Carnet de voyage

New Zealand 2019 - Presse à scandale 👑

15 étapes
44 commentaires
18 abonnés
Dernière étape postée il y a 1274 jours
AuPairing in New Zealand :D
Du 2 mars au 20 décembre 2019
42 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 2 février 2019

Ça y est. Nous sommes le 31 janvier et 7 ans après mon arrivée dans le Nord, je le quitte pour quasiment un an. Depuis 2 mois, mon projet de départ a été confirmé après un entretien avec une famille pour laquelle j’ai eu le coup de coeur.

La Nouvelle Zélande, c’était pas le projet initial… mais comme je passe mon temps à modifier les projets initiaux depuis plusieurs années, le départ à l’étranger n’a pas dérogé à la règle. J'ai choisi le format "au-pair" parce qu'il m'a semblé idéal pour à la fois être immergée dans la langue/culture néo-zélandaise et voyager.


L’étape de la séparation est commune à toutes les personnes qui partent à l’étranger pour une certaine durée. Avant la séparation familiale, j’ai dû dire au revoir à mes amis du Nord, et le début de semaine a donc été riche en émotions (et un peu en larmes). J’ai vécu mon départ d’une manière particulière, parce que j’ai dû quitter une situation dans laquelle je me sentais bien. D’ailleurs, je redoutais tant le moment de partir que j’ai fait vivre un déménagement de l’extrême à mes 2 copines puisque je n'avais absolument rien anticipé... :D

Du coup, j’entame aujourd’hui mon dernier mois de préparation avant le grand départ… je n’arrive pas à savoir si je réalise ou pas que dans 4 semaines, je m’envolerai pour l’autre bout du monde. Bizarrement, je n’ai pas d’appréhension, je suis sereine: je sais qu’il me reste quelques trucs à mettre au clair ou à acheter, mais l’essentiel administratif est réglé et le cheminement psychologique semble s’être fait assez naturellement. Armée du guide Lonely Planet de la Nouvelle Zélande (offert par mes supers copains et copines à l’occasion de mon départ :D), je vais donc passer ce dernier mois à m’imprégner de certaines choses, à faire les démarches administratives notamment pour l’assurance maladie, et aussi à guérir mon tibia pour pouvoir aller crapahuter ! En plus, je sais que ma cousine me rejoindra aux alentours du mois de juin, donc je dois être fin prête ! Je vais profiter de ces dernières semaines pour profiter de ma famille et faire une petite tournée d'au-revoirs 😀

2

Ça y est, me voilà arrivée !

Après une trentaine d'heures de voyage, j'ai enfin atterri à l'aéroport d'Auckland où ma famille est venue me chercher. 25° et grand soleil, la vie !

J'ai pu faire connaissance avec les parents (Zoe et Jean Philippe) et les filles (Émilie et Lili-May) tout au long du week-end.

J'ai d'abord été accueillie avec des cookies faits par les filles quand je suis arrivée à la maison :D et j'ai ensuite pris le temps de m'installer dans ma chambre (accessoirement au pied de la piscine), vider mes valises, etc. La maison se situe à Milford, une banlieue résidentielle juste au nord d'Auckland : on se sent bien ici, la maison est très agréable, avec une piscine, des petits commerces mais surtout la plage où je peux me rendre à pieds.

Le dimanche, je suis partie avec toute la famille pour une balade dans un parc national (Shakespear Park) suivi d'un pique-nique au bord de l'océan... Trop chouette. Shakespear Park se situe dans la péninsule de Whangaparaoa. C'est une réserve naturelle où j'ai pu voir quelques animaux typiques comme le Pukeko, une sorte de poule haute sur pattes avec un col bleu et un bec rouge, et des pigeons néo-zélandais qui ne sont pas exactement comme les nôtres en France, heureusement :D

Shakespear Park 

L'après-midi, j'ai fait un petit tour dans Milford avec Zoe pour prendre mes repères.

Premier week-end agréable et prometteur 😀

3
3
Publié le 10 mars 2019

Un week-end bien rempli, avec les premiers jours de pluie depuis mon arrivée (mais qui n'ont pas duré).

Samedi, visite d'une partie d'Auckland grâce à un plan que j'avais dans mon livre. J'ai bien pris la pluie, mais j'ai adoré me balader dans la ville que j'ai trouvé bien atypique ! C'est la première fois que je vois ce genre de ville, de décor. J'ai été frappée par le fait que la ville soit très vallonnée, presque aucune rue n'est "plate" dû aux volcans sur lesquels elle a été construite. Certains disent qu'Auckland n'est pas jolie, probablement parce que les buildings y sont très nombreux et que peu de bâtiments ont réellement du charme. En plus, la ville est constamment en travaux en raison des nombreuses constructions qui viennent répondre à l'affluence des gens souhaitant s'y installer.

Victoria Park 

Pour ma part j'ai adoré parce que l'on s'y sent bien, l'ambiance est conviviale, agréable malgré la taille de la ville, et on est tout au bord de l'océan avec tout le quartier du port qui est vraiment génial. Chaque quartier est bien différent, mais tout semble vraiment dynamique, vivant.

Le port 

Le dimanche était différent, le soleil était de retour et j'ai donc pu profiter de la plage dans une ville appelée Orewa au nord d'Auckland. J'y ai rencontré d'autres aupairs, et l'endroit était vraiment très beau 😀 ça m'a donné envie de voir d'autres choses sur l'île du nord avant d'aller explorer le sud !

Orewa Beach 
4
4
Publié le 18 mars 2019

Soleil, nouvelles rencontres et bons moments avec ma famille d'accueil peuvent résumer ce week-end privilégié 😀

Après une semaine sans encombre passée à m'occuper des filles, place à un week-end prolongé puisque j'ai eu la chance d'avoir exceptionnellement mon vendredi off.

Direction Auckland pour en profiter ! Vendredi et samedi ont été rythmés par les nouvelles rencontres, françaises et allemandes essentiellement, avec qui j'ai passé de bons moments et que je serai certainement amenée à revoir. Vendredi, petite escapade à Mount Eden (ou Maungawhau), un endroit dans lequel je me rends pour la deuxième fois et qui fait déjà partie de mes préférés. Depuis le sommet du volcan, on bénéficie d'une vue à 360° sur toute la ville d'Auckland de laquelle je ne me lasse pas, et où la Sky Tower trône au milieu de ce paysage à couper le souffle. Il faut grimper, mais ça en vaut tellement la peine ! N'ayant pas conscience des événements qui avaient lieu à Christchurch au même moment, notre journée n'a pas été ternie par la tristesse de l'attaque, même si l'ambiance en ville le soir était assez tendue...

Mount Eden 
Mount Eden 

Le samedi fut moins orienté "nature", mais j'ai pu profiter - entre autres - du quartier du port d'Auckland appelé "Viaduct" et de ses restaurants et bars (plus ou moins abordables) en compagnie de Chloé et Franziska, une française et une allemande rencontrée grâce aux nombreux groupes facebook de voyageurs. L'échec de la soirée: interdiction d'accéder à la plupart des bars sans présentation d'un passeport, on s'est donc rabattues sur un petit resto qui bénéficiait de l'ambiance du pub irlandais voisin (surtout que c'était le week-end de la Saint Patrick 😀).

Viaduct Harbour 

Même si la plupart des établissements du port sont assez chics, l'ambiance y reste conviviale et très agréable.


J'ai finalement passé le dimanche en compagnie de ma famille d'accueil à l'occasion de la première compétition d'équitation des filles, un super moment !

5
5
Publié le 27 mars 2019

J'ai eu la chance de profiter de l'un des derniers week-ends de beau temps entourée par les plages et paysages paradisiaques de la péninsule du Coromandel. À environ 3 heures de route d'Auckland, la péninsule est l'un des endroits les plus touristiques de l'île du Nord avec des lieux emblématiques comme Hot Water Beach ou Hahei. Mais pas de visites des spots touristiques pour moi ce week-end: direction Kuaotunu avec ma famille d'accueil qui a loué un "Bach" (ceci est un nom bien Kiwi qui désigne en fait une sorte de cottage situé au bord de l'océan) à un couple d'amis.

Géoloc  

L'avantage d'éviter les endroits touristiques + le fait d'être ici en hors saison, ça donne de grandes plages de sable blanc quasi désertiques, à 2 minutes à pied du Bach, où l'on peut se baigner dans l'océan où l'eau est encore super bonne... Après une longue route et une fois nos affaires déposées, on se dirige donc vers la plage pour une petite balade en admirant le coucher de soleil:

Kuaotunu Beach 

Une deuxième famille nous rejoint tard dans la soirée du vendredi, et on attend le lendemain avec impatience. Pour faire simple, le week-end s'est résumé à: petit-déj' en famille, plage, repas, plage, etc. :D

Le samedi matin, la famille nous emmène sur une plage située à 10min en voiture du Bach, et où il y a quelques vagues pour les surfeurs en herbe du groupe. Il n'y avait presque que nous sur plage, et malgré quelques moments de grisaille dans la journée, la température de l'océan était trop agréable pour ne pas s'y baigner 😀

Otana Beach 

Je n'ai pas pris de photos de la plage du dimanche, mais de toute façon ce serait un peu répétitif, on a bien compris l'idée du genre de paysages haha. Ce week-end était le premier passé entièrement avec la famille et on peut dire que cela s'est super bien passé. On a eu de très bons moments de rigolade, de discussion, des heures de baignade, des barbecues, des moments privilégiés avec les filles... Jean-Philippe a même fait des marshmallows grillés le samedi soir pour les enfants (donc je compte comme une enfant dans ce genre de situation évidemment), bref comme dans les films quoi !

Les filles + tous ensemble
6
6
Publié le 25 avril 2019

Vendredi 12 avril, c'était les vacances de Pâques ici et j'ai donc pu profiter de la pause scolaire pour partir un peu à l'aventure :D. Voilà 2 jours que je suis revenue d'un petit voyage de 10 jours lors duquel j'ai pu explorer 3 destinations différentes (à la base, c'était 4 et je devrais actuellement être en train d'escalader un volcan mais c'était sans compter sur l'entorse que je me suis faite dimanche dernier): Wellington, Christchurch et National Park, ou plus précisément le Tongariro Alpine Crossing. Un programme bien chargé, une empreinte carbone pas au top certes mais des spots magnifiques, des rencontres, de bonnes copines, bref je suis déjà nostalgique.

• • •

WELLINGTON

L'une des principales infos que l'on m'avait données sur Wellington, c'était la météo, encore plus changeante qu'à Auckland et surtout très venteuse. On peut dire que je n'ai pas été déçue sur ce point en arrivant ! Mais malgré le vent, la météo a été plutôt clémente et même super bonne le samedi et dimanche.

Après notre arrivée le vendredi, on est allées se réfugier dans les musées, 3 au total, le plus important étant celui appelé Te Papa. Ce fut vraiment une belle découverte en raison de la diversité de ce que l'on y voit et apprend (et aussi parce que malgré la grandeur et l'importance du musée, il est gratuit :D). Les photos de statues dans la vidéo sont extraites d'une expo appelée Gallipoli: The scale of our war qui traite de l'importance de la contribution de l'armée néo-zélandaise lors de la première Guerre Mondiale. C'était la première fois que je voyais une exposition et des oeuvres de ce type: des statues géantes de soldats (réels) ayant contribué à l'effort de guerre et ayant accompli des actes notables lors de celle-ci. Les mannequins sont réalisés à échelle x2 et les détails sont assez impressionnants. Ils ont été réalisés à Weta Cave, un atelier kiwi que tout le monde connaît sans le savoir et dont je reparlerai plus tard. Mise à part l'expo Gallipoli, on trouve évidemment pas mal de choses sur les origines Maori de la ville et du pays que l'on n'est pas autorisés à photographier. La petite surprise, c'est le petit jardin attenant au musée où on peut observer quelques vers luisants, plein de plantes et depuis lequel on a aussi une chouette vue sur le port.

Tout au long du week-end, on a beaucoup marché et arpenté la ville, du port jusqu'au parlement en passant par le jardin botanique. Wellington est une ville à taille vraiment raisonnable, beaucoup plus petite qu'Auckland mais aussi plus atypique. Si Auckland est le coeur économique du pays, Wellington reste la capitale politique mais aussi certainement culturelle. On s'est donc baladées sur le port, au centre ville et notamment autour de Cuba Street, l'équivalent de Queen Street à Auckland, où l'on trouve la majorité des restaurants, bars etc. de la ville. On est également passées par le jardin botanique que l'on rejoint en funiculaire et qui vaut vraiment le détour, tant pour la richesse et la beauté du jardin en lui-même que pour la vue sur la ville que l'on y a.

Le samedi, on s'est dirigées vers Mount Victoria, une colline à l'est de la ville où se trouve un belvédère avec une super vue sur toute la ville. Il suffit d'une petite escalade (bien pentue tout de même) d'une demi heure pour y arriver, et le jeu en vaut clairement la chandelle, surtout quand le temps est clair comme c'était le cas pour nous !

On a clôturé notre week-end le dimanche après-midi, comme toutes bonnes touristes et geeks qui se respectent, par un tour guidé sur le thème du Seigneur des Anneaux. Ça nous a coûté 80$, mais on n'a vraiment pas été déçues, on était même enchantées. Déjà, quand on t'annonce que ta guide a joué une hobbit dans le premier film et a fait une courte apparition, ça commence bien (elle ressemblait vraiment à une hobbit, c'était trop mignon). On est donc retournées à Mount Victoria, mais cette fois-ci avec une navette - dans laquelle on nous diffusait des extraits du film :D - et de l'autre côté de la colline, parce que plusieurs scènes emblématiques ont été tournées là-bas en raison de la forêt atypique et bien fournie qui s'y trouve. En bons geeks, on a pu prendre des photos sur les lieux phares que Kate - la guide - nous a montrés. Après environ 1h30, on a repris la navette qui nous a emmenées dans un lieu appelé WetaCave Workshop: c'est un atelier où les costumes et tout le matériel nécessaire à la réalisation du film ont été conçus, ainsi que les effets spéciaux. WetaCave a en fait bossé sur énormément d'autres blockbusters et est une entité importante du cinéma hollywoodien. On a pu y voir beaucoup des matériaux utilisés et comprendre le processus de création. On craignait que ce soit un peu trop "attrape-touristes", mais une fois de plus on a été agréablement surprises par la qualité des infos données par le guide de l'atelier, et de l'activité en elle-même.


• • •

CHRISTCHURCH

Le lundi, direction Christchurch. Vous avez certainement entendu ce nom récemment en raison des attentats qui ont eu lieu le mois dernier dans une mosquée... la ville est aussi connue pour les deux derniers tremblements de terre dont elle a été victime en 2010 et 2011, dont un d'une magnitude autour de 7, et qui ont fait des dégâts matériels et humains considérables. On pouvait donc s'attendre à trouver une ville meurtrie, et ce fut le cas. Entre la grille de Botanic Garden remplie d'hommages aux victimes des récents attentats, les lieux de recueillement et d'hommage aux victimes des tremblements de terre, et le nombre de bâtiments détruits ou en reconstruction, on peut dire qu'on sent qu'ici, les gens ont morflé, il n'y a pas vraiment d'autre mot... C'était intéressant et parfois un peu poignant d'assister à tout ça, d'autant que malgré que la ville soit agréable (et idéale pour faire de la trottinette électrique avec ses rues larges et droites il faut le dire c'est important), on a eu un peu le sentiment d'une ville fantôme...

Le deuxième jour, on s'est organisées une journée à Akaroa, une petite ville à 80km de Christchurch qu'on peut rejoindre facilement grâce à des bus navettes. On m'avait recommandé Akaroa en raison de la beauté de la péninsule, et aussi parce qu'elle est réputée pour son - soi disant - héritage français. On en a appris un peu plus sur l'histoire de la péninsule grâce au petit musée qui s'y trouve, et on a surtout constaté que l'histoire d'héritage français est aujourd'hui plus un élément d'identification marketing qu'autre chose. On ne trouve pas de véritables traces d'une identité française à part deux ou trois cafés où ils vendent du bon pain (ici ils ne savent pas vraiment ce qu'est le pain :D), ce qui n'enlève rien au vrai charme de la ville. C'est aussi un endroit où on peut faire de nombreuses randos, on a donc fait une petite balade de 2heures avec quelques vues plutôt sympathiques.

Pour le dernier jour à Christchurch, je suis allée visiter un petit village juste à côté appelé Lyttelton, connu pour son port historique mis à profit par les premiers colons, et aussi pour le charme de son petit centre-ville. Pour accéder à Lyttelton, on peut choisir - entre autre - de traverser à pied via le Bridle Path et dans ce cas, d'escalader une colline qui mène de l'autre côté. Bon, j'étais pas super au courant que c'était si raide, mais au final je ne suis pas morte en route et la vue au sommet sur Christchurch et Lyttelton en valait la peine.


• • •

TONGARIRO ALPINE CROSSING 

On peut dire que j'ai terminé mon périple en beauté avec certainement l'une des plus belles randos du monde (qui est aussi la Montagne du Destin dans le Seigneur des Anneaux c'est important de le préciser) sur l'un des 3 volcans du parc national Tongariro. Les photos parlent d'elles-mêmes, les paysages étaient vraiment à couper le souffle et on a été plus que bénies par la météo qui était idéale. Il y avait beaucoup de monde puisque c'était le week-end de Pâques, mais le circuit est tellement bien aménagé que la population n'était pas vraiment gênante. Au programme, 19,4km de rando très exactement, quelques montées et escaliers bien raides mais dans l'ensemble le circuit est largement faisable.

On est récompensés des efforts fournis à un peu moins de la moitié de la rando lorsque l'on atteint le pic, avec une vue sur les flancs de volcans et sur les lacs émeraudes qui donnent l'impression d'être sur une autre planète. Les paysages traversés toute la première partie de la marche sont désertiques (normal on est sur un volcan), mais une fois la redescende du pic effectuée on retrouve un peu de verdure et même une petite jungle la dernière heure de marche. Bref, j'ai adoré.

7
7
Publié le 6 mai 2019

Direction Waiheke pour une journée en ce dimanche 5 mai ! 😀

C'est le dernier week-end de ma copine Chloé en Nouvelle-Zélande et Waiheke était sa destination prioritaire pour ses derniers jours chez les Kiwis. En effet, beaucoup de monde - tant les voyageurs que les Kiwis eux-mêmes - nous a déjà parlé de Waiheke, de la beauté de l'île et de la nécessité d'y mettre les pieds au moins une fois.

Waiheke est une île assez grande puisqu'elle compte 9000 habitants (c'est la plus peuplée du golfe Hauraki), et est située à l'est d'Auckland à environ 1heure en ferry. L'île est notamment réputée pour ses nombreux vignobles mais aussi pour la beauté de ses plages.

Kennedy Point - Port de départ et d'arrivée de Waiheke

Une fois de plus, on est super chanceuses avec la météo puisqu'il fait grand soleil dès le matin, et on a même atteint les 22-23° l'après-midi (n'oublions pas qu'on est censé entrer dans l'hiver actuellement, Mai ici est l'équivalent de Novembre en Europe...). On arrive sur l'île aux alentours de 10h et prenons une navette en direction du village principal afin de pouvoir se déplacer en bus plus facilement vers les destinations que l'on avait choisies.

La première fut celle d'Onetangi, au nord-est de l'île. Pas beaucoup de monde, du sable fin et blanc, eau transparente (on aurait pu se baigner si on avait pris nos maillots), bref... :

Onetangi Beach 
Onetangi Beach 
Onetangi Beach - Les copines

Après une petite heure à la plage, il nous a suffit de marcher 30 minutes (et de profiter du paysage autour par la même occasion) pour arriver à l'un des nombreux vignobles/restaurants de l'île :

Tantalus Winery

Pour finir, on a repris un bus pour Palm Beach, une autre plage située entre le village principal et Tantalus. Une nouvelle fois, sable fin et blanc, la couleur de l'eau était magnifique, et on regrette de ne pas avoir pu s'y attarder plus longtemps...

Palm Beach 1 
Palm Beach 2

En raison des horaires de ferries et de navettes, on a été un peu coincées par le temps tout au long de cette journée, c'est le seul point négatif... beaucoup de temps dans les transports pour pas assez de temps dans les endroits que l'on souhaitait voir... Je prévois d'y retourner très probablement lorsque les beaux jours reviendront en Septembre pour y passer un week-end entier, parce que l'île en vaut vraiment la peine ! On a quand même fini en beauté avec le coucher de soleil sur la traversée du retour:

8
8
Publié le 14 juin 2019

Bon à savoir : en Angleterre et dans tout le Commonwealth, l'anniversaire de la Reine est un jour férié. Et comme les Kiwis sont un peu malins, ils se sont dits: quitte à avoir un jour férié, autant que ce soit un lundi ! Comme ça, au lieu d'avoir un jour férié en plein milieu de semaine qui soit le vrai jour d'anniversaire de la Reine, ça fait un long week-end pour tout le monde à la gloire de sa Majesté.

J'en ai donc profité pour organiser un petit week-end entre copains. On est partis pour 3 jours à la découverte d'une partie de la région appelée Northland qui comme son nom l'indique, se situe tout au nord de l'île. Il a fallu faire des choix parce que 3 jours c'est court, et on s'est donc concentrés sur la côte Est pour cette fois, avec Cape Reinga comme destination principale du week-end.


Départ le vendredi soir pour le premier arrêt: Paihia, Bay of Islands, sous un temps atroce... on n'avait plus qu'à croiser les doigts pour que le temps soit un peu meilleur là-haut.

Bay of Islands est principalement connue pour 2 choses: ses eaux turquoises et ses plages qui se prêtent aux activités aquatiques comme le kayak, la plongée, snorkeling, mais aussi les croisières à la rencontre des baleines et dauphins. La seconde chose et peut-être la plus importante, c'est son caractère historique et colonial: Bay of Islands - et plus précisément Russell - est l'un des premiers sites occupés par les Maoris à leur arrivée sur l'île, mais aussi là où les premiers colons britanniques se sont installés en 1840. En bons novices, profs et futurs profs que nous étions tous, la première chose que nous avons faite le samedi matin fut donc de se rendre sur les Waitangi Treaty Grounds. Ce lieu est celui où les chefs maoris signèrent le traité de Waitangi avec la Couronne britannique, traité à l'origine de la création du pays tel qu'il existe aujourd'hui. Arrivés sur place, on a pu profiter d'une visite guidée bien détaillée et chargée d'infos historiques et culturelles, avec à la fin un show culturel maori. Il y a beaucoup trop de choses à dire et de détails à donner sur l'Histoire en elle-même, je vous conseille d'utiliser Google pour cette fois en tapant Traité de Waitangi😀. On est sortis d'ici avec le sentiment d'avoir vécu quelque chose de particulier, d'avoir foulé des terres chargées historiquement mais aussi émotionnellement, et en ayant un peu plus conscience des enjeux interculturels du pays encore aujourd'hui.

Waitangi Treaty Grounds 

Après une matinée à s'instruire, on a profité de la nature environnante en allant jeter un coup d'oeil à une cascade et à la forêt d'Opua, où la flore est très diversifiée et où un petit chemin (qui monte bien quand même, mais il faut croire qu'ici rien n'est plat) mène à un point de vue sympa sur la baie.

Haruru Falls 
Opua Forest 

Retour au côté historique après quelques heures dans la nature: direction Russell, accessible en 20min de ferry depuis Paihia. Russell fut donc le lieu où l'une des premières colonies européennes s'installa, mais c'est aussi le village où se trouve le plus ancien pub de tout le pays 😀 on a donc fini la journée en beauté au Duke of Marlborough.

C'est important de s'imprégner de la culture locale et découvrir les bières kiwis 


Le lendemain matin, de bonne heure et bonne humeur, on se dirige vers la destination phare du week-end: Cape Reinga ! En route, on s'arrête voir des chutes (encore, on adore les chutes d'eau) appelées Rainbow Falls, et c'était plutôt chouette:

Rainbow Falls 

2heures plus tard, nous voilà arrivés au cap. Il constitue l'extrémité nord de l'île et représente un symbole fort dans la culture maorie: c'est le point de départ des âmes pour le grand voyage vers le monde des esprits. Cape Reinga est aussi le lieu où la mer Tasman et l'Océan Pacifique se rencontrent, formant des sortes de grandes vagues qui se heurtent. On a eu un temps idéal, avec un grand ciel bleu entre 2 averses pour profiter d'un paysage unique... Au bout du chemin se trouve aussi le phare du cap, où l'on a l'impression d'être au bout du monde et où les directions de différents points dans monde sont indiquées. Les photos parleront d'elles-mêmes:

Cape Reinga 

Après avoir profité du lieu pendant une bonne heure, il était temps de reprendre la route pour notre airbnb le soir, avec un arrêt important sur le retour: les dunes de sable géantes ! elles se trouvent à une vingtaine de minutes du cap, et l'on peut y faire du sandboarding, c'est-à-dire du surf sur le sable 😀

Giant Sand Dunes 

On a terminé notre petit voyage dans la péninsule de Karikari, connue pour ses plages de sable blanc et ses lieux de camping idylliques. Il faisait un peu trop froid pour camper alors on a loué un airbnb à deux pas de cette plage:

Tokerau Beach

Et puis après repérages des lieux alentours, on s'est promis de revenir camper une fois les beaux jours de retour ! Pour finir en beauté, voici donc Matai Bay, où l'on est passés avant de reprendre la route du retour direction Auckland:

Matai Bay 
9
9
Publié le 8 juillet 2019

Rotorua fut donc la destination du week-end dernier, à environ 3 heures au sud d'Auckland. Week-end filles avec ma copine Franziska (sa nationalité est pas super compliquée à deviner) qui m'accompagne à peu près partout depuis ma deuxième semaine ici.

La ville et ses environs sont connus pour être le berceau de la culture maorie, mais aussi et surtout pour le caractère volcanique et géothermique de la terre. Du coup, quand on arrive aux abords de la ville, on sent tout de suite une odeur assez forte de sulfure qui émane d'un peu partout, et on peut aussi voir de la vapeur ou de la fumée sortir de différents endroits (des bouches d'égouts par exemple et de certains parcs naturels). C'est assez impressionnant, pour le moins dépaysant, mais on va pas se mentir, ça pue quand même un peu !

Rotorua est l'une des destinations les plus touristiques du pays, il y a donc énormément de choses à y faire et il a fallu faire des choix ! il est dans tous les cas assez facile d'y retourner donc pas de regrets à avoir.

La première étape du week-end sera celle des luges le samedi matin, une activité que m'ont recommandée mes parents d'accueil. Les photos seront plus explicites, mais c'est en gros des petits karts à roulettes avec lesquels on dévale des pistes au milieu de la forêt. Une gondola nous a emmenées au sommet de la montagne où se trouvent tous les points de départ des activités (il y a aussi des chemins de VTT, des tyroliennes, etc.), et c'est parti pour 3 descentes à fond 😀 une sorte de télésiège nous remonte à chaque fois, et une fois de plus la vue est impressionnante. Ce qu'on voit sur les photos, c'est la vue sur le lac qui porte le même nom que la ville. Le lac est très étendu (plus de 2 fois le lac d'Annecy pour donner une idée), mais peu profond d'après ce qu'on a pu lire (ça en revanche, je suis pas allée vérifier). On a conclu notre expérience à Skyline par un lunch dans le restaurant avec la vue panoramique sur le lac: c'était vraiment, vraiment top.

Skyline - Luges & resto 

Comme on avait bien profité du buffet à volonté, une petite marche digestive s'imposait. Direction Redwoods Forest, où on a l'embarras du choix pour les chemins de randos. On a été frappées par - entre autres - la couleur de l'eau dans les petits ruisseaux, qui était grise transparente à cause du sulfure. Les photos sont garanties 100% sans filtre 😀

Redwoods Forest 

Pour finir la journée tout en relaxation, on avait réservé un spa avec bain de boue et sulfure, activité incontournable quand on va à Rotorua. On est allées dans un endroit appelé Hells Gate: le spa est 100% en plein air, bien rustique à la néo-zélandaise, mais au moins on ne verra ça nul part ailleurs ! Le bain de boue est limité à 20 minutes, et la boue provient carrément du sol du parking du spa. Bon les photos sont un peu embarrassantes mais tant pis, au moins vous avez un visuel de ce que ça donnait (et tout ça, c'était avant que je m'en mette dans les yeux et que je pleure pendant une heure). La chose à retenir aussi, c'est qu'on reste imprégné de l'odeur de sulfure longtemps après avoir quitté le spa et pris une douche (mes cheveux sentent encore 2 jours après) 😀

Hells Gate 


2ème et dernier jour sur place, objectif de la journée: voir des kiwis ! Juste avant, on passe faire un tour dans le parc au bout de la rue de notre auberge, où se trouve l'ancien musée de la ville dont l'architecture est atypique: l'endroit valait simplement le coup d'oeil. Le musée a été fermé il y a 2 ans parce qu'il se trouve sur une zone géothermique et sismique sensible et que les conditions de sécurité et d'évacuation ne peuvent être remplies.

Museum - Government Gardens

Rotorua possède deux des rares réserves où l'on élève des kiwis en captivité pour protéger l'espèce. On a choisi d'aller à Rainbow Springs, un parc naturel où on a pu rencontrer plein d'autres animaux typiques des îles du Pacifique et de la NZ. On a nourri les poissons on était contentes, on a parlé à un perroquet, on a eu droit à un tour guidé d'une heure avec à la clé une rencontre avec les kiwis, et y avait même un manège avec de l'eau ! Malheureusement pas de photos autorisées dans la nurserie des kiwis, pour éviter de stresser les 2 petites femelles qu'on nous a montrées. Du coup j'ai dû me contenter des kiwis empaillés :/

Rainbow Springs 

Le dernier stop de notre week-end s'est effectué à Okere Falls (encore des chutes d'eau, on aime bien ça) sur la route du retour. Ce sont les chutes grâce auxquelles l'électricité est arrivée à Rotorua, et ce sont aussi l'une de celles où on peut pratiquer le rafting 😀. Une petite boucle d'une heure de marche nous a permis d'observer différents points de vue et une fois de plus ben... c'était beau.

Okere Falls  
10
10
Publié le 6 août 2019

Eeeeeeet devinez qui a eu la chance de passer son week-end d'anniversaire dans un bach (instant vocabulaire, un bach est une sorte de cottage situé sur la côte, ce sont en général des résidences secondaires) au bord de l'océan entre nanas? 😀


Pour l'occaz j'ai fait une petite vidéo avec nos plus belles photos. La destination du week-end s'appelle Mathesons Bay, à environ une heure au nord d'Auckland. On a pu s'y rendre grâce à mes hostparents qui nous ont conseillé l'endroit et qui connaissent les personnes propriétaires du bach. Armées de la liste des choses à faire et voir fournie par Zoe, ma hostmum, on se dirige donc vers le village de Leigh dès le vendredi soir !


Matakana est la petite "ville" la plus proche de Leigh. On s'y est rendues le samedi matin, où un marché regroupant les petits producteurs locaux se déroule toutes les semaines. C'était un petit endroit plein de vie, super agréable malgré quelques averses. On a même trouvé une sorte d'épicerie française où l'on n'a pas pu s'empêcher d'acheter du Morbier (mais genre du vrai de chez nous!). C'est toujours rigolo de voir les représentations qui sont faites de la culture française et des français en général, que ce soit dans les magasins, les pubs, l'imaginaire et l'esprit des gens en général. Il faut dire qu'ici, on est plutôt très bien vus et appréciés ! Pour les anglo-saxons, la France et les français de manière général sont distingués, et la France les fait un peu rêver ! Bref, après notre petit marché on s'est rendues à pied dans une poterie qui est très connue dans tout le pays, c'était chouette à visiter et il y avait un petit café sur place où on a pris notre déjeuner.

Une fois repues, direction Omaha Beach, une plage connue notamment pour la pratique du surf et où l'on retournera très certainement cet été. Bon cette fois-ci on s'est pris une bonne averse pile à notre arrivée sur la plage (ça se voit un peu sur les photos qu'on se les caille 😀) mais ça ne nous a pas empêchées de profiter de la beauté de l'endroit.

Il n'y a pas de photo de la soirée du samedi soir sur la vidéo, mais on est allées (après une sieste au coin du feu qu'on n'avait pas réussi à faire la veille haha) dans un café-bar à 5min du bach où ils jouent régulièrement des petits live de musique et il y avait un concert ce soir là. C'était très sympa, bien que parfois un peu déprimant à cause de l'accent hyper mélancolique de la musique de l'artiste qui jouait ce soir là...! Mais l'endroit en lui-même était vraiment chouette.


On a ensuite commencé notre journée du dimanche en se rendant à Goat Island, définitivement mon coup de coeur du week-end ! L'endroit est très connu pour être une zone idéale de plongée: comme c'est une réserve marine, la diversité y est importante, et les eaux entre la plage et l'île sont peu profondes. On peut d'ailleurs se rendre sur l'île en nageant ET en observant les poissons puisque l'île est vraiment proche de la côte. C'est également un endroit où l'on retournera très certainement cet été pour la plongée ! On a pu profiter de superbes points de vue grâce à une petite marche de 45min environ au terme de laquelle on s'est retrouvées à faire demi tour au milieu des plantes sauvages (puisqu'il n'y avait visiblement plus de chemin accessible, c'était comique). On a aussi pu visiter le petit centre de découverte attenant au campus de recherche marine de l'Université d'Auckland qui se trouve sur place, et c'était très intéressant !

On a bouclé le week-end en beauté en passant par Tāwharanui Regional Park en redescendant sur Auckland. On n'a malheureusement pas eu le temps de profiter de l'étendue du parc pour se promener, mais on a quand même pu accéder à la plage du parc, et on est arrivées pile pour le coucher de soleil, les photos parlent d'elles-mêmes pour ce coup-là...!


Voilà pour ce très chouette petit week-end d'anniversaire 😀 Ce petit coin de paradis ne se trouve pas dans la plupart des livres de tourisme ou autre, et je pense que sans les conseils de Zoe et JP on ne se serait certainement jamais rendues là-bas ! et maintenant on veut y retourner hihi, c'est aussi pour ça que c'est top de vivre avec des locaux qui connaissent d'autres choses tout aussi intéressantes et chouettes à visiter. Je constate quand même que les kiwis sont assez protecteurs de leurs terres, leur patrimoine, etc, ce qui fait que la documentation sur les randonnées par exemple ou les plages est parfois un peu compliquée à trouver ! Voilààààààà c'est tout... pour le moment !


11
11
Publié le 28 août 2019

Bonsoiiiir à tous !

Un tout petit article simplement pour vous parler du week-end dernier que j'ai eu la chance de passer avec ma cousine sur l'une des plages les plus belles et populaires du pays: Piha. On se situe cette fois sur la côte ouest du pays, et les fameuses plages de sable noir... à une heure d'Auckland, l'endroit est connu pour être adoré des surfeurs mais aussi pour l'immense rocher (appelé Lion Rock) qui trône au milieu de cette vaste plage.

Au programme, contemplation, marche, et nuit dans le super van de Marinette (@MarinetteFrance) ! On a trop ri, mais je n'ai dévoilé qu'une toute petite partie de nos vidéos pour des raisons évidentes de conservation de la dignité.

Bref, même si les vidéos et photos ne font pas assez justice à la beauté et l'aspect sauvage de l'endroit à mon goût, elles seront bien plus parlantes que de longs paragraphes. En espérant que vous apprécierez 😀

12
12
Publié le 14 octobre 2019

La fin de l'année scolaire approche, les vacances de printemps (printemps en octobre) sont enfin là. Je voulais un bol d'air, on peut dire que j'ai été servie !

• • •

Le Coromandel

Après une première semaine passée à garder les filles, je m'incruste dans les bagages de ma famille pour une virée au Coromandel (du samedi au mardi) où j'ai la chance d'aller pour la deuxième fois. 3 jours de détente, fun, plage, et surtout pas de réseau et ça c'est plutôt cool pour couper un peu ! Ce week-end là était vraiment fantastique: paisible à souhait (ce n'est pas encore la haute période, les plages sont quasi désertes) et moments privilégiés avec les filles et mes host parents loin du quotidien de l'école et du boulot, on en avait tous un peu besoin...!

J'ai conscience de l'importance que ma famille d'accueil a eu dans ma bonne intégration ici et pour mon bien-être général, mais le sentiment est encore plus fort dans ces moments-là. Je me rappelle chaque jour que j'ai énormément de chance d'être si bien tombée. Évoluer dans un cercle familial est forcément gage de stabilité mais aussi de sécurité lorsque l'on s'en va aussi loin ! Et c'est d'ailleurs ce même cercle familial qui m'aide toujours à passer les moments un peu difficiles. Il semble que je leur apporte une sorte d'équilibre aussi, c'est plutôt agréable de se sentir autant à sa place. Bon après on va pas se mentir je fais aussi surtout beaucoup de bêtises avec les filles 😀 mais il faut bien s'amuser un peu ! Bref, voici un aperçu de ces 3 jours passés ensemble :

Trop de soleil dans ce pays !  
On a essayé de la jouer détendues mais l'eau est juste gelée
Plages désertes 


Great Barrier Island - Aotea Track 

De retour du Coromandel le mardi à midi, me revoilà partie le mercredi matin à 5h (ça pique) pour une rando de 3 jours sur une île non loin d'Auckland appelée Great Barrier Island, Aotea en Maori. L'île compte environ attention... 900 habitants, soit 3habitants au km2, autant dire qu'on ne se marche pas dessus !


Great Barrier a été une expérience source de beaucoup de réflexions et d'émotions, un moment singulier et transformateur. J'ai dû attendre d'être un peu plus à froid pour écrire l'article tant il a été difficile de revenir, et tant le bouleversement a été important.

Bref, l'expérience commence dès l'arrivée à l'aéroport, où un minuscule avion nous attend (8 personnes à bord DONT le pilote), c'est drôle ! 30 minutes de vol plus tard avec en prime l'observation des baleines, moi et mon backpack sommes arrivés. L'"aéroport" ressemble plus à un petit hall de gare, mais une petite dizaine de vols arrivent et partent quand même quotidiennement de l'île !

Le départ de la rando se situe environ à 1h30 de l'aéroport, j'avais donc prévu de marcher jusque là en faisant du stop. Mais on peut dire qu'une fois de plus, j'ai été chanceuse: un ami des gens qui étaient avec moi dans l'avion s'est proposé pour me déposer au départ du circuit ! Tony vit à Auckland mais c'est un habitué de l'île, il y vient régulièrement depuis quarante ans et y possède des parcelles de terrains où il fait toutes sortes de trucs de jardinage. Faire des rencontres comme celles-ci, ça met du baume au coeur et de bonne humeur ! Tony me propose même de me récupérer à la fin de la boucle le vendredi, ce que je ne refuse bien évidemment pas 😀

Voici donc le circuit que je suis partie pour faire :

Aotea Track map 

Jour 1

3 jours de marche donc 2 nuits passées en huts au milieu de la forêt. La boucle fait 25 km en tout, environ 8km par jour et entre 3 et 4heures de marche en fonction de la nature du terrain, j'ai le temps. La brochure annonce un circuit partagé entre étapes faciles, escaliers, montées & descentes assez raides et ponts balançoires au milieu de paysages spectaculaires... et on peut dire que la description est adaptée !

Le circuit paraît dès le début très bien aménagé et surtout, je commence la marche sous un temps d'été.

Jour 1 part 1 

La première heure est super agréable car assez plate donc facile, et entourée d'une végétation typiquement NZ. Je passe même au bout de 45minutes vers une source chaude, typique aussi de la Nouvelle-Zélande avec une concentration de sulfure importante dans l'eau qui donne cette odeur vraiment pas super agréable, mais je fais quand même une petite pause et profite d'être seule au monde pour tremper mes pieds hihi. En marchant, j'ai croisé en tout et pour tout sur les 3 jours une seule famille...! Les montées et escaliers commencent à apparaître après la première heure de marche. Mais avec les montées apparaissent les paysages et vues, une vraie récompense 😀

La partie la plus douloureuse du premier jour mais aussi l'ultime récompense est certainement la dernière demi-heure de marche, où j'arrive quasiment au sommet des montagnes, et aussi l'arrivée à la hut où la vue est juste à couper le souffle (et les photos ne sont pas à la hauteur...):

Arrivée à la hut... 
Vue de la hut, coucher de soleil  

Pas vraiment de mots pour décrire ce sentiment de bout du monde et surtout le sentiment de paix que dégage l'endroit. Je reste quelques heures seule mais suis rejointe pour la soirée et la nuit par une famille de 4, ça met un peu de vie !

Jour 2

Au matin du deuxième jour, le temps est plus maussade, il y a du brouillard mais il ne pleut pas et c'est bien là l'essentiel. Je prends mon temps le matin puisque je sais que le second jour est censé être le plus court. Dès les premières minutes de marche, je réalise que c'est sûrement le plus court mais aussi le plus dur... toute la première partie consiste en l'escalade d'un mont avec à la clé un point de vue imprenable, pas moins de 400 marches, bon ben là j'ai cru mourir !

Donc c'était ça pendant 45min 

et tout ça pour arriver au point de vue et voir... ben du brouillard et juste du brouillard. Tant pis pour moi 😀 la montée de tous ces escaliers s'ensuit d'une redescende aussi raide, mais un peu moins longue heureusement. Les jambes flageollent un peu au bout d'une heure, mais heureusement, le chemin s'adoucit et le temps s'éclaircit peu à peu. Les paysages sont assez différents du premier jour: plus rocheux et montagneux, très vastes, et pas mal de séquelles de glissements de terrains dus aux inondations du moins dernier. Au fur et à mesure de la redescente, je me rapproche du cours d'eau Kaiaraara et toute la seconde partie du jour 2 se fait en fait quasiment au bord de la rivière, c'est plutôt agréable !

Jour 2 - Kaiaraara Track


Arrivée à la seconde hut !  

J'atteins la deuxième hut au bout d'environ 3heures de marche. Il est encore assez tôt et ma doc indique qu'un village sympa se situe à 3km de la hut, je me dirige donc vers Port Fitzroy après m'être allégée de quelques bagages que je laisse à la hut (puisqu'il semble que je sois toute seule encore!). Sur la route en direction de Port Fitzroy, je découvre progressivement en sortant de la forêt la beauté du décor...:

Je finis par arriver au village après 45min de marche ébahie. J'y trouve un petit magasin d'alimentation générale à côté du port et d'un (tout) petit centre d'information pour les touristes. L'endroit vit, quelques personnes se baladent, c'est mignon et agréable. Je prends conscience là-bas de la manière dont les gens vivent sur l'île: au-delà d'être 100% détente (pire que les kiwis de base!), ils sont dans l'isolation quasi extrême, un cadre de vie digne d'une carte postale, et forment en même temps une communauté où tout le monde se connaît plus ou moins. Ça me semble à la fois impensable et idyllique.

En rentrant à la hut, je constate que je suis toujours toute seule. Je commence à me dire que ce sera peut-être un peu bizarre de passer la nuit seule ici, mais d'un autre coté, tout est si paisible et agréable que ça ne me pose pas vraiment problème. Et puis quelques minutes plus tard, j'entends des cris et des rires d'enfants... de la vie humaine ! Je vois dans la foulée arriver 4 mecs qui m'annoncent que je vais donc passer cette soirée et nuit en compagnie des 24 adolescents qu'ils encadrent ! Inattendu 😀 mais je ne suis pas mécontente d'avoir de la compagnie. Ça me permet de discuter avec les anims mais aussi les ados qui sont super curieux, c'est mignon ! Et j'ai au final passé une soirée agréable en leur compagnie.


Jour 3

Bon, là ça va être très court: je me suis fait littéralement trempée pendant 3h30 où la pluie ne s'est pas arrêtée. Donc pas de photos pour ce dernier jour, à part à la toute fin ! Mais en fait, la pluie n'a même pas entamé mon enthousiasme. Par contre elle a bien entamé l'état de tout ce que j'avais dans mon sac, et m'a aussi montré que mon imperméable n'était pas si imperméable que ça... mais ce sont des détails 😀 Le dernier jour était certainement le plus facile niveau terrain, malgré quelques montées qui ont bien fini de m'achever. Après 4heures de marche, j'arrive au point final de la rando où comme prévu, Tony m'attend pour me récupérer. Et je dois dire que je suis très heureuse de le voir, je n'aurais probablement pas été capable de marcher 2 heures supplémentaires....! J'arrive littéralement trempée de la tête aux pieds, mais juste trop contente. Et en plus, le beau temps revient petit à petit (maintenant que j'ai fini quoi!).

Après un bon chocolat chaud, Tony me montre l'une des plages les plus connues de l'île, et une fois de plus, je suis scotchée...

Medlands Beach 

Puis Tony finit par me redéposer à l'"aéroport" où le début de la fin commence 😦 J'ai l'impression d'avoir fait une retraite méditative et de subir un retour forcé à la réalité. Je dois revenir ici, voilà la seule chose que je me dis au moment du départ. Il y a quelque chose de spécial ici que je ne saurais pas forcément expliquer, mais je dois revenir, c'est certain.

13

Tauranga se situe à environ 3heures de route au sud d'Auckland et forme une petite péninsule de la côte Est, avec à sa pointe le fameux Mount Maunganui (qui est en fait un dôme formé par de la lave).

Le trajet est assez rapide et c'est une destination apparemment très prisée des Aucklanders - on comprend rapidement pourquoi lorsqu'on arrive !

Départ le samedi matin avec ma copine, et après un bon fish and chips sur le port et avoir posé nos bagages, direction The Mount sans perdre une minute :D à notre arrivée, on peut observer le mont avec à son pied un camping, des habitations toutes plus grandes et luxueuses les unes que les autres, et surtout la plage.

Vue du mont depuis une presqu'île au milieu de la plage  

Une courte marche - mais qui grimpe - d'environ 40minutes nous mène au sommet, où la vue explique à elle toute seule l'attractivité de l'endroit. On se trouve tout à l'extrémité de la péninsule, et on s'en rend très bien compte lors de l'ascension et à l'arrivée au sommet, où on observe une sorte de grande ligne bordée par l'océan. Je me rends compte que mes photos sont assez nazes par rapport à l'impression que l'on avait une fois au dessus mais bon...ça vous donne un aperçu !

Sur la route 
Arrivée !! 
On a trouvé ça pas terrible  

Il faisait vraiment chaud ce jour-là, donc on a simplement foncé à la plage une fois redescendues pour profiter d'une bonne baignade 😀

Le dimanche, on a visité quelques endroits symboliques (il a fallu faire des choix par manque de temps). On a commencé la matinée par la visite du village historique de Tauranga que j'ai adoré ! C'était mignon, et animé par un joli café, quelques commerces ainsi qu'une sorte de marché aux puces qui rendaient le tout très vivant:

Historic village 

Après le village historique, on s'est dirigées vers une presqu'île accessible depuis la plage de Mount Maunganui, où on était censées pouvoir observer des sortes de geysers... bon je ne les ai pas spécialement vus, mais l'endroit valait tout de même le détour:

Leisure Island 

On a bouclé la journée par une séance de farniente sur l'une des plages les plus longues du pays (16km). C'est une plage de sable blanc plutôt commune pour le coup, mais bien plate, avec de l'espace, et célèbre pour sa longueur:

Papamoa Beach 

C'était vraiment un chouette week-end, et la proximité par rapport à Auckland fait que je retournerai probablement dans ce coin très vivant, agréable, et super joli où il reste plein d'autres choses à découvrir 😀


D'un point de vue plus général, voilà maintenant 9 mois que je suis en NZ... et le seul sentiment que j'ai, c'est que ça passe super vite !! Le fait que ce soit bientôt l'été me déstabilise complètement par rapport à l'approche de fêtes qui du coup, me semble impossible ! Cette année, je passerai Noël au soleil avec mon amie Franzi mais aussi et surtout ma cousine @MarinetteFrance, un petit bout de famille pour Noël à l'autre bout du monde ne fera pas de mal 😀 même si on n'aura probablement pas vraiment l'impression que c'est Noël...

Ici les grandes vacances scolaires sont arrivées, je pars donc dans très exactement 2 semaines pour un road trip de 3 semaines sur l'île du sud, autant dire que je trépigne d'impatience 😀

J'en profite également pour préciser que mon séjour ici a été prolongé de 3 mois et que mon retour s'effectuera début juin au lieu de début mars, ce qui me permet d'effectuer un stage en enseignement mais aussi de rester profiter un peu plus de cet endroit que, je dois bien le reconnaître, je n'ai pas vraiment envie de quitter...!


À très bientôt pour de nouvelles aventures - cette fois à la rencontre de l'île du Sud que je n'ai visité qu'à une seule occasion jusqu'à maintenant, j'ai vraiment hâte !

14


Avec un peu de retard, voici le récit de mon road trip sur l'île du sud pendant les vacances d'été - je vais devoir être concise parce que sinon, il y a trop de choses à dire ! J'attendais ce voyage avec une très grande impatience et étais très curieuse d'enfin observer les recoins de cette île du sud, que l'on m'a souvent décrite comme très différente de celle du nord.

Itinéraire prévu

Mais avant de pouvoir faire tout ça, il faut conduire jusqu'à Wellington pour prendre le ferry. Départ d'Auckland le vendredi 20 au soir, un long trajet de 8 heures environ nous attend, on a décidé de conduire de nuit et prendre le ferry le lendemain matin. Et c'est donc après une bonne nuit d'une durée d'environ 1h30 que nous embarquons sur le ferry vers 8h30 le matin. Il fait un temps magnifique, petit-déj' anglais sur le bateau... ça sent les vacances !! pas le temps d'être fatiguées, surtout que les paysages sont déjà magnifiques lors de la traversée.

Traversée sous le soleil 
• • •

          Kaikoura

On passe notre première nuit à Blenheim, un arrêt "pratique" plus qu'une destination à proprement parler. C'est le dimanche que les choses sérieuses commencent: direction Kaikoura 😀 et l'activité phare de cette journée (on ne pouvait pas rester plus d'une nuit pour des raisons de timing!), c'est l'observation des baleines depuis un petit avion:

J'ai vu une grosse bête !  
On a aussi pu profiter de paysages bien sympas pendant le vol ! 

Malgré qu'on y ait passé peu de temps, Kaikoura m'a beaucoup plu ! C'est une des destinations les plus touristiques parce que c'est un spot privilégié pour l'observation des baleines, dauphins, pingouins, et de la faune marine en générale, mais ça valait vraiment le coup de s'y arrêter.

• • •

          Christchurch - Noël

Le lundi, direction Christchurch pour 3 nuits en camping, c'est donc là que nous allons passer Noël. Je retrouve Christchurch que j'avais déjà visitée en avril: ses beaux jardins botaniques, ses rues larges et espacées... Christchurch a du charme, mais je retrouve aussi cette impression de ville fantôme qui m'avait frappée en avril, malgré que ce soit la période de Noël. Lors de ces 3 jours, on a visité la ville, fait une journée à Akaroa (dont les photos sont également dans mon article sur mes vacances d'avril), mais je dirais bien que le plus important, c'était le Noël passé avec ma fidèle cousine @MarinetteFrance 😀 :

Noël au camping ! (On a fini par réussir à faire notre barbecue grâce à un résident du camping qui nous a bien fait remarqué qu'on...
Quelques photos de Christchurch quand même, parce que Noël au soleil et à la plage c'est différent ! 
• • •

        Dunedin & Southland 

On se dirige après Noël encore un peu plus vers le Sud: direction Dunedin, ville réputée pour son université mais aussi pour être l'une des plus pluvieuses du pays...! Malgré le temps instable, j'y ai adoré l'atmosphère empreinte d'histoire, de l'héritage écossais, des festivités étudiantes (malgré que ce soit les grandes vacances), bref une ambiance singulière de manière générale.

Arrêt sur la plage sauvage et impressionnante et Moeraki Boulders juste avant Dunedin 
Dunedin 
Passage par Tunnel Beach le jour du départ, l'un de mes endroits coups de coeur  

Après Dunedin, nous nous sommes arrêtées une nuit dans les Catlins, une péninsule sauvage de toute bôôôté, mais où la météo n'est en général pas spécialement au rendez-vous, c'est pourquoi je passe sur les photos. C'est tout de même là-bas que l'on a pu voir plein de lions de mer ainsi qu'observer un petit pingouin !

Descente jusqu'à l'extrémité Sud de l'île: Slope Point, juste avant Invercargill.  
• • •

           Queenstown - Nouvel An - Milford Sound

Queenstown était vraiment l'une des destinations phares du trip, et on l'attendait avec impatience !! C'est la seconde ville de l'île du Sud juste derrière Christchurch, et c'est l'endroit "branché" où les touristes internationaux se retrouvent Après 10 premiers jours à la météo instable, on est accueillies avec un grand soleil et 25° 😀 et le moins que je puisse dire, c'est que Queenstown ne m'a pas déçue.

Arrivée au milieu des montagnes - La route remontant du sud vers Queenstown est l'une des plus jolies que l'on ait faites ici. 
Lake Wakatipu, à l'extrémité duquel Queenstown est construite. Son eau est pure à 99.99% et peut donc être bue sans problème - ell...
Petite rando le mardi matin avant la nuit du Nouvel An, avec des vues plutôt sympas sur le lac !

Après une soirée du Nouvel An bien animée dans les rues en fête de Queenstown, la journée du mercredi s'annonce pluvieuse, le repos est donc de mise. Le soir, on a la chance d'avoir ma host family non loin du camping pour nous accueillir pour 2 nuits, et on est bien contentes de les avoir parce que la nuit prochaine s'annonce trèèèès mouillée ! Et le jeudi matin, on doit se lever à 5h pour prendre un bus direction Milford Sound. L'endroit n'est qu'à 90km de Queenstown, mais il faut 4heures pour s'y rendre: une seule route tracée au milieu du parc national du Fiordland y mène. Milford Sound est l'un des endroits les plus touristiques et emblématiques de tout le pays. Le guide/conducteur de bus nous rappelle à maintes reprises que Milford est en fait un Fjord et pas un Sound: le fjord est plus étroit et est une vallée glacière qui se prolonge en-dessous du niveau de la mer. Le Sound, à l'inverse, est formé par l'invasion d'une rivière par la mer ou l'océan due à la montée des eaux. Voilà ce que ça donne :

Même si la beauté de l'endroit est évidente sur les photos, il est tout de même assez frustrant de ne pas pouvoir retraduire l'asp...
Conquiiiiise à 200% 😀
• • •

          Mount Cook, Lake Pukaki & Tekapo 

Après une nouvelle nuit dans la - luxueuse - maison de vacances de ma hostfamily, on continue notre remontée progressive vers le Nord. Direction Lake Tekapo, avec une escale au célèbre Mount Cook (montagne la plus haute de NZ, culminant à 3,7km) mais aussi Lake Pukaki qui se trouve sur la route. On continue dans le grandiose:

Premier arrêt: Lake Pukaki, avec vue sur les glaciers derrière. La photo n'est pas filtrée, c'est juste que la couleur du lac est ...
Mount Cook Valley. On ne voit pas Mount Cook sur la photo, il se situe sur la gauche et était ce jour-là caché par les nuages.  
Lake Tekapo le lendemain 

Après Lake Tekapo, on a passé une nuit à Arthur's Pass, qui est le nom d'un village mais aussi et surtout d'un parc national caractérisé par ses allures de désert montagneux. Nous avons donc conduit à travers les montagnes pendant plusieurs heures, sans avoir réellement le temps de s'arrêter ailleurs qu'à notre camping, mais ça en valait vraiment la peine quand même. C'était vraiment impressionnant et plaisant de conduire au milieu de ces montagnes massives avec l'impression d'être perdues au milieu de nulle part. Et j'ai donc le regret de vous annoncer que je n'ai bien évidemment pas de photos puisque je conduisais à ce moment-là...

Après notre nuit à Arthur's Pass, on continue la remontée en passant par les célèbres Pancake Rocks:

Ces falaises en forme de tas de crêpes sont un mystère géologique à elles toutes seules, puisque l'on ne sait aujourd'hui toujours...

La fin de cette journée-là sera des plus inattendues... puisque lorsque nous étions bien tranquillement assises dans les canapés de notre auberge suivante, notre voiture s'est un peu fait défoncée sur le parking...

OOPSIE ! Heureusement que le propriétaire de l'auberge était très sympa et nous a aidées à réparer tout ça du mieux possible... 

Suite à cet incident, on se retrouve donc dans l'obligation de changer quelque peu nos plans et d'écourter le séjour. Au lieu de passer les 4 derniers jours dans la région de Golden Bay, on n'y passera qu'une journée complète et 2 nuits... Mais quelle journée. Définitivement l'un de mes endroits coup de coeur:

Petite croisière en bateau le long d'Abel Tasman National Park... 
Avant que l'on nous dépose pour une petite rando de 12km dans ce meme park  
J'ai pas les mots... 😀

Et c'est après cette journée de rêve que nous sommes rentrées à la maison. On a terminé en beauté, avec un petit goût amer pour moi quand même de n'avoir pas pu profiter de la fin comme on l'aurait voulu. Mais ce sont les aléas du voyage !!

J'ai depuis repris le rythme habituel après que les filles aient effectué leur rentrée scolaire - et moi aussi puisque j'ai commencé mon stage en tant qu'assistante dans une école primaire du coin 😀 Il me reste désormais 3 mois et demi à profiter ici, et la prochaine étape sera un week-end à Sydney avec @MarinetteFrance !!!

15

Je réalise en ouvrant le blog qu'il s'est quasiment écoulé 6 mois depuis mon dernier article... il semble que tout ait été très vite depuis !! Depuis Sydney, j'ai réintégré le sol néo-zélandais en visa touriste cette fois, ne m'autorisant donc plus à travailler officiellement. Je n'ai pas vraiment eu/pris le temps de documenter mes derniers week-ends et voyages mais ces derniers mois ont surtout été rythmés par coronavirus comme pour tout le monde ! Mon vol retour prévu initialement le 31 mai n'ayant évidemment pas eu lieu, mon retour effectif sur le sol français se fera donc le 15 juillet.

En ce qui concerne le covid, je me considère chanceuse d'avoir traversé cette crise ici en Nouvelle-Zélande, où tout a été géré de manière assez admirable politiquement et avec le bénéfice d'un recul de quelques semaines par rapport à l'Europe. On a passé 4 semaines “seulement” en quarantaine + 2 semaines de préparation à la sortie où seuls les gens allant travailler pouvaient sortir. Mais finalement, le retour à la normale a été progressif et rapide! Hier les news ont annoncé que nous n’avions officiellement plus aucun cas de corona en Nouvelle-Zéalande (bien loin des réalités françaises…), nous voilà donc de retour à une normalité la plus complète pour la vie quotidienne ici :-) la seule chose différente désormais concerne le contrôle aux frontières, qui ne sont toujours pas ouvertes à d’autres personnes que les citoyens et ce pour probablement quelques mois encore (à l’exception de l’Australie avec qui une bulle de voyage devrait ouvrir très bientôt). En ce qui concerne notre temps d’isolement, il est en fait passé plutôt vite, surtout que nous avions un déménagement à préparer ! Hé oui, depuis maintenant plus d’un mois nous avons emménagé à la campagne dans une maison où nous pouvons avoir les poneys avec nous. La grande vie quoi ! Un petit changement de vie sympa pour mes derniers mois en NZ, avec quelques adaptations à mettre en place pour tout le monde forcément mais l’essentiel est plus que positif.

Depuis la réouverture des écoles, je retourne en stage à l'école primaire où j'étais avant le lockdown 2 jours par semaine et j'aime toujours autant y être. Je travaille désormais toujours avec la même classe et la même collègue et je prends beaucoup de plaisir à tout ça. En parallèle, j'ai trouvé un petit boulot de ménage au black, et cette dame est propriétaire de chevaux dont une jument qu'elle me fait monter depuis quelques semaines, je suis comme une dingue ! J'ai juste été un peu stoppée dans mon élan par une chute pas plus tard qu'hier qui m'a gentiment laissée avec une double entorse et 2 côtes fêlées mais à part ça impec !

Cela ne m'empêchera pas de partir ce week-end à la découverte d'Hobbiton, enfin !!! Cette destination était la dernière "grosse" activité que je souhaitais faire avant de partir, je vous partagerai quelques photos la semaine prochaine.

En tous cas, je serai donc de retour dans moins de 5 semaine maintenant et quand j'y pense, ça me fait vraiment bizarre... Mais bon, après un an et demi ici on peut dire qu'il était probablement temps de rentrer à la maison. Absolument tout ici va me manquer, mais je suis en tous cas contente et fière de n'avoir aucun regret quant aux voyages puisque j'ai fait - je pense - toutes les choses majeures en termes de destinations et de visites. J'ai eu la chance de faire un nombre incalculables de rencontres, de voyager autant que je le souhaitais, de voir des paysages incroyables, et d'expérimenter la vie dans une ville aussi singulière qu'Auckland.

Voici un petit récap photos de ces derniers mois:


 Sydney avec Marinette
 Avant et pendant lockdown
Week-end à Papamoa chez Marinette - Ouai j'ai pris une leçon de surf grâce à ma super cousine ouai !!!!