Carnet de voyage

Hongrie

Par
Par LÉGO
Szia !
Juillet 2019
24 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Vendredi 21 juin, nous passons de l’Autriche à la Hongrie en attendant d’aller voir la Slovaquie puisqu’il y pleut pour le moment. Nous nous arrêtons visiter le petit village de Sopron, juste après la frontière autrichienne. Le centre-ville est mignion mais ses abords présente des maisons un peu en ruine : nous supposons que le pays n’est pas très riche, mais ce premier aperçu sera démenti par la suite !




Toujours en attendant que passe le mauvais temps, nous nous installons sur un parking de rando au milieu de la forêt à Károly, jusqu’au lundi 24 juin. Notre temps est occupé entre rester dans le fourgon car il ne fait pas très beau ici non plus et petite balade lorsque le temps le permet.

Lundi 24 juin, nous nous rendons enfin à Bratislava (à retrouver dans l’article Slovaquie) !

2

Après avoir visité la Slovaquie, nous rentrons de nouveau en Hongrie et nous nous arrêtons à Sárospatak voir une ancienne carrière mercredi 3 juillet. On adore ce genre d’endroit où l’activité humaine s’est arrêtée et voir la nature reprendre ses droits !

3

Nous visitons ensuite la ville de Debrecen. Le centre-ville est sympa mais nous en faisons vite le tour car il n’y a rien d’extraordinaire.

Improbable petit retour dans le temps ! 



4

Nous rentrons en fin de journée dans le parc national de Hortobágy, la plus grande steppe d’Europe centrale. Le lendemain, nous achetons notre passeport pour avoir le droit de circuler dans cette réserve naturelle qui est ici appelée la Puszta.


Nous préférons marcher que payer le petit train touristique et nous longeons donc les différents étangs où nous pouvons voir beaucoup d’oiseaux et même quelques vaches à longues cornes. Il fait très chaud, il y a aussi quelques moustiques mais les vues sont superbes !


Ce sont des fleurs de nénuphars jaunes qui donnent cette couleur au lac. 



Ne voulant pas faire demi-tour une fois arrivé au bout du sentier, nous choisissons de suivre la piste cyclable indiquée sur notre carte pour revenir par l’autre côté des étangs. Mauvaise idée : la piste est en fait un chemin de hautes herbes non entretenu et nous marchons difficilement pendant environ 2h sans rien voir des animaux à cause des roseaux…!

5
Il n'y a pas d'âge pour la pêche !


Après avoir dormi au bord d’un lac, nous visitons la ville de Eger vendredi 5 juillet, qui nous plaît beaucoup. Elle a en effet gardé tout son caractère ancien et nous déambulons avec plaisir dans ses petites rues.




6

Le 6 juillet, nous décidons de grimper la colline au pied de laquelle nous avons dormi la veille. Colline dont le sommet, Kékésto se situe tout de même à environ 1000m d’altitude !



7

Dimanche 7 juillet, après avoir légèrement embouti notre échelle à l’arrière en essayant d’aller se garer proche du château à Somosko (pratiquement aucun dégât pour nous ni pour le muret en béton 😉), nous visitons le petit village de Hollókő, classé au patrimoine de l’UNESCO. Il est tout petit mais vraiment très joli !



8
Fin de journée agréable au bord du Danube à Nagymaros.


Lundi 8 juillet, après avoir passé la nuit au bord du Danube, nous nous rendons à Vac, ville des églises. La plupart, comme partout en Hongrie, sont fermées ou payantes et nous n’en visitons donc aucune. Mais le centre-ville est sympa !




9

Après la ville des églises, c’est au tour de la ville des peintres de faire partie de notre itinéraire ! Szentendre est touristique mais vraiment belle. Les façades sont très colorées et les décorations du centre-ville lui donnent beaucoup d’attrait. Et surtout, il est facile de perdre les touristes en s’éloignant de la place principale !




10

Après avoir dormi une nouvelle fois au bord du Danube, mais sur l’autre bord que la veille, nous prenons un peu de hauteur en allant faire la randonnée de Prédikálószék.



Une fois arrivés, une tour d’observation nous permet d’observer d’encore un peu plus haut le beau bras du Danube ! Après avoir grimper presque à pic pendant 3km, la vue est encore plus savoureuse !

11

Mercredi 10 juillet, nous partons à l’assaut de la capitale Budapest à 7h30 ! Le seul parking gratuit proche de la ville que nous avons trouvé est en effet très prisé et on nous a conseillé d’y être très tôt.

Nous déambulons donc jusqu’à l’autre bout du centre pour y voir quelques édifices que nous avions repéré, ce qui nous permet aussi « d’attendre » que les offices de tourisme soient ouverts.



Les bars de Budapest ont tous leur charme ! 





Mon coup de coeur architectural de Budapest : le Bastion des pêcheurs ! 


Le Parlement hongrois, inspiré du Palais de Winchester, avec presques 700 pièces et 10 cours intérieures... Rien que ça !


Nous ne testons pas les termes, pourtant ultra réputés, parce qu"il fait plus de 30° et se baigner dans des eaux chaudes ne nous donne du coup pas trop envie... Peut être qu'on reviendra un jour en hiver !

La ville est sympa, nous préférons le quartier de Buda à l’ouest du Danube, que celui de Pest à l’est qui est plus commerçant. Mais la capitale ne nous a pas totalement charmée non plus. Nous préférons largement visiter les petites villes durant notre voyage, et cela vient sûrement du fait qu’il faudrait passer plusieurs jours dans les capitales pour les apprécier à leur juste valeur...

12

Sur la route de notre point dodo où nous passerons également la journée du lendemain, nous nous arrêtons voir les ruines d’une église à Zsámbék.


Vendredi 12 juillet, nous visitons Tata. Rien de très intéressant si ce n’est le « parc anglais », qui rassemble plusieurs petites constructions de style anglo-saxon dans un parc. On adoré pour le coup la reconstruction volontairement en ruines d’une ancienne abbaye.

Le château de la ville 


13

Nous partons ensuite rejoindre un petit village de pêcheurs nommé Bokod, que j'attends avec impatience de visiter depuis ce matin car je me souviens qu'il ressemble à un village nordique ! Arrivés sur place, je me rends compte à mon grand regret que les façades ne sont pas aussi colorées qu'en Scandinavie, mais trouver des petites maisons en bois, sur l'eau, en pleine Hongrie, c'est quand même surprenant et très chouette !


14

Aujourd'hui est une journée pleine de visites ! Nous nous promenons cet après-midi à Székesfehérvár, petite ville aux détails surprenants !


15

C'est en cette fin de journée du 12 juillet que nous arrivons au lac Balaton, le plus grand d'Europe avec ses 592 km2 (si on ne prend pas en compte le lac Peïpous situé entre l'Estonie et la Russie qui mesure quant à lui 3 555 km2 !).

Plus précisément, nous nous installons un peu en hauteur, à Balatonvilágos. Pendant notre apéro traditionnel du soir, nous nous rendons compte que des vans français envahissent le petit parking : nous sommes 4 véhicules pour une sixaine de places !



Le lendemain matin, un couple est parti et on discute avec les restants, on se partage nos expériences, etc. Nous décidons de rester ici pour la journée car la pluie commence à tomber et ne devrait pas s'arrêter de la journée selon la météo : pourquoi aller ailleurs autour du lac pour se retrouver sous le mauvais temps aussi alors qu'on est très bien là ? Finalement, nous passons la journée avec Martin, le dernier français restant sur le parking, qui a décidé de faire comme nous et de ne pas bouger. En fin de journée, un petit camion lui aussi imatriculé de l'hexagone nous rejoint, il s'agit de Julien et son chien Charbon. Nous passons donc la soirée tous les 5 (on a même droit à des feux d'artifices !). Comme aucun de nous n'a de programme véritablement établi et que nous avons du temps devant nous, nous décidons de passer les deux prochains jours ensemble.


Le lendemain, dimanche 14 juillet, nous établissons notre premier convoi pour rejoindre Zamárdi et assister à la Red Bull Air Race, un championnat du monde de slalom d'avions. On est tout près des avions qui filent à une vitesse ahurissante devant nous, enchaînent slalom et looping le tout en 1 minute par passage. On a aussi droit à des démonstration de voltige à plusieurs et même à une démo d'hélicoptère acrobatique (c'est-à-dire un hélicoptère qui fait des looping et autres vrilles) ! L'hélico est moins impressionannt que les aviosn car moins fluide mais c'est complètement incongru ! Nous passons en tout cas un très chouette après-midi !



Nous installons ensuite notre campement à Fonyód, où nous passons également la journée du lendemain.


Mardi 16 juillet, c'est l'heure de se dire au revoir et chacun reprend son itinéraire. Pour nous c'est Raposka, pour faire une petite rando et voir un orgue basaltique. Rien à voir avec celui que nous avions vu en République Tchèque qui avait vraiment des formations hexagonales, mais nous avons ensuite une jolie vue sur le lac et les cheminées de volcans une fois au somet de la colline.



Mercredi 17 juillet, nous partons visiter une ancienne ville soviétique abandonnée à Veszprém. Tout a été complètement repris par la nature et c'est moins glauque que l'autre ville du même genre que nous avions vu en Estonie : ici nous croisons d'autres touristes et n'avons pas peur de tomber sur des gens vivants dans les immeubles ! La ville est grande est la visite nous prend presque 3h ! Oui car seules les artères principales sont accessibles, le reste est devenu forêt, et il faut ensuite trouver un semblant de chemin parmi les feuillages pour nous conduire jusqu'à l'entrée des bâtiments... Parfois nous ne pouvons même pas accéder à l'inétrieur de certains !



Ce que nous supposons être l'ancien hôtpital 






Et pour finir l'ancien théâtre ! 
16

Vendredi 19 Juillet, nous nous posons au bord du Danube (pour changer !). C'est chouette et comme nous avons du temps devant nous, nous décidons d'y rester la journée du lendemain.

17

Dimanche 21 Juillet, nous visitons au petit matin la petite ville de Baja. Nous croisons de nombreux papys et mamies tous pimpants/tes, sortant de la messe de 7h du matin ! Le centre-ville est, comme souvent en Hongrie, coloré et mignon.



18

Nous passons nos derniers jours en Hongrie au milieu de la forêt à Öttömös. Nous installons notre campement avec hamac, fil à linge pour faire sécher notre lessive du jour faite à la main, chaises de camping, etc. : deux jours de pure détente dans la nature !

19

On nous avait annoncé la Hongrie comme un pays plat mais nous retenons pourtant un paysage valloné et très verdoyant, avec de nombreux et immenses champs de tournesols, des cigognes, un petit convoi de français et des belles rencontres, une course d'avions improbable !


Nos chiffres en Hongrie :

Distance parcourue sur la route : 1660 km

Distance parcourue en randonnée : 59 km

Budget total : 434,5€ / 24 jours

Budget quotidien : 18,1€ / jour