Carnet de voyage

Égypte 2016

Par
Par Isis35
Merveilleux voyage de luxor a aswan
Octobre 2016
12 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Départ de Paris à 15h30 avec Egyptair, vol avec escale au Caire. Arrivée 23H45 à Louxor. Notre guide Hescham BAKR nous attendait avec un grand sourire. Heureux d’être arrivés, la température était d'environ 24°, trop bien. Nous voila enfin en terre d'Egypte, terre de magie et d'histoire. Mohamed notre chauffeur pour quelques jours et ami d'Hescham nous attendait et nous a emmené au Lotus hotel à Louxor. Arrivée à l'hotel vers minuit trente, une heure du matin. Check inn et découverte de la chambre avec balcon où nous avons une vue sur la montagne illuminée de la vallée des rois, des Reines, des temples de la rive Ouest "West bank". Génial. DODO.

vu du balcon de la chambre 
2

Découverte de l'Hotel, de la piscine, de cette vue magique sur le Nil. Sensation d'être dans un autre Monde. Chaleur sèche fort agréable, enfin ! ça fait du bien.

Lotus hotel à Louxor  

17h départ pour le temple de Louxor, on avait oublié que les Egyptiens conduisaient comme ça : ça klaxonne toutes les secondes, ça va dans tous les sens, ça double à droite, ça avance au feu vert et au feu rouge, au milieux des piétons, des calèches, des motos, des mini bus, taxis etc...ça reste fluide, tout le monde se regarde, s'accorde sur qui passe en premier et on ne sent aucune agressivité, (ça change).😉

Ils ont dégagé tous les immeubles sur l'avenue des sphinx entre le temple de Karnac à celui de Louxor. On voit l'avenue se créer mais elle n'est pas encore terminée, 600 mètres de long et 5000 sphinx à l'origine...

Louxor by night 

Visite du temple de Louxor de nuit : magique! c'est de toute beauté.

Temple construit à l'origine par la reine "HATCHEPSOUT" il y a environ 3000 ans avant Jésus Christ puis continué par RAMSES II qui a régné 67 ans (il est mort à 83 ans). Ramsès a relié Karnac et Louxor par une allée de Sphinx de 600 mètres. Les pharaons grecs ont ensuite rajouté leur marque (sanctuaire d'Alexandre Le Grand). Puis les chrétiens avec une église. Puis plus tard, le site fut ensablé par le temps et les musulmans ont construit une mosquée par dessus sans le savoir. Le temple a été désensablé et restauré par des Français : quel bonheur de pouvoir en profiter aujourd'hui.

à l'origine il y avait 2 obélisques, l’Égypte en a offert un à la France que l'on retrouve Place de la Concorde à Paris. 
procession du Opet (reconstitution)

Dans l'antiquité, tous les ans, les égyptiens faisaient une grande procession qui reliait Karnak à Louxor : la fête du Opet. Deux cortèges partaient de Karnak avec la statue d'Amon, un par l'allée des sphinx l'autre en barque par le Nil. Hesham nous a raconté que Louxor était en fait le temple de la femme d'Amon ! Le Dieu créateur rejoignait donc son épouse tous les ans pour recréer la magie de la terre d'Egypte.

Des l'entrée, nous faisons connaissance avec "SACHAT" déesse de la sagesse et de la connaissance.

SACHAT 

Notre guide nous fait partager une autre vision du lieu : "le temple de la femme d'AMON".

Dans la mythologie égyptienne : le Dieu AMON représente le pouvoir caché du soleil. RA représente le disque solaire qui rayonne et ATON représente l’énergie rayonnante du soleil.

Dans la représentation d'Amon à tête de bélier, on remarque qu'il a 3 types de cornes: des cornes à plat qui représentent le flux du Nil - des cornes verticales : le signe de RA. Des plumes représentant l'équilibre de MAAT, la déesse de la justice. On peut le voir avec les 3 types de cornes ensemble : cela représente sa pleine puissance .

Soirée dans un restaurant égyptien typique. Fin de soirée dans un coffee shop où nous avons philosophe avec Hescham sur les valeurs de la vie tout en fumant la chicha et en buvant un turkish coffee et une tisane à l'anis. Nous avons été surpris par le peu de touristes présents dans la ville.

il n'y a pas grand monde dans les restaurants 
3

Départ à 9h - arrivée au temple de Medinet Abou : temple de Ramses III, très grand temple bien conservé. A l'extérieur, on retrouve les scènes de batailles. La particularité de ce temple est son entrée conçue comme une porte de forteresse. En effet Ramsés avait beaucoup bataillé à l'extérieur de l'Egypte et avait ramené cette idée d'architecture de ses expéditions. Autre chose notable, le mur extérieur en brique qui est assez bien conservé. Certaines pierres du sanctuaire ont servi à la construction du barrage de Nasser, c'est bien dommage. Ceci dit, un temple à visiter absolument.

medinet abou

Sous les portes, ils dessinaient des vautours qui protègent les passages de portes. Il est à noter une très bonne conservation des couleurs d'origine.

medinet abou 

Puis nous avons visité le village des artisans Deir el medina : village des peintres et sculpteurs qui travaillaient dans la vallée des rois (relativement proche en passant à travers les montagnes). Nous avons visité deux tombes avec de magnifiques peintures en bon état. L'une d'entre elle appartenait au chef des peintres.

tombe du chef des artisans 

Visite du temple d'Athor : Déesse de la terre, de la musique et de l'Amour.

Petit repas pour Richard sous les pales du ventilateur avec vue sur le temple, trop bien.

hum c'est bon 

Colosses de Memnon : ils ont déterré de nouvelles statues et il en reste beaucoup à découvrir. Fouilles effectuées par les Italiens.

les collosses de Memnon

Après midi piscine, lecture et contemplation. C'est un dépaysement complet.

petite baignade entre filles - c'est la que l'on voit la différence des cultures, j'étais même gênée d'être si peu vêtue 
vues de l'hotel
  Coucher de soleil magnifique.

Soirée : musée de Louxor : belles statues, momies. Magnifique musée : à voir.

Repas dans un fast food égyptien au coeur de Louxor. On a mangé du "Gourdandi" : 3 sortes de pâtes (petits macaronis, pâtes chinoises, une autre variété + oignons frits + lentilles + pois chiches) on peut mettre de la sauce tomate dessus. Avec feta, beignet d'ail et ... très bon.

4

Karnak n'est pas un temple mais un complexe religieux comprenant dix temples : 6 d'Est en Ouest et 4 du nord au sud. Il y a été bâti et remanié à travers le temps et les dynasties, d'où les différents styles de constructions. Son histoire commence d'après les égyptologues sous le règne de la reine Hatchepsout et se termine sous celui d' Alexandre le grand. Il fut ensuite ensablé pour quelques siècles et restauré à l'époque moderne. Tout n'y est d'ailleurs pas encore retrouvé ni restauré, l'histoire continue...

L'entrée à Karnak 
Reconstitution 

La visite commence par le plateforme à l'ouest, là où démarrait la procession des prêtres portants la barque sacrée (un modèle réduit) qu'ils déposaient sur un bateau sur le canal qui menait au Nil, direction le temple de Louxor. Une rangée de Béliers nous accueille, grandiose. Passé la grande cour où l'on peut voir les deux pylônes inachevés et les restes de la structure en briques permettant leur construction nous entrons dans la grande salle Hypostyle et ses 134 piliers. Imaginez cette salle entièrement peinte, avec des fenêtres par où entrait le soleil qui se reflétait sur un sol en marbre blanc...

Reconstitutions en 3D 

En pénétrant plus avant dans le temple nous arrivons au sanctuaire, le lieu où se trouvait la barque sacrée. C'est à cet instant que , comme par magie est arrivé un groupe d'enfants avec une aura de vie et de joie impressionnante. Très beau moment !

Magie de vie dans le sanctuaire de Karnak 

Plus loin vers l'est nous découvrons le temple de Toutmosis III avec des colonnes en forme de piquet de tente (car il voyageait beaucoup, pour faire la guerre et il vivait souvent sous la tente). Une salle adjacente représente la botanique et les animaux des différents pays qu'il avait visités. Intéressant.

Encore plus à l'est et bien loin des circuits touristiques classiques (merci Hesham) nous arrivons dans une chapelle isolée où se trouve une représentation des 7 portes menant à l'autre monde, une énergie très particulière baigne ce lieu...

Continuons la promenade vers le Temple de Ptah où se trouve la magnifique statue de Sekmet, déesse de la guerre, des poisons, mais aussi des médecins et guérisseurs. Une amie de longue date 😉 ... et un endroit incontournable pour tout visiteur un tant soi peu ouvert d'esprit.

 Sekmet la belle

Retour par le lac sacré où les prêtres se baignaient, se rasaient entièrement et faisaient leurs rituels de purification avant d'entrer dans l'enceinte sacrée du temple. Petit coucou à Khépri le scarabée sacré, représentation d'Amon RA et protecteur de la vie.

Le lac sacré, Khépri et Amon 
on s'amuse comme on peut 
Classe ...

Finissons cette visite par le Temple de Konshu, le Dieu de la lune.

Richard s’éclipse avec un "garde" et visite en secret des endroits "interdits" où il découvre de magnifiques peintures en cours de restauration ... Tout est possible avec un backshich en Egypte 😀 , même un léger frisson d'aventure ...

Le temple de Konshu 

13H embarquement dans un beau grand bateau de croisière qui descend le Nil de Louxor à Assouan : Le Radamis. Il y a seulement une vingtaine de touristes dessus. Grand luxe 5 étoiles. Belle cabine, personnel aimable et agréable.

Le Radamis 

Nous arrivons à 23H à Edfu que nous visiterons demain.

contemplation
petit coucher de soleil
5

Visite du temple d'EDFOU à 7H30 -

Petit voyage en calèche pour arriver la bas, les chevaux sont bien maigres. En traversant la ville, on voit beaucoup de monde, d'étals de nourriture, beaucoup d'effervescence. Un nouveau guide nous attend pour cette visite et pour Kom Ombo.

Edfou était aussi un complexe religieux et les fouilles continuent encore. Les archéologues élargissent leur zone de recherche dans le quartier avoisinant qui recèle encore de nombreux vestiges enterrés sous les habitations. Le temple d'Horus à Edfou est aussi marqué par une longue histoire. Ce que nous découvrons aujourd'hui est la dernière version, reconstruite par les Grecs (style ptolémaïque) 3 générations avant Cléopâtre. Pour la petite histoire, quand Alexandre Le Grand est arrivé en Egypte, il a reconstruit des temples pour se faire aimer du peuple Égyptien. Il en a profité pour s'octroyer la paternité des Dieux d’Égypte et ainsi un statut divin. Politiquement très astucieux !

Nous y avons appris que sous les temples on pouvait trouver des passages secrets . Dont un qui menait à une petite salle donnant sur le sanctuaire et équipée d'un "haut parleur" en pierre permettant aux prêtres de faire "parler" les Dieux...

 entrée du temple
sanctuaire  et salle hypostyle
reconstitution 

Retour au bateau à 9H30 pour partir vers Kom Ombo. Lecture repos, contemplation du beau paysage qui défile sous nos yeux sans bruit. Il y a beaucoup d'agriculture, de maisons en construction (jamais finies) et de nombreuses pompes au bord du Nil.

Les pêcheurs sont sur de petites barques à deux, l'un tape avec une grande perche l'eau à la surface, l'autre tape sur la coque du bateau. La nuit ils voguent sur le Nil sans lumière. Lorsqu'une péniche passe, ils rament pour se rapprocher d'elle et lance leur lasso pour s'accrocher aux bites d’amarrage et ils se laissent traîner.

Visite de Kom Ombo, temple dédié à Horus et à Sobek le dieu crocodile, ce qui explique sa double porte d'entrée son architecture parallèle et ses deux sanctuaires. C'est aussi un temple de la période ptolémaïque. Nous le visitons avec le même guide que ce matin. Entre autres curiosités, nous découvrons un calendrier lunaire, un descriptif des outils de médecine de l'époque égyptienne ancienne et un magnifique bas relief de MAAt la déesse de la justice situé à l’arrière du temple, juste au milieu entre les deux parties dédiées à Horus et à Sobek. Placé là comme pour assembler et équilibrer ces deux énergies très différentes. Musée des crocodiles momifiés, très "particulier" ...

crocodile momifiés - Nilomètre 

Retour sur le bateau et voyage vers Assouan. Nous arrivons vers 17h. Repas et discussion avec un autre guide "Ayman Abusaid" qui prend des photos du soleil et de la lune au moment des solstices et des équinoxes dans les temples. On a discuté de spiritualité, de politique internationale, d'Humanité, on lui a présenté l'Oracle de Richard et fait un tirage. Le tout en arrivant à Assouan "by night". Encore une belle journée bien remplie et riche en enseignements de toutes sortes ... Merci !

6


Petit déjeuner, rencontre avec des Kurdes et discussion très intéressantes sur leur pays et ce qui se passe dans le monde.

On retrouve notre guide, direction le barrage Nasser car la visite de ce matin se situe au delà de cette limite. C'est une excursion que peu de touristes font et pourtant c'est un lieu vraiment "magique". Nous prennons donc un petit bateau moteur pour KALABSHA, un site déplacé et reconstruit comme Abou simbel et Philae. On peut y découvrir un temple d'Horus (Kalabsha), un temple d'Amon (Beit al wali) et un temple d'Hathor.


Le site 

Le temple de Mandoulis (nom d'Horus en Nubie) (Faut s'y retrouver avec tous ces noms et ces différentes apparences ... 😉 ) C'est un temple magnifique dont la magie reste intacte malgré le fait qu'il ait été déplacé. Nous sommes quasi seuls sur le site (à part quatre autres touristes français) et c'est génial, nous pouvons nous connecter au lieu et en profiter pleinement. Il y a dans ce temple une ambiance très particulière qui nous incite à "embrasser" la totalité de la terre d'Egypte...

Arrivée à Kalabsha 
Quelques images du site 

Beit Al Wali est un petit temple d'Amon construit par Ramses III AU delà d'une petite cour où sont représentées des scènes de batailles contre les nubiens, on pénètre dans un sanctuaire aux magnifiques couleurs et baigné par une magie très palpable !

Beit Al Wali 
Le kiosque d'Hathor 

Soirée à Assouan, ballade dans le Souk très coloré. On a bu un coup dans un café tout miteux mais avec des gens adorables. Petite tisane à l'Anis et Carcadet. Il y a un monde fou dans les rues, les magasins, les cafés. Les magasins sont ouverts minimum jusqu'à 22h, les familles se baladent dans les rues avec de tous petits bébés. C'est très convivial, chaleureux, on s'est toujours sentis bien.

Souk d'Assouan 

Repas typique égyptien, riz, saucisses poulet boeuf, tahina (crème de sésame et ail), crudité (tomates concombres oignons)

Soirée backgammon au coffee shop, on a goûté le jus de canne à sucre et de mangue fraîche hum!!!

magasin de jus de canne a sucre - coffee shop 
7

Départ à 6h30 en petit bateau moteur vers Philae où on est resté jusqu'à midi. Nous avons pris notre temps, parlés avec le jardinier, le garde, pris des photos avec des jeunes. Hesham nous a raconté les légendes d'Isis, Osiris, Horus et d’Anubis, Seth et Nephtis. Puis la légende de Ra, d'Hathor et du vin rosé. Philae est un site magnifique dédié à Isis et on y retrouve bien cette douceur et cette chaleur propres à cette déesse. C'est un vrai bonheur de se promener et de s'émerveiller devant cette merveilleuse architecture. On comprend facilement pourquoi c'est un incontournable des voyages en Egypte !

Reconstitution 
bateau à moteur pour Philae 
philae la belle 
Un temple hors du commun 

Le soir hôtel dans un nouveau quartier d'Assouan pas fini, ce n'était pas très joli, hôtel en décrépitude, pas très propre, hôtel fantôme. Comme il n'y avait personne, on a eu le droit à une suite. La chambre était assez grande et avec un grand lit, mais rien de plus à part peut être le calme. Service moyen, je ne le conseille pas. On a demandé un jus de citron fait avec de l'eau en bouteille, ils nous ont donné le reste de la bouteille d'eau c'était de l'eau du robinet avec un gout de javel. On a pris un touk touk pour aller en ville, ça c'était marrant avec un jeune chauffeur adorable.

nouveau quartier d'Assouan 

Musée Nubien : très beau musée sur la civilisation Nubienne du sud de l'Egypte. A voir.

Quelques trésors 

Retour à l’hôtel, sieste et à 16h, nous sommes allés à l’hôtel "the old cataract" (l'hotel où descendaient Agatha Christie et François Mitterrand). Très bel Hotel, nous avons bu un cocktail, profité du coucher du soleil face au Nil, à la piscine de l’hôtel et la vue sur l’île éléphantine. Beau moment plein d'harmonie ...

En soirée,longue balade à pied le long du Nil, visite d'une église Copte très belle de l'extérieur et très simple à l'intérieur. Promenade dans le souk, petite boisson dans notre café habituel, puis repas dans un restaurant familial pour les égyptiens, repas habituel, puis nous sommes allés dans un autre bar, fumer la chicha et regarder un match de foot égyptien. Retour à l’hôtel à 23h30. On a enfin une connexion internet, je peux appeler les enfants 😀 et dodo.

Egyptian way of life 
8

9h30 départ vers l’île éléphantine. Drôle d'endroit, fouilles en cours, plusieurs temples rénovés et en cours de rénovation. Temple de Konshu le Dieu du Nil, un puzzle incroyable ! Bon courage aux égyptologues ... Sans compter les nombreuses couches d'habitations qui se sont empilées au cours des siècles, une impression de chaos invraissemblable, le tout sous une chaleur torride : 35° à 11h du matin en novembre, c'est dire !

Le Jardin botanique d'Assouan, des centaines d'essences végétales venues de toute la planète, un centre de recherche agronomique, mais surtout un endroit magnifique et vraiment paisible, ce qui change de l'ambiance habituelle 😉


Balade d'une heure en bateau autour des îles de la 1ere cataracte : d'anciennes chutes d'eau, comme des rapides qui se créaient lors des crues du Nil (avant la mise en place du barrage). Aujourd'hui c'est un site naturel protégé, une oasis de verdure entourée de désert. Magnifique en tous points et vraiment dépaysant ... à faire pour se détendre un moment et admirer.

Retour à l’hôtel à 15h, repas puis repos. A 18H30 touk touk pour le centre ville. Petite soirée sympa avec Hesham.

Nous avons décidé de partir le lendemain, nous avons fait tout ce que l'on désirait à Assouan et l’hôtel n'étant pas un site agréable pour profiter du temps qui passe, la décision fut d'en profiter ailleurs. Donc retour à Louxor.

9

Départ à 10h en train (train pour les gens aisés, ça correspond à notre train corail en France) - Confortable, la porte extérieure s'ouvre sans cesse tout le long du trajet malgré les tentatives des responsables du train de la fermer plusieurs fois. Lorsque le train démarre, les gens continuent de monter ou descendre. Les égyptiens jettent par la fenêtre ou la porte leur bouteille, cigarettes, gobelet, etc...

Arrivée à 13H30 à Louxor - effervescence de vie dans les rues, klaxons perpétuels (c'est leur façon de conduire). Nous sommes allés manger dans notre petit restau que l'on aime bien. Puis nous sommes retournés dans le même hôtel qu'avant mais au 5ème étage. Belle vue mais la clim du voisin sur notre terrasse faisait beaucoup de bruit. Repos, piscine et à 19h le guide nous a emmené dans un supermarché pour touristes où on peut trouver des papyrus, des statues, foulard et bijoux. C'est vraiment un magasin pour touristes, on n'a pas trouvé grand chose d'original et c'est devenu très cher. C'est très long car il faut négocier sans cesse. Ce n'est pas agréable de négocier tout le temps et si longtemps, nous ne sommes pas habitués à ça en France. On fait plusieurs magasins pour trouver quelques cadeaux à ramener puis on prend notre repas dans un fast food proche de la gare pour changer, repas tajine de mouton et spaghettis et pizza poulet poivron mozzarella.

restaurant el hussein hilton st new karnak à louxor et hotel Lotus hotel à Louxor 
10

Debout 7h pour un départ à 8h vers la vallée des reines. Nous démarrons tôt car la température monte vite dans ces vallées isolées et désertiques. Il n'y a que trois tombes d'ouvertes + une payante 100 euros la visite de la tombe de Néfertari (nous ne l'avons pas faite). Nous avons visités 2 tombes d'enfants : un mort né fils de Ramses II et un autre prince, fils de Ramses III, mort jeune. Nous avons terminé par la tombe de la reine Titi. Il règne en ces lieux une ambiance curieuse et indéfinissable qui nous transporte dans un autre temps, Il est juste dommage que les guides soient interdits dans les tombes, reliquat d'une loi crée lorsque l'Egypte était encore à son apogée touristique et que ces sites étaient surpeuplés. Ce n'est plus le cas, loin s'en faut. L'avantage pour nous c'est que nous pouvons prendre tout notre temps pour admirer et profiter de ces magnifiques ambiances.

Il est interdit de prendre des photos dans les tombes, Nous remercions donc les photographes dont nous utilisons les images ci dessous .

les princes sont reconnaissables à leur natte sur le coté de la tête 

Ensuite nous sommes partis visiter la vallée des rois. Incontournable si vous allez à Louxor !

Il y a environ 70 tombes découvertes. Une dizaine sont ouvertes. Avec le billet d'entrée nous avons le droit d'en visiter 3. Celle de Toutankamon est payante 10 euros, mais notre guide nous dit que ce n'est pas la plus belle.

Nous avons visité la tombe de Ramses IV, très belle et grandiose par ses dimensions, avec 2 sarcophages et de belles peintures. Une superbe représentation de la déesse Nout (la voûte céleste) soutenue par le Dieu Cho (Dieu du vent) qui s'appuie sur Geb (le Dieu de la terre) nous a particulièrement marqué.

Dans ces tombes aussi les photos sont interdites, nous remercions donc les sites sur lesquels nous avons emprunté ces images.

Nous sommes ensuite allés visiter la tombe la plus profonde du site, dans les entrailles de la terre, celle de Mineptah. La salle des offrandes est très belle et très paisible. De très beaux dessins ornent la totalité des couloirs et des salles. Il est à noter les différentes représentations des portes et de leurs gardiens qui jalonnent la descente vers la salle du sarcophage. Chaque porte est accompagnée de textes expliquant comment passer la porte et les "mots de passe " à utiliser, au cas où le défunt les aurait oubliés. Un beau sarcophage se situe dans la salle la plus profonde, salle entièrement peinte avec entre autre une magnifique représentation d'Amon-Ra et une représentation du roi défunt entouré par les douze heures du jour.

Pour terminer nous sommes allés voir celle de Sethnak, tombe d'une femme qui fut reine après Sethi 2 et de son 2ème mari. Celui ci voulait faire sa propre tombe mais en creusant il est tombé sur une autre tombe plus ancienne, il a alors arrêté car il ne voulait pas déranger le mort et il est allé dans le même tombeau que sa femme. Cette tombe n'est pas terminée, dans la salle du sarcophage certains dessins sont pas peints ni sculptés. Là aussi la descente est ponctuée de passages de portes et la salle du sarcophage est sublime bien que non terminée. Il y a dans cette tombe un "je ne sais quoi" de particulier qui nous a fait remonter vers la surface, comme sur un escalator, drôle de sensation ...

NB : Notre guide nous a dit que les tombes de la 18ème dynastie n'ont toujours pas été découvertes. Il reste encore des mystère non élucidés dans ce pays magique ... le rêve continue.

La vallée des rois 

En revenant le midi, nous nous sommes promenés dans le souk de Louxor. Les gens été adorables mais ils voulaient tous que l'on rentre dans leur magasin. On a discuté, bu le thé et fumé la chicha, fait quelques emplettes puis nous sommes rentrés en calèche. Je crois que nous avons testé tous les moyens de transport possibles en Egypte 😀.

Repos, piscine à l’hôtel.

A 19h on a marché à pied avec notre guide dans les rues peu connues des touristes. C'était très vivant, bruyant, il y avait pleins d'égyptien (et pas d'étrangers). Nous n'avons jamais senti d'animosité, les regards ont toujours été bienveillants. Repas au fast food. Retour à l’hôtel à pied après avoir bu un jus de mangue pressée. La température a baissé notablement (22° au lieux de 28°) Hesham nous dit qu'il sent que l'hivers arrive...

11

Repos piscine calme avant le retour, repas du midi à l'hotel, nous sommes encore seuls pour le déjeuner.

restaurant de l'hotel 

Visite du temple de Louxor à nouveau à la tombée de la nuit, coucher du soleil.

Repas ...départ demain à 5H de mat

clin d’œil de voyageurs heureux sous la protection du Dieu Amon Min

12

Sur les sites touristiques, il y a un Egyptien qui surveille chaque zone des temples. Parfois ils sont derrière nous, explique des choses, nous font croire que si on met la main à tel endroit ça nous portera bonheur etc...C'est une façon qu'ils ont de se faire un pourboire (qu'ils n'hésitent pas à nous demander). C'est pire lorsque l'on n'est pas accompagné d'un guide. Ne pas hésiter à dire non gentiment, mais parfois on peut voir voir de jolis endroit inattendus. A vous de sentir les bons moments.

Dans les tombes, les photos sont interdites mais certains gardiens te dise si tu as ton téléphone, tu peux prendre une photo mais chut sinon j'irai en prison et demande un pourboire.

Négocier les prix : descendre au moins de 50% et si vous avez le temps ça peut baisser encore. Si vous souhaitez quelque chose de particulier, demandez car ils peuvent vous le trouver dans un autre magasin et ils vont aller le chercher pour vous. Ils sont toujours très prévenants, aimables et serviable dans le business. Parfois, c'est bon aussi de ne pas négocier car ils ne sont vraiment pas riche. La négociation est une coutume dans ce pays, il faut accepter que ça fonctionne comme ça.

Avant de prendre un moyen de transport, négociez le prix.

En Egypte, on laisse à chaque fois un pourboire. Quand on va au toilette : 1 pound (livre égyptienne). Pour le bateau pour le personnel, notre guide nous a dit que 60 pounds c'était bien. Et après on peut donner individuellement ce que l'on veut. 20 pounds pour le bagagiste, le voiturier et pensez aussi à donner à votre guide.

Le vendredi est le jour de repos en Egypte. Les mariages ont lieu souvent le jeudi soir. Le vendredi il y a beaucoup de magasins fermés. Les minarets sont plus bruyants, les Égyptiens en profitent pour se rejoindre à la mosquée ce jour la. Les minarets servent à appeler à la prière 5 fois par jour.

13

Un immense merci à notre guide pour sa bonne humeur, sa gentillesse, sa prévenance, sa bienveillance. Pour tous les enseignements qu'il nous a transmis, pour nous avoir permis de découvrir l'Egypte sous un jour nouveau et riche d'humanité. Il a toujours su s'adapter à nos demandes, nos exigences avec le sourire. Il a toujours su nous proposer ce qui était le mieux en fonction de nos personnalités et de nos désirs. Il a su nous faire partager son regard sur la culture Égyptienne tant ancienne que moderne et nous faire découvrir ce peuple si accueillant et si souriant.

Maitre Hesham l'égyptologue