Carnet de voyage

Les 170 jours de Jérémy

44 étapes
13 commentaires
13 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Découverte de la nouvelle Zélande et de la patagonie
Janvier 2020
170 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 7 janvier 2020

Départ de Bordeaux direction Zurich première étape d'un long trajet jusqu'à Auckland. Les cheveux et la barbe coupé, je profite des derniers instant avec Clément et Ludivine.

Chez Clem Clem et Ludivine
Chez Clem Clem et Ludivine
Chez Clem Clem et Ludivine
2
2
Publié le 8 janvier 2020

Après 12h de vol, je me retrouve dans une partie du monde d'ont je n'avais jamais mit les pieds. Une ambiance et une culture différente. Difficile d'avoir bien dormi dans l'avion (ne pas prendre de thé 😊).

Après avoir atterri à Shanghai. Je n'ai pas pris la bonne direction pour les contrôles de papiers.. La douane de transfert pour la Nouvelle-Zélande m'attendais depuis longtemps. N'ayant pas de visa, la douane me proposais automatiquement un billet de retour. Heureusement ma préparation et l'achat du billet pour l'Amérique du Sud m'a permi d'éviter ceci.


3
3
Publié le 9 janvier 2020

Après quelques heures de vol. Je découvre la ville d'Auckland, une ville qui ressemble un peu à Vancouver. Dynamique, en pleine expension. De jolis Parcs avec une végétation différente. J'ai eu la chance ou pas, de photographier une omnicolore.

J'ai pu remarqué que les gens sont accueillant. A plusieurs reprise des personnes sont venu m'aider.

En fin de journée, en préparant la cuisine, j'ai rencontré Robin. Après quelques conversations en anglais le belge m'a proposé d'aller sur une île pour faire du vélo à partir de demain matin.

4
4
Publié le 10 janvier 2020

Je ne pensais pas rencontrer quelqu'un rapidement pour partagé une expérience. Je saute sur l'occasion. Robin voulais faire du VTT sur Waiheke Island. Nous avons pu faire bonne partie de la moitier de l'île avec une baignade et une petite rando en fin de journée. Quel plaisir de parler tout le temp anglais, mais il y a encore du travail, je ne comprends pas toujours.

5
5
Publié le 11 janvier 2020

Aujourd'hui je me suis levé en ne sachant pas où dormir le soir. C'était la première question en me levant ce matin. J'ai donc pris un bus pour 45 $ direction Rotura. Après 4h de route et de petits échanges avec la voisine du bus, je pris la décision de continuer mon voyage en stop.

Mon premier hitchike, comme le nomme les néo-zélandais, ce fit avec un jeune grimpeur. Il me déposa proche d'un motel. J'ai pu faire la connaissance d'un gars sur le parking et ces amis qui m'offrient gentiment leurs repas saucissse du 15h. Quelques minutes plus tard, un automobiliste s'arrêta pour me passer son chapeau orange, pour porte bonheur. Suite au deuxième autostopeur, celui-ci me conseilla un free camp pour passer la nuit. Arrivé vers 16h, j'entame alors une rando près d'une célèbre cascade. Puis pour en finir avec une baignade dans la rivière à côté et mon premier bivouac.

6
6
Publié le 12 janvier 2020

Nouveau challenge : rejoindre Wellington aujourd'hui. Après avoir rangé mes affaires de camping, un couple de Bordeaux me déposa sur Taupo

Ainsi, par ordre de lecture des images, voici mes conducteurs : Chloé, John et Paul. Chloé étais passionnée de sport outdoor. John est sans doute le meilleur pilote. Il étais tellement content de me rendre service, qu'il voulais me prendre en photo devant chaque endroit connu, il m'emmena dans son camping de vacance, il m'offra le Macdonald à 12h et me présenta à ça femme. Paul, quant à lui, étais fière de lui, de prendre pour la première fois, une personne en Stop. Mission réussi à 16h à Wellington. Je fini ma journée par une balade/photo en ville.

Avec Chloé
7
7
Publié le 13 janvier 2020

J'ai finalement pris la décision de rester une journée de plus sur Wellington. La météo n'étais pas au top. Après avoir fais ma première lessive et quelques préparatifs, je pars faire une balade dans le jardin botanique et je termine par une petite visite du musée de Wellington. Je remarque alors l'importance des volcans en NZ et les fameux kiwi. Ces petits oiseaux avec leurs long bec sensible. Je rentre manger à l'auberge où je fais la rencontre de 2 allemandes qui allaient remonter sur Auckland.

8
8

Après 1 semaine dans le pays Néo-zélandais. Voici le jour J du grand départ pour l'île du sud. . J'ai décidé de prendre le ferry à 9h. Après 3h30 de voyage, je mis les pieds à Picton. Effectivement après avoir vérifié sur internet et un E-site. Toutes les réservations pour les bus étaient faites. Donc premier stop à Picton avec Dominic (l'homme marié trois fois et ayant des enfants en France et en Angleterre. Puis un couple d'autralien. Entre temp, l'attente étais trop longue, 1h30. Je perdais patience et je me demandais si j'allais arriver à bon port. Le dernier chauffeur m'a sauvé la vie. Il me déposa proche du centre de Christchurch. Une heure plus tard de marche, j'ai rejoint l'auberge où j'ai pu retrouver Baptiste.

9
9
Publié le 15 janvier 2020

Reveil dans notre auberge à Christchurch. Nous avons fais un point sur l'organisation de la voiture ce matin. La moindre chose non rangée, deviens vite un bordel. Quel plaisir de retrouver Baptiste et Pamela (nom de la voiture). Quelques courses et petite visite de la ville et nous voilà parti direction la péninsule de Christchurch. Nous avons sous estimé la taille de cette péninsule qui à l'époque étais un volcan. Après quelques minutes de route et une petite balade nous avons pu obtenir une belle vue sur la péninsule. Notre trajet ce termine dans le village d'Akaora qui revendique son esprit français, anciennement colonisé. Premier camping ce soir. Finalement la Nouvelle-Zélande est assez rude pour le camping. Impossible de dormir n'importe où. La vue du couché de soleil est assez appréciable pour le premier soir.

10
10
Publié le 16 janvier 2020

Une journée qui commence par une petite randonnée sur la péninsule de Bakan. Un point de vue magnifique en haut d'une montagne pour apprécier la mer qui rentre dans les terres. Nous repartons direction Timaru. Ce soir nous trouvons notre premier freecamp. La plage est à 100m de notre van. On fini par une balade et un apéritif sur la plage. Étonnamment nous étions sur un site qui pouvais accueillir des pingouins. Par chance à 22h 23h nous avons pu apercevoir quelques uns d'entre eux. Un moment appréciable qui finalement perd de son charme. Car l'endroit étais juste à côté d'une zone de chargement de contenaire. Nous retrouverons peut-être des pingouins sur notre chemin !?

11
11
Publié le 17 janvier 2020

Aujourd'hui, j'ai retrouvé un trés bon amis, Vincent. J'avais préparé ça depuis longtemps. Assez drôle de ce retrouver au bout du monde entre Niortais. Il nous a fais une belle surprise en nous proposant d'aller faire un tour de bateau sur un grand lac. On as pris de la vitesse en ce faisant traqueter par une bouée à trois derrière le bateau. J'ai pu également essayer le ski nautique. Une belle expérience dans un cadre exceptionnel sachant que tous ce matériel, ainsi que le repas du soir à été offert par des inconnus que Vincent avais rencontré. Quel hospitalité! Comment remercier ces gens !? La journée ce termine par un jeux de carte avec une grande famille.

J'ai la petite frustration de ne pas pouvoir évaquer tous les sentiments et expliqué ce que je penses en anglais, à ces gens.


12
12
Publié le 18 janvier 2020

Après une nuit chez la famille. Vincent fais ces adieux à ces inconnus qui l'ont acceiilli pendant 1 semaine. Nous prenons la direction de Dunedin ou nous avons réservé un hôstel pour la nuit. Sur la route nous nous sommes arrêté sur des sites phare de la Nouvelle-Zélande. Éléphant Rock, moeraki Boulders Beach. L'observation des oiseaux et des phoques à oamaru. La soirée ce termine par un bon repas et une petite sortie en ville.

13
13
Publié le 19 janvier 2020

Après une soirée tardive de la veille. Le matin étais plutôt tranquille. Nous partons en fin de mâtinée après un déjeuner à l'auberge direction le bout de la péninsule d'otago. Proche de Dunedin. Au bout, ce trouve le centre de recherche des albatros. Une grande colonie de mouettes est aussi présente. Le millieu de l'après midi ce rythme autour d'une randonnée uniquement avec Vincent. Baptiste ayant eu une piqûre d'abeille au pied la veille, ceci l'empêchait de marcher. Une rando au sommet d'une montagne qui donnais une vue à 360° sur la péninsule. Nous quittons Vincent à Dunedin pour poursuivre notre route dans le sud. La compagnie de Vincent aurais été avec plaisir mais nous étions pas équipé à 3.

14
14
Publié le 20 janvier 2020

Nous avons commencé la journée au bord de la plage. Proche de notre camp, un bord de mer connu : le tunnel beach. Celui-ci pourrais nous faire penser à un paysage des falaises de la Normandie.

Sur la route, un arrêt à Taierie river Track. Depuis le sentier de randonnée on peux voir la rivière waipori qui traverse les collines verdoyantes. C'est une seconde fois que par hasard j'ai pu observer ce bel oiseaux. Le kereru, qui à l'aspect d'un pigeon. La végétation et le terrain changent régulièrement entre différentes parties de la forêt. Entre fougères, plantes grimpante et forêt de pins....

La soirée ce termine dans un camping payant à 1h plus au sud.

15
15
Publié le 21 janvier 2020

Ça fais maintenant une semaine que je suis avec Baptiste. Nous avons adapté un rythme de voyage. Le mode de voyage avec la voiture est de faire des petits déplacements entre chaques endroits connu et agréable à découvrir. Nous n'avons aucune limite de temp, chaques étapes est trouvé par hasard, sur une carte, une info, une curiosité ect... Le but est de voir plein de choses mais en n'ayant pas de contraintes d'horaires. Ce qui est appréciable sur des longues périodes de voyage.

La matinée commence par la découverte d'un paysage côtier près d'un phare. Quelques km plus loin, un poste d'observation des pingouins à yeux jaune. Ceci sont généralement observable le matin tôt ou au crépuscule.

L'après midi est consacré à la découverte de deux cascades et des forêts natives. Également un ancien tunnel abandonné qui nous as donné quelques moments de mystère et de curiosité craintif. De nombreuses route en Nouvelle-Zélande ne sont pas goudronné. L'une d'entre elles nous as amené directement sur une grande plage. Où tél des inconscients et grands enfants nous conduisons sur la plage et même avec une pause café (ci dessous la photo).

Cette situation est tolérée en Nouvelle-Zélande (en 4x4), imaginé en France !? Un moment inoubliable je pense.

16
16
Publié le 22 janvier 2020

Dernier jours dans la réserve de Catlins forest Park. Aujourd'hui une autre balade au bord de la côte proche de la grande plage de Curio Bay. Encore un site pour observer les pingouins. Mais impossible de les voir. La présence également d'une forêt fossile qui peut être explorée à marée basse.

Direction pour une rando vers waipohatu waterfall d'environ 7km. Il est vraiment agréable de partir dans cette jungle où la nature expirme toute ça force et son caractère. Du sol à la cime des arbres, j'essaie de voir et de capter ce que la flore néo zelandaise regorge. La fin de la découverte ce termine avec une grande cascade.

La soirée ce termine sur un camp à 5m de la plage. Sûrement le meilleur spot trouvé jusqu'à présent. Un beau couché de soleil, suivi d'un apéritif et d'une balade sur le sable.


17
17
Publié le 23 janvier 2020

Sans doute la première fois que vais aussi loin dans le monde. Proche d'Invercargill, bluff, une petite ville où est présent une colline, le cône d'un volcan éteint.

A quelques kilomètres au sud, l'île de Stewart. Nous avons donc décidé de trouver un pêcheur ou un plaisancier pour nous amener jusqu'à cette île. Un terrain de jeu moin touristique, plus sauvage et réputé pour les fameux petits oiseaux les kiwis. Après un essai non concluant nous oublions l'idée petit à petit.

Après quelques jours sans avoir laver ses vêtements, il faut mettre tous ça au propre.

Nous avons trouvé une auberge assez originale, puisque que c'était une ancienne et jolie maison bourgeoise à été transformé en plusieurs chambres. Une soirée poser ou j'ai pu préparer et comprendre les prochaines étape de randonné de notre roard trip. Pendant ce temp baptiste nous as concocté un super Hachis parmentier.

18
18
Publié le 24 janvier 2020

Un matin tranquille dans notre belle demeure. On fais connaissance avec des français et une chinoise au petit déjeuner. Quelques courses et préparatifs et la matinée est bien terminée.

La prochaine étape est le parc national de fiordland, assez réputée pour ces grandes randonnées. Nous devions commencer aujourd'hui mais finalement nous sommes tombé sous le charme de cette belle plage, à mi chemin. L'endroit était parfais pour ce baigner, pêcher des moules et profiter de la fin de journée.

19
19
Publié le 28 janvier 2020

C'est le commencement de la découverte du parc national du fiordland. Un site remarquable pour ces grandes montagnes et ces greats walks. Ceci sont super beaux mais excessivement cher et réservés 6mois à l'avance (exemple 50 dollars pour poser la tente) . D'autres randonnées sont aussi jolie et accessible.

Le premier est le lac de hauroko, malheureusement la météo n'étais pas avec nous aujourd'hui. Nous avons fais une rando pour accéder à un point du vue. Qui, finalement étais complètement masqué par le brouillard et un peu de pluie . Il y a aussi phénomène des sun-flies, des petites mouches dans lequel leurs piqûres sont comme celles des moustiques. Assez dérangeant.

Le soir nous avons trouvé un camp, proche du lac pour installer notre campement. Nous avons pu également faire un petit feu avec les branches trouvées en périphérie. Un moment agréable, deplus l'un de nos voisins nous à apporté un morceau de poulet qu'il avais chassé et préparé la veille.

Bien entendu autant accueillant qu'il voulais être, il as absolument voulu nous payer une bière. La soirée c'est fini après quelques bières, pleins d'allemands du campement et des étoiles pleins les yeux. Puisque nous sommes allés contempler les étoiles tous ensemble.

20
20
Publié le 28 janvier 2020

Dimanche 26 février :

Première initiation d'un bivouac et d'un trek sur 2jours. Perdu dans la jungle de fiordland, je n'ai aucun réseau internet et mobile. Gros challenge 17km à faire pour retrouver une hute, juste pour la journée. (ici sur la photo).

La première partie de la randonnée commence sur la plage, puis on rentre dans la jungle. Petit à petit on se rent compte que le chemin n'es pas entretenu, les fougères, les banches cachent le chemin. La chaleur est présente et l'humidité aussi. On descend on remonte, encore et encore, le sentier est sur une crête d'une montagne mais qui offre un panorama à couper le souffle. Tous est vierge et inhabité.

Après 9h de marche, nous retrouvons la fameuse hutte. Malheureusement celle ci est infecté de sun flies. Impossible d'y rester des heures. Nous sommes épuisé de cette expérience, cette forêt à la fois magnifique, mais technique et accidentel. Nous nous endormons au millieu de cette jungles en écoutant le moindre bruit.


21
21
Publié le 28 janvier 2020

Lundi 27 janvier

Bien entendu, il faut faire le retour maintenant. Le parcour ne faisant pas une boucle.

La nuit à été réparatrice. Lorsque je me réveil, une colonie d'insectes avais envahi la toile extérieure de ma tente. Le stressais à l'idée d'ouvrir celle-ci. Beaucoup de courage et hop je courut dans la hute.

Après le rangement du matériel et un bon petit déjeuner, nous voilà reparti pour 17km et 9h de marche. Connaissant le sentier à l'aller nous étions plus préparé psychologiquement. Le début étais la partie la plus compliqué et dur physiquement.

Après 18 cols traversés et 5km de plage nous voilà de retour épuisé mais heureux d'avoir accompli cette belle expérience physique et mental.

Total : 34km et 18h de marche en 2 jours.

Un bonne douche froide dans la rivière du coin nous à requinqué et bien nettoyé pour la soirée.


22
22
Publié le 28 janvier 2020

Une bonne nuit pour récupérer de tous ses efforts. Direction la ville de Manapouris. Étonnamment je pensais que cette ville aurais été plus grande. Le lac donne un aire de ressemblance au lac d'Annecy mais en beaucoup plus grand et avec beaucoup moins de monde.

Après 2/3 jours de randonnée. La journée à été plutôt reposante et à profiter du lac avec quelques baignades.

N'ayant pas de localité pour dormir avec la voiture ce soir. Nous avons donc pris le risque d'aller dans la forêt proche du lac, à quelques kilomètres. Nous faisions étrangement une découverte d'ossements d'animaux regroupé dans les bois.

Quelques mètres et nous étions présent pour le couché du soleil sur le lac.

Finalement à 23h30, Baptise me réveil. La police nous à trouvé et ordonné de quitter les lieux sous peine d'une amande de 200 dollars.



23
23
Publié le 29 janvier 2020

Mercredi 29 janvier

Une journée de préparatifs: une lessive, une douche à 5$ quelques courses et quelques coups de téléphone.

Après la visite du centre d'information de Te Anau. Les prochaines randonnées serons selon les conditions météorologiques. Nous sommes bloqué certains jours et ceci détermine notre programme. Ce qui nous as permis de réserver la fameuse croisière de Milfourd sound pour vendredi. Fiordland est la régions où la météo change le plus.

Une autre fin de soirée au bord d'un lac. Cette fois ci, il y avais une plancha. On as pu en profiter pour faire des French fries. Un polonais à senti l'odeur et est venu taper la causette avec nous.


24
24
Publié le 31 janvier 2020

Nous avons encore eu un réveil mouvementé ce matin. Un gars est venu frapper à la voiture. Énervé il nous fais comprendre qu'il n'aimais pas qu'on passe la nuit sur son parking. Ceci nous à permis de nous lever plus tôt.

Le beau temp étais là, il ne fallait pas perdre du temp. Objectif : un petit bout d'un great walk. Une randonné de 60km proche de Te Anau. Le sentier est essentiellement dans la forêt avec un magnifique point de vu sur le lac de Ta Anau et celui de Manapouris. La randonné, c'est transformée en mode trail à cause d'un pari avec Baptise. Arrivé en haut, la météo n'étais pas au rendez-vous.

Après cette sortie de 24 kilomètres. Il étais temp d'aller direction Milford. Sur la route, les paysages et ces grandes montagnes sont magnifiques. Un peu gâcher à cause du temp pluvieux. C'est sur un terrain de camping que nous passons la nuit avec la pluie.

25
25
Publié le 31 janvier 2020

Vendredi 31 janvier :

Sur la route de Milford. Nous nous sommes arrêté ce matin pour une randonné de 4h assez connu dans le coin : Lake Mariam.

Un parcour qui nous mène dans un premier temp à des cascades et des rapides. La suite est essentiellement dans une forêt avec un grande humidité plus la chaleur. On n'y retrouve pour la fin, un lac d'altitude magnifique. Également par pur hasard, sur le chemin du retour on croise des gens avec qui on avais sympathisé quelques jours avant.

Fin d'après midi, voici maintenant l'embarquement de la croisière de Milfourd Sound. Une promenade en bateau de 2h dans le plus célèbre fiord de Nouvelle-Zélande et reconnu dans le monde pour ça beauté. Une navigation impressionnante à travers un paysage qui mélange : glacier, océan, cascade, forêt, hautes montagnes, lions de mer et des dauphins.

Quel moment inoubliable de pouvoir voir ces dauphins à quelques mètres de moi, de presque pouvoir les toucher.

Un autre moment magique à été le retour. Lorsque que nous nous sommes rendu compte que la voiture ne démarrait plus. Plus de batterie. Baptiste avais laissé les phares allumés. Comme par hasard, les pinces étais sous la roue de secours qui étaient sous le bordel du coffre qui lui même étais fermé. Aucune autre solution de vider entièrement la voiture et de démonter le lit.

Cette grande journée c'est terminé par un beau couché de soleil sur le chemin du retour.

26
26
Publié le 1er février 2020

Samedi 1er février :

A notre regret de quitter les lieux. Lamétéo étant vraiment mauvaise dans le parc de Fiordland. Nous avons pris la décision de rejoindre Queenstown et ces alentours. Où la météo est un peu plus correcte. Une petite pause au sud du lac à Kindstown où nous avons eu la chance de voir la démonstration d'une ancienne locomotive en fonctionnement.

Changement d'environnement après un déjeuner au bord du lac. Pamela nous monte difficilement en haut d'une montagne pour une randonné en Altitude. Obligé de s'arrêter plusieurs fois pour admirer la vu et faire refroidir le moteur.

La randonné commence dans une station de ski et le chemin mène à un lac d'altitude dans un paysage rocheux. Un vent violant souffle toute la soirée. Le climat change toute les 5 mins.


27
27

Dimanche 2 février :

Hier soir, nous avons passé la nuit sur un free camp proche d'un ancien pont. Aujourd'hui celui-ci est transformé en spot de saut à élastique, j'ai pu observé ce matin plusieurs sauts. La conception du pont étais intéressante, il date d'un certains nombres d'années et résiste à des vents assez violant.

Il pleuvait une grande partie de la journée. Nous sommes donc resté dans un Macdonald pour manger et en profiter pour faire quelques recherches sur le net. Pas des plus intéressant.

Le temp étais plus agréable en fin de journée, nous avons pu visité la ville de Queenstown. Celle ci mélange Annecy avec son beau lac et ça qualité de vie. Et chamonix avec les stations de ski aux alentours plus les nombreuses boutiques de sport outdoors.


28
28
Publié le 3 février 2020

Lundi 3 février :

La serie continue dans les journées pluvieuse. Impossible de mette le nez dehors ce matin avec ce déluge.

Un premier remède enrichissant : la bibliothèque de Queenstown. Nous avons passé une bonne partie de la matinée pour nous documenter et nous ressourcer pour les prochains mois.

Le deuxième remède : la piscine. Quelques longueurs dans un bassin à quelques minutes de Queenstown. Encore sous la pluie mais quel plaisir de nager un peu.

Puis le retour dans un free camp où nous étions il y a 2 jours avant pour passer la nuit. La pluie c'est calmée. On as donc profité pour monter en haut d'un point de vue sur une colline proche.

29
29
Publié le 4 février 2020

Mardi 4 février :

La troisième et peut-être la dernière journée de pluie. Besoin de te défouler ? L'idée du squash étais une bonne alternative. On as trouvé cette salle pour une partie de l'après-midi. Une sport bien cardio.

Il a tellement plu ces derniers jours que la route vers Milford Sound est complètement inondée et fermée. Quel chance d'avoir pu faire cette croisière si jolie avec les bonnes conditions.

Nous prenons la route en fin de soirée pour se rapprocher du bout du lac pour éventuellement attaquer d'autres randonnées dès demain matin.

30
30
Publié le 5 février 2020

Mercredi 5 février :

Un réveil tôt ce matin, il fesais bien froid, les sommets des montagnes avais un peu de neige. On pars pour une belle rando avec une bonne météo. Malheureusement l'ensemble des routes vers Glenorchy étais toutes barrées. (village au bout du lac) Il avais tellement plu depuis 3 jours que cela avais créé des inondations, glissement de terrain ect... Seulement une route de gravier étais ouverte, ce qui nous as permis de faire une randonnée d'une ancienne mine abandonné en altitude.

Cette photo est une prise de vue à côté de notre campement du soir. J'ai exploré les recoins avant le repas du soir.

31
31
Publié le 6 février 2020

Jeudi 6 février :

A l'arrivée la vue est sublime, un beau panorama sur le lac et la petite ville de Glenorchy. La montée est sans forêt, une vue sur chaques sommets. Des hutes sont à dispositions pour les randonneurs souhaitant faire le trek sur 2 jours. Ce parcour retrace encore des constructions et l'histoire d'ancienne mines d'autrefois. En particulier une habitation dans lequel tous les objets sont laissés comme au dernier jour. Nous terminons la boucle de plus de 20km et environs 1200m de dénivelé en fin d'après midi. Un retour sur Queenstown et un free camp en montagne pour finir la soirée. Premier couché de soleil après 4 jours de mauvais temps.

32
32
Publié le 7 février 2020

Vendredi 7 février :

Un réveil en altitude, il fesais plutôt froid ce matin. On préféra prendre le petit déjeuner en bas, proche du lac.

Dernier jour de la semaine où nous décidons de faire une randonnée réputé de Queenstown. Environ 16 km et 1400m de dénivelé. Arrivé en haut de la première colline, un français viens nous taper la discute au début du chemin. Assez bavard finalement il passa toute la journée avec nous. Arrivé en haut, la vue étais saisissant sur presque l'ensemble du lac. On fit même connaissance d'un perroquet pas farouche nommé le Kea.

Finalement le français nous invite à boire une pinte pour célébrer la journée. Nous avons pu échanger voyage, immobilier, construction ect... Puis échanger nos contacts.


33
33
Publié le 8 février 2020

Samedi 8 février :

Hé oui nous avons craqué il y a quelques semaines en prenant un billet aller retour pour l'Australie. Le visa de travail ce finissant pour Baptiste, il devais quitter le pays de kiwi pour revenir par la suite pour finir notre périple Néo-zélandais. Environ 10 jours pour découvrir Melbourne et ses alentours. Au programme : 2/3 jours pour visiter la ville, 2 jours chez un local et 5jours dans une famille pour faire du volontariat.

Après avoir fais notre lessive hebdomadaire et quelques rangement direction chez un vignoble ou nous déposons Pamela pendant 1 semaine. Nous avons trouvé ce compromis de pouvoir déposé notre voiture à 4km de l'aéroport, en échange de 2jours de travail chez eux.

Je lève la pencarte "Airport" et hop la première voiture nous prends en stop aussitôt. Trop facile. 20h40, nous décollons au couché de soleil sur les montagnes et au dessus du lac de Queenstown. Vraiment magnifique.

Bien arrivé à Melbourne à 23h, un bus nous amène dans le centre ville et nous retrouvons par la suite notre auberge. Quel choc de passé d'une campagne calme à une ville immense et très agitée. Une grosse ambiance en arrivant à notre auberge, il y avais une soirée spécial pour le samedi soir. Notre lit étais dans un dortoir de 16 personnes, c'etais un sacré bordel nous ne savions pas quel étais notre lit. Nous rencontrons quelques français ou nous échangions 2 parties de billard.


34
34
Publié le 9 février 2020

Dimanche 9 février :

Aujourd'hui découverte de la ville de Melbourne. Un air de ressemblance avec une grande ville américaine. Des buildings de plusieurs étages, des fasts food, des restaurants étranger, un casino et une plage au sud de la ville. Après quelques kilomètres sur la plage nous nous sommes rendu compte que nous étions rentré dans un festival de musique. En l'occurrence celui si étais le plus grand d'Australie et il célébrait c'est 40ans aujourd'hui. Quel chance d'avoir pu profiter de cet évènement gratuitement. De nombreux artistes ce produisaient dans les rues avec de nombreuses scènes musicales. Vers 21h le temp d'une pause entre 2 artistes d'une grande scène, nous sommes aller voir un point d'observation, pour regarder des petits pingouins. Quelle contraste d'une ville bruyante avec une scène musique et avec juste à côté ces animaux.

35
35
Publié le 10 février 2020

Lundi 10 février :

Bien reposé des kilomètres parcouru hier et de la soirée.

Ce matin découverte du jardin botanique de Melbourne, nous commençons par un petit arrêt sur la route, par hasard dans un café typiquement parisien. La visite du parc regroupe une grande quantité d'espèce végétal australienne. Mais j'ai eu aussi la chance de reconnaître une espèce de perruche : la perruche de loriquet.

Nous quittons ce bel endroit pour prendre un train direction une ville au nord de Melbourne dans l'état de Victoria en début d'après midi. Peu à peu nous commençons à découvrir la campagne australienne en espérant voir de nouvelles choses.

Comme convenu au programme nous devions rencontrer un local pour une expérience par le biais de coushsurfing. (C'est un site internet qui propose des offres gratuite de logements chez des locaux.) Arrivé à la gare de Castlemaine nous rencontrons Anthony. Nous sommes vite heureux lors du trajet jusqu'à chez lui qu'il nous montre des kangourous et des beaux oiseaux. Quel moment sympa.

Il nous fais découvrir par la suite son chez lui, son jardin et nous terminons par un restaurant tous ensemble.

36
36
Publié le 11 février 2020

Mardi 11 février :

Une journée qui commence super bien. J'ai décidé de me lever super tôt pour aller voir les animaux qui nous entoure. Je suis resté ému à voir quatre espèces de perroquet différent et aperçu des kangourous plus loin. Un beau moment pour moi ou même un rêve qui ce réalise. Je n'y pensais pas, heureux que mon grand père m'ai transmis ça passion pour l'ornithologie, j'ai pu me souvenir de leur nomination pour chacun d'entre eux.

Deux heures après Anthony ce réveil et nous offre son petit déjeuner sur ça terrasse. On profite alors du levé du soleil et du calme de la campagne australienne. En échange de son hospitalité, nous lui proposons nos services. Sur la photo le montage et la fabrication d'un claustra pour une plante grimpante. Un moment sympa d'échange autour de ce petit job, le résultat étais à ça hauteur et il n'imaginais pas qu'on aurais pu être autant serviable.

Il nous récompense en nous amenant à la découverte d'un lac où nous avons pu nous baigner. Jamais nous aurions eu l'idée de ce baigner dans un lac australien vu la quantité d'animaux qui peuvent être dangereux.

La soirée ce termine autour d'un bon repa et d'une film comique. L'échange à table étais enrichissant et agréable. Anthony est un désigner, il aime recevoir du monde, échanger et apprendre de nouvelles choses, il aurais souhaité qu'on reste quelques jours en plus.

37
37
Publié le 12 février 2020

Mercredi 12 février :

Un autre réveil tôt pour profiter d'aller voir les kangourous. C'est pas tous les jours qu'on peut en voir. On fini la mâtinée en compagnie d'Anthony autour d'un bon petit déjeuner, il nous amène par la suite à la gare. On passe essentiellement une partie de la journée dans le train pour rejoindre la ville de Morington. C'est une ville dans une station balnéaire dans la péninsule de Morington. Nous retrouvons la famille dans lequel nous allons loger pendant 4 jours. Un couple d'une cinquantaine d'années et une petite fille de 6 ans. Un accueil chaleureux et sympathique, autour d'un repas asiatique juste après une baignade sur la plage juste à côté. Un moment pour faire connaissance et échanger sur notre mission des prochains jours.

38
38
Publié le 13 février 2020

Jeudi 13 février :

Reveil 7h, notre mission démolir l'ancienne clôture qui sépare le voisinage et la création d'une nouvelle. Une bonne expérience pour un premier helpx, un travail qui me rappel mon apprentissag sauf que nous n'avons pas de patron sur le dos, nous avons des encas régulierement et un bon repas du midi. Il faut supprimer l'ancienne clôture, nettoyer et creuser des nouveaux trous pour les emplacements de poteaux, entailler et couper les pièces de bois, positionner façonner et mesurer. La journée est passer à grande vitesse, nous avons fini notre travail par le coulage du béton pour le scellement des poteaux, le père fut content du résultat. Un petit tour à la plage avec toute la famille apres la journée de travail. Katrina nous prépara un bon repas Vietnamien appelé en français : rouleau de printemps, c'est la première fois que je mangeais ça, je ne suis pas déçu.

Les discussions à table étais vraiment enrichissant, j'ai eu l'impression de mieux comprends les échanges anglais qu'hier.

39

Vendredi 14 février :

On continue le travail de la construction de la clôture uniquement ce matin. Installation des traverses, ajustement par rapport au terrain et raccordement avec l'existant. On prépare également le chantier pour finir demain. On échange aussi avec le voisin, il est bien sympa de nous prêter certains outils. On prends donc notre après midi tranquille après encore un bon repas. On en profite pour ce documenter et de faire un petit tour de vélo en fin de journée dans la ville. Puis encore de belles conversations à table autour d'une carte du monde, Katrina et handi nous explique comment ils étaient tombé amoureux.

40
40
Publié le 15 février 2020

Dernier jour de travail pour finir le montage de la clôture. Malgrés la pluie nous terminons avant la fin de mâtinée, il ne resait plus que les palines à positionnées. Un beau travail réalisé avec Baptiste, qui arrange bien les propriétaires et nous aussi. Katrina nous proposait alors d'aller visiter l'entreprise de Handi, un moment intéressant qui nous à permis de voir un négoce bois australien et d'échanger par rapport à nos connaissances. Elle as fais également un détour pour nous faire voir un viticulteur avec Indie. C'est au tour de Handi de nous faire voir la région cet après midi. Il nous prête gentiment des vélos et nous amène pratiquement au bout de la péninsule. La météo n'es pas avec nous mais le paysage est agréable. Découverte également des anciennes fortifications concernant les equipements militaire terrestre de defences maritime pour Melbourne. Un BBQ pour finir la journée et quelques bières autour de clips de musique et notamment le groupe d'acdc. Le père étais joyeux de passer une soirée entre gars après le repas. Chacun notre tour nous mettions une musique de notre choix, un moment assez drôle et memorable.

41
41
Publié le 16 février 2020

Dimanche 16 février :

C'est dimanche, Handi ne travail pas, programme de la journée : découverte d'un ancien pont en bois, petite marche pour voir une cascade d'eau, pique nique et randonnée en forêt. Après deux heures de route à l'est de Morington, nous arrivons dans la réserve naturelle de Yarra rangers. Agréable surprise en voyant un belle forêt d'eucalyptus et quelques montagnes. Après quelques kilomètres dans cette grande forêt d'eucalyptus, on arrive à Ada Tree, un arbre de plus de 300 ans, 75m de haut et 15 m de circonférence, impressionnant !!

Je n'avais pas cette image de l'australie, quel chance de pouvoir voyager avec des locaux. C'est le meilleur moyen de connaître des bons plan et apprendre pleins de choses. Deplus nous sommes avec des gens reconnaissant et qui prenne du temp de leur week-end pour nous partager et faire voir des choses. On profite des derniers moments autour d'une pizza et du camembert fondu. Il ne reste plus que demain avant de repartir.


42
42

Lundi 17 février :

Pour cette dernière journée qui n'étais pas prévu à la base, nous prolongons les activités contre des petits travaux : nettoyage des massifs végétaux, rangement de bois, coupe d'arbres et nettoyage d'une gouttière.

Katrina est attentionné, comme tous les jours, nous avons également notre petite collation de 10h. Après mangé direction la plage pour faire du Snorkeling. Première fois pour moi. J'ai pu observer de beau poissons, notamment deux raies et la végétation des fonds marin de la péninsule.

Le dernier repas du soir avec la famille, Katrina souhaitais nous faire voir aussi, avant de partir un couché de soleil et des kangourous. Ce dernier geste et les adieux étais assez émouvant. On part de l'australie avec de bons souvenirs intense, avec de bons moments que l'on aurais jamais imaginés et de belles rencontres.

Nous passons la nuit dans l'aéroport pour prendre notre avion à 6h le lendemain.


43
43
Publié le 18 février 2020

Mardi 18 février :

Seulement 2 heures de sommeil sur une banquette d'un café de l'aéroport. Décolage à 6h du matin, la récupération n'ai pas faite entièrement. On profite d'un décolage avec un superbe levé de soleil sur Melbourne et ça péninsule. L'atterrissage est de retour sur les belles montagne de Queenstown.

Nous retrouvons notre Pamela chez nos nouveaux helpx (Victoria et Steve) Où on avais laissé la voiture juste avant de partir. En échange nous nous occupons de nettoyer un massif d'arbustes pour ensuite y ajouter un film plastique noir contre les mauvaises herbes.

Nous obtenons aussi une autre belle récompense, celle d'avoir le logement Airbnb moderne qui touchais la grande maison. On profite d'un bain, d'une grande terrasse et d'un jardin donnant sur les vignes et les montagnes.


44
44
Publié le 19 février 2020

Mercredi 19 février :

On attaque notre deuxième journée chez Victoria et Steve. L'entente et le cadre de vie est sympa. Ils nous font confiance pour notre travail et notre sérieux. On continue de faire l'aménagement extérieur du jardin, on pose entièrement le film plastique et on commence à ajouter des nouveaux copeaux sur celui ci. La mâtinée est passée vite.

En début d'après midi, nous allons faire un tour chez le garagiste, nous souhaitons faire un contrôle des freins, afin d'être réglo avec la vente de la voiture.

Grande surprise de retrouver Vincent en compagnie de Celia une copine à Baptiste. La soirée ce passa avec quelques bières sur le bord du lac de Queenstown à raconter et expliquer chacun de nos expériences de voyage.