Carnet de voyage

Road Trip - US Southern States

Par
Dernière étape postée il y a 1508 jours
Par Jay
Suivez notre périple de 12 jours dans les Etats du Sud des Etats-Unis. Au programme : traversée de 5 états (Georgie, Alabama, Tennessee, Louisiane, Floride), +2000km à venir.
Mars 2017
12 jours
Partager ce carnet de voyage
12
mars

Notre première journée sur le sol US était pour nous synonyme de découverte, et malheureusement pour nous cela a bien été le cas. Après avoir récupéré notre voiture à la location, nous décidons d'aller visiter le centre ville d'Atlanta avant de partir pour Memphis car 5h30 de route nous attendais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la surprise fut de taille : le GPS de mon téléphone n'a tout simplement pas fonctionné, Orange a décidé de bloquer ma 4G car j'avais atteint le seuil de 50€ de hors forfait (je ne comprend pas toujours à ce jour, comment j'ai pu en arriver là car j'avais coupé internet). Pas de bol, pas de GPS, la journée commence mal, vu l'immensité de cette ville, ça allait être compliqué d'arriver au magasin de téléphonie AT&T qui m'aurait permis d'acheter une puce et de bénéficier de 4G.

Après avoir tourné en rond, je suis allé chopé le WIFI dans un hotel afin que Waze calcule l'itinéraire jusqu'à une boutique AT&T (opérateur local) afin d'acheter une puce téléphonique avec la 4G.

Problème résolu ! nos vacances peuvent commencer sereinement par la visite rapide du centre ville d'Atlanta, et ensuite départ pour Memphis avec 5h30 de route.

à droite le musée WORLD OF COCA COLA 
13
mars

La journée a débuté par un détour vers le l'hotel où Martin Luther King a été assassiné en 1968. Celui-ci se trouvait à l'étage de ce motel, qui est devenu depuis un musée des droits civiques. Les voitures n'y d'ailleurs ont pas bougé depuis.

Direction ensuite vers le centre ville et plus précisemment Beale Street, rue où les meilleurs blues men jouent dans les clubs depuis de nombreuses décennies. De nombreuses légendes du Blues y ont joué, et l'on peut toujours déguster des mets locaux, tout en regardant un concert. Cette rue est devenue le lieu incontournable pour les touristes. De nombreux musées dédiés à l'histoire de la musique y sont présents.

Pour les musiciens, je recommande également la visite de la fabrique des guitares GIBSON dont voici quelques exemplaires

Direction le FEDEX Forum, pour assister à mon premier match NBA dans une salle US avec l'ambiance qui y règne. J'avais pour l'occasion obtenu des places pas très chères aux 9ème rang derrière les paniers. Le matin du match j'avais tweeté cette photo, et à mon plus grand plaisir celle-ci a fait un buzz immédiat : de nombreux fans des Grizzlies ont retweeté ma photo en demandant au club de faire quelque chose pour moi, des membres du staff ont relayé mon tweet avant l'entame du match, ce qui a eu pour conséquence que les agents de sécurité de la salle et les agents de police m'ont indiqué qu'ils feraient en sorte de me faire rencontrer le futur Hall of Famer VINCE CARTER


Victoire des Memphis Grizzlies contre des Milwaukee Bucks qui ont subi tout le long du match un Vince CARTER impérial avec 24 points (8/8 au tir), élu meilleur joueur du match... pas mal pour un vétéran de 40 ans.Les agents de sécurité ont demandé à ce que je me positionne avec ma pancarte le long des barrières qui donne accès à la sortie des joueurs en attendant que Vince Carter termine son interview. regardez un peu la suite...


Les agents de sécurité ont ensuite demandé à ce que je me positionne dans le couloir qui mène le vestiaire des joueurs à la sortie pour approcher les joueurs (en y repensant c'était de la folie car personne n'y accède généralement hormis les rares invités et proches des joueurs). J'ai pu en approcher certains, mais pas Vince Carter qui est parti par un autre chemin... dommage

Tony Allen - Toney Douglas - Zach Randolph 

le buzz a perduré puisque Vince Carter a lui même retweeté mon message, le site BasketUSA a publié également sur moi, ainsi que NBA France.

14
mars

Après une journée riche en émotion à Memphis, il est temps malheureusement de quitter cette ville chaleureuse, non sans regret, car nous n'avons pas eu le temps de visiter les musées (Stax, Rock & Roll Hall of Fame...). Cinq heures de route nous attendent, mais surtout en fin de journée, le 2ème match NBA de notre Road Trip : NEW ORLEANS PELICANS vs PORTLAND TRAIL BLAZERS.

Pour l'occasion, j'avais également préparé une petit pancarte à l’effigie de notre compatriote Alexis AJINCA qui joue pour les Pelicans; photo que j'ai tweeté et qui n'a malheureusement pas eu les mêmes effets que celle de la veille.

Qu'importe, je suis venu pour assister avant tout à un show, et juste derrière le banc des Blazers, je ne pouvais rêver mieux. Victoire des Pelicans 100-77.

15
mars
15
mars
16
mars

Deuxième jour en Louisiane, consacré cette fois-ci à la partie historique de cet état. Au XVIII et XIXe siècle, les colons français et espagnols (appelés créoles) construisirent d'immenses demeures coloniales le long du Mississippi, allant de New Orleans à Baton Rouge (sur + de 100 miles), afin d'y cultiver la canne à sucre grâce aux esclaves.

Voici quelques photos de ces demeures, ainsi que les baraquements restés intactes de cette époque sombre de l'Amérique

Ci-dessous quelques photos de 2 plantations (LAURA PLANTATION et WHITNEY PLANTATION). La 1ère étant tenue par une famille française sur 4 générations et qui a eu à son apogée jusqu'à 180 esclaves

Whitney & Laura plantations 

OAK ALLEY PLANTATION

17
mars

Notre périple en Louisiane touche malheureusement à sa fin, il est temps pour nous de nous diriger vers "The Sunshine State", j'entends par là la Floride, état de tous les excès avec ses plages de sable blanc à perte de vue, l'immensité de ses marécages infestés d’alligators et d'espèces toutes autant dangereuses, la folie de Miami et surtout son climat tropical (21° en moyenne l'année).

560 miles à parcourir soit 900km sur la journée, avec un stop à Pensacola Beach pour admirer un aperçu des plages de Floride.

La route fut longue (12h de route avec les arrêts) mais au final cela en valait la peine

Aperçu de Pensacola Beach 
18
mars
18
mars

Dernier gros trajet de ce périple avec + de 300 miles à parcourir (500km) pour rejoindre notre dernier logement. Ces 5 prochains jours nous allons les consacrer à la visite du Sud de la Floride : les Everglades, Miami, et les îles paradisiaques des Keys.

3 excursions sur la route : SAINT AUGUSTINE, DAYTONA BEACH et la base de lancement de CAP CANAVERAL.

- SAINT AUGUSTINE : cette ville côtière est la plus ancienne ville des Etats-Unis, elle fut le 1er lieu d'accostage d'un colon européen (un espagnol nommé Ponce De Leon) en 1513, et donc fondée par les Espagnols. On peut encore y trouver certains vestiges tels que le fort de San Marcos. Dans le centre ville on y trouve le FLAGER College avec son architecture espagnole, qui accueille toujours des étudiants.

- DAYTONA BEACH : mondialement réputée pour son circuit de Nascar, cette ville accueille les fanatiques de sports motorisés. Nous sommes tombés par hasard le jour de l'événement le plus important de l'année pour les motards : le DAYTONA BIKE WEEK 2017 avec + de 500 000 motos attendues lors de ces 10 jours !

- CAP CANAVERAL KENNEDY SPACE CENTER : c'est l'un de centres de lancement de la NASA dont le lancement le + connu est celui d'Apollo 11 qui envoya Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la lune en 1969. Le prix de l'entrée étant prohibitif et vu le peu de temps qu'il nous restait, nous n'avons pas décidé d'y rentrer, mais avons pu prendre quelques photos. Dommage, la visite en valait la peine.

19
mars

Lorsque j'étais venu en Floride en 2007, l'un de mes + grands regrets était de ne pas avoir pu visiter les Everglades et Key West. Le tir est rectifié 10 piges plus tard, nous voilà parti dans le parc national des Everglades (étendu sur + de 6000km2 tout de même) pour une virée en aéroglisseur pour admirer l'animal qui y règne : l'alligator.

La ballade a duré 1 heure, à bord d'un aéroglisseur boosté par un V8 de 425 chevaux (le port du casque anti-bruit est vivement conseillé), dans un labyrinthe de mangrove où toute personne s'y perdrait.

Sensations fortes garanties


Direction ensuite SHARK VALLEY, qui comme son nom l'indique, n'a aucun rapport avec les requins. Je ne sais d'ailleurs d'où vient ce nom. La ballade dure 25km dans le parc, où l'on peut rencontrer toute sorte d'espèces dangereuses (alligator, serpents, panthères...) et cela sans aucune protection.Pour notre part, on a pas su faire les 25km à pieds (l'idéal aurait été de louer des vélos), mais sur les 2 heures de marche, on a pu croiser 10 alligators à quelques mètres de nous, ainsi que plusieurs races d'oiseaux.

Mais auparavant, j'ai eu droit à 2 baptêmes : tenir dans mes mains un alligator de 4 ans, et gouter un burger d'alligator (désolé pour les défenseurs de la cause animale)