Découverte du Vietnam en circuit, du nord au sud : traditions et modernité
Février 2015
11 jours
Partager ce carnet de voyage
23
fév

Le comité d'entreprise de CDER (à Chalons en Champagne) a organisé 3 séjours "Découverte du Vietnam" en 2015. J'ai fait partie du deuxième séjour, en février. C'est donc à travers un circuit que nous découvrons une partie du Vietnam. Voyager de cette façon procure plusieurs avantages : simplicité en terme d'organisation et possibilité de découvrir davantage de lieux. Inconvénients : le planning étant chargé, pas beaucoup de possibilités pour s'arrêter, approfondir certaines visites ou rencontrer les habitants.

Nous nous rendons de Chalons à l'aéroport en autocar. Après les formalités d'enregistrement, nous décollons de Roissy à 11h20 sur un vol régulier Eva Air, avec escale à Taipei (Taïwan). Dîner et nuit à bord.

Quelque part, au dessus de notre bonne vieille terre...
24
fév

Nous arrivons à Taipei vers 7 heures (heure locale) et nous en repartons 2 heures et demie après pour une arrivée à 11h35, à l'aéroport international de Nội Bài (le plus grand aéroport du nord du Viêt Nam qui dessert la ville d'Hanoï).

Nous arrivons alors que les vietnamiens viennent de fêter (le 19 février) le Nouvel An de leur calendrier lunaire, le Têt. (Année de la chèvre, du 19 février 2015 au 7 février 2016).

Chúc Mừng Năm Mới - Bonne année 

Nous sommes accueillis à l'aéroport par Chu (prononcez "Chou"), notre guide, et nous nous rendons dans un restaurant. La température extérieure, agréable et douce, nous dépayse et nous change de celle de Paris.

Hà Nội signifie « Ville entre deux fleuves ». Au quatrième siècle la ville s'appelait Long Đô, « Nombril du dragon »

Premiers contacts avec le Vietnam... 

Après le repas, nous faisons un petit tour de ville puis nous allons sur la place Ba Đình sur laquelle est situé le mausolée de Hô Chi Minh.

C'est sur cette place que Hô Chi Minh (fondateur de la République démocratique du Viêt Nam) a lu la Proclamation de l'indépendance de la République démocratique du Vietnam le 2 septembre 1945. Le mausolée a été construit pour accueillir sa dépouille mortelle (il est décédé le 2 septembre 1969).

La relève de la garde devant le mausolée d'Hô Chi Minh

La place Ba Đình est le centre du district de Ba Đình (quartier français). Elle est entourée de bâtiments importants comme le Palais présidentiel, le Mausolée de Hô Chi Minh, le Ministère des affaires étrangères, et le Palais de l'Assemblée nationale.

1- Le palais de l'Assemblée Nationale   2-  Le Palais présidentiel

Promenade derrière le mausolée...

Chùa Một Cột : La pagode Môt Côt ou pagode au Pilier unique (temple bouddhiste)

Promenade en cyclo-pousse, puis à pied, à travers la ville.

En Tee-shirt rouge, Chu, notre guide vietnamien.
Cầu Thê Húc
Pont en bois permettant d’accéder au temple Ngọc Sơn (temple de la montagne de jade) sur le Lac Hoan Kiem au centre d'Hanoï.

Promenade dans les ruelles animées de l'ancien quartier des guildes (vieux quartier, centre historique et populaire), autour du lac Hoàn Kiếm, lac de l’Épée Restituée.

Après une nuit en avion et une journée bien remplie, nous sommes contents de rejoindre l’hôtel pour bénéficier d'une deuxième nuit plus reposante.

25
fév

En route pour la baie d'Hạ Long. Nous traversons la province de Bắc Ninh au nord-est d'Hanoi. C’est une région de campagne, typique du delta du fleuve Rouge avec de gros villages entourés de champs de riz à perte de vue.

Il y a deux manières de cultiver le riz. La première consiste à semer les grains de riz directement dans la rizière sous 10 à 20 cm d'eau (méthode utilisée dans le sud, la température étant plus élevée). La seconde consiste à élever les jeunes plants en pépinière et à les planter en rizière plus tard. Cette deuxième méthode donne un très bon rendement mais nécessite beaucoup de main-d'œuvre.

Poursuivant notre route, nous nous arrêtons pour visiter un atelier artisanal de broderie (centre d'enfants handicapés)

Ainsi qu'une fabrique de poterie et de vente...

Enfin, nous arrivons près de la baie d'Ha Long. Hélas, le ciel est couvert, pourrons-nous admirer ce superbe paysage ? En fait, le soleil va jouer à cache-cache avec les nuages tout l'après midi.

1- Temps gris et brumeux   2- Embarquement   3- Le pont de Bãi-Cháy

Nous embarquons sur l'Oriental Sails.

Déjeuner de fruits de mer et départ pour la baie. 

La baie d'Ha-Long, dans le golfe du Tonkin, compte environ 1 600 îles et îlots qui créent un paysage marin spectaculaire de piliers de calcaire. En raison du relief vertigineux, la plupart des îles sont inhabitées et non perturbées par l'homme. Depuis le 17 décembre 1994, le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

La particularité de la baie d’Halong n’est pas seulement due à la multitude de pitons rocheux. Certaines îles sont encore creusées de grottes naturelles. Parmi celles que l’on découvre au sec, une des plus connues a été surnommée par les Français « la grotte des Merveilles ». Connue aujourd’hui sous le nom de Hang Dau Go (grotte des pieux en vietnamien), elle se trouve sur l’île Dâu Gô à proximité du continent.

En route (ou plutôt, en bateau) vers la grotte des Merveilles. 

Le retour se fait alors que le ciel s'assombrit. Nous croisons des marchands ambulants (ou plutôt flottants)...

Après la visite de la grotte, canoé ou baignade pour ceux qui veulent.

Une fois revenus à bord, nous participons à "Top Chef" : cours de cuisine avec confection de nems pour le repas du soir.

Dîner et nuit à bord. Pour finir la journée plusieurs d'entre nous s'essayent à une séance de pêche nocturne, sans trop de succès.

26
fév

Lever matinal pour quelques courageux : une séance de Taï-Chi est proposée par un membre de l'équipage avant le petit déjeuner. Le ciel est encore bien gris et nous ne pouvons pas profiter du lever de soleil et du beau paysage. Nous partons en direction de Hoa lu, une des anciennes capitales située à 90 Km au sud de Hanoï.

HaLong Pearl

En route, nous visitons une "ferme de perles" et boutique spécialisée.

Autres photos sur la page suivante : Tripavisor et sur le récit MyAtlas "Vietnam : Le grenier de l'oncle HÔ" de Alain Ortiz (étape 4). Site de l'entreprise visitée : halongpearl.com.vn (Vous y trouverez la localisation Google Maps)

Poursuivant notre périple, nous remarquons d'étranges habitations : des "maisons tubes".

3,4, 5 ou 6 mètres, sont les largeurs moyennes des maisons tubes. La taxe foncière à Hanoï est calculée au prorata du nombre de mètres linéaires de la façade installée sur la rue. Le calcul a très vite été fait, les maisons à Hanoï ont poussées depuis les débuts du régime communiste d’Ho Chi Min de cette manière. Une façade réduite se prolongeant sur des parcelles entre 10 et 20 mètres de longueur, les étages eux aussi se multiplient donnant des maisons de 4 à 5 niveaux.

Nous observons des maisons tubes ainsi que quelques édifices religieux chrétiens... 

Baie d’Halong Terrestre

Après le déjeuner, promenade en barque sur la Baie d’Halong Terrestre.

La baie d’Halong terrestre, c’est quoi ? Il s’agit de reliefs dit « karstique », c’est à dire de roche dont la forme particulière à été façonné par l’action de l’eau. Si à Halong, ces bouts de falaises abruptes sortent de l’eau, on retrouve ce type de paysage similaire à Ninh Binh, mais cette fois, sortant tout droit de terre, d’où simplement cette appellation de « baie d’Halong terrestre ».


La province de Ninh Binh se situe au sud de Hanoï dans la région du delta du Fleuve Rouge. Thành Phố Ninh Bình (la ville de Ninh Binh) en est la capitale, et est aussi, l’ancienne capitale du Vietnam, autrefois Hoa Lu.

Photo ci-contre vue sur le site : www.la-thailande-et-l-asie.com



Notre tour-opérateur nous emmène à l'embarcadère « Ben Thuyen ». Ce site est moins grandiose et moins fréquenté que celui de Tam Coc. Nous partons pour une promenade de 2 bonnes heures sur des petites barques à rames, appelées sampan : ce sont uniquement des femmes qui nous emmènent et rament pendant tout le trajet. Chapeau mesdames (conique bien sûr) : vous avez la forme (ou l'entrainement), car la veille en canoé sur la baie d'Halong nous, nous en avions plein les bras au bout d'une heure....

Nous apprécions la quiétude des lieux et découvrons quelques scènes de la vie locale.

Arrivés à mi-parcours nous passons à 2 reprises sous la montagne : les grottes traversées ne sont pas très vastes (attention à bien baisser la tête, le niveau de l'eau étant élevé...) mais elles sont vraiment longues (près de 4 minutes pour traverser la première en barque).

A la sortie de la deuxième, cul de sac, c'est l'embouteillage, il faut faire demi tour. En attendant son tour pour passer, quoi de mieux que de pousser une chansonnette : "les Champs Élysées" et Joe Dassin, les petits vietnamiens connaissent.... Au retour, notre pilote entonne "la ballade de Ho Chi Minh" et nous tentons de chanter avec elle... moment de partage et de convivialité malgré l'obstacle de la langue.

La balade en vidéo  
Chemin du retour... 

Ensuite, petite promenade en char à bœufs (ou buffles). Mais nous ne nous attardons pas car le temps reste maussade.

Spectacle de marionnettes sur l'eau

Retour à Hanoï. Le soir nous assistons à un spectacle de marionnettes.

Le théâtre de marionnettes sur l'eau de Thang Long, Nhà hát múa rối Thăng Long, est connu pour ses représentations comiques qui font beaucoup rire le public.

Le spectacle est entièrement joué en vietnamien mais l'histoire racontée par les marionnettes sur fond musical est compréhensible par tous. La scène ressemble à un étang. Les marionnettistes sont enfoncés dans l'eau jusqu'à la taille et cachés par un écran. De là, ils manipulent les marionnettes à l'aide d'une longue canne immergée.

Chaque saynète représente la vie quotidienne des Vietnamiens et d'anciennes légendes. Les marionnettes incarnent tour à tour des pêcheurs, des paysans, des empereurs, ou même un phénix, une licorne et un dragon !

Les spectacles sont rythmés par un orchestre. Mais la musique un peu lancinante et la fatigue aidant, plusieurs d'entre nous se sont assoupis... 😴

27
fév

Musée d'Ethnographie du Vietnam

Nous poursuivons la visite de Hà Nội par la découverte du Musée d'Ethnographie du Vietnam.

Il a été conçu avec la collaboration de la France et a été inauguré en 1997. C'est à la fois un centre de recherches et un musée public.

A l’intérieur, une dizaine de salles pour près de 25 000 objets permettent d’immortaliser les peuples du Vietnam. Les 54 ethnies minoritaires du Vietnam y sont répertoriées. Elles sont mises en valeur à travers costumes traditionnels, instruments de musique, bijoux et armes.


Les Viêt représentent plus de 86% de la population du Vietnam.  
Scènes de vie retraçant les us et coutumes des différentes ethnies du pays...

A l'extérieur, des structures imposantes peuvent être visitées.

Ci-dessus, en 2) : Spectaculaire maison commune des Bahnar / en3) et 4) :Tombeau des Jörai de Gia Lai. Les statues de bois entourant l'édifice représentent les personnages accompagnant les morts dans l'au-delà. Les figures à connotation sexuelle, ou celles de femmes enceintes, symbolisent le fertilité.

Le temple de la Littérature

En début d'après midi, visite du Temple de la Littérature, dédié à Confucius. Superbe ensemble architectural agrémenté d’un vaste jardin. Il a été la première université du Vietnam ou Académie impériale vers l'an 1076.

Le temple est divisé en cinq cours intérieures séparées par des murs selon l'axe traditionnel chinois nord-sud. L'allée principale avec des portes étaient réservée aux seigneurs, tandis que les petites allées de côté servaient aux domestiques, serviteurs et soldats. Dans le Bouddhisme comme dans le Confucianisme, le nombre cinq joue un rôle particulier.

Visite de la Citadelle

Nous poursuivons par la visite de la citadelle. (tout cela, un peu au pas de course... les visites s'enchaînent mais nous avons l'impression de survoler chacune.)

La cité impériale de Thang Long, édifiée au 11° siècle a été construite sur les vestiges d'une citadelle chinoise remontant au 7° siècle. Le site, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010, a vu se succéder tous les pouvoirs en place depuis plus d’un millénaire. Cette ancienne cité interdite fait partie des plus beaux monuments de Hanoï et se trouve dans un quartier qui était une propriété du ministère de la défense, elle n'a donc été ouverte au public que récemment. Auparavant seul les membres de l’armée et leur famille avaient eu la chance d’en profiter.

> Plus d'infos sur le site www.le-vietnam.net.

Magnifiques collections de bonsaïs éparpillés tout au long de la visite

Dans la partie centrale, on découvre plusieurs salles d’expositions présentant les objets découverts lors des fouilles archéologiques, et le bâtiment militaire et ses bunkers souterrains ayant servis de quartier général lors de la guerre du Vietnam contre les américains. Une autre partie est dédiée aux fouilles archéologique.

1- escaliers dragons de la dynastie des Lé  / 3- équipements utilisés durant la guerre. 
1- Fouilles archéologiques    2 - Le mausolée d'Hô Chi Minh vu de la cité impériale de Thang Long 

Ga Hà Nội, direction Huế

Après un repas en ville, nous nous rendons à la gare d'Hanoï (Ga Hà Nội) pour prendre le train de nuit en direction de Huế. Le confort est spartiate, les WC plus que sales. Les couchettes, 6 par compartiment, sont très petites et inconfortables. Pour un vietnamien fin et petit (comme ils le sont tous ou presque) ça doit aller, mais pour un européen c'est moins évident. Pas d'intimité et pas d'hygiène possible. Pour un peu moins de 700 km, le voyage dure près de 13 heures. C'est à vivre au moins une fois...

28
fév
28
fév

La nuit fut fatigante et le petit déjeuner dans le train assez succinct. La propreté plus que douteuse ne nous a pas incité à utiliser l'eau du train pour préparer café ou thé... Nous arrivons à Hué vers 10h30 le matin.

Comme tous les jours, la valse des valises continue... 

Visite de la Citadelle

Après avoir déposé les bagages à l'hôtel, nous partons visiter la Citadelle de Hué.


L'ancienne cité impériale (Đại Nội) se situe dans l'enceinte de la Citadelle royale (Hoàng Thành). Construite au bord de la rivière des Parfums à partir de 1805, celle-ci est entourée de larges douves. La citadelle est accessible par dix portes fortifiées, chacune munie d'un pont. La rivière des Parfums (sông Hương) est un fleuve côtier du Việt Nam, long d'une trentaine de kilomètres qui traverse Hué avant de se jeter en mer de Chine méridionale. Elle fut ainsi nommée car en automne, les fleurs des arbres fruitiers qui tombent dans la rivière embaument ensuite la ville de Hué.



Au Vietnam, le dragon est l’animal sacré le plus important. Comme les autres dragons asiatiques, il fut fortement influencé par le dragon chinois, mais il se différencie par une crête de 81 écailles. Selon le mythe de la création en vigueur au Vietnam, tous les Vietnamiens sont les descendants d’un dragon et d’une nymphe des montagnes. Le dragon apporte la pluie et représente la puissance de la nation, l’empereur. Il est aussi le symbole du Yang, principe de vie et de croissance.


Visite de la pagode de la Dame céleste

La pagode de la Dame céleste (en vietnamien : Chùa Thiên Mụ) est la pagode la plus haute du Viêt Nam avec les six étages supérieurs de sa tour, dénommée « Source de félicité ». Elle se trouve à Hué sur la colline Hà Khê à trois kilomètres de la citadelle de Hué et surplombe la rivière des Parfums. C'est un des symboles majeurs de la ville.

> Localisation sur Google Maps

En allant à la pagode
Protection de vietnamiennes contre le soleil

Pourquoi les Vietnamiennes cachent leur visage sous des masques de toile ?

Pour se protéger de la pollution ainsi que de la poussière, spécialement sur les chemins de campagne. Mais aussi, les femmes asiatiques et les Vietnamiennes en particulier se protègent du soleil. Contrairement à nos contrées, le bronzage n’est pas signe de bonne mine. Les citadines cultivent la blancheur de leur peau, par tous les moyens. Pour les vietnamiens, les gens bronzés sont ceux qui travaillent aux champs... Plus il fait chaud, plus les Français se dénudent, plus il fait chaud, plus les Vietnamiennes se couvrent (masque, chapeau, gants et même chaussettes sous les tongs...).


A la fin de la visite, nous embarquons : près de 45 minutes sur la rivière des parfums pour nous rendre dans un petit restaurant afin de déjeuner.

Visite du mausolée de Khải Định

Le mausolée ou tombeau de Khải Định est le lieu de sépulture de l'avant-dernier empereur du Viêt Nam, qui régna de 1916 à 1925. Le mausolée adossé à une colline est une synthèse de techniques occidentales et de traditions orientales. Les travaux durèrent 11 ans. A la différence des autres mausolées, il ne s'intègre pas à l'environnement mais se dresse au sommet d'un escalier en béton aux rampes enlacées de dragons, menant à trois terrasses.

> Localisation sur Google Maps

Dans la cour des Salutations sont alignés mandarins et animaux

L'intérieur du temple du culte est décoré de verrerie et de tessons de porcelaines chinoises et de verroterie. Dans le sanctuaire, sous un baldaquin en béton, trône une statue de l'empereur, grandeur nature, en bronze doré, fondue à Marseille en 1922. Le caveau est creusé au-dessous.

Retour à Hué et repas costumé

Après la visite, en rejoignant l'hôtel, petit arrêt-shopping dans un magasin de souvenirs où l'on peut assister à la confection de bâtons d'encens et de chapeaux coniques.

De retour à l'hôtel, nous sommes accueillis par deux dragons...

En fait, c'est la danse du lion, danse traditionnelle de la culture chinoise. Le nombre des danseurs est de deux pour chaque lion, alors que pour la danse du dragon il en faut au moins une douzaine.

Cette danse du lion est un art martial traditionnel chinois présentant des cascades acrobatiques sur des poteaux en bois.

> Voir une démonstration sur Youtube


Surprise en arrivant dans le restaurant pour le repas du soir : chacun enfile un costume, mandarin, empereur,....

Animation musicale 
1
mars

En route vers Đà Nẵng

Après le petit déjeuner nous partons rejoindre Đà Nẵng, au sud de Hué. Petit arrêt au bord de la lagune de Cầu Hai avant de franchir le Col des Nuages.

Le col des Nuages (Đèo Hải Vân) culmine à 500m d'altitude. C'est un haut lieu touristique du Vietnam. Il marque la frontière climatique entre le nord et le sud. (Un tunnel est maintenant percé et permet aux camions de gagner du temps). Tout au long de la route on a de beaux points de vue sur la côte, quand le temps le permet. Ce ne fut pas la cas pour nous, le col porte bien son nom...


Le Dragon River Bridge ou Dragon Bridge (Cầu Rồng) est un pont en arc à tablier suspendu qui franchit le fleuve Han à Đà Nẵng, au Viêt Nam. Il s'agit d'un pont routier à six voies avec deux voies pédestres.

Ses arcs reprennent la silhouette d'un dragon et la tête de ce dernier peut cracher du feu.



Visite du Musée d'Art Cham à Đà Nẵng

Le musée de la sculpture cham est un musée présentant des œuvres de l'art cham. Ce musée, fondé en 1915, est unique au monde , il est le seul à traiter de la culture Cham, une culture qui contrôlait une partie du centre du Vietnam entre le IV et le XII ème siècle. On y découvre toutes les sculptures qui ont été sauvés au cours de l'histoire du Vietnam.

Voir aussi : musée national des arts artistique (en français).

En quittant le musée - Vers Hội An 

Visite d'atelier de confection à Hội An

Spécialisée dans la fabrication et l'exportation de vêtements prêt-à-porter et sur-mesure, de la broderie à la main ainsi que d’autres produits artisanaux artistiques, la compagnie de Thắng Lợi a de plus en plus de succès auprès de sa clientèle internationale. Vous pouvez commander des vêtements faits sur mesure et en moins de 24 heures le vêtement est réalisé à partir du tissu choisi !

Pour savoir comment la soie est produite puis traitée pour devenir des tissus magnifiques... c'est l'endroit idéal !

Promenade dans l'ancienne ville de Hôi An

La pagode Phúc Kiến

Nous visitons la pagode Phúc Kiến, maison communale de la congrégation de Fujian. Six familles de la dynastie Ming fuyant les Mandchous vinrent de Chine en bateau au milieu du 17e siècle et édifièrent cette maison communale. Elle est dédiée à Thien Hau, déesse de la mer, protectrice des pêcheurs et des marins.

Des centaines de spirales d'encens sont suspendus au plafond du temple. Il est possible d'acheter une spirale et de faire un vœu que l'on écrit sur une petite affichette qui sera pendue à la spirale. La spirale brûle pendant près d'un mois.

Nous poursuivons la découverte de Hôi An par la visite d'une ancienne maison : la maison Tan Ky

C’était la demeure d’un marchand. Elle a été soigneusement entretenue et a conservé le même aspect qu'au début du XIXe siècle

Fin de journée

Nous terminons l'après midi par une promenade en barque sur la rivière Thu Bồn.

Nous admirons le pont japonais couvert (Lai Viễn cầu) avant de rentrer à l'hôtel.

Puis, avant de dîner en ville au "Tam Tam café", une séance de massage nous est proposée pour un prix modeste. J'attendais de cette séance de massage un moment de relaxation mais, pour ma part, ce fut, à certains moments, plutôt "rouleau compresseur"; j'en suis ressorti avec les muscles endoloris...

2
mars

Visite d'une marbrerie puis envol vers Saïgon

Petit déjeuner matinal. Sur le trajet, pour rejoindre l'aéroport de Đà Nẵng, nous visitons une marbrerie. Le village de Non Nuoc est renommé depuis plusieurs siècles pour ses sculptures sur pierre.

Arrêt sur la plage (baignade pour les plus courageux) et rinçage des pieds avant de poursuivre vers l'aéroport.
...et envol vers Hô-Chi-Minh-Ville (Saïgon).

Petit tour panoramique de la ville pour rejoindre le restaurant.

A Saïgon, le transport est davantage réglementé. On ne peut pas transporter n'importe quoi, n'importe comment...

Découverte de Hô-Chi-Minh-Ville

Nous découvrons à pied le "Saigon Colonial" : l'ancien Palais Présidentiel (le Palais de la Réunification), la rue Dong Khoi (ex rue Catinat), le théâtre municipal, l’hôtel de ville, la cathédrale, la poste construite par Gustave Eiffel (1891).

1- La tour financière Bitexco   2- L'hôtel Continental   3- L'Opéra   4- L'Hôtel de ville 
 A droite, la Cathédrale Notre-Dame
La poste
Le palais de la réunification.

Ce bâtiment massif et rectangulaire est le symbole de la chute de Saïgon (30 avril 1975). Ce jour-là, les chars de l’avant-garde nord-vietnamienne convergent vers le bâtiment. Un blindé enfonce alors les grilles du palais, puis un soldat en sort et court hisser le drapeau Vietcong au balcon du 4e étage, signifiant la fin de la guerre. En cette occasion le palais présidentiel a été renommé palais de la réunification.

Le marché Bến Thành (marché couvert qui couvre une superficie de plus de 11 000 m²) offre au visiteur un incroyable assortiment de produits. Dans ce marché, vous pouvez négocier 3 à 4 fois le prix d’origine, voire plus si vous êtes bon négociateur sauf à certains endroits où les prix sont fixés.

Le marché Bến Thành, au rond-point de Quach Thi Trang
3
mars

Visite d'un atelier artisanal de fabrique de laques

Typiquement asiatique la laque est un art minutieux au rendu étonnant. Nous visitons un atelier : Phuong Nam.

La femme qui nous donne les explications a été la professeure de français de Chu, notre guide. A plusieurs reprises, Chu nous a épaté sur ses connaissances en français. (Savez-vous, nous a t-il demandé, comment se conjugue le verbe "ouïr" au présent ? ...réponse à la fin de cette étape 😉)

Il faut noter que, en français, le mot laque est masculin lorsque l'on parle d'une œuvre exécutée dans cette matière, et féminin lorsque l'on désigne la matière elle-même. Ainsi, on dira d'un panneau décoré qu'il s'agit "d'un laque", alors que l'on précisera qu'il a été exécuté avec "de la laque".

Il existe 3 techniques de création des motifs, la peinture, la nacre et les coquilles d’œufs de canne. La fabrication d’un objet laqué peut prendre 4 mois (il est couvert de 18 couches de laque au minimum). En savoir plus sur "les laques".

Vinh Long et le delta du Mékong

Nous quittons Hô Chi Minh et prenons la route en direction de Vĩnh Long.

A gauche, une "maison tube"

En chemin, nous remarquons un temple avec le symbole du svastika (ce n'est pas la croix gammée des nazis). Il peut être trouvé dans toutes les religions et les traditions, sur tous les continents !

Le mot est tiré du Sanskrit, et signifie objet chanceux ou propice. C'est particulièrement un signe de bonne chance fait sur une personne ou un objet. (Le svastika n'a pas été créé par les nazis, ils ont simplement utilisé le symbole qui existait déjà).



Étonnant, il n'y a pas vraiment de cimetière... On enterre les morts un peu où l'on veut, dans les champs, les rizières...

La place et l’orientation de la tombe sont soigneusement choisies en se basant sur l’équilibre des antagonismes, du yin et du yang...



Nous embarquons à Cái Bè pour une promenade à travers les canaux de Tien Giang qui quadrillent les vergers du delta du Mékong. Tout le long du trajet nous pouvons voir les habitations des gens qui vivent avec le fleuve, des habitations très modestes et pauvres qui nous rappellent que la vie est dure ici.

1ère photo : Nhà Thờ Cái Bè (église catholique de Cái Bè)

Visite d'une fabrication de miel et dégustation de thé au miel.

Nous poursuivons à pied et nous nous arrêtons dans une fabrique où l’on nous montre comment est fait le riz soufflé, la découpe et l'emballage des caramels à la noix de coco...

La femme fait des "feuilles de riz", qui seront vendues pour confectionner les nems.

Nous continuons et découvrons des scènes de la vie quotidienne.

Visite d'une grande maison en bois, à l'architecture traditionnelle, restaurée il y a une quinzaine d'année : l’ancienne maison de Tran Tuan Kiet. Un grand jardin avec étangs à poisson et arbres fruitiers entoure la maison.

Les visiteurs et touristes peuvent aussi manger dans le restaurant de Mme Kiet, la propriété disposant également de chambres d'hôtes. Nous y apprécions des produits locaux.

Plat principal : le poisson à oreilles d’éléphant, frit avec ses écailles. Les serveuses découpent le poisson avec dextérité.

Le poisson à oreilles d’éléphant est une spécialité du Delta du Mékong. On l’appelle ainsi car ses nageoires avant sont situées derrière la tête. Une fois déployées, elles rappellent les oreilles d’éléphant. Le plat est original : le poisson est présenté de manière verticale, comme s'il nageait encore.

Les yeux des bateaux.

Ils jouent un rôle significatif dans l’esprit des navigants. Ils sont peints à l'avant du bateau pour l'aider à trouver son chemin sans danger. On croit aussi qu'ils permettent d’éloigner les mauvais esprits ou les mauvaises choses. Ces yeux sont considérés comme ceux de dieux ou de déesses ou, du moins, ils ont une fonction protectrice pour le navire.

Poursuite en bateau...

et visite du marché de Vĩnh Long...

Continuation vers Cần Thơ

Le Vietnam est le pays où le deux-roues est roi. Il y a des vélos, mais le nombre et le trafic des scooters est impressionnant. C’est le véhicule de tous les Vietnamiens qu’ils soient en ville où à la campagne. Le port du casque, obligatoire, semble plus accepté au sud qu’au nord. Même si c’est interdit, on roule aussi à plus de deux personnes sur les scooters car c’est le seul engin pour transporter tout : paquets, enfants... Et rare sont les enfants à porter un casque. La sécurité n’est pas très présente...

Visite du centre ville...

L'apéro puis, après le repas du soir, nouveau tour en ville pour un peu de shopping...

Pendant que les femmes font les boutiques , que font les hommes ?... 
• • •

Réponse à la question posée au début de cette étape.

Conjugaison du verbe "ouïr" au présent : j'ois - tu ois - il oit - nous oyons - vous oyez - ils oient.

Si vous n'avez pas trouvé, rassurez-vous, le verbe ouïr n'est plus employé qu'à l'infinitif et dans l'expression " par ouï-dire " et il a cédé la place à entendre. 😀

4
mars

Marché flottant de Cái Răng

Nous partons dès 8 heures, en bateau, pour le marché flottant de Cái Răng, le plus typique de cette région. Nous embarquons à Bến Tàu Du Lịch Ninh Kiều sur la rive droite du Mékong.

Le Delta du Mékong est le “grenier à riz” du Vietnam, monde mi-terrien, mi-aquatique. Les neuf bras du grand fleuve se ramifient et s'alimentent en un réseau inextricable de rivières et d'arroyos, de petits canaux et de plaines inondées.

Le marché flottant est une destination incontournable aussi bien pour les habitants que pour les touristes.

De nombreux bateaux chargés de légumes, de fruits du dragon, de ramboutans… produits du jardin et spécialités de la région. Les clients peuvent savoir ce qu’on vend sur les jonques en regardant les produits suspendus sur une perche en bambou.

Nous poursuivons par le marché sur la terre ferme.

A nouveau, nous dégustons des mets variés, raffinés et surprenants.

Marché de Binh Tay et retour par Mỹ Tho

Après le marché flottant et le marché en plein air du matin, et bien, nous continuons à nous imprégner, et nous poursuivons par le marché couvert : passage rapide dans le Chợ Bình Tây, (marché chinois de Binh Tay) à Hô-Chi-Minh-Ville. Dans un espace assez restreint, de multitudes de denrées , vêtements, marchandises... se vendent et s'achètent.

En cours de route, Chu, notre guide, nous présente sa mère. A près de 75 ans, elle continue une activité professionnelle en tant que coiffeuse. En effet, elle a besoin de travailler, sa pension de retraite étant très faible...

A la sortie de l'école, la petite fille continue sa lecture. Son père doit lever la tête au dessus du livre pour conduire.

Le trafic important oblige l'aide du chauffeur à faire la circulation pour permettre au bus de manœuvrer et se garer...

Ci-dessus, les enfants ont un casque... 

...pour nous permettre d'aller déguster le "café de la fouine" (ou weasel café) et acheter pour ceux qui veulent (mais le prix est élevé...). Cet animal se nourrit des baies de café mûres mais, incapable d'en digérer les grains, il les défèque intacts. Et au moment du passage des grains dans le système digestif, une combinaison d'enzymes entraîne une réaction chimique qui donne un goût unique au café. Le café a un goût un peu chocolaté...

Retour à l'hôtel.

Ce sera la dernière nuit au Vietnam. Nous en profitons pour ranger les affaires dans les valises. On rassemble les différents cadeaux achetés sur le lit... En avons-nous oublié ?

Dernière possibilité demain matin, nous aurons un peu de temps libre avant le départ...

Enfin, nous nous préparons pour le repas du soir, le dernier.



Diner croisière

Nous terminons notre séjour en beauté, par un diner croisière. Nous embarquons sur la jonque "Đông Dương 27" (Indochine 27) près de Thủ Thiêm Bridge sur la rivière Saïgon.

Bateau en bois avec 2 voiles et restaurant très agréable avec un grand hall pour 50 convives, permettant d'admirer Hô-Chi-Minh-ville depuis la rivière Saïgon.

Reflets de lumières et couleurs chatoyantes...
5
mars

Nous profitons de notre matinée libre pour nous balader dans Hô-Chi-Minh-ville et effectuer nos derniers achats .

La cathédrale Notre Dame et l'hôtel de ville.


Vu en sortant de l'hôtel (et à d'autres endroits également durant le voyage), des câbles électriques et de télécommunication en réseau anarchique... Pas évident pour identifier le câble à remplacer...

Hô Chi Minh-Ville a prévu l’enfouissement du réseau aérien d'ici 2020. D'autre grandes villes le font progressivement...

Dans la librairie nous recherchons le livre "Vietnam - Sous le signe du dragon Bleu" de François Jarlov, qui nous a été conseillé. Ce livre est une belle moisson d’images, dessins, photos et histoires avec des traits, des couleurs, des mots mêlés… Il y a à regarder, à découvrir, de la géographie à l'Histoire, de la fabrication des poteries ou du papier do, à la confection des chapeaux coniques et des baguettes d'encens.

Huy Cận, né le 31 mai 1919 à An-Phy au Vietnam, mort le 19 février 2005, est un poète et homme politique vietnamien. 

Nous vous recommandons cet ouvrage, il est très agréable et permet d'approfondir la connaissance de ce pays.

Nous déjeunons dans un restaurant très sympa : "Mai" Home - The Saigon Culinary Art Center. Les plats très joliment présentés sont excellents.

Transfert à l’aéroport de Saïgon et nous décollons un peu avant 16 heures sur un vol régulier EVA Air.

Après une escale de près de 3h30 à Taipei, nous repartons direction la Corée, puis le nord, pour survoler ensuite la Russie et arriver à Paris le lendemain, un peu avant 7 heures.

Nous avons souhaité partager notre voyage et nous espérons que cela a été un moment agréable pour vous et vous donnera l'envie de découvrir le Vietnam.

Certes, nous n'avons vu et découvert qu'une petite partie du Vietnam. Mais, c'était un voyage très dense, et en peu de temps nous avons appris beaucoup de choses (même si nous n'avons pas tout retenu) et vu des merveilles. Nous aimerions pouvoir découvrir "l'intérieur des terres", les montagnes du nord et rencontrer davantage les vietnamiens.


Étant donné le passé colonial de la France et la guerre d’Indochine (puis la guerre du Vietnam avec les américains), je me demandais avant le départ comment les vietnamiens réagissaient vis à vis des voyageurs français.

Cette photo terrible (la petite fille au napalm) encadrée et vue dans la librairie d'Ho-Chi-Minh-Ville le dernier jour, me rappelle mon interrogation d'avant le départ. (Veuillez m'excuser si je termine le récit avec une petite note triste, mais notre Histoire demeure).


Et bien, durant ce voyage, je n'ai pas ressenti d'animosité envers nous, mais au contraire, j'ai vu beaucoup de sourires et des gens accueillants. Certes, pour la plupart d'entre eux, la guerre fait partie d'un passé qu'ils n'ont pas connu. Et puis, Chu notre guide le disait, les vietnamiens ont besoin des touristes pour aider à leur développement... Alors, à quand le prochain départ ?

Très bon souvenirs du Vietnam (à part le train de nuit...).


Découvrez également d'autres récits sur le Vietnam sur la page suivante : https://www.myatlas.com/in/vietnam

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires