Qui se rappelle de Charles Ingalls dans La petite Maison dans la prairie? Je vous propose un retour dans le temps à la rencontre des Amish et leur mode de vie proche de la série de notre enfance.
Du 28 au 29 mai 2018
2 jours
Partager ce carnet de voyage

Toute le monde se rappelle de Charles Ingalls dans La Petite Maison dans la prairie. Non? Alors imaginez une vie simple mais rude, où les nouvelles technologies semblent à des années lumières et où tout est encore faite à la main, juste à la force des bras. Ca semble impossible à notre époque, et pourtant c’est ce que nous avons pu voir voir dans le comté de Lancaster mais surtout en allant à la rencontre des Amish qui y vivent.Nous avions réservé un Airbnb à Lancaster et nous pouvons donner une mention spéciale à nos hôtes qui ont été aux petits soins: la douche ne fonctionnait pas très bien donc nous avons eu accès à la leur mais il voulait nous faire une ristourne sur le prix (que nous avons refusé) et ils nous ont accompagné jusqu’à notre voiture de location. Une voiture de location, car pour aller à la rencontre des Amish c’est le moyen de locomotion à privilégier, les Amish ne vivent pas dans la ville de Lancaster mais dans les fermes environnantes. Ils viennent en ville seulement pour le marché au Central Market afin de vendre leurs fruits et légumes frais mais aussi des conserves, de la charcuteries et des pies… Nous y avions fait notre déjeuner, un délice.

Pour le reste tout se fait en dehors de la ville. Les Amish sont répartis sur tout le comté, ils sont environ 30 000 et il faut donc faire un peu de route pour commencer à voir les petites carrioles noires tirées par des chevaux. C’est également en roulant que l’on peu découvrir les célèbres ponts couverts datant du XIXème siècle. Nous avions été à l’office de tourisme de Lancaster qui nous avait fourni une carte et une route à suivre pour aller à leur rencontre. Sur la route, un arrêt prévu à la Old Windmill Farm, où nous avions pu faire une visite du quotidien des Amish présentée par les enfants de la ferme. Au programme, les animaux de la ferme qui a émerveillé Gabriel. Les Amish représentent une minorité religieuse d’anabaptiste, immigrés du XVIIIème siècle et provenant de Suisse d’Alsace et Palatinat. Ils parlent donc l’anglais mais également une langue proche de l’allemand. Ils ont une interprétation stricte de la Bible, une simplicité dans le mode de vie et un refus de la modernité. Leurs priorités sont Dieu, la famille et le travail à la ferme. Bien entendu pas de télé, radio, smartphone ou encore internet mais leur principe va plus loin puisqu’ils ne peuvent accepter rien qui faciliterait leur quotidien. Il n’y a donc pas de voiture ou encore tracteur, nous les avons vu labourer les champs à l’ancienne avec des bœufs ou des chevaux. Même les baskets sont interdites et les enfants qui nous ont fait la visite étaient pieds nus. Une très bonne expérience, qui nous a fait faire un retour arrière dans le temps.

A noter quand même qu’au milieu de toute cette campagne nous avons fait du shopping dans un énorme outlet de Lancaster. Cela semblait tout de même un peu en contradiction avec le mode de vie amish et l’atmosphère qui règne dans le comté.

Où?

Comté de Lancaster

Quand?

Du 28 au 29 Mai 2018

Comment?

- Depuis Philly en train pour 60$ par personne

- En voiture de location sur place

Hébergement?

AirBNB 60€/nuit

Restaurants testés / Spécialités?

Dienner’s Country Restaurant (13$ buffet à volonté)

Incontournables?

Central Market, Une ferme Amish (Old Windmill farm, 10$/personne pour la visite)