Par Joker
Voyage en famille de Paris (enfin presque) à Londres en vélo par la voie officielle de l'Avenue Verte créée en 2014 à l'occasion des Jeux Olympiques de Londres
Juillet 2017
11 jours
Partager ce carnet de voyage

A tous ceux qui comme nous, veulent faire l'Avenue Verte Paris - Londres en vélo, voici le récit de notre expérience réalisée en Juillet 2017. L'idée a germé voilà quelques années, du fait que nous habitons très près de son passage, nous nous y sommes intéressé, et cette année, nous avons décidé de le faire. On part en famille, à 5, deux couples et notre ado de 16 ans, on envisage l'hébergement en camping, en faisant des étapes d'environ 50 kilomètres par jour. On trace le parcours en parallèle du site www.avenuevertelondonparis.com avec le site www.calculitineraires.fr et on localise nos points de chute pour les nuits. Une journée de repos à Brighton (mi-route) en AirBnB nous permettra de nous reposer, faire les lessives nécessaires et visiter cette ville. Il faut ensuite se renseigner sur la traversée Dieppe - NewHaven ainsi que le retour en Eurostar avec nos vélos. On fait le point sur notre matériel ainsi que sur ce qui nous manque, il faut viser petit et léger. Pas facile de budgeter l’aventure. Sur le site officiel de l’avenue verte, il manque beaucoup d’infos d’hébergements et il nous semble plus commercial qu’autre chose. On cherche des forums ou blogs de personnes ayant déjà fait le parcours, mais pas grande information, c’est la raison pour laquelle on crée ce blog pour donner des tuyaux, des conseils, nos avis. Pour tout ce qui est visite touristique, chacun ayant ses propres centres d'intérêt, nous vous laissons vous reporter au divers guides existants.

Ayant déterminé notre date de départ, on peut se projeter sur le parcours. Les priorités : réservation du ferry Dieppe - NewHaven, la réservation du AirBnB de Brighton et le retour en Eurostar.

La compagnie qui gère la traversée est la DFDS, basée en Angleterre et la réservation se fait via le site www.dfdsseaways.fr, mais pas trop d’information pour ce qui concerne les vélos, il est donc préférable d'appeler au 0800 650 100 pour faire les réservations. Il y a trois traversées par jour et en cas de forte affluence, il vaut mieux réserver à l’avance, sous peine de voir son vélo arriver dans l’un des bateaux suivant. Il nous en a coûté 35€ plein tarif (par passager + vélo) et 28€ pour les mineurs et plus de 60 ans. On récupère les billets électroniques par mail. Pour le AirBnB, juste avoir un local ou un endroit pour entreposer les vélos sans risque. La réservation Eurostar pour les vélos se fait par téléphone +44 344 822 5 822 (à Londres), il faut réserver d’abord ses billets passager via le site www.eurostar.com pour avoir un numéro de train avant de faire sa réservation pour l’accompagnement vélo. Le coût du billet passager est de 64€ par personne. On nous informe que les nouvelles rames Eurostar ne peuvent prendre que 2 vélos par voyage, mais qu’il est possible d’amener ses vélos à la Gare londonienne de St Pancras plusieurs jours à l’avance, qu’ils seront expédiés dès que possible et stockés gratuitement ensuite à la Gare du Nord pendant deux semaines. Le coût de transport du vélo est de 30£ par vélo. Nous choisirons cette option puisque nous envisageons de rester plusieurs jours à Londres afin de faire du tourisme. Une fois la réservation faite, envoi des billets électroniques + plan d’accès pour St Pancras et Gare du Nord pour la dépose et la récupération des vélos.

L' essentiel ; les vélos : 2 d’entre nous possèdent des vélos achetés à Carrefour, ils ont l’inconvénient d’être assez lourds, gros pneus, mais heureusement 3 x 7 vitesses. Il y a un Rockrider Décathlon ancienne génération, freins à patins, un peu lourd également mais équipé pneu route pour plus de confort, 3 x 8 vitesses, puis 2 RiverSide 900 de Décathlon dernière génération, très légers, freins disques, 1 x 10 vitesses, roues de 28 pouces renforcées anti crevaison. On a équipé tous nos vélos de porte bagage et sacoches, ainsi que de paniers ou sacoches guidon. On a commandé pour un des vélos une remorque sur le site www.vidaxl.fr. Un minimum kit de réparation, des chambres à air, casque, éclairage, gants etc pour la sécurité. Pour le camping, tente igloo, matelas et duvet le plus compact et léger possible. La popote, les réchauds et pour l’habillement, sous vêtements renforcés Décathlon, T-shirt confort Décathlon et un peu de change pour les soirées. (Sans oublier l’adaptateur pour les prises électriques anglaises, que vous pouvez trouver sur le ferry a très bon prix, 5£ environ).

Prêts pour le départ nos vélos chargés  
J1

Et voilà, çà commence, vous allez me dire, Champagne sur Oise, c’est pas Paris, et Verneuil en Halatte n’est pas sur l’Avenue Verte. Petite explication : Nous habitons Champagne sur Oise, rive droite de l’Oise et l’Avenue Verte passe en face, sur la rive gauche, donc nous décidons de partir de là, ensuite, nous avions décidé de faire halte à Pont Ste Maxence mais après bien des recherches pour trouver un hébergement, le seul camping du coin est carrément déconseillé. Deux alternatives, un camping à Angicourt, mais il se situe en haut d’une colline par un accès assez difficile, l’autre camping à Verneuil-en-Halatte qui sera notre choix car il ne nous détourne pas trop de l’Avenue Verte.

Pour avoir déjà fait des randonnées autour de chez nous, même si nous démarrons de Champagne, nous connaissons le parcours depuis Auvers-sur-Oise. Pas de difficultés particulière sur cette portion, juste un obstacle assez gênant (barrières en quinconce) pour ceux qui ont une remorque entre Valmondois et Parmain. Revêtement correct alliant piste cyclable et voies partagées. Seul point noir, la traversée de l’Isle Adam par le chemin de halage, déviation due à la construction du Port de plaisance, installation de deux portiques infranchissables avec une remorque et difficile avec des sacoches, aucun entretien de la végétation de part et d’autre du chemin !!! C'est la jungle, Attention aux orties et aux ronces, L’Isle Adam a les moyens de construire un port de plaisance d'un coût de 30 M € mais pas d’entretenir ses chemins de randonnées, c’est dommage.


2 passages identiques à l'Isle Adam, difficiles avec remorque ou grosses sacoches ... 

La section Beaumont sur Oise / Royaumont alterne entre chemin, piste cyclable et route partagée assez agréable, pas de difficulté. Le chemin juste après Beaumont est assez moyen mais relativement court, attention aux crevaisons en passant sous le pont à la fin de ce chemin, cet endroit est une décharge sauvage et il y a beaucoup de verre cassé. Entre l’Abbaye de Royaumont et Gouvieux, route partagée et chemin très agréable. Attention à la circulation dans la traversée de Gouvieux et belle côte à la sortie. Entre Gouvieux et Chantilly, piste cyclable protégée et bon revêtement. Arrivés au niveau de la gare de Chantilly, quand on a traversé la N16, absence de signalétique pendant toute la traversée de Chantilly (c'est la volonté politique de la ville de Mr Éric Woerth par crainte de dénaturer l'image de la ville...), bien prendre le petit chemin à droite de la route qui va vers le château, le long des pistes d’entraînement de l’hippodrome. Attention en arrivant en face du château, route avec de très gros pavés. Entre Chantilly et Senlis, chemin de forêt et routes partagées agréables. Petite astuce, après avoir longé la réserve des animaux sauvages (sur votre droite), à la fourche prendre à gauche plutôt qu’à droite, en arrivant au bout du chemin, prendre en face en traversant la résidence pavillonnaire et à l’intersection, prendre en face (allée d'Ormes) plutôt que l’Avenue Verte à gauche, vous serez sur un chemin agréable au lieu d’une route partagée sans intérêt et passagère, puis traversez les clubs hippiques et au cimetière d'Avilly-St-Leonard prenez à gauche pour retrouver l’Avenue Verte à l’église.


Traversée de Chantilly prêt de la gare et l'entrée dans Senlis 

Senlis est une très belle ville mais a l'inconvénient d’être située sur une hauteur (donc côtes) et ses rues à gros pavés peuvent présenter de légères difficultés. Comme nous avons décidé de camper à Verneuil en Halatte, nous nous séparons ici de l’Avenue Verte officielle et prenons par le rue du Moulin du Gué de Pont puis rue du Tombray puis diverses routes forestières. Nous traversons malgré tout la forêt d’Halatte de Senlis à Verneuil. Juste un chemin un peu caillouteux à la sortie de Senlis et le tunnel escarpé pour passer sous la D.200 peuvent représenter une gêne, mais pour le reste, pour être passés précédemment par la voie officielle, cet itinéraire est plus sympa, moins dangereux et moins fatiguant. Nous évitons ainsi la sortie de Senlis en route partagée sur la D.932A très dangereuse, les montagnes russes de la forêt d’Halatte très fatiguantes, la descente vers Pontpoint et la route partagée jusqu’à Pont Sainte Maxence très passagère. Le camping « la sapinière » de Verneuil en Halatte est situé rue de l'Égalité (petite montée pour y accéder). L’accueil est très sympathique, l’emplacement pour les tentes est vaste, propre et calme, équipé de sanitaires tout neufs à proximité et possibilité d’avoir l’électricité. (coût : 23€ pour 5 personnes, 3 tentes avec électricité).


Senlis et ses pavés et le chemin vers la forêt d'Halatte  
La traversée de la forêt d'Halatte entre Senlis et Verneuil

Camping La Sapinière : 03.44.25.17.23 - www.campinglasapiniere.fr

J2

À Verneuil-en-Halatte, il existe une passerelle qui traverse l’Oise et qui permet de prendre le chemin de halage sur la rive droite. Si vous souhaitez récupérer la Voie Verte à Pont-Ste-Maxence, ce chemin de halage va jusque là bas, alternance de chemin et route qui dessert la zone industrielle en bord de l’Oise peu fréquentée. Juste un petit chemin sur 200 mètres un peu terreux doit se négocier avec prudence en raison d'ornières. Pour notre part, vu la longueur de l’étape, nous avons coupé à Rieux pour récupérer l’Avenue Verte à Sacy-le-Grand ce qui a raccourci l’étape de 8 km. Dommage pour l'Abbaye du Moncel et Pont-Ste-Maxence qui est une ville assez jolie.

Nous avons donc tourné au passage à niveau de Rieux, et juste après, sur la droite, il y a un passage sous terrain qui permet de traverser la D.200 en tout sécurité, prendre ensuite la direction de Cinqueux par la D.75. Prendre ensuite la D.29 direction Pont-Ste-Maxence puis à gauche la D.75 à nouveau vers Sacy-le-Grand où l’on retrouve l’Avenue Verte. De Sacy-le-Grand à Catenoy, route partagée assez passagère. De Catenoy à Breuil-le-Vert, route partagée peu fréquentée, petits reliefs mais bon revêtement. À Breuil-le-Vert, au bout de la rue du moulin, l'Avenue Verte part sur la droite, mais cette portion jusqu'au centre de Clermont n'offre aucun intérêt et est assez difficile avec un relief accidenté, nous avons donc continué tout droit (rue de Grand Air), petite montée jusqu'au rond point et ensuite à droite vers Clermont (route de Paris) où l'on récupère l'Avenue Verte.


Traversées de Cinqueux et de Nointel 

Accueil très sympathique à l'Office de Tourisme de Clermont

En sortant de Clermont, ne pas louper la rue de Fay qui est assez mal signalée, puis petite difficulté dans la montée de Agnetz jusqu'à l'église. Après Gicourt, on retrouve une belle piste cyclable, bon revêtement, à travers la forêt de Hez jusqu'à La Neuville-en-Hez. Traversée de La Neuville-en-Hez assez délicate sur la partie D.931 avec un fort traffic, heureusement, portion courte après laquelle on retrouve une superbe piste cyclable tracée sur l'ancienne voie de chemin de fer jusqu'à Bresles. Pause possible à Bresles au camping de la Trye. Pour notre part, nous poursuivons jusqu'à Beauvais chez des amis qui ont un grand terrain, de quoi piquer nos tentes. De Bresles à Beauvais, bonnes pistes cyclables avec quelques petites montées mais un bon revêtement. Traversée de Beauvais avec plusieurs alternatives puisque de nombreuses pistes cyclables y sont aménagées.


Entrée de la Neuville-en-Hez - Traversée de Therdonne et arrivée vers Beauvais
J3

Deux profils très différents pour cette étape. Entre Beauvais et Gournay-en-Bray, l'aménagement de l'ancienne voie ferrée en piste cyclable est récent, donc un enrobé très lisse et roulant et qui dit voie ferrée, dit relativement plat. C'est un vrai plaisir que de rouler sur cette portion. Il y a beaucoup d'aménagements qui ont été installés pour pique-niquer et la quasi totalité du tracé est bordé d'arbre, donc à l'ombre.

Tracé très agréable entre Beauvais et Gournay-en-Bray 

C'est après Gournay-en-Bray que ça se complique. Il y a un projet d'aménagement de piste cyclable par la vallée voisine, mais en attendant, il faut traverser les collines du Pays de Bray. Essentiellement en routes partagées, heureusement pas trop passagères car il est fréquent de mettre le pied à terre pour pousser le vélo. On apprécie les descentes dans cette portion assez éprouvante.


Traversée et sortie de Gournay-en-Bray 


On attaque les collines du Pays de Bray avec des noms de routes qui ne rassurent pas...

Autant la partie avant Gournay-en-Bray est agréable et facile, autant la seconde partie est difficile et l'on s'est rendu compte que l'étape était peut être un peu trop longue (la plus longue de notre périple), il y a des possibilités d'hébergement autour de Gournay-en-Bray qui auraient raccourci la portion fatiguante.

On passera la nuit au Camping municipal La Minière de Forges-les-Eaux. Très bon accueil dans ce camping qui a coûté 35€ pour 5 personnes, 3 tentes avec électricité. Forges-les-Eaux est une ville dans laquelle on trouve de nombreux commerces et le marché du jjeudi matin propose des produits locaux délicieux.

Camping La Minière : 02.35.90.53.91 - www.campingforges.com

J4

Si il y avait un classement dans les étapes, celle ci serait dans le top 3 des plus cool et sympas. Quasiment tout en piste cyclable sur l'ancien tracé de la voie de chemin de fer donc sans grosses montées, un enrobé très lisse et roulant, quelques racines sous bitume désagréables après Neufchâtel-en-Bray. On croise pas mal de monde sur cette portion. Des espaces sont aménagés pour pique niquer, faire des haltes, et même un lieu pour bivouaquer à Isembertheville (juste après Mesnières) avec toilettes et c'est gratuit ! Cet espace n'est même pas signalé dans le guide, trop nul ce guide commercial.

Voie royale vers Dieppe avec de nombreux aménagements 

C'est donc du vrai bonheur après la seconde partie difficile de la veille et on voudrait que toute l'Avenue Verte soit comme cette portion. Les villages traversés sont accueillants et on y trouve de quoi faire du ravitaillement.

Nous avons décidé de nous arrêter au Camping Municipal des 2 Rivières à Martigny qui se trouve en bordure de l’Avenue Verte. Pour y accéder, il faut traverser le centre de loisirs, passer le petit pont et passer le portail qui semble être fermé. Très bon accueil dans ce camping très propre, bien entretenu et calme.

Avenue Verte empruntant l'ancienne voie ferrée


Camping Municipal des 2 rivières : 02.35.85.60.82 - www.camping-2-rivieres.com

J5

Lever de bonne heure ce matin car nous avons choisi de prendre le Ferry de 12h00 et il faut se présenter 2h00 avant. Nous avons 10 km à faire entre Martigny et le port. La piste cyclable s’arrête à Martigny, route partagée ensuite jusqu’au ferry pour traverser Dieppe. Circulation dense sur certaines portions. Un des vélos (Carrefour) avait un problème de selle et nous souhaitions la changer avant de quitter la France, sauf que les commerces n’ouvrent pas avant 9h30 voir 10h00. Par chance, nous sommes passés devant un atelier de réparation de cycles (ACREPT - 27, rue de Stalingrad À Dieppe) où nous avons demandé de l’aide. C’est un atelier géré par une association qui fait aussi de la location de vélos, ils ont toutes les pièces que vous ne trouverez nulle part ailleurs et il est important de signaler leur présence (pas référencé dans le guide) car, en plus d’être super accueillants, réactifs, ouverts de bonne heure, d’avoir tout le nécessaire pour réparer, même des modèles très très anciens, ils réparent pour quasiment rien, alors n’hésitez à aller les voir si vous avez un souci avec votre vélo, et à leur laisser un généreux pourboire pour leur association d'insertion.

En route vers Dieppe sur route partagée et l'atelier de l'ACREPT 

Après avoir changé la selle et réglé le pédalier de l’autre vélo Carrefour, nous nous sommes présentés à l’embarquement pour le bateau. En fait, 2h00 avant, c’est large, très bon accueil de la part des hôtesses de la DFDS qui nous explique que les vélos et 2 roues motorisés étaient embarqués en dernier, et etaient également débarqués en dernier à l’arrivée, donc pas d’inquiétude. Les vélos sont stockés et attachés dans le pont inférieur. Le personnel à bord est très accueillant également et la traversée de 4 heures permet de se reposer et profiter pleinement des grands salons luxueux du bateau ou du pont si le temps le permet.

Les velos sont prêts pour la traversée - les salons confortables du ferry - l'attente pour débarquer 
On foule enfin le sol Britannique - Attention au sens de circulation - La très rude Gibbon Road 

Bon à savoir : pas de supplément pour les remorques dans le ferry et les sacoches peuvent rester sur les velos.


Arrivés à NewHaven, effectivement, nous attendons que les camions et voitures sortent du ferry pour pouvoir fouler le sol britannique. La première difficulté, c’est de prendre l’automatisme de rouler à gauche et priorité à droite dans les ronds point. La signalétique en Grande Bretagne est différente de la France, on ne retrouve plus nos panneaux Avenue Verte London Paris avec le petit logo, sur fond blanc mais des panneaux numérotés rouge sur fond bleu. Le logo Avenue Verte apparaît en tout petit sur le côté. À NewHaven, vous avez la possibilité de poursuivre votre route vers Londres ou de faire le détour jusqu’à Brighton, ville balnéaire du sud de l’Angleterre, qui se trouve à environ 20 km. Nous avons choisi cette option en suivant le tracé officiel mais la portion NewHaven / PeaceHaven est très difficile, il faut d’abord monter une côte interminable (Gibbon Road) pour se retrouver sur un chemin caillouteux très accidenté (The Hwy), une vraie galère. Nous vous conseillons de prendre plutôt la route A259 (Brighton Road) qui dispose d’une belle piste cyclable en partie protégée, et la pente est beaucoup, beaucoup moins raide, pour retrouver l'Avenue Verte à PeaceHaven, dont on traverse les zones résidentielles.

Le fameux chemin de The Hwy à éviter absolument


La descente vers le bord de mer est assez pentue, vous avez la possibilité de passer par le tunnel qui passe sous l'A259 (surtout au retour pour la montée). Arrivé au pied des falaises, c’est du pur bonheur, la zone cyclable partagée avec les piétons est agréable et le point de vue est magnifique, entre les falaises et la mer.


Passage à PeaceHaven 

En arrivant sur Brighton, il peut y avoir foule, et malgré les zones bien définies Piéton/Cycle la sonnette est indispensable. Ça vaut quand même le détour de faire le crochet par Brighton parce que c’est une ville qui bouge bien, très vivante, avec un front de mer magnifique et c’est un avant goût de Londres surtout dans le quartier de North Laine.

Entre les falaises et la mer - arrivée à Brighton 
J6


Pour rejoindre Polegate, nous devons repasser par NewHaven et c’est vraiment un grand plaisir que de longer ce front de mer au pied des falaises. Pour rejoindre la partie en piste cyclable qui longe l'A259, nous passons par le tunnel moins éprouvant. Nous poursuivons en longeant cette A259 et empruntons la piste cyclable pour redescendre vers NewHaven afin d'éviter le chemin caillouteux, c’est comme ça que nous nous sommes aperçus qu’il valait mieux passer par là à l’aller comme au retour pour éviter ce chemin et la grande montée à la sortie de NewHaven dans le sens aller.

L'option A259 est à privilégier dans les deux sens pour la liaison NewHaven / PeaceHaven


Traversée de NewHaven assez délicate, pas mal de circulation, avant de rejoindre la piste cyclable protégée à la sortie de la ville. Piste qui nous mène jusqu’à Seaford où nous suivons le front de mer. Nous repiquons vers les terres à la sortie de Seaford, petite montée et route partagée sur l'A259 assez fréquentée puis Litlington Rd très agréable pour suivre la vallée. Alternance de routes partagées plus ou moins passagères mais franchement, une des étapes les plus agréables depuis notre départ avec la diversité des paysages et villages traversés. Attention tout de même au fléchage parfois peu visible surtout en approchant de Polegate, dans le chemin qui traverse la forêt. On contourne Polegate par l’Est pour aller récupérer le Cuckoo Trail au Nord de la ville. Cette piste cyclable qui emprunte l’ancienne voie de chemin de fer ne vaut pas celles que nous avons faites en France, entre Beauvais et Gournay-en-Bray ou après Forges-les-Eaux. Le revêtement est moyen et cette piste est empruntée par les chevaux donc parfois un peu défoncée. Notre point de chute pour la nuit est un camping à la ferme (Peel House Camping Site) à quelques kilomètres au nord de Polegate. Très bon accueil dans ce camping (10 £ par personne, sans électricité), sanitaires propres, et vaste emplacement au calme.

Litlington Road  -  la vallée  -  l'entrée dans Alfriston
Chemin agréable avant d'atteindre Polegate et le début de la Cuckoo Trail 

Astuce : petit snack sympa , tenu par une famille italienne, très abordable à Seaford, le Salts Cafe, face au terrain de Cricket

Camping : Peel House farm caravan and camping park - julieaan.forster@peelhousefarm.co.uk - fixe : 01323 845629 / mobile : 07905005328

 La signalisation Anglaise de l'Avenue Verte - Camping de Peel House Farm 

Pour faciliter le repérage de direction jusqu'à Londres, aidez vous des stickers (flèches rouges) sur les poteaux, posés par un club de cyclotourisme italien, la direction de la flèche vous indique la direction à suivre.

Ces flèches rouges vous seront d'une grande utilité et toujours fiables
J7

Les jours passent mais ne se ressemblent pas, en fait la fameuse Cuckoo Trail n’est non seulement pas si formidable que ça, mais en plus, elle monte, elle monte ... jusqu'à Heathfield. Une fois arrivés là bas, vous allez entamer une périlleuse descente jusqu'à la jonction avec la Newick Ln, gros cailloux, très étroite et digne d’un parcours de VTT !!! Heureusement, ça descend et pour y avoir croisé un groupe d’anglais, à pied, poussant leur vélo chargé, dans leur ascension, on pouvait lire sur leur visage toute la fatigue et la douleur qu’ils éprouvaient, à se demander parfois si on est bien sur l’Avenue Verte officielle. Vous allez découvrir la beauté de la campagne anglaise mais aussi la joie des divers revêtements, alternant route, piste et chemin.

Le Cuckoo Trail jusqu'à Heathfield - Mayfield
L' Avenue Verte..., très verte  ... 


Après ce passage très délicat, route partagée jusqu’à Groombridge avec ses lots de montagnes russes, notamment la montée vers Rotherfield. Attention, traversée très dangereuse de la A267 à Mayfield. Nous quittons l’ Avenue Verte à Groombridge pour rejoindre notre camping à Ashurst, dans le Kent, nous offrant encore quelques belles montées.

La rude montée vers Rotherfield et ses routes partagées  

À l’unanimité, nous avons classé cette étape comme la plus difficile depuis notre départ. Et pour ne rien arranger, nous sommes tombés sur un camping à la ferme à éviter: on nous a placés en bord de la A264 très passagère et bruyante, à côté de la fosse sceptique très odorante, et à la facturation très onéreuse : 10£ par personne pour cette prestation sèche, sans électricité. De plus, ce camping est dans l’alignement des pistes de l’aéroport de Gatwick, ce qui n’arrange rien, les seules belles choses que l’on peut voir dans ce camping, c’est le manoir du propriétaire et son beau cabriolet allemand dans la cour… Lorsque nous avons emprunté la A264 pour rejoindre le Manor Court Farm, nous sommes passés devant un autre camping qui n’était pas répertorié sur internet lors de nos recherches. Nous nous sommes aperçus qu’il existe de nombreux autres hébergements possibles qu’il est difficile de trouver sur Internet et encore moins sur le guide officiel de l’Avenue Verte. Il vaut de chercher via le site des communes traversées pour trouver des lieux d’hébergement en Angleterre.

Camping à éviter : Le Manor Court Farm

J8

L’ avantage d’être montés jusqu’à notre campement, c’est que ce matin, nous avons une belle descente pour commencer, rejoindre Groombridge et reprendre l’Avenue Verte et notamment la Forest Way qui est plus agréable que la fameuse Cuckoo Trail, parfois un peu de gravier mais en règle générale un bon revêtement assez rapide avec quelques traversées de jolis villages tel que Forest Row où nous avons mangé notre meilleur fish & chips (Dens Fish Bar, sur Hartfield Road). Cette Forest Way nous amène jusqu’à Crawley mais nous avons trouvé un hébergement originale pour cette nuit. Nous avions tout d’abord suivi le guide officiel de l’Avenue Verte en visant le camping de Gatwick près des pistes de l'aéroport, mais curieusement, autant les vélos sont les bienvenue mais pas les tentes ! On ne comprend pas tout dans ce guide ….

La superbe Forest Way et le délicieux Fisher & Chips de Forest Row 


Dans nos recherches, nous avions vu qu’il existait des camps de scout mais qui semblaient à accès privé (après renseignement, ils acceptaient de nous recevoir pour 25£ pour notre groupe de 5, coordonnées : stanfordscoutcampsite@gmail.com) et il existe également une Abbaye (Worth Abbey) à côté de Turners Hill sur la B.2110. et à tout hasard nous nous sommes renseignés auprès de cette abbaye pour savoir s'ils n’avaient pas un endroit pour piquer nos tentes pour la nuit et qu’elle ne fût pas notre surprise d’avoir comme réponse, un hébergement en dortoir avec toutes les commodités, sanitaires, douches, barbecue, cuisine et vaisselles à disposition pour la modique somme de 7£ par personne. Nous pensions prendre les chemins forestiers pour rejoindre l’abbaye, mais ils ne sont accessibles qu’aux piétons, il faut donc prendre la Turners Hill road jusqu’à Turners Hill puis la B2110 Paddockhurst Rd jusqu’à Worth Abbey. Nous avons regretté après coup de ne pas avoir cherché d’autres hébergements de ce type car il doit y en avoir et cet endroit quoique un peu rustique était magnifique, offrant une prairie très calme et une vue imprenable au fin fond de la forêt de Paddockhurst.

Le détour par Turners Hill pour rejoindre notre point de chute pour la nuit en dortoir en bordure de la forêt.

Worth Abbey : kdoran@worth.org.uk - tel : +44 1342 710318 (réserver à l'avance)

J9

Nous avons rejoint l ‘Avenue Verte à l’entrée de Crawley en passant par la B2110 Paddockhurst Rd puis la B2036 Balcombe Rd. Nous avons raccourci cette étape pour deux raisons, d’une part pour une raison de camping disponible entre Crawley et Londres car sinon l’étape risquait d’être trop longue, et d’autre part, nous savons. d’après la carte, les forums et les renseignements pris, que la plus grosse difficulté avant d’arriver à Londres se situe dans la montée vers Chaldon.

À l’entrée de Crawley, il y a deux alternatives de parcours, suivre la route 20 ou la route 21 (piste cyclable du réseau anglais fond bleu); notre groupe se sépare pour comparer les deux portions. En fait, il n’y a pas de difficulté particulière pour l’une ou l’autre , peut être une un peu plus courte, mais c’est tout. Alternance de routes partagées, pistes cyclables, zones commerciales, industrielles et résidentielles.

Traversée de Crawley 
Passage au bout des pistes de Gatwick Airport, on n'a jamais été aussi près du but
Harley - Le calme avant la tempête 

On se retrouve au bout des pistes de l’aéroport de Gatwick juste sous le passage des avions qui atterrissent et c’est très impressionnant. Belles pistes cyclables jusqu’au passage au dessus de l’autoroute M25 et M23, et c’est après ce pont que commence l’ascension vers Chaldon, Hilltop Ln, environ 100 m de dénivelé où il est impossible de monter sans poser le pied à terre quand on est chargé. Attention au traffic sur cette route partagée, étroite et très ombragée par la végétation. Le guide officiel fait référence à une étape intermédiaire …, j’imagine mal monter cette côte tractant une remorque avec 2 enfants comme on peut en rencontrer.

Passage au dessus de la M23 et M25 avant la terrible côte de Chaldon 

Passée cette grosse difficulté, nous avons quitté l’Avenue Verte à Chaldon pour rejoindre le camping Caravan and Motorhome Club - Alderstead Heath par la B2031 Dean Ln. Curieusement, nous avons eu un mal fou à réserver notre emplacement dans ce superbe camping qui ne manque pourtant pas de place. Coût du camping : 47,10 £ pour notre groupe de 5, 3 tentes sans électricité.

Camping de Alderstead Heath : +44 01737 644629 - aldersteadhearh@camc.com

J10

En quittant le camping de Alderstead Heath on rejoint l’Avenue Verte à Chaldon. Avant d’entrer dans la zone urbaine de la capitale britannique, nous traversons de bien beaux paysages, en voies partagées, pistes cyclables, parc sans difficulté particulière. Ne soyez pas étonné de voir une fameuse cabine téléphonique rouge au milieu d’un champ de lavande, non non, pas d’hallucination.

De la lavande ici ? Oui, Londres est en vue 


L’ entrée dans la zone urbaine de Londres doit se faire avec prudence. Nous quittons l’Avenue Verte au niveau de Wallington pour rejoindre notre hébergement londonien situé dans le quartier de Lewisham.

Arrivée à Londres à travers les parcs


Nous repartirons de notre villégiature en vélo pour nous rendre à la Gare de St Pancras en empruntant la piste cyclable N°21 et en passant par London Bridge. Les couloirs de bus sont autorisés aux vélos, ce qui permet d’être en sécurité face à la circulation dense du centre de Londres en dehors des pistes cyclables.

Westminster, Tower Bridge et la Gare de St Pancras 


L’ accès à Eurodispash (dépose des vélos) se fait à l’arrière de la Gare de St Pancras. Il y a la possibilité également de déposer un sac en soute le jour même de votre retour sur Paris (35 kg maxi) pour 20 £, ce qui permet d’alléger les bagages cabines limités à 85 cm, et de ramener tous les objets interdits au passage en douane (couteau de camping etc …)

Polegate

Pour savoir ce que vous pouvez prendre en bagages cabine et en soute : voir sur le site www.eurostar.com rubrique "Bagages".

J11

Pour être sûrs de récupérer nos vélos à Paris dès notre retour, nous les avions déposés quelques jours avant notre départ. Nous avons juste fait enregistrer un gros sac en soute pour nous alléger.

L’ ouverture du passage en douane se fait environ 1h1/2 avant le départ du train. 10 jours pour venir jusqu’à Londres en vélo, 2h20 pour retourner à Paris, aucune comparaison, ce n’est pas le même plaisir. Arrivés à Paris Gare du Nord, la récupération des vélos et des bagages accompagnés s’est effectuée sans problème et nous étions tous heureux de pouvoir dire : « We did it !!! »

Plus difficile que sur le papier, nous avons quand même réussi à rallier Paris à Londres uniquement à la force de nos mollets. Malgré une bonne préparation nous avons été surpris de la difficulté de l'épreuve, il est impératif d'avoir une bonne condition physique et d'être exigeant sur la qualité du matériel utilisé. Nous n'avons rencontré aucun problème avec le matériel de Décathlon. Si vous utilisez une remorque, soyez vigilant, sur certaines portions vous car rencontrerez des difficultés de passages d'obstacles (surtout les remorques à 2 roues). Si vous voyagez avec des enfants en dessous de 12 ans, sur certaines étapes, vous risquez de les voir souffrir.

Nous n'avons pas eu la possibilité de faire autant de visites que nous avions prévu , car la fatigue et quelquefois le ras le bol se sont invités dans notre périple. Des étapes plus courtes nous auraient sans doute permis de faire davantage de haltes... Mais nous avons pris beaucoup de plaisir à traverser de très jolis espaces sur nos vélos, et nous avons découvert des paysages variés et riches de petits détails surprenants. Et pour finir notre voyage, nous avons pleinement profité d'une semaine à Londres !

Concernant les finances, voici un récapitulatif des dépenses par personne, sachant que nous étions 5. Nous avons pu bénéficier de tarifs "famille" dans certains campings, il y avait une mineure et une personne de plus de 60 ans qui pouvaient bénéficier de tarifs réduits. Les chiffres ci-dessous sont donc des moyennes, par personne, et prennent en compte ces indicateurs.

Camping Verneuil-en-Halatte : 4,60€ - Camping Forges-les-Eaux : 7,00 € - Camping Martigny (Dieppe) : 6,60 € - Ferry traversée Dieppe / Newhaven : 32,20 € - Camping Polegate : 10£ (11, 52€) - Camping Arhurst : 10£ (11,52€) - Worth Abbey : 7£ (8,06€) - Camping Alderstead Chaldon : 9,42£ (10,85€) - Eurostar (passager) : 64,00€ - Eurostar (vélo) : 30£ (34,57€) - bagage en soute : 4£ (4,61€) soit un sous total A de : 195,53 €

Si on rajoute le AirBnB de Brighton : 33,00 € les 2 nuits par personne - le AirBnB de Londres : 201,00 € pour 7 nuits par personne et la carte de transport Oyster Card Londres pour 7 jours et 2 zones : 38,00 £ (43,79€) soit un sous total B de 277,79€.

Sous total A + Sous total B = 473,32 € par personne pour 3 semaines.

Là c'est si vous jeûnez..... et si vous ne faites aucune visite payante !!!


Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les envoyer via les commentaires, nous essayerons d'y répondre.