Carnet de voyage

Le Népal

Quand la spiritualité se lie au voyage.
Octobre 2019
45 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Arrivée directement depuis Bangkok, me voici au Népal dans la capitale: Kathmandu

Première impression (de nuit), ville qui a l’air d’un côté développée avec des immeubles, des hôtels, des magasins etc... mais aussi pauvre à certains endroits, bondée, bruyante, polluée...

Le premier jour, je me perdis dans les ruelles de Thamel (rue touristique) remplies de bui-bui vendant des sacs, des habits colorés, des pulls en laine de Yak et beaucoup d’affaires de sport (oui car le Népal est bien connu pour ces treks) !

Puis je décida de m’enfoncer un peu plus dans la ville... je finis par me perdre, 1h30 au milieu de la foule écrasée comme une sardine et poussée par les gens. Les motos essaient de passer ce qui ne facilite pas le trafic des piétons. Entourée de stands de toutes sortes, des personnes viennent m’accoster en me demandant d’où je viens pour au final essayer de me vendre des trucs... Les regards des gens posés sur moi me font bien me sentir étrangère... Je n’aurai effectivement pas rencontré beaucoup de touristes durant cette balade. En bref la seule envie du moment était de me sortir de là !!

J’aurai testé bien évidement la nourriture locale, épicée mais délicieuse.

Les incontournables momo farci, (petits raviolis de légumes ou de viande, à la vapeur ou frits). 

Puis direction le monastère de Kopan où je suivrai une retraite de 10 jours, alternant des cours sur le bouddhisme et de la méditation. Journées en silence depuis la fin du souper jusqu’au lendemain après le dîner. Puis les deux derniers jours consacrés pleinement au silence et à la méditation. Expérience très enrichissante et de belles rencontres !

Vue depuis la terrasse du petit déjeuner. 
Espace de cours et de méditation. Assis sur des coussins pendant 10 jours les genoux, les cuisses et le dos en prennent un coup..
Vue sur Kathmandu de jour et de nuit. 
Dans le jardin et aux alentours, soirée pleine lune éclairée par la chaleur des bougies, en pensée avec nos proches.
Visite d’un autre monastère avec création d’encens maison.

Mon voyage continua à deux pour ma plus grande joie ! En effet, Naomi, mon amie me rejoignit pour 6 semaines de voyage. 😀

Après nos retrouvailles émotives, nous sommes allées nous balader tranquillement dans les petites ruelles aux alentours de Thamel. Le lendemain matin, nous visiterons le temple Swayambhunath.

Puis nous nous dirigerons vers Durbar Square. Une place regroupant des monuments historiques classés au Patrimoine mondial. Malheureusement elle aura bien été atteinte par le séisme de 2015. Sur ce lieu, vie également la Kumari, une jeune fille vénérée comme une déesse vivante au Népal.

{ La tradition des Kumaris (vierges en français) date du XVIIe siècle. Elle consiste à isoler de très jeunes filles pour les adorer. Ces déesses vivantes sont l'incarnation de la déesse hindoue Durga représentée par des petites filles pré-pubères. La Kumari est remplacée quand celle-ci devient femme. La déesse ne se montre que de temps en temps depuis la fenêtre de sa chambre et sort 3 fois par année à l’occasion de fête. }

Direction Pokhara sur des routes bondées, pas toujours goudronnées, parfois très serrées et proche du ravin... Nous arriverons enfin à destination après 8-9h00 de route.

Vue depuis notre balcon sur le lac à Pokhara. 
2

Arrivé à Pokhara, nous prévoirons de faire le trek du tour des Annapurna. Une journée organisation treking sera donc nécessaire (permis de trek, achats d’habits chauds, courses...). Nous ferons également une petite promenade le long du lac avec Naomi au centre de l’objectif 😂. Puis le soir nous retrouverons Irma (la famille se réuni même à l’autre bout du monde) pour partager notre dernier souper avant le départ pour Besisahar prévu le lendemain matin.

Départ donc à 7h30 en bus pour 5h00 de route.

Surprise dans notre petit déjeuner acheté la veille... des fourmis s’y sont installées comme dans nos affaires la première nuit à notre hôtel. On espérait qu’en changeant de chambre elles nous laisseraient tranquille... et bien l’espoir fait vivre !

Arrivé à la petite ville de Besisahar nous partagerons 1 jeep avec d’autres touristes pour nous rendre au premier stop à Jagat (1300m) où nous dormirons 1 nuit. 2h30 de routes désastreuses et c’est peu dire !! Du rodéo à travers la terre et les rochers, au bord des ravins, à travers les ruisseaux etc... et à 10 personnes (11 avec un bébé 😅). Contentes d’arriver saines et sauves, nous nous dégourdirons les jambes à travers la nature. Que ça fait du bien, l’air pure m’avait manqué. Paysages magnifiques nous profiterons de l’instant.

Debout et prête pour entamer notre première journée de trek ! Départ à 8h00. Superbe randonnée au milieu des falaises, à longer la rivière à haut débit : Marsyangdi Nadi (longue de 150km). La végétation ressemble à la jungle avec beaucoup de grandes cascades. Après 6h00 de marche, 18,5km, nous arriverons au petit village de Dharapani (1860m).

Nous négocierons la chambre gratuite si nous mangeons le souper ainsi que le petit déjeuner au lodge. Une petite douche froide, un jeu de chibre, un Dal bhat à volonté et au lit à 19h30 !

Deuxième journée, départ à 8h30 après avoir rempli nos bouteilles d’eau et passé un chek point du trek. Aujourd’hui nous marcherons 5h30, 18,8km jusqu’au village de Chame (2670m). Nous aurons la chance d’apercevoir le sommet du Manaslu (une montagne située dans la chaîne de l'Himalaya avec une altitude de 8163mètres. Il constitue le huitième plus haut sommet du monde). Encore une journée aux magnifiques paysages variés. Nous trouverons un mignon petit lodge avec des propriétaires (une famille) super gentils.

Après une nuit qui se rafraîchi de plus en plus, nous déjeunerons comme très souvent avec un tibétain bread (une pâte frite), ça donne de l’énergie ! Puis nous partirons à 8h00. Nous ne serons pas seules, beaucoup de touristes randonneurs partiront en même temps que nous; ce qui fera beaucoup de monde sur le trail... il y aura peu de chemin en dehors de la route terreuse empruntée par les Jeep et les motos. Mais nous profiterons tout de même des sommets enneigés pointant leurs bouts de leur nez. Magique ! Nous passerons également les 3000m d’altitude. Après 5h00 de marche en zappant la pause de midi, nous arriverons plus tôt que d’habitude à notre destination: Lower Pisang situé à 3200m. Nous négocierons la chambre gratuite, en dînant, soupant et en déjeunant chez nos hôtes. Petite promenade vers une Stupa (petit temple) dans le village avant la tombée de la nuit.

Matin fraîcheur, nous débuterons notre 4ème journée qui s’annonce grande. Dès les premiers mètres, nous apercevrons Annapurna II (7937m) et Annapurna IV (7525m). Nous passerons proches d’un joli petit lac très clair avant d’entamer une bonne montée bien raide. Le paysage est juste à couper le souffle et il le restera toute la journée !! Arrivé à Ngawal (3600m), nous apercevrons le sommet de Chulu (6584m) où nos amis français rencontrés durant le trek auront prévu de le gravir. Nous redescendrons afin de nous rendre au village de Manang situé à 3540m. Le paysage se change au fur et à mesure que nous avançons, de moins en moins de verdure, beaucoup de terre poussiéreuse, nature aride, on aperçois des Yak... et le sommet de l’Annapurna III. Des montagnes MAGESTUEUSES ! On en prend plein la vue et on se régale !

Nous serons bien fatiguées le soir après une journée à 7h00 de marche. Un bon chocolat chaud sera notre récompense. Nous serons contente de nous poser un jour de plus à Manang afin de nous acclimater et de reposer ma douleur survenu à mon genou gauche aujourd’hui... De bons burger Végétarien et au Yak pour nos souper changeront du riz et des patates des autres jours.

Journée pause pour notre 5ème jour. Nous irons tout de même marcher 1h30-2h00 jusqu’à 3950m afin de nous acclimater. Comme toujours nous resterons époustouflées par la beauté du paysage. Après la redescente joyeuse pour mon genoux nous passerons un après-midi tranquil. Dernières courses (moufles et chocolat) et nous serons parées pour la suite de notre trek (du moins on l’espère). Le soir, 2ème tournées de Burger (et oui, on profite !). Nous ferons une folie en commandant un verre de vin local... surprise ! Ce n’est pas un verre de vin rouge comme l’on s’y attendant mais plutôt comme un alcool de riz ! Pétillant et assez fort. On aura au moins essayé !

Direction Yak Kharka situé à 4018m d’altitude où nous resterons 1 nuit pour l’acclimatation (important pour éviter le mal des montagnes qui n’est pas à négliger car l’on peut en mourir !). Ce sera donc une petite journée de marche avec 3h30. Mon genou me fait toujours autant mal et j’ai bien peur qu’il n’ira pas en s’améliorant vu le dénivelé qui nous attend les prochains jours (positif comme négatif). Nous profiterons de l’après-midi pour se poser, lire, jouer aux cartes... nous sentirons parfois la tête tournée mais tout en restant raisonnable.

Yak, montagnes enneigées et Dal Bhat pour reprendre des forces ! 

7ème jour, debout de bonne heure afin d’être sûr d’avoir une place dans notre prochain lodge. La marche matinale dans l’ombre du soleil est bien fraîche ! Nous serons contentes quand les rayons apparaîtront sur notre visage. Seulement 3h00 de marche (avec toujours le genou en feu) pour atteindre notre prochain lodge à Thorong Phedi (4450m) où nous poserons nos sacs pour la nuit.

Puis nous poursuivrons 45min de montée pour atteindre le High Base Camp (4925m) afin de nous acclimater et manger un repas. Nous sentirons parfois un léger mal de tête ou des étourdissements mais rien de trop intense. La respiration se fera de plus en plus courte, essoufflement lors de mouvement trop rapide... mais dans l’ensemble nous allons bien. Ce qui est rassurant quand on sait la journée qui nous attend le lendemain. Nous souperons avec une soupe et des toasts à l’ail/oignon (paraît que ça aide pour l’altitude...). Bonne ambiance dans la petite salle à manger où tout le monde est réuni autour du seul point chaud du lodge: le poêlon. Jeux de cartes, discussions et rires puis au lit car on se lèvera tôt pour l’étape phare de notre trek !

Debout à 3h30 du matin, dans le froid, noir totale, lampe frontale, bonnet, gants, quadruples couches, nous entamerons 1000m de dénivelé positif. Nous ferons face au manque d’oxygène, à l’interminable froideur qui se liera à la debatu, au vent glacial, aux douleurs musculaires et articulaires, aux mouvements ralentis, à chaque pas réfléchi, mais aussi au levé du soleil qui fera notre plus grand bonheur, et puis le ras le bol de l’espérance sans fin de voir apparaître notre but...

Et là enfin, après 3h45 de montée, nous apercevrons les drapeaux du fameux col du THORUNG LA PASS situé à 5416 mètres d’altitude. Heureuse de l’avoir atteint en bonne santé nous capturerons ce moment avant de redescendre de l’autre côté pour 1600m de dénivelé négatif.

L’heure du petit déjeuner à sonné avec un tibétain bread ! Miaaaam

Forte heureusement, mes genoux auront étonnement bien survécu à cette grande journée. Après 8h00 de marche nous arriverons à Muktinath (3760m) où une bonne douche chaude nous attendra avec des repas fait spécialement pour les touristes (ça change du riz !) avant d’aller nous écrouler pour une nuit froide supplémentaire...

Dernier jour de trek et heureusement, notre mental, notre motivation mais également et surtout notre corps nous disent gentiment STOP. Nous marcherons 7h00 jusqu’à notre destination final : Jomson situé à 2720m. Le paysage est aride, nous traversons des collines, puis des pierriers. Nous monterons pour redescendre puis encore remonter pour redescendre... nous aurons mal aux genoux, aux jambes, aux pieds, aux mains (bâtons de marche)... puis les rafales de vent, la poussière, la route nous finirons. Avec un gros ras le bol, nous arriverons à Jomson pour passer notre dernière nuit. Nous serons un peu déçu en apercevant la ville qui n’est pas des plus charmante comparé à ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. La montagne nous manquerait-elle déjà ? En tout cas nous nous réjouirons de retourner sur Pokhara rien que pour laver nos habits ! Fatiguées en attendant le souper, des enfants viendront égailler notre soirée en chantant pour la fête de la lumière au Népal. Naomi se prendra au jeu et ira tourner en rond en dansant et chantant avec les enfants.

Debout à 5h30 du matin afin de prendre le premier bus direction la ville de Pokhara. Arrivé sur place, pas de chance, le bus est déjà complet... nous devrons attendre le prochain prévu à 11h00. Ce qui nous arrange vraiment pas sachant qu’on a 12h00 de route qui nous attend !! Nous déciderons de regarder pour une jeep un peu plus loin avec 2 suisses allemands mais il nous faudra être 9 personnes en tout pour cela... nous finirons par rebrousser chemin pour réserver ce billet de bus. Et là, surprise, nous croiserons le 1er bus qui s’arrêtera et nous prendra au passage ! C’est à n’y rien comprendre ! Nous nous installerons sur la rangée de 6 sièges au fond du bus. Nous comprendrons par la suite que beaucoup de monde doit encore monter mais par chance nous pourrons garder notre place assise contrairement aux personnes assis sur des tabourets dans la rangée du milieu, debout ou encore coincés devant à côté du chauffeur. Impossible de décrire précisément cette journée mais elle fut HORRIBLE ! Pendant 12h00, avec 3 courtes pauses pipi, nous serons secouées comme jamais ! Serrées sur nos sièges, le dossier droit, les genoux coincés, cramponnées comme on pourra aux sièges de devant, les secousses des trous de la « route » terreuse, caillouteuse, nous donnerons des douleurs partout... on se tapera aux jambes, au dos, au coccyx, à la tête, aux épaules... bref un GROS effort à prendre sur soi et se dire qu’on a pas le choix... on aurait même préféré être debout vers l’avant du bus, les gens avaient l’air de bien moins être secoués... nous nous promettrons que cette expérience ne sera pas à refaire !

Photos flous... je vous laisse imaginer les secousses ! 

Arrivé enfin à Pokhara dans la nuit, nous mangerons une délicieuse Pizza ! Nous assisterons au dernier soir du Tihar (fête de la lumière au Népal). Des guirlandes à la Noël sur les bâtiments, des danses devant les épiceries, des enfants viendront égailler notre journée désastreuse. Ils nous inviterons à aller danser avec eux; rire et partage nous ferons le plus grand bien ! 😊

 On l’aura bien mérité celle-là ! 

Nous resterons ensuite sur Pokhara afin de nous relaxer en flânant dans la rue touristique au bord du lac. Shopping, méditation au bol chantant, bons restaurants... Nous nous rendrons aussi en pirogue de l’autre côté du lac afin de gravir 45 minutes de marches pour visiter la world peace stupa (un Temple blanc construit par un moine Japonais, sur les hauteurs de Pokhara, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Huitante se trouvent dans le monde dont deux se situe au Népal).

3

Départ de Pokhara vers Begnas Tal (un petit village au bord d’un lac, situé à seulement 30 minutes en taxi). Nous nous promènerons la journée dans les alentours, le lac et le paysage nous feront penser au lac de la Gruyère ! Nous serons un instant la proie des paparazzi ! Puis nous voudrons goûter au poisson frais du lac... sauf qu’à la place nous aurons des « chips » de minis poissons frits.. euuuh ben bon... pas fameux. Nous logerons dans une coffee guest house où les propriétaires cultivent et préparent le café depuis leur jardin jusque dans la tasse. Nous ne resterons que 1 jour, faute d’activités à faire (où faute des cafards et des gigantesques araignées !?). Nous partirons le matin de Begnas Tal en bus direction Kathmandu. Nos hôtes nous mettrons un point rouge sur le front et une fleur jaune dans les cheveux avant de partir afin de nous apporter bonheur/succès.

Après 9h00 de route nous retrouverons la grosse ville, bruit, pollution, surpopulation... Le lendemain nous irons visiter Bhaktapur, lieu situé à l’extérieur de la ville de Kathmandu. Une place qui ressemble à Durbar Squar mais bien plus entretenu. Les bâtiments endommagés par le tremblement de terre ont été réparés ou sont en cours de construction. Nous prendrons un guide qui nous expliquera l’histoire de cette ancienne citée royale et des différentes coutumes. Nous apprécierons beaucoup cette journée de visite (car nous n’en avons pas eu beaucoup jusqu’à présent...).

Shoppings et bons restos dans les rues touristiques de Thamel. Puis nous prendrons également un cours de cuisine Népalaise à Kirtipur (village situé un peu à l’extérieur de Kathamandu) chez une famille tenant une Guest House. Une belle matinée à cuisiner avec une sympathique femme. ☺️

Rizières, jardins, et cultures de champignons. 
Préparation de A à Z de l’incontournable Dal Bhat (repas qu’ils mangent 2x par jour, le matin 9h30 pour nous... et le soir).
Momo aux légumes et Paneer (fromage au lait de vache et Buffalo) et au fromage de Yak avec sauce épicée. Recette tibétaine.

Nous passerons notre dernière nuit à Bodnath (à l’extérieur de Kathmandu). Lieu connu pour ses nombreux monastères ainsi que son fameux stupa.

Monastère de Shechen (là où Matthieu Ricard, moine français, y réside régulièrement).
Le stupa de Bodnath.

Nous nous envolerons le lendemain vers notre prochaine destination. Ce voyage continue à deux mais dans un nouveau pays ! Nous avons hâte de commencer une nouvelle aventure 🙂.

Bye-bye le Népal !