Carnet de voyage

Ma Polynésie

Par
18 étapes
17 commentaires
11 abonnés
Dernière étape postée il y a 1630 jours
Par IzaZab
Les statistiques disent que seulement 5 % de ceux qui visitent la Polynésie y reviennent... j'en fais partie. Car au delà des paysages somptueux, tout me parle, tout m'envahit. Ua here vau ia oe
Février 2017
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 25 décembre 2016

Le compte à rebours. 

2
2
Publié le 24 février 2017

Et voilà, après des mois à attendre, le départ approche à grand pas. Ma carte d'embarquement est éditée. Dimanche à 5h50 heure locale (16h50 en France), je mettrai les pieds pour la seconde fois de ma Vie dans mon Fenua que j'aime tant... Les valises sont presque finalisées.

A demain pour le début de l'aventure.

3
3
Publié le 27 février 2017

Départ de Montpellier sous un joli ciel bleu. Puis attente au Salon AF de CDG. Plein de bonnes choses mais je me contenterai du Champagne. Ensuite envol vers Los Angeles. Ville lumière dans la nuit qui scintille sur une étendue incroyable. Et enfin départ vers Tahiti.

4
4
Publié le 27 février 2017

Après plus de 28 heures de voyage dont 22 heures à plus de 10 000 mètres d'altitude, l'avion amorce sa descente vers Papeete. Le soleil se lève au loin sur la Polynésie irradiant le ciel de mille feux. Je me sens si bien. M'y voici enfin de nouveau. Dès que la porte de l'avion est ouverte et que je me retrouve sur la passerelle, l'odeur des fleurs me chavire, accentuée par la chaleur et l'humidité. J'y suis au FENUA et je ne peux empêcher mes larmes de couler. Elles envahissent mon visage. Des larmes de joie, d'émotion, de plénitude... J'arrive sur le tarmac. Des hôtesses Polynésiennes nous y accueillent en tenue typique. J'avance... Maeva... Une danseuse se déhanche au son des ukulélés... Il n'y a pas de doute, j'y suis.

5
5
Publié le 27 février 2017

Nous arrivons chez Fanfan et Christian. Je retrouve le si beau jardin, la maison au style tropical. Ma chambre n'a pas changé ou presque. Du parme, elle est devenue bleu lavande. Je m'y sens si bien. Je m'empresse d'aller cueillir une fleur de Tiaré que je dispose à mon oreille droite (mon rituel de tous les matins). Je me gorge de son parfum qui à lui seul représente tout ce qui m’envoûte au Fenua. Puis nous partons manger en bord d'océan après avoir bu le délicieux Blue Lagoon concocté par Fanfan. Première Hinano et premier poisson cru à la Tahitienne (mon régal). Je cueille une fleur de Tipanier aux effluves envoûtantes. Un peu plus tard, nous partons à la plage. Premier bain... Première grosse erreur aussi de ma part, je ne mets pas de protection... Mon visage écarlate me le rappelle à chaque instant. Que l'eau est bonne à la fois brûlante en surface et fraîche au niveau des jambes. C'est une plage familiale et locale où les Popaas ne sont pas représentés. Nous sommes les seules. De retour, je n'ai toujours pas sommeil. Je regarde la beauté de ce qui m’entoure, je ne veux pas en manquer une miette. Fanfan craint que je ne m'ennuie... Oh NON ! Je passerais ma Vie ainsi. Humant l'odeur du Tiaré et des autres fleurs. Regardant les alyzées bruisser dans les feuilles de bananiers et de cocotiers. Le soir, petits moments improvisés avec le voisins de Fanfan et Christian. Hinano et cigarettes, on parle des Iles. Je dis mon amour profond pour Tahiti. La gentillesse des Polynésiens ne se dément pas. L'un veut m'amener visiter son île Tahaa, l'autre un motu dans le lagon de Huahiné. Une autre fois... je suis déjà allée dans ces magnifiques îles. Après le repas du soir, nous nous couchons tôt, c'est ainsi sous les tropiques. Demain est un autre jour... Demain pour d'autres photos... Demain encore et toujours mon Fenua.

6
6
Publié le 28 février 2017

Après une nuit ultra courte (réveillée des 2:00 du matin), lever du jour. Nous partons ensuite au Méridien pour faire de l'aquagym dans le lagon de Tahiti. L'eau est délicieuse. Les fares pilotis nous font face d'un côté et de l'autre on aperçoit Moorea. Arrêt, au retour, au PK18, la plage la plus connue de Tahiti. Hélas les derniers événements climatiques ont considérablement diminué sa superficie tandis que des éboulements et coulées de sable lui donnent un aspect bien différent de ce qui était. Néanmoins, le beau lagon turquoise de Tahiti se dessine entre la Plage et au loin Moorea. Quelques photos prises sur la route. Végétation luxuriante, un dépaysement infini. Pour finir la matinée, nous nous arrêtons dans un restaurant en bord de lagon où nous trinquons avec un délicieux Maitai. Toujours poisson cru pour moi et poulet au citron pour Fanfan avec un délicieux riz cantonais. Demain nous partons à Moorea. Île petite sœur de Tahiti. Le bleu lagon, le bleu dans toutes ses nuances va arriver... Attention aux yeux, çà va piquer !

7
7
Publié le 1er mars 2017
8
8
Publié le 5 mars 2017
9
9
Publié le 5 mars 2017
10
10
Publié le 6 mars 2017
11
11
Publié le 6 mars 2017
12
12
Publié le 2 avril 2017
13
13
Publié le 2 avril 2017
14
14
Publié le 2 avril 2017
15