Carnet de voyage

Six mois à Taïwan, en dessins

7 étapes
9 commentaires
17
Un carnet pour vous faire découvrir mes six mois à Taïwan autrement : à travers des dessins et des esquisses !
Février 2015
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Je débarque à Taipei, capitale de Taïwan, début février. Je viens y faire mon échange universitaire, et dès le début je sais que mon séjour sera riche : je ne sais rien du pays à part qu'il est le paradis de la street food et qu'il concentre tous les types de paysage sur sa "petite" superficie. Pour vivre ces découvertes à fond, je m'arme comme il le faut : un carnet de croquis, un feutre noir à pointe fine, mes feutres de couleur et ma palette d'aquarelles. A noter : tous les dessins de ce carnet sont bien de moi et ont été faits sur place. Les partager ici c'est aussi partager avec vous ma vision du voyage : le dessin me permet de vivre plus intensément les moments présents, et me ré-apprend à observer et à contempler ce qui nous entoure.

• • •

Je suis en résidence universitaire - voici ma chambre et la vue de ma chambre. Ce genre d'immeubles est typiquement taïwanais !

Vue de ma chambre
Vue de ma chambre
Tout premier dessin de mon carnet de voyage.
Les immeubles débordent de câbles... et qu'est-ce qu'ils sont hauts !

De retour à Muzha, après avoir eu la chance de passer le Nouvel An chinois avec Sophie, ma correspondante, j'apprivoise mon quartier. Je suis près de Zhinan Road, pleine de commerces et de restaurants (le bonheur!).

Deux matinées pour faire ce dessin !

Aussi, je fais mes courses au supermarché du coin - le Welcome. On y trouve finalement très peu de fruits et légumes frais, surtout des produits industriels. En fait, les taïwanais préfèrent manger dehors (ce n'est pas le pays de la street food pour rien...) et cuisinent très peu ! Pour tout vous dire, il y a rarement de cuisine dans les appartements !

Du supermarché à la cuisine de rue 
2

J'adore apprivoiser les plans de métro dès mon arrivée dans une ville pour me déplacer rapidement ! Je suis au sud de Taipei, au pied de la vallée de thé de Maokong, et pour rejoindre le centre de Taipei, il me faut bien 30 minutes.

Le premier stop, c'est au mémorial Tchiang Kai-Chek qu'il faut le faire - c'est un superbe édifice (et une porte somptueuse) construit en l'honneur du célèbre dirigeant. On ne le voit pas mais au pied du mémorial, beaucoup de jeunes répètent leurs chorégraphies et viennent s'entraîner en groupe ou en troupe.

Dessin fait sous 40°c... à l'ombre ! 

Voici quelques dessins pour vous donner une impression générale de Taipei : des immeubles, des skyscrapers et... des immeubles.

Bon j'exagère, il y a de beaux coins de verdure aussi, comme à Daan Park ou au parc de la National Taiwan University. Au coeur de cette ville qui grouille de motos, de voitures et de vélos, les taïwanais ont aussi de jolis temples, presque à chaque coin de rue. Le plus vieux et l'un des plus somptueux est celui de Longshan, qui date du 18ème siècle. Mais avant de scroller et de voir l'aquarelle qui suit, cliquez ici et laissez la musique en fond avant de revenir ici : il s'agit d'un enregistrement que je fais lorsque je suis au temple ! J'arrive au moment d'une prière collective, et tous les fidèles se mettent à chanter. Un moment magique...

Dommage qu'on n'entende pas les chants et qu'on ne sente pas l'encens...
3

Taipei regorge de trésors, mais ce que j'apprécie le plus, c'est qu'il y a des endroits magnifiques, à seulement une demi-heure de la capitale, et totalement accessibles en transports en commun !

Deux villes où s'évader facilement : Wulai, ville de sources chaudes, et Tamsui, ancien port douanier. Puis une randonnée sublime pour n'être qu'aux pieds des nuages...

• • •

Wulai

Avec Beitou, Wulai est l'une des deux villes reconnue pour ses sources chaudes, non loin de Taipei. Les taïwanais aiment s'y ressourcer et profiter des hot springs et des hôtels qui proposent des cures, un peu comme des thalassos.

Vue du pont de Wulai 

Une bonne station pour tester la formule bain chaud + boisson chaude : l'hôtel Yufuin, pas très loin du pont.

Tamsui

Tamsui, c'est mon coup de coeur. La ville est également accessible en 30 minutes depuis le centre-ville (au bout d'une ligne de métro), et est l'endroit idéal pour se ressourcer. La ville est un ancien port douanier, colonisé par les portugais. On y trouve encore des églises, des couvents et des écoles à l'architecture coloniale.

Lors de mon expédition, je me perds dans les ruelles, atterris dans un marché couvert, et tombe par hasard sur un temple somptueux, vide de touristes. Plus tard, en décidant d'aller sur les hauteurs de la ville, je découvre le Red Castle 1889, un hôtel-restaurant, où je prends une boisson bien fraîche, avec vue sur l'île de Bali. Beau moment !

A faire absolument : profiter de la vue depuis le Red Castle 1889, restaurant qui surplombe la ville. On y aperçoit la petite île de Bali depuis la terrasse.

Ear-free Teapot Mountain

A Taïwan, je prends goût à la randonnée : des sentiers commencent au sein-même de mon université. Il faut dire que les taïwanais sont très sportifs et aiment la nature (tout autant qu'ils aiment les immeubles), la randonnée est leur activité favorite, on devient rapidement accroc.

La randonnée que je fais part de la ville de Jinguashi, ancienne mine d'or. Avec une amie étudiante, on monte sous une chaleur de plomb (nous n'avons pas choisi le meilleur horaire, il est midi...) mais nous finissons par arriver au sommer à 14h, après deux heures de marche ! L'effort en vaut la peine : nous atteignons le ear-free teapot, un rocher au sommet de la montagne, à 600m d'altitude et à la forme d'une théière sans anse. Jugez plutôt par vous-même :

De là-haut, on n'entend que le bruit du vent... 

Pour terminer ce one-day hike, je fais un tour par Jiufen, la ville qui aurait inspiré Miyazaki pour son célèbre (et fabuleux) dessin-animé "Le voyage de Chihiro". La nuit tombée, on ne voit que des lanternes rouges éclairer les allées et les ruelles de cette ville toute en hauteur.

4

Je réussis à voyager loin de la capitale pour des séjours de quelques jours, afin de voir du pays. Je passe un peu de temps à Sun and Moon Lake, dans le Comté de Nantou, au centre de l'île. C'est un lac très prisé par les touristes, mais c'est compréhensible. Le lac est entouré de rizières, de pagodes, de temples, de sentiers de randonnée, mais il est également situé au coeur de territoires aborigènes. La cuisine et la culture sont donc très différentes de celles de la capitale (on y mange du riz cuit dans des tubes de bambou par exemple).

Pour faire le tour du lac, on peut facilement louer une moto à son arrivée en ville, pour environ 200 NTD la journée. C'est ce qu'il y a de plus pratique pour s'enfoncer dans les terres et voyager hors des sentiers battus.

5

Le parc national de Taroko se situe dans le Comté de Hualien, au centre-est de l'île. On y accède en allant d'abord jusqu'à la ville de Hualien, et ensuite on prend un car pour atteindre le parc et y passer une journée (au moins).

• • •

Hualien

La ville de Hualien n'a rien d'exceptionnel, mais elle est tout de même agréable. Lors de mon séjour je rate la plage de sable noir et me perds dans les rues de Hualien... Mais je finis par trouver mon hôtel, visiter un très beau temple et me balader sur les quais du port.

Pour les petits budgets: testez l'auberge de jeunesse "Amigos Hostel", à 15 minutes à pied de la gare de Hualien.

Les gorges de Taroko

C'est un séjour que je fais en fin de semestre, pendant mon anniversaire - je m'offre un beau cadeau !

Les gorges de Taroko sont connues pour être vertigineuses : les rochers sont immenses. Des pics, des falaises, des montagnes, des chutes d'eau, des torrents... c'est un condensé de nature et... de sentiers de randonnée. Il y en a plus d'une vingtaine sur l'ensemble du parc, difficile de choisir et de tout faire en quelques jours ! Certains sentiers nécessitent un niveau de randonnée élevé car les montées sont nombreuses.

Je décide de me concentrer sur cinq sentiers, mais deux d'entre eux sont fermés à cause d'éboulements (et parfois, on ne le sait qu'à mi-parcours...).

Peint avec l'eau de la rivière Shakadang. Moment magique bien que pénible (40°c au soleil...) 

Le parc national regorge de sites splendides, et deux jours ne sont clairement pas suffisants... Je reviendrai !

Des temples sur le creux des rochers
6

Je ne peux parler de Taïwan sans partager ce que j'ai adoré le plus sur cette île : la street food !

Dès 18h30, les stands éclosent petit à petit dans les rues des villes, pour former ce que l'on appelle des night markets : des rues entières remplies de stands de nourriture peu chère et variée. Certains night markets sont plus célèbres que d'autres, et certaines villes sont réputées pour le leur.

Voici un bref panorama des merveilles que vous pourrez goûter (surtout si vous aimez la friture).

Ce qu'il faut absolument tester si vous êtes de passage à Taïwan : champignons frits aux épices, pancake aux oignons et au boeuf, brochette de calamar, calamars crus tout juste pêchés (des tacos), le stinky tofu (attention à l'odeur!) et enfin ... le bubble tea ! Du thé au lait frais ou chaud avec des perles de tapioca. Un délice !

En dehors des night markets, il y a aussi des vendeurs dans certaines rues, en pleine journée. Il y a par exemple cette vendeuse de patates douces cuites à la vapeur qui vend ses patates tous les jours, au même endroit (près du "Montgallet" taïwanais). C'est la deuxième fois que je viens dans ce quartier, notamment pour échanger une clé USB que je viens d'acheter, et je me décide à la dessiner.

7

J'aime décorer mon carnet de voyage de stickers, de tampons (ils sont légion ici à Taïwan), d'étiquettes, de tickets de caisse... En plus du dessin, j'aime collectionner tous les papiers qui traînent et qu'on accumule dans nos poches lors des voyages, et j'aime les coller pour n'oublier aucun détail de mon séjour.

Spectacle traditionnel 

J'aime cette page de mon carnet. Elle résume bien ce que j'ai pensé de l'ancienne Formose : variée, riche et surprenante, toujours entre traditions et modernité ! Je vous conseille d'y aller tant que l'île n'est pas trop touristique, c'est une merveille qui mérite d'être découverte !

Selva (@JodyDanasse - jodydanasse.wordpress.com)