Carnet de voyage

Petit week-end dans l'Yonne

2 étapes
1 commentaire
Nature et histoire pour ce petit week-end dans l'Yonne.......
Mai 2022
2 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Les gymnastes sont parties pour Rouen afin de participer aux championnats de France, alors Mathéo et moi (et Shanelle bien sûr) nous tournons la clé de contact de Capucine et en route pour l'Yonne. Au programme pour ce samedi, le parc de Boutissaint en Puisaye.

Malgré les routes sinueuses du Morvan, les déviations mal renseignées, les petits villages où il y a toujours un camion de mal garé (et où il ne faut surtout pas s'énerver ) et l'itinéraire pas toujours logique du GPS, nous sommes au parc juste pour l'heure de l'apéro.

Biches, grands cerfs, daims, sangliers et autres habitants évoluent en toute liberté dans un environnement préservé : 420 ha de forêt et 400 animaux en totale liberté. Au détour des chemins, nous sommes nez à nez avec les biches, les hordes de sangliers et leurs marcassins traversent les allées. Le mouflon de Corse s'est sauvé de son enclos et nous guette au tournant. En réalité ce parc est plus une immense forêt délimitée, avec ses multiples chemins où un itinéraire précis est difficile à tenir. Nous nous baladons pendant 2H30, Shanelle se fait tirer de temps en temps l'oreille pour avancer........... alors arrêt à la buvette où une grande gamelle d'eau l'attend et des glaces pour nous.

A 17H00, sur les conseils du parc, nous rejoignons un lac où il est possible de se garer pour la nuit. Il y a une base nautique et déjà quelques courageux profitent des joies de la baignade, Nous laissons Shanelle récupérer un peu avant de faire un petit tour au bord de ce plan d'eau le lac du Bourdon. Sur le parking plusieurs camping-car et vans sont garés pour la nuit nous nous joignons au groupe, face au lac.

2

Après une bonne nuit malgré quelques fêtards dans le camping voisin autour des barbecues, première petite balade vers 7H30 pour Shanelle le long du lac : les canards sont sur les berges ainsi que les cannes à pêche des carpistes assez nombreux. Petit déj et route pour Guédelon soit 3kms !

De 10h à 15h nous arpentons le site de Guédelon qui a démarré en 1997 et devrait se finir d'ici 7 ans pour le château fort en lui-même mais ce chantier semble sans fin, puisque d'année en année, des annexes sont rajoutées comme en 2017 la construction d'un moulin à farine. La construction du château a démarré sur un défi : lors de la restauration du château de St Fargeau (très proche de Guédelon) les vestiges d'un château fort ont été découverts. Un couple s'est dit "des châteaux avec des sons et lumières tout le monde sait faire, mais qui saurait faire un château fort ? le défi était lancé............. et ce site est dirigé par une femme ! Vu de près c'est un chantier pharaonique mais qui avance. Tous les corps de métier sont représentés : les forgerons, le meunier, le charron, les maçons, les bucherons, les cordistes, les vanneurs, les charretiers, les tailleurs de pierre, les tuiliers, les charpentiers, etc......... sans oublier les 4 chevaux qui aident au transports des pierres, du mortier etc...........

Vers 14h nous quittons Guédelon, route maintenant vers Semur-en-Auxois, ville médiévale où Mathéo suit sa scolarité. Ce soir je le dépose à l'internat. Tout le long de la route, nous suivons sur internet les résultats de la compétition de gym des filles. Hier pour l'équipe de Séverine, 2 chutes de trop en poutre (cette satanée poutre de 10 cm !) et ce sera une 13ème place, mais ce soir, nous attendons avec impatience le résultat de l'équipe de Coralie .............et le titre est en poche, championnes de France.

Pour finir la journée, c'est la fête médiévale à Semur en Auxois, nous y faisons un petit tour avec de casser une petite croûte. 20h Mathéo prend sa valise pour rejoindre son école à 2 pas et moi, je prends la route pour Dijon, une petite centaine de Kms

Un excellant week)end avec un grand soleil, un peu trop chaud pour Shanelle et un beau titre, tant convoité, pour Coralie.