Carnet de voyage

Sur la route des Frencheese

12 étapes
6 commentaires
16 abonnés
Dernière étape postée il y a 1647 jours
En l'an 2018, Justine et Floriane décident de conquérir l'Australie et peut être bien plus encore... Suivez leurs aventures pas à pas !
Septembre 2018
53 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 6 mars 2019

Le 26 Septembre 2018 marque le début de notre aventure ! Bye bye les petits plats français, la pluie, le froid, le boulot… mais aussi nos amis et nos familles qui vont bien sur nous manquer ! Nous voici donc a l'aéroport de Paris CDG pour le grand voyage jusqu'à Brisbane avec une escale a Dubai, 24h de vol nous attendent ! (Heureusement, on nous offre des petits remontants dans l'avion 😀)

Métro, aéroport, avion… Bonjour Brisbane !
2

Après être arrivées à Brisbane dans la soirée, nous voila déjà reparties en direction de Crescent Head dès le lendemain matin ! Crescent head est une petite ville situe entre Brisbane et Sydney dans le New South Wales, c'est une ville réputée pour le surf. Nous restons 3 semaines à Waves Campground qui est un camping situé dans le bush australien. Levées à 4h du matin, train a 5h et c'est reparti pour 8h de trajet jusqu'à Kempsey puis 1h de bus et de stop pour nous rendre jusqu'à notre premiere maison australienne! (La fatigue commence à se faire sentir 😉). Pendant le trajet en bus, nous rencontrons notre future colocataire de caravane, Stella qui est Chinoise. Nous arrivons donc à Crescent Head mais il n'y a aucun transport en commun, nous faisons donc du stop toutes les trois et seulement quelques secondes … Une dame avec son chien s'arrête pour nous emmener au camping avec son 4x4, nous découvrons tout de suite l'hospitalité australienne. 😀

1er repas australien et le lendemain c'est reparti pour le train !


Enfin arrivées au camping !!
3

Nous arrivons donc au camping "Waves campground" qui signifie ' Camping vagues', car l'endroit est très réputée pour le surf. Ce camping se trouve donc en plus bush australien, à 15min en voiture de Crescent Head. Pour y arriver il n'y pas de route goudronnée mais aussi… pas de réseau ! On doit aller sur la plage pour essayer de se connecter 'au monde extérieur', c'est donc un autre monde qui s'ouvre a nous. Les présentations avec les gérants faites, nous découvrons notre demeure 'Honey Moon' ! On rencontre aussi l'équipe de volontaires, nous sommes un peu plus d'une dizaine, tous les midis et soirs deux personnes doivent préparer le diner pour tout le monde ! ça en fait des bouches à nourrir, car avec les volontaires plus les salariés, nous sommes entre 15 et 20 personnes ! 😉Le lendemain, nous commençons le travail. Flo s'occupait plus des sanitaires, nettoyer les dortoirs pour les camps de surf et Justine s`occuper du tri des poubelles et du nettoyge des campements.

'Honey Moon' et notre super bolide pour les poubelles !

Les grands diners au coin du feu avec toute l'équipe sont de très bons souvenirs. Nos papilles s'en souviennent encore ! Entre les plats asiatiques, les barbecues, les burgers maisons, les lasagnes, les tartiflettes… on ne mourrait pas de faim ! C'était vraiment des moments où tout le monde se retrouvait en discutant et en mangeant ensemble. N'ayant pas de réseau, le téléphone n'était pas un élément perturbateur entre nous, et ça faisait du bien ! Tout le monde participait à la cuisine, à la vaisselle de fin de repas et ensuite on se posait au coin du feu, on jouait a des jeux…

Nos petits plats internationaux !

Le camping était éloigné de tout... sauf de la plage ! Le cadre était vraiment très sympa, très sauvage, quand il faisait beau après le travail nous allions nous balader, se baigner, se reposer sur la plage. C'était vraiment reposant, il n'y avait quasiment que les gens du camping qui allaient surfer et se baigner ici. Parfois les vagues étaient très impressionnantes ce qui étaient bien pour les surfeurs mais avec les courants cela pouvait être parfois dangereux.

Les belles plages de Crescent head

Comme nous travaillions le matin, nous avions nos après-midi de libres. On allait se baigner, surfer, jouer au ping pong, aux échecs, faire des feux de camps sur la plage… Nous avions aussi une fois par semaine un jour de repos. On pouvait donc aller en ville en stop, ce qui était très simple car les habitants de Crescent Head sont vraiment aidants et très ouverts.

Les petits loisirs après le travail 

Une fois par mois, une association de locaux ainsi que notre camping se retrouvaient pour enlever les arbustes qui avaient été introduits par les européens et qui détruisaient les arbustes natifs sur les bords de mer. Apres avoir enfilé les équipements nécessaires nous voila prêts pour accomplir notre mission ! Il faisait très chaud ce matin là, heureusement après l'objectif atteint, chacun avait apporté des gateaux accompagnés de thé et de café. 😀

On a la classe, non ?

Apres ces magnifiques moments qui resteront inoubliables, le moment de partir de cette petite bulle arrive. Pendant ces trois semaines dans ce monde qui est a l'écart du reste du monde, nous avons énormément progressé en anglais mais beaucoup appris que ce soit sur l'Australie et les australiens, la vie dans le bush, le partage, les coutumes et les petits plats dans les autres pays... Merci a Anna et Kit qui nous ont accueillis dans leur camping, à Frog et Lou pour nous avoir accompagner dans notre travail et à Abby, Stella, Monica, Peter, Dannie et Jammie, Dave, Nico pour leur joie et leur bonne humeur !

L'équipe de Waves ! 😘

Et on a oublié !!! En petit bonus les petits animaux et la végétation qu'on a pu voir a Waves Campground. Nous n`avons pas pu prendre tout en photo car nous n`avions pas souvent nos téléphones 😀 Mais on a vu des serpents, des goanas (gros lézards pouvant aller jusqu'a 3m), des possums, des kangourous, des perroquets, des araignées et aussi des dingos (chiens sauvages d'Australie) qui venaient gratter a notre porte la nuit… Pas très rassurant eheh.

Une partie de la faune et la flore de Waves 😀
4
4
Publié le 12 mars 2019

Apres notre aventure Helpx, nous voici de retour à Brisbane. Notre plan: acheter un 4x4 ou un van (nous ne savions pas encore ce que nous voulions à cette étape du voyage). Nous y sommes restées 3 semaines. La première semaine, nous en avons profité pour visiter la ville. Nous avons dormi en auberge de jeunesse et nous avons aussi fait deux nuits en couch surfing (notre premier en Australie) chez Chad, un australien super sympa! Le principe du couch surfing, c'est de l'entraide de locaux à voyageurs. Les locaux accueillent gratuitement quelques nuits en échange de bonne humeur et de partage. Chez Chad, le premier soir, nous avons dégusté un repas asiatique puis il nous a emmené faire une visite de Brisbane nocturne. Le deuxième soir, il nous a invité à faire un BBQ avec ses amis! Ces deux jours étaient vraiment sympathiques et nous en avons appris beaucoup sur Brisbane (il connaissait super bien l'histoire de sa ville natale !)

Balade nocturne avec notre hôte. La photo de droite représente le African Sausage Tree, un arbre offert au gouverneur de Brisbane ...

Brisbane est une ville qui s'est construite autour de l'eau, elle est coupée par son fleuve. Elle a aussi beaucoup de buildings. Nous avons donc profité des bateaux mouches gratuits pour visiter la ville et nous avons passé beaucoup de temps dans un quartier tres populaire de Brisabne: South Bank. C'est un endroit prisé l'été où l'on peut se balader, manger, se baigner… Le hasard fait bien les choses, nos amies du camping sont venues quelques jours visiter la ville, nous nous sommes retrouvées un soir pour boire un verre.


Vue de Brisbane depuis notre balade en bateaux/ Petit souvenir avec nos amies/ South Bank: quartier populaire de Brisbane




Apres cette première semaine achevée, nous attaquons notre objectif: trouver une voiture ! Pour économiser nos sous, nous trouvons un Helpx dans la famille de Lesley qui a deux jumeaux. Notre mission consistait à aider Lesley à entretenir sa maison. Pendant notre temps libre, nous lisions les annonces de voitures et faisions des visites. Au cours de ces recherches, nous savions maintenant que nous voulions un 4x4 car avec ce genre de bolide, nous pouvons aller partout en Australie, notamment dans le célèbre 'outback' Aussie. Seulement, après deux semaines, nous nous sommes rendues compte que nous ne trouvions pas notre bonheur à Brisbane. Nous avons pris la décision de s'envoler pour Sydney pour de nouvelles aventures! Un vol pas cher trouvé, une nuit a l'aeroport et Sydney nous voilà!

Mais avant de s'envoler (le lundi matin), nous nous sommes accordées un petit week-end sur la Sunshine Coast (Queensland). Au programme: location de voitures pour se rendre au célèbre marché de Manely, randonnée au Mt Coolum et détente sur les plages de cette côte ensoleillée. Super week-end réussi!


Sur les hauteurs de Mt Coolum (Sunshine Coast) et notre voiture de loc'  😉
5
5
Publié le 23 mars 2019

Nous voici début novembre a Sydney. Nous y sommes restées environ deux semaines pour prendre le temps de s'acclimater et visiter. Grâce aux conseils des livres touristiques et des gens que nous rencontrons, nous avons découvert différents endroits populaires de la ville. Notre premiere visite a été Darling Harbour qui est un port de Sydney transformé en zone de loisirs. Nous y sommes allées le soir, nous avons pu profité des lumieres nocturnes qui donnaient une magnifique vue sur Sydney. Nous avons visité le musée d'art. C'est un grand musée, gratuit, composé de plusieurs étages et salles qui vaut la peine d'être visité mais qui nécessite plusieurs jours ! Nous avons aussi été au Royal Botanique Garden. Ce géant parc est magnifique, parfait pour flanner toute une journée entre amis ou en famille. Il est rempli de gigantesques arbres et de végétations diversifiées. Adorant la nourriture asiatique, nous sommes allées un soir visiter le quartier Chinatown. Il a été difficile de faire un choix tellement il y avait de restaurants mais nous nous sommes finalement posées en terrasse d'un super restaurant japonais. Nos amis rencontrés a l'auberge nous ont conseillé le quartier de Newton où nous avons aimé l'ambiance, les bars, la déco et ses magasins 'alternatifs'.En plein coeur de l'été Australien, nous sommes bien évidemment allées nous baigner et visiter les plages de Bondi Beach au sud, réputées pour le surf et Manly qui est situé au nord de Sydney après avoir traversé l'Harbour Bridge que nous avons trouve très jolie et familial. Puis, nous avons évidemment été au célèbre opéra de Sydney qui offre une magnifique vue sur Sydney entre le port et l'Harbour Bridge.

Sydney
Manly beach avec son ferry qui relie Sydney nord/sud
Manly Beach 


Au début, nous sommes restées dans le quartier des backapckers 'King Cross'. Nous dormions dans des auberges de jeunesse. Nous sommes aussi allées en AIRBNB puis nous avons finalement trouvé une auberge de jeunesse qui nous convenait parfaitement, l`auberge 'Mad Monkey', situé dans le quartier 'Broadway'. Nous nous déplacions principalement en métro, bus, ferry et... avec nos jambes ! En effet, les transports en communs sont assez chers mais aussi pas tellement pratique. En particulier les bus, où le nom des arrêts n'est pas annoncés. Heureusement que le GPS existe sur nos téléphones.

Pendant ces deux semaines de visites, nous gardions a l'esprit l'achat d'une voiture. Nous faisions des visites de voiture, sans coup de coeur !

Après ces semaines citadines, nous trouvons que Sydney est une belle ville dynamique . Elle possède de grands espaces verts en plein de coeur de son centre ville et nous pouvons accéder facilement à des magnifiques plages telles que Bondi Beach et Manly Beach. Appréciant les grands espaces naturels nous prenons la décision de nous échapper aux Blue Mountains le temps de quelques jours. Situés à seulement deux heures en train depuis Sydney, on fait nos sacs à dos, on réserve une auberge et c'est parti pour de nouvelles découvertes !

6

Nous devions rester un week-end… Nous y sommes restées 4 jours! Nous sortons de la gare et les premières choses que nous ressentons: nous avons froid (il fait 15 degrès) et il fait gris! Nous savions que la temperature ne serait pas pareille mais après avoir quitté la chaleur de Sydney cela nous a surpris! Nous marchons quelques minutes et nous decouvrons notre auberge "Blue Moutains Backpackers". Nous tombons tout de suite sous le charme. C'est une grande auberge, avec une immense salle commune composée d'un billard, de géantes tables, d'un baby foot, d'une salle de cinéma, de canapés et le top du top qui nous a emmené pendant quelques jours dans les montagnes francaises : une cheminée ! Nous sommes accueillies par une receptionniste très gentille qui nous explique ce que l'auberge nous offre, les randonnées à faire pendant notre séjour puis elle nous informe que nous sommes conviées le soir même à un "free BBQ". Nous découvrons ensuite notre chambre qui s'avère très spacieuse. Avec tout cela, notre séjour s'annonce très bien!

Nous attendions donc avec impatience le BBQ et il arriva enfin! (nous avions faim pour tout avouer!) C'était assez drôle car une demi-heure avant le début du repas, une grande partie des voyageurs est venue dans la salle a manger, discuter, boire un verre, jouer (etc...) et lorsque l'heure arriva, une queue s'est formée à l'entrée de la cuisine et le repas commença. Ce soir-là, nous rencontrons Justine, une backpackeuse française qui passait aussi quelques jours aux Blue Mountains. Elle deviendra notre compagne de voyage pendant ce séjour et ce fut aussi notre coloc de chambre.

Après une bonne soirée achevée, nous voici le lendemain et une randonnée nous attend. Nous avons marché pendant environ 5h en s'arrêtant bien sûr pour un pique-nique bien merité! Première étape de cette rando : la vue sur les 'Three sisters '.

Selon la légende, ce sont trois rochers qui représentent trois sœurs qui étaient auparavant humaines. Elles étaient tombées amoureuses de jeunes hommes d'une tribu voisine mais leur mariage était interdit par les lois tribales. Une guerre aurait découlé de cet incident, et un ancien aurait changé les trois sœurs en pierres, dans le but de les protéger. Cet ancien ayant malheureusement été tué au combat et personne ne sachant comment les délivrer, elles restèrent ainsi pour l'éternité.

Après quelques jolies photos et contemplations de ce paysage, notre randonnée commence en plein cœur de ce site naturel entouré d'une forêt d'eucalyptus. Au cours de la randonnée, nous pouvons admirer une belle végétation et une très belle cascade. Cette balade a été à la fois rafraichissante et reposante. Bien fatiguées, nous n'avons pas eu le courage de rentrer à pied jusqu'à l'auberge (30mn), nous avons pris la navette! De retour à l'auberge, nous décidons toutes les trois de cuisiner un bon petit plat français, des crêpes! Un délice! Ce soir là, nous rencontrons d'autres voyageurs avec qui nous allons partager le repas et le reste de la soirée. Nous faisons notamment la rencontre d'Adam, un australien avec qui nous nous entendons super bien.

Nous nous sentons tellement bien aux Blue Mountains que nous décidons de prolonger notre séjour deux jours de plus où nous en profitons pour visiter la ville et nous reposer.

Nous avons donc adoré les Blue Mountains, nous avons rencontré des supers personnes, vu des supers paysages et nous nous sommes "ressourcées". Il est temps de retourner à Sydney.

Les Three Sisters / La vue des Blues Mountains /  Ce que nous voyons au sein du parc (cascade, rivière et végétation)


Soirée crêpes / Street art à Katoomba où nous logions / Quelques photos toutes les deux et avec nos compagnons de voyage  
7
7
Publié le 11 avril 2019

De retour sur Sydney, une autre aventure nous attend: nous allons faire un nouveau Helpx au nord de Sydney, dans la ville de Newport qui se situe dans la region de Northern Beaches. En effet, nous voulons rester aux alentours de Sydney pour trouver une voiture et pourquoi pas un job ! Mais le coût des auberges de jeunesse et des colocations est assez cher. nous decidons donc de chercher un helpX. Après de longues recherches, de nombreux mails, nous trouvons la perle rare ! Nous en avons trouvé un où nous devons faire juste 2h de jardinage par jour pour en échange bénéficier d'un logement dans un catamaran, la classe non? Nous arrivons donc un après-midi dans la rue de Rohan et Bev, deux retraités. Au départ, nous apprehendions un petit peu car, parfois, les annonces sur le site helpX peuvent etre alléchantes mais ne le sont pas forcement. Heureusement pour nous les commentaires des anciens 'helpeurs' nous avaient conforté dans l'idée d'y aller. Nous prevoyons d'y rester un mois, de fin novembre à fin décembre. Nous faisons donc connaissance du couple, de la propriété et du fameux catamaran : 'Endless summer' qui veut dire "été sans fin" et qui est un film populaire australien. Pour la petite anedocte, nous avons eu le droit à la musique du film `Endless summer` pour notre cadeau d'arrivée sur le bâteau. Dès les premiers instants, nous sommes ravies, la maison est magnifique, c'est assez drôle car nous utilisons un élévateur pour descendre jusqu'au bateau, la vue est tres belle et le cataraman est ravissant! Rohan et Bev sont egalement un couple super gentil, nous nous entendons tres bien avec eux.


Le catamaran `Endless Summer`
La maison et son super élévateur

Le bateau se trouve dans le port de Newport, dans la baie de Pittawater, nous sommes donc protégées des vagues. Il y a énormment de bateaux dans cette grande baie. Sur le bateau, 6 personnes peuvent y dormir, il est très spacieux. Tout ce dont nous avons besoin se trouve sur le bateau : cuisine (frigo, gaz, robinet…), salle de bain et même un barbecue!... Nous avons aussi des canoës à disposition et le couple étant adhérent au yatch club du port nous pouvions profiter de la piscine, du restaurant. du bar et des sanitaires de cet endroit. Nous avons même eu le droit le premier jour à un tour en voiture coupée de Rohan pour aller faire nos courses!

Nos missions pour Rohan et Bev consistaient tous les deux jours à s'occuper de la propriété: enlever les feuilles, les mauvaises herbes, nettoyer la piscine et les voitures. Ca ne parait pas mais c'etait du boulot ! Il faisait très chaud et la maison étant en pente. nous travaillions nos muscles ! En plus de cela, la maison étant un peu éloignée du centre de Newport (15 min), nous devions aller à pied faire les courses, prendre le bus pour visiter etc..

La carte de Pittwater ainsi que l'intérieur du catamaran


Au début, nos journées s'alternaient entre baignades, canoës, balades, jardinage et repos sur le bateau puis les choses sérieuses sont arrivées ! Nous étions toujours à la recherche d'une voiture et en même temps d'un travail. Nous commencions à désespérer un peu car la plupart des voitures que nous trouvions avaient toujours un problème… Jusqu'au jour où nous tombons sur une voiture qui semblait correct. Après l'avoir inspecté deux fois, nous la faisons examiner une autre fois avec un mechanicien. Car en Australie, il n'y a pas de contrôle technique obligatoire, il existe juste des petits contrôles dits de sécurité (phares, airbag, ceinture...) donc avant l'achat d'une voiture la plupart des personnes font appel à un méchanicien. Après cela, nous voilà donc propriétaires... d'un 4x4, un Nissan Pathfinder ! Maintenant, il ne restait plus qu'à l'aménager car le but c'est aussi de dormir à l'intérieur pour économiser de l'argent. Heureusement pour nous, Rohan avait tous les outils nécessaires et il nous les a donc prêté pour construire notre maison ! Le bois et les vis achetés, les mesures et les plans faits, on s'est lancées à couper nos planches ! Nous avons réussi en rabattant juste les sièges arrières à nous faire un lit 1m80x1x40. Après que tout cela soit fait, nous avons donc pu glisser nos gros sacs sous le lit, les rangements avec la vaisselle et la nourriture, les chaises de camping, la glacière, la table, le réchaud et sans oublier deux lancées pour aller pêcher ! Nous avons eu beaucoup de chance car nous n'avons quasiment pas dépenser d'argent dans l'aménagement car à cette époque, avant Noël, beaucoup de gens dépose tout ce dont ils n'ont plus besoin dans la rue comme par exemple les chaises de camping, les lancées … etc.

Le bolide

Pendant ce grand achat, Flo avait aussi trouvé un petit travail quelques soirs par semaine dans un restaurant italien 'E Cucina'. Bien sûr, après son service elle ramenait de bonnes pizzas au bateau (même pas besoin de cuisiner). Nous cherchions aussi un travail à temps plein, en plus des missions pour le couple. Rohan et Bev étaient très arrangeants car nous pouvions travailler quand nous le voulions. Flo trouve un travail à temps plein dans une entreprise qui fabrique des murs floraux. Justine avait décroché un entretien dans une entreprise de jardinage mais l'entreprise de Floriane avait besoin d'une autre personne. Nous travallions donc dans la même entreprise qui s'appelait 'Junglefy', ce qui était beaucoup plus simple pour l'organisation et le trajet. Notre travail Junglefy consistait donc à planter des plantes dans des modules en suivant parfois un schéma, arroser les plantes... Ensuite, ils étaient suspendus dans des immeubles, centres commerciaux… etc, pour apporter de l'oxygene, recycler l'air dans les batiments. L'entreprise était divisée en 3 équipes (marketing, construction et la serre) nous étions donc dans l'equipe de la serre et c'était super. C'était un travail assez physique car les modules pesaient entre 10/15 kg. Mais nous étions toujours dehors, les serres étaient des endroits très reposants et certains de nos collègues amenaient leur chien au travail. Nous avons donc passé de très bons moments dans cette entreprise.

Les pizzas d'E Cucina et la vie à Junglefy

Entre tout ça, nous avons quand même visité les alentours ! Nous avons beaucoup profité des canoës, il y avait une petite île en face notre bateau, nommée Scotland Island. Il n'y avait aucun commerce sur l'île, les quelques 600 habitants devaient donc prendre des petits bateaux pour se rendre sur la terre ferme. L'île était appréciée par les artistes car elle était très sauvage. Avec les canoës, nous sommes aussi allées de l'autre côté de la berge sur 'dog beach'. Les chiens viennent avec leurs maîtres et peuvent ensuite être en liberté, ils courent, jouent ensemble, se baignent… etc. En se promenant, nous avons vu un pêcheur vidant les poissons qu'ils venaient tout juste de pêcher, nourrir des pélicans. Pendant ces petites ballades nous voyons parfois des bancs de meduses blanches... Ça ne nous donnait pas tellement envie de se baigner hihi.

Nos balades et notre quotidien sur le bateau

Rohan était aussi bénévole certains dimanches pour faire visiter le phare de 'Barrenjoyer Lighthouse' qui se trouve sur une petite colline près de Palm beach. Pour y aller nous devons marcher environ 20min. Il n'avait aucun accès routier, ni d'eau, il ne fallait donc pas oublier les bouteilles d'eau car il faisait très chaud et les chemins étaient parfois rudes. Mais arrivées au sommet, la vue était magnifique: d'un côté la baie de Pittwater, de l'autre l'océan qui n'en finissait pas.

Barrenjoey lighthouse avec sa vue sur Palm Beach

Ce mois sur le catamaran restera un moment inoubliable dans notre voyage. Nous avons vécu dans un petit coin de paradis. Nous quittons donc le 'Endless Summer' le 23 decembre juste avant Noël. Nous avons profité de l'atmosphère magique de noël sur le bateau avec nos chapeaux de Noël ainsi que le calendrier de l'Avent. Malheuresement toute bonne chose a une fin... mais une autre aventure nous attendait avec la vie en 4x4 ! Nous remercions bien sûr Rohan et Bev qui ont été vraiment des personnes accueillantes et adorables avec nous.

Bye Bye Endless Summer
8
8
Publié le 9 mai 2019

Avant de partir de chez Rohan et Bev, ils nous avaient parlé d'une course de chiens reliant Scotland Island à Elvina Bay pour le 24 décembre au soir. Avec leurs amis ils naviguaient avec le catamaran jusqu'à la course pour le réveillon de Noël... et nous ils nous avaient proposé... les canoës ! Alors le 24 au soir, pour le traditionnel réveillon de Noël, nous n'avions pas enfilé nos plus belles tenues. Et non juste un short et un t-shirt et c'était partie pour pagailler environ 30min. En arrivant à la course, nous nous retrouvions avec beaucoup de bateaux, des gens sur les deux cotés de la rive et un superbe soleil ! Plutôt original pour un réveillon ? 😀 Le concept de cette course était donc que le maitre et son chien devaient partir de l'ile et nager jusqu'à la baie ensemble pour terminer la course. C'était plutot rigolo sachant que certains chiens allaient dans tous les sens. Ensuite, après être rentrées nous avons fait notre réveillon de Noël sur la plage de Bilgola Beach où nous allions aussi dormir dans notre 4x4. Et le 25 arriva.. avec un superbe levé du soleil (ca tapait fort sur la voiture !). A notre grande surprise beaucoup de personnes, venaient se baigner, surfer, courir… comme un jour ordinaire. Nous les avons donc suivis et avons fait notre première baignade de Noël à 7h du matin ! Ensuite sous une petite branche de palmier une surprise nous attendait… c'était en fait un sapin de Noël Australien avec des cadeaux… Le Père Noël ne nous avait pas oublié même en Australie ! Malgré qu'une vague a faillit emporter tous ces beaux cadeaux, ils restaient intacts. Nous avons par exemple reçu des conserves de nourriture française, du bon chocolat … tout ce qui nous manquait en Australie. Ensuite nous sommes allées a la plage de North Curl Curl, où nous avons pique niqué, nous avons pu prendre un petit apéritif, avec en amuses bouches, sur son petit pain une noix de foie gras accompagné d'une larme de confiture d'ognion. Ensuite frites de patates douces avec un bon confit de canard (tout frais du colis du Père-Noël), et tout ca fait maison grace au réchaud. Beaucoup de familles pour Noël se réunissaient en bord de mer pour faire de grand barbecue et pique niquer. L'ambiance était vraiment décontractée et ne ressemblait pas du tout a ce que nous avions l'habitude de vivre en France. Après une petite sieste digestive et une petite baignade, nous sommes allées à Dee Why ou l'ambiance etait un peu plus festive, malgré que tout les bars soient fermés. Et pour terminer cette journée nous avons pris une glace en regardant le couche du soleil ! Joyeux Noël 😀

JOYEUX NOEL !! 😀

Pour le nouvel an, nous avions décidé d'aller voir le 1er feu d'artifice de l'année 2019 du monde... Qui est bien sur celui de Sydney ! Pour cela, il nous aura fallu beaucoup de patience. Et oui il existe beaucoup d'endroits pour le voir à Sydney, certains sont gratuits, d'autres payants, certains autorisent l'alcool, d'autres sont plus familial... Nous étions donc un peu perdues. Sur certains groupes facebook francais, certains se posaient les mêmes questions et c'est là qu'une fille a regroupé tout le monde. Nous étions donc environ une trentaine pour aller voir le feu d'artifice. Comme nous dormions dans notre 4x4, il nous fallait trouver un endroit pour ne pas payer le parking et facilement accessible pour aller dans le centre. Nous avons donc dormi la veille dans une petite ville nommée 'Karambar' à environ 45min en bus de Sydney. Nous devions rejoindre le groupe à 5h en plein centre ville, car c'est un événement international reconnu il y a donc énormément de personnes attendues. Nous voilà donc réveillées à 3h30 du matin pour prendre le bus à 4h direction Sydney. A 5h nous rejoignons les autres dans la file d'attente au Botanic Garden, c'est un grand jardin situé en face l'opéra et le pont. Parfait pour avoir une belle vue. A notre arrivée il y avait des gens qui campaient en tente depuis deux jours. L'endroit ouvrait ses portes à 10h donc nous patientions sous le soleil en attendant. A 10h, les premières personnes commençaient a être fouillées pour rentrer, ensuite tout le monde courrait pour pouvoir réserver les meilleures vues. Nous avons eu de la chance car nous avions une vue dégagée sur l'opéra et le pont malgré que nous étions en pente. Une fois installé il fallait de nouveau attendre… Mais vers 17/18h une petite surprise venait s'ajouter au spectacle… De l'orage accompagné de grosses averses ! Et oui il faut bien arroser la nouvelle année qui arrivait. Nous étions donc tous debout, tout mouillés, en glissant sur la terre car nous étions en pente. Nous patientons donc comme ça avec d'autres averses jusqu'à 21h et la le 1er feu celui 'des enfants'. Il était déjà super impressionnant ! Mais après 10min nous voilà reparti pour attendre 3h. Heureusement il ne pleuvait plus mais comme nous étions mouillés, nous avions un peu froid car le soleil était couché. Mais le moment tant attendu arrivait enfin… 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1..... HAPPY NEW YEAR 2018 !!! Oh non non oups la boulette 2019 !! Et oui ils avaient fait l'erreur de mettre 2018, mais on les pardonne le feu était stupéfiant. Ca pétait de tout les cotés, c'était très impressionnant. Malgré, l'attente, le soleil, la pluie, le froid on l'a vu ce fameux feu d'artifice de Sydney ! Après le feu, la sécurité évacua assez rapidement les lieux. Nous restons donc un peu avec notre groupe avant de reprendre notre bus direction notre 4x4 car quasiment 24h sans dormir ça commence à tirer !

BONNE ANNEE !! 😀

Nous gardons donc un superbe souvenir de ces fêtes de fin d'années en Australie, c'était très différent sans la famille, les amis qui nous manquaient mais heureusement le soleil lui était bien présent !

9

Après ces belles fêtes de fin d'année, nous quittons notre travail à Junglefy mi-janvier. Nous vivions toujours dans notre 4x4, nous alternions les rues pour dormir. Pour tout ce qui était de la toilette, nous avions la chance de vivre à côté des plages. Nous avions donc accès aux douches, barbecues, toilettes gratuitement... Et tout ça avec le soleil et une vue sur les plages ! Vivre dans 5m² c'était donc plutôt agréable !

La vie en 4x4

Il était donc temps de partir explorer d'autres endroits. Nous devions par la même occasion faire nos jours de ferme, ces fameux 88 jours où l'on doit travailler dans la cueillette de fruits ou de légumes ou dans des fermes pour pouvoir faire une deuxième année en Australie. Mais avant cette grande étape de cette année australienne, nous nous accordons un petit week-end sur la route des fermes. Nous sommes allées à Port Stephens, une magnifique péninsule entourée d'une forêt tropicale, de 25 plages et deux fleuves située à seulement deux heures au nord de Sydney. Cette ville est réputée pour ses belles balades, le surf et l'observation des dauphins. Arrivées le soir, nous avons commencé à en profiter le lendemain matin avec une vue sur un magnifique levée de soleil sur le port où nous y avons dormi sans soucis. Magnifique souvenir en compagnie des pélicans. Ensuite, nous avons été nous balader sous un soleil tapant au Woromi Conservation Lands qui sont des immenses dunes de sable qui cachent un magnifique océan. Sa gestion est partagée entre le peuple aborigène Woromi et les autorités locales. Ce site est réputée pour ses interminables dunes de sables bien sûr mais aussi parce que certains scènes du film Mad Max ont été tournées à cet endroit. Nous avons été impressionnées tout au long de la balade par toutes ces dunes, le bel océan, les gens qui cherchent des sensations avec leurs 4x4 ou encore les pêcheurs et surfeurs expérimentés. Cependant, nous avons été très déçues de voir tout au long de notre balade des tas de déchets partout mais vraiment partout ! Des canettes, des bouteilles de bières, du plastique, des morceaux de voitures laissés à l'abandon suite à des accidents ou encore un canapé face à l'océan ! Quel gâchis...! Mais nous gardons bien sûr un super souvenir 🙂Nous sommes réparties l'après midi en direction de... Crescent Head! Eh oui nous avons voulu faire halte à notre ancien camping Waves Campground pour revoir Abby notre copine américaine puis Frog et Lou les bénévoles du camping et puis profiter du super cadre reposant et très joli. Le camping avait changé en quelques mois ! Pleins de nouvelles infrastructures avaient été construites pour le confort des campeurs et des helpers.🙂 Nous avons installé notre tente et le soir nous avons eu une petite soirée au coin du feu suivant d'une balade nocturne sur la plage entourée de magnifiques étoiles !

Port stephens

Après ce petit week-end enrichissant et reposant, nous voilà donc à la recherche de cette fameuse ferme pour nos 88jours. Une amie nous avait parlé de quelques plans aux alentours de Coffs Harbour (entre Brisbane et Sydney) . Nous voilà donc parties sur les routes. Les premiers jours, nous trouvons une ferme tenue par des indiens pour cueillir des myrtilles. Il faisait extrêmement chaud et les conditions de travail étaient vraiment mauvaises. Pour travailler nous devions passer par 'un contracteur', ce sont des les responsables des cueilleurs et des qu'une ferme a besoin de monde, ils demandent aux contracteurs de faire venir les gens dans leur ferme. Nous n'avions donc pas de contact avec les fermiers et ces contracteurs prennent une marge sur notre salaire. Par exemple dans cette ferme, pour le 1kg de myrtilles récoltées le fermier payait 3,5$ mais le contracteur nous paye que 2,5$ le kg donc c'était bénéfique pour lui mais pas pour nous. Nous décidons donc de quitter cette ferme et il fallu se battre pour avoir notre argent.

Nous retrouvons aussi dans la ville de Woolgoolga Elodie que nous avions rencontré au camping Waves. Le soir même, elle nous fait découvrir le temple indien. C'est un temple religieux 'sihk', ils accueillent tout le monde et offrent le repas gratuitement. Il faut juste venir avec les bras et jambes couverts ainsi que mettre quelque chose pour couvrir ses cheveux (hommes et femmes) et laisser ses chaussures sur le seuil du temple. Nous découvrons donc la petite ville de Woolgoolga, accueillante et remplie de backpackers... La bas, nous allons rencontrer des amis et allons trouver un emploi pour faire nos 88 jours de ferme !

Bonjour Woolgoolga !
10
10
Publié le 4 juin 2019

Woolgoolga est une petite ville super accueillante où tout est facile pour les backpackers. "Les routardes" que nous sommes, nous suivons vite les habitudes des uns et des autres: faire ses courses au supermarché du coin, se baigner, prendre sa douche et manger à la plage principale où nous avons toutes les facilités ainsi que dormir sur l'aire de repos de proximité où se retrouve backpackers, voyageurs australiens principalement en camping-car et chauffeurs routiers. Les habitudes prises, nous rencontrons vite des copains qui nous conseillent de postuler pour la grande ferme du coin où la majorité des backpackers travaillent: Costa Berries. Une fois cela fait, nous attendons le lendemain pour avoir une réponse... Et bingo...! Le secrétariat nous demande de venir quelques jours après pour une présentation de l'entreprise. Ce jour-là nous étions une trentaine de nouveaux pickers. On nous indique qu'on travaillera une semaine après. Pendant ces quelques jours d'attente, nous profitons de la mer, des amis que nous nous faisons et nous en profitons aussi pour visiter les alentours.

Le jour J arrive... ce qui va devenir plus de 3 mois dans cette petite ville ! 🙂 nous sommes convoquées á 5h45 pour connaître notre groupe (crew), notre "block" de travail mais aussi récupérer nos seaux (buckets) qui seront la source de nos revenus. Ce premier jour sera le seul et l'unique où nous serons payées à l'heure car il consiste à "apprendre" le travail. On nous montre comment cueillir, emballer les barquettes en suivant un poids ainsi qu'à respecter les règles d'hygiène et de sécurité: porter un pantalon, une chemise, un chapeau, se munir de gants, se laver les mains etc... Et à partir du lendemain, le vrai boulot en ferme commença ! Nous allions être désormais payées au rendement que nous faisions chaque jour. Nous faisons parties de Juliet Crew, un groupe essentiellement constitué de backpackers. Pendant 3 mois, nous avons donc commencé chaque matin à 6h. Notre journée type se déroulait ainsi: en arrivant au boulot, nous devions préparer notre chariot, les cartons, les barquettes, un trieur et une balance. Ensuite nous avions le speach du superviseur puis nous démarrons le picking dans la ligne où nous sommes affectées. A Costa, au bout de 5 seaux remplis, nous allons à notre chariot pour trier nos fruits et garder les bons qui iront dans les barquettes. Une fois cela fait, nous allons emmener cela au chariot principal où une personne est chargée de vérifier notre qualité et enregistrer notre nombre de barquettes. Ensuite, nous retournons picker/packer jusqu'à ce que la journée se termine. À la fin, nous recevons notre ticket journalier qui comptabilise le nombre de barquettes que nous avons réalisé. A l'aide du prix annoncé chaque matin par notre superviseur nous pouvons calculer chaque jour notre argent. Pendant 88jours, nous avons été sous un soleil tapant ou bien une pluie capricieuse, nous avons ronchonné, nous avons eu peur parfois des bêtes que nous apercevions sur notre chemin (araignée, serpent) mais aussi bien rigolé car même si le travail était difficile avec les seaux qui étaient parfois lourds, les jambes fatiguées des km parcourus où l'ennui du travail répétitif, nous avons surtout rencontré des copains sympas avec qui nous papotions ou chantions d'une ligne à l'autre. Nous avions également un staff super sympa.

Tout cela a donc facilité les 88 jours à cueillir des framboises vendues 3,50 dollars au supermarché alors que la barquette nous rapportait environ 1,20 dollars l'unité ahaha ! La joie du boulot en ferme !


Le premier mois, nous avons vécu dans notre voiture. Après le boulot on pouvait retrouver les copains aussi en van ou 4x4 mais aussi en maison pour aller surfer, bricoler, pêcher, boire un coup ou encore faire des bons petits repas ou BBQ.

Le petit plus de vivre dans une voiture ET au bord de la mer c'est qu'on découvre des endroits magnifiques et "secrets". Il nous ont donc arrivé d'aller dormir (pour changer de l'aire de repos pas toujours exotique) sur la plage où nous avions le droit à un magnifique lever de soleil sur la mer et son super cadre autour. Pendant ce premier mois, nous avons aussi contacté le club de foot local qui avait une section féminine pour savoir si nous pouvions profiter des entraînements avec eux. La saison étant beaucoup plus courte (de février à septembre), nous avons fait quelques entraînements avec eux pendant leur pré saison et nous avons arrêté au moment où leur grande préparation à la compétition allait commencer. C'était des bons entraînements et de bonnes joueuses donc une bonne expérience .😀

Ensuite, la fatigue du picking mais aussi le mauvais temps qui pointait le bout de son nez nous ont donné envie de trouver une collocation pour les deux derniers mois. Grâce au bouche à oreilles, deux collègues Yaya et Miya nous ont fait visité leur maison. Elles étaient sympas, la maison était grande et propre donc on a emménagé 😀. On pouvait se reposer des grosses journées, être à l'abri quand il faisait mauvais temps, avoir des douches chaudes, une laverie et... On pouvait acheter du frais et bien cuisiner, ça c'était le must du must ! Dans cette collocation, nous étions au début 6: Yaya et Miya deux chinoises, Henry, un indien et Barry un Malaisien. Un groupe de 4 copains coréens sont aussi venus pendant deux semaines. Dans cette coloc, on a pu découvrir la réelle cuisine asiatique. Miam miam! On en a aussi profité pour apprendre à cuisiner. Notamment avec nos collègues chinoises qui cuisinaient pas mal et partagaient avec nous! Ça nous arrivait de faire des repas commun donc certains dîners étaient remplis de plats de toutes les couleurs et toutes les senteurs. Ça changeait de la gastronomie française car les plats coréens/indiens/malaisiens sont très épicés et les plats chinois peuvent être parfois originaux. Parfois on adorait, parfois moins! De notre côté, nous nous sommes trouvées une hobbie pour les desserts. Les asiatiques n'étant pas habitués à cuisiner sucré, on en a profité pour faire pleins de desserts: gâteau au chocolat, brownie, cookies, cheesecake et bien sûr les fameuses crêpes. Sans oublier les plats que nous confectionnions avec plein de fromages! On en a profité à la coloc, oui oui!


La coloc!

Les mois passés et des liens se créaient. Woolgoolga est une petite ville donc les connaissances se font vite. Nous avions pris l'habitude chaque dimanche de se réunir pour faire un match de foot. Le bouche à oreilles des backpackers marchait tellement bien que nous nous retrouvions parfois à 30 joueurs plus les supporters! Nous avons aussi fêté des anniversaires, des départs, des événements ou tout simplement fait la fête et tout ça fait de supers bons souvenirs.


Ouh les copains, on ne vous oubliera jamais!

Le piking continuait... Pour le meilleur et pour le pire.! Eh oui car la saison des framboises ne se déroulait pas bien, il n'y avait pas assez de fruits. Pleins de crews ont fermé... Dont le notre. Notre superviseur a du faire renvoyer 1/4 de notre groupe et le reste des pickers ont été répartis dans d'autres groupes. Avec nos copains, nous nous sommes retrouvés dans le groupe "Fox", les 3 dernières semaines. Nous avions du mal avec ce nouveau groupe de travail où l'ambiance etait différente et les conditions de travail plus difficiles.. Les dernières semaines de picking ont été les plus dures mais elles sont arrivées enfin ! Nous l'avions fait ! Bien évidemment, nous avons fête ce départ.

Pendant ces 3 mois et demi, nous avons rencontré des supers personnes que l'on espère revoir sur les routes un jour: Elo et Mathilde grâce à qui nous avons découvert Woolgoolga, Yaya, Miya, Henry, nos colocs, Johanna, Sascha, Emma, Aimee, Mel, Fernanda, Hennings, Jasper, Peter, Najat, Daniel, Milian, Maria, Kevin, Jordy, Natalia nos copains du picking, Charlotte, Bryan, Rose, Gladys les copains frenchies! 🙂 Il était temps de tourner la grande page de Woolgoolga pour partir à la découverte de l'Australie avec notre bolide ! Direction l'Ouest par le Queensland et le Northern Territory ! (et tout ça c'est 6000km!!!) Mais avant de partir avec nous sur la grande route, venez découvrir les alentours de Woolgoolga🙂


Woolgoolga sous tous les angles: sa faune, sa flore, les surfers et les locaux
11
11

Les environs de Woolgoolga sont très diversifiés entre la ville, les forêts, les cascades, la mer...etc. Nous ne manquons pas d'activités!

Tout d'abord, la grande ville, Coffs Harbour. La ville est située à 30min au sud de Woolgoolga. Elle est connue pour son port et la culture de bananes qui a même donné son nom au parc d'attraction de la ville: The Big Banana Fun Park. Nous sommes allées la première fois à Coffs Harbour pour "l'Australian Day". Ce jour célèbre l'arrivée des premières flottes européennes sur le pays (1788) puis par la suite la colonisation britannique. Mais les aborigènes (qui sont les premiers peuples habitant sur le territoire depuis des milliers d'années) voient ce jour plutôt comme "l'invasion day" où les colons s'emparèrent des terres aborigènes. Mais heureusement depuis plusieurs années, l'Australie reconnaît de plus en plus les Aborigènes et leur culture. L'Australian Day se transforme en fête commémorant toute l'histoire de ce pays. A Coffs Harbour, un évènement s`y déroulait plus centrée sur la tolérance et l'amitié. Artistes aborigènes et australiens chantaient, dansaient ensemble. Il y avait également différents stands dédiés à la culture aborigène. C'était une journée très intéressante où nous avons pu découvrir cette culture mise en retrait du fait du passé.

Festival Saltwater -Freshwater pour l'Australian day

Nous avons beaucoup aimé la jetée de Coffs et l'île Mutton Bird Island qui offre une vue magnifique sur l'océan. Nous y avons observé des tortues de mer et pleins d'oiseaux Mutton Birds qui viennent uniquement sur cette île pendant la période de reproduction pour faire leur nid et prendre soin des oisillons. Le reste de l'année ils sont sur les terres de Papaousie Nouvelle Guinée et d'Asie.


Coffs Harbour Jetty / Un petit apercu d'un nid de Mutton Bird

Dans un tout autre cadre, nous sommes allées une journée au Parc National de Dorringo (au sud de Coffs Harbour) à environ 1h30 de Woolgoolga. C'est une rainforest qui regorge d'une grande diversité de faune et de flore: oiseaux, serpents, araignées, arbres, cascades, ruisseaux... Nous avons fait la randonnée Wonga Walk qui dure 2h30 dans cette magnifique forêt entourée d'arbres et de lianes gigantesques et verdoyants. La forêt est rythmée par le chant des oiseaux. La fin de la balade nous offre une superbe vue sur la Crystal Shower. Nous étions suspendues sur un très joli pont. Après une pause pique nique, nous sommes allées dans la ville de Doringo pour aller nous baigner dans la grande cascade de la ville nommée "Dangar Falls". Après une petite marche pour l'atteindre, là voilà devant nos yeux: super impressionnante ! Il faisait chaud donc nous n'avons pas hésité à aller nous baigner et nous rendre sous la cascade. Sensations garanties! Le bruit de la cascade nous assourdissait et sa puissance nous éclaboussait ! Après cette bonne journée, nous avons fini notre journée dans un free camp super sympa.


Dorringo National Park rainforest

À cet endroit, nous avons rencontré un local qui nous a parlé de son activité professionnelle: il faisait des balades en canoës sur la rivière de Bellingen. Quelques semaines après, nous voici avec tous nos copains à faire une balade en canoë au soleil couchant! Après une heure de balade sur la rivière, ce monsieur nous offre une coupe de champagne et nous laisse son jardin pour pique niquer. C'était une super fin de journée après le boulot et un bon moyen de se connaitre mieux les uns et les autres !

A Woolgoolga, la communauté indienne "Sikh" est très présente. Il y a même deux temples indiens comme nous l'avons mentionné précédemment. Juste avant de partir de la ville, le deuxième temple a ouvert. La communauté indienne a organisé un grand événement pour cette occasion. Cette fête célébrait un jour important pour cette religion et commémorait l'ouverture du nouveau temple. Il y a eu pour l'occasion une marche dans la ville suivi d'un repas offert à toute les personnes présentes, des démonstrations de combats et des chants indiens. Invitées par notre colocataire indien, nous avons beaucoup aimé participer à cette fête.


Les demonstrations et combats / Deambulation et chants 

Pour ces trois mois en ferme, nous avons eu la chance d'être dans cet environnement où nous avions la mer à deux pas, une grande ville et des grands parcs à découvrir. Après un check mécanique de la voiture, les affaires bouclées et les aurevoirs aux copains nous étions enfin prêtes pour partir explorer le reste de l'Australie. Notre 1ère grande étape de ce road trip sera Cairns au nord du Queensland en passant par de jolies coins du New South Wales et du Queensland! Plus de 2000km nous attendent pour traverser la East Coast. 😀

12
12

Après avoir fait la vidange, un check de la voiture, emballé les affaires, nous étions donc prêtes pour partir sur la route direction le nord-est de l'Australie, plus précisément la ville de Cairns ! Environ 2000km nous séparait de cette ville, mais heureusement il y avait beaucoup de choses à voir sur la route.

Notre 1er stop était à Byron bay à 3h de route de Woolgoolga. Byron Bay est une ville côtière qui est réputée pour ses belles plages, le surf, son côté baba cool ainsi que ses belle balades. A Byron Bay, nous avons passé une première soirée bien sympathique dans le restaurant "Railway Friendly Bar" qui proposait une ambiance et des menus "à l'australienne": kangourou et rock au rendez-vous! Le lendemain, nous avons été au grand marché qui propose des produits locaux et de la nourriture internationale. Le soleil au rendez-vous, nous en avons ensuite profité pour faire la marche autour du phare avec de sublimes paysages entre les falaises, la mer turquoise ainsi que les surfeurs. Nous avons même pu voir des tortues qui nageaient dans les vagues. Après cette petite balade, nous nous sommes bien sûr rafraîchies sur une des belles plages de Byron Bay. Nous sommes restées 5 jours autour de Byron Bay. Cinq jours car nous avons visité les alentours et plus particulièrement la ville de Brunswick Head, plus paisible et pleine de charme. Un joli fleuve traversait cette petite ville de bord de mer. Nous avons donc pu faire du snorkeling (plongée avec masque, tuba et palmes) et voir beaucoup de poissons colorés, des raies… Nous avons aussi beaucoup pêché. Un soir de pêche nocturne, nous avons eu la chance de voir un dauphin sauter et jouer dans l'eau pendant plus d'un quart d'heure ! C'était incroyable.

Railway Friendly Bar / Petit atelier récup du marché / Les paysages côtiers de Byron / Une raie aperçu dans la rivière de Brunswic...

Après avoir passé de belles journées dans ces environs, nous passons la frontière du New South Wales et nous voici dans le Queensland. Nous prenons la route en direction de Springbrook National Park qui est situé derrière la Gold Coast (ville balnéaire et touristique très réputé pour le surf et... ses gros buildings). Nous entamons donc une marche dans la forêt fraîche qui nous emmènera au pied d'une cascade. Avec le soleil, nous avions un joli arc en ciel sur cette cascade. Ce national parc étant situé dans des montagnes, nous avions aussi un super point de vue sur la Gold Coast! Nous y passerons une journée.

Springbrook National Park 

Prochaine étape : Noosa. Nous y avions déjà fait un petit arrêt lorsque nous étions à Brisbane mais comme nous avions un peu plus de temps, nous en avons profité pour aller au National Park de Noosa qui longe la côte et où l'on peut apercevoir des koalas sauvages. Nous commençons notre marche la tête en l'air pour essayer d'apercevoir ces petits animaux qui se trouvent en haut des eucalyptus. Au bout d'un moment, nous en voyons un. Les koalas ne sont pas très actifs, ils sont donc difficiles à voir et en plus de cela ils sont en voie de disparition (à cause des activités humaines particulièrement: chassés pour leur fourrure, déforestation et donc destruction de leur habitat...). Au cours de cette marche,nous avons aussi fait la rencontre de jolis oiseaux ainsi que de belles araignées avec une belle vue sur la mer et encore et toujours, les fameux surfeurs !

Noosa National Park 

Nous reprenons ensuite la route pour faire une petite halte à Rainbow Beach. Nous n'y avons passé qu'une après-midi car nous n'y avons pas trouvé grand intérêt et la météo n'était pas au rendez-vous. Après avoir quitté la ville, nous avons lu que celle-ci était essentiellement fréquentée par les touristes qui se rendent sur l' île de Fraser Island. N'allant pas à Fraser Island et n'étant pas équipée pour aller se baigner dans la mer agitée et légèrement froide, nous reprenons la route pour une ville réputée d'Australie… Bundaberg! Mais réputée pour quelle raison? Pour le rhum bien sûr!

 Le bord de mer de Rainbow Beach

Un matin ensoleillé, nous arrivons donc dans la ville de Bundaberg et nous décidons de faire la visite de la distillerie. Cette visite durera environ 1h suivi d'une dégustation de 2 rhums différents et d'une liqueur. Le guide parlait parlait vite donc nous avons eu du mal à comprendre toutes les explications et nous avons trouvé qu'il manquait de détails sur le procédé de fabrication mais bon la dégustation a rattrapé tout cela. Nous pouvons le dire, le rhum de Bundaberg en vaut la peine! Après la visite, nous avons voulu trouvé un coin sympathique pour prendre notre déjeuner. Nous sommes donc allées au port de Bundaberg. En nous baladant, nous tombons sur le point d'information tourisme. N'ayant pas encore décidé ce que nous allions faire de notre après-midi, nous décidons d'y faire un tour. La dame nous explique qu'au départ de ce port se déroule des excursions deux fois par semaine sur l'île de Lady Musgrave pour faire du snorkelling sur la grande barrière de corail. Nous qui voulions la découvrir, nous étions super intéressées. Pourtant, nous restions méfiantes car nous savions que malheureusement la grande barrière de corail d'Australie se détruit de jour en jour pour diverses raisons: réchauffement climatique, tourisme, pêche... De plus, nous nous méfions aussi des excursions qui sont parfois trop touristiques et peu respectueuses de l'environnement. Nous prenons le temps de vérifier les avis sur cette compagnie. Nous lisons des avis super positifs qui rapportent que contrairement à d'autres endroits, l'île de Lady Musgrave reste peu connue et donc peu touristique, la vie marine est beaucoup plus vivante et l'équipe de cette compagnie accueillante. Ravies, nous décidions de réserver et par chance, la prochaine excursion est le lendemain! Nous décidons d'aller nous balader sur les plages environnantes. En fin d'après-midi, nous avons la chance de voir une session de ski nautique, super impressionnante! Malheureusement, le soir arrive avec une pluie assez violente qui durera une bonne partie de la nuit. Nous avons du mal à trouver un endroit couvert pour dîner mais c'est pas grave, nous mangeons un petit truc vite fait et nous allons nous coucher. Demain, une super journée nous attend et en plus de cela, le petit déjeuner et le lunch sont compris! Vivement le lendemain!

 Petit séjour à Bundaberg

7h30 du matin, nous embarquons. Au programme de la journée, visite l'île Lady Musgrave et snorkeling avec retour sur la terre ferme à 17h. La personne chargée de l'accueil de l'info tourisme nous avait prévenu que les jours précédents avaient recensé beaucoup de vent. Ainsi, même si le temps prévoyait ensoleillée pour l'excursion, la mer risquait d’être agitée. Nous avions donc prévu le coup avec des médicaments anti-nausée. Et nous avions eu raison. Avant d'arriver sur l'île nous avions 2h30 de bateau. Une bonne partie des passagers furent malades… Pas cool! De notre côté, nous avons pu manger notre petit déjeuner tranquillement et profiter de la vue sur la mer à l'arrière du bateau. Deux heures et demi après, nous voici arrivés aux abords de l'île de Musgrave! Quelle magnifique vue! L'île, aux airs paradisiaque est entourée d'une mer turquoise, de sable blanc et de palmiers. On ne vous ment pas, c'est réel! Le bateau s'arrête et nous embarquons dans un plus petit bateau pour se rendre sur l'île. Nous y avons passé à peu près 1 heure. L'île est complètement inhabitée, enfin, uniquement par les oiseaux mais sur demande, il est possible d'y camper. Nous avons donc traversé l'île où l'on y trouve une jungle d'arbres, leurs habitants les oiseaux et... les moustiques! Nous étions à peine arrivés 5 minutes auparavant et voici qu'une horde de moustiques nous a tous attaqués! Nous pensons qu'ils ne doivent vraiment pas voir de visiteurs souvent! Nous avons dû déplacer les explications historiques sous les palmiers vers la plage parce que c'était difficilement supportable. Ensuite, nous nous sommes baladés sur le sable tout autour de l'île et nous sommes revenus le bateau pour le déjeuner. L'après-midi fut consacré uniquement au snorkelling. Fin prêtes, nous nous lançons dans l'eau. Dès les premiers instants, nous en prenons plein les yeux, il y a des couleurs partout! Que ce soit les coraux ou les poissons, c'est magique! Nous nous croyons dans le monde de Nemo. Nous suivons des poissons bleus, jaunes, oranges, rouges, roses, multicolores, fluorescents, etc... Nous croisons même à plusieurs reprises des géantes tortues. Elles sont si majestueuses à voir! Et encore plus impressionnant, nous avons la chance de voir un octopus, qui, si on s'approchait trop près, se dépêchait de s'enfuir et changeait de couleurs. Ne voulant pas l'effrayer, nous ne sommes pas restées très longtemps à le regarder. Nous sommes restées deux bonnes heures dans la vie marine de Nemo et on aurait pu rester encore plus longtemps observer à toutes ces belles espèces mais malheureusement l'heure de rentrer avait sonné.

Le bateau reprend la route et rebelote sur le trajet la mer était agitée! Un bon paquet de voyageurs sont malades sur la bateau...(y compris Justine ahahah!) Mais la terre ferme approche enfin et tout le monde a pu reprendre ses esprits avec des souvenirs pleins de la tête. Nous avons pu profiter d'une bonne douche chaude dans les sanitaires du port et nous remémorer tout ce qu'on a vu en reprenant la route!

Amis voyageurs, nous vous conseillons vivement cette île du sud la grande barrière de corail, vous ne rentrerez pas déçus! Contrairement à la situation du centre et du nord de la barrière, le sud de la barrière de corail n'est touché 'qu'à 10%'. De plus, c'est accessible pour tous les âges, le prix est correct, l’équipe sympa, la nourriture est bonne et … les poissons sont au rendez-vous!

Lady Musgrave Island 

Et maintenant changement de décor, direction les montagnes du Parc National Eungella à l'Ouest de Mackay. En effet, en préparant notre itinéraire de road-trip sur la côte Est, nous avions lu qu'il fallait absolument s'arrêter dans ce joli national parc. Pour quelles raisons? C'est l'un des seuls endroits en Australie où l'on peut apercevoir des ornithorynques (platypus en anglais).Cette idée nous réjouissait! De plus, l'Australie est le seul pays du monde où l'on peut en apercevoir. Sur la route, nous traversons de jolis paysages montagniers et la route est étonnamment pas facile a conduire, il y a beaucoup de lacets. Arrivées à destination, nous commençons par nous rendre au point d'information tourisme pour savoir quelle balade nous pouvions faire et en savoir plus sur ces animaux car nous n'avions aucune idée! Nous apprenons que ce sont de tous petits animaux semi aquatiques au bec de canard et à la queue de castor qui vivent principalement dans les eaux douces où ils se nourrissent de poissons et creusent leur terrier (pouvant aller jusqu'à 10 mètres de profondeur) près des berges. Ces terriers étant le lieu où ils dorment, se protègent des prédateurs et pour les mères le lieu où elles font éclore et veillent sur leurs petits. Les mâles ont la particularité d'avoir une queue qui peuvent tuer certains prédateurs animaux mais pas les humains. Merci Monsieur le ranger pour toutes ces informations! Le jour où nous y sommes allées, le temps était plutôt pluvieux ce qui était un avantage pour nous car les platypus préférant les températures plus fraîches ont tendance à se cacher quand il fait trop chaud. Nous avions donc plus de chances d'apercevoir ces petits animaux. Effectivement, environ 10 minutes après que nous nous soyons arrêtés dans un coin où il est fréquent de voir les ornithorynques, nous voyons quelque chose sortir de la surface. c'était un ornithorynque ! Mais nous savions que nous avions que quelques secondes pour l'apercevoir car il ne reste pas longtemps en dehors de l'eau. Armées de notre appareil photo et son super zoom pour l'apercevoir de plus près, on était à l’affût de chaque sortie en surface. (Oui, nous ne sommes pas encore des vraies aventurières, nous n'avons pas investies dans l'achat de jumelles!). Au cours de cette balade, nous avons pu voir deux ornithorynques sortir de l'eau à de nombreuses reprises et c'était bien sympa à observer! Nous avons aussi vu des tortues d'eau douce et entendus plein d'oiseaux lorsque nous nous sommes enfoncées dans la forêt. Le cadre de ce parc national est super différent des forêts que nous avons parcouru jusqu'à présent: humide et brumeux mais nous avons beaucoup aimé l'ambiance qui nous donnait l'impression d'être dans un monde à part et surtout nous avons pu voir ce petit animal emblématique de l'Australie. Aujourd'hui, il n'y a pas de chiffre officiel sur le nombre de platypus qui peuple ce grand pays mais nous savons qu'il est surtout présent dans le Queensland, dans la région de Cap York et en Tasmanie.

Eungela National Park 

Et maintenant, cap vers l'Est pour rejoindre l’océan. Après avoir observé ces animaux insolites, ce sont d'autres que nous allons voir et cela sont plus courant en Australie, il s'agit des wallabies! Nous nous dirigons vers Cape Hillsbourough au nord de Mackay. Ce national parc offre une vue magique sur l'océan. Il est entouré d'une forêt humide. Il y a plusieurs années. cet endroit est devenu populaire suite à un constat fait par le camping du parc national. Les wallabies qui se situent dans les hauteurs du parc national viennent tous les matins à marée basse pour se nourrir des mangroves qui se situent sur la plage. Les touristes, voulant aller à la rencontre de ces animaux ont commencé à les approcher, parfois de trop près. Voulant protéger ces animaux, le camping a demandé la présence d'un ranger qui viendrait chaque matin pour encadrer l'observation de ces animaux. C'est donc à cette observation que nous avons assisté. Debout de bon matin, nous sommes arrivées au levée du soleil. Pendant 1h, nous avons pu observer cette grande famille de wallabies qui se nourrissaient de mangroves. A la fois curieux et craintifs, ils nous regardaient mais s'écartaient dès qu'ils sentaient quelqu'un trop près d'eux ou tout simplement s'ils ne sentaient pas en sécurité. Quand les wallabies sont retournés dans les hauteurs, nous nous sommes baladées sur la plage qui est vraiment magnifique. Il faisait très beau. Nous voulions nous rendre sur la petite île qui est accessible à pied pendant la marée basse mais malheureusement il était trop tard. Après la balade, nous avons réfléchi à rester une 1 journée de plus dans ce cadre relaxant mais un autre projet nous attendait: l'ile Magnetic qui doit son nom au capitaine James Cook qui une fois arrivé sur cette terre a vu sa boussole, se 'déboussolait'. Il crut donc que cette île était doté d'un pouvoir magnétique et a souhaité l'appeler ainsi!

Cape Hillsbourough 

Nous sommes restées deux jours à Magnetic Island. Nous avons emmené notre véhicule car nous avions entendu que toutes les routes n'étaient pas accessibles aux voitures "classiques", notamment pour se rendre dans un coin de l'île (à l'ouest) qui est réputé pour son très très beau coucher de soleil. Nous sommes arrivées le premier jour de très bonne heure. Nous avons pris notre petit dej' au bord de la mer en attendant l'ouverture de notre auberge de jeunesse. Nous logions au sud de l'île. Une fois notre tente installée, nous sommes allées faire la randonnée "Forts Walk" à la fois connue pour les anciens bâtiments de la seconde guerre mondiale et la présence de koalas sauvages. Pas de bol, nous n'avons pas vu de koala mais nous avons apprécié le côté historique de cette balade et bien sûr le cadre naturel. Ensuite, nous avons tenté de faire du snorkelling sur une plage réputée pour mais la mer était trop agitée, nous ne pouvions rien voir des fonds marins. En fin de journée, nous sommes allées sur la plage dont nous avions beaucoup entendu parler: West Point. Après avoir arpentée une route uniquement pour les 4x4, nous découvrons une plage déserte avec une superbe vue. Comme si nous étions attendues, nous découvrons quelques mètres plus loin, des transats et une petite table. Ça tombe bien, nous avions prévu l'apéro! Avec un petit verre de vin et quelques cacahuètes, nous profitons de ce petit coin paradisiaque. Un monsieur qui habitait derrière cette plage se joint à nous pour discuter. Le coucher de soleil arrive, nous en prenons plein la vue! Quoi de mieux que de siroter un verre de vin face à un coucher de soleil sur le bord de mer? Elle est pas belle la vie? ahah! Le lendemain, nous faisons une seconde balade qui nous emmena sur une très jolie plage et ses falaises que nous empressons d’escalader car nous étions sûres qu'elles regorgeaient de surprises! C'était bien vrai, c'était joli et nous pouvions rejoindre une seconde plage. Malheureusement, le temps passe vite et nous souhaitions faire d'autres choses. Après cette balade, nous nous sommes baignées et avant de repartir, nous avons été à la rencontre des wallabies des rochers qui vivaient dans un coin particulier de l'Ile Magnetic. Nous étions étonnées car cette espèce ne ressemblait pas du tout aux wallabies du Cape Hillsborough: ils étaient petits, gris, rapides et très craintifs. Mais c'était une très bonne surprise! Nous sommes reparties en fin d'après-midi avec des souvenirs pleins la tête!

Sur Magnetic Island 

Nous continuons le lendemain notre aventure vers le Nord, direction Wallaman Falls, les chutes d'eau les plus hautes du pays qui atteignent 305 mètres! Une fois arrivées, nous contemplons les chutes d'en haut. Nous sommes déjà époustouflées! C'est assez impressionnant de voir la puissance de l'eau et la "poussière d'eau" qui en découlent ainsi que le bruit. Voulant observer ce spectacle naturel plus en détails, nous entamons la descente qui nous prendra environ 2h30 aller-retour. Nous traversons la forêt en faisant attention de ne pas tomber car c'était assez glissant et après 1h30 d'efforts, nous les voyons de plus près! Spectacle garanti! Nous en profitons pour prendre quelques photos et nous recevons quelques éclaboussures. Nous croisons même des voyageurs qui ont fait la descente en... tongues! Le retour s'avère plus facile même si la fin de la montée est assez raide mais ça fait du bien et ça vaut le coup! Reprenant la route, nous croisons nos amies les vaches en plein milieu du passage et nous voyons même dans les champs environnants chèvres, vaches et kangourous qui se côtoient en toute harmonie ahah!

Wallaman Falls 

Ensuite, nous sommes allées à Mission Beach qui une ville de bord de mer où s'étend à la fois 14km de sable blanc en plein cœur de la grande barrière de corail et une forêt tropicale très riche. Nous sommes y allées notamment dans l'espoir de voir un oiseau très particulier: le casoar. Présents en Nouvelle Guinée mais principalement dans le Nord de l'Australie, nous souhaitions avoir la chance d'en croiser. Le casoar est un des oiseaux les plus grands du monde après l'autruche et l'émeu mais aussi considéré comme l'un des plus dangereux car ses griffes peuvent être redoutables. Autrement dit, si l'on s'avance de trop près, les casoars peuvent ressentir le danger et attaquer. Ce qui est rare bien sur si l'ont respecte cela. Ce sont des animaux sauvages et territoriaux raisons pour lesquelles ils sont craintifs. Désormais très protégés dans le nord Queensland car ils sont en voix de disparition. Cette espèce est considérée comme "le jardinier" des forêts, un élément clé de l'écosystème. On en recense environ 2000 au Australie. Nous sommes restées deux jours à Mission Beach et ses environs. Le premier, nous avons profité de la plage et nous avons consacré notre après-midi à faire l'expérience d'ouvrir une noix de coco! (il y en avait pleins!) et nous nous sommes baladées. Pas de casoar en vue! Le second, nous avons été visité une chocolaterie locale et ce fut une excellente surprise. Sur une ancienne terre agricole, un couple d'australiens venus du Victoria ont décidé de s'installer à Mission Beach. A la recherche d'un projet, ils ont d'abord pensé à faire une exploitation de bananes mais après quelques recherches, ils se sont dits: pourquoi pas du chocolat? Le micro climat de Mission Beach serait idéal pour cela! Ils se sont donc lancés dans l'aventure et c'est un succès! Nous avons fait une visite guidée de leur exploitation et du processus pour fabriquer le chocolat et nous avions bien sûr goûté leur chocolat. (pleins de chocolat!) Il est excellent! Visite agréable et personnes très gentilles, nous leur souhaitons bonne continuation! Nous n'avions donc toujours pas aperçu nos casoars.. Mais en se baladant dans une ville voisine, nous faisons halte dans un camping. Nous avons vu un jeune casoar qui essayait de s'inviter au repas de campeurs. Réputé pour être agressif, ce jeune casoar la ne l'était pas. Nous prenons donc le temps de l'observer en gardant une distance. En reprenant la route, nous en croisons un adulte. Il était magnifique! Nous nous sommes rapprochées pour mieux l’apercevoir mais nous sommes vite revenues sur nos pas car il semblait perturbé par notre présence. Mais nous étions très contentes! Nous avons pu voir un casaor, un animal unique australien et surtout très ancien!

A Mission Beach 

La dernière étape de notre road-trip sur la côté est s'achevait. Nous arrivons à Cairns, la deuxième plus grande ville du Queensland. C'est une petite ville assez joli, notamment le front de mer qui a été aménagé pour la détente. Nous y trouvons piscine artificielle, espace de pique nique, de sports, etc... Car il est interdit de se baigner à Cairns. Nous en profitons pour se donner rendez-vous avec notre amie chinoise qui travaillait non loin de Cairns. Nous y sommes restées deux jours. Nous avions ensuite prévu de nous détendre une semaine dans un Helpx avant de traverser le Northern Territoiry. Nous avons donc partagé un petit bout de voyage avec Heither une femme très sympathique habitant à Atherthon, petite ville située à 80km un peu plus au sud de Cairns. Passionnée de jardinage et intéressée par les pratiques alternatives, nous lui avons prêté mains fortes dans son jardin et son poulailler. Nous avons appris beaucoup de choses et nous nous sommes pris d'affection pour ses deux fidèles compagnons. Nous avons profité de notre temps libre pour visiter les alentours de cette jolie région: l'emplacement du "Fig tree" qui est un gigantesque et ancien arbre qui s'est constitué par la fusion de deux arbres voisins, un lac volcanique qui abrite des espèces biologiques uniques ou encore la station de train "Kurunda" qui est une ancienne gare des années 1930 où circulait le train des vacances de Cairns à Kurunda maintenue dans son état d'époque qui nous replonge dans l'histoire de l'Australie. Grande voyageuse, elle nous a aussi conseillé sur notre itinéraire de route pour traverser le Nothern Territory. Nous étions prêtes!

La région d'Atherton 

Nos deux miles kilomètres sur la côte est se terminent. Nous avons été ravies de découvrir une faune diversifiée et la culture du surf si présente sur la côte est. Nous avons beaucoup apprécié la facilité pour camper chaque jour. Un autre territoire nous attend, le Nothern Territory. Nous sommes pressées de découvrir cette région beaucoup moins peuplé, parfois déserte, aride qui regorge d'histoire sur la culture Aborigène et l'épopée minière. La région du "bush australien" ou communément appelée "La terre rouge". Notre objectif: atteindre Broome à l'Ouest en passant par Darwin (ce qui correspond à une fourchette de 6000 km). Des heures et des heures de voiture nous attendait mais c'est une super expérience à vivre. Nous allions devoir gérer au mieux l'eau et les provisions de nourriture.