Carnet de voyage

Mexique

11 étapes
15 commentaires
75 abonnés
Dernière étape postée il y a 14 heures
2 à 3 mois au Mexique. On commence par la côte Ouest et après on verra...
Janvier 2023
10 semaines
Partager ce carnet de voyage
11

Mercredi 2 février

Aujourd'hui jour de marché à Melaque, jour tant attendu parce qu'on adore les marchés !!! Une fois encore on n'a pas été déçu, c'est vivant, coloré, bondé, immense, beaucoup d'artisanat (mais pas toujours 😉... De quoi faire de belles affaires ! On a parcouru toutes les allées et on a finit heureux, fatigué mais à sec sans le moindre pesos. Heureusement que Théotime avait apporté son argent de poche, il a pu dépanner tout le monde !! 🤣

Soirée au resto avec Claude et Thérèse. Une façon pour nous de les remercier pour tout (le trajet, leur aide précieuse, les infos mais aussi pour s'intégrer ici, les visites, les conseils... Encore mille mercis ! ). Et c'est l'occasion de passer un sympathique moment ensemble en plus, avec vue sur la mer au soleil couchant... Magnifique !!! 🤩 Puis petite promenade nocturne jusqu'au glacier, histoire de finir sur une note sucrée pour les plus gourmands ! 😉🍨

Le monde est si vaste et nous sommes si petits, mais unis par l'amitié, nous sommes des géants.

Lisa Rochambeau

10

Mardi 1er février

Le climat et la présence d'eau dans cette région, sont des conditions très favorables et en font, la plus importante en production de bananes 🍌. Ce matin, on visite une bananeraie avec Claude, Thérèse, Diane et Marc. Très loin du circuit touristique, chouette contact avec les ouvriers au milieu d'un authentique atelier de récolte et traitement, une petite cahute au milieu des bananiers. Sous nos yeux ébahis, on voit des "trains" où 20 à 30 régimes de bananes suspendus à des crochets tirés par des hommes, à l'aide de cordes accrochés à leur taille (A savoir que ces chargement font environ 600 kg !!!). Un bassin immense où flottent les bananes. Et des hommes, des femmes qui travaillent au son d'une sono hurlante, triant, lavant, coupant, emballant et chargeant les camions... Cela nous fait prendre conscience de leurs conditions de travail, les pieds dans l'eau, le port de charges très lourdes, les objets coupants, l'absence de protection... On est tellement loin nos conditions de travail française protectrices voir même parfois surprotectrices ! 😉

Claude continue de nous servir de guide touristique et nous fait découvrir un champ d'agave bleue. Plante avec laquelle on fabrique la tequila !! 😝

Puis il nous emmène sur une plage secrète. Pour y arriver, on traverse un golf, on longe une première plage immense et déserte, on finit par un petit escalier qui nous emmène à la fameuse plage. On comprend mieux pourquoi secrète !!! Magnifique aux eaux turquoises coincée entre les rochers et elle aussi déserte ! 🏖 La tentation est trop grande, Olivier, Théotime, Mathilde finissent à l'eau... 😄🌊

La fin de la journée s'étire doucement entre école, jeux, lecture, création artistique pour Théotime qui a envie de faire prochainement une exposition...

9

Lundi 31 janvier


Aujourd'hui direction Barra de Navidad, charmante petite station balnéaire lovée entre la mer et une lagune. Des maisons blanches, des rues pavées, des pélicans et des vagues...

Une ambiance paisible !


Au programme: promenade dans les rues piétonnes. On est passé voir le christ aux bras ballants dans la petite église moderne au cœur de Barra. Lors du cyclone de 1971, ses bras sont tombés, ce qui, selon les habitants, a épargné la ville.

Puis balade en bateau sur la lagune peuplée de petits îlots recouverts de mangroves où vivent toutes sortes d'oiseaux. Observer le contraste entre les parcs à crevettes, les vielles épaves qui rouillent au soleil, les pêcheurs qui tirent leurs filets et la Marina remplie de bateaux tous plus beaux les uns que les autres surplombée par un hôtel de luxe aussi grand qu'un village. Puis rêver devant les magnifiques maisons le long des canaux de Barra bay.

Ensuite pause, sous la belle, immense et rafraîchissante palapa du restaurant El Manglito, avec vue sur la lagune. Où on s'est régalé autant les yeux que le ventre avec les magnifiques plats de crevettes à la mangue ou au tamarin, de poisson pané à la coco et de brochettes... Un délice !

Olivier l'a élu, son meilleur repas du voyage, c'est pour dire comme c'était bon ! 😋😆😃

Belle après-midi avec promenade sur le malecón entre mer et lagune, ramassage de coquillages et baignade dans la calme et chaude lagune.

Et ce soir, après des semaines d'attente (+ 4 longs jours pour laisser à Mamou, le temps de récupérer un peu ☺️) Mathilde au comble du bonheur va dormir avec elle !! 😃😆🤩😊

8

Dimanche 30 janvier

Ce matin, Mathilde a envie de pancakes, ça faisait longtemps !! 😁 C'est l'occasion de faire découvrir à Mamou, notre petit-déjeuner spécial 😉😊😋

Puis comme presque tous les jours (un peu moins depuis qu'on est au Mexique. Faut qu'on reprenne un nouveau rythme, on n'a pas l'habitude de ne pas bouger !! 🤣😁😉) c'est école pour Théotime et Mathilde. Une page de français, une page de mathématiques, la dictée de mots pour Théotime. De l'écriture, de la lecture pour Mathilde et le tour est joué. Ça s'est fait ! 😆

Cette après-midi, tous en selle ! 🚲 On prolonge les joies du vélo mais cette fois-ci en famille (avec l'aide de Claude et Thérèse 🤗👍). On traverse Mélaque pour finir à l'autre bout de notre plage habituelle. Moins de monde et plus de vagues ou plutôt des rouleaux dans lesquels on a beaucoup joué et rit tous les 5 !

Le rire est une poussière de joie qui fait éternuer le cœur

Histoire du soir, bonsoir ! Les loulous profitent de Mamou à fond, chaque jour jusqu'à la dernière goutte. Et Mamou aussi, je crois !! 😁🥰❤💛🩷🧡

7

Samedi 28 janvier

Mamou la matinale, nous offre encore des magnifiques clichés de levé de soleil sur la mer et un jus d'orange frais tout juste pressé pour bien démarrer cette belle journée.

C'est sûr que ce n'est pas nous, nous levant vers 9h, qui pourront capturer les premiers rayons de soleil ! 🤣 Mais promis, un matin on mettra le réveil ! 😆😄😉

Ce matin, ce sera petit tour des boutiques de Mélaque pour chiner quelques jolis souvenirs d'artisanat du Mexique, faire 2, 3 courses et se promener...

Puis c'est pickel Ball (jeu québécois mélangeant tennis et ping-pong) pour Olivier pendant que Mamou, Mathilde, Théotime et moi on reste tranquille à la caravane à jouer, se faire les ongles... On se repose parce que ce soir, on sort faire la fête ! 😁🥳

Direction La Manzanilla, juste à côté. Un petit coin très peu connu et tranquille, où des canadiens se sont installés mais, ici, la vie reste une longue baie tranquille. Les quelques spéculateurs immobiliers ont battus en retraite devant les assauts chroniques du Pacifique, car la montée des eaux est bien là une réalité. Les pêcheurs pêchent, les crocodiles lézardent dans la lagune, les dauphins plongent à quelques mètres de la plage mais nous, on vient parce que le samedi soir, on danse sur la place du hameau.

On ne savait pas vraiment ce qu'on allait trouver (le Mexique manquant parfois un peu de communication sur les festivités, activités ou visites à faire) mais la surprise a été bonne ! On est tombé le jour de la fête de l'école, la chance ! 😁🎉 On se retrouve au milieu d'un défilé d'enfants, d'adultes aussi un peu, habillés par couleur, qui chantent armés de leurs maracas en bouteilles de plastique peintes, de ballons ou autres... On finit par comprendre qu'il s'agit de l'élection du roi et de la reine de l'école, les couleurs: jaune, rouge, bleu, blanc étant les différentes équipes. Tout ceci afin d'organiser une collecte auprès des passants, habitants du village, touristes... pour permettre à l'école de palier au manque de fond du gouvernement pour financer le matériel pédagogique. En participant à ce joyeux défilé, avec volupté et légèreté, je suis émue de prendre conscience une nouvelle fois, que la réalité de vie n'est pas la même pour tous ! La déambulation se termine sur la place centrale où la fête commence: musique, trampoline, 2 petits manèges, stand de jouets ou de nourriture quelques étals de marché... Un peu comme la kermesse de chez nous (ça tombe bien vu que Théotime et Mathilde avaient loupé la leur, on était parti avant !😉).

On fait le tour, on visite un peu et on choisit de manger des brochettes sur la plage en regardant le soleil se coucher et en écoutant un groupe de jazz. Olivier et les loulous ont même esquissés quelques pas de danse, entraînant tout plein de monde sur la piste. La soirée s'annonçait parfaite, c'est juste qu'on attend encore nos brochettes... 🤣🫨🫤. Avec beaucoup de patience, on a quand même finit par manger un petit quelque chose, avant de rejoindre le cœur de la fête, la sono qui hurle et les churros qui crépitent dans l'huile chaude. Théotime, parfois accompagné de Mathilde, a usé les semelles de ses toutes nouvelles bottes rouges en enflammant la scène sous les yeux ébahis des petits et grands 🕺💃. Au moment de partir, son fan club lui a réclamé une photo ! 📷 En se couchant, Théotime nous disait : "Et si le coucher ce soir, se passe bien. Est-ce qu'on pourra retourner danser samedi prochain. Et j'espère que je retrouverais mes copains de la danse ?" 🥰😊

6

Vendredi 27 janvier

Après un bon petit-déjeuner, les loulous chaussés de leurs toutes nouvelles bottes de cow-boys que le père Noël a rapporté hier avec l'aide de Mamou 😉😃🤠

Toujours à Mélaque dans le RV park QueMex où on est bien installé !


Théotime et Mathilde enfourchent leur vélo, trop heureux 😃 (7 mois sans vélo, ça leur avait beaucoup manqué ! Encore un immense merci à Claude. Quelle belle idée !!! 👍), on part se promener le long du malecón.

L'après-midi s'égraine doucement autour d'un bon barbecue et des immanquables bonheurs de la plage, du sable, de la mer... (Mamou récupère aussi du décalage horaire allongée sur le sable 😴).

Puis les loulous étrennent leur tout nouveau cadeau de Noël. Fabrication de tampon pour Théotime et création d'un tableau avec des parties customisées en velours pour Mathilde.📚

Une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle.

Jean Gastaldi

5

Jeudi 26 janvier

Encore une belle journée, sous le signe d'un magnifique soleil, capturé au levé par Mamou (qui recale son sommeil tout doucement... 😴).

Que le soleil est beau quand tout frais il se lève comme une explosion nous lançant son bonjour !

Charles Baudelaire

Au petit déjeuner, on déguste les navettes de Papou, délicieux souvenir... 😜 Puis on admire les magnifiques albums photos faits par Mamou avec quelques unes de nos plus belles photos de voyage parmi les milliers prises depuis ces 7 derniers mois.

Merci beaucoup !! 😘

Ce matin, Théotime, tout heureux sur son nouveau vélo (prêt de nos voisins de camping), accompagné d'Olivier et Claude partent en mission pour trouver aussi un vélo à Mathilde. Mamou, Mathilde et moi, l'équipe des "M", on va faire un petit tour dans les rues de Mélaque, faire les boutiques entre filles ! 😉

Cet après-midi, après l'indétrônable et habituel tour à la plage, c'est l'enchaînement de surprises ! D'abord Mathilde découvre son nouveau vélo (loué pour un mois), trop heureuse, elle fait des tours dans le camping ! 🚲. Pour finir ultime surprise, nos chaussures sont pleines de cadeaux, le père Noël est de nouveau passé dans notre caravane... Quelle chance !!! 🎅🎄😉

On finira cette chouette journée remplie de bonnes surprises, tout les 5 à déguster des bons petits plats dans une petite et typique cantine mexicaine : enchiladas, burritos... 🌯🥙😋

4

Mercredi 25 janvier

Aujourd'hui jour tant attendu, Mamou arrive enfin 🛩 !!! On part la chercher à l'aéroport de Manzanillo à une demi-heure de Mélaque, on traverse de jolis petits villages et des plantations de bananes immenses (qu'on se promet de revenir visiter plus tard)🍌😋.

Après de douces et belles retrouvailles, des câlins et quelques couches de vêtements enlevées... Quelle joie de se retrouver ! 🤗 Mamou à découvert les premiers paysages du Mexique, notre camping, sa chambre d'hôtel juste à côté, notre Evasion (qu'elle a trouvé immense, bien plus que sur les photos !!!). Quel plaisir de tout lui montrer, de lui expliquer ! On a finit cette belle journée à la plage avant que Mamou ne tombe de sommeil avec les 7 heures de décalage horaire, après les 16 heures de vol, les 20 degrés de différences et les 2 toutes riquiquis nuits précédentes...

La vie c'est des étapes... La plus douce c'est l'amour... La plus dure c'est la séparation... La plus pénible c'est les adieux... La plus belle c'est les retrouvailles

3

Dimanche 22, lundi 23, mardi 24 janvier

Dimanche, on reprend la route, direction Mélaque, objectif final de cette folle traversée 😆. Une fois sortie de Puerto Vallarta et son labyrinthe de petites rues pavées, on emprunte de nouveau la carretera 200 qui traverse des petits villages écrasés sous la chaleur. Chemise collant à la peau, rues dénoncées, maisons basses aux toits de palme, enseignes rouillés, mamas langoureusement allongées dans des hamacs et donnant le sein à leur bébé... La route entame sa descente vers les terres chaudes, las tierras calientes. Le climat et la végétation changent peu à peu, l'atmosphère est moins lourde et humide. On quitte peu à peu la jungle luxuriante pour une végétation plus sèche ornée de beaux pins.

La route est belle, on roule bien et on arrive en milieu d'après-midi à QueMex RV ParkClaude et Thérèse nous attendent. Quelle joie de les retrouver, de découvrir ce petit coin de paradis, d'intégrer la chouette communauté (presque exclusivement québécoise) qui cohabite plusieurs mois chaque année dans ce petit camping. Ici tout le monde se connaît, beaucoup nous souhaite la bienvenue et notamment on a le plaisir de rencontrer Diane (la sœur de Thérèse) et son mari Marc.

On passera les 2 prochains jours, à s'installer, prendre nos marques assez facilement dans ce merveilleux endroit, avec l'aide et les multiples attentions de Claude, Thérèse, Diane, Marc et encore beaucoup d'autres.... Et bien sûr, tout préparer pour l'arrivée tant attendu de Mamou (ma maman qui est dans l'avion à l'heure où j'écris ces mots. On pense fort à elle et on lui souhaite un très bon vol ! ✈️): rangement, nettoyage, courses, un peu de cuisine, les loulous dessinent pour Mamou... Tout ceci entrecoupé par beaucoup de joie et de plaisir à la piscine du camping, en participant au tournoi de pétanque du camping, en découvrant Mélaque lors de promenade nocturne jusqu'à la place centrale pour déguster une glace ou des churros et à la magnifique plage, à deux pas du camping, où on est tous trop content de jouer au sable et de se baigner dans une eau chaude sans trop de vagues !!! 😄💗👍🏖

On est heureux d'être ici ! On aime déjà beaucoup Mélaque, très typique, sa belle plage, toutes ses petites boutiques colorées. Et surtout l'agréable ambiance qui règne au camping et dans la ville. Théotime et Mathilde on littéralement adopté Thérèse, Claude, Diane et Marc ❤.

Le plaisir se ramasse, la joie se cueille et le bonheur se cultive

Bouddha

2

Samedi 21 janvier

Aujourd'hui on visite Puerto Vallarta et son immense baie dans un écrin à la végétation luxuriante, qui dévale les collines jusqu'au bord de mer. Séparée en deux par une petite rivière, elle a conservé tout son charme. De toutes parts, on aperçoit les collines recouvertes de jungle épaisse. Grandiose !

Après l'épineuse épreuve de garer l'énorme pick-up dans ce dédale de petites rues bombées. On commence par se rendre au premier étage du Mercado, on s'installe à un petit stand tout au fond, dans l'angle Meme's. On s'y régale d'une bonne cuisine typique, savoureuse et copieuse en profitant de la vue sur la rivière et l'île: fajitas de poulet, tacos, une sorte ragoût de viande à la sauce un peu épicée, le tout accompagné de tortillas, de riz et d'une purée de haricot...

Puis petite balade dans la vieille ville pleine de charme jusqu'à la catedral Zócalo coiffée d'une reproduction géante de la couronne de l'impératrice Charlotte. Rues pavées de cailloux ronds, terrasses fleuries, abondance de bougainvillés multicolores, toits de tuiles rouges et au détour d'un escalier, de superbes vues sur la baie.

On finit par rejoindre le très agréable malecón en bord de mer, la promenade des Anglais locale afin de finir la journée à la plage.

Le Mexique c'est une explosion de soleil, de chaleur, de fleurs aux couleurs éclatantes contrastant avec le blanc des maisons et le vert de toute cette végétation exubérante, des guirlandes qui claquent au vent et habillent les rues, d'odeur (bon pas toujours très agréable ! 😅), de monde partout, des véhicules tout le temps, du bruit, de la musique... C'est vivant et très intense mais on est déjà tellement fan !! 🥰

1
1
Publié le 23 janvier 2023

Lundi 16, mardi 17, mercredi 18, jeudi 19, vendredi 20 janvier

Lundi levés 6h30, pour arriver tôt à la frontière parce qu'on ne sait pas combien de temps, les formalités d'entrée vont durer ??! Et surtout on doit rouler après, pour des questions de sécurité, on ne doit pas dormir juste à côté de la frontière. Heureusement on a le précieux itinéraire de Claude et Thérèse, toutes les étapes sont prévues à l'avance, il n'y a plus qu'à rouler ! 😆

Les formalités se sont bien passées. On peut même dire que ça été plus simple d'entrer au Mexique qu'aux États-Unis ! On passe la frontière, un douanier masqué (et Olivier m'explique que ce n'est pas pour la Covid !😅), nous arrête et vérifie juste le passeport d'Olivier et les papiers du véhicule. Ensuite on roule encore plusieurs kilomètres sachant qu'on doit trouver un bureau (on ne sait où, à part le nom "kilomètres 21" ???) pour y faire tamponner nos passeports, obtenir nos visas et les autorisations d'importation temporaire de nos véhicules. On roule pendant un bon moment, alors qu'on commençait à se dire qu'on avait passé la frontière comme ça et qu'on avait dû louper le fameux bureau, on voit un parking sur le côté avec quelques voitures, fith-wheels, camping cars... On s'est dit que ça devait être là ! Heureusement qu'on s'est arrêté !!!!! 😄😉😊

Dans un mélange d'espagnol et d'anglais, on a réussit à faire toutes les démarches ! 💪😁 Au bout de 2h30, nous avons tout, nous voilà reparti ! Maintenant il nous reste à faire 460 km pour nous rendre à Guaymas à San Carlos. On roule toute la journée sur l'autoroute. La route est bonne et la conduite plutôt facile, c'est un bon début ! On arrive presque de nuit au Totonaka RV Park au bord de la mer. Dommage qu'on reste qu'une nuit, ça a l'air top ! On est heureux d'être arrivés, heureux que tout se soit bien passé !!! 😄

Jour 2, aujourd'hui on a encore 400 km à faire jusqu'à Los Mochis. Une fois encore, on passera la journée dans la voiture sur l'autoroute. Le trajet se passe bien, on arrive assez tôt à notre escale du soir, un parking surveillé derrière une station service, le long de l'autoroute. On se retrouve entre les poids lourds et une caravane d'une petite dizaine de trailers. Pas vraiment le rêve (beaucoup de bruit !! Des poids-lourds arrivent jusqu'à tard dans la nuit pour faire une pause) mais ça le mérite de nous offrir un lieu pour dormir en toute sécurité.

Les caravanes, ce sont des groupes de canadiens, américains et québécois qui effectuent leurs trajets pour le Mexique en groupe. Ils constituent le groupe via Facebook puis payent un mexicain qui les accompagne, tout le long, en voiture, les aidant dans leurs démarches notamment pour l'espagnol et ça les rassure pour la sécurité aussi. Nous on passe pour des aventuriers à côté, à le tenter seul et en baragouinant quelques mots d'espagnol !! 😅

Jour 3, on quitte sans regret notre cher parking ! Aujourd'hui direction Mazatlán à 385 km. On passera encore une bonne partie de la journée dans la voiture et même si on arrive en milieu d'après-midi, l'ambiance est plus morose, les jours de trajet commencent à se faire sentir, la petite nuit au milieu du brouhaha des camions y est certainement pour beaucoup. De plus, petite tuile en arrivant... cette fois-ci le trailer Park Maravillas est tout mimi. On n'était pas garé que les enfants s'étaient déjà fait des copains. Et il y a même des cocotiers ! Enfin !!! Théotime et Mathilde sont ravis, ça fait des semaines qu'ils en rêvent. 😊🥥🌴 Mais pourtant après 1h30 à manœuvrer dans tous les sens, à essayer encore et encore, à racler les branches un peu, beaucoup... Heureusement sans aucuns dégâts ! On se résigne, on ne rentrera pas, on est désespérément trop gros !!! Malheureusement Théotime et Mathilde doivent quitter leurs copains, c'est parfois difficile le voyage ! 😢 On galère encore un bon moment pour ressortir du camping. J'ai vraiment cru qu'on resterait coincé ! Mais non, avec beaucoup de persévérance, de patience et en prenant une route à contresens, on réussit à quitter le camping... Ouf ! 😮‍💨😰 Mais dans notre malheur, une chance inouïe, la personne qui nous accueille au camping enfourche sa bicyclette et nous guide à travers la ville à un nouvel emplacement beaucoup plus spacieux, à deux pas de la plage, où on peut se garer. En un coup de baguette, tous nos soucis disparaissent ! Pour finir cette journée sur une note agréable, on fonce à la plage pour profiter des derniers rayons de soleil. Malgré le vent et les températures frisquettes, les enfants sont heureux de jouer au sable et nous on décompresse tranquillement après cette 3ème longue journée. Allez plus qu'une ! 😆😊😉

Jour 4, au petit déjeuner, c'est un colibri vient nous dire bonjour !! Quelle joie ! 💗 Avant on vivait au milieu des écureuils maintenant c'est plus exotique ! 😄🌺Dernière journée de route pour atteindre Puerto Vallarta dans 465 km. C'est notre journée de transfert la plus longue, après on s'accordera une petite pause de 3 nuits avant de finir notre périple ! Aujourd'hui on a testé tous types de route, de l'autoroute jusqu'à la petite route qui sillonne dans la jungle et traverse de petits villages très typiques, avec d'immenses nids de poule et des dos d'ânes machiavéliques !! Dans ce décor, on sent bien qu'on est pas vraiment équipé pour mais Evasion, Tiger (c'est le nom qu'Olivier donne à son pick-up ! 😉) et surtout Olivier... La dream team a fait du bon boulot ! On passe et tout le monde arrive à bon port 👏👍. On est éreinté, ça n'a pas été facile, ni pour les loulous de s'occuper pendant ses longues heures, de s'adapter à beaucoup de changements et de contraintes, pour nous non plus. Mais ce soir, en dégustant un succulent ananas acheté plus tôt sur le bord de la route, on est heureux, on l'a fait, on a réussit ! Et on s'endort la tête pleine de tous ces magnifiques paysages traversés aujourd'hui. La jungle, des lianes partout, une végétation exubérante et grandiose. C'est comme une promesse de tous ce que ce pays a de magnifique à nous offrir ! Authenticité et splendeur, tout ce qu'on aime ❤. Et finalement, ça vaut bien ces 4 derniers jours... 🤗

Jour 5, petite journée de repos au magnifique Tachos RV park. Repaire des québécois ! 😆 On est au milieu de la très bouillonnante Puerto Vallarta, pourtant on ne s'en rend pas compte ! On est au calme dans la verdure, à admirer les iguanes. On profite de la piscine (un peu fraîche mais idéal pour mi-janvier !!! 😆🤣😉). On finira la journée par un petit tour à la plage. La plage, ça démarre tout doucement, pour le moment, il y a de très gros rouleaux, l'eau n'est pas translucide et on est coincé entre les immenses resorts à la musique assourdissante mais peu importe, c'est toujours un plaisir de retrouver les joies de la mer pour petits et grands (en plus, l'eau est chaude ! 😁).

On pourrait penser que 4 jours de route seraient monotones ! C'était sans compter que la route ici, c'est une véritable aventure !! Petite liste non exhaustive de nos premières rencontres routières :

Sur l'équivalent de nos autoroutes, des chiens, des coqs, des hommes qui traversent, des piétons qui marchent et des vélos qui roulent sur la voie d'arrêt d'urgence. Contraste saisissant avec le ballet incessant et assourdissant des énormes doubles semi-remorques qui filent à toute allure. Un camion renversé dans le bas côté et une dizaine d'autres aux carcasses cramées abandonnées sur le bord de la route. Et une fois même, à la sortie de Mazatlán, un immense IPN en béton tombé du camion qui le transportait et posé sur la route (heureusement pas en travers des deux voies... 😮‍💨😁).

A chaque péage, des vendeurs, laveurs de pare-brise (tout le reste du pick-up est crade mais notre pare-brise, nos phares n'ont jamais été aussi propre 😆), petits spectacles, tout et n'importe quoi pour obtenir quelques pièces, de la nourriture... Ce sont des enfants souvent, une réalité un peu bousculante pour Théotime...

Et par moment, la déroutante réalité de ce pays nous rattrape, un convoi de jeeps militaires passe, équipées de mitraillettes sur le toit avec des soldats masqués postés derrière. Partout des barrages de militaires armés de kalachnikov qui surveillent la route, les marchandises des camions, les... Ça fait froid dans le dos ! 😱 Il y a des réalités que l'on préfère ignorer. Heureusement ils ne recherchent pas les illuminés qui voyagent pendant un an avec enfants et caravane !! 🤣

Pendant notre escapade dans la jungle. Comme nous, on a des panneaux: "Attention cerfs", ici c'est: "Attention puma !" 😃

Et le meilleur pour la fin ! Petit topo sur le code de la route, ou l'art de doubler au Mexique. Les camions roulent à cheval sur la bande d'arrêt d'urgence, de chaque côté, pour que les voitures et les camions puissent doubler au milieu (sur la ligne centrale). Donc quand nous on roule, et qu'on a deux camions qui arrivent en face, c'est qu'on doit se pousser sur le côté pour les laisser passer ! 😲 Olivier a vite appris ce petit détail, néanmoins assez important !!! 😂😁