Carnet de voyage

L'Ouest Américain !

10 étapes
2 commentaires
9
Un rêve de paysages grandioses comme le Grand Canyon nous a incités à programmer ce beau voyage !
Avril 2017
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après une nuit de repos à Los Angeles que nous visiterons après notre grande boucle dans l'ouest américain, nous prenons la route pour Laughlin afin de se rapprocher des grands parcs nationaux. Nous empruntons une petite partie de la "ROUTE MYTHIQUE 66".

Halte à Bagdad Café avec la vieille caravane à l'arrière 
2

Il s'agit sans doute du plus réputé des grands parcs nationaux américains. Situé à une altitude de 2125m, il atteint une profondeur de 1600m. Il a été façonné par l'érosion due au fleuve Colorado. Sa grandeur impressionnante est difficile à rendre en photo sauf conditions météorologiques particulièrement rares.

3

A peine remis de nos émotions devant le grand canyon, nous démarrons une journée mémorable avec deux grands sites ; monument valley dans la matinée puis le lac Powell dans l'après midi avant de passer la nuit à Kanab.

Le parc national de monument valley est situé dans l'Utah dans l'immense réserve des Navajos. Ce site grandiose est composé de monolithes géants de couleur rouge aux formes évocatrices. Il fut immortalisé par les westerns de John Ford et les musiques d'Ennio Morricone qui nous rappellent notre jeunesse.

Le Lac Powell s'étend sur une longueur de plus de 300 km et possède de nombreuses ramifications. Il s'est formé suite à l'érection du barrage de Glen Canyon près de la ville de Page sur le Colorado. Pendant l'été, de nombreux vacanciers louent des bateaux habitables pour parcourir le lac, visiter les sites et se baigner.

Le barrage et le méandre du fer à cheval en aval 

Son niveau est actuellement très bas à cause de plusieurs années de sècheresse dans l'Ouest américain. L'une des meilleures façons d'en découvrir rapidement une bonne partie est le survol en avion ; ce que nous avons fait.

4

On quitte la ville de Kanab où nous avons passé la nuit pour aller admirer Bryce Canyon puis rejoindre Las Vegas pour deux nuits.

Le temps est un peu couvert et frais puisque nous sommes en avril tôt le matin. Le soleil fait quelques apparitions ce qui donne différents tons d'ocre. Lieu idéal pour les amateurs de petites et grandes randonnées à pied ou à cheval.

5

Après avoir traversé des zones désertiques, la ville de Las Vegas surgit avec ses hôtels casinos. Nous étions sceptiques sur l'intérêt que peut présenter une ville casino plantée au cœur du désert du Nevada. Ce ne sont pas les machines à sous qui nous ont fait changer d'avis mais l'architecture variée et les décors recherchés et réalisés avec luxe et minutie comme dans un immense parc d'attraction. Malgré les apparences et par certains aspects, Las Vegas est une ville "écologique" puisque toute l'eau utilisée est entièrement recyclée.

Arrivée à Las Vegas 

La visite de la ville commence par la rue Frémond piétonne et couverte qui est dans le quartier historique et un peu plus populaire que les palaces.

Par la suite nous déambulons sur le "STRIP", grand boulevard de Las Vegas où sont reproduits de grands monuments de Paris et New York en particulier.

Puis visite des hôtels les plus réputés avec casinos, centres commerciaux, restaurants, salles de spectacles et boutiques de luxe... En somme des petites villes puisqu'ils comptent chacun des milliers de chambres. En voici quelques exemples :

Le Louxor 
Le Bellagio 
Le Venezia 
Le César Palace 
6

Le parc national de Death Valley est situé à cheval entre le Nevada et la Californie. Il est composé de plusieurs vallées profondes et très arides. La température à l'ombre de 56.6°C la plus élevée sur terre y a été relevée. Début mai, il faisait déjà plus de 35°. Paradoxalement, l'eau ne manque pas puisqu'une gigantesque nappe phréatique s'étend à une faible profondeur ; un peu comme au Sahara, je crois. Le fond des vallées se situe en dessous du niveau de la mer ; 85.5m pour Badwater Basin.

Ensuite, nous nous rendons à Calico, village "fantôme" fondé en 1881, vestige de la période de la ruée vers l'or. En fait dans ce village il s'agissait de mines d'argent. Bien qu'il s'agisse d'une reconstitution puisque ce genre de bâtiments n'était pas fait pour durer, l'atmosphère est bien rendue.

Puis direction Fresno pour la nuit et se rapprocher de la prochaine étape.

7

Nous quittons maintenant les paysages désertiques pour le parc de Yosemite, site montagneux couvert de forêts où l'eau des torrents forme de nombreuses cascades. La période du printemps est la plus propice car les chutes d'eau sont abondamment approvisionnées par la fonte des neiges.

Ce lieu est très fréquenté, surtout pendant les weekends d'été, par les habitants de San Francisco. Il est fréquent de faire la queue pendant des heures, voire de ne pas pouvoir entrer car il est complet. La randonnée et l'escalade sont parmi les activités favorites. Des falaises de granit dépassent 1000m de hauteur. La principale attraction est la majestueuse cascade sur la rivière Yosemite creek qui a une hauteur totale de 739m en plusieurs sont dont le plus haut de 436m.

8

Nous arrivons en fin de journée par le Bay bridge qui permet de traverser la baie.

En soirée, petite promenade dans le centre ville proche de l'hôtel. Contrairement aux autres villes américaines, San Francisco possède un centre ville facilement identifiable c'est pourquoi les européens y sont moins dépaysés, je pense.

La chance est avec nous du point de vue météo. En deux jours, aucune brume si souvent habituelle dans la baie de San Francisco. Nous visitons les sites classiques : le golden gate, le port avec les lions de mer, les maisons typiques dont la maison bleue inspiratrice de Maxime Le Forestier, vue générale des twin hills et les rues pentues plus le quartier chinois.

Enfin, petite soirée VIP avant de quitter cette ville attachante.

9

Longue étape de 535 km pour cette promenade au bord du Pacifique. Nous pouvons admirer de magnifiques paysages côtiers bordés de golfs et de villas somptueuses de "people" du monde entier. Nous suivons la fameuse route panoramique 17-Mile Drive. Nous effectuons un premier arrêt à Monterey, ancien village de pêcheurs où se trouvaient des conserveries de sardines. Ce port est maintenant reconverti en jolie station balnéaire.

Pause déjeuner dans la petite ville de Carmel, aussi connue aux USA que St Tropez en France. Clint Eastwood fut d'ailleurs maire de cette cité aux multiples boutiques de luxe. La mission proche présente un plus grand intérêt. Elle porte le nom de mission de San Carlos Borroméo del rio Carmelo ; elle est l'une des 21 missions que des Espagnols de l'ordre des Franciscains ont fondé entre 1769 et 1823.

La légende de la carte où figurent les missions créées en Californie explique l'histoire de la création de ces missions.

Les missions furent créées par les jésuites par décret de Charles II en 1679. En 1772 Charles III partage les missions entre les franciscains et les dominicains. Ces derniers reçoivent les missions de basse Californie et en fondent sept nouvelles. Les franciscains établissent une chaîne de 21 missions de San Diego à San Francisco.

10

La première halte de la journée se fait à Solvang, charmante petite ville de style hollandais avec des moulins à vent. Juste quelques photos pour mémoire puisque nous avons les originaux près de chez nous !

L'étape suivante nous mène vers la ville mythique de Santa Barbara qui ne se résume pas à sa plage mais possède une belle architecture coloniale espagnole et un couvent franciscain. Jusque dans les années 1920, Santa Barbara n’est qu’un village typique de la côte californienne avec une architecture Victorienne. Après les destructions dues au tremblement de terre de 1925, la décision fut prise de reconstruire la ville dans un style Mission. Ainsi le mall de State Street, El Paseo, possède un style proche d’un pueblo mexicain. Le succès de l’opération fut total et désormais l’architecture de la ville en est l’un de ses grands attraits.

La dixième mission de l'église de Californie, la « Reine des Missions », flanquée de deux tours coiffées de dômes roses, domine la ville de Santa Barbara. Entièrement reconstruite après le tremblement de terre de 1812, ce complexe qui tient lieu d'église de paroisse depuis 200 ans accueille également aujourd'hui une bibliothèque de recherches et d'archive. Des murs épais et d'imposantes poutres apparentes caractérisent la résidence des « padres ». À l'intérieur de l'église, dont la salle longue et étroite au décor chatoyant est restée presque inchangée depuis sa construction, deux imposants tableaux importés du Pérou en 1789, qui illustrent l'Assomption et le couronnement de la Vierge et la Crucifixion, encadrent l'autel.

L'ancien tribunal du comté (County Courthouse) est l’une des perles architecturales de Santa Barbara, dans un style toujours colonial, et c’est certainement l’un des plus beaux bâtiments administratifs du pays.

Le Mirador est une tour d’horloge où il est possible de grimper pour avoir un beau panorama sur la ville, ses toits rouges et ses palmiers.

Les avenues de la ville sont magnifiquement fleuries. Elles nous mènent à la plage.

Arrivée à Los Angeles par la plage de Santa Monica très fréquentée par les habitants de cette mégalopole.

Le programme de la dernière journée à Los Angeles est encore chargé. Heureusement que le vol part tard le soir. La matinée commence par la visite du centre (ou musée) Getty situé un peu à l'extérieur de la ville. J. Paul Getty fit fortune dans l'exploitation pétrolière et on doit ce centre à sa fondation comme le font de nombreuses célébrités aux Etats Unis. Le bâtiment a été réalisé par l'architecte Richard Meier sur une colline de Brentwood. L'intérêt du centre ne réside pas tellement dans ses collections pour des européens bien que de belle œuvres y figurent mais plutôt pour l'architecture et l’aspect philanthropique de l'entreprise. Le jardin est très fleuri et la vue sur Los Angelès est impressionnante.

Nous avons gardé le plus classique, c'est à dire l'aspect star et Hollywood, pour la fin. Holywood Boulevard est un lieu incontournable du tourisme à Los Angeles. Il concentre à la fois le Walk of Fame, avec les fameuses étoiles des vedettes, le Grauman's Chinese Theatre, l'El Capitan Theatre et le Hollywood and Highland Center, où sont remis chaque année les Oscars du cinéma. Devant le Grauman's Chinese Theatre, nombre de stars ont immortalisé leur passage en laissant une empreinte des pieds et des mains dans du ciment frais.

Ainsi se termine ce grand tour de l'ouest américain. La période Avril Mai est très indiquée pour les conditions météorologiques et pour la faible fréquentation des grands sites. Tous les parcs nationaux ont comblé nos attentes avec un petit moins pour la vallée de la mort qui demande une journée entière qui aurait pu être consacrée à un autre site comme Zion, par exemple. Quant aux grandes villes, Las Végas nous a agréablement surpris, San Francisco nous a séduit mais Los Angelès nous a un peu déçu. De très beaux souvenirs malgré tout avec le recul lorsqu'on revoit les photos.