Carnet de voyage

Nos aventures camerounaises

9 étapes
5 commentaires
12 abonnés
Dernière étape postée il y a 10 jours
On vous a concocté un petit journal de bord pour pouvoir suivre nos aventures en terre africaine.
Septembre 2019
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 10 septembre 2019

Nous sommes étudiants à l'ICAM de Lille et nous avons eu l'opportunité de faire notre mémoire de fin d'étude à l'étranger. On a été sélectionné pour partir dans l'université de l'ICAM à Douala.

Notre mission commence à partir du premier septembre 2019 jusqu'au 17 janvier 2020. Nous saurons sur place notre futur mission.

2
2
Publié le 10 septembre 2019

On est parti samedi 31 aout de Paris via la compagnie royalair Maroc. Notre dernier repas français choisi avec amour a été un bon gros sandwich jambon fromage et une grosse bière. Nous avons fait escale à Casablanca puis pris un avion qui était plein à craquer de valises cabines. Sur le tarmac de l'aéroport il y avait énormément de valises rangées de manière chaotique. Nous sommes arrivés à Douala dimanche à 5h du matin. Bien sûr nous n'avions pas nos valises elles sont restées à Casa, super pratique.

L'école nous avait pris un taxi pour nous emmener au logement, Ibrahim le chauffeur nous a aidé à faire des courses pour avoir quelques vêtements de rechange le temps de récupérer nos bagages et de faire des provisions d'eau potable.

Découverte du lieu de vie :

Voici notre logement super luxe (ironie)

Notre appartement n'est pas très bien équipé... Nous avons eu le droit à une coupure d'électricité dès le premier jour, une cuisine pas équipée du tout (pas d'ustensile, ni de plaque, frigo...) il manque 2 choses super-importantes dans ce logement, l'eau courante pour prendre des douches et aussi une clim ou un ventilo parce qu'il fait super chaud et humide. C'est un peu spartiate mais heureusement nous sommes scouts et donc prés à toute éventualité. Notre logement est dans le quartier de Yassa à l'Est de Douala. C'est un quartier bien perdu, il n'y a pas beaucoup d'activités à faire. L'avantage est que nous sommes proches de l'école.

Lundi 2 septembre

Pour ce premier jour, nous sommes allés à l'ICAM, nous avons été accueilli par Joséphine qui est la maman camerounaise de tous les étudiants (elle gère tous les soucis administratifs, médicaux...). On a vu avec pour le logement et dans la foulée à l'africaine nous avons eu des ustensiles de cuisine, une bouteille de gaz avec un mauvais détendeur. Il y a un restaurant d'école tenu par Julie, elles nous préparent le petit déjeuner et le déjeuner pour un prix défiant toute concurrence (38 centimes par personne, c'est bon pour les économies). Nous avons appris que nous étions logés au même endroit que les jésuites, du coup le père Aubin (directeur des études) nous a invité à diner.

un repas traditionnel et des photos du site de l'école 

Mardi 3 septembre

Ce jour était important pour nous, car nous avons eu une réunion avec toute la direction pour nous faire un accueil officiel. Mais avant nous avons testé un petit déjeuner traditionnel : la bouilli de maïs, c'était juste ignoble ! En 10 min le mal de ventre était la pour Jules (photo à l'appui). Durant la réunion, il y avait le père Aubin (directeur des études), Joséphine (responsable administration), Gaëlle (responsable des Mémoires) et Matthieu (Directeur ICAM). Ils nous ont surtout présenté les risques liés à la sécurité et à la santé, comme par exemple nous ne devons pas être hors de notre logement après 21h30 parce que le quartier craint. L'après-Midi nous avons rencontré des étudiants de notre promotion, ils étaient super cool, on a bien parlé avec eux, on va essayé de s'organiser des activités ce weekend. On a pu déjà faire des gros Fifa c'était bien sympa, mais on s'est fait éclater. Le foot et le basketball sont une religion ici. Le soir nous sommes allés diner dans petit resto grillade pour manger des brochettes de porc braiser (ouais on a été joueur en commandant du porc, mais on l'a carrément mieux digéré que la purée de maïs !!!) Et puis on a rejoint nos amis les cafards dans notre chambre pour passer une bonne nuit.

Sur la quatrième photo le chemin pour aller jusque chez nous.  

Mercredi 4 septembre

Aujourd'hui nous n'avons rien de spécial à faire, nous sommes allés à l'école nous divertir. Jules à fait tombe son téléphone en partant, du coup plus de téléphone plus de contacts, plus rien. Mais comme disent les Camerounais, "Dieu est sur ta tête aujourd'hui". Un enfant d'environ 15 ans a ramassé le téléphone et la donner à sa mère après plein d'appel elle répondit. Jules a donc récupéré son téléphone à qui était tombé pas trop loin de la maison. Mention spéciale à Jacquelin Zuili qui depuis la France à réussit à contacter la personne qui l'a retrouvé via son téléphone.

3
3
Publié le 9 septembre 2019

Le reste de notre semaine c'est très bien passé, on a enfin eu notre vraie rentrée avec l'arrivée de tous les autres étudiants. On est une promotion de 12, on est en petit comité mais on forme une belle équipe internationale, il y a des Congolais, des Tchadiens, des Camerounais et avec nous 2 français ! La direction des études nous a donné nos sujets de mémoire, ainsi Jules travaille sur les réseaux électriques et de climatisation de l'ICAM pour anticiper les besoins des nouveaux bâtiments qui vont se construire sur le site de Douala. Et pour Gab, il travaille sur la revalorisation des coproduits généré par l'exploitation des palmiers pour la production d'huile de palme. Chacun de nous est en binôme avec un Africain pour son MSI (Mémoire scientifique industriel).

On a eu le temps de faire du sport avec nos nouveaux copains de promo, on s'est trouvé un terrain d'entente sur le basket-ball car au foot ils sont vraiment à un niveau au-dessus de nous.La direction de l'ICAM nous a donné des casques pour pouvoir venir à l'école en moto-taxi, on est sûrement les 2 seuls à avoir un casque sur une moto dans tout Douala mais ça a le mérite d'amuser les Camerounais de nous voir équipés ainsi.

4
4
Publié le 9 septembre 2019

Pour notre 1er week-end, on a décidé de visiter le centre-ville. Pour ce faire, on a demandé à notre chauffeur Ibrahim (chauffeur venue nous chercher à l'aéroport) de nous faire une petite visite et de nous accompagner au marché Congo. On a ainsi pu s'acheter de magnifiques drap de lit, Grabriel a acheté des magnifiques Stan Smith, elles lui vont à ravir ! Ensuite nous sommes allés voir l'embouchure du fleuve dans l'océan Atlantique. Nous avons fait une petite partie de nos lessives, à la main ... Notre premier weekend s'est bien passé.

5
5
Publié le 13 septembre 2019

Salut tout le monde !! Pour cette deuxième semaine de lancement de mission ça a été assez cool. Nous avons quand même pas mal de boulot, nous commençons tout les matins à 8h et nous finissons nos journée à 16h30. Pour Gab le projet a bien été compris, ils ont toute les clefs pour réussir. Pour Jules, c'est un peu plus dans le rush, il a eu une réunion avec les clients et le chantier d'agrandissement doit démarrer en Janvier voir avant si possible. Il doit faire tout les études de bilan énergétique de chaque bâtiment et préparer l'appel d'offre pour la prestation de mise en place de la climatisation pour le 18 octobre, ce qui laisse pas énormément de temps ...

Mais nous comprenons maintenant, après presque 2 semaines que nous nous faisons avoir sur tout les prix, taxi, nourritures etc. Nous commençons à comprendre comment fonctionne la mentalité Camerounaise à devoir négocier comme des dingues pour pas se faire avoir.

6
6
Publié le 16 septembre 2019

Bonjour à tous,

Nous avons passé un super bon week, c'était très cool. Vendredi soir un étudiant diplômé de l'icam est passé à l'appartement, nous avons passé un super moment au tour d'une bonne bière. Il s'appelle Herman, il nous a raconté ce qu'il avait fait avec les anciens étudiants les souvenirs qu'ils avaient etc. Il nous a proposé de nous accompagné dans Douala pour qu'on puisse se faire des superbes chemises trop stylés !

Samedi, nous avons eu une super nouvelle avec l'installation de la clim !! Mais la clim est pas assez puissante, les techniciens de l'ICAM vont devoir repassé pour la changer. Après nous sommes parti retrouvé la cousine éloigné de Jules dans Bonapriso le cartier expatrié. Elle est ici avec son copain Timothé pour un VIE. (Ils ont trop de chance, ils ont un appart trop bien et il y a même l'eau courante haha)

Nous sommes allés mangé dans un resto qui est sur l'océan avec un de leur pote David, c'était hyper agréable d'avoir un peu d'air, on avait l'impression de sortir complètement de Douala.

Ensuite nous sommes partis nous baladé dans Douala, au niveau du marché au tissu. Nous sommes entrés dans un marché couvert et en même pas 10 mètres à l'intérieur, il y avait une quinzaine de rabatteurs autour de nous qui voulaient nous vendre tout et n'importe quoi, c'était super oppressant. On a décidé de sortir et de profiter du marché extérieur on a vu des beau tissus africains c'était sympa.

Nous avons logé dans un petit AirBnB c'était très sympa à coté du quartier expat, plutôt bien cool. Et le soir nous avons mangé un gros burger ! Ca nous change des bananes plantin, du riz ou du manioc, c'était trop bon !! Enfin on a passé une superbe soirée.

Nous sommes rentrés dimanche vers 15h, gab nous a fait une petite tourista ... Du coup gros repos pour gab. Et une petite corvée d'eau pour Jules car sinon pas assez d'eau pour tenir toute la semaine haha.

Et lundi, l'eau nous a fait la surprise de revenir quelques instants dans notre appartement, mais comme vous pouvez le constater sur la photo, elle a une couleur de fond de marécage.

Allez, à +

7
7
Publié le 24 septembre 2019

Cette 3ème semaine a été riche en changement culinaire, on a découvert la boisson locale nommée "orijin" c'est à base de fruit fermenté et ressemble à de la bière aromatisée. Puis, après le manioc, le riz ou la banane plantain à tous les repas, on a voulu tester le Koki, un plat a basse d'huile et de haricots à oeil noir assez difficile à avaler. Cela nous a rendu nostalgique de la gastronomie française et nous avons sorti le 1er saucisson de notre réserve française!

Le début du WE était plein de fête, on a commencé vendredi soir avec nos amis de promotion qui nous ont amenés dans un petit bar local assez rustique puis dans un autre où on a pu apprendre à danser à l'afriquaine.

Le samedi, nous avons retrouvé 2 amis français en V.I.E. à Douala pour visiter le marché aux fleurs et un marché d'art africain où nous étions sollicités en permanence par les vendeurs qui étaient prêts à tout pour nous faire acheter des babioles, on est ressorti de là avec des boubous africains et un mal de tête de fatigue ! Ce n'était que pour mieux se reposer l'après-midi dans la piscine d'un des grands hôtels de Douala. Il suffit de glisser un billet à l'entrée pour pouvoir profiter des activités de l'hôtel.

Et le soir nous avons retrouvé nos camarades de. promotion dans notre appartement pour faire un soirée jeux de cartes et jeux de sociétés.

8
8
Publié le 24 septembre 2019

Pour ce dimanche 22 septembre, nous nous sommes levé tôt pour aller faire une super activité. Nous avons retrouvé la cousine de Jules Clémence et son copain Timothé à Youpwee qui est le quartier ou se situe le port de pêche. Nous sommes arrivés à 9h30 puis nous avons du négocier encore et encore (2h de négociations) pour pouvoir partir en pirogue sur l'île de Manoka. Cette île est à 1h30 du centre de Doula en pirogue. Nous avons été accompagné par 2 guides, Clément et Lapay, ils ont pu nous raconter l'histoire de l'île. Pour aller sur l'île, nous sommes passés dans la mangrove c'était super beau. Cela nous a permis de s'évader de la ville et de bien prendre l'air. C'était juste trop bien et les paysages étaient magnifique. Nous ressentions que le soleil tapait de plus en plus fort, c'est dingue comment la crème solaire est indispensable. Même avec de la 50 nous avons tous attrapé de jolis coup de soleil.


Pour réaliser ce petit périple, nous avons sans le savoir empêché de dormir les militaires de la base de Manoka. En effet, des blancs qui se promenent dans une pirogues sans même un gars armé où un militaire et cela au creux du golfe de guinée n'est pas très prudent. Depuis 2018 la piraterie ne cesse de progresser et l'armée nous a expliqué qu'ils sont régulièrement en mission pour sauver les blancs qui se font enlever. Enfin pour les prochains périples il faudra prévenir le maire ou le préfet quelques jours avant pour qu'il sécurise la zone. Il est à noter que le golf de guinée actuellement la zone maritime la plus dangereuse du monde (2 navires et 17 marins on été attaqué le 15 août dernier dans la zones du port de Douala). Aussi, certaine compagnie maritime ont décidé de ne plus accoster au port de Douala. On a passé presque 1 heures dans la base militaire où ils nous on fait comprendre que dans certaines region on est des cibles, car en effet certaines régions du pays sont en guerre.

Nous sommes rentrés vers 17h à Youpwee puis nous avons mangé et bu des bières avec nos guides. Après ils nous ont ramené dans un taxi, ils l'ont négocier pour nous juste trop bien (on a jamais payé si peu cher grâce à eux)

Voilà notre dimanche qui était super enrichissant en découverte du pays. Bonne semaine à tous

9
9
Publié le 3 octobre 2019

On dit souvent que quand on oubli de donner des nouvelles c'est parce que tout vas bien. Et en effet tout se passe pour le mieux !!

La saison des pluie touche presque à sa fin mais les moto-taxis arborent encore leur surprenant parapluie et toile de sac de riz pour se protéger de l'humidité. On vous présente Yannis notre chauffeur privé avec sa moto au couleurs des US !


Les conditions de conservation étant plus compliqué ici, il n'éxiste pas de lait comme on le connaît mais tous sont des fervent consommateurs de lait en poudre. C'est spécial mais on s'y fait. On a aussi pu tester leur pâtisserie local mais le mélange coco et huile de palme à lui aussi un goût spécial !


Enfin le we dernier on s'est réfugié dans un restaurant européen pour retrouver le charme de la pizza 4 fromages 🍕