Carnet de voyage

Toulouse - Royan à bicyclette 🚲🎶

Par
10 étapes
10 commentaires
Dernière étape postée il y a 8 jours
Par LandJ
Juin 2020
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 24 juin 2020

C'est parti pour 10 jours de vélo-tourisme à la découverte du Canal latéral à la Garonne, sur 407 km de piste cyclable. Réveil au petit matin pour profiter au plus de la fraîcheur. Traversée de la ville rose et de son Pont-Neuf (pourtant le plus vieux de la ville !) pour rejoindre le port de l'embouchure des Ponts-Jumeaux.

Vieux Pont-Neuf et l'hôpital de la Grave

On rejoins enfin le canal et après une vingtaine de kilomètres nous quittons le département de la Haute-Garonne pour entrer dans le Tarn-et-Garonne.

Prochain arrêt Castelsarrasin, joli village fleuri avec deux églises datant du XIII et XVIe siècle et une vieille boutique de réparation vélo/solex ouvert en 1947. Arrivée à Moissac en fin de journée après 68km.

Moissac et son Pont-Canal
2
2
Publié le 26 juin 2020

Avant de poursuivre la piste du Canal, on prend le temps de visiter Moissac. Superbe ville d'histoire avec l'abbaye Saint-Pierre du VIIe siècle et son cloître au 76 chapiteaux classé au patrimoine de l'Unesco datant du XIIe.

En route pour Valence-d'Agen, petite pause pour voir les trois lavoirs du XIXe siècle classés aux monuments historiques et l'ancien abattoir public.

Arrivée à Agen en fin d'après-midi, on cherche la fraîcheur et on la trouve à la magnifique cathédrale Saint-Caprais du Ve siècle. Visite du centre ville avec de vieilles bâtisses comme l'opéra et le musée des beaux-arts.

Cathédrale Saint-Caprais
Traversée du Pont-Canal d'Agen et quelques kilomètres plus tard, arrivée finale à Sérignac-sur-Garonne pour y passer la nuit 🏕️
3
3
Publié le 27 juin 2020

Après une nuit orageuse, on se réveille tôt avec nos petits copains les escargots venus dans la tente. On va voir le fameux clocher hélicoïdal de Sérignac avant de partir. Sur la route, beaucoup de cultures céréalières (blé, maïs) mais aussi des vergers (pommes, kiwis).

La pluie de la nuit dernière a fait monté les cours

Pause déjeuner au petit village de Damazan, belles maisons à cornières, dont quelques-unes conservent encore leurs murs en torchis et colombages.

Prêle
Les chèvres-tondeuses du village de Lagruère 🐐 et son super restaurant au bord du canal
4
4
Publié le 28 juin 2020

Aujourd'hui petite étape avec seulement 32 kilomètres qui nous amène à Meilhan-sur-Garonne. Mais avant, un petit déjeuner au Mas d'Agenais avec sa halle au blé bâtie en XVIIe siècle à partir des éléments récupérés du château local et sa collégiale St-Vincent du Xie siècle malheureusement fermée le week-end.

Marmande n'étant qu'à 4 kilomètres du canal, nous en profitons pour aller voir la capitale française de la tomate. Visite de l'église Notre-Dame et le beau jardin du cloître, puis flânerie au marché.

On reprend la route après être bien repus en direction de Meilhan-sur-Garonne pour un repos mérité au camping du jardin au bord du canal. On profite de l'après midi pour visiter le village avec une vue panoramique sur la Garonne et le canal.

5
5
Publié le 29 juin 2020

Un beau challenge aujourd'hui avec 66 kilomètres avalés et 374m de dénivelé positif ! On a fait jouer les vitesses mais on y est arrivés 👍🏻 départ à 7h30 à la fraîche, le temps nuageux de la matinée nous permet de pédaler plus longtemps. Petit arrêt à La Réole pour visiter l'église St Pierre et voir le château des Quat'SOS.

D'ici nous quittons le canal (qui va se jeter dans la Garonne 14km plus loin à Castets-en-Dorthe), joli paysage de vignes et autres cultures. Sur la route nous admirons le moulin de Loubens et la jolie ville fortifiée de Sauveterre-de-Guyenne (Guyenne : Garonne en gascon).

Nous empruntons la voie verte Roger Lapébie qui est une ancienne voie ferrée reliant Sauveterre-de-Guyenne à Lastrene à côté de Bordeaux. Halte obligatoire à l'abbaye de La Sauve Majeure, fondée en 1079 puis démantelée en partie et abandonnée au XVIIIe siècle. Elle est depuis 1998 classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Nous continuons la route jusqu'à Créon pour une bonne nuit de repos.
6
6
Publié le 30 juin 2020

Pour se remettre de l'étape de la veille, celle d'aujourd'hui s'annonce tranquille. Seulement 26 kilomètres jusqu'à Bordeaux. Nous apercevons les premiers carrelets, ces cabanes de pêcheurs traditionnelles. Impressionnant Pont de pierre avec ses 17 arches qui emjambent la Garonne sur 487m.

Après-midi de visite dans la ville : la basilique et la flèche St-Michel, la cathédrale St-André, la place de la Bourse et le miroir d'eau. Ballade le long des quais avant de faire une bonne nuit dans un vrai lit ce soir (merci Airbnb).

7
7
Publié le 1er juillet 2020

Départ à 8h de Bordeaux, petit arrêt à la boulangerie avec les fameuses chocolatines sorties du four. On prend la route en direction de Lamarque, ou le bac nous fait traverser la Gironde jusqu'à Blaye.

Super repas au bord de l'eau au restaurant "le Bus du Carrelet" avec un bus à deux étages anglais transformé en cuisines pour le régal de nos papilles.

Visite de la citadelle de Blaye construite au XVIIe siècle par Vauban à la demande de Louis XIV pour sécuriser l'accès à l'estuaire et protéger Bordeaux. On pédale encore quelques petits kilomètres avant d'arriver à notre camping de ce soir, au château Albert, domaine viticole.

8
8
Publié le 2 juillet 2020

En route pour le Port de Vitrezay, où l'on comprend mieux la grandeur de l'estuaire. Avec 75km de long et jusqu'à 12km de large, celui de la Gironde est le plus grand d'Europe. À chaque marée, 1500 millions de m3 d'eau de mer entrent dans l'estuaire. On y trouve des aloses, des anguilles, des lamproie et aussi des esturgeons. Ce midi on goûte le melon charentais (ici, ils le mange avec du pain beurré !) et le vin de pays.

Le carrelet est le nom donné au filet de forme carré que l'on immerge dans l'eau et relève régulièrement pour capturer poissons et crustacés. Il y a actuellement près de 600 carrelets sur les deux rives de l'estuaire.

En longeant la Gironde et ses zones humides on a pu voir des ragondins assez peureux mais aussi de belles vaches. On fini notre étape à Mortagne-sur-Gironde, avec vue sur l'estuaire, un joli petit port et les falaises blanches abritant habitations et chapelles.

9
9
Publié le 3 juillet 2020

Le ciel est chargé ce matin, mais on arrive à passer entre les gouttes. En direction de Royan, nous nous arrêtons au joli petit village de Talmont-sur-Gironde, bastide fortifiée au XIIe ayant gardé un charme certain avec son église St-Radegonde surplombant l'estuaire.

Les moules frites au pineau, un délice !

Juste avant d'arriver à Royan, petite pause à Meschers-sur-Gironde qui abrite les grottes de Régulus et Matata qui sont des habitations troglodytes formés dans la falaise calcaire face à l'estuaire. Elles furent aménagées par les hommes au fil des siècles, pour servir de refuge pour pirates, de café-restaurant, et habitation.

Bébés esturgeons

Arrivée finale à Royan en fin d'après midi, le beau temps est revenu. Après plus de 400kms, notre périple de vélo-tourisme touche enfin à sa fin, aucune crevaison, aucune blessure. Nous nous sommes régalés !

10
10
Publié le 4 juillet 2020

On profite d'être dans le coin pour aller visiter le beau village de Saint-Émilion. Connu mondialement pour ses grands crus, il est aussi remarquable par sa richesse patrimoniale. Les petites ruelles pavées, le cloître des cordeliers, l'église monolithe (visite uniquement guidée ultra bondée ce samedi, on passe notre tour), la tour du Roy, les maisons à colombages et sculptures de bois, le tout entouré de belles vignes.

Retour en milieu d'après midi à notre charmant camping à Villegouge sur les hauteurs de Libourne (ça grimpe), avec nos copines les poules et les oies.