Première étape de notre "traintrip" en Italie. Réputée pour l'industrie de la voiture et son équipe de foot, nous y serons surtout allé pour ses musées et sa gastronomie.
Du 16 au 18 juillet 2017
3 jours
Partager ce carnet de voyage

Les vacances commencent! Cette année nous ne pouvons pas prendre l’avion, bébé en approche oblige. Nous avons donc décidé de voyager en train, moyen de locomotion le plus sûr pour la future maman. Et comme nous voulions quand même partir à l’étranger nous avons choisi l’Italie, un article dans un magazine nous ayant poussé à visiter les villages des Cinque Terre. Nous avions donc prévu un itinéraire d’une semaine en passant par Turin, Gènes et enfin les Cinque Terre.La première étape de notre voyage est donc Turin, ancienne capitale de l’Italie, pour quelques jours. C’est donc tôt le matin que nous sommes partis en TGV de gare de Lyon avec nos backpacks pour arriver 6 heures plus tard à Turin. Il fait un grand soleil et nous avons du prendre facile 5°C de plus avec Paris. Nous mangeons un burger au Mac Bun dont le concept nous plaît, tous les produits sont pris dans les fermes et élevages à moins de 50 km de Turin. Puis nous partons pour notre hôtel Tomato Backpackers hotel, il fait très chaud et la marche est un peu longue aussi je prends le sac de Laeti sur moi mais Gaiya n’a pas l’habitude et traine fortement de la patte. Un fois nos affaires déposées dans notre chambre, nous décidons de la laisser au frais pendant que nous partons faire un tour.

On fait le ravitaillement en bouteilles d’eau car par cette chaleur il ne faut pas que Laetitia se déshydrate puis nous montons direction la Chapelle Santa Maria del Monte.Le parvis de La Chapelle vaut le détour car il permet d’avoir une belle vue dégagée sur tout la ville de Turin. L’église vaut également le coup d’oeil mais surtout son cloître où nous avons fait la connaissance d’un des résidents qui nous a fait faire le tour du proprio. Très gentil, nous avons eu le droit à une visite guidée et des échanges avec un local qui avait visiblement bien envie de faire la conversation, un très bon moment qui ne s’achète pas.Nous sommes ensuite descendu vers l’église Gran Madre di Dio avec ses grandes colonnes. Son parvis donne également une belle vue dégagée sur 2 belles statues en premier plan puis le Pô et la place Vittorio Veneto avec ses arcades, le tout étant parfaitement aligné.

Nous traversons ensuite le fleuve Pô pour emprunter la rue du même nom. Il est dimanche donc peu de magasins sont ouverts mais le glacier Alberto Marchetti l’était. Que ce soit les glaces à la crème ou les sorbet le goût est juste exquis. Sans doute les meilleurs que l’on ait dégusté en Italie (et d’ailleurs partout, celle en Italie étant toutes excellentes).Tout en dégustant notre glace nous nous sommes dirigés vers le Mole Antonelliana qui abrite le musée du cinéma. Le Mole construit à partir de 1863 est le symbole de la ville de Turin. Nous avons donc opté pour la visite combiné musée et l’ascenseur panoramique (14€). L’ascenseur en verre (attention à ceux qui ont un peu le vertige) nous hisse à 167 m et permet ainsi une vue à 360 degrés de la ville. Cela m’a rappelé le Palais de la culture et des sciences à Varsovie. Ensuite nous avons enchaîné avec 2 heures de visites du musée du cinéma. Même si la plupart des explications sont en Italien cela reste un de nos coup de cœur de Turin. Et en particulier le premier étage qui raconte toute l’histoire du cinéma: des premiers boîtes à images qui défilent aux projecteurs d’aujourd’hui.Et ce sera tout pour une journée bien riche et longue! Le soir nous mangeons proche de l’hôtel à la Bottega Baretti pour déguster nos premières pizza du séjour. On a fini la panse bien (bien) pleine.

Après une bonne nuit de sommeil nous partons pour le musée Egizio! C’est un grand musée sur l’Égypte ancienne, la deuxième plus grande collection après celle du Caire. Nous y sommes restés la matinée entière qui est passée à grande vitesse alors que nous ne nous sommes pas non plus énormément attardé dans les différentes salles. Je me demandait comment il était possible de faire un si grand musée seulement sur le thème de cette grande époque de l’Égypte mais le musée retrace 5000 ans d’histoire tout de même! Aspect pratique: compris avec l’entrée (15€) un audio guide en français qui nous permet de mieux appréhender la visite qui se fait chronologiquement. Sur 4 étages en tout nous voyageons dans le temps: momies, sarcophage, papyrus, temple, livre des morts, … il ne manque rien dans ce musée qu’il faut absolument voir si on est de passage à Turin.

Sortis à l’heure du déjeuner, nous avons pris d’excellentes foccaces dans la boulangerie Panificio Ficine proche de l’hôtel. Comme nous avions laissé Gaiya toute la matinée nous avons réfléchi à comment la prendre avec nous l’après-midi pour visiter la ville sans qu’elle n’alète en continue à cause de la chaleur, le moindre effort devenant difficile pour elle. Nous avons donc pensé à: vélo de location. La ville de Turin propose comme dans toutes les grande ville des vélos (style vé’lib à Paris) que l’on prend dans des stations répartis dans toute la ville. Comme il y a un petit panier devant nous avons pu y déposer Gaiya et continuer la visite de la ville l’après-midi. Elle s’est très vite habituée!

Nous avons donc fini notre visite du centre ville à vélo. Cela s’est fait rapidement en remontant la rue Roma depuis la gare ce qui nous a permis de traverser les boutiques de luxe sous les arcades et la place San Carlo. Nous sommes arrivés ensuite sur la place Castello qui est également le coeur de la ville avec le palais Madama assez atypique avec une façade médiévale et un façade plus moderne de style baroque, puis le palais Reale résidence des souverains piémontais jusqu’en 1865 et l’église San Lorenzo. Juste à côté la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin, avec sa très belle coupole et une copie du Saint-Suaire. Effectivement, Turin abriterait le célèbre Saint-Suaire, c’est-à-dire le linceul dans lequel le corps de Jésus fut envelopper juste après sa crucifixion le soir du Vendredi saint. L’original est également dans la cathédrale mais bien à l’abri et n’est que très rarement sorti.

Pour terminer la visite nous nous sommes posés dans le parc de la porte Palatine, vestige de l’antiquité romaine où nous pouvons même voir une statue de Jules Cesar puis nous sommes rentrés tranquillement à l’appartement. Comme j’avais encore un peu de jus sous les pieds je suis parti faire un footing le long du Pô, cela m’a permis de repérer quelques vues pour le lendemain. Nous avons ensuite mangé à la Brasserie Bordeaux, oui oui nous sommes bien dans un restaurant à Turin. De bons plats un poil recherchés dans une ambiance relax et ils proposent leurs propres vins. Une bonne soirée !

Dernière journée à Turin et il nous reste qu’une chose à voir au programme qui ravie Laetitia: le marché Porta Palazzo. Pour y parvenir, nous enfourchons nos vélos dont l’abonnement n’était pas terminé et faisons un détour par les coins que j’avais repéré en courant la veille. La balade traverse le parc del Valentino et nous permet de voir le château du même nom depuis la rive gauche du Pô puis nous sommes passés côté rive droite pour voir le même château sous un angle différent ainsi que le bourg médiéval.

Arrivés place della Repubblica nous lutons pour trouver une borne qui fonctionne pour poser nos vélos puis partons aux milieux des étalages du plus grand marché à ciel ouvert d’Europe (53 000m2). On peut y trouver: légumes, fruit, charcuterie, fromage, boucherie, poissonnerie, épices mais également vêtements et babioles en tout genre. Tellement grand que même Laetitia demanda de rentrer après plus d’une heure à marcher le long des stands. La fin de cette visite annonce nos derniers instants à Turin. Nous mangeons rapidement une salade en terrasse et partons prendre notre train direction notre prochaine destinations Italienne: Gênes.

Où?

Turin

Quand?

Du 16 au 18 Juillet 2017

Comment?

- TGV Paris – Turin

- Bus – Ticket 1,5€ à prendre dans un bureau de tabac, à bord 2,5€

- Vélo – TOBIKE – carte à l’office de Tourisme, 8 €, validité 24 heures, disponibilité 4 heures d’utilisation du vélo

- A pied

Hébergement?

Hôtel Tomato Backpackers hotel, 60€ la nuit en chambre et 10% de réduction avec le Guide du Routard

Restaurants testés / Spécialités ?

- Restaurant Bottega Baretti, pas cher, copieux et très bon!

- Boulangerie Panificio Ficini pour ces foccace

- Manger une glace chez Alberto Marchetti

Incontournables?

Musée du cinéma, musée de l’Egypte, balade en vélo, le marché place de la république