Carnet de voyage

Oz

K
Par
7 étapes
6 commentaires
5 abonnés
Dernière étape postée il y a 1102 jours
Par Kinzo
Les nouvelles aventures de Jessica (et Pierre) en Australie cette fois!
Juin 2019
46 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 21 juin 2019

C'est parti pour de nouvelles aventures !

Après avoir laissé Kiko au chaud dans un parking, nous avons pris l'avion le 19 juin d'Auckland, pour atterrir en Australie 4 heures plus tard.

Et nous reculons dans le temps puisqu'il n'y a que +6h30 de décalage avec la France... Ça sera plus compliqué à calculer.

Nous arrivons donc à Adélaïde, qui se situe au centre (horizontalement) sur la côte sud.

Cette fois ci nous n'aurons pas le temps de faire tout le tour du pays, puisque c'est vraiment énorme (comparable à la taille de l'Europe). Donc nous avons décidé de louer une voiture/van et de traverser le pays de Adélaïde jusqu'à Darwin (tout au nord) puis de longer la côte jusqu'à Cairns (nord est) où je reprendrais l'avion pour la nouvelle Zélande 45 jours plus tard.

Le but étant principalement d'échapper a l'hiver Néo Zélandais pour aller découvrir la chaleur du désert australien.

Pour l'instant Adélaïde, c'est les mêmes températures que ce que l'on avait dernièrement, c'est à dire un début d'hiver.

Nous restons tout de même dehors pour notre première journée afin d'aller voir les jardins botaniques.



Puis dès le lendemain nous attaquons les visites des musées (qui sont gratuits !) en allant au musée d'art (des œuvres aborigènes jusqu'à l'art contemporain), au musée d'histoire naturelle, puis à un musée de technologies, le MOD.

On finit la journée en allant à un marché nocturne pour acheter, entre autre du fromage et une baguette 🇫🇷

Puis nous trouvons à manger dans le quartier de Chinatown 🇨🇳

Nous voulions aller sur Kangaroo Island. Une île au sud où la biodiversité est préservée et nous aurions pu voir pingouins, kangourous, koalo et autres animaux sauvages. Mais nous nous sommes rendus compte que le ferry était beaucoup trop cher par rapport à ce que l'on croyait (le prix que nous avions vu n'était que pour un aller, et non aller retour).

A défaut d'aller sur cette île, où dans le zoo d'Adélaïde (boycott de zoo), nous sommes allés dans le parc de conservation de Cleland qui recueille plusieurs espèces en voie de disparition. Le parc est immense, les animaux ont de grands espaces, et nous avons été agréablement surpris de pouvoir approcher autant d'animaux différents.

Nous avions un petit sachet de nourriture qui nous permettait de s'approcher et caresser les animaux quand ils le voulaient (ils ont sinon des espaces rien que pour eux où les humains ne peuvent pas aller).

Nous avons donc vu :

Plusieurs races de kangourous : Les gris (premières photos) étant les plus grand que nous ayons vu et aussi les plus doux

Des koalas qui dorment où mangent de l'eucalyptus

Des Potoroos, les petits animaux comme des très grosses souris (que je caresse sur la photo), très très chou.

Des wombats, des gros marsupiaux un peu entre le cochon et le chat.

Et des wallabies : comme des kangourous mais en plus petit, c'est de là que vient le nom de Walibi.

Il y avait d'ailleurs une maman wallabie des rochers (ceux avec la queue rayée orangée) avec son petit dans la poche qui sortait la tête. C'était EXTRÊMEMENT MIGNON ! 😍


Puis le 23 juin nous avons commencé a prendre la route en direction du désert australien et des longues routes droites en compagnie de notre voiture Jucy.

Voiture qui était au début une grosse déception.

Nous voulions un van mais en s'y prenant trop tard les différentes demande de réservation étaient annulées les unes après les autres. Nous avons donc dû nous tourner vers un véhicule plus petit, dans lequel nous ne pouvons pas faire à manger à l'intérieur, il est trop compliqué de défaire le lit chaque jour, et il n'y a pas de réservoir d'eau grise (donc toute l'eau que nous faisons couler du robinet sort directement par terre).

Mais bon, on s'y habitue petit à petit, et au moins on dépense moins d'essence qu'avec Kiko, et le moteur est plus puissant.


2
2
Publié le 1er juillet 2019

Et nous voilà parti dans l'outback. Le but est d'aller sur la côte nord, mais nous avons pas mal de kilomètres à faire dans le désert : environ 3000km !

Nous démarrons avec un premier arrêt à Bumbunga Salt Lake. Il s'agit donc d'un lac très salé (sur la première photo tous les points blancs sont des cristaux de gros sel) et qui devrait être rose. Il y a d'ailleurs beaucoup de lacs roses en Australie. Je vous laisse chercher sur Google "pink lake australia" afin de voir ce à quoi l'on s'attendait, où encore "Lake hillier" sur maps en vue sattelite. Mais malheureusement nous y étions pendant une période où la couleur n'était pas vraiment là, nous avons donc juste pu voir le lac et le sable avec quelques reflets rosés.

Nous arrivons ensuite à Flinders Ranges, un parc national. Nous allons voir des peintures arborigènes à Arckaroo Rock et des gravures à Sacred Canyon. Les roches y sont orange, rouges, noires et même violettes, c'est magnifique.

Puis nous dormons dans la réserve et on se fait notre premier feu de camp du voyage ! C'était interdit en Nouvelle Zélande, mais ici tout le monde en fait. Donc nous étions ravis d'avoir des chamallows fondus à la chantilly et toasts grillés au chocolat.

Puis le lendemain, le 25 juin, nous allons faire une randonnée à Wilpena Pound.

Comme en Nouvelle Zélande, ils sont très larges au niveau des durées des randonnées. Alors que nous nous attendons à une marche de 3h, nous le faisons en moins de 2h et en prenant le temps de manger.


Ah oui et petit détail, j'ai à nouveau des couleurs de cheveux bizarres.

Nous allons ensuite dans la petite ville de Coober Pedy. Une ville au milieu du désert, qui est la capitale mondiale de l'opale. On visite donc un musée et une ancienne mine d'opale.

Cette fois on est vraiment dans des paysages désertiques; plus aucun arbre, et des chaleurs insupportables durant l'été. Ils ont d'ailleurs atteint les 60°c à Noël dernier ! Donc vous n'avez plus aucune raison de vous plaindre des chaleurs actuelles en France.

Heureusement pour nous nous sommes actuellement en hiver donc la température extérieure est à son minimum ☃️ : 19°.

C'est en tout cas pour cela que plus de 40% des habitants vivent sous terre, où la température stagne autour de 19 à 25° même durant leurs étés caniculaires. Nous avons donc testé un restaurant sous terre.

Puis nous continuons en direction du nord jusqu'à King's Canyon. Il s'agit d'un canyon en forme d'un U, et nous allons faire la randonnée qui fait le tour du U.

On commence avec la montée d'un escalier de roche de 100m, on fait ensuite le tour sur les bords du canyon, on descend au fond dans un oasis qui n'est rien du moins que le Jardin d'Éden, et on remonte pour finir l'autre côté. Et on fait cette randonnée dite de 3-4 heures, en 2h30, en faisant tous les détours pour avoir de beaux points de vue et des pauses 💪🏻

Cela fait maintenant une semaine que nous sommes partis d'Adélaïde et nous n'avons pas encore fait la moitié. Il nous reste encore 2000km pour arriver à Darwin.

Cela est dû évidemment aux arrêts que l'on fait mais aussi aux heures de soleil. Car en effet ces derniers temps le soleil était couché à 17h30, et nous devions arrêter de conduire avant le crépuscule, donc à 17h.

Il est juste impossible de conduire la nuit à cause des kangourous. Ils sortent surtout en fin de journée. Nous en avons vu beaucoup autours de la route en train de gambader, mais surtout énormément de cadavres qui sont écrasés.

Je pensais m'être habituée avec les nombreux lapins et possums écrasés de partout en Nouvelle Zélande, mais là c'est encore pire, car il y en a bien plus, et la taille du kangourous rend ça beaucoup impressionnant.

Le premier jour nous avons voulu tester la conduite en fin de journée, en poussant jusqu'à 17h30 pour arriver dans le camp suivant. Mais nous ne recommenceront pas, car trop de frayeurs ! Outre tous ceux qui étaient bien trop près de la route sur le bas côté ou ceux qui traversaient au loin, on a eu surtout un kangourous qui a traversé juste devant nous et qui aurait été écrasé si je n'avais pas pilé!

Le seul point positif aux nombreux cadavres c'est du coup la présence des rapaces. Nous avons donc vu plusieurs grands aigles d'Australie, le Wedge Tailes Eagle. Il n'a pas non plus peur des voitures puisqu'il s'envole toujours au dernier moment, et il est énorme ! Un mètre de hauteur, et entre 1,8 et 2,5m d'envergure !


3
3
Publié le 11 juillet 2019

Le 1er juillet nous étions à Uluru, un sommet sacré au milieu du désert, qui s'appelle aussi Ayers Rock.

Et nous y avons fait une balade à dos de dromadaire durant le coucher du soleil.

Car oui, en plus des kangourous (et wallabies, dingos, aigles, serpents, scorpions...) il y a aussi dans le désert australien beaucoup de dromadaires.

Le décors était magnifique avec Uluru qui changeait de couleur avec la lumière de soleil couchant. Il y avait également Kata Tjuta, un autre mont à la forme assez original, que l'on voyait au loin, mais qui n'avait pas autant de succès (dernière photo).


La journée dromadaire s'ets terminé avec un feu d'artifice car il s'agissait de la fête nationale. Le point positif des paysages plats du désert c'est que nous avons pu nous poser n'importe où et rester dans la voiture pour avoir une très belle vue sur les feux.


Comme vous avez pu le constater j'ai fait l'acquisition d'un super chapeau Australien pour passer en mode cowboy... ou camelgirl.

Mais nous avons aussi dû acheter des sublimes moustiquaires faciales car les mouches étaient vraiment extrêmement envahissantes ! On en avait une 30aine sur nous a chaque fois, et elles essayaient à chaque fois de se poser dans nos yeux.

Nous avons aussi aperçu sur la route le Mt Conner (photo en haut) que nous avions au début pris pour Uluru, et que je trouve finalement plus impressionnant par sa forme qu'Uluru.

Le 3 juillet nous sommes allés faire une petite randonnée à Standley Chasm, un canyon très fin.



Nous continuons la route à travers le désert pour tomber sur un décort très américain : Wycliffe Well qui est la capitale australienne des ovnis !

Alors que l'on s'attendait à une ville entière sur le thème des aliens, il s'agissait en fait simplement d'un endroit avec une station service-camping qui on été très souvent visités par des soucoupes volantes, et qui du coup vendent plein de choses à l'effigie de petits bonhommes verts.

Mais plus mystique, plus loin il y avait aussi les Devil's Marble. De la roche à nouveau taillé en boule mais au milieu du désert.

Le site est sacré pour les aborigènes et nous ne pouvions pas prendre en photo certaines roches.


4
4
Publié le 20 juillet 2019

Nous sortons enfin du désert pour arriver dans le territoire du nord.

Alors que dans le désert les températures ne montaient pas au dessus de 25° et les nuits étaient fraîches, ici nous pouvons ressortir les habits d'été puisqu'il fait ~35°.


Nous arrivons donc aux alentours de Katherine une ville avec plusieurs sources chaudes. On passe d'abord rapidement aux Mataranka Springs (première photo ci dessous), qui ont été aménagées comme une grande piscine, avec des escaliers, des sièges pour s'assoir, mais un bassin très profond !

Puis nous allons aux Bitter Springs qui est un petit courant d'eau chaude bien plus naturel (autres photos).

Et enfin nous finissons la journée aux Katherine springs qui sont à deux pas du camping du soir.

On continue à profiter du beau temps en allant dans un parc national avec plusieurs cascades et bassin : Edith Falls et Florence Falls

Malgré les panneaux on ne verra pas de crocodiles, par contre un gros reptile le Yellow Spotted Monitor (un varan en fait).


Nous étions ensuite dans un petit village avec un camping très mignon. Le propriétaire nourrit les oiseaux sauvages tous les jours à la même heure, il y a donc pleins de 'Lorikeet' des perruches très colorées qui ont l'habitude de venir.

Nous sommes ensuite allés dans une Butterfly farm, une ferme à papillon. La femme qui nous faisait la visite tenait absolument à nous poser pleins de papillons sur le visage. D'ailleurs je ne pensais pas que nous les sentirions autant sur notre visage. Ils s'aggripe en faisant un genre de pincement/succion avec leurs pattes.

Dans la ferme il y avait aussi un petit crocodile, un cochon, des chèvres et pleins de lapins que nous pouvions nourrir 🐰

Puis nous avons finit notre journée en allant encore nous baigner dans une cascade : Wangi falls

Avec plus de 5000km au compteur, nous arrivons à Darwin, la ville portuaire tout au centre nord de l'Australie.

Vu que nous n'aurons pas vu de crocodiles dans la nature, nous allons à Crocosaurus Cove, un parc avec de nombreux spécimens. Il y en a de toute taille, y compris des énormes ! Les plus gros sont pour la plupart des crocodiles qui ont été capturés à l'âge adulte alors qu'ils traînaient à des endroits un peu trop fréquentés par les humains. Le plus gros, Wendell fait 5,5m de long pour 800kg, et le plus connu, Burt est la star de Crocodile Dundee.

Il y avait aussi pleins d'autres reptiles, mais il faut avouer que voir ces gigantesques Crocodiles était très impressionnant !

A cause des crocodiles et méduses mortelles il est d'ailleurs interdit de se baigner dans la mer. Nous nous sommes donc baignés dans un lagon artificiel (mais au look naturel).

En revanche nous sommes quand même allés sur la plage pour ramasser des coquillages et voir des petits crabes faire du Sand art.


Nous sommes aussi allés voir un film en plein air. Il y a des films plein air toute l'année (forcément il ne fait jamais mauvais temps ici) et l'endroit est très mignon.

Il y a un bar, des coussins a disposition et des transats puisqu'il s'agit du Deckchair cinema.



5
5
Publié le 29 juillet 2019

Le 9 juillet nous quittons Darwin pour commencer à nous diriger vers l'Est.

Nous allons dans le parc national de Kakadu afin d'y faire quelques randonnées avec des points de vues magnifiques et des œuvres aborigènes.

On passe la nuit dans un camp parsemé de wallabies, et normalement de crocodiles. Mais malgré plusieurs balades (dont une nocturne) au bord d'un ruisseau nous n'en verrons toujours pas. On se fait par contre réveillés par une tribu de cacatoès qui crient (des genre de perroquet blanc à la crête jaune).



Le lendemain nous allons aux Gunlom falls, où il y a un camp, une cascade et un lac en bas. Après avoir roulé 45min sur une route de gravier et de sable, on y arrive en fin de journée et on décide de monter jusqu'en haut de la cascade en courant pendant le coucher du soleil. On arrive en haut pile à temps et on profite ensuite d'une petite baignade au crépuscule accompagné de son petit cidre.


Les jours suivants vont surtout se passer sur la route puisqu'entre Darwin et Cairns nous devons rouler 2800km, et c'est à nouveau du désert avec encore moins d'arrêts possibles.

Nous avons donc multiplié les pleins d'essences et découvert un pub ultra fréquenté au milieu de nul part qui collectionne tout ce que les gens peuvent laisser, en passant par les sous vêtements, carte d'étudiants, chapeaux, badges de flics ou rangers, timbres, carte postales, ...


Et nous avons aussi vu un spectacle de fouet. Le gars à pleins de records mondiaux : plus long fouet (100m), plus de claquements par minute avec un fouet, plus de claquements par minute avec deux fouets... C'était en tout cas très impressionnant, mais d'un cliché americanoaustralien !

6
6
Publié le 30 juillet 2019

Après beaucoup de route nous arrivons à Townsville qui se trouve sur la côte Est.

On retrouve le beaux temps, les plages, et 0n découvre des arbres avec des racines/lianes immenses sur lequel on peut se balancer à la Tarzan.

Puis nous prenons un ferry pour aller sur Magnetic island. Une petite île à 30min de la côte.

Nous faisons une randonnée jusqu'au fort de l'île. Un ancien fort de la seconde guerre mondiale qui abrite maintenant des chauves souris. Et nous verrons surtout 2 koalas au cours de la randonnée, chacun en train de dormir. C'était génial d'enfin pouvoir en voir des sauvages et non dans un parc animalier. Bien qu'ils soient sauvages, ils n'étaient pas trop dérangés par la présence des humains, et n'ont pas bougé entre l'aller et le retour de notre rando.


Nous passons une nuit imprévue sur l'île puisque nous loupons ce que nous pensions être le dernier ferry.

On se retrouve dans une auberge de jeunesse adorable où on passe la soirée avec les autres guests et où l'on se fait chacun nos pizzas. Et nous dormons (enfin) dans un vrai lit, sous une tente, sous une cabane.


Le lendemain, après être de retour vers notre voiture et avoir croisé des zébus sur la route, nous allons aux Wallaman Falls, une cascade de 278m de haut.

La hauteur et le bruit est très impressionnant !

Puis nous allons découvrir des sources d'eaux d'un bleu splendide près une petite ville au Swimming hole et Attie creek.

Par contre ici plus de hot springs, on va se baigner sous la cascade mais l'eau est gelée.


En remontant un peu dans nord nous nous arrêtons à Paronella Park. Un Château construit près d'une cascade au 20eme siècle par un particulier qui est déjà en ruine à cause des matériaux utilisés et des inondations.

Les ruines rendent le paysage très poétique et nous restons sur place le soir pour assister à une visite nocturne et un petit concert d'une famille de violoncellistes et violonistes.

7
7
Publié le 4 août 2019

On continue notre route en passant par la petite ville d'Innisfail qui a de nombreux batiment de style Art déco.

Dans une autre petite ville nous allons à la Crystal cave. Il s'agit d'un musée de minerais créé par un passionné qui a décidé de recréer une fausse grotte (en pleine ville, dans une boutique) afin d'exposer les pierres dans des conditions plus réelles que simplement dans des vitrines d'un musée banal.

Les pierres sont parfois cachées dans les reliefs des murs et en plus de cela nous pouvons toucher la plupart des pierres, ce qui rend la visite très interactive.

La star du musée est une améthyste de 3m27.

Et nous finissons la visite en ouvrant une Géode de quartz principalement.


Dans les alentours nous allons dans deux zones remplies d'ornithorynques. Maaaaaiiis... probablement à cause du temps pluvieux on n'en verra que... zéro -_-


Puis nous arrivons enfin à Cairns, dernière étape de l'Australie.

Nous allons faire un parc accrobranche sur le toit d'un casino, sous une verrière, au cœur d'un parc animalier. On fait donc un des minis saut à l'élastique, des tyroliennes et autres parcours au milieu de pleins d'oiseaux. Les oiseaux se posaient sur les cables, et j'ai fait l'une de des tyroliennes au dessus d'un crocodile au moment où il était nourrit et qu'il sautait !


Et nous avons décidé de passer le PADI, premier niveau de plongée. On a passé deux jours à faire de la théorie et de la pratique en piscine. Puis le 3eme jour nous sommes allés sur Fritzroy Island pour plongée depuis la plage. Et enfin le 4eme jour nous sommes allés plonger dans la grande barrière de corail. C'était magnifique et on était une bonne équipe de jeunes donc c'était sympa !

Le 29 juillet nous sommes allés à Kuranda. Une ville au cœur de la rainforest (forêt pluviale). Nous avons pris un train à l'aller et au retour nous étions dans des œufs, ambiance ski.

Et là bas il y avait surtout pleins de petites boutiques et marché pour touristes. Nous sommes aussi allés dans un parc animalier où j'ai pu porter un koala. Il était si mignon ! 🐨

Nous sommes aussi allés à un Drive in cinéma ! Un cinéma plein air où l'on regarde le film depuis la voiture, comme dans Grease. Nous avions un burger, une enceinte dans la voiture, et on regardait le dernier Toy story, c'était génial

Et pour notre dernier jour nous sommes allés faire un peu d'escalade sur des arbres et des blocs.


Et après avoir fait plus de 8000km en 45jours, et ajouté un peu d'encre à ma collection corporelle, le voyage en Australie se termine, avec Pierre qui rentre en France, et moi qui vais retrouver Kiko et la pluie en Nouvelle Zélande.