Carnet de voyage

Montpellier

6 étapes
25 commentaires
1
 avec 
C
Cathy Jenard
Un goût du sud pour bien commencer 2022 !
Du 3 au 7 janvier 2022
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En attendant notre départ, lundi, voici une photo prise dans les bois de Spa pour vous souhaiter une bonne année 2022, avec une bonne santé pour vous permettre de vivre beaucoup de moments de joie, de découverte ... et de voyages !

Voici déjà, quelques liens pour vous permettre de voyager avec nous :

Si vous souhaitez recevoir une notification, dès qu'une étape est publiée, abonnez-vous.

2

Après un trajet en train via Lyon, nous arrivons comme prévu à 13h à Montpellier. Un bref pique-nique dans notre beau studio sous les toits du cinéma Gaumond et nous partons à la découverte de la ville.

La météo est au rendez-vous et nous passons l'après-midi à sillonner la vieille ville.

Au pied de l'immeuble s'étend la place de la Comédie, véritable cœur de vie montpellieraine, avec en son centre la statue des Trois Grâces.

La Place de la Comédie se prolonge par l'esplanade Charles de Gaulle, sur l'emplacement de l'ancien rempart.

Nous pénétrons, ensuite, dans le cœur historique en suivant en partie le chemin de Compostelle (route d'Arles) et cela sous la protection de Saint-Roch, patron de la ville.

Se succèdent ruelles médiévales et hôtels particuliers. Une des caractéristiques de Montpellier est le "recyclage" des bâtiments anciens : un exemple parmi d'autres, le couvent des Ursulines (1621) est devenu en 1997 un centre dédié à la danse.

Au milieu d'un square aménagé au 19e siècle, la Tour des Pins est l'une des deux dernières qui composaient l'enceinte fortifiée de la ville. Haute de 25 mètres, elle tient son nom des deux pins qui occupent mystérieusement son sommet.

Nous rejoignons l'ensemble formé par la faculté de médecine et la cathédrale Saint-Pierre.

La faculté de médecine est la plus ancienne d'Europe. Elle remonte au 13e siècle et occupe un ancien monastère bénédictin.

Accolée à la faculté, la cathédrale Saint-Pierre est la seule église de la ville qui n'a pas été complètement détruite pendant les guerres de Religion. Son porche est assez impressionnant, avec ses tourelles du 14e. Malgré son style gothique, elle rappelle les églises romanes vu qu'elle n'a qu'une seule nef.

Au 17e siècle, la place de la Canourgue était le centre de la ville; de nombreux hôtels particuliers subsistent encore autour du jardin orné de la fontaine des Licornes. Elle offre une vue plongeante sur le quartier de la faculté de médecine et la cathédrale Saint-Pierre.

Nous rejoignons l'ensemble "royal" formé de l'Arc de Triomphe, édifié en l'honneur du roi Louis XIV, de la place royale du Peyrou et de l'élégant château d'eau associé à l'aqueduc Saint-Clément (long de 880 mètres et haut de 22 mètres).

Cette première après-midi, nous donne envie de découvrir les autres quartiers de Montpellier.

3

Du village médiéval établi autour de l'an mil à la grande ville d'aujourd'hui, Montpellier n'a cessé de repousser ses limites. Elle s'étend désormais résolument vers la mer, distante seulement d'une dizaine de kilomètres, essayant d'intégrer aune population toujours plus nombreuse.

Ce sont ces nouveaux quartiers que nous découvrons aujourd'hui.

Tout d'abord à deux pas du centre, le quartier Antigone.

 Quartier Antigone

Dans les années 80, le maire confia à l'architecte catalan Ricardo Bofill l'urbanisation de ce nouveau quartier d'habitations et de bureaux, rejoignant le fleuve Le Lez. Les références à l'Antiquité sont nombreuses pour le plus grand plaisir de Cathy !

Tout naturellement, nous arrivons sur les berges du Lez.

Nous sommes impressionnées par les aménagements prévus en cas de crue : digues et bassins de rétention ... Ils n'empêchent pas les possibilités de détente : promenade, vélo, jogging, ...

En traversant le fleuve, nous arrivons dans le quartier de Port Marianne, terrain de jeu des plus grands architectes contemporains (Jean Nouvel, Sou Fujimoto, ...)

L'arbre blanc - 2019 - Sou Fujimoto 

Ce quartier laisse néanmoins, une grande place à la nature : parcs, miroir d'eau, lac, berges aménagées, ...

Il ne cesse de s'étendre vers la mer.

Nous continuons notre balade le long du Lez.

Toujours plus vers la mer, le marché du Lez est le dernier-né dans le quartier. Squattant d'anciennes imprimeries, ce village au bord de la ville regroupe brocanteurs, friperies, foodtrucks, voulant s'imposer comme un lieu branché culturel et gustatif.

C'est dans ce lieu atypique que nous avons dégusté un délicieux bagel indien à 14h45 !

Après une bref retour au studio, nous remontons le temps pour compléter la visite du Montpellier médiéval entamée hier. Nous parcourons ainsi les quartiers Saint-Roch et Sainte-Anne.

Promis, on fera aussi des photos de jour !

4

La météo ensoleillée d'aujourd'hui, nous a incitées à prendre un bain de nature. 20 minutes de tram et nous voilà entièrement dépaysées ! Nous avons rejoint la réserve naturelle du Méjean à Lattes. Cet espace de 200ha s'étire en bordure de l'étang du Méjean, abritant une faune et une flore riches et variées, caractéristiques des zones humides littorales.

Nous y faisons une randonnée de 10km en empruntant différents sentiers de la réserve. Sous le soleil, les paysages sont singuliers et magnifiques. On profite du site pour prendre une quantité de photos.

Une quantité d'oiseaux y nichent : cigognes, flamants roses, aigrettes, ...

Un moment magique, entre ciel et terre, avec en fond Palavas et la Grande-Motte. Nous pique-niquons en chemin.

A cet endroit, s'est élevé jusqu'au 3e siècle de notre ère, le port de Lattara (Lattes, actuelle). Il fut abandonné suite à l'ensablement et l'envasement du site.

Successivement, sous l'influence des Étrusques, des Grecs de Marseille et des Romains, ces Celtes importaient du vin, de l'huile, des céramiques de luxe et exportaient les ressources du pays.

Un musée présente une collection d'objets trouvés sur place selon un parcours chronologique et thématique.

Une fort belle journée passée au grand air !

5

Nous prenons le train pour 25km et rejoindre le golfe du Lion à Sète.

Fondée par Louis XIV au bout du canal du Midi, Sète possède différentes atmosphères.

La pointe courte est un pittoresque quartier de pêcheurs.

La pointe courte 

La vie déroule autour des canaux. Sur le grand canal, se déroulent les tournois de joutes depuis le 17e siècle, à la Saint-Louis, le patron du port (fin août).

Le canal principal et les entrainements aux joutes

Plusieurs personnalités ont marqué la ville : Paul Valéry et son célèbre cimetière marin, Jean Vilar, ...

Le mont Saint-Clair domine fièrement la cité, du haut de ces 182 mètres. Tout à coté, se dresse la chapelle Notre-Dame-de-la-Salette qui accueille les pèlerins et les touristes le 19 de chaque mois.


En redescendant vers les Pierres Blanches, nous avons une belle vue sur l'étang de Thau et le cordon lagunaire le séparant de la Méditerranée.

Nous mettons nos pas dans ceux de Georges Brassens, autre célébrité du lieu, en visitant un espace muséal qui lui est dédié. Grâce à l'audio-guide et la scénographie bien pensés, nous avons eu l'impression de vraiment rencontrer l'artiste. Il est encore fort présent dans la ville.

Nous terminons la journée devant le port, en ayant marché 15km ... sans presque s'en rendre compte !

6

Nous profitons de notre dernière matinée pour peaufiner notre découverte de Montpellier. Nous commençons par le Pavillon Populaire où se tient une exposition photographique "Mers et Rivières" de Andreas Müller-Pohle.

Nous suivons l'esplanade Charles de Gaulle en dépassant le kiosque, premier édifice en béton de la ville, pour arriver au Corum (Centre de conférences). La terrasse panoramique est malheureusement fermée.

Nous sillonnons la vieille ville.

Nous repassons pour voir les monuments entr'aperçus en soirée. De jour, ce sont d'autres lumières et atmosphères : le site historique de la faculté de médecine, le quartier Sainte-Anne, l'église Saint-Roch et la place Royale du Peyrou.

Pour revenir, encore et toujours à la place de la Comédie 😀 reprendre nos bagages pour le trajet retour.

C'est dans le train retour que nous écrivons ces dernières lignes. Nous espérons avoir pu partager avec vous un peu de cette belle lumière du Sud. Nous vous remercions de nous avoir lues.