× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

À propos

Baroudeurs dans l'âme, marcheurs et montagnards, c'est avec simplicité que nous vous faisons partager nos voyages.

Tour des gorges du Verdon

Des paysages sublimes et un itinéraire parfois accidenté et vertigineux.
Du 30 mars au 2 avril 2018
4 jours
1

Après une nuit tres fraîche et pluvieuse. Nous nous réveillons tout engourdis et gelés. Pourtant il va falloir se réveiller rapidement car une bonne journée nous attend !

Nous laissons la voiture à environs 30 minutes en contrebas du chalet de la Maline. Que nous rejoignons en longeant la route départementale avant de bifurquer en direction de la Paserelle de l'etrillé que nous rejoignons 45 minutes plus tard.

La passerelle est fermée pour cause de travaux sur le sentier de l'imbut jusqu'au 31 mars, ce jour donc. Nous pensons que les travaux sont terminés et accédons tout de même au sentier.

La passerelle reste stable mais est néanmoins très impressionnante de par sa forme arrondie.

La passerelle de l'estrillé 

Une fois la passerelle franchie nous voilà surle Sentier de l'imbut. Le sentier en soit n'est pas compliqué mais quelques passages vertigineux demandent d'être un bon marcheur et d'avoir le pied sûr! Aucune chute ne serait admise.

Le sentier de l'imbut 

Nous arrivons enfin au Styx, qui dans la mythologie grecque était l'undes fleuves menant aux enfers. Rien d'enfer ici bien au contraire l'endroit appelle au repos et à une pause! Le sentier étant encore fermé et la saison peu avancée nous avons la chance d'être seuls sur tout le parcours.

Le styx, havre de paix 

Une fois ressourcés, nous continuons notre chemin jusqu'à l'embranchement du Sentier Vidal.

Le départ du Sentier Vidal, est très impressionnant. Taillé à même la roche dans un mur vertical, il est étroit, sécurisé par une main courante, et il est haut d’une quarantaine de mètres.

Le mur surmonté, le sentier continue, très raide. On longe une grotte. Un passage câblé, puis une échelle, agrémentent la fin du parcours avant de rejoindre la route.

Le sentier est interdit, dans le sens de la descente. Le Sentier Vidal doit son nom à un ingénieur qui l’a crée lors de travaux pour aménager le Verdon au début du vingtième siècle. C’était une voie de secours pour les ouvriers

En ce jour du 31 mars les travaux de sécurisation sont toujours en cours et contrairement à ce que nous pensions sont loin d'être terminés il nous faudra monter entre les divers outils de chantiers et les affaires disséminées sur les mains courantes.

Sortie du sentier Vidal 

Une fois sortie, nous traversons la route pour suivre un long sentier monotone à travers la forêt avant de rejoindre à nouveau la route.

Il ny a que peu d'intérêt de faire 10km sur une route goudronnée et devant l'heure avancée nous tentons de faire du stop. Miracle la première voiture s'arrête et une très sympatique dame nous dépose à Aiguines, où nous passerons la nuit au chaud à l'hôtel!

La place du village de Aiguines  
2

Après une nuit plus reposante et un bon petit déjeuner à l'hôtel Altitude823 nous voilà repartis pour retrouver notre voiture, un peu avant le chalet de la Maline.

D'après les dires des villageois croisés notre périple pour la journée semble un peu ambitieux. Nous prévoyons donc 8h de marche et une nuit au cas où les choses tournent moins bien que prévu.

La descente de Aiguines jusqu'au pont du Galetas se fait sur un large chemin plutôt monotone. la vue sur le lac de Sainte-Croix est toutefois jolie, surtout au levé du soleil.

Vue sur le lac de Sainte-Croix 

Nous arrivons au pont du Galetas après 45 minutes de marche. De suite après le pont nous montons un sentier assez raide à travers un pierrier. Sentier qui s'avérera ne pas en être un au vue du pierrier difficile d'accès. La difficulté vaut le coup et nos efforts sont récompensés par un chamois que nous rencontrons sur le chemin.

Une fois cette partie bien raide montée, nous rejoignons la route que nous longeons sur 5 kilomètres dans le but de rejoindre le sentier du Bastidon. Le premier kilomètre nous permet d'avoir de sublimes points de vue, mais les 4 suivants semblent longs et marcher sur le bitume n'est pas très agréables les sacs sont lourds et les corps un peu fatigués de la veille.

Sur la route direction La Maline
Magnifique vue sur les gorges  
Vue sur le lac de sainte-Croix et le pont du Galetas 

Nous voilà au départ du sentier du Bastidon le panneau de départ nous annonce 5km pour 2 heures de marche. Nous mettrons un peu moins, malgré le poids des sacs. Le sentier est assez joli, vertigineux par endroits. Toutefois à aucun moment nous ne voyons les gorges, ne vous attendez donc pas à de superbes vues sur celles-ci. Il vaut quand même le detour, mais dans son style.

Le sentier du Bastidon 

A la sortie du sentier, de retour sur la route des crêtes, un panneau d'indication nous annonce 1h15 pour le retour au chalet de la Maline. Il nous faudra 30 min pour rejoindre notre voiture un peu en contrebas. Au final, nous aurons mis environ 6h pour boucler notre periple. Un temps assez court d'après les habitants d'Aiguines!

Village que nous avons beaucoup apprécié, si bien que nous retournons passer une nuit dans le sympathique hôtel où nous avons séjourné, les températures étant encore bien fraîches comme nous avons pu le constater notre première nuit.

3

Aujourd'hui après une grasse matinée jusqu'à 8h, nous prenons la route du retour.

Petite étape au pont du Galetas où cette fois nous arrivons en quelques minutes de voiture.

Nous nous accordons 1h de pédalo dans les gorges, histoire de les voir sous un autre angle et de se dérouiller les cuisses encore endolories des jours précédents.

Le soleil est au rendez-vous et l'heure matinale nous permet d'être quasiment seul à l'aller.

Pédalo dans les gorges du Verdon