En complément de mon récit sur le Rajasthan, je souhaite simplement partager ici, quelques informations glanées, avant, pendant et après mon séjour.
Partager cet article
1


Namasté

En complément de mon récit sur le Rajasthan, je souhaite simplement partager ici, quelques informations glanées, avant, pendant et après mon séjour.

Voir mon carnet : https://www.myatlas.com/JeanLouis/magies-du-rajasthan-inde

Je ne les ai pas intégrées dans mon récit pour ne pas l'alourdir davantage, car il est déjà dense.

Je ne vous présente que quelques aspects parmi les multiples facettes que comporte l'Inde 🇮🇳 car ce pays est tellement vaste, aussi bien par ses dimensions que par sa diversité géographique et culturelle...

2

L’histoire de la musique indienne remonte à l’Antiquité. Les traditions transmises de génération en génération pendant des centaines d’années ont lentement évolué. La musique classique indienne s’est divisée, à partir du XIVe siècle, en deux traditions : au nord, la musique hindoustanie, influencée dans ses formes et son esprit par la musique arabo-persanne importée par les envahisseurs musulmans à partir du XIIIe siècle; et au sud la musique carnatique, réputée d’une plus grande « pureté » car peu marquée par des influences extérieures.

Le râga est le concept fondamental de la musique indienne. Élaboré vers le Xe siècle, il vise à susciter pour le musicien comme pour les auditeurs, des émotions particulières en évoquant des états d’âme et des sentiments spécifiques. Chaque râga se rattache à un moment de la journée ou de la nuit, à une origine géographique et à une saison particulière. Il y en a des centaines.

Chaque râga a une phrase musicale connue qui indique la manière dont il faut l’interpréter, en donnant l’ordre précis des notes. Les musiciens composent alors de courts refrains à partir d’elle, et en déclinent toutes les variations possibles. Cette improvisation ne signifie pas qu’ils jouent n’importe quoi, car il y a des règles très strictes sur la manière d’improviser, et bien des musiciens apprennent par cœur des passages entiers, afin de pouvoir s’en servir à dessein.

Un râga se déroule habituellement en trois temps :

Alap : c’est un prélude très lent, avec une progression rythmique à peine perceptible, au cours duquel le soliste, sans accompagnement, crée le climat, l’atmosphère du râga en explorant note par note la gamme choisie; ce n’est pas la virtuosité, mais les sentiments personnels du musicien, sa capacité d’expression, sa créativité qui sont ici importantes; en Inde, l’alap est considéré comme la partie essentielle, mais aussi la plus difficile de l’improvisation,

Jod : au cours de cette seconde partie, le tempo s’accélère; rythme et technique prennent une importance croissante,

Jhala : la virtuosité du musicien peut se développer dans cette partie conduite parfois à une allure vertigineuse, sur des rythmes de plus en plus compliqués; le suspense et l’enthousiasme gagnent autant les musiciens que le public.

Les musiques carnatique et hindoustanie, interprétées par de petites formations de trois à six musiciens, utilisent nombre d’instruments similaires. L’un des instruments de musique de l’Inde les plus connus est le sitar (instrument à cordes d’assez grandes dimensions) avec lequel le soliste interprète le râga.

Quoi de mieux qu'une vidéo pour découvrir un râga : Ci-dessous, une superbe interprétation de "Pancham Se Gara" de Ravi Shankar par sa fille Anoushka. Jugez de sa grande virtuosité dans les dernières minutes, quand le rythme s’accélère... (La lecture sur d'autres sites Web a été désactivée par le propriétaire de la vidéo. Rendez-vous sur YouTube pour la visionner.)

Ci dessous : "Easy", interprété par Anoushka Shankar et sa demi-sœur Norah Jones, autre fille de Ravi Shankar.

Et je ne peux m'empêcher de vous faire découvrir Ravi Shankar, maître du sitar. Voir l'article du Monde lors de son décès en décembre 2012.

Ci-dessous, "Ragas In Minor Scale" avec Philip Glass.

Ainsi que, dans un autre genre, Hariprasad Chaurasia virtuose du bansurî, flûte classique en bambou de l’Inde du Nord. Il incarne la tradition indienne de maîtrise, d'humilité, et de reconnaissance du caractère spirituel de la musique.

La vidéo qui suit allie musique, danse et grâce.

👉 Voir aussi, mon carnet de voyage :https://www.myatlas.com/JeanLouis/magies-du-rajasthan-inde/t/20121 pour découvrir Nawab Khan, joueur de santoor et compositeur.

👉 Une musique moins traditionnelle est portée par Bollywood, l'industrie du cinéma indien. Vous pouvez en avoir un aperçu (à la fin de l'étape) sur la page : https://www.myatlas.com/JeanLouis/magies-du-rajasthan-inde/t/23597

👉 Pour découvrir les instruments de la musique Indienne, voir le site : ragakhan.free.fr

3

La religion imprègne les aspects de la vie quotidienne en Inde. Plusieurs des « grandes » religions sont originaires de l’Inde, dont l’hindouisme et le bouddhisme, et certaines autres sont presque exclusives à l’Inde.

> Voir Religions en Inde sur Wikipédia

> Voir aussi : yogapedie.com

L’hindouisme, pratiqué par approximativement 80,5% de la population, prédomine largement. Avec le bouddhisme, le jaïnisme et le zoroastrisme, il figure parmi les religions les plus anciennes de l’humanité. L’islam est la plus importante confession minoritaire du pays, qui compte environ 13,4% de musulmans. Il aurait été introduit dans le Nord par des souverains musulmans – l’Empire moghol contrôlait pratiquement toute l’Inde du Nord aux XVIe et XVIIe siècles – et dans le Sud par des commerçants arabes. Viennent ensuite les chrétiens (2,3%), dont 75% vivent dans le Sud, et les sikhs (1,9%), qui se regroupent essentiellement au Punjab. Bodhgaya, dans le Bihar, constitue un lieu de pèlerinage majeur pour les bouddhistes (environ 0,8%). Les jaïns (0,4%) vivent principalement dans le Gujarat et à Mumbai (Bombay). Les parsis, adeptes du zoroastrisme, sont aujourd’hui entre 60 000 et 69 000. Les premiers parsis s’installèrent au Gujarat pour cultiver la terre, puis devinrent commerçants et formèrent une communauté prospère à Mumbai sous l’Empire britannique. Il resterait moins de 5 000 juifs en Inde, résidant pour la plupart à Mumbai et dans le Sud. Les religions tribales se sont si bien fondues dans l’hindouisme et les autres grandes religions qu’il est difficile d’en retrouver des traces. Elles seraient pourtant la source de certains fondements de l’hindouisme.(Présentation du Lonely Planet)

L'hindouisme

Les hindous croient en une unique réalité, éternelle, transcendante et représentant le tout : le Brahman (à ne pas confondre avec le dieu Brahma). L'univers, et tout ce qu'il contient, est une émanation du Brahman.

Les trois principales figures divines vénérées par les hindous sont : Brahma, Vishnu et Shiva. Ils constituent la trinité hindoue (trimurti). Traditionnellement, Brahma est associé à la création, Vishnu à la conservation et Shiva à la destruction.

Les divinités hindoues sont innombrables.

> Voir aussi le blog perso : bharat

Ci-dessous, quelques autres éléments de compréhension.

👉 Frédéric LENOIR dans son livre "DIEU - Entretiens avec Marie Drucker" parle des religions orientales. Dans ces religions, il est plus juste de parler du divin comme un "absolu" plutôt que comme un "Dieu créateur". Les dieux innombrables dans l'hindouisme sont les manifestations de cet Absolu indéfinissable.

Voici un extrait (Pdf) de son ouvrage (Chapitre 6) : L'Absolu impersonnel des sagesses orientales.

👉 Mantra Dans l'hindouisme et le bouddhisme, le mantra est une formule condensée formée d'une ou d'une série de syllabes répétées de nombreuses fois suivant un certain rythme. Le mantra est un support de méditation. Le but de sa pratique peut être un bienfait physique ou spirituel. Elle peut s'effectuer dans le cadre d'un rituel minimal, ou d'une liturgie (sadhana) élaborée, incluant prières, visualisations, mudras, etc. Le récitant peut s'accompagner d'un mala, sorte de chapelet comportant 108 grains.

OM, le Mantra des mantras


La Syllabe Sacrée " OM", ou "AUM" symbolise le Son primordial, le Verbe éternel créateur. Source du commencement des temps," OM" contient tout ce qui a été, est, et sera. Il est l’essence de l'univers entier. C'est le Mantra le plus précieux qui soit, le Mantra des mantras.



Le Gayatri Mantra C'est l'un des mantras les plus connus dans l'Hindouisme ; on parle même pour cette prière, d'hymne. Elle est issue du Rig Veda, l'un des quatre Vedas, livres ancestraux de cette religion. C'est en fait une invocation au Soleil, qui doit se faire dans une rivière, et lors du lever et du coucher de cette étoile ; c'est aussi une métaphore pour invoquer l'Existence qui illumine nos consciences quotidiennement.

Il s'écrit ainsi dans notre alphabet : Om Bhur Bhuva Suvah, Tat Savitur Varenyam, Bhargo Devasya Dheemahi, Dhiyo yonah prachodayat.

Une traduction simple donne : Om, Cieux, Terre et Eau, Que l'excellent Soleil, Brillant, divin et pieux, Nous aide à méditer sur nos intellects galopants.

Autre interprétation : Instrumental - Gayatri Mantra (Flute,Sitar & Santoor)

.

Déesse Gayatri Divinité, mère des Vedas et des brahmanes et qui représente à la fois Brahma, Vishnu, Shiva et les védas.

C'est également un aspect de Saraswathi à l'aube, Savitri à midi et Saraswathi au crépuscule.

On la représente avec 5 visages couronnés. Personnifie l'énergie solaire et son corps est fait de la substance même de la poésie qui la symbolise.

Elle est la représentation du Mantra de la Gayatri.

.

👉 Documentaire : La vie de Bouddha de Martin MEISSONNIER :

Un film intéressant existe sur Bouddha : http://boutique.arte.tv/f725-vie_de_bouddha

👉 Le Svastika

C'est un symbole de paix pour des millions d'hindous, de bouddhistes ainsi que pour les Raëliens puisque c'est leur symbole de reconnaissance qui représente l'infini dans le temps: le symbole de l'éternité. Le mot svastika est tiré du Sanskrit signifiant objet chanceux ou propice et est particulièrement un signe de bonne chance fait sur une personne ou un objet.

Le symbole du svastika est un des symboles les plus vieux sur la Terre et peut être trouvé dans toutes les religions et les traditions, sur tous les continents ! Le svastika n'as pas été créé par les nazis, ils ont simplement utilisé un symbole qui existait déjà. En Occident, le svastika pointant vers la droite, et généralement incliné de 45 degrés, a été adopté comme emblème par les nazis et a par conséquent acquis après la Seconde Guerre mondiale une forte connotation négative.

> Voir le site : proswastika.org

👉 Explosions dans un lieu saint du bouddhisme (7 juillet 2013)

Les attaques contre les bouddhistes sont rares en Inde mais des violences sont récemment survenues entre bouddhistes et musulmans en Birmanie, au Sri Lanka et au Bangladesh.

> Voir l'article du Monde


4

👉 Les langues en Inde

Près de 20 langues officielles et plus de 1000 dialectes dans un même pays !

Les langues indiennes reflètent bien la diversité ethnique et culturelle de l'Inde. Pour en savoir plus sur les langues indiennes, voir : www.inde-en-ligne.com/langues.htm

Quelques mots utiles en Hindi :

Bonjour : Namasté - Merci : Dhanyavad - Oui : Haan - Non : Nahi

👉 Les transports en Inde

L’inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine (mais des "experts" annoncent qu'avant 2022, les Indiens seront 1,4 milliard, plus nombreux que les Chinois).

Les routes ne sont pas toujours carrossables et la circulation anarchique. Les bus, généralement bondés, vont très vite, roulent parfois à deux de front. Bien qu’elles soient plus rapides et confortables, les voitures sont encore rares sur les routes, mais leur nombre s'accroit dans les grandes villes. L’importance des distances et l’état des routes incitent les voyageurs à emprunter les transports en commun. Les moyens locaux sont innombrables et omniprésents.

Les rickshaws (vélo à 3 roues avec une banquette pour les passagers à l'arrière) avec le conducteur installé à l'avant. Les conducteurs de rickshaw sont parmi les travailleurs les plus mal payés en Inde. Ils sont usés très jeunes par les journées interminables de travail.

La petite taille du tuk-tuk et l'audace des pilotes leur permet de se faufiler partout.

Petit, maniable et rapide, le scooter est très pratique pour se faufiler dans les ruelles ou entre les voitures. Monsieur est au volant, junior est debout devant lui, Madame est assise derrière, le bébé dans les bras ! Le tout zigzagant dans les embouteillages…

Le klaxon est indispensable à la survie sur les routes indiennes.

Les camions indiens ne sauraient passer inaperçus... Décorés, poussifs et néanmoins puissants, les "Tata trucks" sillonnent toutes les routes de l'Inde.

Un aperçu des différents moyens transport sur la page :http://indedunord.free.fr/pages/transports/

👉 Dix milliards d'habitants sur la planète en 2100

La population mondiale devrait atteindre 8,5 milliards d'ici 2030 et 9,7 milliards en 2050, d'après un rapport des Nations unies, qui avance également qu'il pourrait y avoir 11,2 milliards de personnes sur la terre d'ici la fin du siècle. Par ailleurs, la population indienne devrait dépasser celle de la Chine autour de l'an 2022.

> Voir l'article du Monde

👉 Le système de castes en Inde

Le système de castes est un système complexe lié à la religion. Il a été introduit par l’hindouisme comme l’expression de la conception du monde. Il est basé avant tout sur l’idée qu’il existe des niveaux différents entre les individus. Il existe 4 grandes castes (ou varnas) qui structurent la société en Inde :

1. Les brahmanes, dont sont issus les prêtres. Les Brahmanes sont censés être sortis de la bouche du Brahma (le Dieu hindou créateur du monde).

2. Les kshatriya qui fournissent les gouvernants et guerriers. Ceux-ci seraient sortis des bras du Brahma.

3. Les vaishya ou agents économiques (commerçants), sortis des cuisses du Brahma.

4. Les sudras, ou artisans, au service des trois premières varnas, sortis des pieds du Brahma.

Il y a aussi les Indiens qui n’appartiennent à aucune varna : les intouchables ou dalits. Ceux-ci sont exclus du système des castes car ils exercent des métiers impurs et/ou dégradants.

> Lire : le blog de Frères des Hommes

> ou l'article "La lente révolution du système des castes en Inde"

> ou encore "Inde - La tête dans les poubelles"

> ou "Les mains souillées des sous-castes"

👉 L'Inde annonce un vaste plan d'aide alimentaire

Juillet 2013 : le gouvernement indien a approuvé un vaste programme d'aide alimentaire destiné aux plus pauvres. Voir l'article du Monde

👉 Insécurité

> Le débat sur les violences sexuelles agite la société indienne (25 juillet 2013)

Ce fameux et tragique 29 décembre 2012, qui a vu le décès, après treize jours d'agonie, d'une jeune étudiante de New Delhi à la suite d'un viol d'une extrême brutalité dans un bus de la capitale, a-t-il remué les consciences au point d'imposer une nouvelle conception des droits des femmes ? Voir l'article du Monde

> En Inde, les quatre violeurs d'une étudiante sont condamnés à mort (14 septembre 2013)

Un concert de cris de joie s'est élevé de la foule rassemblée devant le tribunal de Saket, un quartier de New Delhi, quand le verdict a été prononcé. Vendredi 13 septembre, quatre hommes accusés du viol, dans la capitale indienne, d'une étudiante en décembre - la victime avait succombé à ses blessures - ont été condamnés à la peine de mort. Voir l'article du Monde

> L’Inde déconseille aux touristes de porter des jupes ou des robes «trop courtes» (30 août 2016)

Voir les articles dans la presse : Le point / Marianne / 20minutes

Quoi qu'il en soit, le gouvernement français sur "France Diplomatie" (rubrique Sécurité)souligne début 2017 : Risques spécifiques pour les femmes. De plus en plus de cas de harcèlements ou d’agressions sexuelles (attouchements, comportements déplacés, exhibitionnisme, voire viols) sont signalés. Il est essentiel dès l’arrivée en Inde, particulièrement pour les femmes, et a fortiori celles voyageant seules, de prendre certaines précautions. Tenue vestimentaire : porter de préférence des vêtements longs et garder les épaules couvertes.

👉  AU CŒUR DU RAJASTHAN

Un documentaire de 7 minutes pendant lequel vous verrez le Rajasthan durant la mousson, les rues de Pushkar inondées...

> La vidéo sur Dailymotion


Vous pourrez trouver de nombreuses autres vidéos sur Internet. En voici quelques unes :

5

Ci dessous quelques liens vers des sites relatifs à l'inde.

France Diplomatie

Conseils aux voyageurs du ministère des affaires étrangères

Embassy of India

Ambassade d'Inde en France.

Inde en ligne

Portail francophone de l'Inde, présente des informations sur le pays, classées par thème.

Le Monde : Inde

Toute l'actualité de L'Inde sur "Le Monde".

France TV Info

Blog du bureau France 2 de New Delhi.

Vous y trouverez des reportages dont plusieurs sur le Taj Mahal

➡ Le Routard

Avec routard.com, retrouvez toutes les informations pour préparer votre voyage en Inde.

India VR Tours

Explorez l'Inde : visites virtuelles à 360° avec India Virtual Reality Tours.

Délices du Monde

Recettes indiennes sur Délices du monde.

Exotic India

Exotic India offre la collection la plus exhaustive de produits indiens tels que des peintures d'art populaire, des statues hindoues, bijoux indiens, saris indiens...

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.