× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
Voyage en Chine avec l'association Européenne de Mei Hua Zhuang : montagnes de Zhangjiajie, quelques jours à la campagne (sud du Hebei), une semaine à Tai'an, visite de la montagne sacrée Taishan...
Du 20 octobre au 4 novembre 2018
16 jours
Partager ce carnet de voyage

L’association Européenne de Mei Hua Zhuang a organisé son 6ème voyage en Chine durant les vacances de la Toussaint 2018.

Le Mei Hua Zhuang est un art martial chinois traditionnel interne, orienté vers le bien-être et la vitalité.

Ayant commencé à le pratiquer depuis près de 3 ans, Christine et moi avons été tentés de découvrir la Chine et de pratiquer le MHZ avec les chinois.

Pour découvrir cet art martial : http://www.meihuazhuang.org/

Voir aussi 2 vidéos (présentation lors du Gala des arts martiaux à Clamart en juin 2018) sur mon carnet "Mei Hua Zhuang à Espalion et visite des environs" : https://www.myatlas.com/JeanLouis/mei-hua-zhuang-a-espalion-et-visite-des-environs

Vous trouverez ci-dessous un condensé de mon récit privé fait en "live". Trois étapes principales ont rythmé ces deux semaines :

👉🏽 Les montagnes de Zhangjiajie, où ont été filmés des paysages du film Avatar, dans le nord du Hunan.

👉🏽 Passage à la campagne, au sud du Hebei, là où est né le Mei Hua Zhuang. Les anciens y ont retrouvé des amis connus dans des précédents voyages.

👉🏽 Deuxième semaine dans la ville de Tai'an, dans le Shandong : pratique avec les frères de Mei Hua Zhuang, en alternance avec des échanges culturels, ainsi que la visite de la montagne sacrée Tai Shan.

La carte des provinces chinoises. 

Départ le samedi 20 octobre de PARIS ROISSY CDG à 20h30, sur un vol régulier direct de la compagnie AIR CHINA (Boeing 777). Nous arrivons à BEIJING (Pékin) le dimanche à 12h10 (6h10, heure de Paris).

6 heures d'attente dans l'aéroport avant de redécoller pour aller dans le centre de la Chine.  

C'est vers 18 H 30 que nous continuons dans un avion de ligne interne en direction de ZHANGJIAJIE (Boeing 737). Et, après 2H30 de vol, enfin , peu après 21h, il ne nous reste plus qu'à récupérer nos bagages puis à nous rendre et nous installer à l’hôtel.

Nos deux maîtres chinois, Junmin et YanYan

Le décalage horaire ne se fait pas encore sentir mais le voyage a été long et éprouvant... 😜

Zhāngjiājiè est une ville du nord-ouest de la province du Hunan en Chine. Elle est située à 400 km de Changsha, capitale de cette province. Zhangjiajie est célèbre pour son parc forestier national qui forme la région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan, classée depuis 1992 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

22
oct

Pas de temps à perdre, nous "démarrons sur les chapeaux de roue". 😉

Comme tous les matins de 6h30 à 7h, la pratique de Mei Hua Zhuang (en option) nous apporte de l'énergie pour la journée.

La grotte du Dragon Jaune... Grandiose !

Puis après le petit déjeuner, nous partons pour une visite de la grotte du dragon jaune. Nous changeons d'hôtel : nous nous rendons au nord est de Zhangjiajie, à Wulingyuan district pour nous rapprocher des lieux de visite d'aujourd'hui et de demain. Nous y laissons les valises et continuons vers Huang Long.

La Grotte de Huanglong (littéralement : « Grotte du dragon jaune ») est une grotte de karst situé dans le Wulingyuan, près de la ville de Zhangjiajie dans la province d'Hunan. Longue de 15 kilomètres, la partie explorée de la grotte couvre 48 hectares, et son plafond atteint, par endroit, jusqu'à 140 mètres de haut. Cette grotte comporte des cavités sèches et des cavités remplies d'eau.

Nous y sommes un peu avant 10h. Avant d'arriver à la grotte, nous traversons des galeries marchandes.

Wulingyan district. Le ciel est couvert, au loin, les "montagnes d'Avatar".
Avant l'entrée  

Hommage à Charles Darwin sur l'esplanade avant de continuer une promenade très agréable dans le parc précédant l'entrée de la grotte.

The autobiography of Charles Darwin
Des gros papillons et insectes virevoltent...

Dans le parc où émerge la rivière souterraine, il y a de belles roues en bois, à aubes, engrenées entre elles...

Au début de la visite, nous parcourons la rivière souterraine en bateau pour nous rendre dans une autre salle.

C'est prodigieux, l'aménagement de la grotte est énorme, à la mesure de sa taille. Les différentes salles, les stalactites et stalagmites sont mises en valeur par des jeux de lumière.

La plus grande stalagmite : 19,2 mètres

👉Voir une vidéo de présentation sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=jxxOoP3XDD0

A Wulingyuan district

Pratique de Mei Hua Zhuang au pied de l'hôtel.

L’après midi, revenus à Wulingyuan,

une heure de pratique de MHZ au pied de l'hôtel,

avant de faire un petit tour en ville jusqu'à l'heure du repas du soir.

Petit tour en ville 

Sur une place près du centre ville, des chinois (une majorité de femmes) dansent au son de la musique. Superbe ! Quelques uns parmi nous s’essayent et se font même photographier par des chinois. Très sympa.

Quelques pas de danse sur une place près de l'hôtel... 
23
oct

Nous partons pour une visite du Parc national forestier de Zhangjiajie vers 9h. Le ciel est moins gris qu'hier, nous allons avoir un peu de soleil.

A l'approche de l'entrée, déjà beaucoup de monde...
En attendant les bus qui emmènent les visiteurs vers le Parc forestier.
Il y a beaucoup de monde... Qu'est que cela doit être en haute saison touristique...  

Dans les files d'attente, en patientant, on chante "Aux Champs Élysées" ... ! On nous demande, « France ? Français ? »... C'est sûr, la musique dépasse les frontières et aide à communiquer.

Prodigieux, grandiose, magique...

Le parc national de Zhangjiajie, dans la province du Hunan, est classé au patrimoine de l'Humanité par l'Unesco. Ses merveilleux paysages ont inspiré le réalisateur James Cameron pour situer la planète Pandora dans le film Avatar. C'est particulièrement la région du Wulingyuan qui impressionne, un site spectaculaire de forêt dense ponctuée d'impressionnants pitons de grès dont certains atteignent plus de 200 mètres de haut ! La zone abrite plus de 3 100 piliers !

Après 25 minutes de car (navette), nous arrivons au pied de l'ascenseur Bailong qui nous permet de monter de 326 mètres en moins de 2 minutes et d'accéder à la zone de Yuanjiajie.

Carte du parc national de Zhangjiajie  

👉🏽 Carte en grand format (6700 x 4600) disponible sur demande

Nous n'avons pas parcouru la zone de Tianzishan un peu plus au nord. On y accède par un téléphérique. Voir aussi le carnet de voyage : https://www.lenemooquivoyage.eu/carnet/voyage-chine-dehang-zhangjiajie-tianmen

Nouvelle file d'attente pour prendre l'ascenseur 

Arrivés en haut vers 10 heures nous parcourons le parc jusqu'à 12h30.

les piliers de grès sont impressionnants...

Cette partie du parc est spectaculaire. Les points de vue se succèdent mais il faut parfois jouer des coudes pour s'approcher du bord et prendre des photos.

En tant qu'une des 3 000 magnifiques montagnes de Zhangjiajie, le Mont Nantianyizhu dans le sud du site touristique de Yuanjiajie, est un patrimoine culturel mondial. Il a une altitude de 1 074 m et sa hauteur verticale est de 150 m.

Le Mont Hallelujah
En 2010, le Mont Nantianyizhu a été officiellement rebaptisé Mont « Hallelujah ».

Le chemin passe à côté d'un étang puis se poursuit jusqu'à une arche naturelle creusée par le temps (Greatest Natural Bridge). Un escalier y a été aménagé et de nombreuses personnes l’empruntent chaque jour.

Une multitude de rubans de prière rouges 

Après un repas rapide dans un restaurant du parc, nous prenons le bus vers la zone de Yangjiajie, puis nous poursuivons à pied.

Une petite esplanade nous permet de pratiquer notre art martial (une direction + mouvements de relaxation) avant d'arriver à un point de vue. Photos, achats et dégustation de spécialités locales... puis retour et descente en ascenseur.

Une fois redescendus, petite promenade vivifiante et très agréable le long d'un ruisseau au pied des pitons de grès.

Vers 17 heures, nous reprenons le bus. Nous faisons une halte pour tenter d'aller voir "the monkey garden". Mais il est déjà tard, quand nous arrivons, les boutiques sont déjà fermées. Déception, c'était de la fatigue inutile. La nuit va tomber, il nous faut rentrer rapidement...

Nous retournons à l’arrêt de bus et nous nous retrouvons confinés avec de nombreux touristes, attendant notre tour pour enfin monter à bord et retourner à l’entrée du parc.

Il est 19 heures quand nous sortons du parc... 
• • •

Pour le plaisir des yeux, voir : https://www.youtube.com/watch?v=NUlyJT3RxQA

et de magnifiques photos sur : BucketListly Blog

24
oct

Les jours se suivent... mais ne se ressemblent pas. 🙁

Nous partons après le petit déjeuner vers 8h45. La valse des valises recommence car nous changeons d'hôtel. Nous faisons un tour dans un magasin en ville jusqu'à 10h. Là encore, c'est la bousculade, et, en plus, c'est très bruyant...

Nous retournons au 1er hôtel à Zhangjiajie. Une petite pluie fine s'est invitée. Le trajet dure 1h30. L'un d'entre nous, fait un petit topo géologique sur les deux journées précédentes : Formations calcaire (mer profonde) pour la grotte d'avant-hier ... Formations de grès (mer peu profonde) et plus anciennes, hier pour "Avatar".... plusieurs piquent un petit roupillon, fatigue de la veille, reste du voyage aller et du décalage horaire...

Après un repas rapide à l’hôtel, départ à midi pour prendre le téléphérique et nous rendre sur la montagne de la "Porte du Ciel".

Le téléphérique de la montagne Tianmen, plus long téléphérique de haute-montagne au monde, dispose de 98 cabines et de 57 piliers. Le téléphérique a une longueur totale de 7455 mètres et un dénivelé de 1279 mètres.

Nous avons du mal à distinguer où se dirige le téléphérique, tant les nuages s'épaississent... 

Hélas, ce qu'on craignait se réalise : si la pluie s'est arrêtée de tomber, le ciel est couvert et, à plus de 1000 mètres, nous sommes complètement dans les nuages. Impossible de distinguer quoique ce soit.

Nous entrons dans les nuages...
Tourist Map of Tianmenshan

Nous arrivons en haut de la station à 13h20 après 20 minutes de montée.

Tout le monde est dépité, c'est une "purée de pois", mais la bonne humeur demeure...

Le sommet de Tianmen est un vaste plateau (plusieurs heures sont nécessaires pour le parcourir). La montagne s’élève au maximum à 1 519 mètre d’altitude.

Étant donné les conditions météorologiques, nous ne faisons qu'un petit circuit avant de redescendre.

Quelques embouteillages en parcourant le sentier entourant la falaise au sommet. On tente quelques mots en anglais... Quelques selfies aussi.

Jean-Michel se fait remarquer par sa grande taille...

Nous passons sur une passerelle en verre, mais... "même pas peur", on ne voit pas le vide, la visibilité est réduite à une dizaine de mètres...

Nous poursuivons le sentier sans pouvoir admirer le paysage. Une petite pluie fine se met à tomber.

Nous descendons vers la "Porte du ciel" en escalator. Très impressionnant.

Allons-y, c'est par-là
Statue d'Alain Robert

Nous arrivons dans l'ouverture de Tianmen, une arche naturelle dans la roche atteignant une hauteur de 131,5 mètres (37 mètres de large et 30 mètres de profondeur). Mais, perdu dans les nuages, nous n'en voyons pas le haut.

Une plaque ainsi que sa statue, commémorent l'ascension du français Alain Robert : en 2007, il a escaladé à main nue la paroi de la "Porte du ciel".

Nous prenons à nouveau l'escalator pour nous rendre plus bas. Après 7 niveaux dans la partie précédente puis 5 maintenant, c'est l'équivalent, peut-être, de plus de 1000 marches... L'infrastructure est énorme. (Par temps clair, nous aurions pu descendre en empruntant l'escalier...)


Enfin, arrivés sur l'esplanade, petite pause avant d'effectuer une descente rapide et vertigineuse de la montagne en bus : près de 100 virages et lacets bien serrés en une vingtaine de minutes seulement, pour descendre de près de 1 000 mètres de dénivelé.... (cœurs sensibles, accrochez vous bien...)


Peu après 16 heures, au lieu-dit "Tianmen Fairy Mountain (North Gate)", nous pratiquons le Mei Hua Zhuang pendant une demi-heure, puis bus à nouveau pour retourner à l'hôtel. (cliquez sur le lien précédent, en bleu, pour voir la vue par beau temps...)

 Par temps clair, nous aurions pu voir au fond, TianmenShan et la porte du ciel...
• • •

Visite un peu décevante... 😟 Notre guide nous a appris par la suite, que la montagne est souvent couverte.

👉Alors pour la découvrir autrement, regardez: https://www.youtube.com/watch?v=ZFlWKKoPbd4

25
oct

Comme les 3 jours précédents, un peu de pratique, au rez de chaussée de l'hôtel à 6h30 avant le petit déjeuner.

Mei Hua Zhuang au rez de chaussée de l'hôtel

Nous partons de l'hôtel à 8h30 pour une visite culturelle : le 2ème palais le plus important de la région, palais d'un chef d'une minorité ethnique.

La grisaille de la veille se dégage un peu. Ça devrait être mieux qu'hier. 😉

Tujia Folk Custom Park

👉🏾 Le parc d'attractions folkloriques de Tujia est une réplique d'un village typique de Tujia. Il a été construit en 2000 dans le but de familiariser les visiteurs avec les coutumes et les traditions de la minorité ethnique Tujia. Il couvre une superficie de 5 hectares. --> (Localisation : googlemap )

L'entrée du parc
Accueil en costume traditionnel

Notre visite dure1h30 environ, agrémentée de plusieurs petits spectacles. Nous sommes chanceux, les nuages se dissipent un peu, le soleil vient éclairer et mettre en valeur l'architecture chinoise, et nous permet de jolies prises de vue.

Spectacle au Tujia Folk Custom Park  

La visite est très intéressante : nous découvrons l'histoire et la culture d'un peuple et d'une civilisation différente. Mais difficile de se souvenir de toutes les explications...

Une fois sortis du musée (dans le palais à plusieurs étages), deux petits spectacles avant de terminer notre circuit par quelques boutiques de souvenirs et la visite d’un atelier d’objets faits main, avec beaucoup de bijoux en argent, ciselés...

Direction le Hebei

À 11h30, retour en bus à l'hôtel pour un repas rapide puis chargement des valises afin d'aller à l'aéroport.

En y arrivant, la grisaille demeure mais les nuages s'élèvent un peu et nous pouvons enfin voir la "Porte du ciel". D'en bas, cette trouée dans la montagne apparaît énorme. Qu'est ce que cela doit être sur place.... 🤨

Formalités d'enregistrement... Certaines valises dépassent 23 kg. Heureusement, c'est un enregistrement groupé, les plus légères compensent les autres...

15h20, l'avion décolle en direction de Shijiazhuang (capitale de la province du Hebei). Vingt minutes plus tard nous sommes au dessus des nuages et, après un petit repas dans l'avion, nous atterrissons 2 heures plus tard.

Le temps de récupérer les bagages, nous partons vers l'hôtel de campagne à Guangzong. Nous sortons de l'autoroute vers 20h. Il y a du brouillard et nous roulons moins vite. Sur une route de campagne, le car fait demi tour, car la hauteur est limitée... C'est l'occasion d'un arrêt technique pour tous, à la belle étoile.

Il est 21h15 : depuis une heure, on est toujours à environ 20 km de l'hôtel car la hauteur de plusieurs routes est limitée (le car fait 3m80). On apprend que c'est pour limiter la pollution en empêchant les grand camions de passer... Heureusement, avec l'aide d'un brave monsieur habitant à côté d'une barrière, le chauffeur peut trouver un autre trajet pour contourner.

Enfin, nous arrivons à 22h à l’hôtel de campagne à Guangzong où nous prenons le repas du soir...

Le xian de Guangzong est un district administratif de la province du Hebei. Il est placé sous la juridiction de la ville-préfecture de Xingtai. (le xian est une subdivision administrative de la république populaire de Chine)

26
oct

Finalement, à cause de l'arrivée tardive de la veille au soir, coucher à 1 heure du matin seulement et réveil à 6h15.... un peu dur... 😴

Pas d'électricité... tous les matins en ce moment, pour cause de travaux sur le réseau... Le rasage et la douche seront pour plus tard.

Pratique à 6h45 durant 25 minutes dans la cour de l'hôtel. Il doit faire environ un dizaine de degrés, mais nous n'avons pas froid.

Nous partons vers 8h30 en direction du village de Weicun (Weicun fait partie du district de Qingyuan placé sous la juridiction de la ville-préfecture de Baoding). Pendant plusieurs kilomètres la route est étroite, il n'est pas possible de se croiser à 2 véhicules. Encore moins facile avec un bus...

A Weicun un peu avant 10 heures, nous rencontrons les responsables et les pratiquants MHZ du village sur une petite place un peu poussiéreuse. Il y a du vent, il y a foule, des journalistes aussi... L'accueil est très chaleureux.

Des anciens se retrouvent
L'accueil est très chaleureux 

Puis, c’est la commémoration avec explications et rappels historiques... Nous sommes dans la région "centre historique" où a débuté le Mei Hua Zhuang. Cet art martial traditionnel est inscrit au patrimoine culturel de la Chine.

Explications historiques devant les monument des anciens maitres du Mei Hua Zhuang puis discours officiels.

Entre la fin du 16° et la moitié du 17°siècle, période de transition entre la dynastie des Ming et celle des Qing, la Chine a connu de nombreuses difficultés : guerres civiles et banditisme dans les campagnes, et catastrophes telles qu'inondations, etc... Les paysans ont donc eu impérativement besoin des arts martiaux afin de fortifier leur corps, se défendre et ainsi pouvoir vivre dans ces conditions difficiles. Dans ce contexte, le Mei Hua Zhuang a connu un fort développement. Il s'inscrit dans l'histoire de la Chine à la fin du 19° siècle lors de la rébellion des boxers.

Nous remettons des armes, en cadeau, aux "pratiquants" du village puis s'ensuivent quelques démonstrations. Nous pratiquons ainsi que des chinois (avec armes et même hallebardes) au son de percussions. Magnifique !

Remise des armes aux pratiquants du village
Combat avec armes traditionnelles
Démonstrations...  

Quelque uns d'entre nous s'exercent aux percussions...

Pratique au son des percussions
Percussions 

Le midi, par petits groupes, nous allons déjeuner chez les pratiquants du village. Mais pas facile de communiquer... Les gestes et les photos sont utiles... et la fille de la maison parle quelques mots d'anglais...

En Chine, on lève son verre avec le mot gānbēi ("cul sec" ou "santé")
Des voisins viennent nous saluer

Nous commençons l'après-midi par la visite d’un atelier artisanal. Le travail des femmes est très minutieux.

Puis nous allons dans un collège où les élèves pratiquent le Mei Hua Zhuang. Ils forment une haie d'honneur pour nous accueillir et nous guident vers le stade. Le gazon est synthétique. Après présentation des différentes armes utilisées, ils nous font plusieurs démonstrations sur le stade. Leur pratique collective est tonique et dynamique, avec de beaux mouvements d’ensemble. Les adultes (chinois et européens) font à leur tour quelques enchainements de postures et combats.

On se retrouve ensuite dans une salle du collège, à l'étage. Sous forme de jeu (questions / réponses alternées), nous apprenons à nous connaitre. Au collège, les élèves sont en uniforme, ils nous disent qu’ils y sont entrés après sélection, travaillent 12 Jours avant de rejoindre leur famille (ils sont internes). Ils sont 90 par classe... la discipline est de rigueur. De leur côté, ils s’intéressent à l’éducation des jeunes en France : sont ils sages ? sont ils punis ? … La pratique de Mei Hua Zhuang est également abordée : qu'est ce que cela apporte pour la santé, le courage, le calme, la droiture... Questions aussi sur l'environnement et le respect de la nature.

Armes traditionnelles (outils adaptés)
A droite, le responsable du collège
Pierre, ciseaux, feuille,... les chinois connaissent
Nous remettons des cadeaux aux élèves avant de partir

En partant en fin de l'après-midi, en descendant l’escalier, nous croisons plein de collégiens (es) qui montent dans un joyeux brouhaha, ils nous saluent en nous tapant dans les mains. Besoin de se défouler après la discipline et le calme en classe...

Démonstrations des élèves 
27
oct

Retour aux sources du Mei Hua Zhuang

Comme hier, la journée s'annonce ensoleillée, sans aucun nuage. Nous partons vers 8h20 en direction du village de Zhaofucheng. Nous y arrivons à 9h, après avoir traversé le marché local, et nous y restons près de 2 heures.

Nous traversons le marché au son du gros tambour et des cymbales
Très contents qu'on les prenne en photo...
En arrivant dans la cour de l'établissement scolaire

Protocole oblige, ce sont d'abord les discours, puis à nouveau une remise d'armes en cadeau. Nous apprenons que 30% des habitants du village pratiquent le Mei Hua Zhuang... Les enfants commencent très tôt à l'apprendre.

C'est ensuite un moment de partage avec des démonstrations et des exercices communs. Quelques-uns d'entre nous s'exercent à la danse du lion pendant que d'autres apprennent quelques mouvements du "vieux style", et d'autres encore s'exercent à la musique : percussion et cymbales.

Discours officiel
Remise des armes en cadeau (bâtons, piques, sabres...)
Plusieurs groupes dans la cour
Danse du lion

La danse du lion est une danse traditionnelle de la culture chinoise où des danseurs, revêtus d'un costume de lion, imitent les mouvements de l'animal. Elle est exécutée le plus souvent pour le Nouvel An chinois et pour d'autres festivités religieuses ou culturelles chinoises.

A ne pas confondre avec la danse du dragon. Il n'y a que deux danseurs pour la danse du lion alors qu'un seul dragon en demande au moins une douzaine. Et les danseurs sont visibles dans la danse du dragon, ils tiennent et manipulent le masque au bout de longues perches.

Dressage des lions / Danse du lion

Nous retournons à l'hôtel en fin de matinée et traversons à nouveau le marché. Nous nous frayons difficilement un passage, il y a foule. C'est l'occasion de découvrir certains produits peu courants en Europe.

Nous ne sommes pas les seuls à prendre des photos...
Transport en commun...
Pas facile d'avancer

Nous repartons à 13h, direction le village de Pingxiang. (en fait, les "villages" en Chine sont de la taille de nos petites villes...)

Sur la route, nous longeons de grandes étendues de champs et cultures, petits carrés qui semblent irrigués.

Arrivée vers 14 heures : nous sommes accueillis en musique (percussions) et par des enfants. Nous laissons le car et partons à pied pour aller au Centre de mémoire, aux sources du Mei Hua Zhuang. Pendant un peu plus d'un kilomètre, escortés par les enfants en tenues jaunes et blanches, nous traversons plusieurs rues puis sortons à l'extérieur du village.

Arrivée au centre de mémoire du Mei Hua Zhuang

S'ensuit une grande cérémonie au temple, avec prises de parole des responsables (toute une rangée d’officiels) sur la promotion du MHZ. Ils sont nombreux ici, à le pratiquer. Discours du maire du village, du président de l'association locale suivi de la rétrospective de l'histoire de maître Chang, un des précurseurs qui a introduit le MHZ en Chine... Puis, échange de cadeaux. Nous recevons tous une belle écharpe rouge en cachemire...

Discours de Philippe Roubichou, président de l'association Européenne de MHZ
Discours officiels devant le Centre de mémoire

Nous visitons l’intérieur du temple avec ses statues, dont celle du fondateur qui est resté ici pour enseigner : il a fondé le petit style. Recueillement ensuite, près de la tombe du maître... suivi d'un lancer de pétards pour éloigner les mauvais esprits.

Les 5 postures : bois, terre, eau, métal, feu (de gauche à droite).
Moment solennel près de la tombe

C'est ensuite un temps de démonstrations et échanges de pratique. Les chinois sont décidément très bons et les jeunes enfants sont époustouflants...

Avant de repartir, un petit tour derrière le temple où nous découvrons les stèles du souvenir...

Stèles du souvenir
En sortant, un artiste nous dévoile son œuvre
Qui prend l'autre en photo ... ?
En entrant dans le village

Un bon kilomètre à pied pour se rendre à l'école pour voir l'exposition décrivant le MHZ et retraçant son histoire. Deux jeunes élèves nous commentent et Yan Yan traduit.

À 18 heures nous partons en car pour un dîner collectif dans une grande salle (salle des fêtes ?) avec les pratiquants locaux de MHZ. Repas convivial et quelques chants avant de regagner l'hôtel un peu avant 21h.

28
oct

Nous changeons de région : départ vers 8 heures en direction de Jinan, capitale de la province du Shandong.

Autoroute sous un ciel bleu. Encore une belle journée ensoleillée (température maxi, 20°). Pas de relief, nous traversons une très grande plaine, c'est une succession de champs, de cultures, de petits bois, de villages et petites villes ... Vers 11h on arrive à proximité de Jinan. C'est beaucoup plus vallonné. Avec sa banlieue, la ville comprend 7 millions d'habitants. (5 millions pour Tai'an).

Avant Jinan, traversée du fleuve jaune 

Au restaurant, nous sommes accueillis par le professeur Yan (le père de Yan Yan), maître de la 17ème génération. Yan Zijie a découvert et appris le MHZ à l'université de Pékin lorsqu'il était étudiant, puis l'a enseigné. Ses élèves sont répandus dans toute la Chine mais également à l'étranger. Âgé maintenant de 81 ans et touché par la maladie, il a perdu sa mobilité.

De nombreux toasts sont portés pour fêter les retrouvailles de plusieurs d'entre nous avec le professeur et ses disciples (il est venu plusieurs fois en France).

« Ganbei »... on porte de nombreux toasts
Très bon repas et très bon Médoc

Très bon repas avec un très bon Médoc de 2010... ça nous change de l'eau chaude parfumée, de la bière et de l'alcool de blé ou de riz...

Après le repas nous nous rendons à pied dans l'appartement des parents de Yan Yan.

Moment très émouvant quand, elle et son père, évoquent sa mission et sa venue en France avec Junmin, pour transmettre le Mei Hua Zhuang.

Ensuite, dans un square près de l'appartement, nous pratiquons avec les disciples et les chinois présents. S'en suivent plusieurs démonstrations.

Maître Yan, arrivé entre temps, observe notre pratique et nous apporte quelques conseils. 

Vers 16 heures nous repartons, direction Tai'an. Nous arrivons à l'hôtel vers 18h. Quel accueil... chacun reçoit un foulard jaune en soie. Les jeunes étudiants nous aident à monter les valises. Premières prises de contact... en anglais. On arrive à se faire comprendre...

En Chine, on lève son verre avec le mot gānbēi ("cul sec" ou "santé")
Arrivée à "Taishan Xiaotianting Hotel"  (Intersection de Huanshan Road & Hongmen Road)

Pendant le repas du soir, quelques mots de l'ambassadeur de Chine.... Encore une occasion pour trinquer !

29
oct

Ouverture de la semaine d’échanges culturels franco-chinois.

Après le petit déjeuner nous partons vers le centre d'exposition, au City Art Museum de Tai'an (situé Wangyue east road).

Depuis la venue de Yan Yan et Junmin Ren en Europe et la création de l'association européenne de Mei Hua Zhuang, de nombreux liens se sont tissés et des échanges se sont développés entre les deux cultures. Une association spécifique sur les développements des échanges culturels franco-chinois, "TAISHAN", a été créée dernièrement et une exposition de peintures a été organisée du 29 octobre au 2 novembre durant notre séjour.

Tai'an Art Museum
Tai'an Art Museum 

Nous arrivons un peu avant 9h, le temps de faire un tour rapide avant l'inauguration officielle. Le centre est grandiose et l'exposition est très bien mise en valeur...

Des peintures et calligraphies d'artistes chinois côtoient des peintures d'artistes européens pratiquant le Mei Hua Zhuang. (Nous avons amené ces toiles avec nous il y a une semaine).

👉🏽 Quelques œuvres des européens :

Jean-Louis RIVIERE - Les danseurs de tango - Acrylique sur toile
Christelle PEREUIL - Aquarelle et encre sur canson
Régine MONOD - La Sainte Victoire - Acrylique sur toile
Samra YOUSFI MONOD - Caravane et montagnes - Aquarelle sur papier canson
André ARSENE - Acrylique sur toile
Michèle ARSENE - Les 9 palais, taoïsme - Huile sur toile
Françoise BUET - A travers la fenêtre en vue de Taishan - Peinture à l'huile
Fabienne DELAVY - Point d'eau - Acrylique sur toile
Marc BOURGEAUX - Le bout du rouleau - Techniques diverses sur carton
Mireille GENTIL dite MIRKA - Mirage urbain - Acrylique sur toile

👉🏽 Quelques œuvres chinoises exposées :

La présentation de la semaine culturelle et les discours sont suivis de la visite de l'exposition. Puis, dans une salle au 2ème étage, les échanges culturels se poursuivent par la dégustation de vins français (et italiens) que nous avons apportés. L'occasion de rencontres, d'échanges (en anglais avec les étudiants) et de nombreuses photos...

Présentation des différents terroirs

Peu avant midi, et après une dernière séance de photos officielles, nous retournons à l'hôtel.

Après le repas, nous partons pratiquer le MHZ avec les chinois jusqu'à 17h.


Nous nous rendons à pied sur un stade (une bonne quinzaine de minutes de l'hôtel), avec les montagnes, au nord, en toile de fond.

De retour à l'hôtel, la journée n'est pas terminée : c'est la distribution des armes (épées, sabre, poignards, bâton) et des chaussures et T-shirts que nous avons commandés avant de partir.

30
oct

Une journée très dense nous attend : 4 visites culturelles, une conférence le soir, sans oublier la pratique du Mei Hua Zhuang (une heure l'après-midi et, pour les lèves-tôt, de 6h30 à 7h).

 👉🏽 Galerie d'art et centre d'information

Nous commençons dès 9 heures par la visite d'une galerie d'art et centre d'information. Nous y découvrons des collection de peintures, des dessins, des sculptures....

👉🏽 Usine de produits laitiers

Puis, après 3/4 heure, nous allons visiter une usine de production de produits laitiers, appartenant au groupe "Inner Mongolia Mengniu Dairy".

C'est gigantesque, près de 1400 tonnes de lait par jour...

👉🏽 Zone high-tech de Tai'an

Ensuite, nous visitons le Centre d'exposition de la zone de développement industriel de haute technologie de Tai'an. Cela nous permet de comprendre l'étendue de la zone et le niveau technologique élevé, ainsi que les projets de développement. Prodigieux.!

A la fin, certains s'exercent à la calligraphie 

> Pour en savoir plus sur la Zone de développement industriel high-tech de Tai'an, vidéo sur : http://www.chinadaily.com.cn/m/taian2016

👉🏽 Repas dans un restaurant d'entreprise

Après ces trois visites, intéressantes mais rapides, nous reprenons quelques forces dans un restaurant d'entreprise.

Il ne s'adresse pas aux simples employés, mais semble plutôt destiné aux repas d'affaires, réceptions, séminaires...

👉🏽 Visite du Musée de la médecine

En début d'après midi, dans une université privée, nous visitons le Musée de la médecine avec, au début, une partie historique très importante. Le musée est très riche sur les arts et traditions chinoises, il y a beaucoup de peintures, calligraphies, jades, meubles anciens...

Mais que de salles à voir ! il aurait fallu une journée entière ! 😛

Puis nous allons retrouver les étudiants chinois sur un terrain de sport et pratiquons le MHZ avec eux, pendant une heure environ, avant de retourner à l'hôtel.

Le soir à 20h, nous assistons à une conférence sur l'histoire et la culture de Taishan, la montagne sacrée, présentée par monsieur Zhou Ying, professeur réputé de l'université de Taishan.

Taishan, ou mont Taï est le mont le plus réputé parmi les cinq montagnes sacrées de la Chine, intermédiaire entre le Ciel et la Terre. Outre son paysage naturel magnifique, il est particulièrement important par son histoire et sa signification naturelle. Témoin d'environ 3000 ans de pratique religieuse, il est devenu un lieu privilégié où les empereurs chinois rendirent hommage au Ciel et à la Terre.

Edouard Chavannes, sinologue français, est venu deux fois sur le mont Taï, en 1891 et 1907. Il a publié en 1910 «Tai Shan, essai de monographie d'un culte chinois››, illustré de nombreuses photos...

Taishan, la montagne sacrée vue de l'hôtel. Demain, nous y grimpons...

31
oct

Ascension du mont TAISHAN

Aujourd'hui, nous montons à Taishan. C'est la plus importante des montagnes sacrées du taoïsme en Chine.

Le mont Tai ou Taishan, se situe au nord de la ville de Tai'an, dans la province du Shandong. Les empereurs y faisaient le voyage afin de prier le ciel et la terre et ainsi prouver leur mandat divin. Son point culminant, le pic de l'Empereur de jade, a une altitude de 1 545 m. Le dénivelé est imposant puisqu'au cours de l'ascension, on passe de 150 à 1 545 m d'altitude.

Cette montagne est particulièrement importante par son histoire et sa signification culturelle, car c'est l'une des cinq montagnes sacrées de la Chine. Les temples qui y sont perchés sont une destination de choix pour les pèlerins depuis 3 000 ans.

Comme tous les matins, pratique de M.H.Z. pour les lèves-tôt à 6h30, et petit-déjeuner à 7h.... Mais certains sont déjà d'attaque, pour faire toute l'ascension à pied. Les autres partiront en bus à 8h30 pour gagner le niveau intermédiaire de la montagne : plusieurs graviront le reste à pied et d'autres iront en téléphérique.

A 7 heures, Junmin accompagne un groupe de 5 français et 4 étudiants chinois au départ : la montée à pied est payante, mais la gratuité nous a été offerte par la ville de Tai'an.

Avant d'arriver à l'entrée, déjà de nombreuses boutiques....
Les premières marches...
La montée à pied est payante, mais la gratuité nous a été offerte par la ville
Entrée payante, contrôle des tickets...

C'est parti pour un peu plus de 6000 marches et un peu plus de 1200 mètres de dénivelé dans un premier temps. Le ciel est bleu, la température fraîche mais nous n'avons pas froid.

Taishan abrite de nombreux objets historiques importants. Des tablettes et inscriptions sur pierre, des portes, des arcades, des kiosques, de jolies stèles, des pavillons, des ponts, des sculptures, des bouddhas se succèdent durant la montée... L'ascension est un spectacle permanent. 🤗 Pour tout découvrir et tout lire (encore faut-il comprendre les sinogrammes 😉), il faudrait la journée entière...

L'automne fait apparaître des couleurs chatoyantes,... que la montagne est belle... Le torrent est à sec, il faudrait revenir au printemps pour d'autres photos... Quelques écureuils et des oiseaux attirent notre regard, mais ils sont difficiles à photographier.

Depuis le tout premier empereur de Chine, Qin Shi Huangdi, le mont Taishan est considéré comme une étape obligatoire des empereurs pour prouver leur mandat divin. Après leur accès au pouvoir, ils devaient donc effectuer le voyage jusqu'à Taishan et monter au sommet pour y prier le ciel et la terre. Toutefois, ils ne faisaient pas l'ascension à pied : cheval ou chaise à porteur étaient là pour les aider.

C'est une succession de marches avec des paliers, des portes, des petites boutiques...

Des porteurs montent et transportent des charges assez lourdes...

Nous arrivons à 9h30 au point de rendez-vous intermédiaire (près du départ du téléphérique). Nous y retrouvons ceux venus en bus.

En haut, à gauche, on aperçoit la dernière montée...

Vers 10h nous repartons pour la dernière étape : elle est un peu plus difficile car il y a plus de marches et plus de dénivelé...

Le zoom permet de voir la montée finale. Impressionnant...
Des indications sur les marches... Altitude 900 mètres.
Les dernières marches sont difficiles à gravir
Les dernières marches sont difficiles à gravir... 

Enfin, à 11h20, les premiers y arrivent et sont accueillis par ceux montés en téléphérique 😃... mais nous ne sommes pas encore au sommet. Le reste se fera après la pause déjeuner.

Après le repas, nous continuons tous, à pied, en direction du sommet. Le spectacle est grandiose : le paysage, les temples, les statues.... tout est source d'émerveillement.

Nous nous arrêtons sur une petite esplanade pour pratiquer. Moment magique de pouvoir le faire ici, au pied de ces grandes pierres, après cette ascension... 🤗

Derrière nous, calligraphies sur la falaise de la dynastie des Tang 

Puis, nous continuons et terminons de gravir TaiShan. Au sommet, des temples, taoïstes, culte de l'empereur de MontTai, mais aussi bouddhiste.

Le sommet, côté ouest 


À l'est - Après l’ascension de nuit, certains assistent au lever du soleil / La pierre inclinée pointe vers l'étoile polaire.

Quelques exercices encore, avant de quitter cet endroit magique.

Puis c'est la descente, mais, il est déjà tard, nous prenons tous le téléphérique. Au fond, dans la brume (et la pollution), nous apercevons la ville de Tai'an.

Il est déjà tard, nous ne sommes pas les seuls à repartir
Au fond, dans la brume, nous apercevons la ville de Tai'an. 



Une fois redescendus et avant de monter dans le bus pour retourner à l'hôtel, Junmin offre à chacun de nous une crêpe avec cébette et sauce de soja .

L'oignon cébette ou ciboule a un goût qui s'apparente à celui de l'oignon, mais en plus doux et délicat.

Ce soir, c'est temps libre et repas libre.

• • •
Neige à TaiShan... 

Une fois de retour en France, nous apprenons que la neige s'est mise à tomber quelques jours après notre ascension à Taishan...

👉 Voir : https://mp.weixin.qq.com/s/FwFRdMaqVDHmBn3RBeyS4A

• • •

Le soir, nous allons flâner en ville, guidés par Zhou Hui, jeune étudiant chinois pratiquant le MHZ, avec qui nous pouvons communiquer en anglais, et que nous apprécions beaucoup.

Certains lapins peuvent à peine bouger...
De nombreux deux-roues
Ce soir c'est Halloween, mais les chinois ne semblent pas le fêter beaucoup...
Pub avec Tony Parker
Insolite..., la tour Eiffel !

Après quelques achats et plusieurs kilomètres à pied, nous invitons Zhou Hui et son ami au restaurant avant de rentrer (leur résidence universitaire est près de notre hôtel). Ce soir c'est Halloween, mais les chinois ne semblent pas le fêter beaucoup.

• • •

Pour en savoir plus sur Taishan

👉🏾 Voir la description du Mont Taishan sur le site de l'UNESCO : http://whc.unesco.org/fr/list/437

+ la vidéo de présentation (en anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=CNcP3kwm94U

Voir aussi sur YouTube, les vidéos suivantes :

👉🏾https://www.youtube.com/watch?v=xTQ-q8YSReo

👉🏾https://www.youtube.com/results?search_query=Mont+Taishan

👉🏾👉🏾 👉🏾 Et surtout, la suivante, j'adore. 🤩 Le mont Tai est le théâtre d'un pèlerinage unique : l'ascension nocturne vers le pic sacré de l'Empereur de jade. Certains gravissent la montagne la nuit pour admirer le lever du soleil : https://www.youtube.com/watch?v=RSs0Bkbo4Q0 👍

  🥰

1
nov

Ce matin, enseignement et pratique du Mei Hua Zhuang dès 9 heures. Mais les pompiers occupent le terrain de sport où nous étions allés en début de semaine (est-ce pour faire des manœuvres ?)...

Nous changeons donc de lieu et allons près d'un petit lac (Hushan reservoir), à proximité de l'hôtel. L'environnement est plus agréable, l'occasion de prendre quelques photos.

Il y a plus de brume et de pollution que la veille...

Il y a plus de brume et de pollution qu'hier, nous apercevons difficilement le sommet de Taishan.

Pratique du Mei Hua Zhuang pendant un peu plus de deux heures avec les étudiants chinois.

Repas à midi, à l'hôtel. À notre table, plusieurs responsables locaux : M. Wang propriétaire de plantations de thé et une employée à sa droite, la responsable du service recherche et développement de la ville de Tai'an (et prospection de talents) et celle du district de Tai'an (en bleu).

À la fin du repas, dégustation de thé rouge bio (thé noir),... et prise de commandes pour certains.

L'après-midi, c'est repos et temps libre (achats en ville,...) et pratique libre de MHZ pour ceux qui le souhaitent.

Quelques moments agréables en fin d'après-midi au Mountains, près de l'hôtel : petit bar sympa...

Le soir c'est repas libre. Mais pas facile de s'y retrouver parmi les plats proposés...

Puis, à 20 heures, à l'hôtel, nous avons une conférence sur le bien-être avec l'alimentation, en rapport avec les 5 éléments de la médecine chinoise.

Quelques extraits du début de la conférence :

Le bien-être est basé sur l'équilibre entre les 5 éléments (métal, eau, bois, feu, terre) et entre le Yin et le Yang .

Nous sommes malade quand il y a perte d'équilibre. La vraie maladie est le déséquilibre... ce n'est pas le symptôme. Si on ne traite que le symptôme, on ne peut pas guérir.

Plusieurs méthodes pour préserver l'équilibre : 1- gestion des émotions 2- classique : pratique du Mei Hua Zhuang 3- l'hygiène de vie 4- l'alimentation.

Nous sommes resté un peu sur "notre faim" (sans jeu de mots 😉 ). Les informations étaient générales, sans donner de conseils alimentaires...

Photo de groupe, dans l'entrée de l'hôtel, à l'issue de la conférence.
Photo de groupe, dans l'entrée de l'hôtel, à l'issue de la conférence.
2
nov

Ce matin, pratique pour les lèves-tôt à 6h30 (mais, comme hier, ils sont moins nombreux), et petit-déjeuner à partir de 7h.

Chaque matin, avant de commencer la journée, des chinois viennent se baigner dans le petit lac près de l'hôtel.

Lever de soleil sur le petit lac
Chaque matin, avant de commencer la journée, des chinois viennent se baigner...

Avant de rejoindre le lieu de pratique, quelques instants pour visiter le temple situé à côté du lac.

La matinée est consacrée à l'enseignement et la pratique de MHZ.

L'après-midi, c'est la clôture de l'exposition de peintures et la remise des prix du concours.

Dès 13h30, les personnes (présentes durant ce voyage) ayant réalisé et apporté des toiles partent vers la salle d'exposition. Pour les autres, c'est temps libre jusqu'à 16h (derniers achats...).

Démonstrations de calligraphies  

Dernier tour rapide de l'expo...

...échanges avec les artistes, contacts d'amitié avec les amis chinois...

Enfin, ce sont les discours officiels et la remise des prix et cadeaux.

Quand nous retournons à l'hôtel pour nous préparer avant la soirée de gala, la nuit est tombée, le centre d'exposition est illuminé. Splendide... 🤩

Le centre d'exposition "La Cigale"  illuminé

Le soir, repas de gala dans la salle d'un autre hôtel, à proximité du notre (10 mn à pied).

Musiques, dégustation de thé, démonstrations de Mei Hua Zhuang, chants, guitare, et même quelques pas de danse, sans oublier de nombreux verres levés à la santé de tous... bref, une très bonne ambiance.

La soirée se termine vers 21h30-22h mais se prolonge ailleurs pour plusieurs...

Mais demain... c'est déjà le départ. 😥et😃

3
nov
Cadeaux porte-bonheur...

Après une dernière pratique matinale pour les lèves-tôt, le début de matinée est consacré au rangement, au bouclage des valises et aux derniers achats, pendant que nos artistes peintres s'activent à décrocher et emballer les toiles. Sans oublier l'empaquetage des armes (épées, sabres, bâtons...) que nous ramenons en France.


Après le repas, en attendant le départ, quelques notes de musique... on chante "Aux Champs-Élysées". Cela semble ravir les touristes asiatiques qui viennent d’arriver à l'hôtel. 😆

Une fois le chargement des bagages et des armes dans le bus effectué avec l'aide des étudiants chinois, il s'en suit un long moment de "au-revoir" rempli de beaucoup d'émotions, avec des remerciements réciproques pour tous ces échanges et pour l'aide apportée par nos amis chinois dans l'organisation de ce séjour. Des cadeaux (armes pour pratiquer... ) sont laissés aux étudiants.

🚍 Pékin  🛬 Paris

Il nous faudra presque 24 heures pour revenir en France....

Nous partons un peu avant 14 heures pour un long déplacement en car (7h) de Tai'an à Pékin. Nous prenons le repas du soir avant d'arriver à l'aéroport, puis suivent l'enregistrement, l'attente, l'embarquement...

Le vol retour s'effectue en A380. Il est long (11h) et éprouvant.... Difficile de dormir... 😩

Partis de Pékin à 2h15 nous sommes arrivés à CDG à 6h35 (13h25 en Chine).


Que dire de mon premier séjour en Chine ?

N'hésitez pas, c'est un pays à découvrir, un pays de la démesure... 👍

Je retiens trois points :

👉 en premier, l'accueil et l'ouverture des chinois que nous avons rencontrés. Grâce aux contacts "Mei Hua Zhuang", bien sûr, mais aussi en balade, avec des "inconnus", malgré le handicap du langage.

👉 J'ai été impressionné par le niveau de pratique de Mei Hua Zhuang des enfants et des jeunes, et l'importance que cela semble avoir pour eux.

👉 et aussi par le niveau d'aménagement important des sites que nous avons visités, même dans les milieux naturels.


Pour terminer, je tiens à remercier nos deux maîtres et amis chinois, Yan Yan et Junmin, sans qui ce séjour n'aurait pas pu avoir lieu, et tous ceux qui, sur place, ont permis la réalisation de notre voyage dans les meilleures conditions. 🤗