Un long week-end pour une première en Italie, à la découverte de la belle et romantique Venise !
Septembre 2014
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ce voyage n'est pas tout récent puisque nous y sommes allés en septembre 2014. Nous avons consacré 3 jours à cette destination, mais il y a tellement de monuments, de musées, de ruelles et recoins à explorer, que nous aurions pu y passer beaucoup plus de temps.

Je ne serais sûrement pas très précise dans ces articles, il a fallu que je me replonge dans mes souvenirs, mais j'essaierai de faire du mieux que je peux. Aussi, les photos ne sont pas d'une grande qualité, je n'avais à l'époque qu'un appareil compact bas de gamme.

Pour commencer, je vous emmène sur THE place to be, à Venise, j'ai nommé... La place Saint-Marc (Piazza San Marco). Située sur le bord du Grand Canal, c'est le cœur de la ville. On y trouve quelques monuments remarquables. Napoléon avait nommé cette place "salon le plus élégant d'Europe".

La place Saint Marc offre de beaux points de vue sur la Pointe de la Douane (Punta della Dogana) et sur l'île de San Giorgio Maggiore. De nombreuses gondoles sont installées au bord des quais, prêtes à accueillir les touristes pour un tour sur le canal.

Le Campanile est un des monuments célèbres de cette place. Cette ancienne tour de garde mesure plus de 98 mètres de haut, et offre de magnifiques panoramas à 360° sur tout Venise, grâce à son ascenseur. Il fait face au Palais des Doges et à la Basilique Saint-Marc.

Autre monument incontournable de la Place Saint-Marc, la Basilique Saint-Marc (Basilica Cattedrale di San Marco). Nous ne l'avons pas visitée, la file de touristes pour accéder à l'intérieur nous a complètement découragés. Au moment de notre visite, une bonne partie de la façade étant en chantier, ce qui la défigure malheureusement sur mes photos. Mais on peut tout de même observer les incroyables détails de son architecture.

Il est fréquent d'observer l'eau monter sur la place, obligeant ses visiteurs à se déchausser. C'est un phénomène assez unique et surprenant, nommé acqua alta.

Nous avons choisi de visiter le Palais des Doges (Palazzo Ducale), palais typiquement vénitien, autrefois résidence officielle des doges de Venise, et siège du gouvernement. Ce monument étant aussi touristique que la basilique Saint-Marc, je vous conseille d'acheter vos pass à l'avance sur Internet, vous pouvez en plus choisir la langue désirée pour la visite guidée.

Le Palais des Doges possède une immense cour intérieure, avec un point de vue sur la Basilique Saint Marc. C'est dans cette cour que l'on trouve la Scala dei Giganti, un immense escalier au sommet duquel étaient couronnés les doges. Nous avons également visité les immenses salles de réception et appartements privés. Les plafonds sont somptueux, notamment celui de la Sala del Maggior Consiglio, la plus vaste salle de palais, qui servait à l'époque, à impressionner les étrangers. Nous avons aussi pu visiter l'Armeria, salle de collection d'armes et armures en tout genres.

Attenant au palais, le pont des soupirs (Ponte dei sospiri) relie les salles d'interrogatoires aux anciennes cellules de prison, très... spartiates... Frisson garanti ! Son nom fait référence aux soupirs poussés par les prisonniers condamnés, qui y apercevait Venise pour la dernière fois, avant de croupir dans leur cellule.

C'est dans une des prisons que la guide nous raconta l'histoire de Casa Nova, seul prisonnier qui a réussi à s'évader de sa cellule, de toute l'histoire du Palais des Doges.

Autre très beau bâtiment de la place, la Tour de l'Horloge (Torre del orologio). Toutes les heures, deux statues de bronze frappent les cloches.

Sur la place Saint-Marc, nous passons devant une institution de Venise, le Café Florian. Fondé en 1722, c'est le plus ancien café de Venise. Il possède son propre orchestre, et plusieurs salons couverts de peintures, miroirs et boiseries. Nous n'y sommes pas entrés, car je pense qu'y boire un café doit coûter un bras (au moins !)

A bord du vaporetto, principal moyen de transport à Venise, équivalent du bus chez nous, nous visitons les abords de la Place Saint-Marc. Le campanile est visible de très loin, se détachant de l'horizon de par sa hauteur.

Il s'agit de la voie navigable la plus fréquentée de Venise, le Bassin de Saint-Marc (Bacino di San Marco). Nous passons devant la Pointe de la Douane et l'île de San Giorgio Maggiore.

Pour les adeptes du shopping, de la place Saint-Marc au Rialto, on trouve le quartier des Merceria vous serez certain d'y trouver un souvenir à ramener. Nous n'avons pas trouvé cet endroit exceptionnel, beaucoup de vendeurs "attrape-touristes", ou de magasins haut de gamme, mais il est toutefois agréable de faire un tour le long de ces étroites ruelles, qui démarrent derrière la Tour de l'Horloge.

Quelques photos le soir...

2

Après avoir visité la place Saint-Marc et à ses alentours, je vous invite à venir explorer en ma compagnie les autres quartiers de la ville. C'est à bord du vaporetto que nous allons d'abord explorer le Grand canal (Canal Grande).

Et soudain, au détour d'un virage, apparaît l'un des symboles de Venise, le Pont de Rialto (Ponte di Rialto).

Nous abandonnons le vaporetto, pour partir à la découverte du quartier de Cannaregio. Un peu à l'écart des sentiers battus, on y découvre une offre facette de Venise, plus intime et plus populaire.

Nous prenons beaucoup de plaisir à déambuler d'une ruelle à l'autre, à passer sous un porche et découvrir une petite place, un pont, une église... De surprise en surprise, c'est ce qui fait le charme de Venise. Nous découvrons le Ghetto, quartier à l'origine consacré à la communauté juive. On y trouve encore beaucoup de symboles de cette communauté, ainsi que quelques synagogues.

Nous avons également découvert un autre quartier, Dorsoduro, un des quartiers les plus pittoresques de la ville. On y trouve de nombreux palais et églises, des places ensoleillées, et une multitude de ponts bordant ses canaux.

Ah, ces gondoles, qui nous font envie depuis notre arrivée... Peut-être nous laisserons nous tenter par un petit tour ?

Autre quartier visité, celui de Castello, ancien cœur industriel de Venise. Aujourd'hui, son principal intérêt est la visite de l'Arsenale.

Pour finir cet article, quelques photos de Venise en fin de journée. Nous redécouvrons la ville ornée de teintes plus douces.

En revenant de l'Arsenale vers la Place Saint Marc, nous passons par la Riva degli Schiavoni, avec sa vue sur le bassin de Saint-Marc. Puis nous reprenons la direction du Grand Canal, paraissant bien plus paisible, en cette fin de journée.

3

Alors pour résumer, à Venise, on peut...

  • se perdre dans les ruelles pour découvrir les différents quartiers
  • visiter des musées, des monuments, des palais et des églises d'époque
  • faire du shopping dans les boutiques des quartiers touristiques

Mais pas seulement ! A présent, je vous propose quelques activités à faire autour de Venise, parce que pour tout vous avouer, nous ne sommes pas très "musées" (ou alors, à petite dose), et à Venise, on peut vite faire une overdose ! En plus, nous avons eu un super temps, alors nous n'avions pas envie de nous enfermer dans des musées...

Alors, on peut faire quoi à Venise ?

Visiter le Marché du Rialto

Venise, le matin, c'est l'effervescence. Le soleil se lève à peine, Venise arbore de douces couleurs. Les bateaux de marchandises affluent le long du Grand canal. C'est une ambiance particulière, qu'on ne ressent nul part ailleurs.

Près du pont du Rialto se trouve un bâtiment, la Pescheria, où a lieu chaque jour le marché, sauf le dimanche et le lundi. Je vous conseille de venir tôt, car à 11 heures, c'est terminé.

On y trouve des fruits, des légumes, des épices, des fleurs... Tout un panel de couleurs et d'odeurs. Il est agréable de se balader le long des étalages.

Mais le plus intéressant dans ce marché, ce sont les étalages de poissons frais. On y trouve tous types de poissons et fruits de mer : pieuvres, araignées de mer, saint-Jacques, langoustes, calamars, seiches, palourdes, saumon, anguilles, rougets, crevettes, dorades, turbots, bars... Les étalages sont bien présentés, nous avons beaucoup apprécié cette petite visite matinale. Une bonne manière de s'immerger dans le quotidien des vénitiens...

Se rendre sur les îles de Burano et de Murano

Il existe une multitude d'îles à visiter autour de Venise. Les 3 les plus touristiques sont Murano, Burano et Torcello, faciles d'accès en vaporetto. Nous avons choisi de visiter Murano et Burano.

Le trajet en bateau nous offre de beaux points de vue, la balade est agréable.

D'abord, nous visitons Murano, île spécialisée dans la verrerie. Nous y trouvons de nombreux ateliers de soufflerie, où les maîtres-verriers travaillent à la vue des touristes...

Le verre est omniprésent, dans les boutiques mais aussi à l'extérieur, où de nombreuses œuvres en verre sont exposées. Pour les vacanciers désireux de ramener un joli souvenir, vous aurez l'embarras du choix : bijoux, éléments de décoration, lustres et chandeliers luxueux. L'île est jolie et offre une promenade agréable. On y retrouve l'ambiance vénitienne, ses canaux, ses ponts, ses vieux bâtiments.

Venise, romantique jusqu'aux lampadaires, que l'on retrouve enlacés, au hasard d'une rue.

Ensuite, cap vers Burano, île aux mille couleurs, spécialisée dans la dentelle. On raconte que les femmes de pêcheurs auraient peint les façades de leurs maisons pour que leurs maris retrouvent le chemin de leur île, dans la brume.

Nous découvrons les façades multicolores, alignées, simples mais charmantes. Les châssis arborent de belles jardinières, le linge sèche, suspendu dans les ruelles étroites.

Ici, il y a énormément de touristes, mais l'île reste agréable à visiter. On y trouve pleins de petites boutiques de souvenirs, des canaux, des petits ponts, rejoignant les ruelles séparées par un canal... La pêche reste une des activités majeures de l'île.

Nous n'avons pas visité Torcello, mais l'île est paraît-il, très jolie. Autrefois, elle était plus puissante que Venise. Aujourd’hui, elle ne compte plus qu'une vingtaine d'habitants. On y trouve quelques belles églises de style byzantin.

Farniente sur la plage du Lido

A Venise, on marche beaucoup. On marche énormément ! Et il y a plein de touristes, beaucoup trop ! Alors dans toute cette effervescence, à un moment donné, on dit STOOOP ! Si vous désirez faire une pause farniente, sachez qu'il y a une plage à Venise, sur une petite île nommée le Lido, accessible en quelques minutes par le vaporetto. Là bas, plus de gondoles, vous recroisez des voitures, c'est presque étrange après quelques jours à Venise. Vous pourrez y faire trempette pour rafraîchir vos petons mis à rude épreuve, une pause fort sympathique pour repartir du bon pied !

Céder à la tentation du tour de gondole

"Laisse les gondoles à Venise... Lalalalalalala..."

Bon j'avoue, j'ai craqué. On s'était dit qu'on ne dépenserait pas 80 euros pour 30 minutes à bord, que c'est vraiment le gros cliché du piège a touristes. Et puis une fois là bas, on en croise des dizaines par jour, des centaines, et puis on se laisse tenter. Ça fait un sacré trou dans le budget, mais on ne va pas tous les jours a Venise, nest-ce pas ?

Goûter aux spécialités vénitiennes

Nous gardons un souvenir mémorable de la Palanca, un petit restaurant qui ne paie pas de mine mais où nous avons mangé comme des rois. Pour le trouver, il suffit de prendre le vaporetto direction le quartier de la Giudecca.

Nous avons mangé en terrasse au bord de l'eau, pour ne pas dire les pieds dans l'eau. Le patron est super sympathique et il parle français, du coup, il nous a commenté chacun des plats servis. Nous avons choisi du poisson frais, de bonnes pâtes à l'italienne, un gâteau au chocolat et à l'amande (que j'ai essayé de reproduire sans succès), et des fraises au mascarpone. Une pure tuerie dont je garde encore aujourd'hui un souvenir mémorable.