Carnet de voyage

Road Trip Asie du Sud-Est

42 étapes
15 commentaires
C'est parti pour 5 mois d'aventure en Asie ! Départ le 2 Novembre ! Au programme Thaïlande, Laos, Cambodge, Viêt-Nam et Birmanie. On a hâte de partager tout ça avec vous ! Loïc et Létitia
Novembre 2018
158 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous avons tardé à publier sur ce site faute de ne pas bien le connaitre, voilà donc de nos nouvelles !!!

Après 16h de voyage avec la compagnie Aeroflot, nous sommes arrivés à Bangkok ! En escale à Moscou, on a pu découvrir la joie de vivre des Russes ainsi que leur attachement à Monsieur Poutine présent sur les Tshirts et tablettes de chocolats ! On se rappelera également de la tête ahurie des hôtesses qui nous ont servi nos plats "spécials alimentation" Hindou et Russe.

Nous avons passé 4 jours à Bangkok, le temps de nous y faire un bonne (ou mauvaise) image. Bangkok est une ville à double facette. En quelques mots, elle combine pour nous : pollution, bruits, pauvreté, arnaques à gogo, cotoyant luxe, gratte ciel, temples et monuments riches en couleur et en ornements. Bangkok est une ville pour laquelle il nous a fallu un temps d’adaptation avant de pouvoir réellement en profiter et apprécier le cadre.Alors... Nos coups de coeurs en image sont les suivantes 😉 Dans l'ordre wat arun, le marché aux fleurs de Chinatown, the train's market et le marché flotant, wat po et le bouddah couché, golden mountain, le grand palais.


On publie très vite la suite de notre voyage à Kanchanaburi, Ayutthaya, Lopburi et Chiang mai de cette semaine passée ! A très vite !

2

Kanchanaburi : Petite ville à quelques kilomètres de Bangkok, tranquille et calme au bord de la rivière (c'est également une ville d'expatrié anglais qui tiennent plusieurs bars en ville).

On y a passé 1 jour et demi ce qui nous a permis d'aller au parc naturel d'Erawan situé à 1h15 de la ville et aussi d'en apprendre plus sur l'histoire du pont de la rivière kwai. Ce pont à été construit par de nombreux prisonniers pendant la 2eme guerre mondiale sous la directive des japonais, de nombreuses personnes y périr.

Le Parc d'Erawan est lui connu pour ses cascades naturelles. Malheureusement la pluie était au rendez vous lors de notre visite, ce qui a compliqué notre montée pour arriver jusqu'a la cascade la plus haute. Difficile notamment car le passage devient plus escarpé, rocailleux, et boueux à cause de la pluie. Mais ça en a valut la peine ! Ce qu'on a adoré : se baigner dans une eau claire remplie de poissons, petits et gros, dont certains viennent vous manger les pieds dès que vous entrez dans l'eau (fish pedicure gratuite !!)

Parc d'Erawan 
3

Ayutthaya est une ancienne grande capitale qui a dominé divers royaumes des pays alentours entre 1350 et 1750 environs. Pôle économique et politique majeur, la ville accueillait de nombreuses nationalités telles que celles chinoise, japonaise mais également portugaise et allemande. Cependant durant les 200 ans Ayutthaya connu la guerre contre son ennemi birman qui finalement gagna et brûla tout. Aujourd'hui il ne reste que des ruines qui sont visitables et qui témoignent de la grandeur de la ville à cette époque.

Lopburi !!!

Nous y avons passé une journée suite à laquelle nous avons pris le train de nuit pour aller directement sur Chiang mai ! Vantée par beaucoup de guide, la ville détient quelques temples à visiter ainsi qu'un palais du roi construit par des ingénieurs français. L'attraction principale reste les singes. La quantité de singe en liberté est impressionnante. Ils chahutent près des temples dans lesquelles les visiteurs peuvent s'enfermer pour mieux les observer. Cependant gare à celui qui aurait de la nourriture avec lui. Un singe a tenter de nous piquer notre sac de course...

4

Chiang mai est la ville que nous avons jusqu'à présent le plus aimé, notamment grâce aux personnes que nous avons rencontré.

Situé dans le nord, Chiang mai est une ville touristique à taille humaine où l'on a moins l'impression d'être un billet sur patte.

Nous y avons passé 3 jours au total et avons logé à l'august hostel qui nous a permis de rencontrer pas mal de monde.


1er jour :

On a visité de nombreux temples de la cité historique et fait la rencontre d'un bénévole qui nous a expliqué beaucoup sur le bouddhisme, l'art de prier, la méditation et son importance.

2eme jour :

On est parti en treck de Chiang mai jusqu'au Wat doi suthem, ce qui nous a valu 3h/4h de marche en pente raide dans la jungle. La rando valait le coup. On y a trouvé en chemin un temple en pleine nature traversée par un cour d'eau et de petites cascades.

La fin de notre périple a été un peu mouvementé. Nous avons empreinté un chemin (au lieu de passer par la route) qui mène directement au temple, avec une superbe vue. Continuant à monter le sentier nous avons entendu un bruit ressemblant à un coup de feu. Nous avons signalé que étions dans les parages. 2eme coup, plus proche cette fois... le 3eme nous nous apercevons que ce sont des petards qui sont envoyés dans notre direction et qui explosent proche de nous. Nous avons donc détalé le sentier en courant ! Le soir même nous avons regardé sur le site internet qui nous a guidé jusqu'au temple. Les blogueurs disaient avoir été conseillés de ne pas prendre ce chemin car même s'il mène bien à l'intérieure du temple (temple payant) des chiens gardent l'entrée et peuvent être lâchés pour éviter que des touristes y rentrent. Sain et sauf nous avons donc continué notre périple jusqu'au temple.

3eme jour :

Fatigués par le périple de la veille nous nous sommes accordés une pause et sommes partis nous baigner au Grand Canyon, une ancienne carrière qui a été transformée en lac dans lequel on peut se baigner, plonger et se prélasser sur des bambous flottants attachés les uns aux autres. Un super moment ! La journée s'est terminée avec un massage thaï aux huiles de jasmin. Autant dire que c'était le pied !

Trek :

L'agence de voyage rencontrée à Bangkok nous a planifié un trek sur 2 jours.

Nous voilà donc parti avec comme premier arrêt le poo poo paper park ! Un parc dédié à la confection de papier créée à partir de déjections d'éléphants. Après avoir suivit les "tas de crottes" posés au sol, censés nous indiquer le chemin à suivre dans ce parc, on nous indique que nous devons à présent mettre la main à la pâte pour fabriquer notre propre papier ! Ca a l'air réellement dégoûtant aux premiers abords puis finalement la composition étant totalement fibreuse et inodore on s'y fait et on en ris. L'initiative est réellement intelligente et le papier de bonne qualité. On ressort de ce parc étonné de ce qu'on vient de vivre, mais content.

Le trek se poursuit par un temps de rafting sympathique et une rando l'après midi. Autant vous dire que ça n'a pas été du tout cru puisqu'il a fallut grimper toute la montagne pour arriver à un petit village, soit 1h30 de montée. King kong, notre drôle de guide nous a même lâché à la moitié du parcours en remontant avec une moto qui allait jusqu'au village.

Nous avons logé dans une grande cabane en bambou dans le village avec une grande terrasse offrant une vue saisissante sur les sommets des montagnes alentours. Le village en lui même était également dépaysant. Les maisons de bombou se mêlaient a la végétation fleurie environnante, les enfants jouaient dans les allés de terre rouge, les poules, poussins et coqs se promenaient en totale liberté. Le tout entouré des montagnes.

La nuit fut agité à cause des (trop nombreux) coqs qui ont commencé à chanter dès 2h du matin. Quand l'un commençait tous les autres s'y mettaient à leur tour, un vrai concert !


Au programme le lendemain, rando, cette fois dans la jungle, avec baignade dans les cascades, pour finir avec une rencontre avec les éléphants que l'on a cependant moins apprécié car ils ne semblaient pas aussi libre que ce que les personnes voulaient bien nous dire.


5

Pai, gros coup de cœur. Cette petite ville fait fureur chez les backpakers. Située à quelques heures de Chiang mai, la ville est entourée par les montagnes et la nature. Deux mondes y règnent (si on caricature un peu), celui des fêtards et celui des hippies qui se côtoient plus ou moins. On a adoré cette ville très paisible où règne une ambiance particulière. On y est malheureusement restés que 3 jours ce qui nous a quand même permis de faire un tour en moto (ou à pied) pour découvrir la région, (même si nous n'étions pas très sereins au départ, connaissant la conduite des Thaïs.....).

6

Chiang rai est comparable à Chiang mai en moins touristique et bien plus calme. Nous étions sur place pour la célèbre fête Loy Kratong où lanternes et compositions de fleurs font étinceller ciel et rivière. Le plus marquant dans notre visite à Chiang rai fut sûrement le White temple qui se distingue de tous les temples que nous avons pu voir jusqu'à présent. Entièrement blanc de l'extérieur, le temple est décoré de sculpture représentant l'enfer. A l'intérieur, une fresque est dessinée sur tout les murs, le but est de montrer que l'éveil passe par la souffrance. Suite à cela nous avons poursuivi avec la visite de l'exposition des oeuvres du créateur du white temple. Le retour en ville fut mouvementé. Nous pensions prendre le bus censé s'arrêter au bord de la route, cependant au bout de quelques minutes d'attente une femme en pickup s'est arrêtée pour nous prendre nous, une chinoise et des touristes thaïlandais à l'arrière de son véhicule et nous ramener en ville. Dernier jour, anniversaire de Loïc, nous avons fêter l'événement en nous remplissant la panse dans un endroit hors du temps dont on vous laisse découvrir le cadre.

Bye bye la Thaïlande! Bonjour le laos!

7

Nous avons passés la frontière Laotienne sans problème, étonnés de voir que personne ne contrôlait les passports à notre passage.

Suite à la nuit passée dans la ville frontalière nommée Houai Xai nous partons pour 2 jours en slow boat à destination de Luang Prabang.

Houay Xai 
SlowBoat 
8

Luang Prabang est une ville de taille moyenne mais importante au Laos. Prisée de plus en plus par les touristes, cette ville figure au patrimoine de l'humanité. On a pu découvrir de cette ville de nombreux temples, l'ancienne demeure des rois, les cascades de Kuang Si ainsi que son sanctuaire pour ours (ce qui peut expliquer certaines photos...). Après 2 jours de visites nous décidons de partir pour découvrir la province de Luang Prabang.

9

Nong Khiaw est une petite ville située à 200 km de Luang Prabang. Perdue entre montagne et rivière, le cadre y est magnifique et bien moins touristique. Nous y sommes restéq un peu moins de 2 jours ce qui nous a permis d'explorer un peu les alentours en vélo et de grimper un des sommets alentour qui offre une superbe vue sur la ville et les montagnes karstiques. Cette ville est une étape "obligée" selon les guides pour accéder à Muang Noi joignable uniquement en bateau.

Nong Khiaw 
10

Muang Noi est un de nos coups de cœur. Cette petite ville très calme, est encore peu prisée par les touristes. La différence avec Nong Kwiaw réside dans sa simplicité. Les rues sont en terres battues, les vaches gambadent près de la rivière, les maisons y sont plus simples et pour la majorité construite en bamboo. Ici pas d'Internet, le temps s'arrête. Nous sommes partis en randonnée afin d'accéder notamment à la ville de Banna encore plus reculée dans les terres et coupée du monde. La route y fut très agréable notamment du fait de ses paysages. Le retour s'est fait en coupant directement à travers les rizières pendant que le soleil se couchait, un bonheur. Nous repartons cependant assez rapidement pour pouvoir profiter de la suite du voyage, mais excédés des derniers jours nous avons décidés de nous reposer un peu de retour à Luang Pralang. Nous sommes à présent remis sur pied et sommes à présent à Vang Vieng !

11

Après 5h de bus sur les routes tortueuses et cabossées du Laos nous arrivons enfin à Vang Vieng. Mauvaise surprise, le repas de midi est mal passé, Létitia tombe malade. Nous n'avons pas quitté la chambre de la fin de journée ni du lendemain. Nous avons cependant fait le pari qu'après deux jours tout irait mieux afin de pouvoir s'offrir une journée d'excursion kayak, bouée à travers une grotte et visite d'un lagon. Malheureusement ce ne fut pas le cas, mais nous nous y sommes tout de même rendu. La journée s'est finalement bien passée. On a adoré le kayak sur la rivière, bien moins polluée qu'en Thaïlande. Le tour de boué dans la grotte qui nous parraisait sympatique n'a finalement été qu'un coup de marketing puisqu'après 5 minutes de bouée nous nous arrêtons pour terminer la grotte à pied et étions dehors 5 minutes plus tard. Le lagon a été un peu décevant également puisque trop prisée par les touristes coréens et chinois. Néanmoins la journée s'est bien passée, on reste content d'être sorti de la chambre et d'avoir rencontré deux français avec qui nous avons passé du bon temps. Nous n'avons cependant pas pu prendre beaucoup de photos car, faute de malcompréhension avec notre guide lors de l'excursion nous avons laissé notre appareil dans la voiture, récupéré uniquement le soir...

12

Vientiane est la capitale du Laos, cette ville ne represente pas d'intérêt majeur. Nous y restons au total 24h histoire de visiter les lieux d'intérêt de la ville à savoir (encore...) des temples, le palais présidentiel qui fait fasse à l'arc de triomphe laotien (moins saccagé qu'en France haha), et pour finir le centre COPE qui informe sur les bombes toujours présentes sur le territoire depuis la "secret war" tenue par les américains sur le sol Vietnamien. Il faut savoir que 20-30% des bombes n'ont pas explosé. Nous partons pour Thakek en bus local. Après 7h de trajet difficile au lieu des 5 prévus malgré des pointes à 130 km/h (de quoi se sentir en sécurité) nous arrivons à Thakek à 1h30 du matin et rejoignons une auberge pour un repos bien mérité avant de partir en moto le lendemain.

13

La ville de Thakek est connue pour la boucle qu'elle propose dans ses environs composée essentiellement de grottes. La boucle se fait en 4 jours avec plus de 500 km a parcourir. Nous partons le matin, excités par l'aventure qui nous attends.

Jour 1 :

C est parti ! Nous enfourchons notre bolide et partons pour l'aventuuuure ! Premier arrêt la grotte Xieng Liep qui nous a fait grande impression. Deuxième arrêt, un petit lagon dans lequel nous décidons de nous arrêter pour le midi. Nous repartons rapidement avec la bouche en feu après avoir déguster une salade de nouille ultra épicée. Troisième arrêt, une grotte recueillant un petit temple. Nous continuons enfin la route pendant un bon moment afin de regagner notre destination finale de la journée, la sabaidee Guesthouse ! Cette guest house est Le lieu de rencontre des backpackers. Nous profitons donc de la soiree autour du feu à échanger avec (majoritairement) des français (qui sont en très grand nombre au Laos) et à profiter du barbecue organisé par le patron champion de pétanque qui met la pâtée aux hôtes, même aux français, tout les soirs.

Jour 2 :

Apres une bonne nuit de sommeil et un réveil matinal pour profiter du lever du soleil nous repartons pour continuer la boucle. Le paysage est magnifique, de nombreuses étendues d'eau et d'arbres morts compose le paysage durant plusieurs kilomètres. Le paysage nous est totalement méconnu et nous y prenons grand plaisir. Suite à cela nous traversons les paysages de campagnes et de verdure esquivant sur la route tout type d'animaux, buffles vaches chiens chèvres poules et poussins. Premier arret : un petit temple sur la route. Nous rencontrons une personne qui souhaite échanger avec nous en anglais. Il nous emmène à l'intérieur du temple et c'est avec surprise que nous assistons au traditionnel déjeuné des moines préparé dans le temple par des femmes. Nous avons même le droit aux chants d'avant déjeuné aux nombreuses harmoniques, un délice pour les oreilles. Nous reprenons la route avant de nous arrêtons dans la dragon cave qui contient un petit cours d'eau et étonnamment du sable blanc. Suite à cela le troisième arrêt s'est effectué aux cool spring afin s'y baigner mais le temps n'étant pas de notre côté nous décidons de repartir apres avoir avalé un bon repas. Après avoir fait 150 km au total avec des vues à couper le souffle nous prenons congé chez l'habitant dans le petit village de Kong lor. Cette expérience homestay fut enrichissante en plus d'être très peu coûteuse (5 euros par personne pour la nuit dans des locaux correct avec repas du soir et petit déjeuné). Nous avons pu rencontrer un jeune couple et leur deux filles âgées de 2 et 5 ans. Apres un repas copieux et délicieux notre hôte nous a offert un bracelet en priant pour nous souhaiter bon voyage suite à quoi nous échangeons quelques mots sur son quotidien et le notre.

Jour 3:

Le réveil sonne tôt afin que nous puissions prendre notre petit déjeuné et partir rapidement au Kong lor cave avant que les autres touristes ne rappliquent. Nous arrivons sur place, petite marche dans la forêt pour regagner la grotte. Des pancartes nous donnent plus d'informations sur la grotte en elle même, sa formation, et sur les alentours. Si nous vous parlons de ces pancartes c'est parce que nous sommes tombés des nues. La région Auvergne-Rhône-alpes, est à l'origine, avec d'autres associations françaises et laotiennes, du développement de parcours de randonnées dans les environs de Paksé et de cette grotte. Content de marcher dans les pas de notre chère patrie nous avançons pour gagner le début de la grotte. Ce sera une expédition d'environ 1h30 au total à bord de longues barques. La grotte s'étend sur 7 kilomètres et se visite dans le noir total à la seule lumière de nos petites lampes torches. À la sortie de la grotte existe un petit village de tisserand dans lequel nous passons rapidement avant de reprendre le bateau pressés par notre chef de bord. La grotte est vraiment impressionnante. Heureux de notre balade nous repartons le cœur léger à destination de la sabaidee Guest house. Nous avons pris la décision de faire demi tour empruntant la même route en sens inverse pour éviter de d'emprunter la route nationale sur 100 km, décision que nous ne regrettons pas du tout suite aux surprises auxquels nous avons eu droit ! Le temps n'étant toujours pas avec nous, nous décidons de ne pas tarder sur la route et de foncer pour retrouver l'auberge. Le dîner du soir fut également une bonne surprise. Le barbecue de la sabaidee guesthouse ne vallant pas tant le coup, nous décidons de partir manger un bout dans le restaurant en face. Le restaurent était vide, seul un couple, les hôtes, d'un certain âge se réchauffaient autour du feu. Ils nous font signent de nous approcher et nous font assoir près d'eux pendant qu'ils préparent un "hot pot" (un pot est posé sur le feu avec de l'eau chaude et des épices auxquels on ajoute légumes, viandes ou fruits de mer et nouilles). Nous commandons et essayons de parler avec notre hôte qui nous propose à plusieurs reprises du Lao whisky. Leur fille vient se joindre ensuite à nous avec nos plats et les aliments du hot pot. Ils nous proposent ensuite de partager leur nourriture avec eux. Nous nous retrouvons donc autour du feu a plaisanter et partager un bon repas avec eux. La fille, du même âge que nous, qui parle excellemment l'anglais, fait la traduction entre nous et ses parents afin que nous puissions discuter. La soirée fut vraiment enrichissante et amusante. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie.

Jour 4:

Réveil, petit dej, et en voiture Simone (enfin en moto !). Nous partons pour notre dernier jour de loop ! Nous essayons cette fois de sortir du chemin de base pour trouver "d'autres surprises". On emprunte donc un chemin qui va nous mener au bord de la rive après avoir traversé un petit village. La vue est sympathique. Cependant après quelques minutes plusieurs habitants s'approchent de nous, nous les regardons, ils nous regardent, ils se rapprochent sans dire un mot, on les regarde, ils nous regardent, puis mal à l'aise nous décidons de partir car nous ne savons quelles sont leurs intentions ou appréciations à notre égard. Nous poursuivons, trouvons un sentier au bord de la route et une pancarte nous proposant de suivre un sentier "rempli" d'orchidées sauvages et donnant une vue à 180 degrés sur la région. La vue promise est superbe, les orchidées moins présentes. À la suite de cette demie journée et après avoir mangé nous faisons une bonne partie du trajet restant et nous arrêtons une dernière fois. Nous avons entendu parlé de la bouddha cave, sorte de grotte d'Ali baba remplie de statues de bouddha mais beaucoup la trouve sans intérêt et nous conseille de la sauter. Cependant il existe tout près un sentier menant à un petit lac entouré de montagnes. Apres 20 minutes de galère pour trouver le vrai chemin menant à cet endroit nous y sommes enfin ! Nous sommes seuls et l'endroit est magique. Apres une longue pause à contempler le lac, les poissons et les canetons nous repartons avant la tombée du soir. Retour à Thakek, la loop est fini mais nous rendons le scoot avec des étoiles dans les yeux, fatigues mais heureux de notre périple. Repos le soir même, on se fait plaisir dans un bon hôtel !

14

Suite à notre trip en moto nous partons le lendemain soir pour Champassak. La nuit fut très agitée à bord du bus local notamment à cause des arrêts fréquents pour charger et décharger marchandises et voyageurs. Nous arrivons à Paksé à 5h30/6h du matin pour ensuite prendre un transport qui nous amènera à Champassak une heure plus tard. Après avoir pris nos marques dans une sympathique guesthouse nous prenons les vélos et partons pour Vat Phou situé à 11km de là. Ce temple surnommé "le petit Angkor" date de la même époque que ce dernier. Il reste bien moins somptueux et impressionnant mais garde un certain charme et offre une belle vue sur la région. La visite du temple fini nous décidons de partir à la recherche des trésors de l'ancienne ville. Nous rentrons cependant bredouille, les sentiers étant mal indiqués voir entravés par la végétation nous échouons a accéder aux anciens sites. La balade reste sympathique traversant forêts, rizières et petits villages avec ses enfants qui, sourires aux lèvres, nous font de grands signes de la main. Le jour s'achève, une bière à la main (la Lao bier, bière officielle et unique du pays) a discuter avec Ross, expatrié d'Angleterre qui vit au Laos depuis une vingtaine d'années avec sa femme laotienne et leurs enfants.

Dodo, réveil, douche, et c'est repartie pour notre seconde et dernière journée à Champassak ! Nous prenons le bateau pour Don Daeng, une petit île faisant face à la ville. Nous parcourons les bords de l'île à vélo, traversant les petits village avant de s'arrêter le midi pour manger, puis profitons de notre après midi pour se reposer sur les grandes plages de sable blanc. Bronzette et détente sont à l'ordre pour cette suite de journée. Nous quittons le lendemain Champassak pour Paské afin d'étendre notre visa et visiter les environs.

15

Apres une croisière de 2h a bord d'un petit bateau nous arrivons à Paksé et nous pressons de trouver un hotel pour ensuite nous diriger vers les bureaux de l'immigration (wouhou) qui nous accueille avec un grand sourire (joke). Ceci fait, nous attendons le retour de nos passeports gardés une journée afin d'être tamponnés (finalement l'administration française c'est pas mal!). Nous en profitons tout de même pour aller manger chez un italien qui importe charcuterie de qualité et fromage français. À nous le plateau de fromage et de charcut, le vin rouge et la pizza au gorgonzola !! On est pas français pour rien...

Apres une certaine attente et les passeports récupérés nous partons sur notre nouveau "bolide" pour faire la petite boucle du plateau de bolovens. Au programme pour le premier jour : découverte des champs de café (implantés par les français dans leur culture tout comme la baguette) puis baignade dans les cascades avec les autres voyageurs de la boucle dont plusieurs couples de Français leurs enfants et un groupe de copain Allemand. La nuit se déroule à l'homestay de Mamapap, ou une trés charmante femme de famille nous accueille, prenant soin de nous telle une vraie mère. La nuit se passe et nous nous faisons réveiller à 6h par les hauts parleurs de la ville qui propagent pendant une bonne demie heure propagandes du matin ou propos bouddhistes. Nous décidons de nous lever et après avoir avalé un immense pancake banane chocolat faisant la taille d'une grosse assiette, nous partons nous baigner à la rivière avec le groupe d'allemand. L'eau est fraîche et nous met en condition pour notre deuxième journée d'expédition. L'intérêt de cette journée tourne également autour des cascades. Nous nous arrêtons dans une première Tad (cascade en laotien), et rencontrons le gérant qui a construit tout un business autour de cette dernière. Le Bérichon du Mékong, personnalité publique du site (que vous pouvez même trouver sur Google!), nous invite à prendre un digestif, fait par ses soins, et à nous joindre à sa table. Il nous raconte son histoire, expert comptable en France pendant des années, avec sa sœur qui travaillait au ministère des comptes, ils ont fuit la guerre secrète qui sévissait au Laos pour adopter une nouvelle vie à la capitale. Apres ces échanges de connaissances, d'histoire et le petit remontant avalé nous repartons pour une seconde cascade dernier arrêt avant de repartir à Paksé pour rendre la moto. Content de notre viré, nous cherchons une guesthouse où passer la nuit afin de poursuivre le lendemain notre aventure aux 4000 îles, dernière étape pour nous au Laos.