Les Philippines

J
Par
Sylvie et Jean-Michel à la découverte des Philippines
Du 22 février au 26 mars 2018
32 jours
22
fév

Ce matin à Longré c'est l'effervescence , surtout ne rien oublier ! Tout est en ordre , on part tout de même 1 mois !

Départ pour Roissy , on arrive vers 18 h au 1ere classe du Mesnil-Amelot . Demain pas question de rater l'avion . Le tarmac se trouve à 2 Km .

23
fév

Nous avons déposé notre voiture au parking AEREL ils sont charmants comme d'habitude . Arrivés au Terminal 2 C , l'enregistrement est rapide , nous attendons dans de confortables fauteuils puis embarquons le moment venu sur le vol Saudi Airlines SV144 . Le décollage se fait à 11 h 30 . Protégés par Allah nous sommes arrivés à bon port à 19 h 30 à Riyad . C'est assez spécial comme compagnie ! lecture d'un verset du coran avant le décollage , salle de prière dans l'avion , films censurés (même pas un baiser à l'écran ) . Sur notre écran justement , nous sommes régulièrement informés de la direction de la Mecque , et bien sûr pas de jambon à midi !

24
fév

Après avoir pris un léger repas dans le vaste aéroport de Riyad (halal bien sûr !) , nous sommes repartis d'Arabie Saoudite vers les Philippines . L'atterrissage à Manille s'est effectué à 13 h 30 .

Prêts pour l'aventure ! 
Les Philippines , une multitude d'îles 
25
fév

Après avoir atterri à Manille , il nous a fallu prendre un taxi jaune pour rejoindre la station de bus de Quézon . Il y avait d'énormes bouchons et ce fut long . Finalement nous avons pu acheter deux billets pour Banaue dans un bus de nuit de la compagnie Coda , départ à 21 h . Pour patienter nous avons exploré les rues alentour et pris un verre dans un bar . La bière était tiède ( les glaçons ne nous inspiraient pas confiance ! ) et les clients s'époumonaient devant un écran de Karaoké . Le repas fut très typique , pris à un stand sur le trottoir . Le bus est parti à l'heure , pour arriver à 5 h 30 du matin . La route était très sinueuse mais nous avons dormi quand même malgré le froid glacial à l'intérieur. Ils poussent toujours la climatisation à fond bizarrement , heureusement nous avions prévu les polaires ! Le matin de bonne heure dans la brume de Banaue nous avons snobé les tuk tuk insistants et sommes partis à pieds vers notre hôtel ( à 500 m) . Nous y serons très bien accueillis , un petit déjeuner nous attendait et la chambre était prête , nous nous reposerons jusqu'à midi , heure du déjeuner . Ensuite visite à pied de la petite ville de Banaue et premier contact avec Zélie , une française qui manage " Ifugao trek" depuis son bar "le Bistro" . Nous avons fait la connaissance de son mari Samuel , un Philippin , et de notre guide pour les prochains jours , Atom ,( il sont célèbres depuis leur passage à Echappées Belles sur la 5 en France ) . Demain nous partons faire un trek qu'elle a organisé pour nous dans la montagne .

à partir de 1:06   Ifugao trek !!! 
26
fév

Ce matin Samuel est venu nous chercher avec son Jeepney à 8 h comme prévu . Il est avec Atom notre guide et son assistant Johnny . Après quelques courses en ville pour l'intendance nous partons vers Mayoyaho . Nous faisons des arrêts pour admirer le paysage sublime par endroit . Après environ deux heures nous atteignons le col d'où part le sentier . C'est une jolie ballade en montagne , suivie d'un pique -nique sur le bord d'un torrent . Ensuite les choses deviennent sérieuses , le sentier grimpe et grimpe ! Nous longeons des rizières en terrasses , un régal pour les yeux ! Puis au bout d'un très très long escalier de béton nous atteignons enfin notre première étape à Magulon . C'est un hameau perdu dans la montagne , un léger crachin nous trempe . Nous sommes au bout du monde , seuls touristes perdus ici . Nous allons être hébergés chez l'habitant , une chambre nous a été cédée pour l'occasion , tous se serreront en bas pour la nuit . Les adultes sont très réservés , les enfants un peu moins . Le repas cuit sur le feu de bois , du riz et porc pour ne pas changer ! Apres avoir mangé et partagé quelques verres d'alcool de riz qui dérideront l'atmosphère , nous montons nous coucher . La pluie frappe sur les tôles . elle n'arrêtera pas de la nuit ! Le torrent au fond du ravin gronde et on entend les grenouilles coasser . Nous y sommes!!!!! dans les fameuses rizières du pays Ifugao !

27
fév

Il a plu toute la nuit . Marcher ne va pas être simple ! Nous prenons un copieux petit déjeuner , riz aux oignons frits avec oeufs et du thé . Vêtus de nos parkas nous partons , le paysage est superbe , un brin de soleil nous redonne du baume au coeur . Nous prenons un chemin peu fréquenté dans la jungle , Atom l'ouvre à la machette , la pente se fait plus forte , après deux heures d'effort nous atteignons un col . La pluie nous a rattrapé , les sangsues se régalent de nous . Elles sont capable de trouver des interstices dans nos vêtements pour s'accrocher à notre chair . Il nous faut régulièrement nous inspecter mutuellement pour les enlever . A midi , nos guides allument un feu pour nous réchauffer et cuisiner le riz . Nous avons pris de l'altitude . Nous repartons à travers la jungle , en descente cette fois , pour rejoindre la vallée suivante , le sentier est détrempé et ca glisse . Nous sommes un peu inquiets , mais Atom connait le chemin , il nous montre ses repères . C'est sûr peu de touristes s'aventurent par ici ! c'est là tout le sel de notre trek . Enfin à la tombée de la nuit , après 8 heures de marche nous atteignons Pula , un autre hameau au milieu des rizières à flanc de montagne . Nous sommes exténués , heureusement les hôtes sont là pour préparer le repas . On loge chez l'habitant encore une fois , l'agence de trek a conclu un accord avec eux et ils hébergent les groupes de passage , mais cela reste assez confidentiel . Ce sera à nouveau une étape d'exception où nous serons reçus merveilleusement bien . Nous soupons au coin du feu , du riz comme toujours , avec le poulet tué le matin qui a voyagé dans un sac . La pluie s'est arrêtée . Nous sommes dans une maison sur pilotis traditionnelle . Le dépaysement est total , nous sommes isolés en pleine montagne et c'est magique .

28
fév

La nuit fut réparatrice , un peu de pluie et surprise , soleil et ciel bleu ce matin ! Nous avons eu droit à une petite démonstration de tri et de battage du riz avec un pilon . On s'y est essayé , mais nous manquons de pratique . La vie est rude ici tout de même ! Nous sommes toujours admiratifs du cadre et du paysage .Reprise du trek , direction Cambulo , le sentier est plus facile qu'hier et plus civilisé , nous croisons parfois d'autres trekkeurs . Ce village est plus gros , il y a des auberges et des guesthouses , explication : la route est à 1/2 heure de marche ! après avoir pris un repas à une table d'auberge , nous repartons cette fois vers Batad le but ultime de notre périple . Au bout d'un long sentier et de plusieurs heures d'efforts , nous débouchons en haut d'un col sur une vue à couper le souffle . Le grand amphithéâtre des rizières de Batad s'offre à nous , magnifique , grandiose , ce travail de plusieurs siècles est phénoménal . Soudain la pluie nous rattrape , un déluge ! et nous gagnons penauds la guesthouse qui nous attend . L'ambiance y est plutôt "routard" avec de nombreux jeunes aventuriers . Mais je crois bien que c'est nous qui avons fait le plus de chemin !! Merci Atom !!

1
mars

Nous nous sommes levés aux aurores pour profiter du lever de soleil sur les rizières . Cette fois nous laissons nos sacs à la guesthouse et partons voir les fameuses chute de Tapiya . Le sentier ou plutôt la crête des murs est souvent étroite et périlleuse . Ces rizières sont millénaires , elles ont été conservées et entretenues jusqu'à maintenant . Le climat est tellement favorable ici que l'on peut faire deux récoltes par an . Mais les jeunes préfèrent aujourd'hui exercer le métier de guide plutôt que le dur labeur de paysan . Il faudra pourtant continuer à les entretenir ces murs pour faire venir les touristes ! C'est tout un dilemme . Après avoir rejoint le col qui domine Batad nous descendons au fond d'une vallée par un long sentier abrupt . Là dans un cirque une grande cascade tombe des hauteurs , on peut s'y baigner , par contre si tôt le matin , non ! il fait un peu frisquet !! nous sommes tout de même en altitude . La remontée fut rude . Nous sommes rentrés à la Guesthouse pour un breakfast bien mérité . Ensuite , bagages faits nous sommes repartis pour la route cette fois . Nous avons quitté Batad , une demi heure de marche plus tard ( la route n'arrive pas encore jusqu'au village , mais ils y travaillent , cela risque de perdre de son charme ! ) nous atteignons le parking où Samuel nous attend avec son Jeepney . Nous repartirons vers Banaue , cette fois par la route . Faisant fi de la sécurité , j'ai fait la route sur le toit du Jeepney , c'est l'habitude locale et on voit mieux le paysage . Nous ferons une longue halte pour un repas copieux et une baignade dans des sources chaudes ( ou presque !) avant de revenir à la guesthouse de Béa . On a retrouvé le confort , un lit moelleux , une table accueillante et le Wifi . Ce trek était vraiment une réussite .

2
mars

Une bonne nuit de repos et nous sommes à nouveau en forme . La journée s'est passée tranquillement à visiter Banaue , sans oublier le fameux massage promis à Sylvie pour la récompenser de sa ténacité dans le trek . En soirée après avoir fait nos adieux et remercié Béatrice , nous montons dans le bus qui nous ramène à Manille . Le bus n'est pas plus confortable au retour qu'à l'aller mais ça fait partie du voyage et on s'en accommode très bien . Départ 17 h 30 , arrivée gare CODA 2 h 30 du matin ! un voyageur Suisse avec qui nous avons sympathisé , nous propose de faire taxi commun . Il utilise GRAB ( le UBER Asiatique ) sur son téléphone , et effectivement le service est rapide , impeccable et pas cher ( à 5 ) . Arrivés au Terminal 4 de l'aéroport de Manille , il ne nous reste plus qu'à attendre notre avion qui part vers 10 h . Nous passons le reste de la nuit sur nos sacs à essayer de dormir à tour de role . C'est dur d'être un baroudeur !

3
mars

Ce matin nous prenons l'avion vers l'îIe de Palawan . Cette fois direction la mer , les plages et le soleil ! Et ce , sur un vol intérieur avec Air Asia , on a pas pris le Ferry ! une autre fois !! Après 1 h 30 de vol seulement on atterri sur le petit aéroport de Puerto Princessa , par chance on a pu trouver un van à compléter et à midi nous voila déjà parti pour Port Barton . Arrêt dans un restaurant sur le bord de la route vers 13 h pour manger , on s'est bien adapté aux plats locaux , et on y a pris goût . Les derniers Kilomètres se font sur une piste un peu cabossée et nous finissons par arriver dans un petit village entre mer et cocoteraie , mignon comme tout . J'avais réservé l'hôtel ( Ausan Cottage ) le cadre est magnifique , la chambre est à l'arrière mais ce n'est pas grave , la nuit on dort !! Après un bain de mer , c'est les pieds dans le sable et une bière à la main que nous pouvons admirer le coucher de soleil . Qu'est ce qu'on on est bien ici ! Tranquille , c'est l'impression que l'on ressent , tout est calme , cool , l'ambiance est sympa ! Demain , Island Hopping ! comme on dit ici ! On a pu réserver sur la plage , ce ne sont pas les propositions qui manquent ! Au feeling on a choisi le bateau vert , on verra bien !

4
mars

Le Island Hopping , c'est quoi ? eh bien c'est tout simplement une excursion en bateau . Ici aux Philippines , c'est une ballade d'île en île sur une banka , bateau traditionnel qui se remarque par ses flotteurs latéraux en bambou . Le périple se fait au moteur , avec pleins d'arrêts pour pouvoir se jeter à l'eau et admirer les coraux , les poissons , les tortues , les dauphins . On ne s'y ennuie jamais . En plus l'équipage se charge de vous préparer un repas , généralement du poisson grillé pêché le matin avec du riz et pleins de légumes locaux , sans oublier les noix de cocos , mangues juteuses et bananes . Ce matin nous sommes partis avec six autres passagers sur le bateau de Sam , une belle banka verte . Que dire de la journée , rien de plus , les photos parlent pour nous . On s'est régalé !

5
mars

Port Barton n'était qu'une étape , nous remontons aujourd'hui vers le nord de Palawan , pour voir la célèbre baie de Bacuit à El Nido . Le van plein à craquer part à 13 h , par chance les places avant sont libres , c'est un peu plus confortable et on peut profiter du paysage ! Et puis ça en valait le coup car entre les buffles qui traînent des charrettes , le riz qui sèche sur les bords du bitume , les paysans qui récoltent dans les rizières et les portions de jungle traversées c'était somptueux . Nous sommes arrivés en soirée au Green View Hôtel sur la plage de Corong . Après avoir un peu soufflé , nous sommes allés réserver un nouvel Island Hopping pour le lendemain , on a opté pour le tour C un peu au hazard . C'est le bureau de l'hôtel qui gère , ils viendront nous chercher demain matin . On a hâte de voir la fameuse baie et ses rochers .

6
mars

Ce matin à 9 h un tuk tuk est venu nous chercher à l'hotel , après quelques minutes dans la cohue de la ville d'El Nido nous arrivons sur la plage . Rien à voir avec Port Barton ! ici le front de mer c'est un alignement de restaurants et de bars à Karaoké , la plage est pleine de bangkas qui attendent les touristes , pas question de s'y baigner ! Ici on est efficace ! Tour A, B ou C , sinon on reste consommer au bar . Nous , on embarque , direction le circuit C , pour les autres il faudra revenir ! Je trouve qu'il y a beaucoup de bateaux qui partent ensemble , ça risque d'être bondé sur les spots ! La baie est magnifique , les rochers calcaires ciselés et coupants se dressent partout , nous irons de surprise en surprise . Ici un lagon caché , on y entre en passant sous l'eau dans un trou de la falaise et on ressort dans une chambre à ciel ouvert avec une petite plage , là un trou bleu profond , des lagons jumeaux etc ... une eau transparente , des poissons multicolores , du corail , un paysage merveilleux . Sauf que ... y'a du monde !! il faut parfois faire la queue pour prendre une photo . Il faut le voir une fois , finalement Port Barton était moins spectaculaire mais plus intimiste , nous l'avons préféré . Sinon le repas barbecue sur le bateau était sympa et nos partenaires aussi . Nous nous sommes beaucoup baigné et nous avons contemplé le paysage . Demain on espère que ce sera mieux , on part pour une croisière de 3 jours loin des foules . Le tour opérateur c'est Native Exploration , tenu par une française , Aline , et oui ! encore ! leur offre est beaucoup plus tournée vers un tourisme responsable et équitable !

7
mars

Un tuk-tuk est de nouveau venu nous chercher ce matin . Nous disons adieu à l'hôtel GreenWiew et partons vers le port d'El Nido . Après une longue attente ( contraintes administratives ! ) nous embarquons dans une grande bangka bleue , nous sommes 15 croisièristes à y embarquer . Après un court briefing nous appareillons . La navigation est tranquille sous le soleil ardent , la mer est calme et nous croisons de superbes îlots , nous nous sommes arrêtés deux fois , pour manger d'abord , puis pour faire du snorkeling sur un tombant . Nous avons aussi profité du paysage qui défilait . Arrivés en soirée sur un petit îlot , nous débarquerons avec les kayaks car la bangka ne peut pas approcher sur la plage. L'équipage gère tout cela de main de maître et installe le campement pour la nuit . Une grande case est prévue pour dormir avec des box où se trouvent des grabats en bambou sans oublier les moustiquaires . Pendant que le repas se prépare , nous , nous n'avons qu'à admirer le coucher de soleil sur la plage en sirotant une bière .

8
mars

La nuit presque à la belle étoile a été bonne , le lit etait dur mais on s'y fait . Le programme est le même qu'hier , navigation d'un îlot à l'autre et suivant l'intérêt on se met à l'eau (ou pas ! ) pour explorer les fonds . Nous avons visité un village de pêcheurs sur l'île de Linapacan . Nous y avons fait de belles rencontres , comme ce couple qui fabriquait des parpaings !! Sylvie voulait une noix de coco , on a été la lui cueillir ! D'autres ont profité de l'épicerie pour acheter un peu d'alcool . Eh oui , nos collègues sont jeunes et c'est la fête toute la journée !! bruyants parfois mais sympas ! Puis nous nous sommes rendus dans la baie d'à coté où un campement bivouac nous attendait . Chacun a choisi sa hutte , de belles cabanes en bambou , puis pendant que l'équipage s'occupait de l'intendance une nouvelle fois , nous avons profité de la plage . Le repas du soir était un régal et au moment d'aller dormir on s'est presque pris pour des robinsons sur notre île .

9
mars

On rentre prématurément . Direction Coron ! La croisière est annulée car un tragique événement s'est passé cette nuit . Une jeune fille qui nous accompagnait souffrait depuis le début de la croisière d'une sévère migraine et on ne la voyait guère . Cette nuit son cas s'est aggravé et il a fallu l'évacuer et c'était difficile depuis l'endroit où nous étions . Elle est décédée à son arrivée au dispensaire . Le diagnostic est : méningite foudroyante ! Donc nous rentrons vers Coron où nous sommes attendu à l'hôpital pour un bilan et une prescription d'antibiotiques afin de nous protéger d'une éventuelle contamination . Triste fin de vacances pour ce jeune couple marseillais en voyage de noces ! Aline du staff organisation nous a proposé deux nuits à l'hôtel à Coron en compensation , car nous sommes tous un peu sous le choc . On s'est donc retrouvé à l'hôtel Corto del Mar ce soir .

10
mars

La nuit s'est bien passée . Pour nous la vie continue ! Nous avions été surclassés , dans une suite !! le grand luxe quoi ! On a profité de la piscine toute la matinée puis il nous a fallu déménager vers un autre hôtel , le Vela Terraces . Le Corto del Mar réservé en dernière minute ne pouvait pas nous garder plus longtemps . Nous avons flâné dans Coron , rencontré des locaux , nous nous sommes fait masser puis pour finir la journée nous avons dégusté des langoustes grillées au Lobster King !! un repas de rois ! Demain nous rejoindrons le logement que j'avais réservé au club de plongée Corto Divers ( et oui c'est le même propriétaire ! )

11
mars

Nous nous sommes installés dans un des logements offerts par Corto Divers . Ils disposent de trois chambres avec salle de bain , cuisine et patio commun . Ces locaux sont situés au dessus des bureaux du club . Cela nous convient très bien . Nous résidons dans une petite rue , juste en face des quartiers bâtis avec des pilotis sur l'eau . Les pontons sont branlants et l'endroit peu salubre , on est vraiment dans un quartier typique . Nous partirons d'ici en tuk tuk vers le port pour aller plonger . Le staff gère notre matériel , normalement il suit ! Les encadrants sont français , on n'est en confiance ! Le fondateur du club et de l'hotel est un expatrié , pionnier du tourisme aux Philippines , c'est aussi un passionné de la BD Corto Maltese d'où le nom choisi pour ses réalisations . La décoration est à l'avenant ! C'est Olivier qui manage le club , l'ambiance y est très sympathique . Nous faisons la connaissance de Philippe et de Nicolas deux plongeurs français eux aussi , ils sont plutôt expérimentés et nous accompagnerons demain . On a passé la soirée à boire et à parler plongée . Nicolas revient de l'Antarctique , une référence !!! moi qui frimait avec ma seule plongée sous glace à St Lary , ridicule ! Philippe lui est un habitué des lieux , agent navigant sur Air France il a souvent l'occasion de revenir profiter des eaux Philippines et des fameuses épaves que nous rêvons de voir .

12
mars

Les choses sérieuses commencent . Aujourd'hui on plonge , départ du club en tuk-tuk et le matériel suit . Nous sommes quatre plongeurs avec deux membres d'équipage et un guide sur une bangka , le rêve quand on a connu les bateaux bondés d'El Nido . Nous commencerons par Barracuda Lake . C'est un lac encastré dans la montagne , séparé de la mer par une falaise étroite . On y accède depuis une crique , par un ponton et des escaliers qui se faufilent à travers un étroit passage dans la roche . Le cadre est grandiose , on s'immerge avec notre matériel . L'eau est douce 28 ° ca va bien ! et puis vers 15 m une barre plus sombre , c'est l'eau salée , plus lourde , elle ne se mélange pas avec l'eau douce au dessus . On continue à descendre et là , surprise ! c'est chaud . L'eau est à 38° , extraordinaire ! On suffoque un peu , c'est même stressant . Le relief du tombant est magnifique , c'est du calcaire rongé par l'acidité de l'eau , il est très effilé et parfois même coupant . Sylvie avec son petit niveau 1 , tranquille , suit le guide à -30 m . Hola !! il faut remonter ! En plus on respire mieux quand il fait plus frais . La thermocline fait un effet miroir superbe quand on est à la limite , qui est très nette . En remontant nous voyons des dizaines de crevettes qui se précipitent pour nettoyer les peaux mortes sur nos mains . On croise meme un gros barracuda ( d'où le nom du lac ) . Comment est-il rentré ici , mystère ! bref , cette première plongée nous aura bluffé . Nous prenons ensuite la direction de notre première épave , l'Olympia Maru , c'est un cargo japonais de 5800 T et 122 m qui a été coulé lors d'un raid Américain en septembre 1944 sur une partie de la flotte de l'empire du Japon . Il est là posé sur le fond par -25 m , nous avons parcouru le pont et les cales . La vie foisonne sur cette carcasse et nous sommes comblés . Au cours du deuxième intervalle de surface , on déjeune de poissons grillés et de riz , ensuite on fait la sieste avant de prendre la direction du Morazan , c'est un autre cargo de 5600 T et 112 m , lui il est couché sur le flanc . A l'intérieur nous avons pu admirer les restes des deux grosses chaudières à vapeur . Le trou fait par la bombe sur le flanc est impressionnant . En ce moment tout est calme , le temps et la vie sous-marine mangent sa carcasse et effacent tout lentement , mais le jour du combat ce devait être l'enfer .

Nous sommes contents , 3 plongées superbes , on rentre au port ravis . En plus le staff s'occupe de rincer notre matériel , bref c'est le rêve . Ce soir resto , puis dodo et on remet ca demain ....

13
mars

Nouvelle journée plongée , deux épaves au programme , un peu plus éloignées cette fois . Nous serons au Nord de Busuanga dans une zone de culture d'huîtres perlières . Nous croisons des champs entiers de cordages reliés par des bouées pour les suspensions . Nous sommes toujours guidés par Dalila , cette fille est aux Philippines depuis quelques années et elle connait le secteur comme sa poche . Aujourd'hui nous serons accompagnés par 4 jeunes autrichiens avec leur instructeur PADI . Nous avons dû naviguer deux heures avant d'arriver sur zone . Pour la première plongée : c'est l'Akitsushima , seul croiseur armé de l'escadre coulée ,ses canons ont été pillés mais il reste les tourelles . Si l'on va au fond (-33 m) on peut encore voir une batterie de mitrailleuses et des obus sur le sol . La coque est très colonisée par le corail . Dalila nous a déniché une Mantis Shrimp , c'est un crustacé plutôt rare . Entre les deux plongées , repas , repos et déplacement vers l'Okikawa Maru , cette fois c'est un pétrolier de 10000 T et 160 m de long il est posé droit sur le fond , l'avant brisé par les bombes . Nous avons pu pénétrer les soutes pour voir les coursives , les cabines et même la prison avec ses barreaux . Les cuves dans lesquelles nous nous sommes introduit ensuite sont gigantesques . Il y a toujours beaucoup de vie partout , c'est un festival d'espèces . Encore une fois nous étions ravis de cette journée .

14
mars

Ce matin on recommence , sans les autrichiens cette fois . Plongée N°1 : l'Irako , navire de ravitaillement frigo , 11000 T , 147 m . Sylvie ne plonge pas . Nous sommes descendu à -38 m dans les cales , ça devient plus technique ! Encore une fois nous explorons les coursives avec leurs habitants , les escaliers et les échelles se passent plus facilement en apesanteur dans l'eau . Plongée N°2 : Le Kyogo Maru , moins profond , cette fois Sylvie a pu venir . Nous avons pu inspecter sa cargaison à travers les trous béants dans la coque . Des milliers de sacs de ciment et des rouleaux de grillages destinés à la construction d'un camp sans doute . Un bulldozer et des tracteurs sont là , figés pour toujours au fond de l'eau . En rentrant nouvel arrêt au Barracuda Lake , mais nous n'y plongeons pas . La soirée se passera avec Nicolas qui nous montrera des photos de son voyage en antarctique et ses plongées glaçantes . Demain nous devons partir . C'est vraiment à regret car l'île , le club et les plongées sont fabuleuses . On s'est juré de revenir une autre fois plus longtemps pour mieux profiter de l'endroit .

15
mars

Aujourd'hui nous avons prévu de quitter Coron pour aller vers une petite île au Nord de Cebu . Finalement on s'est bien débrouillé car nous avons pu faire le déplacement complet dans la journée : 1- départ en van de chez Corto , 2 - Avion Busuanga / Cebu à 7 h 30 , l'aéroport de l'île est minuscule ! , 3- Atterrissage à Cebu à 8 h 30 du matin , 4 -Taxi vers la station de bus du nord de la ville de Cebu , 5- Bus pour Maya , départ 10 h , 6 h de route avec les arrêts très confortables ! , 6 - Port de Maya , on prend une bangka et on débarque sur Malapascua à 16 h 30 , 7 - L'hôtel réservé pour le séjour , le Slam Garden peut nous prendre un jour en avance , super ! Malapascua est une petite île isolée au Nord de la grande île de Cebu . Pas de voitures , deux villages de pêcheurs , passablement envahis depuis quelques années par le tourisme , principalement des plongeurs , mais cela reste supportable . Pleins de clubs , c'est un spot réputé , le seul endroit au monde où l'on peut voir presque à coup sûr des requins renards . c'est une toute petite île au milieu de l'archipel des Visayas , un vrai joyau . Ce soir après ce long périple , magistralement effectué , nous profitons de la piscine de l'hôtel , un cocktail à la main . Demain on replonge , eh bien quoi ? on est là pour çà !!

16
mars

French Kiss Divers , sympa comme nom ! C'est un club tenu par des français , plus pratique pour nous , on se comprend et on est sûr des procédures et de la sécurité . Nous plongerons avec eux toute la semaine . C'est à quelques minutes de marche de notre hôtel , l'ambiance est sympa , les guides sont passionnés et expérimentés . Par rapport à Corto Divers c'est un peu plus business , mais c'est le jeu . Il y a un bar à l'étage qui possède un magnifique panorama sur la plage et la mer . On est conquis . Ce matin dès 8 h 30 on embarque sur leur grande bangka , via une barque annexe . Ils avaient prévu une sortie à Kalanggaman , on a dit banco , on verra bien ! En fait cet îlot est un must aux philippines , sur toutes les cartes postales on peut voir sa plage de sable magnifique . C'est une réserve marine gardée par des rangers , accès interdit de nuit , il faut payer un droit d'entrée le jour ! On sent un réel effort de préservation . Nous avons fait 2 superbes plongées sur le tombant , Sylvie en a profité pour passer la qualification -30 m SSI ? Elle pourra descendre pour voir les requins renards demain . On a débarqué sur l'île pour un barbecue et une visite . ouahhhhhh !! ca commence bien !

17
mars

Lever aux aurores ce matin ! il est 4 h 30 ! on se prépare et on embarque , à 6 h du matin nous sommes sur site , prêts à plonger . Beaucoup de bateaux sont déjà sur place . On s'immerge et on descend sur un haut fond à -30 m , il nous faut nous aligner le long d'une corde en bordure du tombant . Le mur fait par les bulles qui remontent est impressionnant . Et là on attend , des requins renards ou Thresher Sharks sont sensés remonter des profondeurs ( la fosse fait -200 m) le matin pour venir se faire papouiller et nettoyer par d'aimables labres . Le requin renard , inoffensif , se caractérise par un museau pointu et une longue queue en forme de faux qu'il utilise pour assommer les poissons dont il se nourrit , en fouettant le banc . Ils peuvent mesurer jusqu'à 7 m de long d'où l'intérêt . De plus ils sont très rares à observer car ils vivent généralement dans les grands fonds . Et bien nous en verrons quelques uns ce matin !! De retour au club , nous prenons un solide breakfast . On repart vers 9 h pour Gato Island . Encore un spot superbe . C'est un très gros bloc rocheux isolé dans la mer . Il est traversé de part en part sous l'eau par un réseau de grottes qui sont un repaire pour les requins pointe blanche . Et là encore , nous nous sommes régalés . Le frisson dans le noir au moment où des requins nous frôlent , inoubliable ! et cette arche où ils patrouillent tranquillement ! Bien sûr il y a plein d'autres choses à voir mais cela restera un grand souvenir . Après deux plongées sur Gato nous rentrons pour 15 h et là , piscine jusqu'au soir ! C'est un rythme d'enfer je trouve !

18
mars

Aujourd'hui le temps est maussade , petite bruine ! pas trop froid quand même . au programme du jour , visite d'une épave . C'est un cargo qui a sombré lors d'un Typhon en 1980 . Il est bien abîmé et fait pâle figure après ce que nous avons vu à Coron . En plus il y a du courant , bref on s'est pas trop amusé . Nous laissons notre tour pour la seconde plongée sur ce site .La rentrée se fera sous la pluie . L'après midi sera tranquille et consacré à la piscine de l'hôtel .

19
mars

On y va tranquille ce matin . Au programme : piscine et rédaction de cartes postales ... bref on se repose . Le temps est mitigé , beaucoup de vent et peu de choix de spots pour plonger . Nous serons trois à nous aventurer sur des petits sites à l'abri l'après midi , on s'est bien amusé quand même .

20
mars

Nous sommes matinaux , en effet la destination du jour est loin , environ trois heures de navigation . Nous allons vers Sambauan , à coté de Maripipi . Quand nous y arrivons , c'est l'émerveillement , quelle beauté ! Nous avons commencé par plonger sur le récif où nous avons pu de nouveau voir un requin pointe blanche . Les champs de coraux sont luxuriants . Après avoir débarqué sur l'île , immédiatement nous avons escaladé le promontoire d'où la vue est fabuleuse . Un grand repas convivial nous attendait sur la plage . Après avoir un peu digéré nous sommes repartis dans l'eau pour un second tour , toujours aussi réjouissant . Puis il nous a fallu repartir vers notre petite île de Malapascua . La journée fut marquante je dois dire , Sambauan est une merveille , le cliché parfait de l'île tropicale .

21
mars

Nous prenons le rythme local . le matin on plonge , ensuite on mange , après on fait la sieste , et on recommence . Les sites ne sont pas exceptionnels mais on s'amuse bien quand meme . Ce soir pour changer un peu on a plongé de nuit . On est parti en barque dans la rade puis sous l'eau , pas trop profond , 2 à 3 m , on a cherché et embêté des poissons et des poulpes qui auraient bien voulu dormir ou plutôt rester cachés .

22
mars

Cette journée a été de nouveau remarquable . Nous ne sommes que trois à partir plonger ce matin , pourtant le bateau va à Gato . Nous serons les seuls sur place un bon moment . La grotte est pour nous . Les requins pas dérangés , sont tous là . Pas de bulles et de passages intempestifs , une observation tranquille et sereine . On est resté longtemps à les observer , c'est le manque d'air dans les blocs qui nous a obligé à remonter . L'autre plongée s'est faite sur le tombant extérieur . Finalement pour notre dernier jour çà se termine en apothéose . De retour au club , nous avons rendu le matériel emprunté pour la semaine et fait tamponner nos carnets pour garder une trace . Peu à peu ils se remplissent , nous pourrons les regarder avec nostalgie plus tard à la maison .

23
mars

Toutes les bonnes choses ont une fin . Il faut penser à faire les bagages . Malapascua restera gravé dans nos mémoires . Nous prenons cette journée pour profiter une dernière fois de l'île . Nous nous promènerons le long de la côte et dans les autres villages . En fait , pris par l'activité de plonger nous nous rendons compte que nous avons peu visité autour de nous . Il y a des écoles pleines de gamins joyeux , des pêcheurs qui rentrent avec leurs casiers pleins , des éleveurs de coqs de combat qui bichonnent leurs champions et sont fier de nous les montrer . Sur une petite place nous nous régalons de plats locaux . Bref la dernière journée fut à la fois calme et pleine de rencontres passionnantes !

24
mars

Ce matin nous prenons le bac vers Maya . Il y a du vent et une forte houle , pour débarquer les marins ne semblaient pas trop savoir où accoster . Finalement ils se sont mis du mieux qu'ils ont pu à l'abri des vagues et nous avons dû passer par une annexe qui nous conduisait , nous , les passagers , par 3 ou 4 avec les bagages sur le quai . Personne n'est tombé à l'eau , un miracle !! Encore une fois tout s'est bien enchaîné , le bus pour Cebu attendait , nous l'avons pris et à 16 h nous étions au centre de la ville . Un taxi et nous voila à l'hôtel Express Inn , pas trop top mais pour une nuit ca ira ! C'est la première fois que j'ai une chambre sans fenêtre . Nous nous sommes payés un bon restaurant en nous référant au Lonely Planet et nous n'avons pas été déçus . Demain on s'envole !!!

25
mars

Le taxi d'hier est revenu nous prendre à l'hôtel , il est tellement sympa qu'il accepte de faire un détour pour trouver une boite aux lettres ( Sylvie tient à poster de Cebu ses dernières cartes postales ) comme nous n'en trouvons pas , il veut bien les poster lui même le lendemain dans un bureau de poste ouvert , ce qu'il fera !!

Décollage de Cebu à midi avec Air Asia vers Manille , de là nous retrouvons notre Boeing Saudi Airlines et à 19 h après une dernière prière nous partons pour Riyad . Vers minuit nous avons tourné en rond presque une heure avant d'atterrir , bizarre ! Après une course dans l'aéroport vers notre correspondance nous embarquons dans le dernier avion pour Paris . Et là , on attend.... au bout d'une heure enfin on décolle , bizarre , encore ! Nous arrivons à Roissy le lundi matin avec un peu de retard mais pas grave ! Nous aurons enfin la réponse aux péripéties de la nuit . Sur un quotidien , je lis à la Une " pluie de missiles Houtis sur l'aéroport de Riyad , dimanche 25 mars à minuit " . Voilà , notre avion attendait seulement en l'air que la piste soit sécurisée , rétrospectivement on frissonne ! On aurait pu se faire descendre et faire la Une des journaux ce matin nous aussi . A l'avenir , je ferai attention aux endroits où on passera !!!! Finalement on récupère la voiture et au bout de l'autoroute on retrouve notre maison . Déjà nous pensons au prochain départ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!