Carnet de voyage

Au delà du cercle polaire - juillet/août 2022

J
Par
17 étapes
10 commentaires
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 16 heures
Par JuGri
Départ à bord de notre fourgon le 27 juillet de Maurepas dans les Yvelines avec comme objectif d'aller le plus haut possible au Nord de la Norvège.
Juillet 2022
25 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 28 juillet 2022

Départ à 19h15 de Maurepas. On roule 4h jusqu'en Belgique où on se gare sur un parking très calme perdu dans la campagne au niveau de la Grotte de Spy. Réveil à 6h du matin pour poursuivre la route vers Hirtsthals où nous devons prendre le ferry le 29 à 10h.

2
2
Publié le 29 juillet 2022

Arrivée à 20h15 au Danemark pour embarquer sur le ferry demain matin. Vue magnifique à proximité d'Hirtshals. Hâte de prendre le bateau demain !

3
3
Publié le 30 juillet 2022

Nous avons pris le bateau à Hirtsthals pour nous rendre à Kristiansand. Le bateau est immense et nous sommes de très nombreux camping-cars et fourgons. La traversée est très calme. Nous en profitons pour planifier les jours prochains.


Une fois arrivées à Kristiansand, nous nous garons sur un petit parking très calme à côté d'une sorte de grand parc avec trois lacs. Beaucoup de baigneurs et de baigneuses, le temps est clément, 20° et grand soleil. Ensuite nous visitons Kristiansand, la plus grande ville de la Norvège méridionale. Des maisons en bois blanches très mignonnes et un joli port de plaisance.


Après une petite sieste, nous partons pour Mandal, la ville blanche la plus ancienne de la Norvège du Sud. Superbe plage et baignade pour moi, malgré les méduses. Nous décidons de pique-niquer dans le coin sur des rochers au bord de l'eau et de rester dans le coin pour la nuit.

4

On commence la journée par un magnifique footing au bord de la Mer du Nord pour se mettre en jambe. Les paysages sont époustouflants.

Puis nous prenons la route du Sedestal pour remonter vers le Nord afin de nous rapprocher de Bergen. Le Sedestal est une région où, déjà du temps des vikings, on exploitait le fer, puis le cuivre et le nickel. Après être passées par Hornnes où nous avons vu une église octogonale de 1828 très jolie, nous poursuivons notre route vers Evje où nous empruntons un petit sentier minéralogique d'environ 2km très sympathique qui relie 5 anciennes mines.

Nous avançons jusqu'au Byglandsfjord (qui est d'ailleurs un lac et non un fjords à proprement parler) où nous mangeons.

La route à partir de là est vraiment magnifique à travers les montagnes couvertes de névés.

Enfin, nous empruntons la route du Ryfylke pour rejoindre Odda et longer le Hardangerfjord. Nous voyons de loin le Buerbreen, un glacier.

Nous remontons le fjord pour trouver un espace pour dormir.



5

Réveil sous la pluie, nous prenons la route pour Bergen où nous visitons principalement le quartier de Bryggen, la vieille ville où se sont établis les marchands de la Hanse pour faire du commerce. Les ruelles sont étroites et les maisons de bois colorées.

Nous déjeunons ensuite au marché au poisson où je goûte un burger de baleine (après avoir longuement hésité mais l'occasion est unique).


Nous nous promenons ensuite dans le Bergenhus et allons voir la Rosenkrantz Torget, la forteresse et la tour à l'entrée du port. La ville est très jolie et agréable. En remontant, je m'arrête dans une boulangerie (Bakeri) pour goûter un skillingsboller, l'équivalent norvégien du Cinnamon Roll américain : délicieux.


Nous partons après la sieste pour rejoindre notre spot pour la nuit : le Hamlagrøvatnet. Nuit super calme et vue de folie. Génial.

6
6
Publié le 2 août 2022

Départ de bon matin pour Flåm où nous avons pris le Flåmsbana, la ligne de chemin de fer la plus escarpée d'Europe qui grimpe jusqu'à Myrdal. Nous avions décidé de faire le trajet retour à pied par le Rallarvegen dont les Norvégien·nes disent qu'il s'agit d'un des plus beaux sentiers à faire à vélo. Effectivement très belle rando, bien qu'un peu longue : 20km dont une grande partie sur une route de campagne.

Après une bonne sieste au bord du fjord, nous empruntons la Snovegen, une route longue de 48,6 kilomètres qui traverse les montagnes d'Aurlandsfjellet. Le tracé a été remplacé par le tunnel Lærdal de 24,51 kilomètres de long, le tunnel routier le plus long du monde que nous avions emprunté pour nous rendre à Flåm. Le plateau montagneux aride offre une vue magnifique sur le Aurlandsfjord. C'est tout en haut sur le plateau que nous décidons de dormir, un peu en pente mais avec une vue incroyable.

7
7
Publié le 3 août 2022

Réveil sur les plateaux d'Aurland et le temps se gâte. On se rend à Borgund pour visiter l'une des plus emblématiques « Stavkirker », les églises en bois debout qui datent de la fin du XIIe siècle. L'art de la construction en bois avait atteint un haut degré d'évolution avec les vikings et il parvient à son apogée avec la stavkirke. Il y avait près d'un millier de stavkirker entre 1100 et 1350, avec l'épidémie de peste beaucoup d'entre elles disparurent et il en reste aujourd'hui 28. Nous continuons notre route jusqu'à celle de Kaupanger.

Nous poursuivons en voiture jusqu'à Fjaerland où nous déjeunons sous la pluie. Le paysage est magnifique mais il fait vraiment mauvais et nous n'en profitons qu'à moitié, pourtant nous sommes entre fjords et glaciers et c'est très impressionnant.

Nous voulions pousser ensuite jusqu'au Geirangerfjord mais le temps nous en dissuade et nous choisissons de regagner l'Ouest du pays vers Ålesund. Après avoir emprunté quelques ferries nous nous installons sur la Berknesstranda au bord du fjord.


8

Après une longue (mais nécessaire) session shampoing, nous nous mettons en route pour Ålesund. En 1904, après un incendie qui a ravagé la quasi totalité des maisons en bois de cette localité de pêcheurs, il fut décidé de la reconstruire intégralement en briques et pierres de granit dans le style d’avant garde de l’époque : le Jugendstil (art nouveau). La ville est parfois considérée comme l'une des plus belles de Norvège.

Nous flânons un peu dans la ville en admirant les maisons avant de visiter le Jugendstilsenteret og KUBE, le musée d'art nouveau, un très petit musée dont le principal attrait réside dans l'architecture puisqu'il a été construit dans une ancienne et très belle pharmacie. La collection de bijoux est également impressionnante.

Nous visitons le petit musée d'art attenant mais celui-ci n'a pas grand intérêt.

Nous partons ensuite en direction du Alnes Fyr, un vieux phare en bois. Pour nous y rendre nous devons traverser plusieurs fjord en passant par d'impressionnants tunnels très profonds. La vue au phare est époustouflante. C'est vraiment magnifique et nous avons la chance d'avoir un temps plutôt beau.

Ensuite direction Kristiansund par la route du littoral, avec un très long ferry pour rejoindre Molde. À Vevang nous prenons l'Atlanterhavsveien, la route de l'Atlantique : un paysage irréel.

Enfin, nous arrivons pour dormir près de Kristiansund.

9
9

On rejoint Kristiansund où l'on visite le Klippfiskmuseet, le musée de la morue qui en retrace l'évolution et l'importance pour la région depuis son introduction au XVIIIe jusqu'à nos jours. La visite guidée est très intéressante et se finit par une dégustation de « Bacalao », terme qui en Norvège désigne un plat à la morue avec de la tomate et des épices : très bon.

On roule ensuite pour rejoindre Trondheim où nous arrivons en fin de journée, juste à temps pour une rapide promenade dans la ville avant de manger dans un très bon restaurant « Troll » : on ne comprend pas le menu mais on se retrouve à manger de la joue de porc puis du flétan et enfin un dessert à la fraise. Le vin blanc était aussi très bon, du Boschendal, un vin sud-africain.




10

Visite de Trondheim le matin : on flâne dans les petites rues, dans le quartier de Bakklandet, on passe sur le vieux pont (Gamme Bybro) avant de visiter la grande cathédrale de Nidaros construite sur le tombeau de Saint Olaf à qui l'on doit l'unification de la Norvège dans le christianisme (ce qui ne se fit pas sans violence). La cathédrale est remarquable car c'est la plus septentrionale au monde, le début de sa construction date de 1070 mais elle a connu 5 incendies qui ont contraint à la reconstruire à plusieurs reprises.

Après notre promenade dans la ville, nous regagnons le fourgon puis partons pour le nord avec pour objectif de passer le cercle polaire d'ici deux jours. Nous roulons jusqu'au parc national de Børgefjell et nous dormons dans un décor sublime. Nous apprécions la lumière au milieu de la nuit, c'est très impressionnant.

11

On commence la journée par une toute petite balade le long de la rivière à côté de laquelle nous avons dormi car la route va être longue. Notre objectif de la journée : avancer le plus possible vers le nord pour atteindre Bognes pour prendre le ferry vers les îles Lofoten.

En chemin nous nous arrêtons à la grotte de Grønligrotta. La grotte est sublime mais petite déception pour nous : le site internet et les panneaux à la réception annonçaient des visites guidées toutes les heures, malheureusement les jeunes qui s'occupent du lieu nous expliquent après un gros quart d'heure d'attente qu'il n'y aura pas de visite guidée avant la prochaine heure. Avec un couple d'Autrichiens et un autre de Tchèque nous décidons, sur les conseils des jeunes à l'accueil, de visiter seules. C'est vraiment superbe mais on aurait préféré quelques explications...

Nous reprenons le fourgon. Next stop : le cercle polaire. Nous faisons une petite promenade. Le point qui marque le passage est situé sur un plateau arride à la végétation rare : un spectacle lunaire.

On poursuit ensuite notre route vers le Nord. Nous voulons atteindre le quai du ferry pour les Lofoten avant le soir. Mission accomplie, nous dormons au bord de l'eau dans un décor encore une fois splendide.

12

Départ à 6h30 avec le deuxième ferry de la journée pour rejoindre les Lofoten. La traversée est rapide, une heure environ, et la mer est calme. Une fois débarquées, nous allons à la petite aire de camping car de Lødingen où nous remplissons, vidangeons et surtout où je peux me laver les cheveux !

Puis, en route pour Borg pour visiter le Lofotr Vikings Museum où se tient l'annuel festival viking. Les reconstitutions sont impressionnantes et le site très beau. Le festival se tient sous la pluie et il n'y a plus beaucoup d'animation, quelques jetés de haches et tirs à l'arc et surtout beaucoup de Norvégien·nes (mais pas que) habillé·es en vikings. L'ambiance est très sympa, c'est une bonne activité pour un jour de pluie.

Enfin, nous partons plus au sud des îles pour trouver un spot où dormir vers Fredvang point de départ de randonnées que nous avons prévu de faire demain.

Tous les trajets en fourgon de la journée ont pris plus de temps que prévu car nous nous arrêtons souvent pour prendre des photos. Surtout lorsque le temps se lève un peu. Arrivées à Fredvang, nous partons faire une promenade de quelques kilomètres pour profiter du temps plus clément : un enchantement !


13
13
Publié le 9 août 2022

Réveil à Fredvang pour une journée qui s'annonce plutôt plus ensoleillée que les jours précédents.

Nous partons pour une randonnée sur le sommet de Ryten. Du sommet la vue est incroyable. Nous redescendons ensuite vers la plage de Kalvika où le sable est blanc et l'eau couleur émeraude. On se croirait dans un décor irréel.

Lors de la remontée depuis la plage, le ciel se dégage et nous redescendons ensuite avec un temps idyllique.

Nous décidons de sauter l'étape sieste/douche pour profiter du temps et nous roulons ensuite jusqu'à Å, la petite ville emblématique des Lofoten. La plupart des maisons appartiennent au même propriétaire (et c'est le cas depuis 5 générations) qui a reconvertit le village en site touristique tout en préservant l'aspect authentique des lieux. Les maisons lui appartenant sont les seules peintes en rouge car seule cette famille avait le droit d'utiliser cette couleur, la moins chère.

Nous remontons ensuite la E10 pour longer le village de Reine, autre lieu touristique des Lofoten. Nous gagnons ensuite Henningsvaer où nous trouvons, non sans difficulté, un spot près de l'eau pour dormir.

14
14
Publié le 10 août 2022

Le temps annoncé dans les Lofoten est catastrophique. On avait réservé une sortie en mer pour voir les baleines au nord des îles Vesterålen mais celle-ci a été annulée. Nous hésitons un peu avant de prendre la décision de redescendre dans le centre de la Norvège où la météo annoncée est moins violente ( jusqu'à Trondheim, plusieurs alertes pluie et vent violents et risque d'inondation et de glissement de terrain...).

On fait une dernière promenade dans les Lofoten pour visiter le village d'Henningsvaer avant de prendre la route. Arrêt à Lødingen pour attendre le ferry, vidanger et recharger en eau propre.

Le reste de la journée se passe à rouler jusqu'à Fauske, un peu au Nord du cercle polaire.

15
15
Publié le 11 août 2022

La journée n'est pas très intéressante : réveil à 5h du matin pour passer le cercle polaire assez tôt pour éviter les tempêtes et le mauvais temps. On s'arrête quand même pour quelques photos. La pompe à eau nous a lâchées, on peste un peu et on cherche un camping dans le centre de la Norvège.

Notre choix repose uniquement sur les prévisions météo des prochains jours (et sur la perspective de voir des boeufs musqués à défaut de baleines).

On finit par s'arrêter à Oppdal dans le Trøndelag. On tente de bidouiller un peu la pompe et la cuve d'eau propre et - miracle ! - il ne s'agit que d'un tuyau mal monté lors du changement de pompe avant notre départ. On a de l'eau, pas trop de mauvais temps. Demain, petite rando pour se remettre des 11h et 700 km dans la journée.

16
16
Publié le 13 août 2022

Aujourd'hui, journée tranquille comme je suis un peu malade : petite randonnée (600m de dénivelé positif quand même...) jusqu'à un cirque adorable et grosse sieste/lecture et surtout : douche et shampoing au camping.

17
17
Publié le 13 août 2022

On met du temps à se préparer pour quitter le camping mais nous en profitons pour vidanger et remplir l'eau du fourgon. Nous partons vers 11h30 en direction de Grønbakken pour parcourir un bout de la « Musk Ox Trail », le sentier sur lequel on a le plus de chance de voir des boeufs musqués. Malheureusement, probablement en raison de l'heure tardive et du fait qu'on n'avance pas beaucoup car j'ai du mal à respirer, nous ne voyons aucun animal.

Nous partons ensuite en direction du parc national du Romdane et nous trouvons un endroit très calme près d'une rivière où nous passons la nuit complètement seules si l'on excepte les très très nombreux moustiques qui parviennent à se frayer un chemin vers l'intérieur du fourgon : un mystère qu'il nous faudra élucider...