Carnet de voyage

Birmanie

17 étapes
42 commentaires
17 abonnés
Dernière étape postée il y a 662 jours
Cette fois-ci nous partons Myanmar (ex-Birmanie)
Novembre 2019
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
6
nov
6
nov
Publié le 9 novembre 2019

Voilà nous venons d’arriver en Birmanie à Yangon la capitale de la Birmanie

Point Info : Très replié sur lui-même jusqu’aux années 1990, le Myanmar s’est peu à peu ouvert au monde, accueillant les touristes et les investissements étrangers selon les aléas de la politique. Ce n’est qu’à partir de 2010 que la junte militaire s’assouplit et que la population découvre le droit de s’exprimer librement avec les télévisions étrangères, les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Sans oublier l’explosion du parc automobile et l’arrivée de biens de consommation jusqu’alors méconnus…

Un arrivé mis à rude épreuve. Nous descendons de l’avion il est 21h30, passons à l’immigration, Ah bah non Maëlyss reste bloqué à l’immigration, elle ne passe pas (en attendant Thomas part récupérer les sacs et attends au loin Maëlyss). On ne sait pas la dame s’excuse mais il y a un problème Maëlyss ne passe pas. Après quinze minutes d’attente. La dame laisse passer Maëlyss. Le pourquoi du comment, nous ne seront pas.

On se dirige vers le hall et là une horde de taxi se jette sur nous (nous sommes toujours à l’intérieur de l’aéroport), ils nous collent, nous parlent fort. Nous leurs disons que nous avons besoin de retirer de l’argent, ils nous indiquent avec plaisir l’ATM le plus proche. Nous pouvons souffler pendant quelques minutes.

Nous essayons de les contourner pour sortir. Mais impossible de passer inaperçu. Maëlyss commence à perdre patience, un des chauffeurs lui touche l’épaule et lui demande pourquoi elle fuit, si elle a peur ? On se met vite d’accord du prix avec un taxi, puis il nous dit non qu’un autre nous emmène, on le suit puis non enfaite il nous rend à l’autre chauffeur, on ne comprend rien. Après plusieurs échanges de taxi ils se mettent d’accord, nous en suivons un qui enfin nous amène dehors !!!! Et là, il stop un taxi qui partait et nous dit mettre les bagages dans le coffre le chauffeur vous conduit sauf que dans le taxi il y avait déjà deux clients. On essaye de s’expliquer avec le chauffeur il nous dit que ce chauffeur va nous déposer dans le centre qu’il ne faut pas qu’on s’inquiète etc... On décide de dire non et d’essayer de se cacher, car ça devient vraiment trop pour nous

Il est 22h15 et les taxis sont toujours autant sur nous, et tout d’un coup un chauffeur se faufile entre tous les taxis et nous demande « Vous parler français », on lui répond oui. Il nous dit d’attendre ici et qu’il arrive. Il dit quelque chose aux autres chauffeurs, puis tout le monde nous laisse tranquilles. Nous sommes tout retourné et pouvons enfin souffler, il arrive avec son taxi et nous emmène à l’hôtel. Durant le trajet nous apprendrons qu’il a des amis en France et il y est déjà allé Ils nous posent beaucoup de questions sur la France et faisons de même.

Il est 22h45 nous arrivons à l'hôtel. On pensait que le cauchemar était fini et bah non le réceptionniste ne parlant que très peu anglais nous fait comprendre qu’il n’y a aucune réservation à notre nom. Maëlyss expliquant par A+B que nous avons une réservation que nous avons payée et montre toutes les confirmations rien n’y fait. Il nous fait patienter sur le canapé. Il est 23h15 nous sommes toujours dans le hall de l’hôtel à attendre. C’est de trop pour Maëlyss, le réceptionniste voyant Maëlyss s’énerver décide de nous laisser prendre possession de la chambre mais il garde les passeports et dès que son patron répondra il nous rendra les passeports. Thomas septique décide de rester en bas à attendre. Deux bagagistes montent nos sacs dans la chambre dont un d'une gentillesse incroyable. Maëlyss eut un énorme fou rire avec les deux bagagistes qui ressemblait à des tortues ninjas avec nos sacs

Tortues Ninja 

Il est 23h20 Maëlyss est dans la chambre, Thomas attend en bas. Nous récupérerons les passeports vers 23h40. Nous passons à la douche exténuée en espérant que la suite ira mieux.

7
nov
7
nov
Publié le 9 novembre 2019

Une nouvelle journée commence, ah bah non Il pleut tellement et avec beaucoup de vent que nous décidons des rester à l’hôtel et planifions la suite du voyage. Ouille-nous nous apercevons que la destination suivante de notre voyage est très prisée car il y a une fête et que tous les bus de nuits sont déjà pris ainsi que les avions. Nous ne pouvons pas changer nos dates, nous avons déjà réservé l’hôtel (10 au 13) depuis 5 mois déjà. Nous décidons donc de rester une nuit de plus à Yangon et de prendre le seul avion disponible le 10. D’un côté ça tombe bien nous n’avons pas vue grand chose de la ville.

Point Info : officiellement renommée Yangon en 1989, est la capitale économique et la plus grande ville de la Birmanie (ou Myanmar) avec 4,5 millions d'habitants. Rangoun est la ville ayant le plus grand nombre d'édifices coloniaux de toute l'Asie du Sud-Est.

Depuis la mi-2006, les résidents de certains quartiers de Rangoun doivent mettre des photographies des habitants de l'appartement/maison quelque part chez eux pour « des raisons de sécurité », et tout habitant doit maintenir une liste des membres de leur famille.

8
nov
8
nov
Publié le 11 novembre 2019

Il pleut toujours autant mais avec des moments de répit chouette nous en profitons pour s’aéré un peu et visiter les alentours. 1er repas en Birmanie « C’est bon Thomas ? »

1er repas 

- « Non j’en ai marre du riz frit. J’ai envie de fromages, de charcuteries etc… » - « T’inquiète dans 3 mois ».

Nous nous promènerons dans la ville et visitons le marché de Bogyoke, un marché couvert.

Marché de Bogyoke 

Au centre du marché on trouve des vendeurs de joaillerie (jade, rubis, et d'autres pierres précieuses). Pour le reste, on trouve des galeries d'art, des commerces d'artisanat, des restaurants et des commerces de vêtements. Il y a beaucoup de vendeurs. Nous déambulerons dans les allées en attendant la fin de l’averse.

Marché de Bogyoke 

Nous passons au dessus du chemin de fer.

Chemin de fer 

Découverte des rues de Yangon.

Rues de Yangon 

Une intersection retient notre attention. Il y a je ne sais combien de pigeons qui ont élus domicile, c’est assez incroyable.

Pigeons ville 

Beaucoup d'imprimeries dans les rues. Nous voyons des cordes descendre des immeubles sans vraiment y prêter attention jusqu'a quand nous voyons des journaux et autres courriers accroché a celles-ci. Nous voyons même une dame remonter un panier. Assez pratique.

Imprimerie / Boites aux lettres 

C’est étrange, nous avons l’impression que les bâtiments sortent de la jungle et viennent d’être découverts.

Rues de Yangon 

La pluie recommence nous rentrons au bercail pour hiberner en espérant que demain la pluie cesse. Mais sur le chemin une enseigne nous attire avec de la musique assez forte et nous voyons au loin des grappins, souvenir du Japon nous y rentrons et décidons de jouer à un jeu.

Alibaba 

Ce jeu nous à rappelé pleins de souvenirs, on y joue dès qu'on en voit un. Nous avons passé un bon moment et les birmans aussi qui ont bien rigolés. Je vous laisse deviné qui à gagné 😀.

9
nov
9
nov
Publié le 13 novembre 2019

Ce matin un réveil tout en douceur. Maëlyss ouvre à peine les yeux et voit juste à côté de son oreiller « THOMAS !!!! il y a un cafard dans lit » Bien sûr un cafard élevé au OGM.

Fin de la chasse au cafard direction le petit déjeuner. Ohhh il pleut. Nous attendons jusqu’à treize heures pour que la pluie ne cesse. Demain nous partons donc pas question de partir sans avoir fait les choses à voir.

Direction une pagode dans le vieux Yangon. Sur le chemin nous traversons un rond-point pas tout à fait comme les autres.

Sule Pagoda 

Et oui une pagode est installée dessus ainsi que son jardin installé un peu plus loin.

Parc 

Nous traverserons un marché avec que des locaux un peu le même qu’au Cambodge. Aucuns touristes à l’horizon, beaucoup de Birmans se retournent sur notre passage et nous regardes de manière intriguée. Une sensation bizarre. (Nous apprendrons par la suite qu’ils sont curieux des filles au cheveux claire et aux yeux claires.) Ah oui pour traverser ici, tu serres les fesses quand tu es coincé en milieu de la route.

Marché 

Enfin arrivé à la pagode, que nous décidons de pas visiter, nous avons mis plus d’une heure à y aller à pied le temps passe vite et nous aimerions voir la plus grande pagode avec le couché de soleil de plus le ventre crie famine.

 Paya Botataung

Repas mangé et nous prenons un taxi direction « Thomas, je sais où l’on peut voir un parc d’attraction abandonné ».Nous arrivons au parc.

Parc d'attraction abandonnée 

Caché à l’extérieur du centre-ville. C’est dans une ambiance calme et abandonnée que nous nous faisons attaquer par les moustiques nous ressortirons avec pas moins de vingt piqures chacun. Le temps c’est arrêté avec les wagons prêts à repartir, le bruit de la fête foraine retentis dans nos têtes.

Parc d'attraction abandonnée

Nous marchons et tombons sur un manège qui lui bouge encore. Heureusement il fait jour mais bon faut pas déconner nous rebroussons chemin.

Manège qui se balance seul 

Nous continuions la visite quand nous voyons un hangar avec dedans comme des voitures tamponneuses, nous nous approchons et là un molosse avec des yeux rouge vif, des dents aiguisés et longs d’au moins trois mètres (La description de Maëlyss). Juste un chien errant de taille conséquente descend en furie les marches tout en grognant. Maëlyss prêt à partir en courant « Maëlyss ne cours surtout pas et reste calme » dit Thomas. Nous faisons demi-tour dans un calme olympien. Le chien n’est plus derrière nous mais une frayeur qui nous pousse à partir, entre temps nous nous perdons, sinon ce n’est pas drôle, sur le chemin d’autre chiens errants sortent de petites baraques nous ne prêtons pas attentions et sortons.

Rendez-vous au lac Kandawgyi et son parc.

 lac Kandawgy 

Point Info : C'est un lac artificiel alimenté depuis le Lac Inya par des conduites souterraines. Il a été créé à l'époque de l'administration britannique pour alimenter la ville en eau. D'une superficie de 60,7 hectares, il est entouré par le Parc Kandawgyi de 44,5 hectares.

 lac Kandawgy 

Sur l’eau il y a un palais bateau qui fait aussi restaurant le Karaweik. Dans le parc nous ne croiserons aucun touriste, mais beaucoup de Birmans avec un grand sourire.

Le Karaweik 

Le soleil commence à descendre, Pagode Shwedagon nous voilà. Le taxi nous dépose, à peine mis les pieds au sol qu’on nous rappelle à l’ordre il faut enlever les chaussures. Nous montons la longue allée pied nue de chaque côté il y a des marchands.

L'allé marchande 

Wahou c’est immense

Autour de la Stuppa 

Point Info : La pagode Shwedagon situé sur la colline de Singuttara à Rangoon, en Birmanie. Ce lieu saint bouddhiste est le premier centre religieux de Birmanie car selon la légende, il contient des reliques de quatre anciens Bouddhas, dont huit cheveux du Bouddha Gautama.

Selon la légende, deux frères marchands de la région de Yangon, voyageaient en char sur les routes de l’Inde. Ils apprirent d’un deva qui avait été leur parent dans une vie antérieur. L'avènement d'un nouveau bouddha qui avait réalisé l'éveil 7 semaines auparavant.

Gautama méditait sous l’arbre Rajayatana depuis 7 jours quand les marchands vinrent à lui, se prosternèrent et lui offrirent des gâteaux de miel. Avant de partir, ils lui demandèrent huit de ses cheveux afin de rapporter quelque chose à vénérer3. Le Bouddha accepta et quand ils eurent les cheveux dans les mains, ceux-ci se mirent à briller, illuminant toute la forêt. Les éléments se réjouissaient : la terre se mit à trembler et les océans à bouillonner. Le bouddha leur dit de faire construire un stûpa sur la colline de Singuttara, où les reliques de trois anciens bouddhas se trouvaient déjà.

Stuppa 

La pagode principale se trouve au milieu d'un vaste complexe de 72 autres pagodes, le stûpa atteint la hauteur de 98 mètres. Sa base est faite de briques recouvertes de milliers de plaques d'or. Elle est entourée d'une forêt de 64 petits pagodons qui forment une petite enceinte avec 4 temples plus grands situés aux points cardinaux.

Sur la flèche se trouve une sorte d'ombrelle, appelée le hti en birman, où sont accrochées 1065 clochettes d'or et 420 clochettes d'argent, ainsi qu'une girouette ornée de pierres précieuses. Elle se termine par le seinbu, une petite sphère d'or incrustée de milliers de diamants et recouverte de 500 kilos d’or.

Stuppa  

Nous faisons le tour, nous sommes émerveillés et avec le soleil qui tape dessus encore plus beau. Nous verrons l'empreinte de pied de Bouddha.

Autour de la stuppa principale

Durant la visite beaucoup de Birmans se retournent sur nous en souriant et en rigolant nous comprenons assez vite que la tenue de Thomas fait jazzé. Ayant pas les jambes couverts Maëlyss a prêté sa ‘jupe’.

Tout autour du stupa central on trouve sept édifices avec inscrit un jour de la semaine avec l’animal totem. Il faut verser de l’eau sur bouddha et l’animal le nombre de fois selon l’âge que l’on a.

Un des sept édifices 

Nous voyons des birmanes préparer les offrandes pour bouddha et un enfant avec de du Thanaka c'est une pâte cosmétique blanc-jaune d'origine végétale, le thanaka procure une sensation rafraichissante, protège de la brûlure du soleil, aide à lutter contre l'acné, rend la peau douce et a une action anti-mycosique.

Offrandes pour Bouddha / Enfant 

Le soleil se couche et les couleurs changent ce qui donne une toute autre ambiance.

Couché de soleil 

Voilà la visite est fini, encore une journée bien rempli. Demain nous partons. Une bonne nuit nous attend.

10
nov
10
nov
Publié le 22 novembre 2019

(Désolé du retard, pas d'internet et Maëlyss est tombé malade)

Top départ direction L’aéroport de Yangon, l’avion nous attend.

Arrivé à l’aéroport, nous voyons une queue énorme au bureau 9, nous espérons que ce ne soit pas la nôtre, ouf nous c’est le bureau 22. Nous faisons la queue, arrivé au bureau on nous indique que non ce n’est pas le 22 mais le 3. Après trois autres changements de bureau on nous indique le bon bureau le numéro 9. Oui oui celle où la queue est énorme. Bon notre vol par dans une heure, l’enregistrement ferme dans trente minutes. Maëlyss demande au chinois devant elle qui fait la queue pour 12 chinois si elle peut passer en expliquant la situation car les personnes devant nous s’enregistre pour le vol qui part à 11h45 donc 1h30 après nous. Le chinois fait mine de rien comprendre et l’envoie paître. Maëlyss va directement au bureau explique la situation et la personne lui dit ok d’attendre et de faire la queue et d’attendre. Nous voyons les minutes passer à une vitesse folle, la boule et le stress de louper l’avion arrive au galop, l’enregistrement ferme dans 10 minutes et une quinzaine de personne encore devant. Nous arrivons à passer devant plusieurs personnes. Nous arrivons au bureau l’enregistrement ferme dans 2 minutes. Ouf nous nous enregistrons et le monsieur nous dit « ah votre avion est annulé il part dans 2h30 » c’est le même monsieur à qui Maëlyss a expliqué la situation. « Putain mais vous ne pouviez pas le dire avant » lâche Maëlyss de colère et de stress.

Arrivé à Hého, nous devons prendre un taxi puis une pirogue pour rejoindre notre hôtel. Nous cherchons une pirogue quand un monsieur vient à notre rencontre. Nous lui expliquons où est l’hôtel à plus d’une heure de pirogue. On se met d’accord du prix et nous le suivons direction son bateau. Les birmans nous regardent amusé de nous voir monter dans le bateau. Notre batelier nous dit « je reviens attendez, ne bouger pas ». A peine parti que d’autres bateliers nous interpellent en nous demandant d’aller dans leur bateau. Notre batelier revient avec un interprète. Qui nous explique que notre hôtel est trop loin et que le monsieur demande le triple du prix convenu. Nous refusons et décidons de partir. Il nous dit d’attendre et après quelques braillements entre batelier il nous trouve un bateau. On change de bateau en plein milieu de l’eau. Hop direction l’hôtel.

1ere pirogue 

Nous découvrons la vie sur le Lac Inle.

Vie sur le Lac Inle 

Une heure après nous arrivons à l’hôtel wahou. On se sent bien et au calme.

Alentours de l'hôtel / Notre chambre 

Premier repas sur le Lac Inle, nous sommes sur pilotis et les pirogues ne naviguent pas la nuit, nous sommes obligé de manger sur place. Heureusement pour nous c'est délicieux.

Miammmmm 
11
nov
11
nov
Publié le 22 novembre 2019

Nous avons bien dormi. « Comme des lièvres » dit Maëlyss.

La vieille nous voulions réserver une excursion mais impossible du coup elle est reportée à après-demain. Nous profiterons pour faire le tour de l’hôtel et faire bronzette.

Point Info : Inle Heritage (nom de l'hôtel) est engagé dans la préservation de la culture Intha mais aussi dans la préservation du lac Inle, comme :

  • Boutique de des produits artisanaux ‘made in Inle Lake‘
  • Traitement des eaux usées / électricité
  • Jardin biologique, sur place, pour les besoins du restaurant
  • Burmese Cat Village, une petite réserve de 40 chats destinée à préserver et réintroduire le chat burmese en Birmanie (race de chat originaire de Birmanie et qui avait disparu du pays)
  • Centre de formation au métier du tourisme. Tout au long du séjour des apprentis se forment ici de quoi rappeler des souvenirs à Maëlyss
Visites de l'hôtel 

Une journée repos comme nous aimons. Internet commence à faire des siennes.

Point into : Le lac Inle est un lac d'eau douce situé dans les montagnes de l'État shan, dans l'Est de la Birmanie. Avec une surface estimée de 12 000 hectares, et un des plus hauts, à 884 m. Sa profondeur moyenne n'est que de 2,10 m à la saison sèche et peut dépasser 4 m à la saison des pluies. L'augmentation de la population, l'affluence touristique, la déforestation, l'intensification de l’agriculture et l'invasion de la jacinthe d’eau dégradent cependant l’écosystème du lac. En 2015, le lac Inle est reconnu Réserve de biosphère par l'Unesco.



12
nov
12
nov
Publié le 24 novembre 2019

Il est 8h la journée commence, notre batelier pour la journée arrive.

Nous commençons par la visite d’un atelier de fabrication de lotus. Une dame nous accueil et nous fait visiter les ateliers. Nous verrons la matière première devenir petit à petit un produit fini.

Pour obtenir du fil de lotus les Birmans extraient les filaments contenus dans sa tige. Et en les enroulant les uns avec les autres, ils obtiennent un fil qui servira à confectionner toute sorte de pièce.Il faut par exemple un mois de travail et 4000 tiges de lotus pour réaliser une écharpe !

création du fil / mise sur bobine 

Elles font des pièces en lotus comme en soie ou en coton.

lotus  pur / mixte / atelier 


Après cette découverte nous partons en direction des jardins flottants. on est surpris de voir comment ils ont pu s’adapter à leur environnement et faire pousser des légumes sur des bandes de terre flottant à la surface du lac.

Jardins Flottants 

A la fin de cette balade dans les jardins flottants nous arrivons à l’atelier de fabrication d’argent. Comme pour la soie, une dame nous accueil et nous fait le tour guidé. Avec un accent très prononcé nous n’avons pas compris grand-chose mais heureusement, avec les démonstrations tout deviens plus clair.

Pour faire de l'argent ils récupèrent des morceaux de pierre qui trouvent dans les montagnes, ils les assemblent et les travaillent pour obtenir un bijoux, ou une boite, ou bracelets ...

Atelier d'argent 

Pour la suite le batelier nous amène voir des femmes aux longs cous (minorité ethnique). Nous nous sentons mal à l’aise, on ressent un peu de l’exploitation de les voir ici comme un animal en cage dans un zoo. Thomas demande si c’est possible de prendre une photo, elles sont en train de tisser. La dame accepte timidement.

Femmes aux longs cous 

Cacher un peu plus loin il y a un atelier d’ombrelle, ce qui nous enchante bien plus.

Marchand d'ombrelle 

Tout est fait main. Même le mécanisme pour ouvrir et fermer l'ombrelle.Nous sommes fascinés par l’ingéniosité du mécanisme, creusé dans du bambou que nous en oublions de prendre une photo

l'ombrélliste  

Nous partons au bon moment deux trois bateaux de chinois arrivent et nous assistons à un spectacle bien triste les femmes aux longs coups sont assisses sur des chaises et chaque chinois pose à côté d’elles sans se préoccuper de la femme. Juste une attraction pour eux.

ça en fait des chinois 

Nous partons avec un pincement au cœur et essayons de plus penser à ça. Aller c’est parti pour une autre balade en bateau. Ah bah non c’est juste en face. Nous arrivons à un marché « touristique » nous déambulons dans les allées. Beaucoup de vendeur nous demande d’acheter car « Lucky money ». Si le vendeur arrive à faire un achat dans la matinée cela lui portera chance pour la suite. Un bracelet faisant de l’œil à Maëlyss et la vendeuse proposant un prix toute concurrence car "lucky money" eut raison de Maëlyss. La vendeuse avec son billet le passa sur tout son stand en répétant « Lucky money, lucky money ». Nous passons devant plusieurs stupas pour reprendre le bateau.

Stupas près du marché 

Prochaine destination à une demi-heure en bateau, parfait de quoi admirer le paysage.

La vie sur le lac 

Nous arrivons aux Pagodes de Inn Dein (2000 pagodes) ainsi que son marché

Pagodes d'Inn Dein 

Sur le chemin nous voyons un match de foot. Pour la dernière photo je vous laisse deviné la trajectoire du ballon (C'est Maëlyss qui prenait la photo)

Oufff elle s'est baissé à temps 

Nous retournons au bateau le batelier nous dépose dans un restaurant avec une vue sympathique, puis il nous expliques qu'il reste encore des choses à voir. Nous qui pensions que cela durerais que trois heures ...

Vue du restaurant 

Monastère des chats sauteurs

Non c'est une blague nous n'avons pas de photo de l'extérieur 😛

Point Info : appelé le monastère des chats qui sautent, car des moines y avaient pris pour habituer de domestiquer des chats et de les faire sauter à travers des cerceaux.

Nous n’avons pas vue de chats sauteurs. Juste des chats entrain de dormir. Mais de belles statues de Bouddhas, un petit marché et une vue sur les jardins flottants.

Intérieur du monastère 

Nous partons pour la visite du dernier temple nous dit le batelier.

Temple / enfants jouant avec la cloche

-"Tiens c'est drôle c'est bâton que vendent les femmes, ça a l'air bon" -"Prend c'est du sucre de canne" répondit Thomas à Maëlyss

Non Non c'est du riz collant dans du bambou 

Après cette dégustation nous pensions retourner à l'hôtel et bah non direction l'atelier de cigare.


Nous nous éterniserons pas, nous regarderons la fabrication et partirons ni Thomas et ni Maëlyss fume donc bon ...

Fabrication de cigares 
Vendeur prêt à tout pour vendre 

Voilà une journée bien rempli viens de finir. Une journée très intéressante mais nous avons préféré les moments oû l'on naviguait et les moments de partages avec les locaux, beaucoup de sourire et de coucou.

Le sourire des Birmans 

Voici quelques photos prises durant le tour en bateau.

Tour sur le lac 
13
nov
13
nov
Publié le 24 novembre 2019

Nous quittons le Lac en direction Nyaungshwe la ville juste au Nord du lac Inle. Sur le chemin nous profitons une dernière fois de la vie sur le lac.

Bye Bye Inle 

Le lac Inle est aussi très connu pour ses pécheurs qui rame avec une jambe. Très sympa à voir. Il y a aussi de faux pécheur en habit traditionnel une photo contre de l’argent bien sûr ils prennent la pause. Assez drôle à voir quand il y a aucun touriste ils sont assis à fumer des cigares et à l’approche de touriste hop ils se relèvent vite et prennent la pause.

Pécheur de touriste 

Notre bus part demain. Nous partons à la découverte des environs. Quoi notre hôtel prête des vélos parfait.

14 km de vélo pour aller à un pont trouvé sur maps.me le fameux gps de Maëlyss. Nous passons de village en village. Des birmans intrigués de nous voir et tous souriant.

Voici le pont en teck Main tauk. Nous voyons dans la montagne une pagode perdu au milieu de nulle part et partons après manger à sa recherche.

Pont en teck Main tauk 

Nous gravirons une montagne pour pouvoir aller jusqu’à la pagode. La monté est assez difficile avec cette chaleur. Mais nous serons plus que récompensé.

Chemin vers la pagode 

C’est bon nous sommes arrivés, tout le long du chemin nous entendons une prière que nous hurle les hauts parleurs surement des encouragement . Nous sommes sur un sommet de colline, il y a une pagode en plein milieu comme un « rond-point » et un monastère et c’est tout.

Arrivé sur la colline 

Sympa la vue sur le lac.

Vue de la colline 

Nous faisons le tour de la pagode central en vélo et au détour d’une allé nous croisons un petit moine qui joue avec un sac plastique accroché à un bâton. Il accepte de poser pour la photo.

L'enfant moine 


Il nous suit tout intriguer de nous voir et appelle un copain à lui. Des échanges de regards, des sourires suffisent a brisé la glace. Ils nous parlent mais nous ne comprenons rien du tout. La suite juste magique.

Trop bien le vélo 

Nous avons bien ri tous ensemble, compliqué de partir surtout que les deux petits moines en redemandaient, mais il est l’heure de rentrer et le soleil va bientôt se coucher.

Bonne nuit 
14
nov
14
nov
Publié le 25 novembre 2019

Voilà l'heure du départ, il est 8h nous partons direction Bagan en mini van express arrivé 15h.

Dans la réalité ce fut autrement.

Nous changeons de mini van après une heure de route car le premier ne vas pas à Bagan.

Le premier mini van Thomas était assis sur un tabouret en plastique dans l’allée sur le regard amusé des Birmans et de Maëlyss.

Le deuxième nous avons des sièges. Nous sommes qu’avec des locaux, beaucoup d’échanges de sourires. Bon la route de la montagne de la montagne et de la piste.

Sur la route 

Le conducteur s’arrête à tous les petits villages pour dire bonjour au papy du coin et fumer aussi. Il prend des gens sur le bord de routes mais très peu descendes. Un moment on s’arrête et on voit 5 personnes voulant monter dans le bus mais plus personnes ne peut rentrer, plus de place sur les sièges ni dans l’allée. Ah bah si à côté du chauffeur il en reste c’est assez incroyable d’un mini van de seize places nous devons être une trentaine. Nous retiendrons il y à toujours de la place même sur le toit.

Toujours de la place 

Une dame voyage avec son pied de bananier assez drôle. Nous nous arrêtons pour le déjeuner, on se rabat sur un paquet de chips et des sortes de churros. Les birmans autour de nous, nous regardes amuser et en rigolant. Nous comprendrons pourquoi quand nous prendrons notre première bouchée de churros C’est pimenté mais piquant au point d’en pleurer. Nous avons bien fait rigoler tout le monde au tour de nous. Nous essayons de le donner à quelqu’un mais personnes n’en veux car trop piquant ….

Technique pour refroidir le moteur 

Fin voilà nous arrivons à 19h20 fatigué, mal au dos et avec la faim au dodo une nouvelle journée s’annonce demain.

15
nov
15
nov
Publié le 25 novembre 2019

Aujourd'hui nous partons dans la peau d'Indiana Jones à la recherche des temples et avec notre nouveau meilleur ami non pas le vélo mais le ebike (scooter électrique, vous sentez venir le truc ?)

La bête 

Point Info : est un vaste site archéologique bouddhique de près de 50 kilomètres carrée, Occupé par plusieurs villages ou hameaux souvent bâtis à proximité de groupes de temples, il se trouve dans une zone sismique et a subi de nombreux tremblements de terre ayant provoqué de graves dégâts, l’un des plus importants et destructeurs ayant eu lieu en juillet 1975. Bagan est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 6 juillet 2019 plus de 4 000 pagodes, temples et stûpas construits entre le XIe et le XIIe siècle.

Vous décrire toutes les pagodes, temples et stûpas et impossible tellement il y en a. A la fin nous ne savions même plus ce qu’on avait déjà fait. Voici une sélection des 400 photos du premier jour.

Temples, Stûpas, Pagodes

Différents endroits qui on retenu notre attentions. Dont des chèvres avec de grandes oreilles. Connaissant la passion des chèvres de Maëlyss, il a fallu nous arrêter et faire pleins de photos. "Non nous ne pouvons pas en ramener une".

Nous tombons sur une jeune fille proposant à Maelyss d’essayer le Tanaka, vous savez la pâte jaune qu’on les Birmans sur le visage. Avec le plus grand plaisir Maëlyss accepte. Une pâte obtenue à partir d'une écorce d'arbre que l'on frotte avec de l'eau.

Tanaka 

Encore des pagodes, stûpas et temples. Nous remarquons que les monuments sont souvent plus beau d’extérieur mais l’intérieur c’est souvent pareil un bouddha énorme dans chaque point cardinal. Dont un bouddha couché.

Temples, Stûpas, Pagodes 

Nous prendrons des raccourcies plus besoin de vous présenter le gps de Maëlyss. Ça nous aura voulu une bonne partie de rigolade, des chiens errants nous on poursuivit, le scooter bloqué dans un fossé ou encore les ronces qui nous caressent les bras et jambes lors de nos passages. On garde le sourire.

😀

Mais ce détour nous vaudra la découverte d'un monastère, un moine nous accueil et nous invite à entrer dans le monastère tout en pierres. D'une beauté ...

 Le Monastère  

nous sortons du monastère et entendons "Hello" nous voyons sur le coté une classe de moines entrain de nous saluer. Nous échangeons quelques mots. Maëlyss demande une photo pour immortalisé ce moment, ils acceptent et voilà le résultat "ouistiti" .

"Hello" 

A droites des Temples, Stûpas, Pagodes, à gauche des Temples, Stûpas, Pagodes, devant des Temples, Stûpas, Pagodes et derrière des Temples, Stûpas, Pagodes.

Temples, Stûpas, Pagodes

Nous voulons assistez au coucher de soleil mais faisons demi-tour car la batterie et oui c’est un scooter électrique affiche rouge. Nous finirons les 15 derniers km entre 5 et 10 km/h aller 13 en descente et penché en avant. Arrivé pile poil devant l’hôtel le scooter s’éteint, le loueur nous dit qu’on l’a tué la bête. Il va le mettre directement à rechargé et oui c’est repartit pour un tour mais demain.

On y croit  

Après le repas du soir nous entendons de la musique, et nous nous dirigeons sans le savoir vers une mini mais mini fête foraine. Tous les manèges fonctionnent à l'huile de coude. Les birmans nous regardent avec de grands sourires nous sommes encore les seuls ce qui nous déplait pas au contraire.

Fête foraine 

Le château au bout de quelques minutes se dégonfle les enfants sortent tous amusé. Tendis que le manège qui tourne (photo2) tourne tellement vite qu'un papa demanda d'arrêter le manège car son fils se sent mal. Les yeux des enfants on beaucoup de mal à se fixer vue la vitesse du manège. Le bateau (photo1) est pousser par un monsieur bien sur aucune ceinture attention à bien se tenir. Nous quittons la fête avec un grand sourire comme quoi avec le strict minimum ils s'amusent pas de besoin du dernier manège à la mode.

16
nov
16
nov
Publié le 26 novembre 2019

Nous commençons cette deuxième journée à l’aurore il est 4h30, nous partons voir le lever de soleil. Depuis juillet 2019 il est interdit de monter sur les temples bye bye la photo très connue de Bagan. Nous avons trouvé une sorte de bute pour regarder le lever du soleil sur les temples avec en cadeau la vue sur les montgolfières.

Lever du soleil 

Après ce joli spectacle nous rentrons à l’hôtel pour le petit déjeuner. Puis nous partons faire la suite des visites des temples…

Temples, Stûpas, Pagodes 

Dans un des temples il y avait de très jolie peinture.

Peintures 


Encore des chèvres et bien sur les photos qui vont avec.

"Chèvres Chèvres" 

Puis des temples

Temples, Stûpas, Pagodes  

Après plusieurs tentatives d’essai nous avons enfin une photo correcte de nous deux. Impossible pour Maëlyss de rester sans rigoler contrairement à Thomas.

123 photo

Les visites de Bagan sont fini pour nous trop de temple tue le temple. Nous resterons la journée de demain pour se reposer et prévoir la suite du voyage.

Thomas gps 
18
nov
18
nov
Publié le 27 novembre 2019

Après cette journée à rien faire. Le lendemain nous décidons de partir sur Mandalay et après aller faire un tour à Monywa. Et comme nous avons le temps nous prendrons un bus on nous propose Ok express un mini van, le même que pour le lac Inle/Bagan ou un autre un bus express. Le choix est vite fait nous prendrons le bus express. Cinq heures de route arrivée pour 14h. Parfait nous arrivons une heure en avance il est 13h. Le bus fera quelques arrêts avec des filles qui rentrent dans le bus avec un plateau de nourritures.

Une petite faim ? 

Le voyage c’est bien passé. Au moment du repas une charmante dame nous propose une sorte de galette aux œufs. Maëlyss aime les découvertes et décide de gouter la dame rajoute du sucre dessus car c’est meilleur. MMMMh Maëlyss croque une bonne bouché. Euh comment dire sa tête se décompose, elle laisse passer quelque mot « Thomas il faut que tu goutes » Thomas prend une micro bouché et là pareil sa tête se décompose. Ce n’est pas des œufs mais du lait fermenté du lait de je ne sais quel animal. Vous savez la bouteille de lait que des fois nous oublions dans le frigo et qui ne sent horriblement pas bon du lait caillé quoi !!! Et bah c’est exactement pareil en bouche. Nous recrachons discrètement impossible à avaler et jetons notre dévolu sur un sachet de banane séché et un paquet de chips. Nous mangerons mieux ce soir.

Galette de ???? 

Arrivé à Mandalay

Point info : Située sur les bords de l'Irrawaddy , Mandalay est la deuxième plus grande ville de la Birmanie, avec environ un million d'habitants (2,5 millions pour l'agglomération)1. Elle fut sa dernière capitale royale, entre 1860 et 1885, sous la dynastie Konbaung. On la surnommait alors la « cité des joyaux », pour son jade réputé. Elle est aujourd'hui la capitale administrative de la région de Mandalay.

Nous visiterons le quartier des batteurs d’or, nous nous arrêtons dans un shop pour regarder leurs travail.

Batteurs d'or 
Batteurs d'or  

Sur le gps tout semble prêt mais enfaite tout est éloigné. Nous rentrons à l’hôtel se reposer. Le soir venu nous allons au restaurant avec un couple de français rencontré à Bagan Marion et Ben. Nous passerons ensemble leur dernier jour.

Ce restaurant un grand moment nous n’attendrons pas loin d’une heure et demie pour avoir les plats et des fous rires quand les plats sont arrivés. (Pas de photo désolé).

C’est sur une bonne soirée que nous retournons à l’hôtel.

19
nov
19
nov
Publié le 28 novembre 2019

Deuxième journée, nous rejoindrons Ben et Marion à leurs hôtel pour visiter les environs de Mandalay et avec notre amie le scooter.

Nous partons visiter un monastère tout en teck avec des gravures bien minutueuses .

Monastère tout en teck 

Puis nous irons direction le marché de Jade.

. Point info : Savez-vous que c’est ici, à Mandalay, que les grossistes vendent aux chinois (les plus gros acheteurs) des produits en Jade coupés, façonnés et polis dans des conditions précaires, sans aucune sécurité.

Marché de Jade 

Chaque pièce est examinée à la lampe torche de gemmologie pour contrôler la pureté, la transparence et l’existence de veinage mauve qui donne de la valeur au produit.

Les acheteurs repartent tout simplement avec la marchandise.

Marché de Jade 

Des regards bien intrigué de nous voir ici nous croiserons aucun touriste. Nous passerons en coup de vent.

Direction Le pont d'U Bein.

Le pont d'U Bein 

Point Info : Le pont d'U Bein est un pont de teck construit à partir de 1849 par le maire U Bein. Il traverse le lac sur 1,2 kilomètre ce qui en fait le plus long pont de teck du monde avec ses 1 060 piliers.

Vie autour du pont 

Direction Inwa pour ses ruines.

Ruines 

Nous nous arrêtons en chemin pour voir différents temples et ruines.

Nous verrons un deuxième monastère tout en teck.

Tout en teck 

Le temps est venu de rentrer.

Bye bye Inwa 

Nous sortons de la ville d’Inwa direction le centre de Mandalay. Sur la route nous voyons un bon endroit pour regarder le coucher de soleil. Nous nous y arrêterons et savourons ce moment.

Couché de soleil sur le lac 
21
nov
21
nov
Publié le 28 novembre 2019

Nous devions partir pour Monywa, mais Maëlyss est tombée malade, excursion annulée, nous nous reposerons donc. Le mercredi 20 et jeudi 21 novembre c’était la fête de l’indépendance en Birmanie. Nous avons assisté à la fête. Au programme :

Scènes de spectacles, ici tu viens en scooter il te servira de siège devant la scène.

Concerts 

Attractions pour enfants,

manèges pour enfants 

Jeux et stand de brochette.

Jeux et stand 
22
nov
22
nov
Publié le 30 novembre 2019

Aujourd'hui, Maëlyss va un peu mieux, nous décidons de prendre un vélo mis à disposition à l’hôtel direction Mandalay Hill.

Mandalay Hill 

Point Info : Mandalay Hill est une colline de 224 mètres d'altitude située au nord-est du centre de Mandalay, en Birmanie. Elle a donné son nom à la ville. Mandalay Hill est couverte de stûpas et de monastères et constitue un lieu de pèlerinage important pour les bouddhistes birmans depuis presque deux siècles.

Une montée difficile avec un vélo au top niveau. Le résultat est satisfaisant. Avec cette vue sur la ville nous voyons le nuage de pollution qui plane au-dessus de Mandalay.

 Vue depuis la colline

Nous faisons le tour de la pagode et redescendons. La descente a été très sportif, les freins ne fonctionnent pas, comme à l’ancienne on freine avec les pieds.

Dans la descente nous voyons deux bouddha bien sympathique, une petite photo s’impose.

Bouddhas 

Ouf descente finie, nous irons visiter deux temples conseiller sur le guide. Nous en sommes ravis ces temples sont différents de ce qu’on a pu voir auparavant.

Premier temple :

Premier temple

Deuxième temple :

Deuxième temple 
23
nov
23
nov
Publié le 30 novembre 2019

Aujourd’hui journée scooter ouaiiiiiiiii.

Paré à la pollution 

C’est repartie pour un tour. Nous avons rendez –vous à 11h à Paleik à la pagode aux serpents.

En avant !!!! 

Point Info : Le village de Paleik est célèbre avec son temple Hmwe Paya ou temple du serpent.C'est en 1974 où ont été trouvés deux serpents enroulés autour d'une statue de Bouddha dans une vieille pagode. Les moines ont essayé sans succès de déloger ces serpents et de ce fait ils ont conclu d'avoir affaire à des animaux sacrés .... Ces reptiles ont ensuite été vénérés jusqu'à leur construire un nouveau temple ! Maintenant naturalisés ces serpents sont toujours présents dans le temple et ont même des successeurs offerts par des fidèles.

Pagodes aux serpents

Nous arrivons devant le temple, des Birmans nous disent de déposer le scooter ici et que c’est gratuit, nous retrouverons plus tard notre scooter avec plusieurs Birmans qui nous attendent pour nous dire au revoir.

😀

Bon le temple, assez sympa et aucun touriste, nous sommes la curiosité du jour, de vraie star, nous posons pour plusieurs personnes.

Des vraies stars 

On nous accueil comme des rois. Ils y a beaucoup de monde venu assister à cette cérémonie.

foules au bain 
Bain aux pythons 

Oui oui tous les jours à onze heures ils donnent le bain cérémonial au 4 gros pythons dans de l’eau pure avec des pétales, puis ils les lavent, les essuient. Les fidèles prient les serpents et leurs donnent des offrandes.

Céremonie 

Atelier Tanaka

Tanaka 

Nous finissons la visite du temple, et dirons bye bye aux pythons.

Temple aux serpents 

Nous prenons la direction de Sagaing, une ville remplie d’édifice religieux à peine arrivée dans la ville que nous voyons déjà des temples et monastères.

Arrivée à Sagaing 

Nous allons vers Sagaing Hill. Une pagode tout en haut de la montage avec une vue sur Sagaing.

Rond-point 
Dans la pagode

Les femmes peuvent devenir moine elles sont appelé des nones.

None 

Vue depuis la terrasse de la pagode.

Vue sur la terrasse  

La suite du voyage ne fut pas incroyable, nous avions trois autres endroits à voir mais c’était soit fermé ou introuvable. Nous rentrons plutôt que prévu sur Mandalay « C’est l’heure du goûter » dit Thomas, c’est parfait Maëlyss avait repéré un salon de thé dans Mandalay.

Thé birman à volonté de quoi enchanter Maëlyss.

Tea Time 

C’est désaltéré que nous partons prendre deux places pour un spectacle pour demain soir.

Nous sommes proche de la colline à Mandalay nous décidons d’y monter pour le couché de soleil mais cette fois-ci sans le vélo mais avec le scooter, beaucoup moins difficile.

Coucher de soleil 
24
nov
24
nov
Publié le 30 novembre 2019

Qui dit dernier jour en Birmanie dit lessive youpi. Nous avons un spectacle en plus ce soir.

Pigeons 

La journée est consacrée au repos Maëlyss est toujours malade mais sans fièvre c’est un bon début, ce sera film de noël et réservation pour la Thaïlande.

Linge récupéré, repas sur le pouce englouti, nous prenons les vélos à l’hôtel et c’est parti pour le spectacle.

Arrivé au spectacle. Mais un spectacle de quoi ???? De marionnettes birmane.

Théâtre 

Après une heure de marionnettes nous quittons la salle. Un super spectacle même Thomas qui n’avait pas trop envie en ressort enjoué.

Spectacle 

Nous avons craqué pour des marionnettes.

Marionnettes birmane.  

Nous rentrons à vélo avec la tristesse de quitter la Birmanie.

Sur le chemin du retour 

Nous reviendrons car nous avons loupé tellement de choses. Nous voulions faire un trek de deux jours avec nuit chez l’habitant, mais avec le genou de Maëlyss impossible où encore Monywa où les plages de Birmanie etc. C’est un pays qui a encore pleins de choses à dévoiler. Le tourisme de masse n’est pas encore présent et la gentillesse des Birmans est incroyables des sourires à la pelle. Un pays coup de cœur, un pays magique. We love Myanmar.