Carnet de voyage

Autour du Ruan pour Yennega

9 étapes
1 commentaire
1
Quelques étapes autour du mont Ruan, dans les Alpes, pour soutenir l'action menée en faveur de jeunes filles et femmes Burkinabées.
Juillet 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage

Il était une fois, une princesse du nom de YENNEGA, mère du peuple mossi. Elle naît à Gambaga dans le nord de l'actuel Ghana au XIIème siècle. Contrairement aux autres filles de son temps et de son royaume, elle n’avait pour seul et unique loisir que de faire du cheval et de faire la guerre...

YENNEGA, c'est aussi le nom de l'association qui a été créée par trois femmes en 2003, dans la Marne, pour aider à la scolarisation et à la formation de jeunes filles burkinabées, à la suite d'un séjour au Burkina Faso.

Pour en savoir plus, visitez le site internet : yennega.org.

Chaque année, depuis 10 ans, l'association organise une randonnée pédestre le premier dimanche d'avril. La participation des marcheurs permet de financer différentes actions au Burkina.

Mais alors, quel est le lien entre le mont Ruan et Yennega ???

Tout simplement, passionné par la randonnée en montagne, un marcheur a proposé de réunir des fonds en réalisant un circuit en fonction des dénivelés positifs que de généreux donateurs auront bien voulu financer.

Et c'est super, il l'a fait début juillet. 👍

Martial d'Hordain, accompagné de son frère Patrick, a marché pendant 11 jours autour du mont Ruan, des Dents Blanches et des Dents du Midi.

Plusieurs membres de l'association ont voulu les soutenir et les accompagner durant quelques étapes. C'est ce que retrace ce carnet.

> Pour en savoir plus : le projet sur Yennega.org et le blog de Martial

Les étapes effectuées par Martial et Patrick : départ du Plan des Lacs (Sixt Fer à Cheval) / refuge de la Vogealle / refuge de Folly / refuge de Bostan / refuge de Bonavau / auberge de Chindonne / Mex, auberge de l'Armailli / auberge de Salanfe / barrage d'Emosson / Vieux Emosson / refuge de Grenairon / retour à Sixt Fer à Cheval.

7
juil

Le lundi 3 juillet, Martial et Patrick sont partis de Sixt-Fer-à-Cheval en direction du refuge de Vogealle.

C'est le vendredi soir, que nous les retrouvons, Gérald et moi, à l'auberge de Chindonne en Suisse, à 1604 mètres d'altitude.

8
juil

Ce samedi matin, il fait déjà très chaud : plus de 20 degrés à 8 heures.

De gauche à droite : Patrick, Gérald, Martial

C'est parti pour une petite étape en direction de Mex. Un peu plus de 3 heures de marche et 250 mètres de dénivelé positif.

Cela permet aux deux arrivants de se mettre en jambe et pour les deux qui marchent depuis le début de la semaine de souffler un peu après 2 étapes difficiles les jours précédents.


Au fond de la vallée, le lac Léman

En arrivant à Mex, le ciel se couvre, la période de beau temps se termine...

Photo de droite, au fond : le col du Jorat. C'est pour demain.

A la découverte du village :

Vue sur le Grand Combin :

9
juil

Ce dimanche, 1100 mètres de dénivelé nous attendent pour atteindre le col de Jorat. La première demi-heure est reposante avant d'arriver au pied du col. Nous passons devant une station d'élevage de reines (abeilles). Nous aurons la chance de croiser ceux qui s'en occupent le lendemain.

Ensuite, le sentier s'élève doucement, sans trop de difficulté.

Cette montée légère (mais continue) nous permet d'observer la flore.

Juste avant d'arriver au col, nous sommes rattrapés par deux charmantes femmes, faisant leur footing dominical. (forcément, elles n'ont pas un sac de 15 kilos... et elles sont plus jeunes). 😉

Petit casse-croute en dessous du col puis nous descendons rapidement vers l'auberge de Salanfe alors que la pluie commence à tomber.

Après une douche et une bonne bière, nous profitons de l'éclaircie afin de prendre quelques photos. Mais les sommets restent couverts...


10
juil

Une étape longue et un peu plus difficile nous attend : 2 cols à gravir...

Les éleveurs de reines nous montrent leurs ruchettes d'élevage

Dès la montée vers le col d'Emaney, la pluie s'invite. Une petite pluie fine mais continue, pendant plus de deux heures.

Le col d'Emaney

Une fois le col d'Emaney franchi, une grande descente, régulière et douce, nous attend.

Alpage d'Emaney

Après la pause déjeuner près de l'alpage d'Emaney, nous continuons vers le col de Fenestral.

En chemin, quelques orchidées...

La première partie n'est pas trop difficile bien que la pente soit raide : nous nous élevons rapidement.

Ensuite, dès le lac de Blantsin, cela devient un peu plus difficile à gravir. Et il nous faut chercher le sentier à plusieurs reprises.

Le lac de Blantsin.
Il nous faut chercher le sentier caché sous le névé...

Plusieurs fois, nous sommes obligés de nous hisser avec les mains sur les rochers. Presque de l'escalade...

Les nuages se dégagent progressivement. Un peu avant d'arriver au col, nos efforts sont récompensés lorsque nous apercevons plusieurs bouquetins. La fatigue disparait, les appareils photos entrent en action...

 Un premier bouquetin semble nous attendre... 

Nous poursuivons le chemin quelques minutes...

...avant d'en observer d'autres... Ou bien, ce sont eux qui nous observent...

Mais nous ne pouvons rester trop longtemps (nous avons pris un peu de retard le matin), car la route est encore longue.

Arrivée au col et redescente 

Heureusement, la descente de ce côté est moins escarpée.

En bas, on distingue le toit de l'alpage de Fenestral.

Redescendus dans l'alpage, il nous faut près d'une heure pour remonter au barrage d'Emosson. Hélas, l'orage qui grondait nous rattrape : la dernière demi-heure se passe sous la pluie, le vent et le grésil. Christine et Anne-Marie qui sont venues nous rejoindre (et récupérer la voiture restée à Chindonne) sont inquiètes. Mais tout va bien, nous arrivons enfin au restaurant du barrage d'Emosson, complètement lessivés...

11
juil

Ce mardi matin, le ciel est dégagé, mais pas pour très longtemps.

Massif du Mont Blanc...

Nous en profitons pour prendre quelques photos avant d'accompagner Martial et Patrick au début de leur nouvelle étape.

Pendant qu'ils marchent vers le Vieux Emosson et les traces de dinosaures, nous retournons en voiture, direction la France. Arrêt à Argentières et à Chamonix avant de faire halte à Sallanches.

Glacier des Bossons
A Chamonix 
12
juil

Nous avons rendez-vous à Sixt-Fer-à-Cheval avec d'autres membres de l'association et amis.

Sixt-Fer-à-Cheval 

C'est une équipe de dix qui part du hameau de Passy pour aller rejoindre Martial et Patrick au refuge de Grenairon.

Quelques petits passages délicats nous laisserons des souvenirs...

C'est près de 850 mètres de dénivelé...

Pas de bouquetins aujourd'hui mais trois beaux spécimens. Que font-ils ?

Sans le faire exprès, nous arrivons au refuge de Grenairon en même temps que Martial et Patrick. La jonction est faite.

Bien sûr, drapeau du Burkina Faso à la main
Gratin de crozets pour nous redonner des forces...

Pas de douche, 2 WC seulement et un grand lavabo, tout cela pour un accueil de 80 personnes... Mais nous avons eu la sapinette à la fin du repas.

13
juil

La nuit a été difficile : ronflements, petit tour aux toilettes, départs matinaux pour certains... en bref, c'est une nuit en refuge. Mais nous sommes tous en forme, prêts pour la descente.

Pour nous rendre au Plan des Lacs, il faudra faire 1400 m de descente et 450 m de montée.

Le Cirque du Fer-à-Cheval et le Bout du monde, c'est après :

Enfin, c'est l'arrivée, le tour est bouclé pour Martial et Patrick.

Le défi lancé par Martial a été tenu. Avec son frère, il a réalisé le parcours en 10 jours pleins et fait 18 430 mètres de dénivelés positifs et négatifs (la descente est souvent plus difficile que la montée et laisse parfois plus de traces...).

Voila comment il définissait son projet avant de partir :

"Je suis retraité, très impliqué dans l’aide aux personnes démunies au travers des Restos du Cœur. Je suis dans ma 70ème année et l’idée de ce projet m’est venue très simplement. J’avais envie d’être encore plus utile, mais à l’international en m’engageant dans une association à taille humaine. Grâce à la randonnée, j’ai rencontré l’association YENNEGA. Leurs objectifs, leur façon d’agir, les contrôles mis en place, les correspondants locaux sur place m’ont séduit. Il n’en fallait pas plus, pour un amoureux de la montagne et des grands espaces, pour élaborer et mettre en œuvre ce projet."

Tous les membres présents félicitent Martial et Patrick pour la réussite de leur trek et les remercient pour le financement qu'ils apportent à la formation des jeunes Burkinabées.

Un grand bravo. 👏

14
juil

Ce vendredi matin, 14 juillet, les jambes nous démangent encore. Avant de repartir, après une nuit passée à Samoëns, plusieurs d'entre nous retournent au cirque du Fer à Cheval pour une petite balade vers le "Bout du monde".

Mais le ciel est encore couvert, et nous ne pourrons pas voir le mont Ruan, caché dans les nuages.

• • •

Article paru dans la presse locale (L'Union) le 12/08/2017

Remise des dons

Le mardi 26 septembre

Article paru dans la presse locale (L'Union) le 04/10/2017

Créez votre road trip sur mesure en France, sans frais d'agence !

Des circuits personnalisables directement inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, voyage individuel en toute liberté
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture