C’est parti pour un week-end avec Denis et deux de ses amis New-Yorkais qui nous accompagnent pour une partie de notre séjour à Boston.
Du 19 au 21 mai 2018
3 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

C’est parti pour un week-end avec Denis et deux de ses amis New-Yorkais qui nous accompagnent pour une partie de notre séjour à Boston. Mais pour arriver dans une des plus veille ville des Etats-Unis ca se mérite. Nous sommes partis de Brooklyn en voiture de location le vendredi soir et si vous connaissez les bouchons pour sortir de Paris un départ de week-end vous ne serez pas dépaysé avec la sortie de New York… Bref nous arrivons tard le premier soir et restons soft avec une petite bière pour les courageux dans un petit bar à côté de notre hôtel à Cambridge.

Boston est le berceau historique des Etats-Unis et sa voisine Cambridge est connue pour ses universités mondialement réputées: Harvard et le MIT. Les deux méritent donc largement le détour. Boston est fondée en 1630 par les premiers colons européens qui étaient arrivés via le navire Mayflower (et une erreur de navigation de 800 km), la ville devient rapidement le chef lieu du Massachusetts, riches grâce à son port et capitale intellectuelle grâce à la première école américaine qui deviendra plus tard Harvard. On retrouve bien le style Européen de cette ville avec des rues comme chez nous et pas les quadrillages que l’on retrouve dans les autres villes modernes des USA. L’histoire de la ville ne s’arrête pas là puisque la ville joue un grand rôle dans la révolution américaine: le massacre de Boston suite à l’augmentation des taxes des anglais et la réponse des habitants avec la célèbre Boston Tea Party. Sans compter les nombreuses célébrités issues de Boston: Paul Revere, Samuel Adams (repris comme marque de bière de la ville), Benjamin Franklin, Edgar Alla Poe et de nombreux acteurs comme Ben Affleck, Matt Damon, Uma Thurman… Il est important de connaitre un peu l’histoire de la ville car les américains en sont friands et pour le coup le mettent bien en valeur grâce au freedom trail.

On commence donc notre visite avec Cambridge et ses universités puisque nous logeons juste à côté. Nous découvrons ainsi le Massachusetts Institute of Technology (MIT) en longeant la Charles River qui sépare Cambridge de Boston. Pas besoin d’épiloguer sur cette célèbre université américaine réputée pour participer au développement des nouvelles technologies et avancées scientifiques de demain. Nous arrivons devant le Great Dome et le visitons tout en recherchant l’ancien bureau d’un ami Clermontois qui a fait son post-doc ici même (Toto 😉). Nous partons ensuite visiter le centre de sport et ici rien n’a voir avec la France: patinoire, piscine, salle de muscu, parquet de basket, …. tous les sports sont représentés et toutes les passions peuvent s’exprimer. Ca donne envie de rester longtemps à l’école (mais ça coute cher ici).

Pause déjeuner avec un petit brunch à l’américaine puis nous poursuivons la visite avec l’encore plus célèbre Université Harvard. L’architecture est ici plutôt à l’anglaise puisque ses origines remontent aux temps des premier colons. Comparé au MIT il est impossible de visiter l’intérieur des bâtiments mais l’extérieur montre déjà le cadre exceptionnel pour les meilleurs étudiants américains et du monde qui évolueront dans l’université n°1. Nous déambulons devant le Harvard Yard et faisons le passage obligé de la statue de John Harvard, où il suffit de toucher le pied gauche pour que cela porte bonheur. Pour l’anecdote cette statue est également connue pour les trois mensonges qui l’entourent: John Harvard n’a pas créé l’université, la date serait fausse et la statue représenterait un étudiant et pas Mr Harvard. Espérons que cela porte bonheur à Gabriel. Si jamais il pouvait/voulait rentrer dans une de ces deux écoles…

Nous passons ensuite de l’autre côté de la rivière pour voir Boston et visitons le Boston Public Garden et Boston Common. Nous passons devant la Massachusetts State House que nous reverrons durant notre séjour mais il fait tard et nous allons manger et voir les playoff de NBA dans un Irish Pub (The Point proche d’Union Street). Et oui Boston est composé d’une grande communauté irlandaise, les origines celtique sont d’ailleurs représentées par les « Boston Celtics » qui font la fierté de la ville et sont l’année de notre visite en playoff avec Cleveland.

J2

Le lendemain matin nous partons en direction du port, nous commençons par une petite partie du freedom trail que nous ferons plus en détails le lendemain. On remarque rapidement que Paul Revere est une grande personnalité pour Boston, grand patriote de la révolution américaine. En témoigne la statue à son effigie que l’on trouve non loin de la plus vieille église de Boston, la Old North Church, et le cimetière de Copp’s Hill qui est lui le deuxième plus ancien.

A la suite nous partons pour une longue et belle balade le long du port (Seaport district et Waterfront) qui a été très bien aménagé. Elle se finit au Fan Pier Park où l’on a une superbe vue d’ensemble de la ville. On croise sur notre chemin un paquet d’oies sauvages (canadian goose) qui ont élu domicile à Boston. Si à Paris et en France nous avons le pigeon, Boston, elle, a son oie. C’est dans ce port qu’eut lieu un un événement symbolique de la révolution américaine: la Boston Tea Party. Les colons ne supportant l’oppression des taxes anglaises protesta en jetant à la Mer les cargaisons de thé de 3 navires anglais que venaient à Boston. De cet épisode débute la longue marche d’indépendance des 13 colonies d’Amérique du nord.

Après la pause déjeuner nous partons dans le très beau quartier de Beacon Hill mais la balade sera raccourcie puisque un déluge nous tomba sur la tête. La fin de journée arriva rapidement annonçant la fin du week-end et le moment de nous séparer de Dan que l’on retrouvera la semaine suivante à Philadelphie. Le soir nous luttons pour trouver un 7eleven ouvert et acheter quelque chose à manger et finissons tranquillement notre soirée dans notre airbnb sur Cambridge.

J3

Le lendemain je commence la journée en solo par un footing le long de la Charles river. Tout d’abord de Cambridge à Boston puis ensuite retour de l’autre côté en passant par Harvard. Tout est très bien aménagé pour courir et l’on retrouve les oies sauvages un peu partout. En tout cas, nous avons un grand ciel bleu pour la suite de la journée.

Et on chausse les baskets car aujourd’hui nous attaquons le freedom trail. Non pas une course mais un ligne rouge au sol de 4 km qui permet de voir tous les endroits importants ayant marqué l’histoire de Boston. Il commence à l’entrée du Boston Common que nous avions déjà vu lors de notre premier jour, donc nous nous attardons pas excepté pour voir les nombreux écureuils du parc.

Il nous chemine devant le Massachusetts State House reconnaissable grâce à son dôme en or. Sa conception aurait servi de modèle au Capitole à Washington. Nous partons ensuite vers l’église de Park street et son cimetière à côté le Granary Burying Ground. C’est le 3ème plus vieux cimetières de la ville et sans doute le plus célèbre puisque repose en ces lieux plusieurs personnalités de la guerre d’indépendance des États-Unis: Samuel Adams (1722-1803), John Hancock (1737-1793), Paul Revere (1735-1818), les parents de Benjamin Franklin ainsi que trois signataires de la Déclaration d’indépendance des États-Unis et les cinq victimes du « massacre de Boston ». En soit, nous avons préféré celui de Copp’s Hill mais pour un américain amoureux d’histoire ceci doit avoir plus de sens.

S’en suit la visite de la King’s Chapel et son cimetières (cette fois-ci le plus ancien), l’Old South Meeting House églises qui servait de lieu pour les grandes réunions populaires et l’Old State House qui est un des plus anciens édifices de la ville. Il était à l’époque le plus imposant également, difficile à croire aujourd’hui quand on voit le nombre de gratte-ciels qui gravitent autour. C’est d’ailleurs fascinant de voir ce paysage moderne urbain et cet édifice juste au milieu.

Ensuite il est quasiment l’heure de manger et nous nous ouvrons l’appétit en visitant le Quincy Market et ses food court. Cela reste bondé de monde et notre vrai rendez-vous pour le midi est l’emblématique Union Oyster House. C’est le plus ancien restaurant de Boston et le plus ancien des États-Unis en service continu. En soit nous y sommes allés pour manger mais c’est une activité d’y aller. De nombreuses célébrités y sont allées, Kennedy y avait ses habitudes. On peut s’asseoir au bar à huitre avec un bière ou encore commander la spécialité de Boston: le lobster roll.

L’après-midi nous poursuivions le freedom trail du côté de Bunker Hill qui est le lieu de la première grande bataille entre les colons et les britanniques qui se termina certes par une victoire pour la couronne d’Angleterre mais au pris de nombreux hommes. Aujourd’hui se dresse un obélisque pour commémorer l’événement. Plus bas au niveau du port nous finissons de suivre la ligne rouge à l’USS Constitution Museum qui est un musée sur l’histoire du Constitution qui est le deuxième plus ancien bateau de guerre au monde encore à flot et amarré en face du musée. Nous ne pourrons le visiter mais nous pourrons monter à bord du USS Cassin Young, un destroyer de la seconde guerre mondiale.

Nous finissons ensuite notre visite de Boston par une balade sur Newbury Street qui est la rue pour faire son shopping. On y retrouve toutes les grandes enseignes américaines. Avant de reprendre notre metro retour pour Cambridge nous repassons une dernière fois (jamais deux sans trois) devant le Massachusetts State House illuminé de nuit et nous arrêtons pour les fans de séries devant les bureaux d’Ally McBeal.Pour conclure, cette ville nous a bien plus, comparé à New York elle reste à taille humaine, on ressent les influences européennes dans le style même si, c’est sûr, c’est une grande ville américaine. Cependant, elle est réputée pour être très froide en hiver donc faire attention à la période de la visite.

Où?

Boston

Quand?

Du 19 au 21 Mai 2018

Comment?

- En voiture pour aller à Boston

- Métro Bostonien le « T » pour passer de Cambridge à Boston, CharlieTicket 2,75$

- A pied, l’échelle est plus petite que New York

Hébergement?

Hôtel puis Airbnb à Cambridge, 70€ par nuit

Restaurants testés / Spécialités ?

- Union Oyster House

- Le Lobster Roll – sandwish au homard

Incontournables?

A Cambridge: Harvard, A Boston: Assez simple, le freedom trail et vous aurez quasiment tout vu