ID VOYAGE

Rwanda et Amérique du Sud normalement !!!!!
Dernière étape postée il y a 83 jours
Du 26 février au 23 août 2020
179 jours
5
août
5
août
Publié le 5 août 2020

Voilà....notre voyage a débuté le 26 février dernier et il prend fin. Nous allons bientôt retrouver notre famille nos enfants, nos amis. Nous devions rester une vingtaine de jours au Rwanda puis continuer notre aventure en Amérique du Sud. Mais, comme vous le savez, la covid 19 a changé nos projets. Le 19 mars, veille de notre départ pour l'Amérique du Sud, le Rwanda ferme ses frontières et toutes ses activités... Nous restons donc à Musanze mais, nous ne savons pas pour combien de temps. Finalement, nous resterons jusqu'à l'ouverture de l'aéroport. Il restera fermé plus de 4 mois. La réouverture est prévu le 1er août. Nous prendrons notre avion le 5. Au Rwanda, 5 décès dû a la covid, plus de 2062 cas dont 1144 sont rétablis. Les ėcoles sont toujours fermées et le couvre feu est encore en vigueur de 20h à 5h. Ça ne rigole pas... le port du masque est obligatoire depuis plusieurs mois dans tous les espaces. Pendant notre séjour, nous aurons scolarisé plusieurs enfants, apporter de l'aide alimentaire à plusieurs familles, soutenu les "street boys". Nous avons ėgalement déposé un projet de centre d'accueil pour les enfants de la rue. La réponse est toujours en attente. Puis, il y a eu aussi Bosco. Il nous a beaucoup touché avec sa terrible histoire. Maintenant, il va suivre ses soins pendant plusieurs mois pour ses cicatrices. Nous resterons en contact avec lui et les médecins qui l'on pris en charge pour suivre l'évolution et l' efficacité de son traitement. Nous avons également déménagé Jacques dans une maison plus confortable. Nous lui avons trouvé un petit travail dans un restaurant en tant que serveur afin qu'il soit plus autonome financièrement. Il est en période d'essai nous espérons et lui aussi, qu'il sera embauché. Nous ne verrons pas Rio, le tango Argentin, Ushuaia, ni le Machu Pichu etc... mais, nous espérons que vous avez quand même vibré pour notre aventure et que vous en aurez appris davantage sur le pays des mille collines. Pour conclure, nous avons passé un agréable séjour dans ce magnifique pays. Nous avons rencontré des personnes au grand cœur, des enfants qui ont toujours la joie de vivre et le sourire, des paysages magnifiques où la culture est omniprésente. Mais, les conditions de vie sont très difficiles pour ce pays qui est considéré comme l'un des plus pauvres d'Afrique.... Merci pour nous avoir suivi et encore un grand merci pour vos dons sur la cagnotte avant et pendant notre séjour. Un clin d'œil à mamie Denise, Yves et Carla, Manu et Zainabo. Grâce à eux Bosco et sa famille ont un matelas et une couverture pour dormir. Demain, nous irons dire au revoir aux enfants du village de Jeanne 😥. La vie en Afrique est certainement plus difficile que chez nous, plus compliquée mais, sont-ils moins heureux que nous ??? A voir...alors réfléchissons sur notre vie Européenne ! hyper speed, stressante, faite de surconsommation etc... Nous avons tout à gagner de cette expérience et nous aurons perdu qu'une seule chose, 7 et 5 kg 🤣🤣🤣 mais que de merveilleux souvenirs.....

C'est fini...
2
août
2
août

Le singe doré est une espèce en voie de disparition 🐒.

On le trouve uniquement dans les montagnes volcaniques des Virunga en Afrique centrale. (Ouganda, République démocratique du Congo et bien sûr le Rwanda).

Le singe doré est une espèce endémique, du fait de son adaptation à un milieu d'altitude. Nous avons trouvés un groupe d'une trentaine de ses petits singes dorés qui possèdent une tache or-orange sur les flancs supérieurs et le dos.

30
juil
30
juil
Publié le 1er août 2020

Voilà maintenant 5 mois que nous sommes au Rwanda. A partir du 1er août l'aéroport de Kigali annonce sa réouverture.

Nous avons réussi à obtenir un vol pour le 5 août. Ici la situation fait état de 5 décès et 1964 cas détectés dont plus de 1036 rétablis. Le couvre-feu est toujours en vigueur de 21h à 5h du matin. Le masque est obligatoire dans tous les lieux intérieurs et extérieurs. Petites nouvelles de Bosco.

Nous avons accompagné Bosco et sa maman à l'hôpital de Kigali pour son rendez-vous avec le chirurgien esthétique. Dès ce jour, ils ont commencé un traitement. Il aura des injections de corticoïde dans les cicatrices pendant au minimum 4 mois et maximum 1 an. Si ce traitement ne fonctionne pas, une chirurgie esthétique sera envisagée. Hier nous sommes allés leur dire au revoir en espérant les revoir au mois de février avec de bonnes nouvelles du traitement de Bosco.

Mercredi j ai donné mon dernier cours de français aux enfants. Quelle belle surprise lorsqu ils nous ont offert des cadeaux en remerciement. Beaucoup d 'émotion des 2 côtés mais aussi de tristesse.

27
juil
27
juil
Publié le 1er août 2020

Depuis février que nous sommes au Rwanda, nous écoutons cette musique : "Jérusalema". Voir vidéo sur la page Facebook ou Instagram 👍

Les enfants du village petits et grands ainsi que Jacques nous ont fait une belle surprise 😉.

17
juil

Le village d'Iby'Iwacu est situé autour du parc national des Volcans à Nyabigoma, Kinigi. Habituellement à cette époque de l'année beaucoup de touristes sont présents pour partager avec la population les modes de vies traditionnels et les danses locale de ce village culturel. Mais, cette année les touristes ne sont pas présents. L'argent manque également pour tous les villages environnant car Ibi'Iwacu contribue au soutien des résidents autour du parc des volcans.

13
juil
13
juil
Publié le 26 juillet 2020

Aujourd'hui, nous avons décidé de louer des VTT. 🚲 Mais, électriques, car au pays des mille collines⛰, enfin soit disant, 😏 car en faite il y en a des centaines de milliers 🏔⛰🗻🏔. C'est vraiment très difficile de pédaler au Rwanda et surtout à 2000m d'altitude 🤒. Au cours de notre balade, nous avons rencontrés, comme d'habitude, beaucoup d'enfants. L' un d'eux a été particulierement surpris de nous voir s'arrêter près de lui.... le choc pour nous et pour lui 😯 !! il avait une trottinette en bois "le tshukudu" et moi un bike électrique 🤫..... quel contraste....😲

10
juil
10
juil
Publié le 12 juillet 2020

Revenons sur la triste histoire de Bosco.

Nous avons essayé d'aider sa maman dans ses démarches concernant les soins de Bosco. Elle semblait dire que ça n' avançait plus. Nous nous sommes dit que l'on pouvait essayer de l'aider et effectivement les choses se sont un peu débloquées. Nous avons pris rendez vous avec le médecin qui avait pris en charge Bosco la nuit du 5 octobre. Après avoir eu un peu plus d informations concernant sa prise en charge, nous lui avons demandé quelles étaient maintenant les possibilités pour l'aider tant au niveau psychologique qu'esthétique. Dans un premier temps, il nous informe que ces soins ne seront pas possible dans l' hôpital publique. Que Bosco n' est pas un cas d'urgence. Qu'il y a seulement un chirurgien esthétique dans tout le Rwanda qui intervient à l'hôpital publique et qu'il est à Kigali. Grosse déception....La semaine suivante nous retournons le voir avec la maman de Bosco cette fois ci. Et là, il nous annonce que le dossier de Bosco va être transféré à l' hôpital publique de Kigali et qu' il faut prendre rdv avec le chirurgien esthétique. Ensuite, dans un deuxième temps, il ira en stomatologie pour une chirurgie réparatrice et qu'il va aussi être possible de le faire prendre en charge pour un suivi psychologique à l'hôpital publique de Musanze. On ne vous cache pas la joie de sa maman et la nôtre et aussi notre soulagement après cette annonce. Nous savons que ces interventions sont d'une importance capitale pour la vie future de Bosco.

Nous attendons la date du rendez vous avec le chirurgien esthétique.

 Bosco et sa sœur Diane

8
juil
8
juil
Publié le 10 juillet 2020

Avec Bosco, nous avons visité un centre culturel près de chez lui. Ils m'ont demandé de donner des cours (de base) de français. Ce n'est pas vraiment facile.. Les personnes n'ont pas toutes le même niveau ni le même âge et moi je ne suis pas une professionnelle. 😏Certains sont débutants d'autres ont déjà des notions, mais j ai du plaisir à faire ça et eux en ont encore plus à étudier je pense...☺

Chaque semaine ils me demandent de revenir. La semaine prochaine nous allons apprendre les noms de tous les matériaux qu ils utilisent pour faire les travaux manuels au centre culturel.

2
juil
2
juil
Publié le 9 juillet 2020

🇨🇵🇷🇼 Partir en bus de bon matin et s'arrêter au milieu de nul part, c'est notre truc. A la découverte d'endroit insolite, prendre des chemins, des pistes.... Surprendre les habitants. Lorsqu'ils nous voient, ils se demandent ce que nous faisons. La plus grande surprise c'est surtout lorqu'ils nous entendent leur dire bonjour et comment vas-tu... ? mais, en Kinyarwanda. Tout de suite de grand sourire de parts et autres illuminent les visages 😁😄😃

29
juin
29
juin
Publié le 7 juillet 2020

Ici au Rwanda, les haricots sont semés en mars et récoltés fin juin.

Après la récolte, il faut procéder au battage ou décorticage traditionnel.

Pour cela, les haricots sont déposés sur une bâche. Ensuite, les femmes procèdent au battage avec un grand bâton, et je vous assure, c'est très physique💪💪.

Puis, les haricots sont mis dans une paillasse afin de les trier 😉.

.

27
juin
27
juin
Publié le 2 juillet 2020

Déjà 4 mois que nous sommes au Rwanda. Nous devions rester 3 semaines puis continuer notre aventure de 5 mois en Amérique du Sud.

Mais, malheureusement, avec la crise du covid 😷 nous sommes toujours au Rwanda.

Voici quelques photos des enfants qui ont eu une grande place dans notre aventure rwandaise. 😉

23
juin
23
juin
Publié le 23 juin 2020

Au cours de nos multiples randonnées, nous rencontrons beaucoup d'enfants qui nous accompagnent, nous guident vers des endroits incroyables comme les cascades très impressionnantes même en cette période de saison sèche.

20
juin
20
juin

Nous avons eu la chance d'être invités à l'inauguration du Ndaza Escape. Cette hôtel restaurant de luxe vient d'ouvrir ses portes à Kinigi aux pieds des volcans. Fahad son propriétaire nous à chaleureusement accueilli dans son établissement avec également le propriétaire de notre guest house Manu et sa femme.

14
juin
14
juin

Nous avons tenu à vous faire partagez l'histoire de Bosco ce petit garçon de 11 ans qui vit avec ses 2 soeurs et sa maman. Il étudie en 5ème année primaire au groupe scolaire Rushibi. Nous qui pensions que les tragédies rwandaises étaient terminées.....voilà que lors d' une de nos randonnées nous rencontrons Bosco qui nous raconte son histoire. Cela s'est passé un soir d'octobre 2019. Des opposants au régime rwandais basaient en RDC arrivent dans son petit village près de Kinigi proche de la frontière de la RDC. Ils étaient venus disent-ils, pour tuer des soldats. L'objectif, renverser le gouvernement. Mais leur commandant a commencé à tuer des civiles et leur a ordonné de faire de même. 14 civiles seront tués et d'autres seront blessés. Bosco fait parti des survivants. Son papa et sa petite soeur ont été tués. Sa maman et ses 2 autres soeurs ont réussi à s enfuir. Bosco n'a pas pu échapper aux rebelles. Ils lui ont mutilé le visage avec des machettes et autres armes blanches. Maintenant il doit vivre avec ses cicatrices (intérieures et extérieures) pour le restant de sa vie. Mais quel petit garçon impressionnant. Il a gardé sa joie de vivre. La vie est très difficile pour sa famille. Sa maman à décidé de ne plus vivre dans la maison de l' horreur. Ils vivent maintenant dans un autre village mais elle doit payer un loyer pour une maison avec une seule chambre pour 4 personnes. Nous ne savons pas si elle travaille mais, nous savons que les enfants ont faim. Nous avons acheté 5kg de kaonga 5kg de riz, du sucre, du sel des biscuits....tout le village nous a dit : "murakoze umuzungu" (merci les blancs). Mugire umusi mwiza 😉(bonne journée à tous)

10
juin
10
juin
Publié le 10 juin 2020

Que le temps passe vite !!!

Voilà déjà plus de 3 mois que nous sommes au Rwanda. Vous avez pu suivre nos différentes activités sur le blog ou les réseaux sociaux mais voici quelques nouvelles.

Nous avons pu faire renouveler nos visas pour 3 mois supplémentaires. Nous pensons donc rester au Rwanda jusqu'au 5 août.

Les enfants que nous scolarisons vont très bien hormis Shakira avec ses problèmes aux yeux. Nous l'accompagnons encore dans ses démarches de soins. Un nouveau rendez vous avec l'ophtalmologiste est fixé demain matin pour des examens complémentaires.

Nos projets avancent très lentement, et au fur et à mesure de nos rencontres. La rédaction du projet du centre d'accueil pour les "Street Boy" est terminée. Nous l'avons présenté à 2 personnes pour le moment et nous attendons la validation. Il est très difficile de faire aboutir ce genre de projet pour les raisons que nous vous avons déjà évoqué au début de notre séjour. Mais nous gardons espoir car nous savons que nous ne sommes pas la seule association à travailler sur des projets d'amélioration de leurs conditions de vie. Bien sûr, la vie est toujours aussi difficile pour eux. La police fait très fréquemment des arrestations.

Concernant le covid. La majorité du pays n'est plus en confinement. Il reste une partie de la province de l'ouest qui est confinée car de nouveaux cas sont découvert tous les jours dû à la mauvaise gestion de la pandémie par les pays frontaliers.

6
juin
6
juin
Publié le 6 juin 2020

Partout où vous irez dans les campagnes rwandaise mais pas que... vous verrez des bidons jaunes qui servent à transporter l'eau si précieuse.Très souvent la corvée d'eau est effectuée par les enfants.

Naturellement nous avons aidé cette petite fille à transporter son bidon.

30
mai
30
mai
Publié le 30 mai 2020

Les tisserins sont des oiseaux à gros bec, remarquablement habiles pour tisser leur nid. La construction des nids des tisserins est sans aucun doute la plus spectaculaire dans le monde des oiseaux.

Leur construction très élaborée est des plus solides. On sort, on entre par en bas, l’ouverture est à l’abri des pluies. Les nids sont quelquefois par centaines sur le même arbre, assujettis aux longues branches flexibles et menues qui, loin de tout danger, les bercent sur les eaux ou entre ciel et terre 😉😉😉

19
mai
19
mai
Publié le 20 mai 2020

Randonnée au lac Ruhondo situé à la base du volcan Muhabura 🇷🇼 près de la frontière avec l'Ouganda 🇺🇬😉

21
mai
21
mai
Publié le 22 mai 2020

SUR LES TRACES DES GORILLES 🦍

Le mont Muhabura 4127 m d'altitude est un volcan ⛰ dormant dans la chaîne de montagne des Virunga à la frontière entre le Rwanda🇷🇼 et l'Ouganda🇺🇬.

Nous avons voulu le voir de plus près.

La traversée dans de différentes cultures, maïs, pommes de terre, haricots, petits pois ...et même des plantations de marguerites, le tout dans des pentes incroyables nous à permis de l'approcher. Après 7km de marche nous étions à 2680m d'altitude (partis de 1800m) sous un soleil de plomb 🌞. Les chemins étaient semblable à ceux du GR20. Nous avons également rencontré des petits bergers, des personnes qui cultivaient leurs champs. Ils nous on expliqué que des buffles étaient passés la nuit précédente et avaient dévasté les cultures. Plus loin, d'autres villageois nous racontent que des gorilles 🦍 étaient présents sur le secteur la veille, dans l'après-midi midi. Cela se produit assez fréquemment😉

Résultat nous n'avons pas vu les gorilles au dos argenté malgré nos 15 km mais ce n'est que partie remise!!!

🦍🦍🦍

16
mai
16
mai
Publié le 16 mai 2020
Merci à tous pour votre soutien 👍
12
mai
12
mai
Publié le 14 mai 2020
7
mai
7
mai
Publié le 7 mai 2020

Depuis lundi 4 mai nous sommes en déconfinement partiel. Magasins et restaurants sont ouverts jusqu' à 19h. De 20h à 5h il y a le couvre feu. Nous sommes plus libre mais nous devons restés dans le district de Musanze. Pas de possibilité de se rendre dans les autres villes et les frontières sont toujours fermées. Les écoles et universités sont fermées jusqu'en septembre.

A ce jour, il y a 138 cas de covid plus 130 qui ont été guéris, aucun décès.

Cela fait prés de 15 jours que nous n'avons plus de nouvelles d'Eric le Sreet Boys de 8 ans..... Pour les autres, nous avons chaussé pas moins de 12 enfants.

L'associaton a dû s'adapter à la crise, nous avons fait de l'aide alimentaire pour les familles des enfants que nous scolarisons. La famille de Jeanne, de Skakira, de Jacques et quelques autres familles du village.

Nous avons également rencontré Alphonsine. Nous nous sommes rendu compte qu'elle avait un problème d'alcoolisme. Cette maman élève seule ses 3 enfants agés de 18 mois à 7 ans. Difficile pour nous d'expliquer dans quelles conditions d'hygiène vie cette famille. Une maison insalubre, pas ou peu de vêtements, aucun produit d’hygiène (pas un seul savon) 1 assiette pour 4 personnes, pas de lits. Ils dorment à même le sol avec des vieux chiffons posaient sur la terre, le toit laisse l'eau entrer dans la maison. Sans hésitation, nous leur avons acheter de la nourriture et aujourd’hui nous leur avons amener un matelas (donné gracieusement par Manu le propriétaire de notre guets house ainsi que des draps et 1 couverture). Nous lui avons acheté 2 bassines (une pour laver les enfants et une pour la vaisselle) ainsi que des assiettes et gobelets. Nous avons demandé à Alphonsine de fournir des efforts quant à l'hygiène de ses enfants et également de les nourrir correctement avec la nourriture que nous achetons depuis 2 jours. Nous souhaitons la soutenir mais voulons aussi qu'elle réagisse. Nous irons lui rendre visite aussi souvent qu'il sera nécessaire.

26
avr
26
avr
Publié le 27 avril 2020

On sait, on ne va pas vous faire rêver de dire ça !! mais c'est ça aussi le voyage, prendre des claques ...

Notre voyage de 6 mois tourne au ralenti, comme le monde qui ne tourne plus bien rond.

Voilà plus de 60 jours que nous sommes au Rwanda et nous avons appris beaucoup auprès de ses habitants.

Humilité, partage, bienveillance, modestie....

S'intéresser à la réalité des autres, permet l'ouverture d'esprit et de relativiser.

Ici il faut travailler pour vivre, vivre pour travailler, travailler pour manger, manger pour travailler....enfin, le chat qui se mord la queue.

Pas de travail pas de nourriture...et cela peut durer plusieurs jours donc plusieurs jours sans manger.

Pas d’allocation de chômage, pas de resto du cœur etc etc ....

En France, même confiné, nous ne sommes pas sans manger car les frigos sont pleins....et oui les grandes surfaces ont été dévalisées en 24h.

Avec les réseaux sociaux nous voyons les différents posts de tartes, de gateaux, de recettes en tout genre....

Ici pas de gateaux, pas de tartes...

Sommes nous déconnectés ???

Avec notre association "Jeanne et Jacques et School", nous aidons les familles qui sont dans le besoin. Nous donnons également tous les jours à manger aux "Street Boys" qui sont malheureusement très nombreux. Ce n'était pas l'objectif premier de l'association mais nous devons nous adapter à cette situation de crise. Ici, c'est mourir du Covid-19 ou mourir de faim.

Ici seulement un repas par jour lorsque cela est possible, nous nous arrivons à en faire 2 et vous ???

https://www.leetchi.com/c/scolarisation-denfants-au-rwanda 
26
avr
26
avr
Publié le 26 avril 2020

Cela fait plusieurs jours que nous n'avons pas vu Eric.

Nous venons d'apprendre par d'autres street boys qu'il a été arrêté par la police. Pourquoi et pour combien de temps ???

Nous sommes dans l'inquiétude...

22
avr
22
avr
Publié le 22 avril 2020

Coucou, ici le confinement est prolongé jusqu'au 30 avril. 138 cas de covid 19 dont 84 guéris. Toutes les frontières sont fermées ainsi que la circulation entre les villes. Nous pensons bien à vous en France. Prenez soin de vous.

15
avr
15
avr
Publié le 15 avril 2020

Coucou nous revoilà, ne vous inquiétez pas tout va bien. Avec ce confinement pas vraiment de sortie trop loin.

Nous voyons toujours les "Street Boys" et continuons à leur donner à manger tous les jours.

Voici quelques photos d'oiseaux parmis les 685 espèces répertoriées au Rwanda ainsi que le lézard de notre guest house....

Prenez soin de vous... A bientôt

9
avr

Nous avons eu la chance d'avoir la visite de nos 3 protégés en cette période de confinement.

Jeanne est restée avec nous à la guest house pendant que sa maman et Jacques emmenaient Shakira à l'hopital pour sa visite chez l'ophtalmologiste.

Nous n'avons pas pu l'emmener nous même car la police fait des contrôles très fréquemment.

4
avr
4
avr
Publié le 4 avril 2020

Voilà aussi une des priorités de l'association "Jeanne & Jacques at school" : subvenir aux besoins quotidiens des familles des enfants que nous scolarisons. Pour cela, en cette période très difficile, nous avons acheté 30kg de riz, 20kg de kaonga (farine de maïs très utilisée au Rwanda pour faire des pâtes ou de la bouillie), 3kg de sucre et 15 savons. Nous pensions pouvoir obtenir l'autorisation des autorités pour emmener la nourriture au village mais cela n'a pas été possible. Les familles qui reçoivent des aides doivent venir elles mêmes au district (mairie) récupérer les dons.

Jeanne, sa maman, Shakira et leurs frères et sœurs étaient très heureux de repartir avec toute cette nourriture.

Merci à vous tous. C'est grâce à vos dons qu'ils peuvent manger aujourd'hui...

https://www.leetchi.com/c/scolarisation-denfants-au-rwanda

5
avr
5
avr

Nous sommes dans la ville de Musanze qui se situe à 1850M d'altitude. Depuis notre terrasse où nous prenons notre petit déjeuner nous avons vue sur deux volcans.

LE MONT MUHAVURA : Il fait partie du massif montagneux des Virunga mondialement connu pour être le dernier sanctuaire des gorilles de montagnes.

Il est situé à cheval sur la frontière séparant le Rwanda et l'Ouganda culminant à 4 127 mètres d'altitude. Le Muhavura à la forme d'une montagne conique aux pentes régulières et prononcées et reliée à l'ouest au cône du Gahinga culminant à 3 474 mètres d'altitude. Les deux sommets sont formés de laves basanitiques et trachyandésitiques.

Le Muhavura est couronné par le cratère Kabiranjuma contenant un petit lac de quarante mètres de diamètre.

Ecole typique Rwandaise
LE MONT  GAHINGA ET LE MONT  MUHAVURA 

MONT SABYINYO : Le nom "Sabyinyo" dérivé du mot kinyarwanda "iryinyo" signifiant "dent". La montagne porte le surnom local "dents du vieil homme" parce qu'il est dentelé comme les dents espacées dans la mâchoire d'un vieil homme (en contraste avec les sommets coniques parfaits des montagnes adjacentes dans cette gamme).

Il se situe à 3 645m au-dessus du niveau de la mer, marque l'intersection des frontières de la République démocratique du Congo, du Rwanda et de l'Ouganda. Il chevauche les parcs nationaux adjacents du parc national des Virunga en République démocratique du Congo, le parc national des volcans au Rwanda et le parc national de Mgahinga en Ouganda.

LE MONT  SABYINYO 
1
avr
1
avr
Publié le 1er avril 2020

En ce premier Avril, et non ce ne sera pas un poisson d'avril, notre journée ne sera pas sans rebondissement. Nous avions décidé de préparer un mafé et de manger avec les propriétaires et employés de la guest house. Nous sommes partis avec Jacques faire les courses. Après plusieurs contrôles de police et militaire nous arrivons à la guest house. Nous déposons nos achats et nous repartons acheter des tomates.

Et là, intervention de MADAME FOLLEDINGUE, qui est la chef du village. A 20 mètres de nous elle commence à être agressive et désagréable, en disant : " pourquoi tant de va et vient les muzungo" (les blancs), Jacques tente de lui expliquer mais en vain. Elle ne veut rien savoir. Un garde arrive bouscule Jacques et l’emmène à l’arrière d'un pick-up sans explication. Nous avons tout de suite pensé que ça aller mal se terminer. Manu le propriétaire tente d’apaiser les tensions. Mais après une trentaine de minutes, nous voyons la voiture partir avec 4 personnes dont Jacques. Nous sommes très inquiet pour lui. Manu nous dit de ne pas nous inquiéter qu'ils vont le relâcher.

Les heures passent et toujours aucune nouvelle de sa libération. Nous apprenons qu'il est enfermé au stade de Football avec une vingtaine de personnes. C'est seulement à 19h que Manu reçoit un appel pour aller chercher Jacques. Les autres personnes doivent être transférer sur un autre site. Et là, comme par enchantement, tout le monde est libéré par peur que nous déclenchions un scandale auprès des autorités. Nous restons très choqués de cette intervention musclée et diligentée par cette horrible femme. que nous avons surnommé Madame Folledingue.

30
mars
30
mars
Publié le 30 mars 2020

Pause café sous 37°

Nous pensons bien à vous pendant ce confinement hivernal.. bises à vous tous.

Pause avec p'tit café et cappuccino 🙂
28
mars
28
mars
Publié le 28 mars 2020

En période de confinement, nous vous faisons partager des bons moments passés avant l'arrivée du coronavirus au Rwanda.

24
mars
24
mars
Publié le 24 mars 2020

Depuis le 20 mars nous n'avons pas donné de nouvelles car ici, comme partout dans le monde tout est au ralenti. Nous sommes également en confinement. La police et l'armée passent dans les rues de Musanze plusieurs fois par jour pour demander à la population de rentrer chez elle. Les rues sont désertes par rapport aux semaines précédentes. Ça reste compliqué. Comment confiner une population qui vit au jour le jour et qui achète de quoi se nourrir pour un jour et encore lorsque cela est possible....

Pour nous les journées sont longues alors, nous nous occupons comme nous le pouvons. Denis fait la vaisselle, moi je lave le linge, nous jouons aux billes et au boomerang...

Malheureusement nous n'avons plus de nouvelles de Jeanne, Oussa, Shakira et des "Street Boys". Nous continuons à voir Jacques tous les jours.

20
mars
Famille de Jeanne  


Famille de Oussa 
La grand-mère de Shakira
La grand-mère de Jacques 
21
mars
21
mars
Publié le 21 mars 2020
NOTRE PETIT CHEZ  NOUS... 
ET SON JARDIN... 
17
mars
17
mars
Publié le 17 mars 2020

Aujourd'hui c'était une journée très importante. Nous sommes allés rendre visite à la grand mère de Jacques (78 ans) qui vit seule au pied des montagnes qui séparent la RDC et le Rwanda. Les derniers affrontements d'octobre 2019 se sont passés près de chez elle. 19 personnes ont été tuées par des rebelles venant de RDC. Après 20 minutes de bus depuis Musanze et environ 15km de marche nous arrivons dans son village. Magnifique randonnée, nous traversons des champs de diverses plantations, des petits villages, des forêts d'eucalyptus. Nous avons pu admirer les montagnes, nous avons également vu des caméléons... Nous arrivons près de sa maison et là, quel bonheur de la voir aussi heureuse de revoir son petit fils. Elle ne cesse de le prendre dans ses bras mais pas d'embrassade seulement des petits coups de tête et de nez affectueux. Très émouvant de les voir faire. Une petite larme est arrivée dans nos yeux...Merci merci pour son accueil si chaleureux. Moment inoubliable.

cabane où un guetteur surveille les plantations contre les voleurs
16
mars
16
mars
Publié le 17 mars 2020

Les nouvelles ne sont pas très réjouissantes ici au Rwanda comme partout dans le monde. Des cas de coronavirus sont confirmés donc le gouvernement a fermé les écoles pour 15 jours. De là, nous n'avons pas pu nous entretenir avec le Directeur de l'école pour l'inscription de Shakira, ce n'est que partie remise. Sinon, nous l'avons emmené à l’hôpital le médecin a diagnostiqué une conjonctivite allergique. Elle va faire son traitement pendant 5 jours. Ensuite nous verrons avec le médecin s'il faut prolonger le traitement.

Le couturier a terminé son uniforme et les chaussures lui vont très bien ainsi que les vêtements que nous lui avons acheté.

La voilà prête pour sa rentrée scolaire du 18 avril.

Bonne rentrée Shakira 
15
mars

Voila quelques jours que nous n'avons pas donné de nouvelles. Elles ne sont d'ailleurs pas si mauvaises que ça, même si nous trouvons que les actions n'avancent pas assez vite.

Notre rendez vous avec le Directeur de l'école s'est très bien passé. Nous lui avons évoqué notre inquiétude concernant les "Boys Street". Nous voilà soulagés il est tout a fait d'accord pour inscrire ces enfants dans l'école mais il reste encore 2 interrogations. La nourriture et le logement ? Le directeur nous propose très rapidement des solutions. Pour la nourriture il va demander à un petit restaurateur du secteur de préparer un repas qui ne coûtera pas très cher et concernant le logement, il nous propose de demander à une famille du village de bien vouloir héberger ses enfants du lundi au vendredi. Toutes ces propositions nous conviennent parfaitement.

Aujourd'hui, nous errons dans les rues de Musanze. Nous retrouvons le petit garçon de 5 ans. Nous commençons par lui acheter de quoi manger. Grâce à Jacques nous avons pu en savoir un peu plus sur lui. Il déambule toute la journée dans les rues de Musanze mais il a une maman. Sa maman souffre de graves troubles psychologiques. Elle est hébergée avec son petit garçon chez une dame âgée qui habite près du marché. Nous voila rassuré car nous savons maintenant qu'il a une famille et qu'il ne dort pas dans la rue. Bien sûr il ne va pas à l'école. Dans l'immédiat nous ne pourrons pas le scolarisé dans l'école avec laquelle nous voulons mener nos actions car elle est trop éloignée du centre de Musanze. Quant aux autres petits avec qui il divaguait dans les rues nous ne les avons pas vu depuis plusieurs jours.

Le Directeur a également accepté de scolariser en cours d'année scolaire une petite fille, Shakira (10 ans). Nous avons remarqué qu'elle a un problème aux yeux. Comme nous avons sympathisé avec le Directeur et médecin de la clinique où nous avons fait nos dons de matériel médical, nous sommes retournés le voir pour un avis médical la concernant. Il veut bien la recevoir en consultation demain matin et si besoin il nous orientera vers un collègue ophtalmologiste. Il à d'ailleurs vacciner Jacques contre l'hépatite B gratuitement. Il nous aidera également dans le suivi médical des enfants que nous allons scolariser. Ensuite, nous accompagnerons Shakira à l'école pour son inscription. Nous lui avons acheté tout le matériel nécessaire et des chaussures. Shakira vit avec sa grand mère qui est très âgée et ses 2 petits frères. Ils vivent dans une très grande pauvreté.

Nous remercions le Directeur de l'école Saint Joseph et Eugéne Directeur de la clinique Mpore Liberté pour leur gentillesse et leur compréhension.

14
mars
14
mars
Publié le 15 mars 2020
11
mars
11
mars
Publié le 12 mars 2020

Aujourd’hui c'était le grand jour que nous attendions avec impatience. Nous avions le rendez vous à l'ambassade de France à Kigali concernant notre projet. Nous sommes ressorti un peu dubitatifs. Effectivement il ni a pas grande possibilité dans l'immédiat d'ouvrir un centre d'accueil pour les enfants de la rue. Ce n'est absolument pas dans les objectifs du gouvernement. Donc aucune aide de ce côté là, quelle soit financière ou autre.Tous n'est pas négatif, nous avons quelques outils et conseils en main pour poursuivre nos actions sur la scolarité et surtout nous nous sommes fait connaitre. Nous allons donc nous concentrer sur la scolarité et notamment sur celle des "Boys Street" puisque c'est eux qui nous préoccupent le plus.

Nous avons rendez vous demain matin avec un directeur d'école pour voir quelle possibilité nous avons pour qu'il veuille bien recevoir ces enfants. Le problème n'est pas simple. Il ne s'agit pas simplement de faire leurs inscriptions à l'école, d'acheter le matériel scolaire et l'uniforme. Il faut aussi les nourrir et les loger. Au Rwanda, les écoles publiques n'offrent pas la possibilité de restauration et de logement. Nous savons que des écoles privées le font et nous en connaissons une qui accueille 2 ou 3 "Boys Street". Pour que cette école privée veuille bien accueillir d'autres enfant de la rue il faudrait que nous puissions scolariser d'autres enfants dans cette école et en échange lui demander qu'elle prenne des "Boys Street" mais les frais de scolarité son trop importants. L'association ne pourrait pas supporter de tels frais.

Demain nous vous tiendrons au courant de cette demande faite auprès de l'école publique.

10
mars
10
mars
Publié le 10 mars 2020

Nous n'avions encore pas fait de paragraphe sur nos retrouvailles avec nos petits protégés...

Bien sûr les premières retrouvailles ont été avec Jacques car il est venu nous chercher à l'aéroport. Beaucoup d'émotion, mais beaucoup de pudeur. Au Rwanda, il y a beaucoup de retenue. Nous avons quand même senti que ces retrouvailles étaient émouvantes pour Jacques également. Depuis, nous passons toutes nos journées ensemble. Il se fait plaisir en nous faisons visiter son magnifique pays des milles collines. Attention aux mollets et aux cuisses....Bien sûr, tous les soirs il retrouve les bancs de l'université de 18h à 21h où il étudie depuis le mois de septembre. Ses résultats sont très bons.

Nous profitons pleinement de lui...

Quant à Jeanne et Oussa, eux aussi étaient sur la réserve, mais nous avons pu les serrer dans nos bras.

Nous sommes allés voir Jeanne à l'école où tout se passe bien malgré des débuts un peu difficiles. Le lendemain visite dans sa famille. Evidemment, l'accueil de ses parents était très chaleureux. Pour l'occasion, ils avaient été achetés des boissons et des fruits. Depuis, nous leur avons rendu visite plusieurs fois. Le papa de Jeanne est tellement reconnaissant de se que nous faisons pour sa fille qu'il m'a offert un de ses bananiers de son jardin.(voir la photo de nous tous dans le jardin). Je ne savais comment le remercier. C'est ici, au Rwanda un geste symbolique et culturel.

Pour Oussa, nous sommes aussi allés le voir dans son école. Présentation avec son enseignante puis visite de l'école. Ensuite, nous sommes allés dans sa famille, où bien sûr, dans un premier temps nous avons été bien accueilli. Après quelques visites, la relation avec la famille a été moins chaleureuse. Nous avons décidé d'entretenir des liens uniquement avec l'école puisque nous sommes là pour le soutenir dans sa scolarité. Cette situation nous attriste mais nous pensons que s'est préférable.

Voila pour ce qui est des retrouvailles. Quant au suivi de la scolarité de chacun, nous avons rencontré les différents directeurs. Tout va bien pour Jacques et Jeanne, pour Oussa s'est un peu plus compliqué car il a beaucoup de retard. Nous l'avons inscrit à des cours de soutien.

Nous leur souhaitons beaucoup de réussite et une bonne année scolaire.


Inseko notre mascotte
Randonnée au lac Burera . Petite escapade en barque sur l’île Cyuzo avec vue sur le volcan Muhabura qui culmine à 4127 m d'altitud...
9
mars
9
mars
Publié le 9 mars 2020

Nous voilà à mi parcours de notre séjour au Rwanda.

Ce qui n'a pas changé : notre attachement pour ce petit pays, ses habitants et leur hospitalité si touchante.

Nous voilà invités dans une famille que nous connaissons depuis 2 jours. Nous prenons avec eux un repas qu'ils ont préparé avec beaucoup d'attention. Ils ont également invité leur voisin pour l'événement. Ils ont préparé du bœuf, des pommes de terre, des légumes, du riz .... et des fruits, mangues, ananas, oranges et prunes rwandaise. Nous nous sommes régalés mais n'avons pas pu goûter à tout tellement il y avait de choix.

Les rwandais sont très intrigués par notre présence dans leur pays. Souvent cette question revient : pourquoi vous êtes ici ?

Ils n'ont bien entendu pas la culture du voyage, et leur situation financière ne leur permet pas de voyager. Ils sont très surpris lorsque nous leur expliquons que nous venons visiter le pays.

Lors de nos différentes randonnées avec Jacques, nous passons souvent dans des petits villages. Les enfants viennent marcher avec nous sur de longs kilomètres. Notre plaisir s'est de leur distribuer des petits biscuits que nous achetons dans l'épicerie du coin. Ils sont tellement heureux avec 2 ou 3 biscuits que ça nous fait chaud au cœur.

Et puis, il y a malheureusement, encore et toujours "les enfants des rues" appelés ici les "Boys street" alors qu'il y a aussi des filles.

Notre projet de centre d'accueil les concernant va être encore beaucoup plus compliqué que nous le pensions. Le gouvernement ne veut pas entendre parler de ses enfants et ne veut surtout pas qu'ils soient vu par les "blancs". Nous avons appris des choses horribles les concernant dont nous ne parlerons pas ici. La question que nous nous posons maintenant est :

"Comment les aider légalement puisque le gouvernement ne veut pas entendre parler d'eux" ? Nous n’avons malheureusement pas encore de réponse.

Nous avons rencontré plusieurs personnes travaillant sur le sujet dont des acteurs locaux et espérons pouvoir travailler avec eux pour avancer sur le projet. Nous savons que cela va prendre beaucoup de temps.

En ce qui concerne la scolarisation des enfants qui ont une famille mais pas les moyens financiers de scolariser leurs enfants. Nous avons pensé faire travailler l'économie locale. Nous pensons acheter des "packages". Un par enfant comprenant, stylos, crayons, cahiers, cartable et chaussures. Oui, CHAUSSURES. Tous n'ont pas la chance d'en avoir et s'ils n'en ont pas ils ne peuvent pas aller à l'école.

Avec cela beaucoup d'enfants auront l'opportunité d'aller à l'école. Le projet est en cours.

Voilà, c'était le petit de mot de la fin sur une touche d'optimisme.

https://www.leetchi.com/c/scolarisation-denfants-au-rwanda

7
mars
7
mars

Magnifique randonnée au lac Ruhondo. Comme d'habitude des enfants nous ont accompagnés tout le long du parcours. Les umuzungus (les blancs) sont toujours bien accueillis. Au cours de chaque randonnée nous arrivons à échanger quelques mots avec les locaux.

Seul une étroite colline sépare le lac Ruhondo et le lac Bulera où nous irons la semaine prochaine en randonnée. Ce sont deux lacs naturels d'eau douce qui sont situés au nord ouest du Rwanda à la périphérie de Musanze.

3
mars

Émouvante retrouvaille avec Oussa, ce petit garçon que nous scolarisons dans l'école de son village. Présentation avec sa famille que nous n'avions pas encore rencontré. Puis, visite de son école où nous donnons du matériel scolaire en présence de son enseignante.

Belle randonnée à deux pas du parc des volcans où sont les gorilles des montagnes.Visite du village et de la maison où habitait Jacques lorsqu'il était enfant. Toujours cette belle hospitalité des villageois...!!

Ruche rwandaise
1
mars
1
mars
Publié le 1er mars 2020

Journée appelée Umuganda.

La population doit participer tous les derniers samedis du mois à des travaux afin de contribuer à la construction du pays.

Joli proverbe Rwandais : "seul on va plus vite, ensemble on va plus loin".


Ce matin , visite chez Jeanne. Nous avons pu lui donner tous les vêtements, chaussures... que nous avions pu recueillir grâce à vos dons. Merci merci pour elle ....

29
fév
29
fév
Publié le 29 février 2020

Visite de la famille à Jeanne, que nous étions très heureux de retrouver. Jacques, bien sûr, nous accompagne dans toutes nos visites. Il est très fier de faire notre interprète.

28
fév
28
fév
Publié le 29 février 2020

Remise du matériel scolaire et des jeux à l'école de Jeanne. Pour cette occasion les enfants de maternelle de la classe de Jeanne nous ont fait un spectacle en français. Que d'émotion ....

Nous avons assister à un cours de français avec les élèves de 6ème année.

27
fév
27
fév
Publié le 27 février 2020

Surprise en arrivant à Musanze nous avons vu l'arrivée d'une étape du tour du Rwanda. Belle ambiance dans les rues.

Nous avons continué notre journée en nous rendant à l'école de Jeanne. Bel accueil, les enfants avaient préparé un spectacle de chants et danses. C'était très émouvant....La Directrice nous a reçu dans son bureau avec des boissons et pâtisseries. Nous avons pu échanger avec la direction de l'école ainsi qu'avec les professeurs de Jeanne.

26
fév

Départ de l'aéroport de Lyon, escale à Bruxelles puis Kigali.

Inseko veille à nos 110kg de bagages
25
fév
25
fév
Publié le 25 février 2020

Nos bagages pour 6 mois !!! et les divers dons...

Après avoir distribué nos dons à l'école Kingdom, nous irons au dispensaire de Musanze pour emmener du matériel médical et des médicaments.

Matériel médical
110 kg de bagages
24
fév
24
fév
Publié le 24 février 2020

J -2 avant le départ de notre aventure. Les bagages sont en cours de préparation... Nous allons emmener des livres à l'école Kingdom de Musanze au Rwanda où Jeanne est scolarisée.

Pour l’Amérique du Sud, nous avons également du matériel scolaire, des cordes à sauter, des billes pour les enfants que nous croiserons lors de nos déplacements.