Carnet de voyage

Ici et là-bas : Sénégal 2019

31 étapes
128 commentaires
107 abonnés
Dernière étape postée il y a 3 jours
 avec 
4 participants
15 élèves de l'ISF partiront au Sénégal en avril 2019, dans le cadre d'un séjour d'immersion "Ici et là-bas". Toute leur année de préparation est racontée ici. Abonnez-vous pour rester au courant !
Du 5 octobre 2018 au 30 septembre 2019
361 jours
Partager ce carnet de voyage
7
oct
7
oct
Publié le 6 octobre 2018

Ça y est ! Nous y sommes.

Le premier week-end de préparation au voyage de 12 jours au Sénégal a débuté ce vendredi soir dans la bonne humeur.

Vivre en groupe 

Ce week-end est basé sur la rencontre des autres, se rassembler autour de nos craintes, nos attentes du projet. Nous nous sommes rapidement rendu compte que malgré nos individualités, nous ne sommes pas si différents que ça ...

Travail individuel sur sa ligne du temps 

Samedi matin nous a permis de se découvrir chacun personnellement grâce à l'atelier sur "La ligne du temps". Nous avons ensuite réfléchi sur notre engagement dans le projet et les différentes façons de le partager, en devenant ambassadeurs.

Vidéo et réseaux sociaux 

Le groupe s'est scindé en eux, avec une partie qui sera responsable de la vidéo et une autre sur la communication dans les réseaux sociaux, écrite et visuelle.

7
oct
7
oct
Publié le 8 octobre 2018

Nous avons cuisiné notre repas. Chaque groupe constitué d'une fille et d'un garçon a reçu une recette et ensuite, comme dans Top Chef, a été chercher les ingrédients et a cuisiné. Il y a avait pour l'apéro du houmous, du guacamole, du tzaziki, comme plat principal des boulettes et un stoemp carottes et pour dessert un tiramisu. Certains cuisinaient cela pour la première fois et craignaient de ne pas y arriver, mais finalement tout était délicieux et chacun très fier du résultat !

Préparation du souper 

Dimanche, nous avons organisé nos actions financières : les collations et les ventes. Nous avons ensuite évalué ce magnifique week-end.

La vente des collations sert à récolter des fonds pour notre projet qui est d'aller au Sénégal, vivre en immersion, faire des activités avec des jeunes sénégalais, découvrir de nouvelles cultures et surtout avoir une autre vision de la vie.

Pour cela, chaque jour nous vendons à la récréation des collations et boissons à 1 euro. Nous vendons également des cakes et des crêpes faits "maison".

18
oct
18
oct
Publié le 27 octobre 2018

Ce jeudi nous nous réunissons pendant les conseils de classe pour avancer sur nos projets de communication. Le groupe vidéo, avec Joaquin, a analysé les interviews filmés lors du week-end à Enghien.

Le groupe communication "blog et réseaux sociaux" a commencé par mettre au point ce qui sera vendu lors de la réunion de parents et des marchés de Noël : les pots de confiture et les pots d'épice. Il a aussi géré la future communication sur les réseaux sociaux en prenant des photos "promotionnelles" des objets à vendre.

Ensuite, le groupe a créé des affiches pour présenter le projet, ainsi qu'un petit document à donner à la réunion de parents.

8
nov

Aujourd'hui de 16h à 20h, les parents sont venus chercher les bulletins à l'école.

On a profité pour tenir un stand informatif du projet et aussi de vente.

Tiramisu, cake, gâteaux, crêpes, mousses au chocolat ... chacun a cuisiné quelque chose. On a aussi proposé du thé à la menthe, qui a eu beaucoup de succès.

Des parents et professeurs se sont montrés intéressés par le projet. C'est chouette de se sentir ainsi soutenus.

On avait aussi d'autres produits à vendre : confiture, épices , trousses, porte-clés, ...

On est fiers car on a vendu pour 250 € !

16
nov
16
nov

Vendredi soir, pour entamer notre deuxième week-end de formation, nous avons vécu une rencontre interculturelle particulière avec la tribu Albatros. Cette tribu, mise en scène par l’équipe Bénin 2018. (les 6e qui sont partis en séjour d’immersion l’année passée), nous a accueillis chaleureusement un par un.

Ils ne se parlaient pas avec une langue officielle mais juste avec des claquements de langues et quelques gestes. C’était difficile pour nous car nous comprenions rien du tout nous avons eu du mal à échanger. C’était déstabilisant de ne pas pouvoir communiquer en français.

Cette civilisation a des codes et des valeurs complètement différents des nôtres. Nous avons ainsi pu remarquer que l’accueil des femmes était totalement différent de celui des hommes. Ces derniers étaient assis sur des chaises avec leurs chaussures tandis que les femmes devaient enlever les leurs et s’asseoir sur le sol.

Nos yeux et nos valeurs nous ont induits en erreur dans la compréhension de ces gestes. Lors du débriefing, nous avons alors seulement compris le pourquoi : les femmes étaient considérées dans cette tribu comme pures et pouvaient donc toucher le sol et les aliments, les hommes par contre étaient considérés comme impurs et ne pouvaient donc pas toucher le sol directement.

À la fin de cette rencontre, nous avons appris à avoir un regard différent, et à prendre du recul sur les valeurs et coutumes des pays étrangers, sans laisser les nôtres influencer notre vision.

17
nov
17
nov

En début de la deuxième journée, nous avons abordé la thématique de la répartition des richesses dans le monde. Nous nous sommes répartis en 5 groupes différents qui représentaient :

  • Les pays industrialisés
  • L'Asie
  • L’Afrique
  • Le monde Arabo-musulman
  • L’Amérique latine

Nous avons pu ainsi constater que les pays industrialisés avaient la majorité des richesses pour peu d’habitants alors que l’Afrique avec beaucoup de matières premières mais n’en profitait pas.

Les 10% les plus riches du monde détiennent 86% des richesses mondiales alors que la moitié de la population ne dispose que 0,5% de celle-ci.

On a été sensibilisé sur cette répartition qui est injuste et inégale. Pour notre part nous constatons que nous consommons trop et mal et que nous sommes privilégiés par rapport au monde et notamment à l’Afrique.

17
nov
17
nov
Publié le 18 novembre 2018

Faites comme nous, lisez attentivement le texte qui suit et faites-le lire à un ami. Chacun, classez d'abord individuellement les personnages selon leurs comportements, du plus "sage" au plus "inacceptable" et ensuite comparez vos réponses et essayer de trouver un classement commun.

Pas facile de se mettre d'accord pour un classement commun quand on est 4 ! 

Voici le texte : Abigaël aime Tom

Abigaël aime Tom qui vit de l’autre côté de la rivière. Une crue a détruit tous les ponts qui enjambaient la rivière et n’a épargné qu’un seul bateau. Abigaël demande à Sinbad, le propriétaire du bateau, de lui faire traverser la rivière. Sinbad accepte à condition qu’Abigaël se donne d’abord à lui. Abigaël, ne sachant pas quoi faire, court demander conseil à sa mère qui lui répond qu’elle ne veut pas se mêler des affaires de sa fille. Désespérée, Abigaël cède à Sinbad, qui lui fait ensuite traverser la rivière. Abigaël court retrouver Tom, le serre joyeusement dans ses bras et lui raconte tout ce qui s’est passé. Tom la repousse sans ménagements et Abigaël s’enfuit. Pas très loin de chez Tom, Abigaël rencontre John, le meilleur ami de Tom. A lui aussi, elle raconte tout ce qu’il s’est passé. John gifle Tom et part avec Abigaël.


Débriefing de l'activité avec Martin d'Asmae 

Alors cela était-il si facile ?

De notre côté, nous avons eu des difficultés à nous mettre d’accord. Parce que notre vécu, nos valeurs et nos limites nous donnent tous parfois un point de vue différent.

En fin de compte, le classement émis reste relatif pour chacun d’entre nous. Et nous devons respecter le point de vue de chacun sans émettre de jugement.

18
nov
18
nov
Publié le 18 novembre 2018

Nous avons consacré le dimanche matin à la communication avec un atelier "vidéo", un atelier "rédaction" qui a rédigé les articles pour le blog et un dernier "photos" qui a choisi les photos pour illustrer les articles.

Essai de prise de vues
Rédaction des articles
Frappe de l'article
Choix des photos
Les différents ateliers 
2
déc
2
déc
Publié le 2 décembre 2018

Aujourd'hui nous avons participé au marché de Noël solidaire de la paroisse de la Sainte-Famille. Ce marché rassemble des organisations humanitaires qui proposent un artisanat du monde à vendre au profit de différents projets, tous plus intéressants les uns que les autres.

Nous avons eu la chance de pouvoir y participer. C'était l'occasion pour nous d'expliquer notre projet à un public plus large que celui de l'école. C'était aussi l'occasion de porter notre nouveau sweat-shirt orange ! On en parle depuis notre premier week-end ! et maintenant vous ne nous verrez plus qu'en orange 😀

Nous avions un grand choix d'objets à vendre pour tous les goûts : porte-clé, plumier, cadre photos, plante, magnet, confiture, biscuits, épices, ... sans oublier la soupe harira, le thé à la menthe et les cakes !

Un concert était aussi organisé au centre de l'église. Nous étions ainsi tout à fait dans l'ambiance de Noël.

Nous remercions les anciens du projet Bénin, les professeurs et nos familles qui sont passés nous encourager.

Maintenant, petite pause dans le projet : nous nous concentrons sur nos examens.

Marché de Noël 
19
déc
19
déc
Publié le 19 décembre 2018

Ce matin à l'aurore, nous nous retrouvons à la Travel Clinic. Après quelques démarches administratives, le médecin nous explique les dangers sanitaires que l'on risque en partant au Sénégal : malaria, méningite pour ne citer que les 2 plus importants.

Les démarches administratives

Nous retenons qu'il faut être vigilent à notre alimentation, notre protection des moustiques et à l'eau que nous buvons.

Après cela, chacun a une visite individuelle avec le médecin. Le stress arrive alors car certain stressent fort à l'idée des piqûres ...

Avec le médecin

En attendant notre tour, nous sommes dans la salle de jeux.

Dans la salle d'attente 
20
déc
20
déc
Publié le 20 décembre 2018

Pour la remise des bulletins et la dernière fois de l'année.

Les élèves et leurs parents ont préparé des bons petits plats pour aider à nous réchauffer et financer notre voyage.

Merci à nouveau aux petites mains qui ont réalisé ces mets et aux personnes qui ont fait de ce marché un succès.

Toute l'équipe du Sénégal vous souhaite un bon congé et de très belles fêtes !

2
fév
2
fév

Nous attendons une centaine de convives. Dès vendredi, nous avons transformé la salle polyvalente en salle de spectacle : monter le podium, et installer les tables. La salle d'étude et le musée sont devenus "restaurant" et nous y avons dressé des tables pour accueillir nos invités.

les tables 

Depuis le matin, une équipe épluche et coupe les légumes pour le couscous. Les mamans sont arrivées en début d'après-midi pour entamer la cuisson.

Préparation du couscous 

A 17h, on est prêt pour accueillir nos convives. Nous sommes impatients de leur faire découvrir nos montages vidéo, nos sketchs, danses, chants et rythmes.

Djembe
A la Travel Clinic
Duo chanté
Danse
Le groupe
Les spectateurs
Le cabaret 

Après le cabaret, nous étions au service des boissons et plats. Nous remercions les mamans qui ont cuisiné le couscous, mais aussi la maman de Joseph qui a préparé le poulet moambe et celle de Laurent la paella. Nous remercions aussi les "anciens" (ceux qui sont partis au Bénin en 2017 et 2018) pour leur aide au bar et au service : on forme une grande famille solidaire !

poulet moambe
poulet moambe
Buffet desserts maison
repas  et dessert

Après le repas, nous nous partageons entre la vaisselle et le karaoké.

Karaoké

Merci à tous pour cette superbe soirée !

17
fév
17
fév
Publié le 17 février 2019

Déjà notre 3e week-end de formation ! Nous nous retrouvons à nouveau à Neufvilles dans les locaux scouts. Le premier soir après l'écriture d'une charte commune, nous avons fêté les 18 ans d'Elsa.

• • •

Voici quelques témoignages de certains moments forts du week-end.

Le débat sur le genre

Samedi après-midi, on a du décrire l’homme et la femme, on a principalement discuté du harcèlement de rue, cela nous a mené à faire un débat sur le sujet. Après quelques minutes nous nous sommes rendu compte que nous avions des avis différents, surtout entre les filles et les garçons : le harcèlement était ressenti par les filles et peu compris par les garçons.

Je me suis rendue compte que ce type harcèlement est beaucoup trop présent dans les rues et que personne ne réagit vraiment. Je me suis aussi rendue compte que c’est à nous les jeunes de réagir pour faire bouger les choses.

La première chose à faire c’est de la sensibilisation auprès des jeunes dans les écoles, de faire des débats et de discuter en mixité (fille, garçon) comme on vient de le faire.

C’est certainement un débat que nous allons continuer avec les Sénégalais et les Sénégalaises ….

Gabriela

• • •

Moments cocoon

Moment cocoon, qu’est ce que c’est ?

C’est un moment qu’on partage en petit comité afin d’exprimer son ressenti de la journée et un moyen de partager des moments d’intimité.

L’exercice du jour était sur base de photos apportées :

  • de nous étant petit.
  • un lieu qu’on aime.
  • des personnes importantes pour nous.

Les groupes du moment cocoon resteront comme ça jusqu’à la fin du voyage au Sénégal et une fois par jour on se retrouvera en moment cocoon pour discuter de notre ressenti.

La règle phare du moment cocoon : « TOUT CE QUI SE DIT DANS LE MOMENT COCOON RESTE DANS LE MOMENT COCOON ! »




Moi, je trouve que c’est une bonne initiative pour favoriser la cohésion de groupe et cela m’a permis de mieux découvrir mes partenaires de voyage.

Adil

• • •

Bientôt le départ

Dans 44 jours, c’est le jour-J, on s’envole pour le Sénégal. Je suis tellement impatiente d’y aller. Vous savez quoi ?

Je me suis écrit une lettre à moi-même, une lettre que je lirai au retour du séjour afin de comparer ce à quoi je m’attendais et ce qui s’est réellement passé au Sénégal. On nous a demandé d’imaginer les plats, les paysages que l’on va observer, notre type journée.

C’était très chouette, je m’étais jamais écris à moi-même.

Elsa

• • •

Et toujours quelques anciens pour l'intendance !

Retour sur l’avant dernier week-end de l’équipe Sénégal où 4 des anciens ont pu vivre des moments de partage avec les participants de ce magnifique projet. En tant qu’anciens on a essayé de les rassurer sur certaines craintes qu’ils pourraient avoir et en assurant l’intendance durant le week-end.

On a aussi été contents de se retrouver nous en tant qu’anciens et de se rappeler les moments vécus en regardant nos anciennes photos.

Le nouveau groupe est super amusant et on espère qu’ils profiteront à 100 % de chaque moments.

Lyne

17
mars
17
mars

Dernier week-end de préparation avant le départ dans 15 jours. Celui-ci se déroule à l école.


Nous commençons par préparer les activités à faire sur place : un quiz sur la Belgique, des spécialités belges à apporter telles que des spéculoos, des petits jeux, liste de chants, veillées, ...


Tout cela nous permet de lister le matériel à emporter.Après le souper avec le traditionnel spaghetti, nous avons du temps libre pour nous installer dans la salle d'étude.

Samedi matin, nous accueillons Émilie, un sénégalais qui nous apprend quelques rudiments de wolof, une des langues du Sénégal. Nous lui posons aussi toutes nos questions.

Préparer le séjour, c'est aussi penser à la façon dont on témoignera au retour. Une journée Sénégal est prévue dans l'école pour cela, le 10 mai. Toutes les classes seront impliquées. Un fameux challenge pour nous !

Ce mini weekend se termine par des informations très pratiques sur le contenu de nos sacs, une rencontre avec les anciens et une réunion de parents.

Nous sommes impatients d être le 2 avril 😊

31
mars
31
mars
Publié le 1er avril 2019

Encore une fois dormir et on décolle ! Nous sommes impatients de partir et d'enfin découvrir le Sénégal! Destination: le village de Ndoumboudj au sud du Sénégal, près du Siné Saloum. Nous logerons dans la ferme pédagogique, projet que soutient Asmae: toutes les informations sont sur leur site. N'hésitez pas à aller y jeter un oeil!

3
avr
3
avr

C'est à Zaventem que nous nous retrouvons pour prendre nos vols vers Dakar. Mais avant, il faut fêter ce jour doublement mémorable car Hanae fête aujourd'hui ses 18 ans !

Après un premier vol sans soucis, nous avons une longue attente à Istanbul. Elle est mise à profit pour se dégourdir les jambes et remplir nos estomacs.

Notre prochain vol est de nuit pour Dakar... enfin !

Nous voici maintenant à Dakar, l'aventure commence par une journée de route vers le village de Ndoumboudj.

4
avr
4
avr
Publié le 5 avril 2019

Après un trajet en bus de 5h, nous arrivons au village de Ndoumboudj, plus précisément à la ferme école où nous vivrons notre séjour.

Nous sommes accueillis par le groupe de jeunes sénégalais avec qui nous partagerons le camp-chantiet.

Nous nous installons et partons ensemble à la découverte du village. Nous rendons une visite protocolaire à l'imam, au chef de village et au préfet. Ils nous accueillent par un discours de bienvenue et en retour, nous leur expliquons notre projet "Ici et là-bas", tout en les remerciant de leur chaleureux accueil.

Nous leur donnons aussi un petit cadeau. Tout se termine par une photo de groupe.


5
avr
5
avr
Publié le 5 avril 2019

Pour notre premier jour de chantier, j'étais plus tôt contente de commencer le chantier, malgré la chaleur notre équipe était motivée. La construction d'une cuisine a commencé par le déplacement des briques par le biais d'une chaine. Un vrai travail d'équipe !


N'oublions pas que Joaquin, notre vidéaste, travaille très dur depuis le depuis du voyage pour filmer notre aventure qui ne fait que commencer. Nous attendons avec impatience de voir son documentaire j'admire vraiment son courage et le remercie également.

J'écris pendant qu'on attend le repas qu'une équipe a aidé à préparer pendant que l'équipe "chantier" s'acharnait à leur besogne. Merci à eux !

Notre groupe vous remercie pour tout vos magnifiques commentaires de soutien on vous promet d'essayer de répondre dans les plus brefs délais.


-Hanae.

4
avr
4
avr
Publié le 6 avril 2019

Ce 4 avril fête les 59 ans de l'indépendance du Sénégal. En cette occasion, des festivités sont organisées dans les différentes communes du pays. Nous nous rendons à Toubacouta pour y assister. Tous les officiels sont présents et après des discours et des présentations, les organisations de la commune défilent en cortège "militaire". Les agriculteurs, les groupements de femmes, les jeunes pour la nature, les scouts, ...tous ont répondu présents.Et nous aussi ! Une demande de dernière minute que nous avons réussi avec brio malgré quelques ratés :) Nous avons été fiers d'avoir rempli notre mission sous le soleil et les autorités sénégalaises.

L'après-midi, après la sieste, nous avons organisé le planning du séjour. Demain, on commence le chantier !

6
avr
6
avr
Publié le 6 avril 2019

Ce vendredi en fin de journée, nous avons vécu un chouette moment de rencontre. Nous avions chacun 8 " rendez-vous" de 10 minutes .

A chaque fois un thème de discussion différent était proposé : la famille, les rêves, les chouettes réalisations, la cuisine, ... C'était un point de départ à la rencontre.

Ces rendez-vous étaient entre "café" et "lait" càd entre sénégalais et belges.

Après ce moment le groupe s'est encore plus senti soudé.

La journée s'est clôturée par une veillée au rythme des djembés.


7
avr
7
avr
Publié le 7 avril 2019


Voilà notre quatrième journée qui commence ! Au programme du matin, nous prenons les bus pour aller découvrir le marché de Passy. Une plongée riche en couleurs et odeurs dans la culture sénégalaise...

Une fois rentrés, un temps de pause nous attend. En effet, les premières grosses chaleurs arrivent avec le pic des 40 degré qui est atteint ! Nous profitons de ce temps pour échanger, nous reposer et bien sûr, faire nos lessives ! Entre rires et stratégies footballistiques, nous vivons vraiment à l'heure sénégalaise...

Après ces moments de détente et de partage, place à des explications un peu plus sérieuses. Demba, responsable de la ferme-école, nous présente ses collaborateurs, Moussa et Mamadou ainsi que leur travail du quotidien.


Mais qu'est-ce que l'agro-êcologie ? A quoi sert-elle ? Il s'agit d'une manière de cultiver respectueuse de l'environnement sans l'utilisation d'engrais chimiques et de pesticides. Elle permet une autonomie des villageois car ceux-ci produisent eux-mêmes leurs semences et légumes tout en respectant le sol et toute la vie qui y est présente.



Nous commençons par découvrir les techniques de la préparation du sol à l'aide de fumier et de terre tamisés pour en extraire toutes les impuretés. Moussa nous montre comment utiliser une table de semis afin de faire pousser divers légumes comme des tomates et des piments. Elle évite ainsi que les oiseaux et les conditions climatiques ne gâchent les semences. Après, c'est à nous de jouer, place à nos premières plantations !

Et pour finir, direction le poulailler où Demba nous explique l'intérêt d'élever des poules dans un environnement naturel où elles peuvent évoluer librement. Cette ferme-école, ayant pour but premier de former des locaux, enseigne aux jeunes les techniques pour construire leur propre poulailler. Nous sortons de cette après-midi, fatigués mais remplis de nouvelles connaissances... Et surtout, plus "cultivés" !

Salah et Céline

8
avr

7h15 : lever pour l'équipe chargée du petit déjeuner. Il faut marcher 15 minutes jusqu'au village pour acheter le pain, chauffer l'eau et apporter les tasses pour le thé/café.

7h30 : lever du reste du groupe qui se prépare pour être prêt à entamer le chantier juste après le petit dejeuner.

8h: petit dejeuner. Aujourd'hui nous avons fait découvrir aux sénégalais la pâte à spéculoos.

8h30 officiellement, 8h45 officieusement : début du chantier. Différentes tâches sont réparties comme le défrichage, la construction des armatures en fer pour le béton armé, le transport des briques, du sable et de la caillasse vers le lieu de construction. Toutes les 45 minutes on fait une pause histoire de reprendre des forces et de se rafraîchir pour attaquer de nouveau le travail.

12h30 : fin de chantier et repos bien mérité !

13h : Repas du midi chaud. Une équipe donne un coup de main pour l'épluchage des légumes en début de matinée. Le repas habituel est composé de féculents (riz, couscous, lentilles) avec une sauce aux oignons et soit du poulet, soit du poisson ou du ragoût.

14h -17h : la chaleur est telle qu'aucune activité n'est possible, si ce n'est la sieste, des jeux de société, des discussions autour du thé et des lessives.

17h-19h/20h : quand la chaleur redescend, nous découvrons les différents projets de développement dans la région : l'agro-écologie, la radio communautaire de Soucouta, la fédération des femmes...

Nous faisons également des activités de groupe comme un match de foot contre les jeunes du village (on a gagné 2-1 !) ou des temps d'évaluation et de discussions.

21h30 : Après les douches et le souper, nous vivons un dernier moment ensemble. Feu de camp, veillée, chants, petits jeux, sketches...

23h : Couvre feu ! Bonne nuit à tous 😉


- Adil et Hind

9
avr
9
avr
Publié le 10 avril 2019

Aujourd'hui excursion au Sine Saloum, vaste delta d'un ancien fleuve. Désormais c'est une réserve naturelle, classée par l'UNESCO. Elle est constituée d'une quantité d'îles de sable protégées de l'eau par des mangroves.


Pas de voitures ni de routes sur ces îles, on ne peut y arriver qu'en pirogue.

Après une demi-heure de navigation sur les bras de mer, nous débarquons sur une île où nous pouvons nous baigner.

L'eau nous rafraîchit. Nous nageons et jouons au ballon.

Après le repas et une sieste à l'ombre d'un grand arbre, nous reprenons la pirogue pour l'île aux coquillages.

La lumière de fin de journée nous invite à réaliser un shooting photos.


Demba nous a ensuite fait visiter l'île et les baobabs. Et en fin de journée nous avons repris les pirogues pour rentrer chez nous.

- Hind et Joëlle

10
avr
10
avr
Publié le 11 avril 2019

Notre journée commence comme d'habitude par le chantier.


Cette après midi, nous avons animé un jeu de l'oie grandeur nature dans la ferme. Nous avons passé un chouette moment avec les Sénégalais.

Juste après : Salah, Joseph, Adil, Martin et moi avons préparé une spécialité « Belge » ; une tortilla.

Avez-vous déjà préparé des tortillas pour 40 personnes avec un seul réchaud et dans le noir ? C'est un défi que nous avons réussi à relever ! Malgré le stress, nous nous sommes bien amusés et nous avons pu servir le plat avec un peu de retard. Ce qui en valait la peine car les Sénégalais ont apprécié notre plat et nous ont remercié chaleureusement, ce qui nous a fait très plaisir.


- Hind et Gabriela (pour le choix des photos)

10
avr
10
avr
Publié le 12 avril 2019

Notre journée commence comme d'habitude par le chantier.


Cette après midi, nous avons animé un jeu de l'oie grandeur nature dans la ferme. Nous avons passé un chouette moment avec les Sénégalais.

Jeu de l'oie

Juste après : Salah, Joseph, Adil, Martin, Sophie et moi avons préparé une spécialité « Belge » ; une tortilla.

Préparation de la tortilla

Avez-vous déjà préparé des tortillas pour 40 personnes avec un seul réchaud et dans le noir ? C'est un défi que nous avons réussi à relever ! Malgré le stress et la pression du « chef » Salah, nous nous sommes bien amusés et nous avons pu servir le plat avec un peu de retard. Ce qui en valait la peine car les Sénégalais ont apprécié notre plat et nous ont remercié chaleureusement, ce qui nous a fait très plaisir.


- Hind et Gabriela (pour le choix des photos)

11
avr
11
avr
Publié le 13 avril 2019

En fin de journée, nous avons marché jusqu'au poste de santé de Santamba.

Là, une infirmière sage-femme nous accueille et nous explique le fonctionnement du poste de santé et par la même occasion de la gestion de la santé au Sénégal.

Le poste de santé s'occupe essentiellement du suivi des grossesses et des accouchements, ainsi que des premiers soins. Il n'y a pas de médecin sur place. Pour en trouver un il faut se rendre à la ville qui se trouve à une bonne demi-heure de route.

On a une discussion sur les grossesses précoces et l'âge du mariage des filles très/trop jeunes.

Le poste de santé reçoit un soutien financier de la commune, mais pas de l'état.


Salle d'accouchement
Pharmacie

La soirée fut consacrée à un débat sur le mariage : les rites et traditions, l'implication des parents et de la famille, l'âge du mariage, ...

12
avr
12
avr
Publié le 13 avril 2019

C'est en répondant aux "ou ah" d'Adil que nous partons motivés pour entamer notre dernière journée de chantier. Au programme : défrichage, plantation de pommes de terre, bétonnage du bassin d'eau creusé hier, et encore des briques à apporter sur le lieu de construction.


Nous sommes fiers du travail accompli. Il ne reste que le toit à ajouter. Le haut reste ouvert pour laisser passer le vent.

Après la sieste, une séance photos nous permet de garder des souvenirs de ce séjour exceptionnel.

Déjà, les "officiels" du village arrivent. Nous chantons pour les accueillir. Ensuite, viennent les discours enregistrés par la radio de Soucouta. Nous terminons cet échange par une photo de groupe devant le chantier.


A la demande de tous, de la tortilla est demandée pour le repas du soir. Salah et son équipe se remettent à cuisiner et nous dégustons une tortilla meilleure que celle d'avant-hier ... et oui, c'est l'expérience !


Chants et danses clôturent notre dernière soirée, ainsi que discussions sous le ciel étoilé.

13
avr
13
avr
Publié le 15 avril 2019

Dernière matinée à Ndoumboudj : on fait nos bagages, on évalue le camp chantier avec nos amis sénégalais ... Et le plus pénible, on se dit au-revoir entre rires, pleurs et chants.

Après plus de 4h de route, nous arrivons à Thiès, ville où se trouve la maison des jeunes de l'AJE. Nous y soupons et dormons.

Dimanche est consacré à l'achat de souvenirs et à la rencontre avec les jeunes artisans réunis en coopératives, soutenus par l'AJE.

4
mai
4
mai

3 petites semaines, après notre retour en Belgique, nous nous retrouvons pour un week-end à l'école.

Nous nous sommes souvenus de notre séjour, en repensant à chacune des personnes que nous avons rencontrées pendant le projet, en nous racontant des anecdotes amusantes et en nous partageant aussi des moments plus difficiles...

Une fois n'est pas coutume, nous avons fêté nos retrouvailles par un souper "pizzas".

Après une nuit assez courte, nous avons relu la lettre que nous nous étions écrite lors du week-end de février. Très chouette de sentir ainsi la différence entre ce qu'on imaginait et ce qu'on a vraiment vécu et le vécu a dépassé de loin nos attentes !

Ensuite, nous avons réfléchi à tout ce que le projet nous avait apporté à nous personnellement, à nos relations avec les autres, à la façon dont on voyait le monde et aux actions que l'on avait envie de mener suite à ce séjour.

Pour terminer, Martin nous a projeté des photos des week-ends de préparation. Nous avons ainsi revécu tous les moments passés ensemble, mais aussi mieux compris ce que chacune des animations nous a apporté.

Le week-end s'est clôturé par la préparation de la journée Sénégal pour les élèves... mais chutt, cela fera l'objet d'un autre article !

10
mai
10
mai
Publié le 18 mai 2019

Aujourd'hui nous sommes tout excités à l'idée de présenter notre exposition vivante "le monde du Sénégal" aux autres élèves de l'école. Notre expo est divisée en quatre zones : le chantier, la rencontre, l'hygiène et la nourriture. En groupe de 3 ou 4 élèves, accompagné d'un prof, nous avons préparé une animation de 10 minutes pour présenter notre thématique.

• • •

La rencontre

Nous accueillons les élèves en chantant les chants sénégalais appris sur place de nos amis sénégalais. Ensuite, grâce aux panneaux photos, nous expliquons tout ce qui a aidé à la rencontre lors du séjour : les moments forts, les discussions, le jeu de l'oie, les veillées, la sortie au Siné Saloum, ...

Zone "La rencontre" 

Adil, Gabriela, Elsa, Chaimae et Maxime

• • •

Le chantier

Le chantier se passe en plein soleil et tous les élèves qui visitent cette zone, mettent un bandana sur leur tête pour se protéger du soleil. Ensuite, nous expliquons le concept de ferme école agro-écologique pour laquelle nous avons construit la future cuisine et salle de formation.

Le chantier a permis d'avoir un but commun avec les sénégalais. C'est grâce à ce travail en commun que le groupe s'est lié. Nous avons appris à dépasser nos limites et réalisé des choses qu'on en pensait pas pouvoir faire.

 Zone "Le chantier"

Hajar, Thierno, Iman, Hanae et Joëlle

• • •

L'hygiène

Prendre sa douche avec un seul seau d'eau, aller puiser l'eau au puits en pleine nuit, dormir sous une moustiquaire, soigner ses petits bobos, ... voilà ce que nous avons montré par des sketches, et un diaporama.

Zone "L'hygiène" 

Hind, Ismaël, Laurent et Céline

• • •

La nourriture

"Lavage des mains", c'est par cet appel, que nous accueillons les élèves dans notre zone "nourriture". Ensuite, ils s'installent comme nous autour des plats communs. Des petits quizz leur permettent alors de mieux se rendre compte des plats mangés et de la façon de les cuisiner.

Zone "La nourriture" 

Salah, Joseph, Ceyda et Sophie

• • •


Ces animations sont répétées 4 fois par heure de cours. Nous les avons animées pendant les 8h de cours de vendredi ... et oui, vous comptez bien, cela fait 32 fois !!!

C'était fatiguant bien sûr, mais nous étions super contents et fiers de partager tous ces moments forts avec les autres élèves et professeurs de l'école. Certains élèves de 4e se sont montrés très motivés pour partir eux aussi l'année prochaine. Nous espérons qu'il puissent avoir la même chance que nous.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires