Carnet de voyage

République Tchèque

Par
24 étapes
1 commentaire
1
Par LÉGO
Dobrý den !
Novembre 2018
13 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Lundi 29 Octobre , nous faisons notre première halte en République Tchèque pour se promener dans la forêt de rochers d’Adrspach. Nous sommes complètement abasourdis par le paysage qui se découvre au fur et à mesure de notre avancée : les rochers sont tous plus grands les uns que les autres (les plus hauts mesurent une cinquantaine de mètres !), les arbres poussent au milieu laissant leurs racines apparentes s’enrouler autour de la roche que la mousse recouvre par endroit et le sol est tapissé d’un manteau de feuilles oranges. Le brouillard est de la partie mais cela donne au lieu une aura encore plus mystérieuse et fantastique !






2

Après être repassé en Pologne hier, nous dormons de nouveau du côté tchèque de la frontière mercredi 31 Octobre. Nous nous trouvons à Králíky, en haut d’un petit mont de la région pour y passer la nuit.

3

Le lendemain, nous nous rendons à Olomouc, capitale de la région de Moravie. Au 16ème siècle, les dirigeants du pays s’y installent et font rayonner la ville grâce à de nombreuses constructions. Aujourd’hui, c’est une ville très charmante où nous nous sommes plu à nous balader.







4

Vendredi 2 Novembre, nous visitons la ville de Brno. Elle nous charme moins que Olomouc mais certains quartiers sont tout de même très chouette comme la Place du marché. Nous trouvons notamment la cathédrale magnifique, dentelée de sculptures en marbre très fines.






5

Nous partons ensuite à la découverte du château de Lednice et de son immense parc (le chemin pour en faire le tour est long de 3km). Les propriétaires ont fait bâtir cet ensemble d’un style oriental qui nous plaît beaucoup !



Une petite belette toute mignone qui rentrait dans la souche et en ressortait à des endroits différents à chaque fois ! 


Situé en face du château à l'autre bout du parc se dresse ce beau minaret. 


Un groupe de héron perchés sur un arbre mort ! 


6

Samedi 3 Novembre, nous visitons Mikulov, connue pour son château dominant son petit-centre ville. Le brouillard nous tient de nouveau compagnie aujourd’hui et nous sommes un peu déçus de ne pas pouvoir admirer les vignes aux alentours, mais nous sommes néanmoins sous le charme de ce que nous voyons !










7

Nous sommes dans une région comptant de nombreux petits villages typiques et après Mikulov, nous partons visiter celui de Slavonice. Là aussi nous nous plaisons à arpenter les petites ruelles du centre-ville.




8

Dimanche 4 Novembre, nous continuons sur notre lancée des petits villages typiques et nous nous rendons à Třeboň. Décidément, nous sommes conquis par cette architecture et pourrions passer nos journée à visiter ce genre de ville. Ca tombe bien puisque c'est le programme d’aujourd’hui !






9

Notre prochain arrêt nous emmène à Holašovice, un tout petit village classé à l’Unesco. Les ferme du 19ème siècle qui sont établies ici mélangent l’architecture autrichienne et germanique. La visite est rapide puisqu’il nous suffit de faire le tour de la place centrale !




10

Le meilleur pour la fin, notre dernière visite de la journée se passe à Český Krumlov, une ville ayant gardé tout son caractère médiéval. Même le flot de touristes que nous croisons durant ces quelques heures ne gâche pas notre enthousiasme ! C’est clairement notre ville coup de cœur du moment !





11

Après avoir une heure et demi de route dans la nuit et le brouillard, nous arrivons à Stožec.

Le lendemain lundi 5 Novembre, nous partons pour une rando mais faute d’avoir trouvé plus d’infos à l’office du tourisme qui est fermé en Novembre, nous nous rabattons sur la balade du coin qui nous occupe durant 2h.



12

Plus tard dans la journée, nous visitons la petite ville de Tábor qui n’a rien d’exceptionnel même s’il est agréable de se promener dans les petites rues du centre-ville.



13

Le lendemain, mardi 6 Novembre, nous prenons la direction de Kutná Hora. Il paraît que le centre-ville médiéval est à visiter (nous y passons rapidement mais rien ne retient notre attention) mais ce qui nous intéresse, c’est l’église du cimetière de tous les Saints : l’Ossuaire de Sedlec. Plutôt qu’une église, nous pénétrons dans une chapelle gothique construite au 14ème siècle, décorée grâce à de multiples os humains. Contrairement à la chapelle de ce type que nous avons vu en Pologne, ici les os sont agencés en guirlandes et autres frises, ce qui donne une atmosphère plus artistique au lieu : on croirait que les squelettes sont en train de danser !

On suppose qu’environ 40 000 personnes ont été enterrées ici, venant de plusieurs pays limitrophes comme l’Allemagne ou la Pologne car la légende veut qu’un peu de terre ait été ramenée de Terre Sainte par un pèlerin au 13ème siècle, conférant ainsi à cet emplacement une dimension sacrée. La décoration telle que nous la voyons aujourd’hui a été créée en 1870 par un sculpteur tchèque, qui n’a fait que remodeler celle qui était mise en place auparavant, mais il est le seul à y avoir laissé son nom.


14

Mercredi 7 Novembre, nous repartons nous aventurer dans une nouvelle forêt de rochers à Prachovské skály. Ce type de formations géologiques est aussi appelé Rock city, littéralement "ville de pierres". Aujourd’hui il fait beau et c’est donc sous le soleil que nous découvrons les dédales de cette nouvelle "ville", nous menant au travers de rochers hauts de plusieurs dizaines de mètres. Même si ces formations géologiques ressemblent à celles que nous avons visitées en arrivant en République Tchèque, l’expérience est différente : bien que le parcours soit établi pour des raisons de sécurité et que nous ne puissions pas vraiment en sortir, le tracé n’est pas fait de passerelles et d’escaliers en bois et surtout, le site est officiellement fermé même s’il n’y a pas de barrières pour nous empêcher de rentrer et nous ne croisons pratiquement personne. Si des escaliers ponctuent tout de même le parcours, ils sont creusés directement dans la roche, ce qui rend la présence humaine moins imposante, laissant ainsi toute la place à la nature. Nous devons nous glisser dans des failles d’une cinquantaine de centimètres, nous courber pour passer sous un morceau de rocher tombé là il y a sûrement des centaines d’années, etc. Mais le plus impressionnant c’est que cette fois nous pouvons monter tout en haut de ces monticules de pierre et ainsi dominer tout le paysage pour en prendre plein la vue !







15

Après avoir passé plus de 3 heures à sillonner la forêt de rochers, nous nous rendons non loin de là pour y voir les ruines de Hrad Trosky, un château basé au sommet d’un mont. Malheureusement, le château est fermé durant la basse saison et nous ne pouvons même pas en faire tout le tour par l’extérieur puisqu’il est niché sur des falaises. Nous repartons donc rapidement.

16

Jeudi 8 Novembre, nous prenons la direction du parc national de Labské pískovce et nous nous arrêtons en route pour voir une autre formation géologique tout aussi étonnante : un orgue basaltique. Cet ensemble de basalte s’est formé par le refroidissement d’une éruption volcanique. Appartenant à un propriétaire privé qui l’a exploité (l’étang s’est formé à la place d’un amas de roche qui a été arraché à la terre), l’Etat protège le site depuis la fin du 19ème siècle.



17

Nous entamons ensuite une randonnée pour rejoindre l’arche naturelle la plus grande d’Europe avec ses 27m de haut. Pour cela, nous devons emprunter un sentier longeant des falaises de roches semblables à ces villes de pierres que nous avons visité ces derniers jours. La forêt est partout, offrant ainsi mille couleurs à nos yeux qui continuent de s’émerveiller chaque jour devant la beauté de la nature.







18

Nous dormons quelques kilomètres plus loin à Hřensko, près de la balade prévue pour le lendemain.

Vendredi 9 Novembre, comme prévu, nous partons longer les gorges de Kamenice : une rivière coule au milieu des falaises de rochers typiques de la région que nous commençons à connaître, lesquels se sont parfois décrochés des parois pour plonger dans l’eau. La nature y est verdoyante et nous trouvons très agréable de se promener dans ce cadre au petit matin.




19

Nous roulons ensuite jusqu’à Prague en nous arrêtant à Želízy pour y voir des visages effrayés taillés dans la falaise. Ils sont immense et c’est assez bizarre de voir des sculptures de cette taille arborer ce genre d’émotion.

20

Nous arrivons à Prague en milieu d’après-midi. Garés à environ 1h à pied du centre, nous décidons tout de même de rejoindre l’office du tourisme pour récupérer des renseignements et en profiter pour voir la ville de nuit : nous savons que demain sera une grosse journée de marche pour arpenter la capitale et que nous serons certainement contents de rentrer tôt au fourgon plutôt que de continuer la visite de nuit.


Samedi 10 Novembre, nous repartons à l’assaut de la capitale tchèque pour la journée. Le temps est gris mais il ne pleut pas. Bien que la ville soit agréable, je ne suis pas autant conquise que je l’espérais : nous avons finalement visité des petites villes typiques beaucoup plus charmantes. Il faut dire que plus le voyage avance, moins nous apprécions les mégalopoles avec les nombreuses voitures en plein centre historique et les flots de touristes (oui, nous savons que nous faisons aussi partie de la masse hein.. ;) !).








Nous pensions rester le dimanche également car le centre-ville est grand mais nous avons finalement décidé d’écourter notre séjour (nous avons visité les quartiers que nous souhaitions, même si nous n’avons pas tout fait en pleine journée).

21

Dimanche 11 Novembre, nous partons donc au château de Karlštejn. Le temps de monter la colline, de faire le tour du château et de regagner Master Yoda, un beau papier jaune estampillé par la police tchèque était collé sur le parebrise… Bon, nous nous en doutions un peu parce que cet emplacement de stationnement nous paraissait étrangement vide, mais ne voulant pas payer le parking nous nous y étions tout de même installés. 40€ d’amende, ça nous apprendra à toujours vouloir éviter les parkings payants ! Surtout en République Tchèque où toute attraction touristique se monnaye…



22

Nous reprenons notre route direction l’Allemagne, mais il nous reste quelques étapes avant de franchir la frontière. Nous nous arrêtons pour monter en haut de la tour d’observation Rozhleda Krásno. Elle diffère beaucoup de toutes celles que nous avons fait jusque là : construite dans la première moitié du 20ème siècle, elle ressemble à une petite tour de Babel en pierre. Il nous faut gravir 25m d’escaliers en colimaçon pour avoir une vue dégagée sur toute la vallée. Le soleil est même de la partie !



Nous décidons de nous arrêter quelques kilomètres plus loin et de passer le reste de la journée aux occupations que nous repoussons depuis quelques jours (rangement du fourgon, lavage de cheveux, sieste… !).

23

Lundi 12 Novembre nous faisons notre dernier arrêt en République Tchèque dans la ville de Cheb. Le centre-ville est petit et mignon mais nous en faisons rapidement le tour.

24

Après 3 semaines en République Tchèque, nous repartons émerveillés de ce pays !

Nous retenons principalement les formations géologiques en tout genre (forêts de rochers, orgue basaltique, arche naturelle...) et les maisons médiévales colorées et/ou recouvertes de fresques.