2 semaines en stop à la découverte du sultanat d’Oman. Bilan (Itinéraire & Budget) en dernière étape.
Novembre 2018
20 jours
Partager ce carnet de voyage
1

J’ai traversé la frontière à pied sans problème depuis Fujeirah aux Emirats Arabes Unis. Il faut juste s’arrêter payer un visa de tourisme valable 30 jours (20 Rial / 45€). Il n’y avait pas grand monde ça m’a pris 10 minutes. Une demi-heure au total pour passer d’un pays à l’autre. Je ne me suis pas fait renifler par des chiens comme j’avais lu sur des forums et on n’a pas non plus fouillé mon sac.

Juste en sortant de la frontière, je fais du stop, la première voiture s’arrête. Un monsieur Omanais qui me dépose dans le centre ville de Sohar. Alors que je cherche un endroit pour manger, un autre monsieur me demande ce que je cherche: une banque pour retirer de l’argent local pour commencer. Il m’invite à monter dans sa voiture et me conduit au distributeur le plus proche, puis m’emmène devant le resto indien que je cherchais. Il propose de repasser me chercher trois quart d’heure plus tard pour me faire découvrir la ville. Ça tombe bien, je n’ai pas beaucoup de temps pour visiter à pied car je veux être à Mascate pour 18h où Sami un couchsurfer m’attend. En voiture, je passe donc devant le château, longe le bord de mer puis mon chauffeur me dépose devant la grande mosquée où je fais une rapide visite. Je repars d’ici avec un taxi qui me prend en stop jusqu’au prochain village. Puis deux autres gars avec un enfant un peu plus loin en enfin un monsieur me dépose dans un centre commercial de la capitale où je retrouve Sami.

Quand il arrive, nous prenons un café au Starbucks, il m’annonce qu’il ne peut pas m’héberger contrairement à ce qui était prévu car il a de la famille chez lui. Mais il m’emmène au salon de beauté de sa soeur, un appartement à l’étage accueille 4 employées des Philippines et j’y ai une chambre pour les trois prochaines nuits.

Nous allons boire une bière sur la plage puis il me redépose à l’appart’.

2

Visite de Mascate avec Sami en commencant avec le souk Mutrah.

Quartier de Mutrah 
Mascate 
Palais Al Alam 
Coucher de soleil sur la plage de Mascate 
3

On continue de visiter Mascate avec la mosquée du Sultan Qaboos. (Ouverte aux touristes jusqu’à 11h)

mosquée du Sultan Qaboos 

Aprem sur la plage

4

Stop pour Bimmah Sinkhole. Une piscine naturelle située sur la route de Sur. Le site est bien aménagé (même un peu trop à mon goût) et propre.

Ensuite je repars en stop pour Wadi Shab. Le point de départ de la randonnée qui mène au coeur du canyon se fait de la rive opposée. Des bateaux proposent l’aller-retour pour 1 rial (2,33€). Mais on peut toujours tenter la nage. Je choisis cette seconde option qui me paraît plus aventureuse. En sous vêtements et avec mon sac waterproof je traverse la rivière. Il faut ensuite 40 minutes de marche pour arriver au premier bassin. Je suis accompagnée par Saif, un local qui me sert de guide. Il m’informe qu’il faut maintenant nager (et marcher dans l’eau) pendant une dizaine de minutes pour enfin découvrir le trésor que renferme cet endroit: une grotte accessible par une ouverture juste assez grande pour y passer la tête (toujours en nageant) où on y découvre une cascade 😍

Wadi Shab 
Saif and Snow, mes deux meilleurs amis à Wadi Shab 
5

Saif m’avait informé que pour voir les tortues, il faut y aller tôt le matin ou en soirée. Nous nous levons donc à 4h30 pour y être à l’aube. Nous avons la chance d’en voir une grosse sur la plage qui repart vers la mer après avoir pondu. Une bonne demi-heure plus tard, le temps du lever du jour, elle finit enfin par atteindre les premières vagues.

Nous retournons à Wadi Shab dans l’après-midi.

6

Journée dans le paradisiaque canyon Wadi Tiwi que je découvre toujours grâce à Saif et ses amis. Ils ont emmené une corde afin que nous puissions y descendre en rappel et admirer toute la beauté de ce lieu.

Saif, moi, Hamoud, Mahmoud, Salam et Banana (la copine Thaï d’Hamoud) 
7

Un ami de Saif me dépose à Sur, d’où je commence à faire du stop. Je tombe sur un couple de Suisse qui va à Wadi Bani Khalid, je décide d’aller avec eux.

Wadi Bani Khalid 

En début d’après-midi, je repars pour la côte Sud en direction de Salalah. Un monsieur me dépose à Duqm (où je passe la nuit), après un arrêt de quelques minutes près des dunes de sable.

sur la route de Duqm 
8

Dès 6h30, je suis sur la route et marche pour sortir de la ville. Il n’y a pas beaucoup de voitures mais des mecs dans un pick-up me font des signes du genre "Qu’est-ce que tu fous là toute seule à cette heure?". Ils sont déjà 3 mais se serrent pour me faire une petite place.

Ils ne parlent pas vraiment anglais mais vu qu’ils répetent "go camel", j’arrive à comprendre qu’ils vont dans le désert retrouver leurs chameaux. Ils me disent qu’ils en ont pour une heure et qu’ils me ramèneneront sur la route principale ensuite. J’accepte de les accompagner bien que j’aie un peu "peur" de ce qu’ils vont faire avec les chameaux. Nous arrivons au milieu du désert, l’un des gars ramène une bête (ce sont en fait tous des dromadaires 🐪). Un autre le monte et me propose d’essayer mais je me refuse à ce genre d’activité par respect des êtres vivants. Le plus dur pour moi est de les voir ensuite forcer l’animal à s’agenouiller à l’arrière du pick-up. J’ai l’impression qu’ils lui font mal et leur fait comprendre d’être plus délicat. Nous repartons donc sur la route avec un dromadaire en plus. Je comprends enfin que c’est une femelle qu’ils emmènent s’accoupler avec un mâle. Elle devrait retrouver son environnement plus tard. Du moins j’espère...

J’arrive à Taqqa dans la soirée après avoir partagé plusieurs voitures et fait quelques arrêts photos.

Je mange dans le centre ville, puis pars dormir sur la plage, où je me ferai chatouiller les pieds par des crabes plusieurs fois dans la nuit...

9
lever du jour sur la plage de Taqqa

Je me réveille dès l’aube et marche pour rejoindre Khor Rori, un site archéologique situé de l’autre côté d’un wadi. Encore une fois j’ai le choix: remonter jusqu’à la route où je le traverserai par un pont (mais ça me prendrait au moins deux heures), ou traverser à la nage (mais cette fois je dois emmener toutes mes affaires de l’autre côté). Je tente le raccourci par l’eau sans mon sac pour voir la profondeur. Heureusement ce n’est pas si profond, mais on s’enfonce facilement et il y a pas mal de courant. Je fais un second essai avec mon sac waterproof qui contient mes objets électroniques, un troisième avec le petit sac et enfin je réussi à traverser sans mouiller mon sac à dos. J’aurais mis presqu’une heure à faire ces allers-retours, mais c’était plutôt fun!!

Khor Rori 

La visite du site est rapide, je remonte vers la route principale et fait du stop pour Tawi Atyr. J’avais listé un sinkhole là-bas, que je me suis imaginée comme le Sinkhole de Bimmah (cf étape 4). En revanche là, c’est tout sauf amménagé, ça a même plutôt l’air à l’abandon. Une plateforme donne un point de vue qui n’est pas si exceptionnel. Je vois ensuite un chemin qui descend et l’empreinte. J’arrive presque au fond du trou, j’avais hâte d’y plonger mais ici il n’y a pas d’eau... Cet endroit est aussi appelé "le puit aux oiseaux", je comprends pourquoi en entendant tous ces sifflements qui m’entourent.

Le "puit aux oiseaux" - TAWI ATYR 

Je remonte et mange dans le village, puis on m’emmène dans le centre de Salalah où j’avais l’intention de louer un meublé pour 3 nuits pour me reposer un peu (vu sur booking à prix raisonnable). Mais après deux heures de recherche et même avec l’aide de quelques locaux, impossible de trouver l’adresse indiquée sur le site. Quand je vois un restaurant qui propose la wifi (plutôt rare ici) je m’y pose et fait une demande de couchsurfing. Mustafa un pakistanais me répond de suite et me dit qu’il passe me chercher dans une heure. Parfait!

10

Stop pour Muqsayl, à l’ouest de Salalah.

Falaises de Muqsayl 

Retour à Salalah, après-midi sur la plage.

La région de Salalah est surtout connue pour son climat complètement différent du reste du pays. Les mois d’été sont très touristiques du fait des moussons: la pluie rend les paysages très vert et les températures (28°C) y sont nettement plus supportables que dans la capitale par exemple où le mercure peut atteindre les 50°C. De ce fait, on y trouve des cultures différentes dont des bananiers et des cocotiers!

Eau de coco locale 
11

Visite de la mosquée de Salalah.

Mosquée du Sultan Qaabos 

Retour sur la plage dans la soirée pour admirer le coucher du soleil.

12

Mustafa me dépose à la sortie Nord de Salalah pour que je puisse y faire du stop facilement. J’espère arriver à Nizwa dans la soirée.

J’ai de la chance, malgré 3h de route avec un camion qui ne dépassait pas les 70km/h, mon dernier chauffeur, plus rapide m’aide en plus à retrouver Zacharya, mon couchsurfer à une station essence. Un russe et un philippin sont avec lui. Nous passons la soirée ensemble.

13

Nous nous levons de bonne heure car les gars ont prévu d’aller à Wadi Shab aujourd’hui et de passer la prochaine nuit dans le désert. Ils me proposent des les accompagner mais je préfère visiter les montagnes. Nous prenons le petit-déjeuner ensemble dans un restaurant près du château de Nizwa.

Quand il s’en vont, je pars visiter la ville mais n’entre pas dans le château car l’entrée est trop chère (5Rials).

Au moment où je fais une pause assise sur un banc, un monsieur vient vers moi et me donne un drapeau Omanais car c’est la fête nationale le 18. On commence à discuter, il s’appelle Akhmed, est guide touristique et me demande si je veux l’accompagner à Jabal Akhbar. Je lui fais savoir que je ne suis pas intéressée par les "tours", je n’ai pas d’argent pour ça. Il propose de m’y emmener gratuitement, mais je lui dis que je dois revenir ici dans la soirée car un nouveau couchsurfer m’attend. Il m’assure que ça ne prendra que quelques heures. Alors je l’accompagne. Il s’arrête à plusieurs reprises pour que j’en vois le plus possible.

Arrêt 1: quelques anciens villages abandonnés 
Arrêt 2: faraj (qui amème l’eau des montagnes vers les villages) 
Arrêt 3: Jabal Akhbar 
fossil trouvé sur les rochers 

Je redescends au village vers 18h pour retrouver Khalid, mon nouveau couchsurfer.

14

Aujourd’hui, jour du marché de bétail qui attire un monde fou tous les vendredis. On me conseille d’aller y faire un tour mais je refuse de voir des animaux utilisés de la sorte. J’apperçois de loin la foule mais continue mon chemin pour faire du stop pour Jabal Shams, plus haut sommet du pays avec ses 3009m. J’avance rapidement jusqu’au petit village d’Hamra. Là une voiture s’arrête et me propose de monter à bord, ils sont déjà 5 mais les "enfants" à l’arrière me font une place. Je m’assoie et m’apperçois qu’il y a un 6ème passager...un mouton! Ils me disent qu’ils viennent de l’acheter au marché. J’essaie de ne pas penser à ce qu’ils vont en faire et préfère me dire qu’il rejoindra un troupeau mais quand la voiture ralentit pour tourner vers les cabanes à doite et que je demande si c’est là qu’ils habitent, le chauffeur se tourne vers moi, met un doigt sous sa gorge et me dit: « no, cut, cut ». OMG, je leur demande de s’arrêter, et ouvre la porte encore en route pour descendre, je ne veux pas m’approcher de ces horreurs, qui sait ce qu’ils sont en train de faire en ce moment même! Je ne pensais pas l’heure de ce petit être innocent déjà venu 😢. Je pars en courant! Je ne peux rien faire pour le sauver... Je vois une voiture arriver et lui fais signe de s'arrêter, je veux partir au plus vite de cet endroit bien ça ne changera pas le sort de la pauvre bête.

Un jeune m’emmène jusqu’à atteindre le début d’un chemin accessible uniquement pour les 4x4. Puis un couple d’Allemands qui a loué une voiture adéquate me dépose au sommet.

Jabal Shams 

Je redescends avec des français qui me déposent au village d’Hamra. Je mange un peu puis repars pour Balha. Je me fais aborder par un groupe de français qui a reconnu mon drapeau breton. Ils sont originaires de là aussi, de la région nantaise comme moi! Ils partent vers le souk, moi vers le château où un touriste me demande des informations mais je n’en sais pas plus que lui. En fait il est turc et vient d’emménager ici pour le boulot. Nous découvrons l’extérieur du château ensemble car l’intérieur est fermé pour le moment.

Château de Balha 

Nous faisons la route ensemble jusqu’à un prochain château, celui de Jibreen, où nous visitons l’intérieur cette fois.

Château de Jibreen 

Puis nous nous dirigeons vers Nizwa. Nous dînons ensemble avant que Khalid passe me chercher après son boulot

15

J’avais prévu de finir par les montagnes et de retourner aux Émirats après mon tour d’Oman. Mais les locaux m’ont été d’une telle aide que je suis en avance sur mon parcours. Je décide de retrouver mes copains omanais de Shab après qu’ils me l’aient proposé car la copine Thaï d’Ahmoud est encore là et ont ont toujours la petite maison à Tiwi. Je passe donc 5 nuits de plus à Oman. Et 5 journées à nager et profiter des paysages sublimes de Wadi Shab et Wadi Tiwi.

Wadi Shab 
Wadi Tiwi 
16
mon itinéraire à Oman (100% autostop)

***MY BEST OF OMAN***

•Sohar

•Mascate

•Bimmah > sinkhole

•Wadi Shab 💕

•Wadi Tiwi 💕

•Turtle reserve

•Wadi Bani Khalid

•Duqm

•Khor Rori

•Tiwi Atyr > sinkhole

•Salalah

•Mughsayl

•Nizwa

•Jabal Akhdar 💕

•Jabal Shams 💕

•Bahla

• • •