Carnet de voyage

Malte

Durant mes 3 semaines en Sicile, j'ai décidé d'aller passer quelques jours sur cette petite île que je ne connaissais que de nom.
Mai 2017
6 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Voir Carnet de voyage SICILE

Aperçu du Maltais (aucune idée de ce que ça veut dire...)
Aperçu du Maltais (aucune idée de ce que ça veut dire...)

Le vol est rapide, de Catane, il faut moins d'une heure pour arriver à Malte. Située à une centaine de kilomètres au Sud de la Sicile, l'Etat de Malte est composé de 3 îles principales (Malte, Gozo et Comino). Le Maltais est la langue nationale mais quasi tout le monde parle aussi Anglais et heureusement quand on voit à quoi ressemble leur langue... Dès ma sortie de l'aéroport, je m'aperçois que pas mal de monde parle aussi italien.

Je dois aller à San Giljan, au Nord de La Valette. C'est l'endroit le plus festif de l'île et c'est là qu'habite Alessandro, l'ami de Roberto qui a accepté de m'héberger pendant mes 6 jours ici. Il m'a dit de prendre le bus X2, qui passe par l'arrêt le plus proche de chez lui. Il me faudra plus d'une heure de trajet pour y arriver depuis l'aéroport. Quand je descends du bus, il est là à m'attendre. Il est venu en scooter, bien qu'il n'habite pas très loin. Je monte avec lui et nous allons chez lui déposer mes affaires. Il habite en colocations avec 2 autres italiens: Mauro et Christiano, deux hommes d'une quarantaine d'années. Ils ont chacun leur chambre, du coup je partage celle d'Alessandro et par conséquent le même lit. Je ferai avec!

Après m'être changée, nous allons tous les deux faire un tour dans le centre-ville de San Giljan, A cette heure là, c'est encore calme. Nous prenons un verre dans un bar et rentrons chez lui. Il cuisine un plat de pâtes, nous mangeons et nous préparons pour sortir de nouveau. Nous retournons au même endroit que tout à l'heure mais cette fois les bars et boîtes sont plus remplis. En fait ce sont des disco-bars, on peut très bien y aller et danser sans consommer. Nous nous arrêtons dans 3 locaux différents et rentrons nous coucher vers 1h.

2

Alessandro ne travaille que cet après-midi à 17h. Nous avons du temps pour visiter. Il me demande où je souhaite aller. Je choisis d'aller à La Valette ce matin. Nous nous préparons et partons en scooter en direction de la capitale.

L'avantage du scooter, c'est qu'on peut se garer proche de l'entrée de la ville. Nous faisons le tour des rues piétonnes. Je lui demande ce qu'il y a à voir, mais il n'a pas l'air de trop savoir. Ca fait 4 ans qu'il vit ici, j'aurais pensé qu'il aurait fait un meilleur guide... Bref, la ville n'est pas très grande, la visite est rapide. Nous reprenons le scooter pour descendre sur le port. Puis je lui propose d'aller "de l'autre côté". De La Valette on peut voir les citadelles qui lui font face au sud-est et j'aimerais bien y aller. Nous repartons donc vers là-bas.

1. Auberge de Castille, de Leon et du Portugal / 2. Grand port 

Nous arrivons dans la cité de Vittoriosa au bout de laquelle se dresse le fort Saint-Ange. Nous y montons mais n'entrons pas à l'intérieur. Nous remontons dans les petites rues pour trouver un endroit pour manger. Je n'ai pas pris de petit dej ce matin et je commence déjà à avoir faim. Nous nous posons en terrasse et déjeûnons. Après cela, nous finissons notre tour et retournons au scooter. Nous reprenons la route de San Giljan puor rentrer chez lui.

VITTORIOSA 

J'enfile mon maillot de bain et repars à pied vers le bord de mer alors que lui va travailler. Il ne finit qu'à 00h00, il faut que je m'occupe jusque là. Il m'a laissé les clefs au cas où je veux rentrer manger chez lui ou dormir plus tôt. Je longe la baie de San Giljan et m'arrête quand je vois des rochers où je peux poser ma serviette. je ne vais pas me baigner mais juste prendre un peu le soleil. Au bout d'une bonne heure, je repars me promener à pied et me pose dans un bar prendre une orange pressée et profiter de la Wifi pour chercher des gens pour sortir sur le Hangout de Couchsurfing. Je commence à échanger des messages avec un certains Célio, brésilien qui vit ici lui aussi. Il me propose de le retrouver dans un bar de Tas-Sliema à 21h. Ca marche, je rentre chez Alessandro, pour prendre une douche et je ressors vers 20h15. Il y a 3km jusqu'à l'adresse qu'il m'a indiquée, soit environ une demi-heure à pied.

baie de St Giljan 

Je trouve la rue dans laquelle se trouve le bar où nous devons nous retrouver. En revanche j'ai beau chercher le local, pas moyen de le trouver. J'appelle Celio et fini par le retrouver pas loin d'où je suis. C'était bien l'endroit auquel j'aurais pensé car c'est le seul lieu public de la rue mais je ne voyais pas d'enseigne avec le nom. Nous commençons par prendre une bière au comptoir et allons discuter dehors. Nous avons tous les deux faim et cherchons ensuite un endroit où manger. Nous trouvons un petit resto indien où ils font des plats végétariens car lui non plus ne mange pas de viande. Il me dit qu'il y a peut-être une amie à lui qui va venir nous rejoindre. Pas de problème! En effet elle arrive quelques minutes plus tard. Je ne sais plus son prénom mais elle est Bulgare et est là depuis plusieurs années elle aussi. Nous dînons et passons une bonne soirée tous les trois. A la fin du repas, ils me proposent de les accompagner dans un bar pour finir la soirée, mais je préfère rentrer. Le temps de revenir chez Alessandro à pied, il aura fini de travailler.

3

Alessandro travaille du matin aujourd'hui. Nous nous levons à 6h30, prenons un petit-déjeuner et quand lui part à son boulot, je vais à l'arrêt de bus pour retourner en direction de l'aéroport. J'ai entendu parler des Temples au Sud de l'île qui font partie des sites les plus touristiques de l'île, mais il n'y a pas de bus qui vont directement là-bas. Il faut changer de bus à l'aéroport.

Quand j'arrive à l'aéroport, je cherche un bus qui va jusqu'à ma destination mais je n'en trouve aucun. C'est pas très grave, d'ici, on est qu'à 5km de la côte Sud, je vais y aller à pied, j'ai toute la journée devant moi. Je passe par la village de Kirkop et arrive sur le bord de mer environ une heure plus tard. Je ne suis pas allée directement au niveau des temples car j'ai aussi vu qu'il y avait la grotte bleue sur mon chemin. On peut l'aperçevoir de la route. Cette magnifique cavité naturelle en forme d'arche peut aussi se visiter en barque, mais je reste à l'extérieur. Je poursuis ma route vers les temples. Les temples de Ħaġar Qim et de Mnajdra sont situé sur le même site. Le billet pour visiter le musée et les deux temples coûte 10€. Je fais le tour du musée pour commencer, il y a un petit film de 5min en 3D qui présente l'histoire de la construction des temples. Ces temples font partie des plus anciens temples mégalithiques du monde et recèlent de nombreux mystères. Je me dirige d'abord vers le premier temple, celui de Ħaġar Qim puis celui de Mnajdra qui est un peu plus bas. C'est dommage il sont recouverts de structures pour les protéger, ça gâche un peu...

Grotte Bleue 
Temple de Hagar Qim  et Mnajdra

Il y a aussi de belles falaises à voir de ce côté mais les plus célèbres sont à 10km à l'Ouest de Qrendi. A la sortie du site il y a un arrêt de bus. J'y attends le prochain. Quand je descends du bus à Dingli, je vois un resto et m'y trouve une table en terrasse pour déjeuner. Après cela, je longe la route pour voir quel est le meilleur endroit pour aperçevoir les falaises de Dingli. Je vois un chemin sur la droite et décide de l'emprunter, d'autres personnes font comme moi dont un couple de français. A une intersection eux décident d'aller à droite et moi à gauche, mais quand on se retrouve quelques minutes plus tard au même point, on se rend compte que ces chemins ne mènent nulle part. On voyait un peu les falaises du chemin mais d'après ce que j'ai entendu dire, ça ne peut être cela. Mais je ne trouve pas d'autres endroits avec une meilleure vue. Déçue, je repars en direction de la route qui mène à Mdina. Je dois retrouver Alessandro là-bas après son boulot. Il m'a envoyé un message pour me dire qu'il partait de chez lui et pour savoir où j'étais. Je lui réponds qu'on peut se rejoindre à Mdina, le temps qu'il arrive, je me rendrai moi aussi dans cette ville.

Avant même que j'ai le temps de trouver un endroit pour faire du stop, une voiture s'arrête et un monsieur d'un certain âge me demande où je vais. Je donne ma destination et il me dit qu'il peut m'y emmener. Quand je lui dis que je regrette qu'on ne voit pas mieux les falaises, ils me dit qu'elles sont plus loin, ou plutôt moins loin, c'est moi qui suis allée trop loin avec le bus. Ca ne le dérange pas de m'y emmener. Quand il se gare, je lui dis que je descends voir et que je reviens dans pas longtemps. Mais il descend lui aussi de la voiture et veut m'accompagner. Il ne marche pas très vite, alors je l'attends et nous faisons tranquillement le tour. Les falaises ont l'air impressionnantes mais la meilleure façon de s'en aperçevoir serait d'être en mer. Nous revenons à la voiture 15-20min plus tard et partons en direction de Mdina.

Dingli cliffs 

Le monsieur me dépose dans le centre à l'entrée de la ville fortifiée. Alessandro est déjà arrivé. Il me rejoint sur le pont, puis nous entrons à l'intérieur. Nous marchons jusqu'à Bastion Square qui nous offre une belle vue sur les alentours puis revenons par la cathédrale et le musée de la cathédrale. Nous n'y passons finalement pas beaucoup de temps. Nous reprenons le scooter moins d'une heure plus tard pour rentrer à San Giljan.

MDINA - Citadelle 

Je propose à Alessandro qu'on s'arrête quelques minutes à Mosta. J'avais lu quelque part que la cathédrale de cette ville est un des plus beaux momuments de Malte. Et c'est à moitié sur la route du retour. Il accepte. Nous arrivons à Mosta et nous garons près de l'église. Déjà de l'extérieur elle est impressionnante. Pas spécialement haute mais elle se distingue par sa forme ronde d'où son nom: la rotonde Ste Marie. L'entrée y est gratuite contrairement aux cathédrales de La Valette et de Mdina. Mais il faut être couvert pour y rentrer. J'enfile mon gilet et un pantalon que j'ai toujours dans mon sac et nous visitons l'intérieur. Dans une petite salle on peut y voir la réplique d'une bombe, de celle qui a transpercé le toit de l'église pendant la seconde guerre mondiale, mais qui n'a jamais éxplosée. Certains y voient là un miracle. En tout cas même s'il n'y a pas grand chose d'autre à voir dans cette ville, ce monument vaut le détour. Après la visite, nous rentrons cette fois directement chez Alessandro nous préparer pour la grosse soirée qui nous attend.

MOSTA - Rotonde Ste Marie 

Il m'avait prévenu, ce soir certains de ses amis Siciliens arrivent pour tout le week-end pour fêter l'enterrement de vie de garçon de l'un d'entre eux. Nous mangeons tous les deux chez lui, puis nous sortons dans le quartier de Paceville, là où sont tous les bars et boites. On est vendredi soir 22h donc bien sûr les rues sont bondées. Nous rejoingnons deux des amis d'Alessandro en bas de l'hôtel où ils passent le week-end, puis nous allons saluer la dizaine d'autres mecs qui sont en train de dîner dans une pizzeria. Le temps qu'ils finissent leur repas, nous nous posons dans un bar italien où les conso ne sont pas chères. Je reste raisonnable comparée à eux. Nous rejoingnons ensuite le reste du groupe dans les boîtes et nous finissons par aller au ""22", une discotèque au 22è étage d'une tour. Nous sommes 15 avec moi. L'entrée coûte 10€ alors je dis à Alessandro que je vais rentrer et que je préfère les laisser entre eux car je n'ai rien à faire là et je ne veux pas payer pour aller dans un endroit où je sais que la musique ne sera pas vraiment à mon goût. Mais il insiste pour que je reste, ses autres amis aussi. Ca me gène un peu, mais ils sont sympas. On monte alors dans l'ascenseur et direction le 22è étage. On nous trouve une banquette, d'ici on peut voir toutes les lumières de la ville, ça vaut quand même le coup. Alessandro travaille demain et vers 3h, il me dit qu'il s'en va alors je l'accompagne. Sur le chemin du retour, à pied jusqu'à chez Alessandro, je lui reproche d'avoir été trop collant avec moi. Dès que je parlais à quelqu'un d'autre il était toujours à côté de moi, ça m'a un peu saoûlé. Et finalement, mis à part ça, je me suis bien amusée.

4

Le réveil est difficile ce matin mais comme Alessandro part travailler je me lève aussi. Je lui dis que j'irai visiter Gozo et Comino aujourd'hui et il faut que je parte tôt si je veux tout faire dans la journée. Il m'annonce que son colloc', Mauro, travaille pour une compagnie qui propose justement des excursions sur les îles pour une journée. Il me dit qu'il se trouve à l'arrêt de bus pas loin de chez lui. Alors je m'y rend à pied après avoir pris un petit-dej et m'être préparée. En effet je le trouve en train de distribuer des tracts et vendre des billets. Quand il me voit, il vient vers moi et je lui achète un billet qu'il me vend 30€ au lieu de 40€ en "all inclusive" (boissons à volonté sur le bateau). Je le remercie et monte dans le bus qui nous emmène sur le port de Sliema. D'ici part le bateau qui va d'abord à Gozo puis à Comino. L'attente est un peu longue dans le bateau avant qu'il parte car ils essaient de le remplir et il y a toujours des personnes qui arrivent. On ne quitte le port que vers 11h.

Vue du bateau sur La Valette 

Nous arrivons à Mgarr, le port de Gozo vers 12h et un bus nous emmène ensuite à Rabat. On nous annonce que nous pouvons visiter la ville librement et que le bus repart 2h plus tard. Je commence par visiter la citadelle, centre d'intérêt principal. En hauteur, au centre de Gozo, on peut voir presque toute l'île d'ici. La visite est sympa, j'y passe à peu près une heure, puis en sortant, je reste dans le coin pour ne pas rater le bus qui me ferait aussi rater le bateau. Je trouve un resto sur la place San Gorg pour déjeuner, puis je me rend tranquillement au bus. Je pensais qu'on aurait visiter Gozo plus que ça mais quand on arrive au port je me rend compte la visite de l'île s'arrête là. Bien que l'un des sites les plus visités "la fenêtre d'Azur" ait malheureusement été détruit quelques mois plus tôt, j'aurais pensé qu"on aurait fait un plus grand tour car il y a aussi les temples de Ggantija qu'il aurait été intéressant de visiter.

RABAT - Citadelle 

Nous repartons donc vers Comino. Sur le bateau, 2 filles vendent des tickets pour prendre un bateau plus petit qui permet de visiter les grottes autour de Comino. Elles veulent me vendre le ticket à 15€ et quand je les entends discuter au groupe de jeune à côté de moi, elles leur vendent à 10€ parce qu'ils sont nombreux. Je retourne les voir et réussis à négocier un ticket pour 12€. Arrivés à Comino, ceux qui ne vont pas visiter les grottes descendent sur l'île pendant que nous attendons dans le bateau notre nouvelle embarcation. Ces "barques à moteur" sont bien plus rapides et plus amusantes que les gros bateaux. Seulement une quinzaine de personnes à bord pour crier dès que nous passons sur une grosse vague. La visite des grottes est rapide, je suis un peu déçue que ça ne dure pas plus longtemps, nous rentrons au "gros bateau" 30min plus tard. Il ne nous reste donc plus que 30 min à passer sur l'île avant que le bateau reparte pour Sliema. Le Blue Lagoon qui doit son nom à la couleur de son eau est un endroit magnifique pour se baigner mais tout le monde l'a bien compris et même en basse saison, il y a beaucoup trop de monde pour une toute petite plage. Le reste de l'île est désert, on y trouve qu'un hôtel, un camping et une chapelle. En une demi-heure, pas le temps de se baigner, je rentre au bateau et monte sur le pont malgré le vent qui est frais quand le bateau avance. Mais il y a trop de monde à l'intérieur. Alors je m'allonge et me repose un peu. Eveillée par certains qui disent qu'ils ont aperçu des dauphins, je réalise qu'il y a plus de monde qu'au départ sur le pont et que je prends un peu trop de place allongée. Je pousse mes jambes pour laisser s'assoir un groupe d'italiens. Je commence à discuter avec eux et ce jusqu'à l'arrivée au port. Le trajet me paraît beaucoup moins long comme ça. Nous échangeons nos contacts afin de s'organiser pour sortir demain soir car je sais qu'Alessandro bossera et que je serai seule. Nous nous saluons à Sliema et je rentre à pied chez Alessandro.

COMINO -  (1-2-3. Dans les grottes / 4-5-6-7-8. Blue Lagoon)

Alessandro m'avait dit qu'il repartait rejoindre ses amis pour continuer l'enterrement de vie de garçon. Une fois douchée, moi je retourne vers Sliema. Giulia qui m'a hébergée quelques jours plus tôt à Raguse en SIcile est venue elle aussi passer le week-end à Malte avec une de ses amies (qui a un frère qui vit ici et qui pouvait les accueillir chez lui). Elle m'a donc envoyé un message pour me proposer de passer la soirée avec eux. Ca me fait plaisir de la revoir. Nous nous retrouvons donc dans un restaurant de spécialités maltaises qu'elle connaît bien car elle a vécu elle aussi quelques mois dans ce quartier. Son amie et le frère de son amie nous rejoignent peu de temps après. Nous passons donc la soirée tous les quatre. Après dîner, nous marchons juqu'à Paceville en longeant le bord de mer. Sans consommer quoi que ce soit. Ce soir on est sérieux :D. Puis nous rentrons chacun de notre côté. On se revoit de toute façon après-demain puisque nous reprenons le même avion pour rentrer à Catane.

SLIEMA  
5

Alessandro ne travaille pas ce matin mais nous ne nous levons pas très tard. Je pars demain, mais j'ai encore des choses à voir. Je voudrais vraiment aller à Marsaxlokk, ce petit village de pêcheur connu pour son marché et ses barques de couleur. En plus ça tombe bien, le marché c'est uniquement le dimanche et aujourd'hui c'est dimanche.

En scooter, nous prenons la direction de Marsaxlokk (prononcé Marsachlokk). Il y a beaucoup de monde. Nous faisons le tour du marché: bazar d'un côté, poissons frais de l'autre. Après cela, je propose à Alessandro d'aller à St Peter's Pool qui n'est pas très loin d'ici. Les italiens que j'ai rencontré hier sur le bateau y sont allés et m'ont montré des photos. Ca avait l'air vraiment beau.

MARSAXLOKK 

Nous reprenons alors le scooter pour nous rendre à St Peter's Pool. Mais la route qu'il prend n'est accessible qu'à pied. Nous nous garons dans le chemin et continuons alors en marchant. 20min plus tard nous arrivons à l'endroit désiré. C'est vrai que ça vaut le coup. L'eau est clair comme le blue lagoon, on croirait être dans une piscine, d'où son nom. Sa forme est propice aux sauts et plongeons et donne vraiment envie de s'y baigner. Malheureusement je n'ai pas mon maillot de bain sur moi, enfin il est dans mon sac avec moi, mais pas sur moi. Et Alessandro n'a pas le sien non plus. Donc je fais juste une pause pour tremper mes pieds et nous reprenons le chemin à l'autre sens pour rejoindre le scooter. De là, je pensais qu'on serait rentrer directement chez Alessandro car il travaille plus tard, mais il s'arrête de nouveau à Marsaxlokk. Il me propose de déjeuner là avant qu'on rentre chez lui.

St Peter's Pool 

Alessandro me dépose à l'arrêt de bus près de chez lui avant de rentrer car j'aimerais visiter les coins que je n'ai pas encore vu. Je pense à Popeye Village et la Golden Bay. Je prends premier un bus qui longe la côte Nord-Est qui va jusqu'au port au Nord d'où partent les ferries pour les îles. Je prends quelques minutes pour prendre quelques photos de Paradise Bay et repars avec un bus d'une autre ligne tant que mon billet est encore valable. Je descends à l'arrêt de Popeye Village. Je n'avais pas bien compris ce que c'était. Apparement c'est un parc d'attraction mais je ne sais pas de quel genre... Je ne sais donc pas si ça vaut le coup d'y entrer où pas. En tout cas on peut voir le village avec les maisons en bois de l'extérieur et c'est plutôt mignon mais ça n'a pas l'air très grand.

POPEYE VILLAGE 

Le temps que le prochain bus arrive, mon billet ne sera plus valable, je décide donc d'aller jusqu'à Golden Bay à pied. Il doit y avoir 5km. Je longe la côte, il y a quelques sentiers mais c'est très sauvage. Et malgé le vent cette promenade me fait beaucoup de bien. Je mets une heure et demie à atteindre la Golden Bay mais je n'ai croisé qu'un couple. Cette étape est parfaite pour finir mon séjour à Malte en beauté.

Promenade sur la côte sauvage 

Je rentre me doucher et envoie un message à Giovanni, un des italiens que j'ai rencontré sur le bateau la veille. Ils me dit qu'ils viennent de juste rentrer et sortent après manger. Ils me proposent de venir dîner avec eux mais j'ai des restes de la veille à finir. Je leur réponds que je les rejoindrai plutôt vers 23h. A l'heure prévue, je sors et les retrouve chez eux. Ils m'offrent un verre le temps qu'ils finissent de se préparer puis nous sortons dans plusieurs endroits. J'arrive même à retrouver Alessandro qui est sorti lui aussi après son boulot. Il doit rejoindre ses copains et je lui propose de nous retrouver plus tard pour qu'on rentre ensemble. Le temps passe vite, il est déjà 4h30 et je n'ai pas de nouvelles d'Alessandro. Je décide de rentrer toute seule tant pis. En fait Alessandro est déjà couché, il ne nous a pas retrouvé et est rentré de son côté.

6

J'ai un peu de temps, mon avion ne part qu'à 14h10. Je prépare mes affaires et salue Alessandro avant de partir à pied en direction de l'arrêt de bus. Manque de bol, je rate de peu le bus X2 et le prochain ne passe que dans une heure. En attandant j''achète quelques spécialités maltaises pour manger car je n'ai pas pris de petit déjeuner et je les déguste assise sur un banc. Je discute avec un gars néérlandais qui parle français et qui va lui aussi à l'aéroport. Le bus n'arrive que vers 12:00 au lieu de 11:40 annoncé. Pour avoir déjà pris ce bus le deuxième jour, je sais qu'il met un peu plus d'une heure pour aller à l'aéroport. Ca ne me laissera qu'une heure à l'aéroport, il ne faut pas que je traîne. La circulation n'aide pas, beaucoup de personnes s'inquiètent car à 13h, nous sommes encore loin de notre destination. Certains tentent de descendre et prendre un taxi en espérant gagner du temps mais je ne suis pas sûre qu'ils aient réussi. Pour ma part, je reste dans le bus, je pense qu'il n'y a pas plus d'une demi-heure pour arriver maintenant même si ça commence à me stresser un peu. Au final le bus arrive à 13h20. Je cours pour rejoindre la porte dembarquement. C'est déjà ouvert mais comme d'habitude j'attends d'être la dernière. Je cherche Giulia et sa copine mais ne les vois pas, elles sont peut-être déjà dans l'avion. Quand la file a bien diminué je m'approche à mon tour. Les filles me retrouvent juste après. Elles viennent d'arriver, elles aussi ont bien cru ne pas arriver à temps. Elles ont pourtant pris un taxi, mais la circulation n'épargne personne. On se sépare dans l'avion et on se salue directement car elles doivent se dépêcher en sortant pour ne pas manquer le bus qui les ramène à Raguse.

7

*LES IMMANQUABLES

¤ La Valette: cathédrale

¤ San Giljan: Paceville (pour faire la fête)

¤ Qrendi: Grotte Bleue* / Temple de Ħaġar Qim

¤ Dingli: Falaises

¤ Mdina: Citadelle

¤ Mosta: Rotonde Ste Marie*

¤ Rabat (GOZO): Citadelle*

¤ COMINO: Blue Lagoon*

¤ Marsaxlokk: San Peter's Pool*

¤ Popeye Village

• • •

*VISITES (50€)

¤ Temples de Ħaġar Qim et Mnajdra: 10€

¤ Excursion Gozo et Comino: 30€

¤ Excursion des grottes de Comino: 10€

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

*HÉBERGEMENT (0€)

¤ San Giljan: CS (Alessandro) - 5x0€ 0= 0€

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

*TRANSPORT (40€)

¤ Vol Catane - La Valette: 17€

¤ Bus aéroport - San Giljan: 1,50€

¤ Bus San Giljan - aéroport: 1,50€

¤ Bus San Giljan - Popeye Village: 1,50€

¤ Bus Popeye Village - San Giljan: 1,50€

¤ Vol La Valette - Catane: 17€