Flânerie en camping-car le long des côtes bretonnes. En arrière-saison, c'est super !
3 au 18 septembre 2016
16 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Pas de programme établi pour cette escapade de 2 semaines. Nous connaissons déjà la Bretagne, mais il y a plus de 20 ans que nous n'y sommes pas retournés. Nous irons au gré du vent.

Partant de Dijon, nous empruntons les routes départementales et nationales. En camping-car, nous évitons les autoroutes pour profiter des paysages à notre rythme et faire quelques pauses tranquilles dans les localités que nous traversons.

Après avoir passé le massif du Morvan et la colline de Vézelay, nous rejoignons les bords de la Loire que nous suivons jusqu'à Briare où se situe le " Pont Canal " qui enjambe la Loire.

Nous prenons nos vélos pour passer le pont et rouler un peu le long de la Loire.

Le Pont Canal de Briare (à gauche)   -   La Loire (à droite)

Nous restons à Briare où nous passons une nuit calme sur le quai Mazoyer, au bord du port de plaisance. Au réveil, le parking s'anime en raison de la brocante prévue ce dimanche matin.

Après visite de la brocante, nous reprenons la route en suivant la Loire jusqu'à Orléans, puis traversons l'ouest de la France par Le Mans et Rennes pour rejoindre la côte bretonne à Saint-Méloir-des-Ondes.

Bivouac au bord de la baie du Mont-St-Michel que l'on aperçoit à l'horizon. Nuit calme, bercés par le bruit des vagues.

2

Nous longeons la côte en direction du nord, traversons Cancale en faisant un détour par le port (stationnement difficile) avant d'atteindre la Pointe du Grouin. Un sentier conduit à la pointe au pied de laquelle les vagues pénètrent dans une grotte.

La Pointe du Grouin et l'île des Landes

Depuis la Pointe du Grouin, la route part vers l'ouest en suivant la Côte d'Emeraude.

L'Anse Du Guesclin et l'Île Du Guesclin 

Nous arrivons à Saint-Malo. Les vieux gréements qui mouillent dans le port nous rappellent sa réputation de ville de marins et de corsaires.

L'Etoile du Roy (réplique d'une frégate du XVIIIe siècle) et  l'Etoile de France (goélette construite en 1938 pour la Baltique)

Nous pénétrons dans l'enceinte fortifiée par la porte Saint-Vincent située à côté du château

Le château ducal, datant de 1424, abrite le musée d'histoire et l'hôtel de ville

La promenade des remparts offre des vues magnifiques et variées sur le rivage et les îlots proches.

Robert Surcouf, d'un geste conquérant, pointe son doigt vers l'Angleterre 
Vue sur le Fort National 
La piscine d'eau de mer et, derrière elle, l'Île du Petit Bé

Après un tour dans la vieille ville, nous sortons de Saint-Malo et cherchons un emplacement pour bivouaquer. Nous trouvons un coin calme au bord de la Rance, vers le village de Quelmer.

3

Le matin, nous effectuons une balade à pied sur le sentier du littoral qui suit le bord de la Rance où nous découvrons quelques bateaux abandonnés.

En début d'après-midi, nous partons en direction de Dinard. La route traverse l'estuaire en passant sur le barrage de l'usine marémotrice de la Rance. De l'autre côté du barrage, un parking aménagé offrant un point de vue sur Saint-Malo permet de visiter le musée Découverte de l'usine marémotrice de la Rance situé dans le barrage et d'apercevoir l'intérieur de la centrale.

Vue sur Saint-Malo (à gauche)   -   Intérieur de l'usine marémotrice de la Rance (à droite)

Nous passons ensuite par Dinard puis Saint-Lunaire.

Dinard - Pointe de la Malouine
Saint-Lunaire - Pointe du Décollé 

Plus loin, nous trouvons un magnifique emplacement pour bivouaquer à la Pointe Saint-Efficace. Nous apercevons le château de Fort La Latte de l'autre côté de la Baie de la Frênaye. C'est la marée basse. Au coucher du soleil, la mer s'est retirée de la baie.

Vue sur Fort La Latte et sur la Baie de la Frênaye depuis la Pointe Saint-Efficace
4

Avant de nous rendre de l'autre côté de la baie de la Frênaye, nous poussons jusqu'à la Pointe de l'Isle puis la Pointe de la Garde où l'on bénéficie d'une belle vue sur la plage de Saint-Cast-le-Guildo.

Saint-Cast-le-Guildo - Vue depuis la Pointe de la Garde 

Nous nous rendons ensuite au château de Fort La Latte, anciennement la Roche Goyon. Construit au 14ème siècle, il occupe une situation remarquable sur un cap rocheux face à la mer. La visite (5.5€/pers) permet de monter jusqu'au sommet du donjon, d'où l'on a une vue magnifique sur la mer et la côte alentour.

4 km plus loin, se trouve le Cap Fréhel. Nous nous garons en bord de route au-delà du cap et rejoignons le site en suivant le sentier du littoral qui longe les falaises à travers la lande aux couleurs chatoyantes. Nous sommes ici dans une réserve ornithologique, comme en témoignent les traces de fientes d'oiseau qui couvrent les parois des falaises.

Sur le chemin du retour, les reflets du soleil qui baisse à l'horizon dessinent avec le reflux des vagues des motifs géométriques sur le sable.

Nous reprenons la route en suivant la côte à la recherche d'un emplacement pour la nuit, que nous finissons par trouver à proximité de la Pointe de Longue Roche. De là, nous surplombons la mer face à la baie de Saint-Brieuc au soleil couchant. Un escalier donne accès à la grande plage située en contrebas.

5

Après quelques courses à Langueux en matinée, nous traversons Saint-Brieuc et nous rendons à la Pointe du Roselier où nous faisons une petite balade à pied en bord de mer, puis nous suivons la côte jusqu'à la Pointe de la Rognouze pour une pause déjeuner face à la mer.

Pointe de la Rognouze 

Dans l'après-midi, halte baignade à la plage d'Etables-sur-Mer. Il y a peu de monde dans l'eau, mais la température de l'eau est tout à fait correcte pour la Bretagne en ce mois de septembre. Un peu plus loin, dans le port d'échouage de Saint-Quay-Portrieux, les petits bateaux blancs attendent sur le sable le retour de la marée haute, tandis que dans le port d'Armor, les bateaux de pêche colorés sont alignés le long des pontons.

Saint-Quay-Portrieux 

Nous continuons la route en direction de Paimpol et bifurquons à Lanloup qui possède un bel enclos paroissial.

Enclos paroissial de Lanloup 

Puis, en suivant la Route des Falaises nous arrivons à la Pointe de Minard, superbe endroit pour bivouaquer.

Pointe de Minard 
6

En poursuivant la Route des Falaises vers le nord, nous passons par la Pointe de Bilfot avant d'atteindre le lieu d'embarquement pour l'Île de Bréhat, vers la Pointe de l'Arcouest, .

 Vue depuis la Pointe de Bilfot 

Après avoir laissé le camping-car au parking (7€/24h), nous prenons une vedette pour aller sur l'île (AR=10€/pers). L'île est interdite aux voitures. Bien qu'il soit possible de louer des vélos, nous décidons de parcourir l'île à pied. Elle ne fait que 3.5 km de long et 1.5 km de large, mais les chemins serpentent. Si on veut aller jusqu'au Phare du Paon, à son extrémité, et faire des variantes, cela représente quelques heures de marche. Finalement, le vélo aurait été une bonne solution...

Après cette journée sur l'île, nous nous rendons à Pors-Even pour acheter des huîtres juste sorties des viviers, puis allons nous installer à la Pointe de la Trinité, au lieu dit " La Croix des Veuves " où nous pourrons les déguster tranquillement et passer une bonne nuit face à la petite Île Saint-Rion.

L'ïle de Saint-Rion vue depuis la Croix des Veuves

C'est depuis la Croix des Veuves que les femmes de marins guettaient le retour des bateaux partis pour la grande pêche.

7

Ce samedi est une journée maussade, peu propice aux photos. Après un passage par le port de Paimpol, nous nous dirigeons vers le Sillon de Talbert en passant par Lezardieux et Le Bodic.

Le stationnement en bord de mer proche du Sillon de Talbert étant dorénavant interdit aux camping-cars, nous partons vers Pleubian où se tient un marché. Nous y achetons des crêpes et un far breton pour le déjeuner et rejoignons le bord de mer à la plage de L'Île à Poule puis suivons l'estuaire du Jaudy jusqu'à Tréguier, ancienne cité épiscopale, dont nous parcourons le centre historique.

" Le Loup Bar " à Pleubian (à gauche)   -   La plage de L'Île à Poule (à droite)
Tréguier - A droite, la maison natale d'Ernest Renan 

Nous redescendons l'estuaire du Jaudy par la rive gauche en direction de la Pointe du Château. A proximité de celle-ci, Le Gouffre de Plougrescant est une profonde entaille dans un amas de rochers où la mer déferle bruyamment. Le sentier qui permet d'y accéder passe devant Castel Meur, une petite maison entre les rochers.

Castel Meur (à gauche)   -   Le Gouffre de Plougrescant (à droite)

Nous suivons la côte en passant par Buguélès puis Port Blanc et atteignons Port l'Epine où nous passerons la nuit. Stationnement en bord de mer autorisé aux camping-cars hors saison.

8

Ce matin, nous nous dirigeons vers Perros-Guirec que nous traversons en suivant la route de corniche.

Perros-Guirrec - Vue sur la plage de Trestrignel

Arrivés à Ploumanach, nous nous garons à proximité de la côte. Parking spécial camping-cars (6€/jour). Les emplacements en herbe sont larges et permettent de sortir la table de camping pour déjeuner au soleil. Dommage qu'il soit interdit la nuit !

De là nous prenons le sentier des douaniers qui longe la Côte de Granit Rose.

Pors-Rolland

Vers la Pointe de Squéouel, à l'aide des jumelles nous apercevons 2 phoques qui jouent dans les vagues. Ils sont trop loin et apparaissent trop furtivement pour pouvoir les photographier.

Vers la Pointe de Squéouel
La mer sculpte des formes étranges dans les rochers 
Le Château de Ploumanach 
Le Phare de Ploumanach 

Après Ploumanach, la route côtière passe par Trégastel qui possède une très belle plage.

Trégastel - La Grève Blanche 

Plus loin, après Trébeurden, nous bifurquons vers la mer et trouvons un lieu de bivouac vers Beg Léguier, au-dessus de la plage de Goas Lagorn. Dîner moules-frites-crêpes au bar de la plage au coucher du soleil.

9

Aujourd'hui, temps passable. Peu de photos de la journée.

Passage par le centre de Lannion et ses maisons à colombage où nous faisons quelques courses. Déjeuner au bord de la plage de Saint-Michel-en-Grève, où des tracteurs ramassent les algues vertes. Vidanges et plein d'eau à la borne de service de Plestin-les-Grèves. Après-midi baignade dans une petite crique à Beg Douar.

En fin de journée, nous prenons la route de corniche qui traverse Locquirec puis nous arrêtons pour passer la nuit au-dessus de la Baie de Sainte-Barbe, vers Plougasnou.

L'ïle Blanche, avant Locquirec (à gauche)   -   La plage de Locquirec (à droite)
Bivouac à la Baie de Sainte-Barbe 
10

Nous essuyons un gros orage tôt le matin. Une fois passé, nous nous rendons à la Pointe de Primel après avoir fait un détour par l'enclos paroissial de Saint-Jean-de-Doigt.

Enclos paroissial de Saint-Jean-de-Doigt (à gauche)   -   Pointe de Primel (à droite) 

Un sentier mène à la pointe, mais la large crevasse qui sépare l'extrême pointe du reste de la presqu'île ne peut être franchie qu'à marée basse. Sur la presqu'île, se dresse le Menhir des Marsouins, (du nom de l'infanterie de marine qui a relevé cette pierre en 1978 lors du nettoyage après la catastrophe de l'Amoco Cadiz).

La crevasse de la Pointe de Primel (à gauche)   -   Le Menhir des Marsouins (à droite)

A peine plus loin, se trouve la Pointe de Diben, un autre chaos de rochers de granit rose.

Après avoir déjeuné sur le port du Diben, nous descendons vers Morlaix en suivant l'estuaire de la rivière de Morlaix, puis nous remontons par l'autre rive jusqu'à Carantec.

Après-midi baignade à la plage de Carantec. Nous nous rendons ensuite à Saint-Pol-de-Léon où nous faisons quelques courses puis revenons sur Carantec où nous trouvons un petit coin tranquille en bord de plage pour passer la nuit.

11

Au petit matin, nous sommes réveillés par des pêcheurs qui mettent leurs barques à l'eau. Ils reviennent au lever du soleil avant que la mer ne redescende. La plage est déserte à cette heure. L'un d'eux raconte ses frayeurs de la veille. Il était dans sa barque au large quand l'orage violent a éclaté.

La plage de Carantec, dans la Rade de Morlaix 

Ce matin, nous décidons de nous diriger vers la presqu'île de Crozon. Nous empruntons la voie rapide puis bifurquons sur la D30 avant Landivisiau.

Première halte à Sizun qui possède un très bel enclos paroissial.

Enclos paroissial de  Sizun 

A Le Faou, nous entrons sur la Presqu'île de Crozon. La route suit la corniche de Térénez qui offre des vues sur l'estuaire de la rivière du Faou.

Nous nous arrêtons pour déjeuner au pied du Pont de Térénez, un bel ouvrage suspendu qui enjambe l'Aulne. Après le pont, nous bifurquons à droite pour suivre les méandres de l'Aulne dont l'un d'eux abrite un cimetière marin.

Pont de Térénez (à gauche)   -   Méandre de l'Aulne au pied duquel se cache le cimetière des bateaux de guerre (à droite)

A l'embouchure de l'Aulne, nous arrivons à Landévennec.

Landévennec - L'église Notre-Dame  
A côté de l'église, la sculpture de l'an 2000 qui symbolise la naissance du troisième millénaire

Nous suivons la côte jusqu'à la Pointe des Espagnols qui offre un panorama sur la rade de Brest.

3 km plus loin, nous faisons halte pour la soirée et la nuit à proximité de la Pointe de Cornouaille, au-dessus des falaises, face au Goulet de Brest. Dans la soirée, nous voyons débarquer un groupe de militaires probablement en manoeuvre qui se dirige vers les batteries de Cornouaille situées sous les falaises. Ils remonteront tard dans la nuit.

Bivouac vers la Pointe de Cornouaille 
12

Ce matin, nous longeons la corniche et rejoignons Camaret-sur-Mer sous un ciel gris.

Nous déjeunons vers le port de pêche où la Belle Etoile se prépare pour une croisière en mer.

La Belle Etoile, réplique d'un langoustier de 1938 

De l'autre côté, sur le " Sillon ", digue naturelle abritant le port, se trouvent l'Eglise Notre-dame de Rocamadour et la Tour Vauban.

L'église Notre-Dame de Rocamadour et la Tour Vauban 

Le long du " Sillon ", quelques bateaux de pêche en attente de restauration. En face, derrière le port de plaisance, les hôtels alignés sur le quai. Côté mer, derrière les galets, une plage sûrement agréable par beau temps...

Sur le " Sillon " de Camaret-sur-Mer

Après un tour dans la cité, nous nous rendons à la Pointe de Penhir où nous pouvons admirer l'alignement de rochers que l'on nomme les Tas de Pois.

Un vent frais souffle sur ce promontoire. Nous ne nous y attardons pas trop longtemps. Nous partons nous mettre au chaud à Crozon où nous entrons dans le magasin Armorlux à la recherche de vêtements marins.

Puis nous gagnons le Cap de la Chèvre pour y passer la nuit à proximité du sémaphore.

Le Tas de Pois (à gauche)   -   Coucher de soleil sur le Cap de la Chèvre (à droite)
13

En contournant le sémaphore du Cap de la Chèvre, nous arrivons au Mémorial de l'Aéronautique Navale dédié aux marins morts en service aérien commandé. Il a été édifié dans un des 4 encuvements de la batterie côtière. La vue porte sur la Baie de Douarnenez.

Cap de la Chèvre - Mémorial de l'Aéronautique 

Un sentier permet de faire le tour du cap à travers la lande recouverte de bruyère.

Nous nous rendons ensuite à la Pointe de Dinan. Un sentier permet d'accéder au " Château de Dinan ", masse rocheuse située l'extrémité de la pointe et reliée à elle par une arche naturelle.

En quittant la presqu'île de Crozon, nous faisons un détour par les Monts d'Arrée et grimpons au sommet du Ménez-Hom qui culmine à 330 m et offre un panorama à 360° par temps clair, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. C'est un site très prisé par les amateurs de parapente, de vol libre et d'aéromodélisme.

Vue sur la baie de Douarnenez depuis le Ménez-Hom 

Nous retournons vers la côte que nous longeons jusqu'à Douarnenez, ville peu animée en cette fin de journée. Trop tard pour visiter le Port-Musée. Pour bivouaquer, nous remontons la côte vers un emplacement repéré à la descente, au bord de la plage de Sainte-Anne-la-Palud.

Bivouac à Sainte-Anne-la-Palud 

Ici s'achève notre périple en Bretagne. Il nous reste le week-end pour rentrer tranquillement en Bourgogne avec une étape à mi-parcours au bord du plan d'eau de Saint-Calais.