Notre voyage en Italie

Pour continuer notre aventure en Europe, avec notre fourgon aménagé, c'est l'ITALIE, des Cinqueterre à la côte Amalfitaine, Naples, la Calabre, les Pouilles, la Vénétie et les grands lacs du nord.
Dernière étape postée il y a 6 heures
Mai 2022
8 semaines
1
mai
1
mai
Publié le 1er mai 2022

1er mai, c'est parti destination l'Italie. Il est déjà 11h quand nous quittons Saint-Malo. Nous roulons jusqu'à Laval. Arrêt déjeuner sur le bord de la Mayenne face à la Basilique St Nicolas.

Laval 

Reprenons notre route jusqu'à Loché-sur-Indrois, petit village de l'Indre où nous stationons pour la nuit. Apéro-diner au bord du cours d'eau.

2
mai
2
mai
Publié le 3 mai 2022

Aujourd'hui 2 mai, nous continuons notre route vers le sud. Après un arrêt déjeuner sur une aire de picnic près de Culan, nous poursuivons tranquillement par les routes secondaires en apercevant les dômes du Puy. Ce soir, notre spot de la nuit sera le parking de la salle des fêtes de Lamothe en Haute-Loire, située entre Clermont Ferrand et Le Puy en Velay.

Spot de la nuit 
Vue du château de Lamothe
3
mai

Nous quittons les monts d'Auvergne pour les monts Ardèchois. Le paysage est magnifique avec une diversité végétale couvrant ces montagnes. Châtaigniers, pins maritimes, chênes verts et buis forment un camaïeu de vert. Le jaune des genêts apportent une note ensoleillée dans ce décor. Au fond de ces collines coule paisiblement l'Ardèche.

Arrêt déjeuner à Mornas. La forteresse perchée sur une falaise telle une sentinelle, semble protéger ce village médiéval.

Mornas et sa forteresse 

Nous sommes dans le Vaucluse. La pluie s'est invitée sur notre route. Les températures ont chuté. Nous avançons tranquillement vers notre spot du soir : Gréoux les Bains.

4
mai
4
mai

Nous faisons une petite visite du centre ville de Gréoux, bien connue pour y avoir passé 3 semaines de cure à 2 reprises.

Puis, nous prenons la direction des gorges du Verdon. C'est toujours impressionnant, magnifique. Au fond, Le lac Sainte-Croix. Un petit endroit surplombant ces gorges profondes nous permet de faire notre pause déjeuner.

On se régale des premières tomates et fraises achetées hier sur le bord de la route, en direct du producteur.

Nous sommes en Haute-Provence, les champs de lavande ne sont pas encore en fleurs. Un troupeau de moutons nous ralentis quelque peu.


Nous traversons de jolis villages en descendant sur Grasse et la côte d'azur.

Autant le parcours des routes étroites et sinueuses était difficile, autant celui des villes est difficile et stressant. Nice est une jolie ville. Nous longeons la promenade des Anglais et traversons le centre. La circulation est dense et compliquée. Nous n'arrivons pas à trouver un endroit pour passer la nuit. Nous poursuivons jusqu'à Menton pour notre spot de la nuit sur un parking face à la mer. Nous avons bien mérité un apéro pour notre dernier soir en France. Surtout Jacky qui conduit en permanence. Demain, nous serons en Italie.

Villefranche sur mer
Spot à Menton 

PS :beaucoup de militaires en manoeuvres dans le maquis du Verdon

5
mai
5
mai

Nous avons été réveillés vers 1h ce matin, par des jeunes qui tapaient la balle contre le mur entre notre van et un autre véhicule. C'était leur espace de jeu. Malheureusement, il y avait des rebonds sur les véhicules. Jacky a fini par sortir leur proposer de nous déplacer. Finalement ils ont compris que ça nous empêchait de dormir. Ça s'est bien terminé, ils sont partis. Nous sommes restés en repos jusqu'à 10h30. Avant de quitter Menton nous changeons notre bouteille de gaz.

Le mauvais temps est arrivé, la pluie nous accueille en Italie. Nous roulons jusqu'à Impéria pour acheter l'huile Carli recommandée par nos amis Malouins M-C et J-F.

Magasin des huiles Carli à  Imperia 

Il tombe des cordes. Inutile de s'attarder, nous continuons notre route vers Gênes. La pluie ne cesse pas. Nous nous arrêtons à Finale Ligure pour la nuit. . Une ballade sur le bord de mer nous fait du bien. Nous découvrons partiellement la ville.

Basilique de Final Ligure 
Arc de triomphe de la place carrée 
Ruelle typique 

Dinette dans notre roulotte bien au chaud. À plus

Notre spot se trouve derrière deux hôtels fermés actuellement
6
mai
6
mai
Publié le 6 mai 2022

Il a plu cette nuit. Ce matin, au départ de Finale Ligure, les nuages sont bien chargés au-dessus des montagnes, pas d'horizon sur la mer. Nous nous dirigeons vers Gênes. Il pleut, il pleut, il pleut. Le traffic est dense, les villes aussi. Nous poursuivons notre route à la vitesse d'une tortue "normale avec notre maison"😄😄😄. Arrivés à Gênes, difficile de se stationner, nous tournons en rond. Finalement, non loin du port, un espace pour CC est libre. Nous nous rendons au port à pieds (1/4h). Les odeurs de pizza nous titillent les narines. On n'y résiste pas. Ce sera une napolitaine et une 4 fromages et deux verres de vin rouge.

Ça fait du bien de se poser. Requinqués, nous visitons le centre historique de la ville.

Visite de Gênes :places,ruelles,église, typiques du centre 

Nous rejoignons notre CC pour s'avancer vers Portofino. Une fois de plus, les stationnements sont impossibles en longeant la côte. Nous arrivons à Portofino. Des policiers nous demandent de faire demi-tour. Nous revenons en arrière pour se stationner sur le bord de la route face à la baie aux abords de Santa Margherita.

Spot du soir 
7
mai
7
mai
Publié le 7 mai 2022

De notre spot de la nuit, départ vers 9h pour Portofino à pieds. Joëlle équipée de bâtons et la cheville maintenue. Nous empruntons le chemin piétonnier surplombant la route très étroite et sans trottoir. Les bus et grosses voitures ne peuvent pas se croiser.

La route étroite 

Nous prenons le parcours piétonnier dans le parc. Le chemin est embaumé des effluves des plantes, principalement l'oranger du mexique.

Sur le chemin...

La vue sur la baie est magnifique.

Après 1 heure de marche, nous arrivons au port où des yacht pavillon anglais sont amarrés.

Les boutiques de luxe attendent les touristes bien fortunés. Les restos mettent en place les terrasses.

Petit à petit l'affluence se fait. Le soleil est au rendez-vous. Nous reprenons notre chemin pour le retour profitant de ce que la nature nous offre gratuitement.

La nature exubérante 

Cet après-midi, nous quittons notre campement pour s'avancer vers les CinqueTerre.

Escale à Lavagna, sur un parking près de la plage où nous prenons un bain de soleil et un bain de pieds dans la mer. La température de l'eau est bonne. Nous n'avons pas sorti les maillots de bain, la baignade sera pour un autre jour. Le vent reste frais. Un peu de lecture va nous reposer.

La plage à  Lavagna

Lavagna sera notre spot pour la nuit.

8
mai
8
mai

Ce matin, nous visitons Sestri Levanto. Les rues du centre sont très animées, les magasins sont ouverts. Un mariage est célébré à la mairie puis à l'église.

Attractive citée sur le bord de mer. La plage de ville regorge de monde.

La plage dans la ville est bien occupée ce Dimanche 

Les terrasses sont bien occupées. Nous nous installons au "Beach Bar" pour déjeuner.

Au Beach Bar pour dejeuner 

Le soleil brille et chauffe bien à l'heure de midi. Après s'être restaurés, nous marchons dans l'eau, bon soulagement pour les chevilles. La noce se régale de petits fours et Champagne à la terrasse d'un resto "sélect ". Nous n'y sommes pas conviés, nous poursuivons notre route. Quelques courses à la Coop avant de rejoindre notre base de départ pour les visites des villages, le camping "San Michelle" à Levanto. La route est sinueuse et dangereuse, nous sommes en montagne.

Nous arrivons enfin au camping, agréable campement entouré de végétation. Un petit bar propose rafraîchissement et petite restauration. Le patron est très sympathique. Il nous propose de nous conduire à la gare demain matin, pour commencer la visite des villages des "CinqueTerre". La station est à 25 mn à pied, ça évitera trop de marche pour Joëlle. Nous nous installons, nous avons sorti table et chaises dans le but de dîner dehors. Le store est tiré. Seulement, à 19h, l'orage éclate. c'est fini pour la dînette en extérieur et la petite lessive n'est pas sèche. Les trombes d'eau ruissellent sur le sol. Jacky fait une saignée pour l'écoulement. Après l'orage, le beau temps dit le dicton.

Nous l'espérons pour demain.

9
mai
9
mai
Publié le 10 mai 2022

Départ 9h pour les villages des CinqueTerre. Giacomo, le patron du camping, nous conduit à la gare de Levanto. Le train part à 9h35. Nous allons directement à Riomaggiore, pour revenir au point de départ avec arrêt dans chaque village.

Riomaggiore 

 Ce village bâti sur un éperon rocheux, s'anime autour de l'église San Giovanni Baptista. C'est de la gare que part le sentier Via Dell'amore. C'est au crépuscule que les amoureux venaient s'embrasser. Depuis bientôt un siècle, il a perdu son charme (trop fréquenté).

Manarola,

Ce village se situe à moins d'une demi-heure de Riomaggiore par la via Dell'amore. Nous avons pris le train. Les maisons colorées s'enchevêtrent les unes aux autres. La rue principale descend au port.

Corniglia

Ce seul village à ne pas avoir accès à la mer. C'est de là que débute le sentier Azzuro.

Village le plus rural, ses terrasses de vignes

Vernazza

Nous descendons au port. Une nuée de touristes s'y repose. C'est notre village préféré.

Monterosso

Le village le plus ancien et le plus grand. Nous descendons vers la plage. Peut-être trop fatigués, nous ne sommes pas sous le charme.

Retour à Levanto. Nous appelons Giacomo pour venir nous chercher. Nous sommes sur la messagerie. Après 10 mn d'attente, nous décidons de rejoindre le camping à pieds. 2kms, c'est court mais c'est long en montagne. Nous y arrivons après 3/4 heures. Joëlle épuisée.

Une bonne douche, un verre au bar pour remercier Giacomo de nous avoir conduit à la gare, petite parlotte avec nos voisins installés dans l'après-midi (Finistériens de la région du Conquet et Malouins côté Saint Jouan) et dodo.

La découverte de ces sites par les chemins de randonnées sur une durée de 2 à 3 jours nous semble plus enrichissante.

Pour ma part (Jacky), il y a une sur médiatisation touristique de ces lieux. Seul le village de Vernazza vaut vraiment l'intérêt qui lui est porté !!!

10
mai
10
mai
Publié le 11 mai 2022

10 mai branlebas de combat en pleine nuit. À 4h1/2, Joëlle est réveillée par des petites bêtes qui lui courent sur les jambes. Elle soulève le drap. Horreur, une colonie de fourmis par centaines, couvre le fond du lit. Nous voilà debout à l'assaut de ces sales bêtes. Près d'une heure pour les écraser et essayer de s'en débarrasser. C'est beaucoup dire car il y en toujours à sortir de quelque part. Les draps secoués, le lit refait, on se recouche. D'un sommeil léger, nous terminons notre nuit. À 8h nous sommes à prendre notre petit déjeuner. Une masse de travail nous attend. Nous vidons entièrement le fourgon, caisses, matelas, literie, placards etc. Nous chassons nos hôtes indésirables, nettoyons de fond en comble et remettons tout en place. Il est 11h1/2, c'est le moment de quitter le camping. Il nous reste à faire les vidanges et recharger en eau. Midi sonne quand nous saluons Giaccomo. On en a pas fini pour autant. Il nous faut trouver un lavatorio pour faire la lessive. À 15h, nous quittons Levanto et poursuivons notre route jusqu'à Massa. Nous avons le souvenir de s'y être arrêté en 2009, lors de notre voyage en Toscane. Nous étions stationnés sur le bord de la plage. Seulement voilà, les années ont passés, aujourd'hui ce n'est plus possible. Dommage c'est une belle journée ensoleillée.

C'est à Viareggio qu'on se pose pour la nuit, sur un parking au bord du canal qui relie le port à la mer Ligure. Jacky est allé acheter la pizza pour le dîner

Une belle Margherita 
Le long du canal 

Peut-être allons nous changer de moyen de transport 🤣🤣🤣

11
mai
11
mai
Publié le 11 mai 2022

Les fourmis sont toujours là , elles arrivent par dizaines. Dès qu'on est prêts, on va acheter du produit anti-fourmis qu'on s'empresse de mettre en place. C'est fait. Nous décidons alors de faire un crochet de 26kms pour visiter Lucca. En 2009, sur notre route pour Florence, Il pleuvait si fort que nous avions coupé court notre visite. Nous sommes dans le centre historique cerné de remparts. Voici les photos des principaux monuments et l'ambiance de la rue. Il y a beaucoup de touristes.

La visite très intéressante terminée, nous repartons se stationner pour l'après-midi quelques kms plus loin, sur les bords de l'Arno à Pontedera. Farniente et lecture. Nous y restons pour dormir.

Les fourmis sont toujours du voyage, certes moins nombreuses.

12
mai

Pour la 1ère fois de l'année, nous avons entendu le coucou chanter. C'est agréable au réveil. Beaucoup de brouillard ce matin. L'endroit est tranquille, nous avons bien dormi. Les passages fréquents du train ne nous ont pas dérangés. Les fourmis semblent avoir déserté notre habitation. Avant de quitter cet endroit, nous faisons une petite promenade aux abords du plan d'eau.

plage aménagé sur le lac de Pontedera 

Aujourd'hui retour sur la côte. Nous traversons la campagne et ses plantations d'oliviers et de vignes. La région agricole semble riche. Certains producteurs vendent leurs fruits et légumes sur le bord de route. Nous nous arrêtons à un marché local près de San Vincenzo. Le petit cochon rôti en entier nous fait envie. Il est proposé en fines tranches au milieu d'un petit pain : c'est le panini.

Au marché, la coupe du cochonnet rôti 

Nous continuons jusqu'à Baratti, où nous pensons avoir trouver le spot idéal dans cette anse du golfe de Baratti.

** (Le petit golfe de Baratti est une crique à cheval entre la mer Ligure et la mer Tyrrhénienne au nord de la péninsule qui constitue une grande partie du territoire de Piombino. L'exploitation du minerai de fer dans cette région date de l'ère Étrusque)

À chaque étape, nous essayons de communiquer avec les locaux. C'est une manière de les mettre en confiance. Nous parlons avec un homme assis sur un banc. Il nous dit être âgé de 83 ans. Nous fait comprendre que dans cette baie il n'y a plus de poissons. Un jeune de retour de chasse sous-marine est rentré bredouille.

La nuit tombe, les parkings se vident, les gens sont rentrés chez eux.

Vues du port de Baratti 
Vue du port
Le ponton 
Notre spot du jour et pour la nuit 
13
mai
13
mai
Publié le 13 mai 2022

Restés seuls après la fermeture du bar, nous avons passé une nuit calme.

Lever 7h, pour admirer le beau lever de soleil sur le port

Lever de soleil sur le port 

La journée s'annonce favorable à la plage, à la baignade ou la marche dans l'eau. En début d'après-midi, nous faisons une balade en sous-bois sur le sentier qui nous conduit au site archéologique.

Et pour terminer retour à la plage et baignade.

Journée cool.🌞

Ici aussi, l'érosion du trait de côte

14
mai
14
mai
Publié le 15 mai 2022

Après une journée de repos, nous quittons Barrati pour poursuivre notre route vers Rome.

Comme nous le faisons depuis le début de notre voyage, nous empruntons les routes secondaires, souvent montagneuses en Italie, ce qui nous permet de découvrir des villes et villages et de s'y arrêter à l'improviste.

Scansano 

en fait parti et nous sommes sous le charme de cette jolie petite ville de montagne, réputée pour son huile et le vin rouge du cépage Morellino di Scansano, Sangiovese cépage emblématique de l'Italie (sang de jupiter).

La place 
Ruelles fleuries 

Le village est bien décoré, propre. Après cette belle découverte, nous repartons pour notre destination de ce soir.

Tarquinia, 

Ville fortifiée, emprunte de la culture Étrusque, située au centre ouest de l'Italie en Latium. Pour ses vestiges et ses nécropoles Étrusques, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'UNESCO .

Nécropoles Étrusques 
Une des portes d'entrée 

Nous n'avons pas compté ses églises, mais elles sont nombreuses.

Quelques-unes des églises 
 Fontaine publique à l'entrée de la ville
Route d'accès à Tarquinia,  à l'horizon la mer.    le parking notre spot de la nuit

Belle visite et découverte de Tarquinia

C'est notre spot pour la nuit.

Demain route sur Rome.

15
mai
15
mai
Publié le 15 mai 2022

La nuit a été calme à Tarquinia. Nous quittons notre spot tôt ce matin. Direction Rome.

Nous avons choisis, pour visiter Rome, le camping Village Flaminio, qui se trouve à peu prés à 10kms du centro.

Ce sera notre base de départ pour notre visite.

Installation 
16
mai
16
mai
Publié le 17 mai 2022

De notre camping, nous rejoignons Rome par le train, pour arriver à la station de FLAMINIO.

De là commence notre visite, à pieds, par les rues, que vous pouvez suivre sur la carte jointe en photo.

Place POPOLO, place SPAGNA, fontaine de TRÉVI(à sec), le PANTHÉON, place NAVONA, château SAN ANGELO, place SAINT PIERRE.

Pause déjeuner dans un petit resto traditionnel italien (rencontre de 2 françaises de Bénodet assises à la table voisine). Une fois reposés, nous repartons à l'assaut de notre visite. C'est l'après-midi, il fait très chaud, environ 35°C🥵. Nous suivont le Tibre, côté ombre 🥶 jusqu'à ISOLA TIBERINA.

Nous traversons alors le pont GARIBALDI pour un détour par le quartier populaire TRASTEVERE puis l'île TIBERINA. Pause🧃🧃 Nous reprenons vers le COLOSEO,le FORO ROMANO, et place VENEZIA. C'est la fin de la visite de Rome, dont nous avons vu les principaux sites et respirer les ambiances romaines.

Nous rejoignons la station de train FLAMINIO, par la via DEL CORSO, pour retour au camping en 20mn.

Une bonne douche à notre retour, nous délasse👍🥂

**les principales photos de cette visite sont à suivre, pas forcément dans l'ordre.

D départ station Flaminio 
La rue .                                           mia bella 
Il y a du vent à Rome 
Place Saint Pierre 
17
mai
17
mai

Prêt à partir demain pour de nouvelles découvertes.

Non, nous n'avons changé de véhicule, mais il est super ce VW des années hippies 
18
mai
18
mai
Publié le 19 mai 2022

Nous quittons notre camping de Rome pour aller vers Naples. Sur notre route, nous décidons d'un arrêt à Gaète petite ville et port, entre Rome et Naples pour en faire la visite.

À l’instar d’Amalfi, Sorrente et Naples, il semblerait que Gaète se soit constituée en port pratiquement indépendant et qu’elle ait continué un commerce prospère.

La ville a joué un rôle remarquable dans l’histoire militaire de la péninsule : ses fortifications remontent à la période romaine.

😉 Pour nos amis de Sète, la Tielle, une tourte farcie de petits poulpes, est une spécialité culinaire originaire de la ville. Popularisée dans le sud de la France par des migrants italiens, elle est devenue depuis aussi une spécialité de la ville de Sète. Gaète est jumelée avec Frontignan

Après cette visite d'après-midi, nous continuons pour nous rapprocher de Naples (70 kms).

Nous décidons de passer la nuit, au bord de mer à Baia Domizia.

19
mai
19
mai
Publié le 20 mai 2022

"Voir Naples et mourir."

Nous arrivons par le bus 139 à la station place Dante.

Notre visite commence par la Via Port'Alba l'une des 4 dernières portes du centre historique. Sur la place Bellini se trouve les vestiges de murs grecs. Au centre de la Piazza del Gesù se dresse la Guglia dell'Immacolata.

L' Église del Gesù Nuovo, conçue comme un palais en 1470, devient la seconde église dédiée au Christ. Le cloître de la basilique Santa Chiara en prolongement.

La Piazza San Domenico est le RdV des napolitains en fin de journée. Dominée par la haute abside de l'Eglise San Domenico Maggiore

La Chapelle Sansevero réaménagée au 18° s. dans un style baroque à la demande du prince Raimondo Di Sangro.

Le Duomo, Cathédrale N-D de l'Assomption. Façade néogothique, intérieur destiné baroque.

Nous terminons par le musée national.

Il y a plus de mille églises et de nombreux musées. Impossible de tout voir

*photos à suivre, ordre ???

La rue 
Un peu de poésie  
Et la Napolitaine...

Après notre visite, nous rentrons par le bus 139, à notre spot du soir, le Camperclub de napoli situé au park "Parco dei Camaldoli"

Camper club de Napoli 

Mon commentaire personnel (Jacky)

Le paradis en enfer.

L'Enfer urbain. Naples en lui-même, n'attire pas vraiment le visiteur étranger. Chaleur étouffante, circulation anarchique, concert de klaxons assuré, l'enfer y est urbain. Plus que ses musées et ses enfilades d'édifices religieux, c'est l'ambiance qui règne dans la ville qui retient l'étranger. Calme et la douceur sont relatifs dans ces secteurs qui ne sont pas épargnés par la misère.

Pour les Napolitains, le code de la route est une légende. Les clignotants sont une option, ligne continue franchie en 2° et 3°position, limite de vitesse ?, stationnement en 2°ou 3°file , feux rouges grillés, téléphone au volant, pas de ceinture etc.....

Tout doit être surveillé. Les scooters passent à gauche, à droite et se faufilent entre les voitures, les bus, les camions, pilotes et passagers sans casques. C'est une conduite harassante pour le conducteur étranger.

20
mai
20
mai
Publié le 21 mai 2022

Nous préparons le fourgon (eau, vidange) pour le départ du Camper Club de Napoli. Avant notre départ, nous faisons la connaissance d'un couple d' Antibes, grands voyageurs, pour avoir parcouru, avec leur CCAR, toute l'Europe et l'Amérique du Sud.

Nous quittons Naples pour Pompéi ville et le site archéologique.

La conduite est plus facile que la veille. mais les routes sont un vrai champ de mines.

Nous arrivons à Pompéi. Il n'y a pas que la ville ensevelie, nous découvrons la nouvelle ville, tout en mangeant notre casse-croûte 🍔🌮

Découverte de la Basilique et du sanctuaire de Notre Dame du Saint Rosaire lieu de pèlerinage, de la grande place ...(voir les photos).

La ville est très animée et les boutiques des marchands du temple font des affaires.

Ensuite, nous entrons dans la cité ensevelie par la lave du Vésuve . Il ne reste que les ruines pour décrire l'organisation de la ville. Des corps d'hommes de femmes et d'enfants brûlés ont été découverts dans leur position au moment de l'éruption.(nous publions ici que quelques photos du site)

Après cette visite intéressante, nous rejoignons, pour quelques nuits, Sorrento au camping "Nube Argento", situé au dessus de la mer, qui sera notre base de départ pour la visite de la côte Amalfitaine.

En arrivant sur Sorrento 
au camping Nube Argento 
21
mai
21
mai
Publié le 21 mai 2022

21 mai

Nous avons passé une nuit calme au "Nube d'Argento". Nous sommes installés près d'un couple de Suisse très agréable.

Ce matin, c'est visite de Sorrento. Nous commençons par le port. Une longue descente depuis le camping nous y conduit. Nous prenons des informations pour la visite de la côte Amalfitaine en bateau. Les propositions ne nous conviennent pas. Nous remontons au centre ville. Beaucoup de monde regroupé, c'est un mariage. Nous poursuivons jusqu'à la station de train et bus. Après deux, trois propositions de visite par bus, nous optons pour le circuit le plus complet. Demain nous visiterons cette jolie côte. Maintenant, nous avons tout notre temps pour arpenter les petites rues de commerces divers et variés.

Au loin le Vésuve 
Le port de pêche 
Les rues 
La voiture attend les mariés 

Une petite faim, nous nous asseyons à la table d'un petit resto typique d'Italie pour manger une Bruschetta, boire un Spritz au limoncello, un verre de vin blanc. et finir par un tiramisu maison.

Nous continuons de déambuler dans ces ruelles. Jacky décide de redescendre au port de pêche. Joëlle se contente de rentrer au camping par le plus court et plus facile chemin. Chacun vaque à ses loisirs. Lecture sur le bord de la piscine pour Joëlle, repos sur notre campement pour Jacky. Ainsi se termine la journée. Demain, elle sera plus riche de découvertes.

Le port touristique 
En déambulant les rues du port
22
mai
22
mai
Publié le 23 mai 2022

Nous sommes levés tôt ce matin. Nous avons RdV à 8h35 pour un circuit sur la côte Amalfitaine. Nous sommes huit touristes et le chauffeur. Le temps est brumeux. Nous espérons que les nuages se dissipent très vite. Quelques prises de photos avant d'arriver à notre premier arrêt Positano

 Positano 

Nous avons 1heure pour visiter ce village à flanc de falaise. C'est dimanche, sa grande plage attire les Napolitains et les touristes affluent en grand nombre. Les rues regorgent de chalands.

Se détache de toutes construction le majestueux dôme multicolore de l'église Santa Maria Assunda qui abrite l'icône de la vierge noire de style byzantin. Nous poursuivons notre visite par les ruelles à la découverte du port.

C'est l'heure de reprendre la route pour Amalfi, notre prochain arrêt.

Amalfi

Ce petit village de pêcheurs, autrefois un des ports les plus puissants du pays, est aujourd’hui très touristique. Au cœur de la ville, la cathédrale Arabo-Romane de Saint-André, dotée d'une façade byzantine. [😉 aux amis de Sète. Joëlle a chanté dans cette église lors de son voyage en Italie avec la chorale de Sète, ville jumelée avec Cétara. C'était en 2015]. Nous déambulons dans les rues étroites et escarpées. Le thème principal du village est le citron décliné sur tout: Limoncello, glace, savons, vêtements, vaisselle etc. Le dieu Citron est partout.

Nous n'avons pas assez de temps pour tout visiter. Par exemple le Cloître du Paradis que nous ne verrons pas. L'heure du déjeuner a sonné. Petit repas simple et nous revoilà sur la route pour Ravello, troisième arrêt de notre circuit.

Jardins de citronniers en espalier
Cathédrale Saint-André  
déambulant dans les ruelles

Ravello

Village perché sur le mont Terello, surplombant la mer à plus de 350 mètres, présente une vue panoramique sur les villages d'Amalfi, Minori, et Maiori. Un chemin construit dans la falaise rejoint ces différents villages. Ce village de 2500 habitants, est chargé d'histoire. L'atmosphère est calme et reposante, les visiteurs sont moins nombreux. Autour, les ruelles et les volées de marches sont emplies de fantômes célèbres et du souvenir des artistes, musiciens (Wagner par ex), acteurs, etc...

Nous aimerions avoir plus de temps pour le découvrir mais le chauffeur nous attend pour un retour direct à Sorrento.

Arrivée sur Ravello
Le chemin vers Minori 
Villa Rufolo influence mauresque
Vue sur  e golfe de Salerne, Minori  
23
mai
23
mai
Publié le 24 mai 2022

Il est 9h quand nous sommes prêts à quitter le camping Nube d'Argento. À l'accueil, on nous suggère d'attendre 1h avant de partir, il y a un accident à la sortie de la ville. Nous en profitons pour faire la photo de la piscine et profiter du soleil.

Adieu la côte Amalfitaine, nous n'irons pas à Capri, ce n'est pas la peine, Capri c'est fini...

Nous partons pour Paestum. Le traffic est dense, surtout à Pompéi, ce qui nous ralentis considérablement.

À la sortie de Pompéi,  vue du Vésuve 

Un Lidl à la sortie de Pompéi, nous en profitons pour faire un bon approvisionnement.

Paestum possède un des sites archéologiques grecs, les mieux préservés.

😉Clin d'oeil à Giorgio qui a suggéré à Joëlle de s'y arrêter. C'est fait Giorgio.

C'est effectivement magnifique.

Les trois temples sont les sites les plus spectaculaires qui ont mené à la redécouverte du site.

Le plus petit était dédié à Athéna, connu sous le nom de Temple de Cérès. Ce temple devint plus tard une église chrétienne. Le plus ancien des édifices, le temple d’Héra et le temple de Neptune (ou Poséidon) le plus imposant et le mieux préservé. Nous ne visitons pas le musée.

Il est temps pour nous de trouver un spot pour la nuit près de la plage de Torre di Paestum

Vue du Golfe de Salerne 
Plage 
Les pieds dans l'eau 🌞
24
mai
24
mai

Nous quittons notre spot de Paestum et la côte Ouest pour aller dans les Pouilles. Comme à notre habitude, nous prenons les routes secondaires, direction plein Est. La nature verdoyante nous repose de l'agitation des bords de côte. À environ 20 kms, une erreur d'aiguillage nous amène sur une route "tertiaire ", chaotique et étroite. Nous traversons le "Monti Alburni". Beaucoup d'adrénaline pour Joëlle au passage de Roccadaspide où 2 véhicules de face ne peuvent passer. Nous étions plusieurs véhicules bloqués dans les 2 sens, la bonne volonté de chacun nous a permis, tel un pousse-pousse, de reprendre la route. Cette route nous conduit à Castelcivita et la Grotte di Castelcivita qui est fermée.

Jacky propose de monter au village perché sur le flanc du M.Alburno.

Castelcivita perchée 
sur le flanc du M Alburno 

Nous stationnons le fourgon à l'entrée du village. Un dédale de ruelles et de marches qui n'arrêtent pas de monter.

un dédale de ruelles et de marches...

C'est sur la petite place centrale que nous rencontrons quelques habitants de ce village de montagne.

Nous entrons en conversation par un salut "Buongiorno". La mamma est assise devant la porte du bar.

La mamma 

Elle appelle son fils Gigi (non Gigi l'amoroso). Il a beaucoup d'humour. Il parle très bien français pour avoir travaillé à Paris, après Londres et Munich où il est arrivé à l'âge de 16 ans après une formation hôtelière. Avant de rentrer en Italie, il a fait 2,3 saisons à St Maurice en Suisse. Il a fini par s'installer dans ce petit bar tabac et restauration sur commande.

C'est sa femme qui organise des ateliers cuisine locale et tous les participants mangent les préparations autour d'une table. Le vin de Gigi accompagnent les plats. Gigi parle sa langue maternelle, et aussi l'allemand, l'anglais et le français. Nous avons pris un verre de vin de son cru et sa femme nous a préparé une assiette de linguine aux asperges sauvages, cueillies dans leur campagne.

Un plat de linguines typique  

Nous voulions partager cette belle rencontre imprévue avec vous.

Nous le quittons pour continuer notre visite par la Parrocchia San Nicolas di Bari, la Parrocchia San Cono. Il fait très chaud, heureusement les ruelles nous apportent l'ombre et la fraîcheur.

Après cette visite imprévue, nous reprenons la route direction Matéra, pour nous arrêter au village de Pietragalla, où nous trouvons notre spot pour la soirée et la nuit, sur le parking du site "Parco dei Palmenti"

🤔Palmenti: ce sont des maisons paysannes, autrefois utilisées pour la production de vin selon d'anciennes traditions

Le soir au couchant 
Le matin au Levant 
Spot du soir