Carnet de voyage

Escapade en Nouvelle-Zélande

48 étapes
17 commentaires
31 abonnés
Dernière étape postée il y a 122 jours
17
juil
Ici vous allez pouvoir suivre notre PVT en Nouvelle Zélande ! 3,2,1 c'est parti !
Février 2020
52 semaines
Partager ce carnet de voyage
17
juil
17
juil
Publié le 26 juillet 2020

Dunedin City

Ici c'est le sud, ci c'est la côte est, ici c'est la grande ville, ici c'est... l'Angleterre ? On a quasiment bouclé la boucle et cette ville synthétise bien ce constat : la Nouvelle-Zélande c'est un mixe entre l'Angleterre et les États-Unis... mais plus loin encore de chez nous et en plus nature. En vrai, les maoris se font rares et ne représentent qu'une infime minorité dans ce pays.

Le centre ville de Dunedin 
 La rue sois disant la plus penchée au monde (ils connaissent pas l'Auvergne miladiu)


La péninsule d'Otago

Ici c'est également une terre de rugby : l'équipe locale est une des rares équipes évoluant dans le championnat Élite, la ville se trouve dans la région de Canterbury juste à côté de la péninsule d'Otago (deux noms bien connus dans le monde de l'ovalie). Petit tour dans cette péninsule où l'on fait la rencontre de nouveaux bestiaux : les lions de mer. (espèce rare que l'on ne trouve qu'ici sur les côtes de l'île du sud).

16
juil
16
juil
Publié le 26 juillet 2020

En route les loulous, on traverse la Nouvelle-Zélande et on part sur la côte opposée direction la 2ème plus grande ville de l'île du Sud : Dunedin.

Beaucoup de route mais quelques arrêts en chemin qui valent le coup d'être vu :

- on quitte les montagnes et redécouvre la plage à Curio Bay.

- McLean Falls où la plus grande chutte d'eau de la région. Petite balade d'une vingtaine de minutes en forêt avant d'arriver au plus haut bassin de la cascade (3 bassins). Sacré debit mes aïeux !

- Nuggets Point et son phare, l'endroit est absolument superbe.

Arrivée à Dunedin dans la soirée et une pause s'impose après ce long trajet. C'est dans un restaurant italien que nous irons poser nos derrières et apprécier une pizza au feu de bois et un bon risotto.

14
juil
14
juil
Publié le 24 juillet 2020

Après un fabuleux voyage dans les airs, c'est sur la mer que nous embarquons matelot. L'heure est à la croisière pour découvrir le célèbre fjord du Sud-Ouest de la Nouvelle-Zélande : Milford Sound.

La météo est encore une fois clémente et nous passons la journée accompagnés de notre Montpellierain préféré : Bryan.

Tout s'annonce parfait et... ça l'est : cliquez, vous verrez.

Croisière réservée avec la compagnie Mitre Peak, absolument parfait pour découvrir la faune et la flore de ce si bel endroit.

12
juil

Mes amis, l'heure est à la décollade : il fait beau, le pilote répond présent et le plein de kérosène est fait. Éh oui, on se permet un petit plaisir aérien et on a bien raison : nous sommes dans une région riche de nature, ce serait bête de ne point en profiter.

Welcome on bord 
Les "Alpes du Sud" 

Voilà l'intérêt d'une escapade dans l'île du Sud pendant la période hivernale.

Mount Aspiring (environ 3000m)

Survoler les glaciers, passer tout près du Mont Aspiring et observer la belle ville de Queenstown...

 Queenstown 

En voilà une activité qui fait rêver : on plane !

10
juil
10
juil
Publié le 23 juillet 2020

Queenstown, cette ville aux abords du lac Wakatipu avec les fameuses "Alpes du Sud" en toile de fond. La ville en elle-même nous plaît beaucoup : c'est joli et vraiment sympathique, on s'y sent bien.

Mais c'est aussi très touristique, un endroit où l'on se doit de passer et de dépenser son pognon. Ici, la tentation est rude, les activités croulent et ne parlons pas des restos et des bars : les prix flambent. On a qu'une vie hein, on a donc décidé de bien en profiter !

LE FAMEUX FERGBURGER TRÈS CONNU EN NZ 
9
juil
9
juil
Publié le 21 juillet 2020

Après notre escapade dans le parc national du Mont Cook, nous redescendons dans le sud direction Queenstown. Mais avant cela il nous reste encore une étape à franchir : Roy's Peak, fameuse montagne qui domine la vallée de Wanaka. Et pour la première fois depuis notre aventure néo-zélandaise la randonnée se déroulera en partie dans le noir : départ à 5h45 du matin, lampes frontales en place, nous sommes prêts pour les 1300 mètres de dénivelé et les 16km aller/retour.

C'est après 4 heures et 30 minutes d'effort que nous arrivâmes au bout de notre périple.

Passage obligatoire ensuite devant le fameux Wanaka Tree qui pousse dans le lac.

Clic !  Le cliché parfait !

Une pause récup' s'impose dans les bains chauds de la piscine de Wanaka. Une bonne journée encore qui s'achève et demain : Queenstown.

6
juil

Nous dormons cette nuit dans le camping du Mount Cook National Park, au milieu des montagnes et des glaciers pour 15$ par personne. Les étoiles sont si scintillantes, on peut apercevoir très clairement la voie lactée dans ce ciel couleur bleu nuit. C'est, à coup sûr, notre nuit la plus froide avec un thermomètre qui annonce -4°C.

Au levé, tout est gelé, il est difficile d'ouvrir la fenêtre pour admirer l'extérieur... mais quelle beauté de bon matin. Certainement un des meilleurs petits dej' au lit de mon voyage.

PERFECT PETIT DEJ AU CHAUD SOUS LA COUETTE 

Une fois bien équipés, c'est une randonnée de 2h30 qui nous attend. 552m de dénivelé avec des marches, des marches et encore des marches pour monter la Sealy Tarn Track. Ce pèlerinage les pieds dans la neige et sous le soleil cuisant nous amènera jusqu'à un merveilleux point de vue.

Il fait beau nom de dieu, matez moi ces couleurs 

À peine redescendus, pic nic sur le parking et nous mettons les voiles vers le Lake Tekapo où nous passerons l'après midi.

Encore une fois un lac aux couleurs extraordinairement bleues qui met bien en valeur notre beau petit van !

5
juil
5
juil
Publié le 12 juillet 2020

Mount Cook National Park, nous y sommes et nous commençons par un splendide viewpoint sur le Tasman Glacier. Avec ce ciel bleu, il faut dire que ça fait rêver.

Non loin d'ici, une immanquable petite randonnée de 3h sans dénivelé (pour une fois) qui en vaut le détour. Trois ponts suspendus plus tard, une vue majestueuse sur le glacier, à couper souffle. Hooker Valley Track, certainement une de nos plus belles découvertes.

Nul doute à avoir, nous ne sommes pas dans un rêve mais bel et bien face à ce paysage. Une atmosphère calme et pure réside en cet endroit. Du pur bonheur !

4
juil

À peine remis de nos émotions d'Arthur Pass, nous partons en direction du fameux Mount Cook. Mais patience, il y a quelques jolis coins à explorer avant.

Premier arrêt à Clay Cliff. Une si belle roche vaut la peine d'être explorée, regardez ça !

Deuxième arrêt au Lac Pukaki. Spot parfait : belle eau bleu turquoise et montagnes (vers lesquelles nous nous dirigeons).

Quelques kilomètres on y est presque...il est là, on y arrive. C'est de loin l'une des plus belles route du pays.

3
juil
3
juil
Publié le 12 juillet 2020

On commence cette journée avec une courte promenade au milieu de Pancake Rock : des rochers en forme de Pancakes, vous vous en doutiez non ?

Suite de la journée :

Arthur Pass Non, rien à voir avec le bellâtre qui compose cet article. Un "pass", dans ce contexte là, c'est une des quelques routes qui relient les villes de la côte ouest à celles de la côte est. La traversée est de 2h30 environ dont 2h minimum de "wouaw". Comment dire ? C'est tout simplement la plus belle route que l'on ait traversé depuis des lustres. "Arthur Pass, une route qu'elle est bien pour conduire dessus". Et pour causes : des montagnes, des lacs et de la neige nom de dieu. Il manquait plus qu'un accordéon pour valser tant qu'on veut.

Tout ça c'est bien beau mais ça reste une route, mais pour aller où ? A "Castle Hill" où quelques rochers entassés donnent une impression de fortifications (d'où son nom) autour d'une belle chaîne de montagnes enneigés (p r e s q u e aussi impressionnant que la chaîne des Puys n'est-ce pas ?)

1
juil
1
juil
Publié le 7 juillet 2020

On continue notre route en direction de la West Coast et plus précisément dans la petite ville de Westport.

Impossible de passer dans le coin sans faire la belle "costal walk" de Cape Foulwind, à une quinzaine de kilomètres. Si l'on va jusqu'au bout, on peut même observer une colonie d'otaries sauvages et c'est un super spot pour voir le sunset.

Et c'est ce soir que nous découvrons notre meilleur free camp du voyage. En tant normal, un free camp est une grande étendue (type parking) où l'on est autorisé à se garer et dormir gratuitement. Il y a généralement des toilettes et parfois des atouts supplémentaires tels qu'une jolie vue, une douche (froide), un endroit où faire la vaisselle, de l'eau potable .... MAIS LÀ, il y a un grand chapiteau, de la lumière, de la musique,un bar, de l'ambiance et du monde. Mickael est là pour nous accueillir, il fête ce soir ses 69 ans, un whisky dans une main et un pétard dans l'autre. Cet endroit c'est son endroit, on est en pleine nature, il n'y a que des montagnes autour de nous et tous les mercredis soirs c'est la fête (une chance qu'on soit mercredi). Quelqu'un paye même le wifi pour que tous les free campers aient du réseau : du jamais vu !

Mais les surprises ne s'arrêtent pas là, cerise sur le gâteau : nous rencontrons Andrew, un monsieur qui vient tous les matins dans son petit camion proposer le petit déjeuner aux campeurs. Qu'on se le dise on s'est laissé séduire par les pancakes qui sont... comment dire... énormes.

Definitely the best free camp ever !

 Ceci est un seul pancake coupé en 3 avec bacon, banane et sirop d'érable (adieu le régime)
30
juin

Il faut dire que la journée commençait du mauvais pied. Après avoir passé une mauvaise nuit, nous nous levons sous la grisaille et décidons tout de même d'aller gravir le Mont Owen un peu pousser par les copains. Très difficile d'accès, entre la boue et les ronces, nous finissons par être bloqués par un immense cours d'eau que nous sommes censés traverser. À l'unanimité, nous choississons de rebrousser chemain.

Un peu déçu de cet echec et n'ayant pas assouvi notre soif de randonnée, nous prenons la route vers les lacs de Nelson pour y faire la Mount Robert Track. À première vue, les conditions sont parfaites, il fait bon, le paysage en vaut le détour et les mollets chauffent bien pendant l'ascension. Le panorama au sommet est à couper le souffle avec une super vue sur le Lac Rotoiti.

Jusque là, très bien me direz vous, alors pourquoi se plaignent-ils ces cons ? Éh bien tout se passait comme prévu jusqu'au moment où nous avons sollicité notre drône pour une session vidéo au-dessus du lac et des montagnes. Les images s'annonçaient grandioses comme à leur habitude mais le vent en a décidé autrement. En effet une hausse soudaine de la force du vent a mis un terme à la carrière courte mais intense d'Adèr. Impossible de le faire revenir, niveau de batterie à zéro et une chutte de 20m/s droit dans la forêt : après 4heures de recherches intenses nous déclarions notre drône perdu et sûrement hors d'état de fonctionner. C'est un bel investissement qui part en fumée, notre portefeuille s'en souviendra...

Le temps de digérer ce qu'il venait d'arriver nous passons la nuit en pleine nature à quelques kilomètres de là. Nous reprenons la route en fin de matinée en laissant derrière nous le souvenir de feu notre drône bien aimé, paix à son âme...

26
juin
26
juin
Publié le 4 juillet 2020

Bien qu'elle se nomme l'île du sud, celle-ci a tout de même un Nord et nous allons à l'extrême Nord aujourd'hui, vous suivez toujours ? Nos différentes étapes avec de beaux clichés :

Split Apple Rock, pas besoin d'expliquer son nom ! 
Cape Farewell, le point le plus au Nord connu pour son arche, ses immenses falaises et son herbe bien verte. 
La belle randonnée de Cable Bay avec du dénivelé comme toujours, les mollets vont être contents quand tout ça sera fini.
 Aorere Goldfields, les aventuriers en mode spéléologie pour découvrir la Nouvelle-Zélande profonde à la frontale.
Te Waikoropupu Springs, un nom bien maori impossible à retenir qui lui doit son surnom de Pupu Springs.

Comme vous pouvez le constater, toujours autant de belles choses à voir, à découvrir, à grimper ou à explorer et ça comble nos petits cœurs d'aventuriers.

22
juin
22
juin
Publié le 1er juillet 2020

Et maintenant ? C'est l'île du sud qui nous attend ! Au petit matin, nous montons avec notre beau van à bord du ferry pour une traversée d'environ 3h. Le ciel découvert nous offre une merveilleuse vue sur les Malborough Souds et les dauphins nous saluent en arrivant.That Luck ! On se demandait si le soleil allait revenir un jour, le voilà.

Vue du ferry 

Pied à terre matelos, l'île du sud ne va pas se découvrir toute seule et c'est sans perdre de temps que nous nous lançons dans la "Snout Track" pour avoir une belle vue d'ensemble sur ces fameux Malborough. On en profite également pour pêcher des moules et se régaler le soir même.

On peut dire que les moules étaient fraîches  

Qui dit nouvelle île dit également nouveaux compagnons : Flo et Bryan nous ont rejoins pour la suite de l'aventure (un breton et un montpelliérain rencontrés quelques jours avant à Wellington).

Party time dans le van 

Enfin, pour clôturer nos premiers jours ici rien de mieux que la track du "Mount Stokes" ou la rando la plus difficile depuis plusieurs semaines et pour causes : un dénivelé de plus de 1000 mètres dans la boue, les cailloux et les racines glissantes des arbres pendant 3h30 aller-retour. Une étape éprouvante mais pour une vue qui en vaut la peine.

À ce moment précis, les yeux des voyageurs que nous sommes pétillent  
18
juin
18
juin
Publié le 28 juin 2020

Nous y voilà ! 5 jours à "Welly the windy" et c'est incontestablement la ville la plus britannique que nous avons pu voir, et pour cause : le soleil n'existe pas dans cette contrée. Cette ville est donc la capitale de la Nouvelle-Zélande mais aussi du vent à outrance. En revanche, coup de bol à l'horizon (malgré le brouillard) car comme c'est la misère pour l'économie et le tourisme à cause du virus dont je tairais le nom, les transports et les musées de la ville sont gratuits durant tout le mois de Juin. "Gratos", ce mot qui fait bander, on ne s'est donc pas gênés pour faire le tour de la ville et de ses activités gratuites. Tout le champ lexical de la gratuité pourrait y passer tant le backpacker est en général fauché. BREF nous avons 5 jour à tuer car dimanche c'est enfin le grand jour nous allons assister à notre 1er match de rugby entre clubs néo-zélandais. On vous raconte tout :

La gare, le Parlement, le Hollywood néo-zélandais et enfin la caverne d'Ali Baba du bon produit français 
Visite des studios Weta Cave qui ont servi aux tournages du seigneur des anneaux, Narnia, King Kong, Avatar et bien d'autres...
Une des nombreuses micro brasseries de Wellington 
Le charisme sous tous ses angles (musée Te Papa)

Et enfin le match qui oppose les Hurricanes de Welly aux Crusaders de Christchurch. Défaite des locaux dans une ambiance moyenne. La fameuse Kiss Cam et la Simba Cam* sont de bonnes idées à soumettre au stade Michelin. Pour ce qui est du niveau global : la France et les clubs de Top14 n'ont rien à envier à la Nouvelle-Zélande (parole de rugby coach).

*la musique du Roi Lion résonne dans le stade, la caméra vous filme si vous êtes accompagné d'un enfant en bas âge et vous reproduisez la fameuse scène sur le rocher.

15
juin
15
juin
Publié le 24 juin 2020

Nous descendons par la côte Est en direction de la capitale et avons prévu 3 arrêts : Castlepoint, Cape Palisser et The Pinnacles.

Super météo quand nous arrivons à Castlepoint, le soleil pointe enfin le bout de son nez après plusieurs jours de merde. Le phare en bord de côte est chouette et la rando sur la falaise en bord de plage nous donne un point de vue extraordinaire.

Bien plus au sud, Cape Palisser est un très bel endroit où nous decouvrons nos premières otaries sauvages par centaines. Pas moins de 250 marches pour monter au petit phare et observer la vue de là-haut. À noter que Juju a failli s'envoler tellement le vent est violent dans ce coin là.

Toujours en se rapprochant de Wellington : arrêt à The Pinnacles, connu comme étant "Le chemin des morts" dans Le Seigneur des anneaux. Ce paysage atypique vu des hauteurs grâce au drône est grandiose. Encore une fois, la nature est bien faite : un beau spectacle pour nos rétines.

12
juin
12
juin
Publié le 21 juin 2020

Changement de côte et changement de décors : nous nous retrouvons donc côté est dans la ville de Napier où l'on peut constater un style bien à part, une ambiance bien différente de ce que l'on a pu voir jusqu'à présent dans les grandes villes kiwis. Et pour cause : une architecture art déco qui semble définitivement bien plaire à Juju. On y retrouve Gus et au programme : déambulation dans la ville et chill dans le Ocean Spa.

Deux jours passés ici et cap vers le sud. Un premier arrêt obligatoire à seulement 20min de Napier à Te Mata Peak pour un levé de soleil de prince, l'occasion pour Adèr de s'exercer au vol dès le matin avec ces premières belles couleurs.

5
juin
5
juin
Publié le 17 juin 2020

Nous voilà sur la côte Ouest de l'île du Nord dans la ville de New Plymouth près du Egmont National Park. Une escale obligatoire pour comptempler le Mont Taranaki, le fameux cône volcanique de 2518m de hauteur.

Le temps n'étant pas favorable et très capricieux sur le haut sommet (bienvenue à la montagne), nous prenons la décision d'attendre 4 jours pour avoir une ouverture météo et faire une partie de la grande Pouakai Track pour enfin voir le Taranaki de près. 4 jours plus tard, c'est donc dans une randonné de 14km dans la forêt que nous nous lançons avec l'espoir, en haut, d'obtenir une belle vue du Mont Taranaki qui se reflète sur le lac. Arrivés au point culminant, brouillard et froid nous entourent, nous trouvons le petit lac mais malheureusement rien derrière, à un tel point que nous ne savons même pas dans quelle direction se trouve le Taranaki.... On repart bredouille, un peu déçu.

Expectations vs reality....

Heureusement tout de même que nous avons pu le voir en empruntant différents petits sentiers ces derniers jours. De toute façon c'était pas négociable, on partait pas sans l'avoir vu !

La ville de New Plymouth est connue côté montagne pour ses randonnées dans l'Egmont Park mais aussi côté mer pour sa promenade côtière du Costal Walkway que nous avons l'occasion de parcourir jusqu'au Te Rewa Rewa Bridge au design audacieux.

4
juin
4
juin

Gros coup d'accélérateur direction le sud-ouest, il est temps d'avancer sur l'itinéraire. Prochaine étape : New Plymouth à environ 270km de là.

En chemin, un arrêt qui vaut le détour, Three Sisters & Elephant rock. Nous marchons dans le sable noir jusqu'à découvrir les superbes rochers qui embellissent cet endroit. Jolie balade, jolies photos.

Le rocher Elephant 
Les 3 sœurs  
2
juin
2
juin
Publié le 11 juin 2020

On démarre cette journée de bonne heure et de bonne humeur. Il est 6h25, c'est bien couverts et frontales sur la tête que nous partons pour le Mont Maunganui. La montée est un peu raide, surtout le matin, à jeun, mais c'est une fois arrivés au sommet que le spectacle s'offre à nous. Magnifique vue sur la ville et levé de soleil sur l'horizon salé. Le petit dej sur les hauteurs est mérité et apprécié.

Pas de temps à perdre, à peine redescendus, nous prenons la route pour Matamata où nous découvrons le célèbre village d'Hobbiton. Fameux lieu de tournage du Seigneur des Anneaux, ce village est à la fois magnifique, fantastique et magique. Il est très agréable de découvrir les anectodes et explications de tournage liées aux décors merveilleux dans lesquels nous nous baladons. La petite bière offerte à la Taverne du Dragon est très appréciable !

30
mai
30
mai
Publié le 8 juin 2020

Et on se retrouve à Waihi sur les sentiers de Karangahake Gorge pour un bout de rando en direction de Owharoa Falls, une cascade de plus sur notre CV.

Owharoa falls 

En réalité nous sommes à quelques kilomètres de Waihi, ville particulièrement remarquable pour ses mines d'or.D'ailleurs nous sommes passés par un tunnel qui servait jadis pour transporter l'or par voie ferroviaire. Malheureusement pas d'or pour nous sur le chemin, mais quelques beaux clichés avec les copains. C'est donc pauvres par le fric que nous partons, mais riches de souvenirs (putain j'en chiale tellement c'est philosophique).

La vie en van c'est aussi se réveiller chaque matin dans un nouvel endroit et mater le lever de soleil de la plage en pyj à peine sortie du lit... Ça c'est la vie que nous avons décidé de mener !

7h10, Waihi Beach, la plage est à nous 
25
mai
25
mai
Publié le 29 mai 2020

Après avoir retrouvé les copains Lilia & Valentin, c'est vers la péninsule de Coromandel que nous nous dirigeons avec nos vans.

Qui dit Coromandel dit forcément Cathedral Cove, plage emblématique de Nouvelle Zélande. Elle est connue pour avoir été le lieu de tournage de la trilogie de Narnia avec ses grandes falaises blanches qui surplombent l'océan et son arche sculptée dans la roche. Cette escapade en milieu naturel est pour nous un réel coup de coeur.

Padadise  

Nous profitons d'être dans ce coin pour aller à quelques kilomètres d'ici, dans le village d'Hahei, où séjourne notre ami canadien Kévin. Les retrouvailles sont touchantes et on profite d'être tous réunis pour fêter dignement l'anniversaire d'Arthur. Les jours passent et nous decouvront les alentours grâce à notre guide Kéké.

L'équipe des baroudeurs au complet 

Nous avons aussi découvert une plage qui ne ressemble à aucune autre. D'apparence classique et semblable à toute les autres belles plage du pays, on peut apercevoir le sable qui fume par endroit. Et pour cause, l'eau était bouillante. En fait, la température de l'océan était normale, mais en creusant à peine avec nos pieds il y faisait près de 60 degrés Celsius (mes parents en douteront mais c'est vrai !). D'où son nom : Hot Water Beach.

18
mai
18
mai

Qui dit confinement dit aussi adaptation : nos plans pour l'arrivée de l'hiver ont été revus et nous décidâmes donc d'investir dans un bolide plus spatieux et confortable : le fameux van du voyageur. Retour à Auckland pour la visite et enfin l'achat du dit véhicule : un Mitsubishi rouge pour la modique somme de presque 5000 NZD soit 2700 euros (les prix s'étant effondrés avec la crise actuelle et la basse saison). Direction ensuite Orewa, cette petite ville où nous avions passé nos premières nuits dans la voiture. Et c'est donc de manière symbolique que nous avons décidé de baptiser notre van... Orewa.

Orewa est maintenant aménagé avec nos affaires, c'est notre petit chez nous sur roue et ce soir on fait péter le champagne pour fêter ça. Good night!

17
mai
17
mai
Publié le 18 mai 2020

Aujourd'hui nous allons dans une zone géothermique active connue en Nouvelle Zélande : Wai-O-Tapu.

La première chose qui nous rappelle que nous sommes en terre volcanique dès notre arrivée sur le parking est cette forte odeur de souffre. Et croyez moi, ce n'est que le début, l'odeur est d'autant plus forte à l'entrée du parc géothermal, ça met direct dans l'ambiance mais je ne crois pas qu'on peut dire qu'on s'y habitue.

Nous nous engageons sur un sentier au milieu de la végétation d'environ 3km à la découverte des différents cratères, marres de boue et bassins aux couleurs improbables.

Présence de souffre dans les cratères, on le voit bien au jaune qui colore la roche

On a tendance à oublier que la planète sur laquelle nous résidons est vivante et cet endroit en est une parfaite illustration.

Bassins d'où s'échappent des fumerolles et gasouillis tels une marmite sur le feu
Bassin aux couleurs improbables dues aux particules qui flottent et reflètent la lumière du ciel

L'attraction principale du parc est en définitive le bassin de Champagne pool, immense bassin de 65m de diamètre et 62m de profondeur. L'eau est d'un bleu turquoise et le contour est orangé mais impossible de s'y baigner, l'eau à la surface atteind les 75°C et ça se voit. Un énorme nuage de fumée recouvre ce bassin, on dirait un jacuzzi géant.

Champagne pool 

Notre visite terminée, nous profitons des sources d'eaux chaudes juste à côté du parc. Une rivière où s'écoule de l'eau bien chaude, la couleur et l'odeur ne donnent pas spécialement envie mais la température de l'eau n'est qu'appreciable, surtout le lendemain de la rando du Tongariro. 🙈

15
mai

Et bim ! Le confinement terminé nous n'avons pas de temps à perdre : direction le Tongariro pour un long treck de 26km à pied à travers la montagne du destin du seigneur des anneaux, lieu mythique du tournage de la fameuse trilogie.

Pour se faire il aura fallut partir la veille pour s'en rapprocher. Nous avons donc dormis dans la voiture, on reprend les bonnes vieilles habitudes. Nous avons établis campement au milieu de rien, dans un désert d'arbres et de graviers : couchés à 21h30 pour un réveil à 5h45 et le départ à la levée du jour.

Élir domicile dans la forêt le temps d'une nuit 

Résultat : rando de 7h à 14h15 dans une zone volcanique pour des genoux et des doigts de pieds en miette mais on en a pris pleins les mirettes.

Direction ensuite le Château Tongariro hôtel 4* pour profiter d'une bonne détente et d'une bonne nuit. Comme on dit "après l'effort, le réconfort". La piscine chauffée et le sauna sont les bienvenus pour nos articulations et une bonne récupération, on a plus 20 ans!

Là où les acteurs du Seigneur des anneaux et du Hobbit dormaient pendant le tournage des films 
6
mai
6
mai
Publié le 6 mai 2020

Hello tout le monde, ça fait longtemps qu'on est pas venu par ici pour donner des nouvelles !

Alors pour ceux qui ne savent pas, on a changé de maison et donc on a aussi changé de colocs. Pourquoi ? Nos anciens colocs souhaitant se faire rapatrier en France, nous n'avions plus le budget pour la maison à seulement nous 2. Et il est arrivé la même chose à nos colocs actuels. On a donc quitter notre maison pour se rendre à 5 minutes en voiture de celle-ci et partager notre quotidien avec Kim & Alex.

Nous avons démarré la coloc avec une bonne soirée et depuis la cohabitation se passe très bien. La maison est lumineuse, plus petite que l'autre mais nous avons un grand jardin et un trampoline ici, très appréciable pour les séances de sport 🤩

En espérant que le confinement ne dure pas trop, on vous embrasse 😙

13
avr
13
avr
Publié le 13 avril 2020

Salut les ptits potes, ces semaines à ne rien faire nous permettent de nous entraîner un peu avec Adèr notre drône. Donc pas vraiment d'article aujourd'hui mais un premier jet sur nos premières sorties drône avec un montage by Juju, enjoy.

616km² ça fait un beau lac 
5
avr
5
avr
Publié le 5 avril 2020

Don't déconne with the security, ici c'est britannique et c'est un fait, il y a aussi une bonne touche américaine : au-delà de l'aspect fast-foods et mal bouffe à foison, on y retrouve le typique excessif made in USA (je ne parle pas de leurs moultes amendes à pris exorbitant pour un oui ou pour un non). En effet la défense de leurs espaces verts, et je peux vous dire qu'il y en a, n'est pas pris à la légère. Les précipitations importantes et l'ensoleillement de ce pays offre une flore luxuriante et diverse. Tout ça pour dire quoi ? Et bah le truc qui ne nous a pas échappé, ce sont tous ces points "nettoyage de grolles en bonne et due forme" que l'on trouve devant la quasi totalité des entrées forestières.

"Stop, scrub, spray, stay et tg"

Il faut dire que si tout ça est mis en place c'est pour protéger la nature et notamment les "Kauri", ce genre d'arbre immense que l'on trouve seulement en NZ. Tane Mahuta, le plus grand arbre kauri au monde mesure 51,20m de hauteur et 13,80m de circonférence (wow).

C'est aussi pour protéger les espèces menacées et parmis elles nous ne pouvons passer à côté du symbole national de la Nouvelle-Zélande : le kiwi. Non je ne parle pas du fruit ni du nom que l'on donne aux habitants de ce pays mais bien de cet oiseau nocturne, incapable de voler et difficile à observer à l'état sauvage. Sur toutes les zones où les kiwis ont élus domicile, on trouve des panneaux "kiwi zone" ou d'autres signalements avec le dit animal.

26
mars
26
mars
Publié le 31 mars 2020

Officiellement confiné. Que s'est il passé ?

Pendant que vous étiez tous confinés depuis plusieurs jours, nous nous estimions heureux de pouvoir continuer à voyager, on se disait "on est vraiment partis au bon moment !". Mais malheureusement cette saleté de virus nous a rattrapé. Face à la pandémie,le gouvernement néo-zélandais a pris des mesures pour éviter sa propagation. En moins d'une semaine nous arrivons à l'alerte niveau 4. Ce mercredi 25 mars à 23h59 : confinement total pour toute la population.

Bubu a eu la bonne réaction en regardant direct les airbnb disponibles et en réservant à l'avance une maison à 3h de route de notre dernier lieu de free camping. C'est donc à Taupo que nous avons atterris, en plein milieu des terres de l'île du Nord. Une maison que nous partageons avec 3 autres colocataires (2 normands et 1 breton).

Interieur sympa, on est posey 

BON CONFINEMENT LES AMIS !

25
mars
25
mars
Publié le 27 mars 2020
C'est de toute beauté  

Nous descendons jusqu'à Taupo, on a un plan pour le confinement là-bas, on vous explique dans un prochain article.

Ce soir 23h59 fini le road trip, profitons donc de cette dernière belle journée pour découvrir les sources d'eaux chaudes près de la rivière. L'eau est sublime et elle fume comme une baignoire géante et naturelle, le coin est tranquille, on est en pleine nature. Pour une fois, Juju n'a aucun problème à se jeter à l'eau, on a même eu du mal à la faire sortir. Bubu lui s'est bien amusé avec Adèr (notre drône).

Juju dans son élément 
23
mars
23
mars
Publié le 24 mars 2020

Une fois la pointe du Nord atteinte, une seule chose à faire : redescendre. Et c'est par les routes de la côte Ouest cette fois ci que nous partons en vadrouille. Après plusieurs heures de trajet, la petite ville d'Opononi est notre premier stop. Ce que l'on retient le plus de cet endroit est la baignade dans une splendide piscine naturelle près de l'océan. A cet instant précis, nous sommes tous les deux dans un somptueux décor et on se rend compte de la chance que l'on a de partager ça.

Free hug 

Un peu plus au sud toujours sur la côte, c'est près de Dargaville que nous faisons escale. Cette petite ville connue pour ses fameux lacs d'eaux claires où il y fait bon vivre.

Le lac est à nous 

Trois jours, c'est le temps qu'il nous aura fallu pour redescendre de Cape Reinga à Auckland. Pourquoi si vite ? Parce qu'il y a tout simplement moins de chose à voir et aussi parce que les nouvelles se gâtent. Effectivement, durant ces 3 jours, nous sommes passés du niveau 2 au niveau 4 de ce fameux virus COVID-19. Ça n'arrive pas qu'aux autres, nous avons 48h pour nous trouver un logement pour le confinement. Et bien entendu, le van ça ne fonctionne pas. Nous qui pensions y échapper en vous voyant tous confinés en France. (Ascenseur emotionnel) Good luck !

20
mars
20
mars
Publié le 21 mars 2020

Pour cette journée, on s'engage dans la partie la plus au nord du pays direction les dunes géantes (plus vastes que le Pilat mes aïeux). Après une marche d'une bonne heure et demi dans le sable chaud, et en pente bien entendu, c'est le moment idéal pour tester Adèr (le nom que l'on a donné à notre drône). Résultats en images :

Adér a bien bossé 

Près de 1000 bornes et trois semaines en voiture depuis notre départ... on y est : Cape Reinga. Ce n'est pas une ville, ce n'est pas un village, ce n'est pas une spécialité culinaire ou une variante néo-zélandaise du rami, c'est un phare, un petit phare même. Mais c'est le phare du bout du bout du bout... du bout. Regardez une carte de la Nouvelle-Zélande, pointez du doigt la parcelle de terre la plus au nord : on est là ! On aura donc pas trouvé de corons mais simplement une "lighthouse" pas dégueue, point de départ de nombreuses randos (que nous n'avons pas faites par manque de matériel). C'est un peu plus bas, dans une baie posée, que nous dormons sous une belle nuit étoilée.

14
mars
14
mars
Publié le 21 mars 2020

A peine sortis du lit que nous sommes face à la mer, le soleil rasant, la baignade matinale s'impose. Suivi de près d'un petit-déjeuner et d'une balade en forêt. Ici les forêts ne ressemblent pas aux nôtres, on se croirait plutôt au milieu de la jungle. C'est une belle vue qui nous attend en haut.

Cet après midi est plutôt dédié à la culture Maori avec la visite du musée "Waitangi Treaty Grounds". Un site historique qui raconte l'histoire néo-zélandaise de 2 peuples réunis en un seul avec le traité de Wantangi. Nous y sommes restés plus de 2 heures et avons également pu profiter d'un spectacle culturel maori.

La plus grande pirogue de guerre du monde (35m de long pour 76 rameurs), les Maoris après leur spectacle et Juju qui fait le clown

Après cela, nous rejoignons les copains au même bar qu'hier pour profiter de l'happy hour 😉

Lilia et Valou sont là yahouuuu et nous avons également la visite d'Aymeric et ses amis. Nous passons une belle soirée avec tout le monde.


Dodo au même spot qu'hier à côté de nos collègues français !

Lendemain matin comme on les aime, entre copains, baignade et bon petit-déjeuner !

No stress mes loulous, c'est le breakfast time. 

Puis balade dans la ville de Paihia et jeux de cartes endiablés avant de partir en excursion bateau ! Nous partons pour 3h en mer avec pour objectif de voir des dauphins et d'explorer les différentes îles de la baie, il fait un super temps, on a de la chance.

"Hole in the rock" et les dauphins 

Quelques courses et ce soir on profite de la plancha mise à la disposition des voyageurs : guacamole, frites de patates douces, bœuf & poulet. Huuum !

Le dîner fut bon.

Réveil sportif pour ce 3ème jour à Paihia, au saut du lit direct dans l'eau et nous nageons jusqu'à la bouée des 300m, qu'est ce qu'elle est bonne ! Peut-on rêver d'un meilleur réveil dans ce cadre là ? J'en doute !

Petit dej et nous prenons les voitures direction Kerikeri, encore un peu plus au nord. Nous nous baladons dans la ville avant de nous rendre à Rainbow Falls.

Wawou, cette cascade vaut vraiment le coup. On l'a voit d'abord d'en haut puis descendons un petit chemin pour l'observer du bas. Et tels des aventuriers nous partons dans un passage pour atteindre la grotte sous la cascade.

Fin de journée à Charly Point Rock et première baignade en eau douce avec des sauts depuis les rochers : que du bonheur ! C'est aussi l'occasion de prendre notre premier bain naturel (avec notre savon) avec rinçage à l'eau claire, ça faisait trois jours sans se laver...

13
mars
13
mars
Publié le 17 mars 2020

Petit dej au camping et on décolle pour un point de vue dans le quartier nord de Russell.

Tapeka point

Ensuite direction Opua via le car ferry : bateau navette qui relie la côte de Russell à celle de Paihia, 10min de traversée avec notre véhicule à bord pour 13,50 $ (plutôt pratique sinon c'était 2h de route).

Depuis Opua, 5min de voiture suffiront à nous amener à Paihia, notre futur camping pour 3 nuits. Ce premier après midi était prévu pour le chill.

Un happy hour comme ça on crache pas dessus, surtout après une bonne sieste, n'est ce pas Juju ?

C'est bon, on a enfin retrouvé un free camp : bord de plage, plancha et toilettes à proximité, on est bien posés cette fois ci. Bercés par les vagues, une bonne et douce nuit s'annonce...

12
mars
12
mars
Publié le 17 mars 2020

Notre 1ère expérience HelpX terminée, on repart sur les routes, toujours en direction du Nord. C'est notre plus long trajet pour le moment : 1h45 de route dont 30min de gravel road (il y en a pas mal en NZ, ce sont des routes de cailloux qui secouent bien la bagnole).

Ce genre de route sur quelques dizaines de kilomètres 

C'est à Russell que nous arrivons. Une bonne pizza à Hone's Garden et on décale à Oke Beach pour une petite baignade / sieste comme on les aime.

Deux salles, deux ambiances 

Le soir est déjà là et pour la première fois depuis le départ en road trip, pas moyen de trouver de quoi camper gratuitement. C'est donc vers un camping payant à 5min de Russell que nous posons nos carcasses pour la nuit.

11
mars
11
mars
Publié le 12 mars 2020

C'est mercredi soir et ça fait déjà une semaine que nous sommes chez Helen et Richard, nos hôtes. Il s'agit d'une famille galoise arrivée en Nouvelle-Zélande il y a quelques années, ils habitent avec leurs deux enfants Rosie et Harvey : une fille de 4ans et un petitou de 10mois. Leur maison surplombe le village de Ngunguru, dans le Northland (la partie la plus au nord du pays, au dessus d'Auckland).

Au programme : un poil de nettoyage mais surtout du jardinage : une nouvelle aventure pour nous car dans notre appartement de Clermont-Ferrand nous n'avons hélas pas de jardin... et vu comment leur terrain est grand et en pente, c'est pas du gâteau. Nos missions étaient donc : désherbage, déracinage, "tondage", élagage, coupage et ramassage de feuilles mortes. On a été tellement efficaces que la voisine nous a aussi sollicité. Je me suis également permis de génocider 2 nids de guêpes (salopes) qui se trouvaient, malheureusement pour elles, en travers de la route de Bubu. Bilan : une douzaine de guêpes misent à l'amende et un QG sous haute sécurité démantelé (d'après les autorités locales il s'agissait d'une plateforme centrale d'un important réseau de drogue dans la communauté des guêpes du pays), je serais décoré par le 1er ministre en fin de semaine.

La maison et ses alentours 
La team ghostbusters plus fringante que jamais

Durant cette semaine, nous avons aussi et surtout eu le temps de bien profiter des alentours.

Un programme bien chargé :

- rando et baignade dans les rouleaux à Ocean Beach

- découverte de la ville de Whangarei

- première rencontre avec un kiwi, nommé Sparky

- coucher de soleil

- spa

- bronzette, baignade, playa y tutti quanti

Ocean Beach vu d'en haut (belle rando en côte)
Whangarei 

Mais il nous ait aussi arrivé une belle MERDE, je pense qu'on peut clairement utiliser ce terme. Vous comprendrez après avoir vu cette vidéo.

This is adventure 
6
mars
6
mars
Publié le 8 mars 2020

Il est 7h, il fait nuit et nous dormons comme des bébés dans notre voiture près de l'océan.

Et....TOC TOC TOC ! POLICE ! TOC TOC TOC ! (lampe torche en plein visage) POLICE ! GET OUT THE CAR !

C'est tout ce qu'on a eu le temps de comprendre avant de se rendre compte que nous étions attendus dehors par une policière qui nous crie dessus... on est endormis, on est nus et c'est au moment où juju entend (you will pay 200$....) que l'on décide d'ouvrir la porte, nus sous la couette et la tête dans le cul.

Je crois qu'on a eu de la chance elle nous a juste demandé de partir. Au début, on a pas trop compris pourquoi je vous l'avoue. Et c'est qu'après quelques minutes de recherches sur le free camp qu'on se rend compte qu'il y a une zone où l'on peut passer la nuit (max 4 ou 5 voitures). Évidemment quand nous sommes arrivés la veille les places étaient prises et cachaient ces fameux poteaux "free camp zone". On en tire une belle leçon et espère ne pas recevoir d'amende de 200$ à payer dans les prochaines semaines.

C'est donc un super début de journée !

Un bon petit-déjeuner et nous partons pour notre HelpX à seulement 10min de route.

Un helpX, c'est quoi ?

C'est un échange culturel pour les gens comme nous, avec un visa vacances-travail, qui veulent profiter pendant leur voyage de l'opportunité de vivre chez l'habitant pour gagner en expérience et en pratique de l'anglais. Habituellement, il y a un arrangement entre les helpers et les hôtes qui consiste à travailler 4 heures par jours en échange des repas et du logement.

Nous arrivons donc à 11h chez Helen et Richard dans une grande maison avec un immense jardin bien vert. La maison est perchée en haut d'une colline et nous offre une superbe vue.

L'après-midi, nous commençons directement à travailler dans le jardin. Et je peux vous dire qu'il y a de quoi faire !

5
mars
5
mars
Publié le 8 mars 2020

Nous voilà arrivés à Whangarei Falls, ceux qui font partis de la team des "pas trop nuls en anglais" l'auront compris : nous arrivons dans un endroit où se trouve une sublime cascade.

From ze bottom et from ze top (i'm so meilleur in english now) 

S'en suit donc un bon pique-nique dans le plus grand des calmes et une balade digestive de 3 heures (cette digestion qui fait pas rire mon gars).

Le pont a trouvé son singe, le singe a trouvé sa copine la vache, et la vache a trouvé Tarzan
Dédicace à la team Pilates 

Mais pas le temps de niaiser, demain commence notre 1ère aventure Helpx (t'inquiète on t'expliquera), alors on fonce à Pacific Bay, non loin de notre prochaine destination...

4
mars
4
mars

Hier, la fin de journée fût délicate car nous avons eu la compagnie de la pluie. Nous avons du rester dans le van toute la soirée... c'est long (heureusement qu'il y a Netflix sur la tablette ahah). Suite à cela une belle nuit pourrie avec la pluie et les moustiques (et oui c'est pas toujours le top !).

Aujourd'hui est un autre jour, nous nous levons avec un petit rayon de soleil qui donne envie de sortir. Nous partons nous balader à Mangawai. Des kilomètres de plages, une superbe vue du haut de la falaise et un petit chemin en pleine jungle nous on conquit.




On vous laisse découvrir les sons de la jungle à travers cette vidéo.

Nous visitons cette après-midi les Waipu Caves. Ce sont des grottes non payantes où nous partons à l'aventure dans l'espoir de voir des glow worms (vers luisants). En claquette avec le flash de nos portables let's go (un couple a eu pitié de nous voir si peu équipés et nous a prêté des chaussures d'eau et une lampe torche, merci à eux).

C'EST UN BINGO ! 5 min à peine que nous sommes dans la grotte et nous observons un ciel illuminé de vers luisants, c'est magnifique. Ils sont de couleur bleu turquoise et il y en a partout ! Malheureusement pour vous nous n'avons pas pu prendre de photo de cette beauté mais en revanche on a pris des photos de nos têtes de vainqueurs en pleine aventure !

2
mars

A peine arrivés qu'on doit déjà fêter l'anniversaire de Juju, quelle corvée... On fonce à Puhoi et on fait ce fameux cadeau tant attendu par Juju : une planche de moultes fromages et crackers accompagnés d'un verre de vin, pas piquée des hannetons, ça va de soi.

Juju épanouie 🤩

Et c'est avec ce bon goût de bleu qui reste en bouche que nous reprenons la route !

À peine arrivés sur le parking du free camp de ce soir que l'on aperçoit au loin un van bleu qui nous dit quelque chose... Bien vu l'aveugle ! On va être dans l'obligation de prendre l'apéro... et ce en présence du couple d'amis nantais rencontré sur le bord de la route, là où nous dormions la veille. C'est donc dans leur van que nous prenons place pour laminer les 60 dollars d'alcool en l'honneur de notre mini rouquine nationale. ENJOY !!!

Lilia & Valentin 
29
fév
29
fév
Publié le 6 mars 2020

En attendant le Rdv de lundi pour l'ouverture du compte en banque, petit week-end posé :

- plages (bronzette pour Juju et nage pour Bubu)

- promenades (dans la jungle)

- visite du village de Puhoi (enfin surtout une grande pinte en terrasse)

Matez un peu le totem, y a pas du typique là ?  A noter également le beau paysage mais SURTOUT la bière pas chère. 
27
fév
27
fév
Publié le 28 février 2020


Élian nous vend sa voiture ce matin, nous partons sur les routes direction le Nord. Let's begin the adventure now !

Enfin c'est bien beau de partir sur les routes mais la conduite à gauche c'est pas si simple pour nous. On démarre d'un parking en plein Auckland, Juju au volant. Et en plus, histoire d'être vraiment dans la découverte, elle fonctionne avec une boite automatique (nous qui avons l'habitude de conduire des voitures manuelles ...)

C'est donc plutôt stressée que Juju prend la route. Après avoir déclenché 3 fois les essuis-glace au lieu du clignotant et avoir bien capté la conduite à gauche (merci Arthur le copilote) nous voilà enfin sur l'autoroute du Nord.

Il est 14h, on se pose à Hatfields Beach Reserve pour passer l'après-midi. Notre premier repas en mode camping en bord de plage : génial ! Puis nous partons marcher et découvrir les environs, la plage est immense il n'y a personne et le cadre est magnifique. On a enfin le temps de ne rien faire, quel bonheur ! L'eau est tellement bonne qu'on y reste au moins 1h.

Toujours là pour prendre la pose Juju...

Enfin, repas du soir, petite série Netflix et premier dodo dans la voiture (couchés à 22h30 et levés à 10h, je pense qu'on peut dire qu'on a bien dormi).

Nuit étoilée dans la voiture
26
fév
26
fév
Publié le 28 février 2020

Aujourd'hui, apres avoir bien glandouillé à l'auberge, nous décidons d'aller au Mont Eden, un volcan au beau milieu de la ville ! Au risque de paraître un peu nostalgique de notre belle Auvergne, ce volcan nous fait penser à un mini Pariou qui domine Auckland. De la haut, nous avons une superbe vue à 360° sur la ville et on peut se rendre compte que celle-ci est très verte. Il y a des arbres vraiment partout, c'est impressionnant !

Vue sur l'Éden Park 

En redescendant, nous mangeons une glace aux fruits frais huuum, ça fait du bien par où ça passe !

Puis nous passons par la forêt pour rentrer, chouette promenade.

Le soir, nous retrouvons Kevin, alias Mister Caribou, pour un dîner à la French. Dommage, nous avons malheureusement pas pu lui faire tester la raclette car un seul appareil et il était pris (bon en même temps il fait 20° donc pas très adapté ahah). On opte pour une planche de charcut', un camembert rôti et une bonne bouteille de Côte du Rhône, ça mange pas d'pain.

Verdict : notre canadien a adoré les mets français.

25
fév
25
fév
Publié le 26 février 2020
Quatrième jour d'aventure, il est 10h et nous partons à l'aventure sur une île au large d'Auckland
Point de vue de la baie après 15min de marche

Dans le plus grand des calmes, nous prenons le large en direction de l'île de Waiheke. Et cette fois-ci en la compagnie de Kévin, notre canadian mate. Il aura fallu 40 min, cheveux au vent, pour atteindre la belle île. Et c'est parti pour une marche dans les collines sous un soleil de plomb : 26° (rien d'impressionnant mais ne pas négliger ce fameux trou dans la couche d'ozone -> crème solaire oblige).

Private beach 

C'est après 1h de marche que la pause baignade s'impose. Nous sortons des sentiers battus pour finalement tomber sur une petite plage de galets pas piquée des hannetons. Pas un seul touriste dans les environs mais seulement quelques résidents marins (des huîtres et des toutes petites méduses, genre la taille de l'ongle du petit doigt de Juju).

Une petite "Pointer Pale Ale"  offerte par notre ami canadien, ça fait plaisir

Et hop, 1h de baignade et une petite collation plus tard, ça repart ! On termine la boucle pour revenir à notre point de départ et cette fois, direction le village d'Oneroa et l'appel de la binouse (bien plus attendu que celui du 18 Juin).

Pas mécontents de manger les aventuriers (gaffes aux canards : ce sont de vrais pique-assiettes, dédicace au chat de Juju)

Pas le temps de niaiser, c'est maintenant le bide qui envoie des signaux et on enchaîne direct sur une calzone en bord de plage après 10min de marche : on s'est pas fait prier mes ptits potes, posés à l'ombre aux côtés des canards locaux et avec une belle petite vue.

Et puis, et puis ? Eh bah l'heure de la sieste pardi ! Un tour dans l'eau, un p'tit dodo et en avant les costauds !

Balançoire et point de vue, la clef d'une journée réussie 

Oh masette, déjà 18h ? On retourne au ferry au pas de course et on rentre à l'auberge où une bonne douche nous attend.

Pour finir cette journée, rien de mieux que de cuisiner la pêche du jour :

des moules blanches trouvées pendant la baignade, cuites à la bière et aux oignons.

24
fév
24
fév
Publié le 26 février 2020

Ce soir, on prend le Ferry pour Devonport : 12min pour arriver dans cette petite ville très sympa où nous nous baladons avant de monter au "Mount Victoria", petite colline au-dessus de la ville. De la haut, nous avons une vue imprenable sur Devonport juste en dessous et sur Auckland au loin. On a tout prévu, couverture, bières, pique-nique.

On assiste à une merveille et on vous fait partager ce moment. Enjoy !

22
fév
22
fév
Publié le 25 février 2020

Il est 9h. Pierre Emmanuel, un jeune français qui vit ici depuis plus de 3 ans nous propose de partir en excursion avec lui. Première réaction : yeah trop bien, deuxième réaction : wow on doit se bouger il faut prendre un bus dans 15min et nous sommes toujours au lit !!! Le départ est un peu précipité.

C'est la course, nous arrivons à l'arrêt de bus qui est fermé et dévié à cause de travaux, nous allons alors à l'autre arrêt très rapidement. Ouf on y est !

Mais on ne s'était pas posé la question de savoir si on pouvait payer en CB dans le bus... la réponse est non et nous n'avons pas de monnaie. Les bonnes galères du matin quand tu es pressé et que tout est contre toi. Ça va bien se passer. Nous voilà repartis pour trouver un ATM (borne de retrait) et allons donc à un autre arrêt de bus car cela nous a fait faire un beau détour. Tout ça en marche rapide et en tongs, très pratique aha. À peine arrivés à l'arrêt, le bus est là, timing parfait ! Ouf !

Après 20min de bus nous retrouvons P-E et un de ses amis, Aymeric. Let's go to Goat Island. Nous nous laissons guider, nous ne savons pas où nous allons, c'est excitant. 1h de trajet plus tard, nous arrivons sur un super spot ! Étalage de crème solaire et hop dans l'eau, que du bonheur !

L'eau est claire, il fait beau mais il y a un peu de vent. On est mieux dans l'eau qu'en dehors ! On peut voir de beaux poissons, des petits, des grands, l'endroit est magnifique.

Nous décidons ensuite d'aller découvrir Pakiri beach, seulement à une dizaine de kms en voiture de Goat Island. Une grande plage sauvage au sable blanc, entre eau claire et végétation. Difficile de ne pas avoir envie de faire un petit stop bronzette !!

Il est déjà 14h30, on commence à avoir faim, surtout que nous n'avons pas petit dej avec le départ précipité de ce matin. On va alors dans un petit village sympa nommé Matakana où Juju mange son premier Fish n chips : du snapper, un poisson très répandu ici qu'on a eu l'occasion de voir ce matin durant notre sortie snorkeling à Goat Island. Ce sera un burger pour Bubu.

On se promène un peu dans le village et là, devant une boulangerie, on apperçoit un panier avec un écriteau " free bread". Effectivement, c'est une panière avec les petits pains de la veille et ils sont gratuits. Quel bonheur ! On ne se fait pas prier pour en prendre plusieurs chacun (on les fera griller au petit dej huuum).

Dernière petite baignade avant de rentrer sur Auckland puis 1h de route : nous sommes fatigués. Arthur fait une petite sieste pendant que j'analyse la conduite à gauche. Dans quelques jours ce sera mon tour... affaire à suivre.

Retour par le bus avec une superbe vue. Bisous bisous 😚

21
fév
21
fév
Publié le 21 février 2020

Ça y est, embarquement immédiat, nous voilà partis, bien chargés, pour un long périple à destination d'Auckland, Nouvelle Zélande.

Le trajet se divise en 3 parties : 1er vol :

Paris - Hong Kong (11h)

Longue escale à Hong Kong (9h)

2ème vol : Hong Kong - Auckland (10h)

Comment vous dire ... à l'heure où nous écrivons cet article nous sommes dans le second avion, a exactement 12498 m d'altitude et il est 5h du matin. Il reste 1h30 de vol et nous avons épuisé toutes les ressources qui permettent de patienter pendant ce trajet. Manger, regarder un film, 2,3... jouer au solitaire et tous les autres jeux que l'avion propose, manger encore, dormir un peu, écouter de la musique, lire, se promener dans l'allée centrale et regarder toutes les heures la map qui indique oú on en est.

Hâte d'arriver après ces 30 longues heures de trajet !

Auckland prépare toi, les petits auvergnats débarquent ! See you soon les amis 😚❤

PS : merci Milou pour ta recette de déodorant maison, pas une once de mauvaise odeur après tout ça (et ce n'est pas le cas de tout le monde croyez nous) 🤣

ESCALE ... ESCALE MASQUÉE OHÉ OHÉ  
19
fév
19
fév

Ça y est, départ dans 14 jours, que le temps passe vite ! Nous avons déjà commencé à dire au revoir à certains amis et la tristesse des séparations se fait ressentir. Mais ce sentiment est partagé avec l'excitation du départ. Mon dieu, le grand départ ! Plus que 14 jours et la To Do List est encore aussi grande que Juju 😂

Ce samedi, dernier journée de travail et la semaine prochaine ne va pas être de tout repos. Il faut tout vérifier et re vérifier, faire les sacs, déménager les affaires pour accueillir Elo qui va séjourner dans l'appart pendant notre absence, aller voir nos 2 familles une dernière fois avant de partir et accessoirement préparer la big party du samedi 15 fevrier 🎉

Du côté des choses faites ou en cours : on a les Visas, assurances voyage (que Ju a gagné avec un concours facebook), passeports à jour, sacs à dos (vide pour linstant), on a enfin reçu le drone et les billets d'avion. Les fameux billet d'avion qui nous ont valu une frayeur à cause de l'escale a Hong Kong et les circonstances actuelles en Chine qui ne sont pas des plus rassurantes. Mais tout devrait être ok nous a confirmé l'ambassade de France de NZ 🤞 OUF !

Vous pourrez suivre ici toutes nos petites aventures et n'hésitez pas à commenter, ça nous fera plaisir de vous lire de loin 😙

J-14