Road trip en solo, de l'Islande du sud. Parcours initial : Reykjavik === > Vík í Mýrdal
Mai 2019
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

C'était ma première fois en Islande. Alors un grand OUI, ce pays est magique, on en prend plein la vue. C'est l'un de mes plus beaux voyages et plus belles expériences. Je pense important de dire que je suis partie en MAI 2019. Donc mon parcours sera sûrement différent dans deux ans concernant ce pays, et surtout un voyage en Islande est très différent suivant les saisons/mois. C'est aussi mon expérience personnelle, donc non universelle et ne correspond peut-être pas à tout le monde. Alors il piocher l'utile pour vous, et le reste. 😀

Je vais commencer par préciser, que tout ce que j'ai lu sur internet, ou entendu de la part des gens qui y sont allés, n'avait pas grand chose à voir avec ce que j'ai vécut. Donc, ne vous fiez pas complètement à ce que vous lisez et entendez ( voir pas du tout en fait ). L'Islande est en plein essor niveau tourisme, donc je pense que le fait que mon voyage n'a rien à voir avec ce que j'ai entendu, vient du fait que le pays s'adapte et change. Peut-être aussi que certaines personnes ne voient pas comme moi, ne voyage pas comme moi. Donc je pense, que votre voyage, sera unique quoi qu'il arrive. Je suis allée seule, donc tout ce que je vais préciser niveau tarifs et autres, compte pour une personne, avec des moyens financiers sous surveillance. Pas d'hôtels grand luxe, pas d'activités touristiques à gogo, uniquement des dépenses non excessives pour profiter et passer un bon séjour un minimum.

J'ai commencé à acheter mes billets d'avions 7 mois à l'avance ( environs 300 euros au départ de Genève avec 4h00 de vol et en direct ). Car financièrement, je fais parti des gens qui doivent économiser et se préparer à l'avance, même avec une bonne paye, pour ce genre de destinations. Donc petit à petit, par mois, j'ai réservé un hôtel en dortoirs pour mes deux premiers jours à la capitale. Une voiture de location ( environ 400 euros pour 8 jours, donc les prix sont corrects ), ce qui permet de tout voir et moins cher que de payer des transports en communs hors de prix là-bas. Un billet pour le Blue Lagoon et un billet pour aller voir les baleines. Car vous l'avez sûrement remarqué, n'importe qu'elle attraction en Islande coûte assez chère. Mais je précise que les prix , valent les sorties ! Donc je ne vois pas en quoi me plaindre des tarifs élevés du pays.

Campings compter entre 10 et 20 euros la nuit ( les campings sont tout équipés dans les cuisines, les salles de bains et WC bien fermés et chauffés, Wifi gratuit, salle de pause et salle à manger, vous trouverez même des endroits où payer pas trop cher pour utiliser machine à laver / sèche cheveux etc... ( Il y a même du papier toilette ! ) Alors ne vous encombrez pas de choses futiles ! Vous entendrez aussi dire que le prix des courses sont chers. Alors je vais vous dire, que si vous allez dans un magasin Bonus qui fait parti des top budget ( il existe trois magasins comme ça), vous pouvez très bien manger 7 jours pour 60 euros. Et surtout, vous trouvez DE TOUT en magasin, comme chez nous. Vous pouvez aussi trouver des restaurants avec des menus le midi pour 10 euros. ( le guide de l'Islande, Lonely Planet m'a pas mal aidé sur beaucoup de choses, sachant que comme tout guide, certaines choses ne sont plus à jour ). Le soir un restaurant, compter entre 30 et 40 euros.

Penser à installer Google Map, et Google Trip. Vous pourrez télécharger les cartes du pays et les plans de villes hors connexion. Ca m'a beaucoup aidé et évite de louer un GPS, et de se perdre !

J'ai visité le SUD. Donc partie la plus aménagée et touristique. Si vous allez ici, n'écoutez pas les gens qui disent que c'est paumé, sans station essence et sans magasins ou hôtels etc... C'est faux ! A moins que vous fassiez parti des gens qui veulent tout en 10 minutes et à porté de main. J'ai rarement roulé plus de deux heures sans en trouver, et pourtant je me suis engagée sur des routes dans les terres.

Niveau VALISE, penser : habits de pluie, habits chauds. Mais aussi habits légers ( le temps peut changer en 5 minutes là-bas, ça ne sert à rien de regarder la météo deux jours avant ou le matin même à vrai dire... ). Donc préparez-vous, comme moi et de nombreux touristes, à faire de longues randonnées sous la pluie battante. Si vous êtes frileux, pas sportif, pas endurants, n'aimez pas la pluie etc... Je ne pense pas qu'un road trip et les belles randonnées dans la nature sauvage soient faites pour vous, ça risque de miner le moral. Lampes poches pas utiles en mai. Il fait jour toute la nuit. Si le logement est le camping comme moi : sac de couchage pour les températures en-dessous de zéro ( oui même en mai, et franchement c'était pas de trop ! ), tente de treck résistante à des vents de 70 km/h, un très bon tapis de sol. Apparemment on peut louer tout ça sur place, je vous laisse vous renseignez ailleurs sur le net si cela vous intéresse, car j'ai mon propre matériel.

Maillot de bain, serviette de bain, chargeur adapté à la voiture ( vous ne restez jamais sans batterie dans le téléphone ), très bonnes chaussures !!. En écoutant les gens, j'ai amené beaucoup de choses complètement inutiles là-bas. Par exemple un réchaud pour le camping, pas trop l'intérêt, vu que le camping sauvage est quasi interdit partout et les campings car TOTALEMENT interdit en dehors des campings. Et tant mieux, vu que la plupart des touristes sont sales et incapables de respecter la nature... Un guide, une carte routière ( ça se trouve pas cher à la FNAC ). L'adaptateur de prises électriques était aussi inutile, même mon sèche-cheveux avec une bonne vieille prise française passait partout. Un dictionnaire d'anglais, il n'y aura pas grand monde pour vous parlez français en dehors des touristes. Appareil photo obligatoire 😉 Et perso j'ai prit aussi mon trépied, quand on part seule pour faire de belles photos c'est le " pied ", j'ai quand même croisé des touristes en groupe qui regrettait d'avoir laissé le leur à la maison.

Si vous n'êtes pas accro au téléphone, internet. Cela ne sert à rien de prendre un abonnement. Vous trouverez partout facilement des réseaux wifi gratuits. Et si vous partez un peu dans les terres ou dormez une fois dans la voiture, une journée sans internet ne devrait pas vous tuez 😉

Pour la location de voiture, si vous voulez aller PARTOUT, louer un 4x4. Et encore, beaucoup de routes sont INTERDITES aux véhicules de locations, et AUCUNES assurances ne prennent aucuns dommages fait sur ces routes. Vous comprendrez en les voyant. :D Alors soyez prudent, TOUTE L'ANNEE ! C'est facile de faire du stop là-bas, si jamais vous ne louez pas de voiture. Pour mettre de l'essence, il faut d'abord choisir le montant que l'on veut, retirer sa carte et ensuite lever un petit crochet sur le manche du pistolet pour faire le plein. Donc attention au montant choisis suivant l'essence qu'il nous reste... Si on choisis 30 euros, ça débite automatiquement, et si c'est trop par rapport à l'essence qu'il nous manque ça rembourse pas. Je faisais du coup en petites quantités, en deux fois.

Il est fortement conseillé de se déclarer ( je crois que ça se fait par internet ), en Islande et de donner son itinéraire. Beaucoup de touristes sont imprudents, se retrouvent perdus ou bloqués. Sachant que les équipes de secours du pays sont BENEVOLES, soyez sympas et n'allez pas bloquer votre voiture dans une rivière ou un glacier ...

Je voudrais finir mon texte d'entrée par ceci. C'est peut-être rude. Mais important pour moi en tout cas. L'Islande est un pays très fragile, qui a réussit à conserver sa nature sauvage ( pas comme nous ). Aujourd'hui elle subit le tourisme de masse, et n'a pas les infrastructures pour. Le tourisme détruit la nature du pays. Ils vont sûrement mettre une taxe d'entrée à l'aéroport et réduire les touristes pour sauver leur environnement dans les prochaines années. Alors je voudrais, pour avoir vu certaines choses de mes yeux, dire cela : Si vous faites parti des touristes incapables de rester sur les chemins PARTOUT DANS LE PAYS, de lire les panneaux, de ne pas marcher sur la mousse/roche/fleurs, déranger les animaux, d'être propres et de balader votre sac poubelle, restez chez vous ! En fait, ne sortez pas tout court je pense. Si l'environnement, la nature, le respect ne font pas partis de votre éducation, n'allez pas en Islande. Si vous faites parti de ces gens qui veulent aller là-bas manger des espèces protégées , n'allez pas en Islande ( seulement 3 % des islandais mangent de la baleine, si on les tuent c'est à cause de 60% de touristes égoïstes qui se fichent qu'une espèce disparaisse ). Vous trouverez des WC dans tous les sites touristiques, alors si vous faites ailleurs, ne jetez pas votre papier dans la nature.

La liste est longue, sur le manque de respect que les gens peuvent avoir dans un pays qui n'est pas le leur. Alors je vais me stopper là. Les islandais sont agréables, aiment parler, échanger, vous montrez leur pays , vous dépannez, souriants, protecteurs de leur île. Si vous allez là-bas, soyez comme eux. Vos vacances ne seront que meilleures.

2

Pas besoin de passeport pour l'Islande, une carte d'identité suffit. C'est toujours en Europe. Compter entre 4 à 5H30 d'avions suivant votre vol choisit.

J'ai pris un direct au départ de Genève ( beaucoup moins cher que Paris et à côté de chez moi ), à 14H05. La compagnie Easy Jet est super, j'ai souvent voyagé avec eux. Ils sont pas chers, agréables, prennent soin des bagages et vous parles français.

N'ayant pas de transports France - Suisse chez moi, je pars souvent en stop ou avec des amis. Donc niveau budget je peux pas me prononcer sur comment aller à Genève. Depuis Vallorbe ( le plus proche de ma ville après la frontière ), compter 18 CHFS de train pour un aller. Vu les prix de la ville, je sais que je préfère pas garer ma voiture là-bas 😀

Les Alpes depuis l'avion 
3
Centre ville  

Alors je suis arrivée à Keflavik à 16H00, heure locale. Le décalage horaire est de 2H00 avec la France. J'ai sur conseil, loué une voiture chez Green Motion. Je crois que si vous louez n'importe où, quelqu'un de la location vient quand même vous cherchez devant l'aéroport pour vous amenez à l'entreprise prendre votre voiture. Personnellement, louer chez eux je regrette gravement. J'aurais dû pour le coup, lire les avis internet avant de louer quoi que ce soit, car j'ai lu aucun avis positif d'eux. Il y a énormément de locations de voitures là-bas, alors je conseille de lire les nombreux avis disponibles sur internet pour choisir la compagnie.

La personne qui m'a donné la voiture à remplie la moitié de la feuille d'état de véhicule sans sortir de son bureau et n'est pas venu faire le tour avec moi. J'ai dû aller chercher un de ces collègues pour qu'on le fasse. Conseil : prenez des photos de TOUTE la voiture avant de partir avec ( carrosserie, vitres, rétros, intérieur etc... ). J'ai eus beau avoir prit une assurance en louant en ligne, ils m'ont soutenu que non et m'ont collé une assurance à 70 euros ( donc quand on a un budget serré super pour débuter ! ). Vu que j'ai eus des soucis avec eux, je vous conseilles vivement de bien lire ce que l'assurance prend en compte, car les assurances là-bas ne prennent quasi aucuns dégâts ( genre bas de caisse, feux, pare-brise en gros tout ce qui s'abîme dans ce pays ), et de bien réfléchir avant de prendre une route si c'est pas mieux d'aller à pied ! Vous verrez des routes où il est écrit interdit aux locations et la liste de ce que toutes les assurances refusent de prendre ( en anglais ).

L'aéroport de Keflavik se trouve à environ une heure de la capitale.

The Capital-Inn

Je réserve souvent avec Booking.com, quand vous cherchez les choses les moins chères avec Kayak, ça vous ramène souvent à ce site. De plus en étant client, et en réservant des choses, vous avez des promos pour payer beaucoup d'autres choses. Deux nuits dans cet hôtels en dortoir : 40 euros. La chance, j'avais la chambre pour moi toute seule. Cuisine aménagée, TV, Wifi, petit déjeuner 10 euros. Seul point négatif, j'étais au niveau 0 et les douches femmes sont au deuxième étage.


Solon Bistro & Bar

Super bon et abordable. Le soir compter 30 - 40 euros pour un repas. L'eau est offerte d'entrée gratuitement. Le personnel est avenant, jolie vue sur la rue, décoration stylée.

Le centre de la capitale est charmant, c'est beau et typique. Vous avez un paquet de boutiques pour acheter des souvenirs à tous les prix. Le chocolat islandais est délicieux !

4

J'ai réservé sur Booking.com un billet avec la compagnie de croisière Elding Whale Watching ( compter 83 euros pour 3H00 ). J'ai vu des dauphins à nez blanc et une baleine de Minke. Plus des macareux moines de loin. L'équipe du bateau était très sympa, ils ont des personnes qui viennent des quatre coins du monde et qui parlent français. Il y a de quoi manger et boire, et ils prêtent des combinaisons chaudes pour sortir sur le pont. Je conseille de réserver un plus petit bateau ( ils en ont une dizaines, donc des petits gonflables ) pour aller plus proche des baleines. Car les gros on des distances à respecter ( pour l'environnement et le bien-être de l'animal ). En fait ils ont tout un règlement pour n'importe quel bateau, afin de respecter les animaux marins et l'impact de la navigation sur l'environnement.

https://elding.is/

Elding Whale Watching



A Reykjavík, on peut observer aussi des orques, des marsouins communs, des baleines à bosse, rorquals communs, rorquals boréals, globicéphales communs, baleines franches de l'Atlantique nord et beaucoup d'oiseaux marins. Suivant les périodes de l'année bien sûr.

Blue Lagoon 

Le Blue Lagoon, c'est l'incontournable du coin ! J'ai réservé sur Trip Advisor, pour 87 euros entrée illimitée. Une boisson offerte, un masque pour le visage à la silice, WIFI. Le prix est cher, mais franchement, ça le vaux largement. Le cadre est époustouflant, c'est super reposant et agréable surtout avec un temps de pluie. A cette époque il n'y a pas beaucoup de monde. Il y a de quoi manger, les vestiaires sont supers bien aménagés et propres ( sèche-cheveux, cotons, cotons-tiges, serviettes à dispo etc ...).

J'y ai passé 3H00 et c'était un des meilleurs points de mes vacances. On peut prendre l'appareil photo et téléphone avec soi, perso j'ai prit aussi la Go Pro.

Chemin allant à l'entrée 
Reykjavík  
Près de l'hôtel. Il y a un parc très sympa et des lapins en liberté 
5

J'ai évité le parking payant du parc national. Je me suis garée sur une bande de graviers le long de la route à un endroit qui ne gênait pas, et j'ai marché en direction du lac de Þingvallavatn. Il y a des maisons typiques, c'est magnifique. Ce parc est le site historique le plus important d'Islande. C'est ici que les Vikings ont créent leur premier parlement démocratique ( Althing ) en 930. C'est aussi ici le point de rencontre des plaques tectoniques nord-amérindienne et eurasienne ( qui s'écartent de 1 à 18 mn par an ). La plus grande faille Almannagjá est spectaculaire. Le parc est inscrit au patrimoine mondial depuis 2004.


Dans ce parc vous verrez la rivière Öxará qui mène à une série de belles cascades. La plus impressionnante étant Öxarárfoss. Dans le temps on noyait les femmes coupables d'adultères, infanticides etc... dans la mare de Drekkingarhylur. Près de la grande faille dont je parle plus haut, on y voit le rocher de la Loi ( avec le drapeau sur la photo ). C'est là que l'on récitait les nouvelles lois au Parlement. On voit aussi l'une des premières églises d'Islande ( le bâtiment date de 1859 ).

La plus grande partie du site est occupée par le plus grand lac naturel d'Islande de 84 mètres carré. Les eaux viennent du glacier Langjökull, sont glacées, peuplées d'ombles de l'Arctique. Ce lac est une étape importante pour les oiseaux migrateurs.

6
Geysir 

Incontournable de l'Islande. La route du parc national à ce site est simplement incroyable, rouler doucement permet de profiter et d'en prendre plein la vue !

Geysir ( " jaillir " ) a été découvert il y a 800 ans. C'est de son nom que vient le terme Geyser. Au temps du Grand Geyser la colonne d'eau atteignait 80 mètres de haut. Son activité s'est calmée depuis 1916 et est stimulée par les tremblements de terre. L'autre geyser ( en photo ), Strokkur jaillit presque toutes les 10 minutes sur 15 à 30 mètres de haut. Le grand sort 2-3 fois par jour. La visite du site est gratuite. Il est question plus tard d'instaurer un droit de visite.

Il faut rester sur les sentiers car la terre peut chauffer à plus 100 degrés. !

Il y a une boutique avec Wifi gratuit 😉

Gullfoss sont les cascades les plus spectaculaires du pays. De 32 mètres de haut. Par beau temps on voit un arc-en-ciel ( d'où le nom de la cascade ).

Les panneaux explicatifs  
7
Vallée volcanique de Helka

Plus de 2H00 de route en vallée volcanique de Þjórsárdalur.Champs de lave à perte de vue, complètement dépaysant. Ici, il n'y a que des fermes, dont certaines qui proposent balades à cheval, chambres et terrains de campings. Il y a quand même des stations essences, assez espacées donc quand même vérifier le plein.

Info: On ne peux pas rejoindre la ville Landmannalaugar en suivant cette route sans 4x4, et le bout de route d'une heure jusqu'à cette ville est interdit aux voitures de locations. Comme je ne savais pas, j'ai roulé jusque là puis j'ai demi-tour et rejoins la ville de Hella, la ville la plus proche du volcan. ( Il y a plusieurs campings près de Hella, personnellement j'ai profité d'un camping en construction donc gratuit avec WC et lavabo fonctionnels ).

L'Helka est le volcan le plus menaçant d'Islande, sous haute surveillance, il aurait dû entrer en éruption il y a un moment. Au Moyen-Age il était considéré comme la porte de l'enfer.Il a déjà eut 15 grosses éruptions depuis 1104, dont une qui recouvrit 83 000 km carré de cendres. Il a depuis été en phase éruptive tous les 10 ans, ayant causée la mort de millier de moutons et en l'an 2000 à eut une coulée de magma et des gaz toxiques à plus de 130 km/h et à 800 degrés. Les islandais ont souvent des entraînements d'évacuation. Ils ont pour consignes d'ouvrir les enclos des animaux afin de permettre leur fuite, et de mettre un panneau sur leur porte pour signaler qu'il n'y plus personne à évacuer dans leur ferme.

8
Sólheimajökull 

SólheimajökullLangue glacière de Mýrdalsjökull, 4ième plus grand glacier d'Islande (700 km carré).

Le volcan Kalta sommeille dessous, le plus menaçant dans les années qui viennent, 30 km de long, très actif, la prochaine éruptions est attendue depuis plusieurs décennies ( dernière en 1918, en a une par siècle ).Se trouve à côté, le glacier Eyjafjallajökull, recouvrant le volcan responsable en 2010 de l'arrêt complet du trafic aérien jusqu'en France et de perturbation dans le monde entier...

Vík í Mýrdal 
Reynisfjara 

Plage de sable noir

Colonnes basaltiques au milieu de l'eau

Cavernes de basalte

Dyrhólaey 
Sólheimasandur 

L’épave d’un vieux DC-3 de l’armée américaine ( datant du 21 Novembre 1973 ) vaut vraiment le détour. Compter environ 45 minutes - une heure à pied pour y parvenir. Il y a aussi une navette, mais je ne connais ni les horaires ni les prix. C'est affiché sur le parking en arrivant. C'est un parking improvisé, on peu pas trop le loupé c'est au milieu de rien ( près du panneau pour aller au glacier ), et il y a pas mal de voitures déjà parquées. J'ai eus la " chance " de pluie qui tombait à saut ce jour-là donc pas beaucoup de touristes. J'ai quand même dû attendre un peu que les gens arrivés avant moi finissent leur visite et se mettent à l'abris dans l'avion pour ne pas les avoirs sur mes photographies.

Skògafoss 
Nathusagil 

Le parc national de Þórsmörk n'est pas accessible en voiture de location, et seulement les 4x4 sont autorisés sur la route y menant.

En roulant jusqu'au début de la route " interdite " à la location, et en s'arrêtant sur le parking improvisé, on peut voir cette fabuleuse cascade. Le parcours consiste à marcher sur des roches, des planches, il y a des cordes et des chaînes pour s'aider. C'est assez impressionnant au début, surtout si on a pas l'habitude, mais au final c'est simple et vraiment une belle expérience.

Le parc national est joignable à pieds, même possibilité d'y camper une fois arrivé.

Je ne l'ai pas fait, mais il y avait pas mal d'informations dans mon guide " Lonely Planet " et apparemment ça vaux vraiment la peine ! Donc si vous avez du temps, faites-le 😀

9

La seule île habitée, Heimaey est accessible en ferry pour 23 euros l'aller - retour au départ de Landeyjahöfn. L'assemblement de ces îles est un lieu magique, une bouffée de liberté et d'aventures. Le tour de l'île est faisable en une journée. Elles sont connues pour être un refuge à macareux moines et des dizaine de millions d'oiseaux viennent y nicher.

Le mois de mai correspond à la période de reproduction du macareux, quasi seule partie de l'année ou ils viennent sur la terre ferme.

Il y a aussi un très grand festival en plein air au mois d'août que tous les islandais croisés en chemin m'ont fortement conseillé.

( Ces îles ont été formées par des volcans sous-marins il y a 11 000 ans )


 Départ pour les îles
Randonnée de Heimaey à Vikin ( 2hoo )

J'ai commencé la matinée en prenant le chemin de randonnée à l'est qui mène à Vikin. Superbe vue depuis le haut des falaises, de très bons points d'observation des oiseaux marins, les coulées de lave donnent un côté irréel au bord de l'Atlantique. Pour le retour, une islandaise s'est arrêtée d'elle-même et m'a proposé de monter pour revenir à la ville. Ça m'a économiser de la marche et j'ai fais une très belle rencontre. Elle m'a fait faire le tour de la ville et m'a parlé de l'histoire des bâtiments et de l'île. Les islandais sont chaleureux, et apprécient parler et faire découvrir leur monde. C'est une véritable source d'énergie positive d’interagir avec ce peuple.

Cratères des deux volcans 

Malgré le vent froid. Ici tout en haut il fait chaud. De la fumée sort à certains endroits de terre et il paraît que l'on peut faire cuir du pain sur le sol. De la cendre grise recouvre les pierres et s'envole avec le vent.

Effectivement, en m'asseyant par terre en arrivant, pour me reposer et profiter de la vue sublime, le sol était vraiment chaud sous moi... C'est une sensation spéciale, et une impression de rêver quand l'on se dit que nous sommes assis sur un cratère de volcan qui " travail ".

Voici les cratères des volcans Helgafell et Eldfell, parmis les 33 volcans surveillés et menaçants d'Islande. Eldfell qui a recouvert en 1973, de la plus grande éruption des temps modernes, la ville que l'on surnomme aujourd'hui la Pompéi du nord. 30 millions de tonnes de lave, 360 maisons ensevelies, 5 mois d'éruptions. Évacuée par les bateaux de pêches, il n'y eut qu'une seule victime parmi la population à cause des gaz toxiques.

Les chemins de randonnées pour monter en haut de Helgafell sont simples et balisés. Pour l'autre volcan, l'ascension est raide et le petit chemin que suivent les gens téméraires se voit à l'herbe couchée. Il n'y a pas de signalétique, donc c'est bien d'essayer de suivre là où d'autres sont passés et de ne pas trop abîmer la face du volcan. Il y a aussi un musée à visiter où l'on peut voir les maisons ensevelies par la dernière éruption au pieds des volcans. Il est très intéressant de lire les panneaux, disponibles aussi en français, tout le long de notre visite sur l'île. Ils expliquent comment les islandais ont lutter durement pour arrêter la lave en 1973.

Sauvez Willy 

L'orque du nom de Keiko (Dans les films " Sauver Willy ") , a été capturé en Islande à l'âge de seulement 3 ans.Il est ensuite passé de parcs en parcs jusqu'au Canada, pour finir grande star sur nos petits écrans.

Suite à ces films, une grande bataille à commencée pour que les humains laissent enfin cet orque reprendre sa vie naturelle.Un enclos à donc été construit ici ( sur ces photos plus haut ), afin de l'aider à se réhabituer à la vie sauvage ( après 20 ans auprès des hommes ), s'habituer aux eaux froides, s'habituer à se nourrir seul et rester sous observation. Il va finir par faire de longues sorties sous surveillance des soigneurs, rencontrer d'autres orques mais reviens toujours dans son parc, et puis finalement rejoindre après deux ans, un groupe d'orques sauvages.

Eglise et restes de l'éruption de 1973, départ de l'île.

Snotra Hostel

https://snotrahouse.com/

Une journée de 9h00 de randonnée au total. Grâce à Booking.com j'ai réussis à trouver de suite en revenant vers Hella un hôtel en ligne pour 24 euros la nuit. (promotions grâce à mon compte et en réservant en dernière minute avec téléphone). Je m'attendais pas à quelque chose de top pour ce prix. Mais en fait c'était vraiment le meilleur hôtel en dortoir que j'ai jamais eus. Super propre, très belle décoration, personnel jeune et sympa. Il y a possibilité de payer pour faire une lessive ou louer un sèche - cheveux etc.. ça peut toujours servir. Et une belle cuisine aménagée à disposition.

Snotra House 
10
Tunnel de lave de Raufarhòlshellir 


Pour 40-50 euros, à 15 minutes en voiture de Hveragerði, il y a le tunnel de lave de Raufarhòlshellir. Visite guidée totalement en anglais, du troisième plus grand tunnel de lave d'Islande long de 1360 mètres. Elle a coulé ici pendant trois ans à plus de 2000 degrés. Si vous avez de la chance comme moi, vous trouverez sûrement des Canadiens pour traduire ce que vous ne comprenez pas. 😉


La ville de Hveragerði est très agréable. J'y suis arrivée en milieu de matinée. Elle est connue pour son école d'horticulture et une clinique naturopathique. Il y a de très belles jardineries à aller voir. L'Office de tourisme donne des cartes de randonnées, et dans le hall il y a une très bonne sandwicherie qui propose le menu soupe pour 10 euros et permet de découvrir de superbes pâtisseries. ( pour informations, le pain islandais est vraiment délicieux, et le café a une très grande place dans la culture du pays ).

Almar.


 Vallée géothermale de Reykjadalur


Restons sur les chemins, sinon les chaussures fondent ! 
11
Le vieux Port 
 A bord d'un bateau de la compagnie Whale Watching 

Il y a au port toutes sortes de bateaux touristiques pour aller voir les mammifères marins et les oiseaux. On trouve plusieurs compagnies, et divers prix. Ce n'est pas compliqué de trouver des tracs avec les prix et descriptions des excursions. Le matin en général les bateaux partent entre 8 et 9h30. Il est possible de se garer au port ( compter 4 euros pour environ 3h00 de stationnement). Les parkings sont gratuits avant 9hoo et après 18hoo. Et petite astuce qui évite, comme moi, d'observer les islandais pour comprendre comment payer un parking. Les machines vous demandent votre plaques d'immatriculation. Après on peut choisir notre temps de stationnement et payer soit par carte soit en cash.

Pour mon avant dernière matinée, je suis partie une heure en bateau voir les macareux moines. La période s'y prête bien vu qu'ils sont à terre sur les îlots afin de se reproduire. ( compter 40 euros pour l'excursion ). Cela valait vraiment la peine, il y avait des centaines d'oiseaux tout autour de nous !

Un superbe spectacle.

Il y a bord des bateaux des organisateurs parlant français, qui vous explique les mœurs des macareux. On vous prête également des jumelles et des documents photos des recherches effectuées pour la sauvegarde de ces oiseaux.

SPECIAL TOUR WHALE WATCHING

Puffin Watching

Je recommande vivement le camping de Reykjavík. L'ambiance est super agréable, c'est propre, il y a de places pour ne pas être collé aux autres tentes, cuisine aménagée, douches chauffées, et une salle commune. Le Wifi est accessible gratuitement même dans la tente. Le prix pour la nuit est d'environ 10 euros.


12

La péninsule des Reykjanes offre d'époustouflants paysages en pleine nature. Elle permet de découvrir le parc des 100 cratères et le parc national de Reyjanesfólkvangur, la zone géothermique de Krýsuvík, les falaises de Krýsuvíkurberg etc...

Pour voir les falaises, la route est vraiment très mauvaise. Beaucoup de voiture s'y aventures, certaines font demi - tour, personnellement je passe mon tour ! En se garant le long de la nationale, on peut descendre jusqu'au lieu touristique en une demie - heure et cela permet de profiter pleinement de la faune et de la vue. Et s'en prendre le risque d'abîmer de voiture.

Les falaises sont impressionnantes et la vue sur l'Atlantique étonnante ! On peut observer les mouettes qui nichent dans les cavités. C'est un lieu, je pense, à ne pas manquer !

Camping Grindavík

Grindavík est une petite ville de pêcheurs en bord d'océan très agréable. On y trouve du coup surtout du poissons dans les restaurants, dont certains qui proposent du requin du Groenland. Je ne peux pas me prononcer sur leur qualité car je ne consomme pas de poissons et encore moins d'espèces en voie d'extinction. Le camping est près du port, au milieu de moutons et de chevaux. Je l'ai trouvé accueillant, dans un joli cadre. Il comprend les mêmes services que le camping de Reykjavík. Une nuit coûte 8 euros.


Camping 
13

Keflavík est un lieu très intéressant, pour son ancienne base américaine qui s'était installée lors de la Seconde Guerre mondiale et qui a fermé en 2006. La ville est petite et pas vilaine. On peut longer l'Atlantique avec un chemin qui offre une très belle vue et des statues agréables à regarder. De quoi passer le temps en attendant son avion. Le mien était à 16H50 ( heure locale islandaise ) pour arrivé à Genève à 23H00.

On repart, avec des souvenirs, plein la tête !!




Les petites infos en plus :

l'Islande possède le plus vieux Parlement au monde

L'Islande fut le premier pays au monde à élire une femme Présidente en 1980

Depuis 2013, plus d'un millions d'étrangers viennent visiter le pays

Depuis 2014, certains volcans entrent en éruptions et la prochaine sera sûrement provoquée par le Kalta qui a eut une activité détectée en 2016



Merci d'avoir lu, je vous souhaite plein de belles choses pour votre futur voyage là-bas et d'être autant éblouis que moi chaque jour. En espérant que certaines choses que j'ai faites puissent être de bons conseils.

Profitez bien de la positivité des habitants, des paysages, de la musique et de l'art islandais qui excellent fortement, de l'air marin et de la puissance énergétique du pays.