Zealand

Par
40 étapes
55 commentaires
1
Par Lardi
Voici mon blog qui racontera mes aventures à travers la NZ et où vous pourrez voir de beaux paysages et rencontres !
Septembre 2017
53 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ça y est! L'aventure a commencé! Départ de Brussels direction Bangkok avec 11h d'avion à l'aller. Tout s'est bien passé même si j'ai du chipoter pour trouver le shuttle bus que je n'ai finalement pas pris j'ai donc opté pour le métro (bondé à cette heure) avec 31 degrés à 8h du matin... Malgré la chaleur j'ai pu visiter un avant-goût de la Thailande et en particulier Bangkok.

The golden buddha - Traimit Royal Temple
The golden buddha - Traimit Royal Temple
2
Golden Buddha & Vue du Prime Hotel Central Station sur Hua Lampong railway

Petite visite matinale aux environs de l'hôtel avant le check-in proprement dit à l'hôtel ! On peut voir sur une des photos une école avec des enfants qui portent toujours la tenue de l'institution. A la fin vous voyez la gare des trains de Hua Lamphong.

• • •

Direction Chinatown

Rue principale sur la Yoawarat Road ainsi que les quartiers plutôt défavorisés de Bangkok et le Bangkok River Park Condominium 
• • •

Direction Wat Phra Kaew - Le temple d'Emerald en passant par le Memorial Bridge et l'église catholique "Church of Santa Cruz"

Trop chaud pour continuer de marcher je demande au Tuk-Tuk de me déposer au temple 

Wat Phra Kaew - Le temple d'Emerald

Oui il fait chaud ! 33° et 42° ressenti ! 

Direction Golden Mount (Wat Saket) en Tuk-Tuk et retour à Hua Lumpong

Enfin, vue de la terrasse de l'hôtel et sur le Golden Buddha et la gare de Hua Lumpong de nuit

On peut entendre vers 18h les chants de prière des moines bouddhistes depuis l'hôtel 
3

Thanks for the city trip

4

Ce matin, direction Auckland City et le Ferry. En chemin je croise différents bâtiments notamment l'université d'Auckland et l'église Saint-Andrews.

Auckland University - Alten Reserve - Ferry Terminal - To Devonport avec vue sur Auckland et sa Sky Tower 
5

Arrivée à Devonport, je me dirige vers la plage pour prendre la température de l'eau et puis je vais au centre de la ville. Là, je croise une librairie qui vend de vieux livres dont notamment toutes les sortes de livres que Tolkien a rédigé. Je vais ensuite vers le haut de la ville (la Nouvelle-Zélande ça grimpe, on dirait San Francisco) ! Je vais au Mount Victoria Reserve, ça grimpe encore plus, pour voir le paysage d'en haut et l'autre côté de Devonport. On aperçoit également au loin "Rangitoto Island Scenic Reserve". Je redescends ensuite pour aller vers l'ouest où je vois les bateaux de la marine ainsi que d'anciennes armes de guerre.

Devonport - Mount Victoria Reserve - Devonport Domain & Beach - Naval Base 
6
Onehunga Mall - Queen Street - Sky Tower on the Background - All blacks (Champions of the World) - Room 19 (Haka Lodge)

Auckland est une chouette ville avec des rues bien dénivelées mais de très beaux endroits. Les gens sont sympas et on se promène sans soucis malgré son immensité. C'est courant d'ailleurs d'avoir un bonjour de la part des passants ce qui fait toujours plaisir.

Les Kiwis demandent toujours, quand vous venez vers eux, comment vous allez. Ils ne répondent pas juste bonjour comme on pourrait le faire mais ils vous demandent toujours comment ça va, si la journée/soirée s'est bien passée. Je trouve cela vraiment agréable.

Demain, direction le car rental pour prendre le van pour me diriger vers le nord de la North Island.

7

Premier voyage avec mon van direction Waipoua Forest ! Un vent assez impressionnant et ... de la pluie ! Plus je vais en hauteur et plus j'arrive en forêt moins j'ai de réseau... Finalement, j'arrive à mon campement. On m'indique par où aller après mon enregistrement. Je m'installe sur un emplacement, je défais mon sac, je range tout et puis je vais démarrer pour aller voir le Big Tree appelé "Tane Mahuta" The Lord of the Forest. Sauf que... je me suis embourbé dans l'herbe car c'était super humide et je patinais... Deux personnes viennent à mon secours, et le monsieur du camping aussi. On arrive à la dégager et je me sens bien bête... Anika, qui fut la 1ère à m'aider, me propose d'aller voir l'arbre avec elle pour calmer mes émotions ! On y va donc et je vous laisse découvrir les photos ainsi que celles du camping. Vous apercevrez aussi Christophe qui m'est également venu en aide. Bien évidemment, à mon retour, j'ai changé de place !

8

Petite escale avant d’aller sur Cape Reinga. Je m’arrête à Pukenui au campement et j’en profite pour aller boire un verre au Take Away à 200m. J’avais pour mission de donner un porte-clé de la part d’Anika à Bernz, qu’elle a rencontré quand elle faisait son voyage dans cette partie de l’île. Par la même occasion, j’ai rencontré 3 maoris dont un père et sa fille qui sont venus s’asseoir avec moi. Ils m’ont proposé de manger leurs pizzas avec eux. J’ai donc passé une partie de la soirée en leur compagnie. C’était super sympa de leur part !

9

Départ pour Cape Reinga, je m’arrête au Giant Sand Dunes de Te Paki. Une étendue de dunes de sable d’une hauteur incroyable. Je n’avais jamais vu ça ! Avec 3 autres personnes, on a cherché comment les grimper avec la petit rivière qui passait. C’est finalement pieds nus qu’on y arrive sans trop se mouiller !

• • •

Ensuite, je suis allée vers le phare de Cape Reinga qui représente le croisement entre la mer Tasman et l’océan Pacifique Sud. J’ai eu de la chance niveau temps, quand je suis arrivée plein soleil, quand je partais, le vent se levait j’avais même du mal à remonter et quand je me suis installée dans le van, gros nuages gris et pluie. Le temps change en 5min dans ce pays, c’est dingue !

• • •

Enfin, direction Kerikeri pour le campement, je me suis arrêté à Taipa et à Cable Bay (mer) juste pour la vue et puis à Kaeo (vallée) ainsi que l’endroit où je campe à Kerikeri.

10

Après avoir passé la nuit à Kerikeri, me voilà partie vers les Rainbow Falls et le Rewa’s village. Le Rewa’s village est une réplique d’un village Maori de pêche. On peut y trouver les armes et les vêtements qu’ils se fabriquaient et on peut apercevoir les maisons ancestrales, les endroits où ils stockaient la nourriture, là où ils faisaient à manger etc. On peut aussi voir un canoë de pêche ! Les maoris sont les pros des plantes médicinales, on en voit quelques-unes sur le parcours.

Ensuite il y a le Stone Store, un magasin comme son nom l’indique en pierre. Les vendeuses sont habillées avec des vêtements d’antan et il y a plein d’ustensiles en bois ainsi que des savons, des jouets pour les enfants, des plumes de calligraphie et autres. Le village est super beau, on a l’impression de ne pas être dans la même époque ! Il y a aussi l’église St James, pas très grande mais très mignonne !

Toujours dans le même endroit, le parc est splendide, j’ai pris le Kerikeri Track pour aller voir les Wharepuke Falls et the Historic Power House. Pas très très long mais vraiment beau à voir. J’ai pique-niqué dans le parc et me suis ensuite dirigée vers le centre pour faire un tour.

11

En allant vers Pahia, je me suis arrêtée aux Haruru Falls, plus petites que celles de Kerikeri mais tout aussi jolies. J’ai repris la route vers Pahia, une superbe petite ville en bord des Bay of Islands où je me suis arrêtée prendre quelques photos, un chocolat chaud et où j’ai discuté avec une dame qui était très sympa ! La deuxième à me demander si je venais d’Allemagne ! Comme quoi mon accent n’est pas si francophone que ça hihi. J’y ai trouvé un super manteau WATERPROOF chose non négligeable que je n’avais pas eu l’occasion de trouver avant mon départ !

J’ai repris la route vers Whangarei pour voir les chutes également là-bas. Très sympa et même plus grandioses comparées à celles de Kerikeri et d’Haruru. On se sent petit à côté ! Comme vous le voyez, j’ai eu de la chance 3 jours pour le temps. Et je vois selon les prévisions que les 2 prochaines journées ne seront pas mal aussi. Vivement !

• • •

Levée à 9h, gros dodo qui fait du bien, je vais déjeuner au lounge du camping et je prends ensuite la route vers le Mont Parihaka. Je gare le van et me voilà en marche pour 1065m et ça fait que monter ! J’arrive au sommet non sans avoir super chaud. Je profite un peu, je croise une Australienne qui est venue rendre visite à sa famille. Elle prend une photo de moi avec vue sur Whangarei, merci à elle, et je redescends dans le sens opposé. Je me dirige ensuite vers le A.H. Reed Memorial Kauri Park. Là aussi on voit des super grands arbres avec le 2e plus grand comparé à celui de Waipoua Forest. On aperçoit aussi sur une des photos le pont de Whangarei qui est un pont qui "bascule" ça change des habitudes !

Je vais ensuite sur Ocean Beach, sable blanc, mer turquoise. Je m’y resource un petit peu et j’en profite pour y pique-niquer.

Ensuite, direction Waipu, où je vais loger, et où je m’arrête prendre un Cappuccino et un triple choc mud cake. Je vais ensuite vers le camping m’installer. Dans le pub à côté du camping le « Waipu Hotel », je commande à boire : une « Tui Dark Beer » pas mauvaise du tout. J’en profite pour recharger les batteries c’est vrai et en même temps j’écoute la musique toute chill du bar et je regarde les dames et messieurs jouer au billard. Beaucoup de personnes plus âgées, on sent qu’on est dans un village typique en bord de route sur la State Highway #1. Ca fait du bien de se poser un peu, j’ai beaucoup roulé depuis que je suis partie le 9 septembre. J’ai cumulé environ 1.000km avec le van et même si les paysages sont splendides et que je n’ai envie de rien rater, pouvoir souffler un peu fait un bien fou.

12

Ce matin, après avoir pris une bonne douche bien chaude, j’ai repris le van direction les Waipu Caves. Le but étant de voir les Glowworms. Quand j’arrive sur place, je chausse les bottes, je prends la lampe frontale, je mets un manteau, et hop je vais en direction de l’entrée. Une fois dedans, j’aperçois les stalactites et stalagmites mais pas encore de glowworms. J’avance encore plus loin dans la caverne, j’ai les pieds dans l’eau mais la rivière n’est pas très haute donc je peux y aller sans soucis. Je fais environ 100m et je me rends compte que j’ai plein de glowworms au-dessus de moi et même un à mes pieds. Je coupe la lampe frontale et je fais quelque photos souvenirs (la plupart des grottes encadrées ne permettent pas les photos, ici, comme ils disent, c’est à nos risques et périls donc on fait un peu ce qu’on veut).

Je reprends la route sur ce qu’ils appellent les routes non pavées… En gros c’est que des pierrailles et on se croirait dans les gorges du Tarn sauf que c’est pas goudronné haha ! J’adore faire 5 à 7km à cette allure ! Mais ça en valait la peine, de belles petites chutes, très facile d’accès à pied.

The Sawmill Brewery (Brasserie à Matakana). Je savais avant d’y aller que les visites ne se faisaient que le we mais j’avais tout de même envie de passer voir ce que c’était, en bonne Belge que je suis ! Et c’est avec un réel plaisir que j’ai gouté leurs bières ! Un choix multiple de 5 bières de 180ml chacune à gouter dont voici leurs petits noms : I Love Ugly XPA / Hoppy Wit (a Belgian style) / Red IPA / Weizenbock / The Doctor. Je commence à déguster avec en plus des frites, que demander de plus !!! La serveuse est super sympa et la deuxième qui s’occupe de la partie bouffe vient de Hollande mais malheureusement pour elle j’en touche pas une en Néerlandais !!! A part ça, super chouette endroit, tout cosy, j’adore, et mes petits bières aussi !

13

Bonjour les loulous ! Je vous montre quelques photos du camping parce que je trouve que c’était bien fait les petites maisons de style western ! Ce matin, j’ai dû aider mon voisin à démarrer son van, la batterie faisait des siennes. Toute la mécanique se trouvait sous le siège passager, j’avais jamais vu ça !

Ensuite vous verrez le « Wilson Cement Work » ou pour être plus précise : « Wilson’s Hydraulic Lime and Cement Works Ruins » ! Donc, si j’ai bien compris, au début de la guerre 14-18, l’Australie devait faire face à un blocage en approvisionnement en ciment à cause des Allemands qui les en empêchaient. En Octobre 14, les bateaux à vapeur étaient régulièrement chargés à Mahurangi dans les ports australiens avec des cargos de ciment provenant de Wilson Portland Cement Company Ltd dont voici les ruines.

Cap ensuite sur Honey Centre Warkhouse où on peut voir dans le magasin des abeilles en action, et où, forcément, il y a plein de produits dérivés allant du miel (logique) aux crèmes, lotions, savons et autres.

Ensuite, go to Orewa Beach. Superbe endroit, une très grande plage avec des gens qui font du kitesurf, j’en profite pour y boire un café et faire le tour du centre ville. Après ma pause midi, j’irai vers Takapuna où je dormirai avant de changer de van demain matin à Auckland.

Je vais ensuite à Takapuna au camping. Un peu cher mais quel endroit superbe. Je suis à 50m de l’océan, je vais tremper mes pieds dans l’eau, brrr, c’est froid mais quelle vue !!! Il fait plein soleil, la t° est très bonne, c’est génial. Plus qu’à profiter !

14

16/09/17 : D-Day for the All Blacks game ! Je me dirige vers le North Harbour Stadium plus connu sous le nom de QBE Stadium. Déjà grandiose de se trouver là ! J'adore ! Je passe l'entrée Gate A je vais vers le Block 8 et je suis super bien installée. J'en profite qu'il soit tôt pour manger un bout et boire un verre. Ensuite, pre-game, le chant typique des Maoris habillés avec leur costume de coutume. Arrivée sur le terrain du ballon du match via Hélico (grandiose) et le moment tant attendu... Le Haka !!! Pouvoir le voir en vrai et au domicile des All Blacks c'est quand même juste super sympa! Kick-off à 7:35 pm et c'est parti pour un match exceptionnel avec des passes dans le dos, des interceptions, 6 "ola" d'affilées de la part du public, bref, une terrible ambiance dont voici quelques photos (les 2 dernières sont des photos prisent par des officiels mais que je trouvais très belles).

15

Aujourd’hui, départ pour Cathedral Cove avec le Big van, faudrait que je lui trouve un ptit nom à celui-là. Aussi galère d’y arriver qu’à Waipoua, des lacets, des lacets, des lacets avec une moyenne de 40km/h mais une super belle vue. Quand j’arrive sur place, je gare le van, juste devant la plage (so beautiful) et je me mets à marcher en direction de l’arche que l’on retrouve dans le film « Le monde de Narnia. » Après 40min de marche sur les hauteurs via un petit track sympa, me voilà près de l’arche, sur le sable blanc, la mer turquoise en fond. Que c’est beau ! Quand je reprends le chemin du retour, je marche un peu moins vite qu’à l’aller, ça monte et ça descend ce bête chemin !!! Je retourne m’installer dans mon van, je prends un livre et je me mets à lire.

Arrive un gars qui m’interpelle pour savoir si je vais à l’arche mais comme j’ai déjà été je n’y retourne pas une deuxième fois. On discute un peu, il s’appelle Jo (Joseph) et vient de l’Iowa (United States) et bosse ici dans une apiculture. Son Visa se termine en décembre mais il a déjà visité le pays. Il part pour l’aprem faire sa visite, de mon côté je dîne et je profite de l’aprem, tranquille, il fait beau, rien à dire. Quand il revient, je suis toujours là et il me propose de goûter une liqueur qu’il a acheté dans un village pas loin d’ici. Du coup on se prend un p’tit verre et finalement il me propose qu’on aille boire une bière à la brasserie du coin. Finalement, on se mange aussi une pizza, comment résister à la tentation (entre des nouilles avec de l’eau chaude « home made » et une pizza divine hihi). Ca faisait du bien de recroiser quelqu’un, ça faisait un moment que je n’avais plus trop rencontrer de voyageurs. Dommage qu’il ne puisse pas m’accompagner, comme il l’a dit lui-même, il a son job sinon il serait bien venu avec !

Le lendemain matin, je vais à Hot Water Beach, comme la Nouvelle-Zélande est un pays volcanique, il y a des sources d’eau chaude un peu partout, j’en ai donc profité pour faire trempette et franchement y a des endroits où limite ça brule tellement c’est chaud !!! L’endroit était vraiment très joli, de vraies belles vagues de surfeur mais je pense que ce n’est pas encore vraiment la saison, la mer est fraîche !

16

Direction Matama, ou plutôt… Hobbiton !!! Et oui, le village tant attendu des Hobbits. Aujourd’hui, j’ai juste fait la route jusque là et je me suis promené dans la ville. Demain matin à la première heure, je visite le village qu’on a tous déjà vu dans « The Lord of the rings » donc je me réjouie un peu quand même.

Arrive la fameuse et tant attendue visite que tout le monde veut faire quand il va en Nouvelle-Zélande ! Le village des Hobbits, nos amis Sam et Frodon et le chemin pris par Gandalf à son arrivée. Bien entendu, j’ai canardé de photos, je fais donc une grosse sélection de celles-ci et vous montre celles qui sont, je pense, les plus attendues. La visite était très chouette, la dame nous a expliqué comment ils ont fait pour que les hobbits paraissent plus petits et donc les stratégies pour que Gandalf paraisse très grand, notamment de par la taille des portes, les décors en général, c’est tout petit même pour moi (je vous devance avant toutes remarques ahah !!!). Beaucoup d’arbres, de vergers et autres ont été planté pour le décor et construit pour que cela corresponde à ce que ce chez Sir Peter Jackson voulait. La guide m’expliquait que, parfois, il passe à l’improviste pour voir le village car tout changement doit être demandé à Jackson ! Le plus « drôle » c’est de se dire que, si on ouvre les portes, il n’y a finalement rien dans les maisons, juste la structure ne bois pour faire tenir. Pour Frodon, la porte est légèrement entrouverte et il n’y a que les 1 ou 2 premiers mètres qui sont décorés, sinon il n’y a rien d’autres. On ne le voit peut-être pas sur la photo mais les pommiers par exemple sont également tout petits ainsi que les échelles. A la fin de la visite, on a la chance d’avoir une bière offerte au « Green Dragon » où Sam, Frodon, Merry et Pippin sont également en train de pinter dans le film J Beaucoup de personnes trouvent la visite chère, mais les frissons qu’on ressent quand la petite chanson se met en marche quand on arrive avec le car dans « The Shire » (la Comté) nous montrent juste qu’on a bien fait de venir jusque-là.

Ensuite, j’ai été aux Waitomo Caves, on ne peut pas faire de photos à l’intérieur mais ils font un « montage » de photos pour avoir une idée. On rentre dans une grotte avec un guide Maori qui nous explique la formation des stalagmites/tites des colonnes et qui nous montrent également les Glowworms tant attendu. On prend ensuite un bateau qui nous mène par la suite vers l’extérieur. A l’intérieur, le guide tape du pied un bon coup sur le bateau et les Glowworms s’intensifient car ils réagissent aux vibrations. Super beau ! Vraiment !

17

Aujourd'hui, je me dirige vers Rotorua. Au début, je m'arrête au lac, pas un petit lac comme on en voit chez nous et encore moins comme celui de LLN. Non celui-là c'est un king size ! Je vous laisse découvrir !

Rotorua c'est une région où il y a plein d'endroits avec des geysers et des mares de boue chaude, c'est assez impressionnant. Je me suis permise d'aller visiter La Merveille thermale de Wai-O-Tapu pour voir les cratères, les piscines d'opal et surtout sentir (beurk) le soufre et autre. Pour info, les couleurs ont chacune un composé chimique de prédilection : jaune = soufre ; orange = antimoine ; blanc = silice ; vert = arsenic ; rouge-brun = oxyde de fer ; noir = soufre et carbone ; violet = manganèse. Je vous laisse admirer les photos.

18

Journée particulièrement pluvieuse, j'en profite pour aller voir les Huka Falls d'une couleur bleu/turquoise splendide ! Chaque seconde, la rivière peut remplir deux piscines olympiques de par son débit d'eau impressionnant. Je vous laisse découvrir.

Pour Taupo, j'attends demain pour que les photos soient plus sympas. Il y a aussi un lac du genre... Vraiment un lac ahah !

• • •

Voilà ma vue du soir là où j'ai dormir... Y a pire en effet ! J'y ai rencontré un français de Tours du coup on a parlé bière et comme je suis Belge je n'ai pas pu y résister. On a donc été au pub à Taupo où on a rencontré deux autres Français qui viennent de Lyon. On a passé toute la soirée ensemble, ils m'ont donné plein d'endroits à aller voir dans l'île Sud ! Ils nous ont proposé de faire une balade de 2h le lendemain le long de la rivière pour rejoindre les Huka Falls du coup on s'est retrouvé sur le temps de midi pour aller faire notre marche. Super bel endroit, juste hyper relaxant et ça faisait du bien de croiser des francophones en plus !

Le Tongariro enneigé au loin et Florian de Tours (France) ! 
19

Quel mot peut décrire une telle étape, un tel parcours, une telle immensité et de si beaux paysages... Awesome. Juste incroyable, du début jusqu'à la fin c'était juste parfait ! Et vous savez quoi ? Qui j'ai croisé à la première pause ? Anika et Christophe qui m'avaient aidé quand je m'étais embourbée ! Si ça c'est pas dingue !

Alors, dans ces 19,4 km de rando on a de tout, de la montée, de la descente, des sentiers rocheux, des parties boisées, de la NEIGE si c'est pas pour me faire plaisir ça ! Parce qu'à cette période ci l'hiver vient de se finir et donc la traversée se fait sur la neige encore bien profonde pour la période. A un moment de la rando, les guides demandent qu'on chausse les crampons, qu'on mette notre casque et qu'on utilise un pic à glace pour surtout s'en servir d'appui durant les montées parce que plus proche on arrive du sommet plus c'est raide. Je ne vous dis pas la splendeur du paysage arrivée en haut. On a eu de la brume juste avant le sommet, on ne voyait pas bien loin mais j'avais l'impression de faire quelque chose de tellement incroyable qu'il aurait même pu pleuvoir j'aurais kiffé quand même ! Bref, juste terrible. Après l'ascension, faut redescendre... Et ben c'est sur les fesses qu'ils nous ont fait descendre juste pour le plaisir, du coup on enlève les crampons, et on est parti sur les fesses et à une sacrée vitesse :D J'adore (j'ai une vidéo go pro que je vous partagerai avec plaisir plus tard) ! Je suis un vrai bébé ici, je découvre de nouvelles choses tous les jours mais alors quand on me fait faire ce genre de truc... Je vous laisse imaginer ma tête ! On la refait une 2e fois avant de ne plus avoir de neige et c'était bien drôle aussi. Au lunch, on a commencé à chanter Happy Birthday parce que c'est les 130 ans du Tongariro National Park. Du coup, tout le groupe a donné de sa voix !

A la fin, il y a un chalet où il y a un trou dans le toit et 20m devant un cratère. On nous a expliqué qu'en 2012, il y a eu une éruption et avec les projections, il y a eu de petits dégâts au chalet et des cratères formés. J'ai vraiment adoré cette rando et les guides qui n'ont fait faire le parcours. Je m'en souviendrai toute ma vie.

Je l'ai fait !!! Youhouuu !!! 

Et puis... après je profite du jaccuzzi au camping et ça c'est sympa quand même !

20

Sur ma route vers la capitale Wellington, je suis passée par hasard devant le musée "National Army Museum" de Waiouru. Les personnes me connaissant vraiment bien savent que j'aime beaucoup tout ce qui se rapproche de la guerre 14-18 et en particulier celle de 40-45, mais aussi tout ce qui est mémorial/commémoration, films, musées, etc. J'ai donc pris la peine de m'arrêter pour aller le visiter et prendre quelques photos. Il y a différents thèmes à l'intérieur : Pacifique, Japon, Corée, Malaisie, Vietnam, Italie, Afrique du Nord, Grèce, Crète, Guerre de Nouvelle-Zélande, Guerre des Boers, Prisonniers de guerre, Gallipoli, Western Front, bref, beaucoup d'histoire(s) !

21

Pour commencer ma visite dans la capitale, j’ai été visiter une petite église non loin de là où j’ai dormi et pour répondre à mon papa, la religion en Nouvelle-Zélande est le christianisme. J’ai pu regarder des petits films explicatifs à l’intérieur et j’ai discuté avec le monsieur qui tient l’église et il avait déjà visité la Belgique et plus particulièrement Bruges. Après cela, sous les rafales de vent assez dingues, je me suis promenée et je suis tombée sur le Westpac Stadium. C’est assez difficile d’accès entre les voies rapides et le railway donc je ne m’y suis pas aventurée plus près de plus que les parkings à proximité étaient payants. Pour les amateurs du Seigneurs des anneaux, vous verrez une petite photo dédicacée au film, à vous de deviner dans quelle partie du film c'est ! C'était bien drôle de me retrouver là en tout cas ! C'est également à cet endroit que le 1er jour de tournage a été réalisé.

• • •

Te Papa Museum est un musée sur l'histoire de la Nouvelle-Zélande sous toutes ses coutures. La guerre, les Maoris, le rugby, la religion, la nature, mais aussi les volcans, les tremblements de terre etc. Il est composé de 3 étages gigantesques et pour voir et lire tout il faudrait plus d'une journée je pense ! J'y suis déjà restée 2h et je ne pense pas avoir réellement tout vu. C'est en tout cas un incroyable musée que je recommande vivement.

• • •

Weta Cave : Juste trop bien, l’endroit nous montre déjà des personnages de Lord of the rings, du Hobbit mais aussi d’autres films comme Avatar, Ghost in the Shell et j’en passe. J’ai choisi de faire le Weta Workshop Tour et j’ai vu des choses trop bien, notamment certaines armes utilisées pour le film mais surtout la conception des armures, des costumes, de certains visages, décors et autres. C’est vraiment dingue ce qu’on peut faire et d’ailleurs j’ai vu les 2 statues utilisées sur la rivière dans The Lord of The Rings, et ben elles m’arrivent aux genoux ! En fait, la plupart des trucs grandioses sont des miniatures ou des « bigatures » comme ils disent mais c’est juste génial. Le moment ou Sauron écrase avec sa grosse botte, et ben elle est effectivement grande cette botte mais c’est quelqu’un qui la fait avancer et pas une personnes dedans. J’ai vu aussi celui qui fait les épées du film. Certaines sont en métal mais comme c’est assez lourd, quand il faut brandir son arme et qu’il y a plusieurs prises, généralement les épées sont en aluminium. Quand ils filment et qu’il ne doit y avoir aucun souci de tournage avec l’épée (qui bouge alors que c’est censé être du métal), alors là ils utilisent des vraies. On ne peut se rendre compte de tous les effets spéciaux qu’ils réalisent pour des films et ce « Weta Workshop » rentre en ligne de compte pour pas mal d’entre eux dont les Marvel, iRobot, Narnia, et autres. Vraiment top visite !

• • •

Ensuite j’ai fait un saut éclair à l’aéroport parce que leur parking coûte la peau des fesses et j’ai pris Gandalf en photo sur son aigle (désolée papa j’ai pas trouvé Gollum ^^). J'ai également été sur Cuba Street en journée, c'est plein de cafés et le soir il y a une assez bonne ambiance. J'ai trouvé une petite zone de sécurité en cas de Tsunami aussi ^^

• • •

Etre seule de l'autre coté du monde dans un des plus beaux pays en terme de paysages et de culture ca permet non seulement de découvrir des choses complètement inattendues mais aussi de se retrouver, de penser, de se ressourcer. Voilà que je clôture l'île Nord dans laquelle je ne reviendrai que pour reprendre l'avion vers la Belgique. Je me prépare donc à prendre le ferry pour l'île Sud qui possède bon nombre d'endroits resplendissants à partager. À la moitié de ma route, je voudrais déjà dire à chacun d'entre vous que je vous remercie de me suivre, d'être là et non pas seulement depuis que je suis partie, mais aussi depuis que nos chemins se sont croisés. Si vous suivez mes aventures aujourd'hui c'est que d'une certaine façon, nous avons parcouru un bout de chemin ensemble, mais nous nous retrouverons toujours, peu importe la vie que chacun se construit. Je me rends compte que j'ai dans la mienne des personnes extraordinaires avec qui je peux parler, faire des activités ou tout simplement avec qui je peux être parce que, avec vous, je me sens bien. Alors oui, il m'a fallu deux avions, 18.500km d'écart, 2.500km parcourus en van pour me rendre compte de bien des choses, et je sais que les 3.500km suivants ne me feront qu'avancer dans mon idée, celle qui me fait me rendre compte qu'être avec soi est important, mais que l'humain est quelqu'un de social qui a également besoin des autres pour avancer. On se retrouve bientôt pour de nouvelles aventures, dans une île qui me correspond encore plus, celles de montagnes et glaciers, plus majestueux que jamais.

22

What a beautiful day, what a beautiful island. Je peux comprendre pourquoi les gens me disent que le sud est plus beau. Moi qui suis une férue des montagnes et des forêts me voilà servie et j’adore ! Le ferry boat était juste trop sympa, les paysages déjà sur le bateau me donnaient envie de voyager ! J’ai rencontré deux Autrichiens : Markus et Stefan. Le 1er est pilote d’avion pour la compagnie Austria Airlines et le 2e est agent de bord pour cette même compagnie. Ils font la NZ durant 3 semaines et j’ai sympathisé avec eux sur le ferry. A force de parler avec eux, on avait les mêmes endroits où on voulait aller et on a décidé de faire un bout de chemin ensemble. Nous nous sommes arrêtés à Nelson pour dîner et le trajet était plus que sinueux, je n’avais jamais vu ça, même dans nos routes Ardennaises. Après cela, nous nous sommes arrêtés à Motueka au i-site (infos) pour demander s’il était possible de faire du Kayak dans le parc national Abel Tasman. Effectivement, il y a une multitude de tours que l’on peut faire et on a décidé de le faire ensemble, je me suis donc jointe à eux pour la journée et il y a même une petite île qui porte le nom de… « Adele Island » ! Avant de rejoindre nos campings, on s’est arrêté à Kaiteriteri devant la plage et la mer et on a bu une « bonne » bière néo-zélandaise. Ces deux gars sont super sympas, j’ai pas arrêté de parler avec eux, ils ont la conversation facile donc c’est agréable de pouvoir faire quelque chose ensemble.

• • •

Matin, on est parti vers le lieu de rdv pour le kayak. On y rencontre des Français de Nantes (Valérie et Jean-Rémy) qui nous accompagnent aussi pour la matinée. Avec Troy (le guide), on prend la camionnette pour rejoindre la plage et le "bateau taxi". Première fois que je prends un taxi sur l'eau ! Il nous amène devant Adele Island pour voir des phoques et puis nous dépose pour qu'on puisse commencer notre balade en kayak. Le guide est assez sympa et nous raconte des petits histoires sur la NZ, le mythe maori de l'apparition de la Nouvelle-Zélande, puis on s'arrête à quelques endroits pour voir les phoques, les oiseaux, il me fait faire du "surf" en kayak sur les vagues (ça tombe bien d'être avec le guide en duo pour ce genre de chose : "Adele do you like extreme?" "Oh yeah" :D). Ensuite, pour le midi, on s'arrête à la plage pour dîner, avec un café préparé par notre guide, on en profite pour prendre le soleil qui tape pas mal ici et puis on décide avec Markus et Stefan de ce qu'on va faire. Ils me proposent de s'arrêter quelques kilomètres plus loin avec le bateau taxi pour qu'on revienne à pied histoire de marcher un peu. Du coup, le taxi nous dépose juste en face, on saute du bateau les pieds dans l'eau et on finit le reste de la route à pied.

A la fin de la journée, on décide de se diriger vers Westport pour se rapprocher des Pancake Rocks, on s'est donc suivi jusque là et il était assez tard en arrivant. On a donc été boire un verre dans un pub tout près du camping et j'ai ensuite dû dire au revoir à mes deux compères qui doivent rentrer la semaine prochaine et qui du coup ont moins de temps que moi. Je les remercie pour leur compagnie, leur sens de l'humour, leur chanson, leur "cumulonimbus/cumulonimbi" et leur accent indien très bien imité (ils comprendront) et pour m'avoir fait rire durant deux jours. Une des plus belles rencontres que j'ai faite jusqu'à présent durant ce voyage.

• • •

Je me permets de vous partager les photos de Markus prisent durant la journée kayak.

Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
Markus
23

J’ai été sur la West Coast visiter le Cape Fouldwind ou plutôt déambuler le long des chemins du Cape qui possède un chouette phare. J’ai ensuite été voir les colonies d’otaries. Le paysage est super sympa et je ce que je trouve assez hors du commun c’est de pouvoir voir des animaux vivre en liberté. Ensuite, j’ai été voir les fameux Pancake Rocks à Punakaiki. Je ne sais pas trop pourquoi on les appelle comme ça mais c’était beau quand même ! J’en ai profité pour me prendre une glace rhum raisin, miam ! Et puis je suis allée vers Greymouth au campground où j’ai admiré le couché du soleil avec les bruit des vagues et des rouleaux pour me bercer.

Qu’est-ce qui est peut être plus beau que de longer la côté ouest avec les chaines de montagnes enneigées à sa gauche et les plages et vagues à sa droite ? Rien que pour ça, le voyage vaut la peine. J’ai fait quelques kilomètres à pied aujourd’hui pour aller le Franz Josef Glacier et le Fox Glacier. C’est dingue de se dire qu’ils ne seront bientôt plus là car chaque année ils « reculent » davantage. J’ai pu traverser le Gondor et le Rohan, ou plutôt Ered Nimrais que vous connaissez tous sûrement déjà. On se sent minuscule là-bas, c’est assez incroyable comme vue ! J’ai été au Lac Matheson voir la montagne qui réfléchit dans le lac. Avec un peu de vent, le rendu est différent mais c’est tout de même magnifique.

24

Définitivement l’endroit où il faut aller en Nouvelle-Zélande. J’adore cette région, vous avez des montagnes enneigées tout autour de vous, un lac splendide de 45,5km de long, des tracks en veux-tu en voilà et des vues imprenables sur toute la ville quand vous allez au sommet des pics. J’ai fait le Rocky Mountain qui était pas évident sur certains endroits avec des rochers, des moments ou mes jambes étaient un peu petites et où je devais m’aider des bras pour monter, des sentiers escarpés, maman aurait détesté, mais l’effort en valait clairement la peine. Comme vous le voyez sur les photos. C’est juste… Trop beau… Le temps de s’arrêter 1h au sommet et de juste profiter de l’instant.

Moi aussi j'ai posé ma p'tite pierre :)

Vous verrez ensuite le Lonely Tree de Wanaka, l’arbre perdu seul dans le lac avec les montagnes en fond. Ensuite, petite visite du vignoble Rippon, ce qui est bien dans ce genre de visite c’est pas spécialement le lieu (qui est très beau c’est vrai) mais plutôt la dégustation hihi. Ils font du Sauvignon Blanc, du Riesling, du Gewurztraminer et autres. Mon préféré étant le Gewurztraminer parce qu’il est plus épicé.

Isthmus Peak Track : ou plutôt, le STEEP track ahah :D Du début à la fin ça monte, je ne sais pas combien y a de dénivelé mais c’est costaud. C’était un des efforts les plus durs qu’il m’ait été donné de faire (après les tests de natation de Gadget parce que j’étais quand même moins performante en piscine ahah :p). Il prévoit pour l’ascension jusqu’au pic « 3-4h » et ben il m’a fallu… 3h53min44sec pour L’ALLER ET LE RETOUR pour être précise mais j’avoue avoir couru les 2 derniers kilomètres pour le challenge et pour tester ma petite jambe chérie et arriver sous les 4h. Vous me connaissez vous savez combien j’aime relever des défis, très cons parfois je vous le concède, mais après je suis contente, un gosse quoi mais je le vis bien ! Arrivée au sommet, j’ai sorti mon drapeau Belge (avec le vent je vous dis pas la galère) pour prouver qu’ok on vit dans un plat pays mais nous aussi on peut grimper des montagnes ! Très chouette expérience pour ma part, tout était dans le mental et avec l’expérience du Tongariro je savais précisément comment faire avec mes 3 couches (thermique/merino/softshell etc.) et ça paraît inconnu pour certains voire ridicule pour d’autres mais ça aide pas mal parce que vous avez tellement chaud en montant et tellement froid là-haut avec le vent glacial que vous êtes contents d’avoir commencé en short/t-shirt/casquette pour finir avec un bonnet, 3 couches et votre gros pull (nouveau d’ailleurs il est beau hein ? :p). Une fois arrivée en bas, je me suis improvisée une douche de fortune tellement j’avais eu chaud (on fait ce qu’on peut) et puis je suis revenue sur la ville de Wanaka où j’étais, je dois l’avouer, KO. J’ai dîné au bord du lac avec une bonne bière, paraît que c’est bon après le sport :D Et puis je suis allée me manger un ENOOORME banana split, encore plus gros que ceux d’Aubel papa & maman ! Ensuite, j’ai été me réfugier dans des chambres de backpacker parce que je dois l’avouer, mon dos il en a ras-le-coco de dormir sur un matelas qui change pas grand chose avec la planche du dessous et surtout… Chose non négligeable je trouve, rien de tel qu’une bonne douche et puis crotte un vrai lit y a que ça de vrai alors quitte à user des sous autant que je me prenne un peu de confort !

• • •

Les gens que je rencontre durant mon voyage me pose toujours cette question "Tu voyages seule?" et évidemment ma réponse est oui. N'est-ce pas au final le meilleur moyen de se retrouver, de savoir quelles sont ses vraies valeurs, de savoir pourquoi on a dû faire 18.500 km pour ça ? C'est vrai que partager un voyage peut également être une très chouette expérience, bien qu'il faut vraiment bien s'entendre avec une personne pour vivre H-24 avec. Cependant, le fait d'avoir choisi de réaliser ce voyage par mes propres moyens et de me débrouiller ici pour profiter de l'endroit, voir du monde, parler Anglais, me lancer dans des tracks avec plus de 1.000m de dénivelé positif et parfois, juste profiter du moment, c'est un choix que je ne regrette pas. Je suis venue ici pour chercher des réponses et des solutions. Je me rends finalement compte que je n'ai pas besoin de les chercher, cela vient tout seul au fil du temps. Je ne sais pas si c'est ce qu'on appelle la maturité mais qui que vous soyez, ne pensez pas chaque jour à votre passé ou à votre futur. Le passé est passé, ne vivons pas dans le regret et les remords. Le futur n'est que suppositions. Ce que nous voulons, c'est maintenant, à nous de commencer à le construire, et parfois, c'est plus facile de réussir à le trouver d'abord par soi-même. Parce qu'il y a autonomie et maturité avant de se sentir bien avec les autres. Réussir par soi-même et avancer avec sagesse, confiance et envie avec ceux qui nous entourent.