Petit périple d'une semaine pour découvrir le patrimoine, la gastronomie et les merveilles du Gard.
Septembre 2016
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Enfin les vacances ! En septembre ... beaucoup moins de monde sur les sites et sur les routes 😀

Direction le Gard, plus précisément les cascades du Sautadet et location d'un mobile-home au camping du même nom. Bonne surprise en arrivant, le camping à l'air très bien mais le site des cascades est vraiment géniale. . 5 minutes à pied de la petite "plage" et dix minutes par le sentier pour arriver jusqu'aux cascades. (Mettre des bonnes chaussures quand même, en tong c'est un peu compliqué )

Au nord du département du Gard, La Roque-sur-Cèze s’est construit sur un piton rocheux en surplomb de la Cèze qu’enjambe un vieux pont à douze arches. Dominé par les vestiges d’un ancien château et sa chapelle romane, le village aux calades pentues et maisons de pierres blondes à génoises offre une vue imprenable sur les cascades du Sautadet, un site naturel exceptionnel qui ajoute à l’attractivité du lieu.

Le village de la Roque Sur Cèze

le site des cascades est tout de même un peu dangereux, des pancartes signale que la baignade est interdite suite à des accident mais apparemment nous ne sommes pas les seuls à vouloir quand même tenter de mettre les pieds à l'eau. En effet, si vous avez des enfants, vaudrait mieux s'abstenir d'aller jusqu'aux petites chutes d'eau et rester sur la plage déjà très sympa situé au bout du petit "canyon". Même en hors saison, les locaux sont super nombreux à venir profiter du cadre le week-end. Le semaine, la fréquentation est nettement plus faible.

Sur 470 mètres, la Cèze a taillé avec violence son passage à travers le massif calcaire qui barrait son libre écoulement. Sur un dénivelé de 8 à 10 mètres, le cours de la Cèze est ponctué de cascades bouillonnantes, de cavités alvéolaires creusées dans la roche appelées "marmites de géants" et enfin d'une zone d'élargissement et de ralentissement des eaux de la rivière dénommée canyon.

Le gros plus de ces vacances fut la proximité de ses cascades, pour la baignade, la pêche, la promenade et les photos !


les "dangereuses" et superbes cascades du Sautadet 
2

Étant à une heure d'Avignon, on décide de prendre une journée pour allé découvrir un peu la cité. Son célèbre pont et le palais des Papes notamment.

Le centre historique est faisable à pied bien plus qu'en voiture d'ailleurs. On prend directement la direction du Palais. Boh ... on peut pas le louper, clairement l'impression qu'il représente tout le centre de la ville d'ailleurs tellement il est immense. On est clairement devant une partie de l'histoire de France.

Edifié à partir de 1335, en moins de vingt années, il est l’œuvre principalement de deux papes bâtisseurs, Benoît XII et son successeur Clément VI. Le monument constitue le plus important palais gothique de l'Occident

Il accueille 600 000 visiteurs par an. Il fait partie des 10 monuments les plus visités en France.

La visite permet de découvrir les étapes et les techniques de construction de cet extraordinaire édifice et de ses fabuleux décors, de comprendre comment s’est exercé le pouvoir temporel et spirituel de la papauté, d’aller à la rencontre des papes et des personnages importants qui ont marqué les lieux, de revivre le rayonnement culturel et les fastes de la cour pontificale.


Autre étape incontournable d'Avignon , gogogo sur le pont d'Avignon, enfin le pont St Brénezet

Le pont d'Avignon est l'un des monuments les plus connus au monde grâce à sa chanson chantée par les enfants de tous les pays.Mais si la notoriété de ce pont est fameuse, son histoire est peu connue.

Un jeune berger, du nom de Bénezet, descendit en 1177 des montagnes de l'Ardèche. Il se disait envoyé par Dieu pour construire un pont à Avignon. Au début, on le prit pour un fou, mais il avait entendu une voix venue du ciel lui dictant sa mission...

Raillé par les Avignonnais, le berger est mis au défi par le prélat de charger une pierre énorme sur ses épaules et de la jeter dans le Rhône. Bénezet n'hésite pas un instant, et sous le regard de la foule ébahie, soulève le bloc de pierre avant de le jeter dans l'eau, aidé dit-on par une intervention divine, et même par des anges baignés d'une lumière dorée.

Sa construction s’est étalée sur plusieurs siècles. C’était un chantier permanent et les historiens doutent même que l’ouvrage fut, un jour, terminé en pierre dans sa totalité. Construit sur des lits de galets, ce pont s'étirait sur environ 900 mètres et comptait quelques 22 arches.

Le célébre Pont d'Avignon
3

Forcément, petit voyage dans le gard, obligation de passer voir le géant de pierre ; le pont du Gard.

J'attendais cela avec impatience, depuis le temps que je souhaitais le voir. Je ne fut pas déçue. Il est magnifique et impressionnant. Le musée et les salles de vidéos (à voir avant ou aprés la visite du pont) sont un plus pour la visite. Un voyage dans le temps et un retour à l'époque des romains.

On est resté un moment à l'admirer, les différents sentiers permettent de découvrir d'autres points de vues pour faire des photos. Il est également possible de trouver des petites plages afin de se baigner et de profiter du site et du panorama à son maximum.

Principalement connu pour son aqueduc romain, le Site du Pont de Gard possède en réalité une histoire bien plus ancienne. Fruit d’une architecture hors normes, le Pont du Gard est l’un des vestiges romains le mieux conservé au monde.

Il est exceptionnel par ses dimensions puisque avec ses 49 mètres de hauteur, c’est le pont-aqueduc romain le plus haut du monde. Il est composé de 3 rangées d’arches superposées (6 arches au premier niveau, 11 arches au second niveau et 47 arceaux à l'origine), ce qui constitue également une réalisation rarissime pour l’époque. Il est enfin remarquable du fait de son excellent état de conservation qui lui valent aujourd'hui d’être admiré comme un chef d’œuvre du génie créateur humain. Il est le seul exemple de pont antique à 3 étages encore debout aujourd'hui. Près d'un millier d'hommes ont travaillé sur ce chantier colossal achevé en seulement 5 ans.

En 1985, après l’inscription du Pont du Gard au patrimoine mondial par l’UNESCO, le Conseil général du Gard, prévoyant un nouvel afflux touristique, prend la décision de protéger et d’aménager le site culturel et touristique le plus visité du Gard.

Nous ne regrettons pas la visite du site (bien que les tickets d'entrée et du parking soient quand même cher) il était normal de venir saluer ce géant de pierre. Nous avons passé un super moment.

Le pont du Gard  

Comme LaBoussoleDelo, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.