Voyage en sac à dos en couple avec petit budget Notre itinéraire, conseils, bons plans, logements & food Nos coups de coeur , nos déceptions.. A faire absolument, à éviter..
Du 4 au 22 mars 2023
19 jours
Partager ce carnet de voyage
1


Bonjour à tous,

Nous sommes un couple franco-argentin de 27 et 34 ans, animé par une passion pour les voyages. Notre style de vie nomade nous permet de découvrir le monde à notre rythme, en optant pour le "slow travel" tout en travaillant dans certaines de nos destinations pour financer nos aventures et explorer de nouveaux horizons.

Je vais partager avec vous notre récente expérience en République Dominicaine pour vous donner une idée de notre budget et vous aider à planifier votre propre voyage.

Nous avons choisi de parcourir cette île caribéenne, réputée paradisiaque, pendant 19 jours et 18 nuits, tout en évitant les clichés habituels tels que les resort et les excursions touristiques. Bien que la République Dominicaine ne soit pas encore très prisée par les backpackers (nous avons rarement croisé d'autres voyageurs avec ce mode de voyage, sauf à la péninsule de Samaná), nous avons réussis à rester fidèles à notre façon de voyager : avec un sac à dos, en logeant en auberges de jeunesse ou hébergements économiques, en privilégiant la cuisine locale, en évitant les tours organisés, et en utilisant les bus locaux pour nous déplacer.

Nous essayons de voyager de manière économique, tout en nous offrant de temps à autre le plaisir d'un bon restaurant / bar. Pour équilibrer notre budget, nous compensons par des repas préparés en auberges ou en achetant des bières dans les "tiendas locales" que nous savourons à la plage plutôt qu'au bar.

🛎️ À noter que nous vivions en Guadeloupe à ce moment et que nous avons quitté cette magnifique île pour par la suite passer du temps avec la famille en Argentine. D'où le départ du trajet.

✈️ Nous avons payé 218€ chacun pour un billet aller simple de Point-à-Pitre à Santo Domingo, avec Air Antilles, bagage inclus.

🚌 Compagnie de Bus locale :

Caribe Tours : https://caribetours.com.do/horarios-de-salida/

PRIX 2023 : 1€ = autour de 58 RD (pesos dominicains)

Bière Presidente (0,5 litres) 140 RD = 2,33€

Repas dans un restaurant local (Menú del día) 350 RD = 5,83€

Repas pour 2 dans un restaurant à la carte / Touristique 2100 RD$ = 35€

Eau dans magasin (1,5 litres) 41,40 RD = 0,69€

Essence (1 litre ) 69,00RD = 1,15€

💶 NOTRE BUDGET PRÉVU

Nous avions prévu un budget de 800€ chacun pour 19 jours de voyage en sac à dos :

+/- 250€ en Logement pour 18 nuits (14€ en moyenne la nuit)

+/- 230€ en Nourriture, Boissons, Bar...

+/- 70€ en Transport commun, taxi..

+/- 100€ en Location scooter ou voiture + essence

+/- 150€ en Extras (plongées, excursions, achats...)

Pour environ --> 42€ / jour / personne

💶 LE BUDGET RÉEL (CHACUN)

- 240€ Logement (+ 137€ 1 nuit All Inclusive à Punta Cana en fin de séjour)

- 320€ Nourriture, Boissons, Bar.. (un peu de folie au bar...)

- 110€ Transport : Bus, "guagua", Uber, Motoconcho, Transfert Aéroport

- 30€ Location scooters (2 fois) + essence

- 115€ Extras : Plongée, Excursions Los Haïtises, Visites..

TOTAL = 952€ - (815€ sans la nuit All Inclusive non prévue (petit plaisir jeunes mariés)

-> 50€ /jour /pers. avec une dernière nuit en All Inclusive à Punta Cana.

-> Sans cette nuit, nous serions à 43€ / jour /pers. pour nos 19 jours de voyage.


J'espère que ces informations vous seront utiles pour planifier vos propres aventures en mode "slow travel".

Bon voyage à tous !

2

CHAO MAMA HOTEL 2450 RD = 42€ les 2 nuits pour 2 pers. (21€ chacun les 2 nuits)

Le moins cher que nous avons trouvé dans le centre colonial, et c'était très bien, propre, bien reçu par la propriétaire, nous avons même eu une chambre un peu plus grande que prévu. Parfait pour commencer notre séjour.


Jour 1 : Découverte du Quartier Colonial 

Le centre colonial de Santo Domingo est un véritable bijou d’histoire et d'architecture, méritant sans aucun doute une visite sur 2 jours. Ce quartier, riche de son passé colonial, est marqué de bâtiments historiques qui racontent les époques passées. On s'y sent vraiment en sécurité grâce à la présence constante de la police touristique à chaque coin de rue. Cela permet de se promener en toute tranquillité, de jour comme de soirée, tout en restant vigilant, comme il se doit en tout lieu.

L’animation est très agréable, particulièrement le soir avec beaucoup de vie, des musiques de rue, ainsi que des boutiques et des galeries d'art qui ajoutent un charme particulier à l'atmosphère. Nous avons été totalement charmés par Santo Domingo et aurions aimé y consacrer plus de temps en fin de voyage, mais notre départ depuis Punta Cana nous en a empêchés.

Hors du quartier colonial, la situation est différente. Des amis locaux nous ont vraiment déconseillé de nous aventurer ailleurs en raison de l'insécurité et des vols fréquents. La majeure partie de la ville est moins intéressante sur le plan touristique, marquée par un trafic dense et des zones de grande pauvreté.

Nous avons également eu la chance d'assister au dernier jour du Carnaval de Santo Domingo, célébré sur le malecón. Un spectacle magnifique avec des défilés animés, une musique omniprésente et sa foule festive. Par contre, l'ambiance s'est peu à peu chargée de tension et d'insécurité à mesure que la soirée avançait, donc nous avons écourté la soirée au coucher de soleil et sommes retournés dans le quartier colonial.


  • Les choses à voir dans la Zone Coloniale :
  • Parc Independencia : Puerta del Conde y Altar de la Patria
  • Rue El Conde (entre Parque Independencia et Parque Colón)
  • Ruine de l'hôpital San Nicolas De Bari.
  • Parc Colón : Cathédrale Nuestra Señora de la Incarnación et Statue Cristobal Colón
  • Rue Las Damas : Forteresse Ozama, Maison Hernan Cortés, Panteón de la Patria...
  • Horloge solaire "Reloj de Sol" de 1753 Plaza de España : Alcázar de Colón, Museo del ron dominicano
  • Déambuler dans les ruelles et apprécier l'architecture générale et les boutiques d'arts..
  • Ballade sur le Malecón depuis la zone coloniale jusqu'à l'Obélisque
  • Groupe de Musique Grupo Bonyé le dimanche à partir de 18h : une superbe ambiance au pied des ruines, apprécié autant des locaux, expats et touristes. Tout le monde danse, bois... c'est vraiment LE lieu où aller les dimanche soirs dans le quartier colonial. On a adoré et partagé des moments très sympa avec des locaux qui se font un plaisir de parler de leur culture, de discuter et passer une bonne soirée.


Jour 2 : Cenote Los Tres Ojos + Parque del Este et Faro a Colón 

  • Cenote Los Tres Ojos : Visite incontournable de l'autre coté du Río Ozama. Bien que la baignade ne soit pas autorisée, c'est une bel endroit qui mérite le détour. On y découvre 4 cenotes, dont un que l'on rejoint en traversant en radeau tiré par un câble, ajoutant une touche d'aventure. Les grottes sont très chouettes et c'est un bel espace vert bien entretenu et agréable. L'entrée est très abordable, elle coute 200 RD (3,50€) --> Il faut prendre un Uber depuis la zone colonial pour s'y rendre car c'est loin de la ville, compter environ 3€ pour 15-20min de trajet selon trafic).
  • Parque del Este : Nous avons traversé tout le Parque del Este pour rejoindre le Faro a Colón car nous avions envie de marcher et découvrir cet énorme parc. Il faut compter environ 1h de marche pour le traverser, c'est très grand, et il faut être motivé car au final il n'y a pas grand chose à voir et il n'était pas du tout vert et entretenu comme on imaginait à cause de la sécheresse que subit cette zone à ce moment de notre visite. Tout était complètement sec et grillé mais c'était une ballade sympa car nous avons vu pas mal d'enfants jouer au baseball, foot, basket, course de rollers.. Un endroit où se rejoignent les locaux pour prendre l'air, fair du sport et se retrouver.
  • Faro a Colón : Imposant monument en béton construit en hommage à Christophe Colomb, qui a une forme de croix chrétienne. Particulière comme architecture mais il est intéressant de le visiter car il y a un musée sur l'Amérique latine avec des objets représentant chaque pays, et d'autres pays du monde également. L'entrée coute 100 RD (1,75€) , compter environ 1h00 de visite.
3

Visite de Santo Domingo terminée, nous partons direction Jarabacoa au coeur de l'île pour profiter de ses montagnes, ses rivières et ses cascades, en rentrant plus en profondeur dans la vraie République Dominicaine.

Nous avons pris un Uber depuis notre hostel dans le quartier colonial jusqu'au terminal de bus et sommes partis avec CaribeTour en prenant notre billet directement sur place (je crois pas qu'il soit possible de réserver à l'avance ou acheter sur internet) Prix /pers. : 450 RD (8€) pour environ 2h30 de bus.

Eco Camping Jarabacoa = 2400 RD les 3 nuits (40€) -800 RD /nuit /2 pers. en tente (13€)

Nous avons contacté par avance Francis le proprio par WhatsApp pour éviter les frais airbnb.

--> Prendre un taxi ou "motoconcho" depuis le terminal de bus pour monter jusqu'au camping qui est assez éloigné du centre. Il faut négocier le tarif car ils abusent un peu sur les prix. Nous avons payé environ 6€ (350 RD) pour 2 (5-10min). Nous avons gardé son numéro pour faire les prochains trajets, sorties cascades etc avec lui en négociant... C'est pas donné mais on avais pas tellement le choix car on était un peu trop chargé pour monter en motoconcho.

On est resté 3 nuits à camper dans un grand espace vert, avec pleins d'avocatiers, seuls au monde car il y avait que nous à cette période et le propriétaire nous laissait une totale confiance et liberté car il n'était jamais là. Avec les poules, chiens et chats, sans oublier une petite biquette. Il y a une cuisine partagée et un très grand jardin super agréable pour se déconnecter. Lors du séjour, Francis nous a même prêté une moto où nous avons juste payé notre essence, pour se déplacer jusqu'en ville car le camping est quand même éloigné du village, c'est le coté moins pratique.

- Pour manger pas cher local, il y a le Pica Pollo "El Taíno" qui nous a été recommandé par les locaux. C'est là où ils mangent eux les midis pas cher et rapide. Il est à une rue du terminal de bus. Environ 550 RD (9,50€) pour 2 personnes, vous avez un plat typique que vous composez un peu au choix selon ce qu'il y a au présentoir (riz, poulet en sauce ou viande de porc, avec légumes et haricots), avec une petite salade en accompagnement et un jus.

- Pour faire des courses je vous recommande d'aller au village avant de monter au camping si vous voulez du choix, car après il y a seulement une petite cabane à environ 10-15 minutes de marche (en plein soleil c'est moins sympa) où une dame y vend des produits basiques : oeufs, pain, farine, huile, quelques légumes selon ce qu'elle a, bière.... il y a quand même un peu de tout pour cuisiner deux trois jours au camping, mais par exemple pas de cigarette pour les fumeurs...

Les choses à faire à Jarabacoa :

  • Salto Jimenoa 1 : L'entrée coute 100 RD (2€) , et nous avons du payer 500RD (8€) pour que le taxi nous emmène jusque là car la cascade est éloignée du village. Ca nous a fait mal au cul de payer autant pour si peu de route.. et sommes rentrés en stop du coup. La cascade est très belle à voir et mérite la visite, avec une petite randonnée au départ d'une centrale électrique d'une vingtaine de minutes longeant la rivière, en passant par des ponts suspendus, dans la nature (nous avons vu un serpent lors de la montée des escaliers). Après la cascade, nous sommes descendu nous balader de l'autre coté de la route, qui donne un accès direct par un sentier à la rivière pour se rafraichir.


  • Salto Baiguate : Accès Libre. Depuis l'Eco Camping Jarabacoa où nous logions, il suffit de continuer la route en montant (environ 700m, 10-15 minutes de marche) et nous arrivions au départ de la petite rando pour aller voir la cascade. Environ 15-20 minutes de marche pour arriver au pied de la cascade qui est très belle à voir, moment sympa dans la nature.
  • Pico Duarte : C'est le plus haut sommet de la Rep Dom (3101m), l'ascension se fait obligatoirement avec un guide. A ce que nous avons entendu dire, le mieux est de trouver son guide au départ de l'entrée du parcLa Cienaga et négocier le prix (entre 350-400$ pour deux personnes), car depuis Jarabacoa ils prendraient plus cher (environ 300$ /pers). Il faut compter 2 à 3 jours de rando (45km aller-retour). Nous n'avons pas fait l'ascension par manque de temps sur l'itinéraire prévu et les prix était vraiment au dessus de notre budget.
  • El Mogote : Pic qui domine la ville de Jarabacoa, seulement 4km pour monter mais avec un dénivelé de + de 800m.. Environ 2h30 de monter selon les dires. Apparement pas très simple avec la chaleur humide, nous ne l'avons pas faite non plus.
  • Balneario La Confluencia : Située à l'extérieur de la ville, compter une bonne demi heure de marche, c'est un coin sympa pour aller se balader le long de la rivière, et voir la confluence del Rio Jimenoa et Yaque del Norte. Il n'y a pas grand chose d'autre à voir mais un espace ouvert agréable dans un quartier plutôt sympa et calme.


  • Rafting sur le Rio Yaque del Norte : Nous avons descendu en rafting del Rio Yaque del Norte avec l'entreprise Jaraventura qui doivent être les seuls je pense (à vérifier..) Envoyé par Francis du camping qui travaille également avec eux. Ce qui nous a permis d'avoir un prix et le prêt de la moto pour y aller. C'était un cadeau mais pour votre information, la descente a couté 6000 RD (105€) pour 2 personnes. C'était une très belle expérience, une longue descente d'environ 2h30 donc ça vaut vraiment la peine, avec une pause sur le bord de la rivière avec boissons et fruits. Il n'y avait pas énormément d'eau à ce moment de l'année mais c'était déjà bien suffisant pour faire des beaux sauts et un peu de folies des guides, qui étaient tous très sympa (un peu foufou). Apparemment quand la rivière coule à flot, les sensations sont assez fortes. Adrénaline assurée.

Au mois de juin vous pourrez assister au Carnaval de Jarabacoa ainsi qu'au Festival des Fleurs.

4

Direction la côte nord. Nous avions prévu d'aller à Punta Rucia, une superbe destination au nord ouest, mais il s'est avéré très compliqué d'y accéder de façon économique. Les locaux nous disaient qu'il y avait plusieurs bus à prendre, mais tous expliquaient des itinéraires différents. Nous avons donc tenté selon les dires d'y accéder : (Jarabacoa -> La Vega -> Imbert -> Villa Isabela ->Punta Rucia). Mais arrivé à Imbert après 2 bus différents, on nous dit qu'il n'y a plus de bus pour Villa Isabela mais seulement des "taxis" improvisés par des locaux qui font le trajet pour se faire des sous (bla-bla-bla) et que c'est assez long car les chemins sont en terre et non bitumés... Et le prix qu'ils nous demandaient était vraiment très salé pour juste l'aller. Un peu énervé par la situation et le fait qu'ils voulaient profiter de nous et que personne disait vraiment la vérité, nous avons annulé la réservation du logement et nos plans, et sommes donc reparti dans un "guagua" local en direction de Puerto Plata. (Nous avons appris après que la plupart des touristes qui vont à Punta Rucia passent par des excursions déjà prévues par leurs hôtels/resorts), ou alors voyagent avec un véhicule de location.

Voilà les prix des bus de Jarabacoa à Puerto Plata (approximatifs car nous avons fait un trajet un peu différent avec un petit détour) :

  • Jarabacoa -> La Vega : 150 RD (2,75€)
  • La Vega -> Puerto Plata : Environ 350 RD (6€)

Arrivé à Puerto Plata sans aucune prévision, nous avons cherché un hôtel en arrivant sur place principale du quartier colonial, en demandant des recommandations aux locaux. Nous avons donc dormis 2 nuits à l'Hôtel Castilla, à 2 rues du parc central et de la cathédrale, ainsi que des choses principales du centre colonial.

Hôtel Castilla - 1500 RD (26€) la nuit pour une chambre privé pour 2 personnes. Simple, propre, des réceptionnistes très aimables. Proche de tout et zone sécurisé même le soir.

Parque Independencia  

Les choses à faire à Puerto Plata :

  • Téléphérique pour monter sur la Loma Isabel de Torres et son Christ Redompteur à 800m d'altitude. - Prix: 550 RD (9€). Prendre un Uber depuis le centre colonial pour y aller, ça coute beaucoup moins cher qu'un taxi. Compter environ 130 RD (2,30€) le trajet. Pour le trajet retour, l'attente peut être un peu plus longue et il faut sortir du parking du téléphérique car ils n'ont pas le droit à l'accès qui est seulement pour les bus et taxis. La visite vaut vraiment le coup, c'est un très beau et grand parc super bien entretenu, avec pas mal de chemins pour se balader, des fontaines et surtout un vue magnifique et infinie sur la mer. Il y a vraiment de quoi se promener un bon moment et profiter de tout cet espace remplis de nature avec ses jardins botaniques. Le Christ Redompteur est également impressionnant et vaut la petite photo. . La montée en téléphérique est superbe. On a vraiment adoré et on recommande de faire cette activité, c'est LE truc à faire à Puerto Plata.
  • Fortaleza de San Felipe + el Faro de Puerto Plata : Une belle ballade à faire pour la fin d'après midi juste à l'extérieur du quartier colonial avec une très belle vue sur l'horizon. Nous n'avons pas fait la visite du Fort, mais elle coute seulement 100 RD (2€) pour info.
Fortaleza San Felipe 


  • Quartier Colonial : Très beau centre avec ses maisons coloniales style "victorien", des couleurs de partout, de nombreuses boutiques souvenirs et magasins d'ambre. Il y a le musé de l'ambre et du chocolat à faire. A voir la rue des parapluies suspendus, la rue toute rose "Paseo de Dona Blanca"... Vous y verrez une foule de touristes qui descendent des bateaux croisières pour aller se prendre en photo avec des perroquets et singes.... nous n'avons pas du tout aimé ce coté là. Le quartier colonial est très beau mais on sent que tout est devenu artificiel et tourné pour le tourisme américain et étranger. Ca vaut le coup de se boire un bon café de Santo Domingo et de manger une bonne glace artisanale sur la place centrale "Heladeria Mariposa".. Bonne adresse d'un restaurant mexicains tenu un couple argentin-mexicain.

Restaurant Mexicain : El Patio de Frida . Tenu par une argentine mariée à un mexicain.

Super bel endroit très agréable où on mange très bien, pour faire une petite sortie sympa.

Environ 1300 RD (23€) pour manger des tacos avec 2 bières michelada chacun.


MAKA cocina rodante (place centrale) : Foodtruck avec terrasse pour manger directement sur plac ( burgers, pizza, tacos....) un espace agréable pour le soir avec des petites lumières et très correct en prix.

  • Malecón : Nous avons marché sur le malecón depuis le centre colonial jusqu'à la plage d'Acapulco Beach et Long Beach. Environ 40 minutes de marche agréable le long de la mer.
  • 27 Charcos de Damajagua : C'est LE truc à faire dans le coin, mais nous ne l'avons pas fait car encore une fois c'était très cher ce que nous proposaient les excursions, et compliqué d'y accéder nous seuls sans tour organisé. Il faut compter autour de 70€ par personne pour l'entrée aux cascades avec guide, et le trajet aller retour. A savoir qu'il n'est pas possible de voir et faire toutes les cascades mais seulement 7 sont ouvertes au public si mon souvenir est bon...
  • Playa Dorada : Nous n'avons pas été car n'avons pas eu le temps de tout faire sur seulement 2 jours, mais ce serait une des plages les plus visitées du coin. Il faut y aller en Uber ou bus car elle est quand même éloignée, compter environ 15-20 minutes en Uber.


Après ces deux jours non planifié à Puerto Plata dans l'attente de nos futures réservations déjà prévues, nous reprenons donc le trajet direction Cabarete, puis Las Terrenas à la découverte de la Péninsule de Samaná.


Trajet à Cabarete.... 
5

Départ en "guagua" direction Cabarete.

Nous avons pris un Uber qui nous a déposé à l'arrêt des "guaguas" qui vont jusqu'à Cabarete (pour éviter de marcher avec toutes nos affaires, car hors du centre colonial c'est franchement pas très sympa à pied..). Il y a des départs tout le temps et c'est sans réservation : s'il y a de la place ça rentre, et même s'il n'y a pas beaucoup de place ça rentre quand même. On a payé 300 RD (5€) pour 2 avec les sacs à dos, pour environ 1h30 de trajet. Le guagua nous a déposé juste devant notre auberge " GIPSY RANCH ROOM", qui se trouve sur la route même avant d'arrivé dans le centre de Cabarete. Les chauffeurs connaissent l'endroit car c'est a côté d'une plage de surf connu, avec des résidences et un espace de foodtruck, il faut juste les prévenir pour qu'ils s'arrêtent bien.

Cette ville est considérée comme la meilleure destination en RepDom pour la pratique du surf, du windsurf et du kitesurf. Elle est connu pour avoir les meilleures vagues et le meilleur vent de toute l’île.

Playa Encuentro - Surf  



Zone Food Truck á coté de l'auberge  -    Piscine de l'auberge 
Plage de Cabarete  

GISPY RANCH ROOM : 2650 RD (46€) les 2 nuits pour une chambre privée, douche et wc communs (sans eau chaude). Une cuisine dehors est à disposition avec frigo. Ils proposent des petits-déjeuners ou repas, et vendent également des boissons.

Chez Maria : Juste derrière les résidences avant de continuer le chemin pour aller à la plage Encuentro, cette petite dame Maria fait à manger repas sous un arbre autour des bananiers avec ses casseroles et son feu. Bien local et pas cher : 300RD / pers. (4-5€) pour un plat avec un jus.


Dans le centre de Cabarete, il y a pleins de restaurants les uns à coté des autres sur la plage, difficile de choisir et de tomber sur un bon restaurant. Nous nous sommes fait avoir, avons mal choisis et très mal mangé. Plusieurs boutiques assez "hippie chic" également , on sent que la ville est "un peu" développé pour le tourisme mais nous n'avons pas forcément adoré non plus. Je pense qu'autour de Cabarete avec une voiture il y a de très jolis endroits à découvrir.


Nous reprenons donc la route après 2 nuits ici direction Las Terrenas dans la Péninsule de Samaná qu'on attend avec impatience pour découvrir ces magnifiques plages et ses milliers de cocotiers.

6

Nous arrivons enfin à Las Terrenas après environ 4h de route dans un guagua très inconfortable, remplis et sans climatisation. Le guagua s'arrête souvent sur le trajet et passe par tout les petits village. Ca permet de voir la vraie République Dominicaine et ses réalités... Une grande pauvreté et énormément de poubelles partout..

Nous avons réservé sur booking Fata Morgana Hotel, et nous partons depuis la terminal de bus à pied jusqu'à l'auberge car ce n'est pas très loin et pas dangereux de venir selon les dires des propriétaires (allemands).

Bien chargé avec nos gros sacs à dos, nous avons quand même mis environ 15-20minutes pour arriver, effectivement c'est une zone et quartier tranquille. Le long de la route les propriétaires ont mis quelques panneaux avec des indications pour arriver jusqu'à chez eux. Nous avons adorés cet endroit très agréable avec plusieurs cabanes et tout un espace vert. Nous avions réservé 2 nuits mais sommes restés 3 nuits car Les Terrenas nous a beaucoup plus, et nous avons rencontré un couple dans l'auberge avec qui nous avons pu passer de bons moments et sortir un peu faire la fête.


FATA MORGANA  

FATA MORGANA1885 RD (33€) la nuit pour 2 dans une cabane privé avec salle de bain.

Possibilité de faire laver ses habits par la propriétaire pour moins cher qu'en ville.

Nous avons personnellement adoré cet endroit.

Il y a une cuisine partagé avec tout ce qu'il faut pour cuisiner.

A 5 minutes de marche il y a un local où il y a tout ce qu'il faut pour acheter à manger et à boire.

Pour rejoindre le centre ville de Las Terrenas c'est un peu loin , il faut prendre un motoconcho à chaque fois et donc rajouter cela sur les frais (environ 400 RD 7€ l'aller retour pour 2 personnes).

Nous avons donc pris un motoconcho et été nous balader le soir et manger sur la plage. C'est vraiment sympa, il y a de la vie et pleins de bars et restaurants.

Nous avons bu un petit cocktail au bar ETNO sur la plage qui est top.



Le lendemain nous avons loué un scooter pour 1 jour et demi pour pouvoir nous déplacer et visiter toutes les plages aux alentours sans devoir payer des taxis ou tours... Nous avons payé 2000 RD (34€) pour l'après midi et toute la journée du lendemain. Nous avons loué à un Ukrainien qui est sur la route depuis notre Hotel direction Playa Bonita et Punta Bonita. Nous avons payé seulement 200 RD (3,50€) d'essence pour tout ce que nous avons fait en 1 jour et demi...

  • Punta Bonita & Playa Bonita
  • Playa Punta Popy
  • Playa El Portillo
  • Playa Poncho
  • Playa Calolima
  • Plata El Anclón

Les plages sont franchement magnifiques. Nous en avons pris pleins les yeux. Pourtant nous revenions de 1 ans et demi dans les Antilles françaises.. Voici quelques images ci dessous avec les noms de chacune :

Punta Bonita  


Playa Bonita  



Punta Popy  



Playa Poncho  




Playa Calolima  




Playa El Anclón  

Celle-ci est notre plage préférée 😍😍😍

Il faut compter environ 25minutes de scooter pour arriver jusqu'à cette plage, qui est là plus loin que nous avons faite pour une question de temps et de pouvoir profiter un minimum de chaque plage.


Dernier soir à Las Terrenas, nous sortons au ETNO BAR avec un couple avec qui nous avons fait connaissance ces jours-ci et faisons la fête toute la nuit.

Le lendemain départ direction Las Galeras depuis la même terminal de bus qu'à notre arrivé. Il faut attendre que la guagua se remplisse de monde. Prix : 600 RD (10,50€) pour 2 personnes

Nos sacs sont attaché au dessus du bus, nous n'avons pas tellement le choix car ils veulent garder les places à l'intérieur pour remplir le bus, ou sinon nous devons payer une place en plus par sacs à dos.. Et nous partons pour 4h de trajet sous une tempête qui nous a accompagné tout le long du voyage... Nos sacs arrivent trempés.

7

Arrivé en fin de journée à Las Galeras après un long trajet d'environ 3h je crois mais très chouette.

Hostel La Ballena Backpacker : 78€ pour 3 nuits : 1520 RD la nuit (26€) pour une chambre privée avec salle de bain pour 2 personnes.

L'hostel est pas trop mal situé (de toute façon le village est tout petit) et correct pour le prix, mais par contre on entend absolument tout ce qu'il se passe dehors et dans l'auberge. Prévoir des boul quies ou passer votre chemin si vous ne supporter pas le bruit pour dormir..

Par contre, je crois que c'est le seul hostel ou alors le moins cher de Las Galeras.

Le village a été un peu une déception pour nous car toute la route principale qui arrive jusqu'à la plage était complètement en travaux, donc c'était esthétiquement pas très chouette et beaucoup de bruit et de poussière. La chambre de noter auberge donnait sur ces travaux... Nous n'avons donc pas beaucoup dormis ces 3 nuits.

Le village a quand même sont charme avec la terre rouge et son authenticité de village de pêcheur. Il n'y a pas grand chose à faire, les principales attractions du coin sont les plages sauvages connues autour du village. La plage du village est sympa, et l'autre plage à environ 15-20minutes de marche Playa La Playita est très belle aussi avec un coucher de soleil magnifique.

Centre village Las Galeras 


Nous avons loué un scooter pour une journée afin d'aller faire la fameuse plage " Playa Rincón" afin d'éviter de le faire avec un tour. 1000 RD la journée (17,50€) Nous avons même pas eu besoin de mettre de l'essence au retour. La route est superbe car on passe dans plusieurs villages et nous donne un point de vue sur cette plage incroyable. Environ 30-40minutes je crois en scooter. Nous n'avons pas hésité à nous freiner pour demander notre route car ce n'est pas très bien indiqué pour arriver à la plage.

Playa Rincón  

Nous avons passé la journée sur cette plage en allant jusqu'au bout jusqu'à Playa Mercedes, où nous avons mangé un super poisson avec un dominicain et un argentin vivant ici rencontré sur 1la plage. Incroyable moment.

Playa Mercedes  


Le lendemain nous avons pris un tour pour visiter la fameux Parc National Los Haitises

Nous avons payé 8170 RD (environ 140€) pour 2 personnes pour la visite qui comprenait l'aller retour depuis le village, un tour en bateau pour visiter les grottes de los Haitises (c'est loin quand même et long) et l'ilet Cayo Levantado où nous avons passé environ 2h avec un repas compris.


Parque National Los Haitises  


 Arrivée à Cayo Levantado (très très touristique)


C'est vrai que l'excursion vaut le coup et pour le prix c'était très correct. Nous avons quand même du négocier et demander à plusieurs agence car les prix était plus haut que ça dans d'autres agences.

N'hésitez pas à vous renseigner et à négocier...


Le soir nous avons été voir le coucher de soleil et boire "unos mates" à La Playita avec un couple d'argentin rencontré lors de l'excursion.

Coucher de soleil à La Playita 



Notre étape dans la Péninsule de Samaná se termine, et le lendemain nous redescendrons dans le sud de l'île direction Bayahibe.

8

C'est un peu complexe pour arriver en bus sur la même journée depuis Las Galeras jusqu'à Bayahibe mais nous avons réussis. Voici notre itinéraire avec 4 bus différents :

- Nous avons pris un guagua de Las Galeras à Samaná tôt le matin (6h) devant l'hostel pour 300 RD (5€) à deux.

- Depuis le terminal de bus où nous sommes arrivés à Samana, nous avons pris un vrai bus qui partait 20 minutes après pour Santo Domingo, pour 900 RD (15€) à deux.

- Nous avons expliqué au conducteur que nous voulions aller à Bayahibe, et il nous a fait descendre sur le bord de la route en arrivant à Santo Domingo (avec d'autres voyageurs), pour prendre un guagua direction La Romana. Il a fallu traverser l'autoroute rapidement mais pas de soucis car les vendeurs de billets de guagua viennent en courant vers nous pour nous attirer dans leur agence et vendre leurs billets. On ne peut pas les louper. Bus local jusqu'à La Romana, qui attend d'être plein pour partir bien sur.. 500 RD (9€) à deux. Il met un peu de temps car s'arrête souvent. Il faut dire au chauffeur que la destination est Bayahibe. Il nous dépose donc à un endroit dans la Romana où nous devons marcher quelques 150 mètres pour aller à un autre arrêt de guagua direction enfin Bayahibe.

- Le dernier guagua nous coutera 200 RD (4€) à deux et sera relativement rapide pour arriver enfin dans le centre du village de Bayahibe. Nous sommes content d'arriver dans la fin d'après mid et de rejoindre notre hôtel, où cette fois nous avons pris un peu plus de confort pour la fin de voyage.

Pour une bonne journée de trajet et le prix de 1900 RD (31€) pour deux personnes.

Hotel Villa Iguana 2900 RD (50€) la nuit avec petit déjeuner inclus.

En plein centre de Bayahibe, avec une petite piscine et un bar sur le roof top de l'hôtel.

Malheureusement j'ai été malade lors de nos 2 jours à Bayahibe à cause d'une intoxication alimentaire en mangeant un ceviche de crevettes à notre arrivée. Donc je n'ai pas vraiment profité car suis restée couchée à l'hôtel et n'ai pas d'autres photos de cet endroit. C'est un jolie village avec une ballade sympa à faire, mais remplis de touristes et de départ pour l'ile Shona que nous n'avons du coup pas faite.

La plage principale du village est jolie mais blindé car nous y étions un dimanche en fin d'après midi. Nous n'avons donc pas aimé car beaucoup de monde et donc des déchets de partout car les locaux mangent et passent la journée sur la plage et laisse absolument tout sur place.

Mon conjoint à été plonger (sans moi du coup...) avec une école de plongée très bien (2 plongées pour 90€). Je ne me souviens plus du nom.

Et notre séjour à Bayahibe se termine et maintenant direction la dernière nuit de notre voyage en République Dominicaine vers PUNTA CANA, pour un petit plaisir dans un resort all inclusive.

9

Ce fut assez complexe d'aller en transport en commun depuis Bahayibe jusqu'a Punta Cana car personne ne savais vraiment nous informer sur place, étant donné que la plupart des touristes font tout en transfert et tours organisé depuis leurs hôtels. Le plus simple est de prendre un taxi...qui doit couter une blinde. Non merci.

Nous sommes donc partis en guagua de Bayahibe à La Romana à nouveau 240 RD (4€) à deux. Nous avons expliqué au conducteur que nous souhaitions aller en transport jusqu'à Bávaro et celui-ci nous a déposé au coin d'une place où nous avons du marcher 2 rues au dessus pour prendre un guagua dans un autre terminal de bus direction Bavaro.

C'est le Expreso Romana-Bavaro et voici les horaires de départ chaque jour.

Nous avons pris le bus de 10.50 pour 520 RD (9€) pour deux. Et nous avons indiqué au chauffeur le resort où nous allions et celui-ci nous a déposé à un endroit sur sa route au plus proche. Nous avons donc du marcher sous un soleil de plomb pendant environ 15 minutes pour arriver jusqu'à l'entrée de notre resort Hotel Gran Bavaró Princess

HOTEL GRAN BAVARÓ PRINCESS - 274€ la suite bungalow en all inclusive

Nous avons passé seulement une nuit car c'était la fin de notre séjour, et nous n'avions pas prévu de faire un resort au départ. Nous nous sommes donné le luxe de le faire en voyant tout ces beaux resorts, en nous disant que c'était notre lune de miel que nous n'avons pas faite. C'était une chouette expérience pour connaitre un resort d'une telle ampleur, même si on préfère notre façon de voyager.



L'accès à la plage se fait depuis l'hôtel bien évidemment, très jolie plage mais qui n'a rien à voir avec celles du nord remplies de palmiers et de nature sauvage...

Nous n'avons pas du tout aimé le coté touristiques forcément.. avec des vendeurs de bijoux sur la plage qui viennent t'alpaguer toutes les 5 minutes. Ils passent également avec des singes et des perroquets pour faire faire des photos... Bref, nous sommes vite retourné profiter de la piscine de l'hôtel et de tout ces cocktails inclus.


Le lendemain nous profitons d'un bon petit déjeuner, de la piscine et d'un dernier repas au buffet pour profiter au maximum avant notre long trajet.

C'est l'heure du départ, l'hôtel s'est chargé de nous appeler un taxi transfert jusqu'à l'aéroport de Punta Cana où nous avions notre départ direction l'Argentine avec un arrêt au Panama. Le taxi (van juste pour nous) nous à couté 35€ pour environ 30 minutes de trajet. On a pas voulu se prendre la tête sur les économies pour le jour du départ et c'était beaucoup plus simple, rapide et pratique que de trouver des bus pour y aller.

10

Et voila notre voyage sac-à-dos en République Dominicaine se termine sur une note très positive.


Nous avons été fascinés par la découverte de cette île, qui offre une diversité et une richesse impressionnantes, étant 13 fois plus grande que la Guadeloupe. Malgré les défis économiques auxquels une grande partie de la population est confrontée, nous avons été touchés par l'accueil chaleureux et la gentillesse des Dominicains. Le tourisme joue un rôle crucial en offrant des emplois et en stimulant l'économie du pays.

Les plages sont tout simplement à couper le souffle, vastes et sauvages, offrant une sensation d'isolement total. La nature est luxuriante dans le nord de l'île et plus aride dans le sud, en raison notamment de la sécheresse.


En ce qui concerne la gastronomie, bien que nous n'ayons pas été époustouflés, nous avons goûté à des plats typiques comme l'arroz con habichuela (riz, haricots secs et poulet) ainsi qu'à des produits locaux tels que le yucca, la banane plantain, le café, le cacao, l'ananas et la mangue. Du côté des viandes, la chèvre (chivo), le bœuf (res) et le porc (cerdo) sont prédominants. Cependant, nous avons savouré d'excellents poissons et fruits de mer.


Nous recommandons vivement de visiter la République dominicaine en voyageant de manière authentique, en évitant de se limiter aux resorts. Il y a tellement de beautés à découvrir dans tout le pays. Toutefois, il est important de rester vigilant, de prendre soin de ses affaires et de se renseigner avant de s'aventurer hors des sentiers battus.


Bon voyage à vous, et que votre expérience en République dominicaine soit aussi enrichissante que la nôtre !


Nos vemos pronto en otros destinos.