Carnet de voyage

Chili 🇨🇱 et Argentine 🇦🇷

13 étapes
5 commentaires
34 abonnés
Dernière étape postée il y a 1525 jours
Après plus de six mois de voyage, nous décidons de poser nos sacs en Amérique du Sud en commençant par l'ile de Pâques puis par le Chili et l'Argentine avec leur région commune ; la Patagonie.
Mars 2018
8 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Du 20 au 23 mars 2018

L'ile de Pâques se trouve sur notre route entre la Polynésie et le continent sud américain. Nous sommes donc ravis de pouvoir découvrir cette toute petite ile à l'histoire chargée de violence et de mystères liés notamment à la présence de centaines de Moaï, ces célèbres statues en tuf volcanique taillées dès 800 et qui font la renommée actuelle de l'ile.

À l'origine l'ile aurait été peuplée par des polynésiens. La tradition orale pascuane raconte qu'un roi polynésien vaincu serait parti à la recherche d'une terre d'accueil et aurait donc envoyé en éclaireurs sept fils de chefs (qui seront représentés plus tard par les seuls Moaï tournés vers la mer et les Marquises) avant de venir avec femmes et enfants. Chacun des six fils du roi serait à l'origine des principales tribus qui se partagèrent l'ile sur le modèle d'un gâteau avec un accès à la mer pour chacun. Les clans se battaient entre eux pour le contrôle de la nourriture et l'approvisionnement en bois. Quand un clan était victorieux, il abattait les statues du clan ennemi. Il semblerait qu'une compétition existait également entre les clans pour construire les plus grands et les plus beaux Moaï. Ces statues élevées principalement en bord de mer personnifiaient les ancêtres fondateurs du clan, protégeaient les descendants et transmettaient le mana (l'esprit du Dieu). Le mystère tient dans le questionnement autour de leur construction et de leur transport. En effet, leur taille varie entre 1,13m et 9,80m pour plus de 74tonnes. Le plus grand est en cours de dégagement et aurait mesuré 21,60m plus de 160tonnes !!! Comment les Pascuans réussirent-ils à parcourir tant de kilomètres avec à l'époque des moyens rudimentaires ? Voici la question !

Malheureusement la civilisation pascuane a disparu progressivement à partir de 1722 avec la découverte de l'ile par un européen. Comme c'est le jour de Pâques, il nomme l'ile ainsi. Premier découvreur et premiers coups de feu...puis l'ile est oubliée pendant 50ans avant que le vice roi du Pérou prenne possession de l'ile au nom du roi d'Espagne. Les pascuas n'opposent pas de résistance et signent un contrat d'annexion (ils ne savent pas lire). Le célèbre capitaine anglais James Cook fait un court passage en 1774 sur l'ile laissant des récits sur la société de l'époque ainsi que le navigateur français Lapérousse qui prendra le temps d'explorer l'ile. Aucune violence n'est engagée par ces explorateurs du siècle des Lumières. Puis l'ile connait diverses expéditions d'aventuriers venus pilier ou capturer des esclaves. L'année 1862 marque la fin de la civilisation pascuane. Les péruviens débarquent pour réduire en esclavage la population, tuant ceux qui résistent. Le roi et sa famille sont capturés.

Bon place aux photos qui montrent, on l'espère, les beautés de cette ile perdue au milieu de l'océan Pacifique.

la carrière des Moaï sur les pentes d'un volcan 
2
2
Publié le 15 avril 2018

Après plus d'un mois dans le Pacifique nous atterrissons sur un nouveau continent ; l'Amérique !

Première découverte pour Kevin et moi et nous ne savons pas vraiment à quoi s'attendre...En tout cas rapidement, notre façon de voyager change, nos attentes quant aux pays aussi et nous nous faisons à un nouveau rythme de vie. Je m'explique ; fini l'anglais, place à l'espagnol (oula les débuts sont difficiles!), fini les chambres doubles vraiment pas chères de l'Asie, maintenant c'est principalement dortoirs et auberges avec leurs ambiances souvent animées ! fini le gros choc culturel, en tout cas pour le Chili et la Patagonie car le mode de vie ressemble vraiment à l'Europe (bah voui l'histoire des pays nous explique tout cela!), et maintenant on se couche tard, on mange dans l'après midi et nous sommes encore plus en mode rando et nature à fond !

Première étape sur le continent sud américain ; Santiago, capitale du Chili. Nous avons flâné dans le centre ville, plutôt agréable avec ses rues piétonnes et ses grandes places et parc. Nous avons aussi visité deux musées, rien d'exceptionnel !

Photos du téléphones ... pas top mais donne un aperçu !  
3
3
Publié le 15 avril 2018

26-27 mars 2018

À seulement 1h30 de bus de Santiago, adossée à 45 collines, se trouve la baie de Valparaiso, dont beaucoup nous ont vanté ses charmes et son côté artistique. Dès le XVIème siècle, Valparaiso était renommée pour son port, lieu principal d'arrivée des conquérants et colons espagnols, après des navigations difficiles notamment pour passer le Cap Horn. Pour les aventuriers et les marins, la ville devient un lieu mythique et légendaire. L'âge d'or se poursuit jusqu'à l'ouverture du canal de Panama (1914) rendant le passage par le cap Horn obsolète. La ville connait alors un déclin et une paupérisation. (source "Le Routard", mon ami)

Aujourd'hui Valpo est réputée pour ses funiculaires (ascensores), ses quartiers en hauteurs dont les immeubles ont été restaurés par des architectes et des artistes notamment à l'aide du street art. Pour tout dire, nous avons été un peu déçus par la ville "promise" car seuls deux quartiers ont réellement du charme à nos yeux, nous n'avons pas vraiment été à l'aise dans la partie basse de la ville et dans les escaliers notamment en fin de journée (prévenus des agressions à l'encontre des touristes, ça n'aide pas à être serein!). Nous avons tout de même profité des ruelles pavées, des escaliers bien pentus car presque tous les ascensores sont en rénovation, de la beauté de certains immeubles et boutiques et des fresques murales rencontrées au hasard de notre flânerie !

4
4
Publié le 15 avril 2018

Sachant que nous approchons doucement de l'hiver ici dans l'hémisphère sud, nous décidons de rejoindre "rapidement" le sud de la Patagonie. Les "" ont leur importance car nous mettrons tout de même presque trois jours de bus en traversant 2 frontières !! et oui, n'ayant pas trop planifié à l'avance notre itinéraire, les prix des billets d'avion sont trop chers pour nous...

La route empruntée par le bus est mythique, la fameuse route 40 ! Le voyage passera finalement assez vite car nous sommes émerveillés par les paysages traversés, même la pampa nous éclate avec tous ses alpaguas et émeus! C'est notre premier contact avec la Patagonie et cela nous motive encore plus pour découvrir cette région du monde !

Nous arrivons donc à Punta Arenas en plein weekend de Pâques (ah oui encore un truc auquel nous n'avions pas pensé...) et c'est une ville un peu éteinte que nous trouvons. On se croit déjà au bout du monde avec sa vue sur le canal de Magellan et ses terres lointaines faisant partie de la terre de feu !

Nouveauté notable; le froid et surtout le vent ! fini les 30 degrés habituels de ces 6 derniers mois...

Nous ne ferons rien de particulier à Punta Arenas, l'activité touristique principale étant l'excursion sur l'ile Magdalena pour voir des milliers de pingouins, pingouins ayant en grande partie quitté l'ile à cette période de l'année ! Bon c'est un peu la loose mais nous avons tout de même trouvé un bon resto pour l'anniversaire de Kevin 😀.

Nous ferons le choix de ne pas poursuivre plus au sud jusqu'à Ushuaia car la route est encore longue, cette partie du monde est chère et nous avons eu des retours très mitigés sur cette ville surfant sur sa renommée mondiale.

5

Nous poursuivons notre découverte de la Patagonie par la charmante ville Puerto Natales, en bord de mer et face aux Andes.

Cette étape nous permet surtout de pouvoir rejoindre le parc national de Torres Del Paine, fierté nationale et renommée internationale pour les randonneurs.

Nous sommes actuellement en automne, ici en Patagonie. Le vent, le froid, la pluie et le coût nous effraient un peu pour se lancer dans un trek de plusieurs jours. Nous décidons de louer une voiture pour explorer à notre rythme car le parc est éloigné de la ville donc imaginez le prix des tours...et nous pouvons alors faire une chouette rando !

Nous sommes éblouis par la beauté du spectacle malgré les nuages qui cachent par moment les sommets. L'automne donne le meilleur en dévoilant pleins de nuances ; Que de beauté !

le temps est très changeant ici ! 
6
6
Publié le 22 avril 2018

Nous traversons la frontière et passons côté argentin pour rejoindre El Calafate, située en bordure du parc national des glaciers. Je suis très excitée par cette étape car en préparant le voyage je souhaitais vraiment pouvoir venir ici...l'intérêt de l'endroit...le glacier Perito Moreno ! Géant de 14km de longueur et de 4km de largeur, ce monstre se dresse devant nous à environ 60m au dessus du niveau du lac. C'est majestueux d'autant que les montagnes qui l'entourent sont toute en beauté avec les couleurs d'automne !

Nous sommes émerveillés et profitons du lieu dans un premier temps en bateau pour s'approcher au plus près et voir les nuances de bleu des pics acérés. Le spectacle est magique, à tout moment des morceaux de glaces se détachent et tombent dans le lac. Ça grince, ça gronde, ça résonne...

Cette étape est un véritable coup de coeur ! Aussi fou que ce monstre de glace ; nous avons retrouvé par hasard dans la rue de El Calafate, Soumaya et Talel, un couple de français rencontré pour la première fois il y a 7 mois en Chine !! Incroyable non ? ! Nous poursuivrons notre route avec eux avec grand plaisir !

7
7
Publié le 26 avril 2018

Nous poursuivons notre remontée de la Patagonie côté argentin et posons nos sac à El Chaltén. Paradis des randonneurs car toutes les randonnées sont accessibles depuis la ville et le parc est complètement gratuit. On a également beaucoup entendu parler de El Chalten et de son mont Fitz Roy car beaucoup le compare à Torres Del Paine et lui donne avantage question beauté. Nous sommes impatients !

Ayant mal sous le pied depuis notre arrivée dans le sud de la Patagonie (maintenant plus de 1semaine), j'appréhende un peu la randonnée mais la météo est favorable le lendemain de notre arrivée alors hop on se jette avec enthousiasme à l'assaut de ce fameux Fitz Roy !

Dès le début, la randonnée et les points de vue sont magnifiques ! On pourrait s'arrêter tous les 5 mètres tellement c'est beau ! rapidement le Fitz se dévoile dans cette nature automnale. Au fur et à mesure de la randonnée on découvre un lac, une rivière, un glacier...c'est beau ! Le challenge c'est la dernière montée sur environ 1,5km, ça grimpe ! nos efforts sont récompensés, le Fitz Roy se dresse devant nous et sa lagune, les nuages ne le cachent pas et le vent se calme pour nous laisser apprécier le jeu de miroir avec le lac.

La randonnée était merveilleuse ! bon nous avons tout de même fait 30km de marche dans la journée avec environ 1110m de dénivelé positif. Mon pied m'a fait souffrir et les courbatures sont bien présentes mais c'était top ! Tellement emballés, nous refaisons une randonnée d'une bonne vingtaine de kilomètres pour atteindre un glacier. Le temps est bof ; il fait froid, la neige pointe son nez et les nuages sont bien présents ! nous apprécierons mais nous gardons surtout les images de notre première rando qui fait partie de nos coup de coeur ! Décidément la Patagonie !

8

Après encore environ 24h de bus sur la fameuse route 40, nous arrivons à Bariloche qui symbolise le début de la Patagonie côté Argentine.

Nous sommes toujours avec Talel et Soumaya, ensemble nous partons deux jours sur les routes de Bariloche et ses environs aux nombreux lacs. Certains prêtent à la région des airs de petite Suisse et il est vrai que l'on pourrait s'y croire avec ses paysages et ses villes aux allures de station de ski (chalets, magasins de sport et surtout magasin de chocolat, miam !)

Encore de beaux moments partagés avec les amis ! mais après cette excursion, nos chemins se séparent, sans doute pour mieux se retrouver plus tard...

9
9
Publié le 12 mai 2018

Nous continuons notre visite de l'Argentine en prenant la direction de sa capitale, Buenos Aires. De suite nous sommes étonnés de découvrir une ville avec du charme, de beaux monuments, des musées riches !

Buenos Aires fut une belle surprise mais comme dans chaque grande ville on ne prend pas beaucoup de photo...

Nous avons parcouru les quartiers touristiques, notamment le chic Palermo mais aussi celui de Recoletta et son grand cimetière, celui de la Boca avec ses maisons colorées, berceau ouvrier de la ville, et bien sur le Centro avec ses grandes allées et ses monuments importants. Le musée des beaux arts a une très belle collection avec de nombreux tableaux d'artistes européens dont français (Monet, Gourbet, Manet, Picasso, Degas, Gaugain, ect).

Buenos Aires fut aussi pour nous l'occasion de découvrir le fameux Tango Argentin lors d'un spectacle dans un joli petit théâtre avec des professionnels mais aussi en flânant simplement dans les rues. Cette danse nous a parut très technique et théâtrale. Impressionnant et joli !

10
10

Après avoir visité le sud de l'Argentine et sa capitale, nous montons tout au nord-est à Puerto Iguazu. Cette ville a la particularité d'être frontalière avec deux pays ; le Brésil et le Paraguay. La frontière étant naturelle puisqu'il s'agit d'une rivière.

L'attraction ici ce sont d'énormes cascades, on parle même de ''chutes" inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco. Ces chutes sont situées au milieu de la foret tropicale entre le Brésil et l'Argentine. Nous visiterons seulement le côté argentin, plus grand et plus impressionnant, parait-il, que son voisin. Cette chaude et humide excursion était superbe. Le spectacle est grandiose depuis les différents points de vue mais aussi amusant dans la fôret avec la découverte d'animaux sauvages, tels le toucan ou encore les coatis...

11
11
Publié le 19 mai 2018

Après une pause tropicale à Iguazu, nous prenons la direction d'une région plus aride, au nord de l'Argentine. Salta, jolie ville coloniale, est notre point de départ pour un road trip de cinq jours dans la région, en compagnie de Soumaya et Talel retrouvés ici !

Nous prenons beaucoup d'altitude en commençant par le nord de Salta ; notre point le plus haut sera 4350m ! Tout est plus difficile à cette altitude avec le manque d'air. Nous passons par différents paysages et végétations ; montagnes, fôret, salines, cactus, lamas. Les temps forts de cette escapade sont ; las Salinas grandes et la montagne aux quatorze couleurs.

Nous continuons notre aventure au sud de Salta. Ici c'est encore un autre décor qui s'offre à nous. Au programme, canyons, dunes, rochers au reliefs incroyables (qui trouvera le Titanic qui coule?). C'est beau !

Tous les paysages traversés dans la région de Salta nous ont émerveillé de par leur immensité et par leur beauté unique.

12
12

Nous franchissons de nouveau la frontière du Chili pour arriver à San Pedro de Atacama, ville située en plein désert. Les paysages vus en bus donnent un premier aperçu de la beauté de la région ! Toujours avec Soumaya et Talel (on les adore!), nous repartons visiter ensemble le désert avec ses vallées aux noms évocateurs (vallées de la lune et de mars), ses lagunes, ses volcans et tout cela à haute altitude. C'est grandiose ! Nous avons aussi l'occasion de passer une soirée à observer les étoiles, planètes et Voie lactée avec des explications en français (ouf) de la part d'un astronome. Ici le ciel est magnifique !

13

Ces deux mois passés entre ces deux pays ont été riche en nature, randonnées et paysages incroyable ! La Patagonie ainsi que le nord du Chili-Argentine sont deux régions coup de coeur de ce tour du monde. Notre façon de voyager à bien changé en arrivant en Amérique du Sud car ici le coup de la vie, des transports et excursions est bien plus élevé qu'en Asie. Cela veut dire plus de dortoirs, se faire à manger dans les auberges, parler espagnol et choisir les activités ! D'un point de vue culturel nous n'avons pas vraiment vécu de "choc" puisque ces pays sont très imprégnés par la culture espagnole, européenne du fait de leurs histoires bien sûr !

Ce que nous avons préféré ;

  • la beauté des paysages
  • la diversité des paysages
  • la randonnée du mont Fitz Roy

Ce que nous avons moins aimé ;

  • pollution !
  • prix élevé des transports (et cette partie du monde est loin d'être petite!)

Notre prochaine étape sera la Bolivie et le Pérou, à suivre dans un nouveau carnet de voyage 😉