Découverte de São Vicente., carnaval de Mindelo puis trek sur Santo Antão en petit groupe, avec Huwans clubaventure.
Mars 2014
8 jours
Partager ce carnet de voyage
2
mars

Nous étions déjà allé au Cap Vert en 2012 pour une semaine de repos sur l'ile de Boa Vista. Farniente, car l'ile offre peu de possibilité de visite et de randonnée. Mais nous avions apprécié particulièrement les Capverdiens et souhaitions y retourner. Nous avons choisi cette fois, un circuit "découverte et randonnée" avec Huwans clubaventure.

Après un peu plus de 5 heures d'avion (départ de Roissy Charles de Gaulle), Christine et moi arrivons à l'aéroport Césaria Evora (São Pedro sur l'ile de São Vicente). Nous sommes accueillis à l'aéroport par Diddy, notre guide (Huwans clubaventure), puis nous rejoignons la ville de Mindelo en aluguer (minibus local). Nous faisons connaissance avec nos compagnons de randonnée (nous sommes 9) et nous nous installons à l'hôtel.

Arrivée sur l'ile par temps couvert et grand vent.
Déjà des animations avant le carnaval - Vue sur le port depuis l'hôtel.
3
mars

Nous découvrons une partie de l'île : départ le matin en direction de la baia das Gatas en passant sous le Monte Verde. Les paysages sont secs et arides, le ciel est couvert en altitude. Baignade sur une plage déserte, avant le déjeuner puis petite randonnée.

1 - Vue sur Mindelo 2 - Le centre de l'ile 3 - Au fond, la baia das Gatas
Promenade le long de la "baia das Gatas" et baignade : impossible d'aller loin, la mer est trop agitée.

En milieu d''après midi nous retournons à Mindelo en passant par Calhau et le centre de l'ile.


Coucher de soleil sur la baie de Mindelo.

En soirée, nous parcourons la ville. Ce sont les derniers préparatifs pour le carnaval du lendemain : chars, costumes, répétitions...

Déjà une ambiance très festive.

4
mars


Mindelo au petit matin. La journée s'annonce magnifique, très peu de nuages...

Visite du phare de São Pedro

Le matin, nous partons visiter le vieux phare de São Pedro, près de l'aéroport, avant de revenir l'après midi pour assister au carnaval. Une bonne demi-heure de marche sur un sentier parfois assez étroit. Mieux vaut éviter d'y aller un jour de très grand vent.

1 -L'ile de Santo Antão vue du phare / 2- Détente sur la plage après l'excursion.

Carnaval de Mindelo

Le Carnaval de Mindelo, le "petit Brésil" est le plus gai et le plus festif du Cap Vert. L'enthousiasme créatif illumine de nombreux artistes anonymes qui, de manière plus ou moins organisée, donnent vie à divers groupes carnavalesques. Les préparatifs commencent une semaine avant et l'ambiance est très festive. Le jour du grand défilé du carnaval, la population de Mindelo sort dans les rues pour s'immerger dans un climat de rêve et de fantaisie. Tout le monde participe à la gaité ambiante et oublie la réalité souvent difficile du quotidien. Des visiteurs venus des autres îles et les touristes présents se mêlent à la fête !

La fête se termine tard dans la nuit.
Un des plus beaux carnavals du monde. Quelques vidéos pour s'en rendre compte.
5
mars

Départ matinal pour la traversée en bateau de São Vicente à Santo Antão, l'île la plus montagneuse de l'archipel. En quittant Mindelo, nous passons devant l'Ilhéu dos Pássaros (l'ilot aux oiseaux).

Santo Antão : prononcez "Sententon" ou "Sintann'ton".

Après une heure de navigation, nous arrivons à Porto Novo, au sud-est de l'ile.

Nous visitons rapidement le centre de la ville, puis départ en aluguer par la Corda (route principale) pour rejoindre le cratère de Cova à plus de 1000 m d'altitude.

Les routes sont généralement pavées
1- Au loin, l'ile de Sao Vicente 2- Le sud de l'ile est sec et aride 3- Le cratère de Cova rempli de champs cultivés
Rencontre sur le plateau de Cova - Pilage du maïs

Nous débutons notre première randonnée sur l'île de Santo Antão. Par un sentier dominant la vallée, nous rejoignons "Lin de Corv" sur le plateau de Cova à 1300m d'altitude.

Puis nous commençons la grande descente.

Au milieu de la descente, en pleine montagne, nous avons la surprise de rencontrer deux hommes en train de cultiver un petit lopin de terre aménagé en terrasse. Alors que nous avons nos grosses chaussures de randonnée, l'un est pieds-nus. Quelques difficultés pour communiquer, nous ne connaissons pas le créole...

Culture en terrasse.
Poursuite de la descente. Les habitations sont plus nombreuses.
1- Rencontre avec des Capverdiens 2- Symbole du Svastika sur un mur

Étonnement en voyant le symbole du Svastika au Cap Vert (je l'avais déjà rencontré en Inde).

Le symbole du svastika est un des symboles les plus vieux sur la Terre. Il peut être trouvé dans toutes les religions et les traditions, sur tous les continents ! Le mot est tiré du Sanskrit, et signifie objet chanceux ou propice. C'est particulièrement un signe de bonne chance fait sur une personne ou un objet. (Le svastika n'a pas été créé par les nazis, ils ont simplement utilisé le symbole qui existait déjà.)

Nous poursuivons la route et découvrons quelques scènes de la vie et du travail des Capverdiens.

Nous arrivons enfin, après quatre heures de descente, chez José et Maria qui nous hébergent pour la nuit.

6
mars

Après le petit déjeuner, nous descendons vers la mer et le village de Coculi.

Visite d'une trapiche et dégustation de rhum.

La canne à sucre pousse de janvier à juin puis est récoltée et effeuillée manuellement avant d’être passée au trapiche (un pressoir actionné par des boeufs qui tournent autour des cylindres). Il faut ensuite laisser fermenter le sirop et plus tard le faire chauffer dans l’alambic. Après distillation, le rhum ainsi obtenu vieillit dans des tonneaux en bois de chêne et prend des couleurs ambrées avec l’âge

Le trapiche est un moulin traditionnel utilisé pour extraire les sucs de la canne à sucre en vue de sa distillation. Par extension cela peut aussi désigner le lieu sur lequel se trouve l'installation, c'est-à-dire la ferme ou l'atelier (on peut dire alors, la trapiche).

Nous poursuivons la descente dans la vallée.

Quelques rencontres en chemin.

En fin de journée, nous retrouvons notre aluguer pour un transfert à Ponta Do Sol, village de pêcheurs qui s’est développé sur la pointe nord de l’île, dominé par les flancs montagneux. Nous y passons la nuit après une soirée dans un restaurant, animée par notre guide avec chants et guitares.

Ponta do sol


7
mars

Fontainhas

Le matin, nous rejoignons Fontaihas, dont le nom signifie "petites fontaines". c'est un village perché sur les falaises de l'Atlantique qui ne compte qu'une petite centaine d'habitants. Nous empruntons un sentier muletier en balcon.

Avant de repartir, quelques moments de pause chez l'habitant avec bières et guitare.

Retour vers Ponta do sol

Nous arrivons à midi, alors que les enfants sortent de l'école. Quelques uns s'adressent à nous en français : des phrases apprises le matin même, sans doute. Un enseignant de l'école primaire rencontré la veille au soir, nous a expliqué que les enfants apprenaient l'anglais et le français.

1- "Bonjour , comment t'appelles tu ?" 2- Les Capverdiens (et Capverdiennes) aiment se faire photographier

La vallée de Paul - Chez Sandro

En milieu d'après midi, nous reprenons l'aluguer, direction l'est de l'ile, pour nous rendre dans la vallée de Paul.

Contrairement au sud de l'ile, la vallée est luxuriante grâce aux précieux nuages arrêtés par le relief qui apportent fraîcheur et humidité.

Nous nous installons dans un gite situé en haut de la Ribeira de Paúl. Il est tenu par Sandro, un des rares Français à avoir posé ses valises au Cap Vert. Sandro est un amoureux du Cap Vert et de ses habitants. "Chez Sandro", c'est aussi un petit magasin-bar-souvenirs où on prend le temps de vivre un peu avec les habitants du village, en buvant du grogue ou non, et où l'on se sent tout de suite bien...

Voir : http://www.mindelo.info/adressessandro.php

"Chez Sandro"
Musique capverdienne ...
Spécialités locales, gâteau d'anniversaire et toujours de la musique
La fête chez Sandro, tard dans la nuit...
8
mars

Découverte de la vallée de Paul

Dernière petite matinée de rando : nous redescendons et découvrons la vallée.

Nous visitons une nouvelle trapiche. Sans oublier de déguster le grogue...

Fruits de café, canne à sucre et choux

Arrêt le midi dans un restaurant où nous mangeons des légumes bio cultivés dans le jardin voisin.

1- Quelques heures encore avant de rouler... 2- jeu d'ouril ou awalé

Retour à Porto Novo, puis Mindelo.

Une route récemment construite nous permet de rejoindre rapidement Porto Novo par le sud-est en passant par Janela et traversant deux tunnels.

Retour au sud-est de Santo Antão : au loin l'ile de São Vicente
Quelques instants de baignade avant de reprendre le bateau.
1- Le ciel se couvre au dessus de Santo Antão au moment du départ 2- et 3- Bientôt à Mindelo
1- L'ilot aux oiseaux et Santo Antão au fond à gauche 2- Mindelo 3- Dernière soirée à Mindelo : musique capverdienne...
9
mars

Dernière matinée sur Sao vicente avant notre transfert vers l'aéroport pour le vol retour vers la France.

Derniers moments pendant lesquels nous nous imprégnons des dernières couleurs et senteurs du Cap Vert.


"Sodade, de ma terre du Cap Vert"

Difficile de traduire "Sodade" : c'est un mélange de nostalgie, de mélancolie et de tendresse.

C'est hélas, le moment du départ...

Enfin peu avant 14 heures, nous décollons en direction de Paris avec une courte escale sur l'ile de Sal (ile voisine du Cap Vert)

C'est la fin de notre séjour ! Trop court hélas, nous serions bien restés quelques jours supplémentaires. Nous sommes revenus enchantés...😀

Pour ceux qui souhaitent aller à la rencontre des gens, partager leur quotidien et marcher au grand air, n'hésitez pas, faites ce voyage avec "Huwans clubaventure", vous ne serez pas déçus.

Obrigado

Que dire d'autre que merci. Ce voyage a été riche. Riche de rencontres, de paysages, d'émotions, de couleurs, de musiques, de simplicité. Merci aux Capverdiens accueillants et chaleureux.

Grand merci à Diddy pour toutes ces découvertes, et son talent de musicien et chanteur. 👍


Pour en savoir plus sur l'ile de Santo Antão, découvrez le film "Généreux CAP VERT" écrit et réalisé par Dave NIZET. 👍

Et laissez-vous imprégner par les musiques du Cap Vert (voir le site Mindelo.info)