Première expérience en Asie, 3 semaines pour découvrir le sud de la Thaïlande !
Mars 2019
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Pour notre premier voyage en Asie, on a choisi... La Thaïlande ! Plutôt classique, mais une valeur sûre, il est simple de s'y déplacer et de s'y loger, car ça fait déjà de nombreuses années qu'elle est ouverte au tourisme. Les prix y sont plutôt bas, quand on compare aux tarifs dans d'autres continents, mais pour l'Asie, cette destination commence à être plutôt chère, surtout si comme nous, vous optez pour le sud !

ON Y VA QUAND ?

C'est en mars 2019 que nous nous sommes rendus en Thaïlande, pour 3 semaines.

Le climat de la Thaïlande est tropical, avec trois saisons distinctes: une saison très chaude de mars à la mi-mai, une saison des pluies déterminée par la mousson du sud-ouest qui va généralement de mi-mai à octobre, et une saison sèche et relativement fraîche de novembre à février. Cependant, avec le réchauffement climatique, la météo peut vraiment varier d'une année à l'autre. Il convient également de bien vous renseigner en fonction des régions que vous comptez visiter, car la Thaïlande est vaste et il ne fait pas le même temps partout !

Nous n'avons pas regretté d'être partis en mars. Nous n'avons pas eu une seule goutte de pluie et avons profité d'un ciel bleu sans nuage tous les jours !

ON Y VA COMMENT ?

Nous avons réservé quasiment un an à l'avance nos vols pour Bangkok. Nous sommes passés par Turkish Airlines, au départ de Bâle-Mulhouse, pour 12 heures de vol entrecoupées d'une escale de 4 heures à Istanbul.

ON LOGE OÙ ?

En Thaïlande, il est très facile de se loger. D'ailleurs, beaucoup backpackers ne réservent rien à l'avance, et avisent sur place. Les guesthouses bon marché ne manquent pas dans le pays. Mais comme j'aime tout de même planifier un minimum mes voyages, et bénéficier d'un certain confort (ça reste des vacances...), j'ai préféré tout réserver à l'avance.

Après avoir choisi mes destinations, et le nombre de nuits à passer dans chaque région, je me suis mise à chercher mes logements.

AirBnb étant interdit en Thaïlande, du moins pour le moment, je suis passée par Booking et Agoda (beaucoup plus de choix que Booking en Asie). Je vous conseille de toujours bien vérifier les avis sur Tripadvisor (et il vaut mieux, gare aux mauvaises surprises...).

Nous avons logé soit en hôtel, soit en gîte tout confort, avec petit déjeuner compris, climatisation, salle de bain privée et piscine, pour une moyenne de 80 euros par nuit (les tarifs sont beaucoup moins bon marché dans les îles que dans le nord de la Thaïlande).

D’autre part, si vous comptez loger à Koh Lipe, réservez à l'avance, l'hôtellerie n'est pas aussi diversifiée qu'ailleurs. Il en est de même pour Koh Phangan durant les périodes de Full Moon Party (que nous avons pris grand soin d'éviter !)

ON S’Y DÉPLACE COMMENT ?

Pour se déplacer, tous les moyens sont permis !

A Bangkok, le métro, le tram, les taxis, les tuk-tuk ou encore le taxi-boat sur le fleuve Chao Phraya. Privilégiez le taxi au tuk-tuk, piège à touristes aux prix gonflés. N'hésitez pas également à télécharger l'application GRAB, qui nous a bien rendu service. L'application vous localise, il vous suffit de noter l'adresse où vous souhaitez vous rendre, les taxis vous repère et vous avez un ordre de prix. N'oubliez pas de toujours réclamer à votre chauffeur l'utilisation du taxi-meter, cette précaution vous évitera bien des surprises !

Dans les îles, privilégiez le scooter, beaucoup plus économique, mais pour cela, il vous faudra un Permis International, pour être assuré en cas d'accident. Pour l'obtenir, il faut faire la demande au préalable, et surtout, avoir déjà un permis moto français. Attention, les routes thaïlandaises sont réputées pour être les plus dangereuses au monde, alors soyez prudents. De plus, les arnaques au scooter étant fréquentes, je ne peux que vous conseiller de bien vérifier l'état du scooter avant de prendre la route (quitte à prendre des photos !), la présence d'immatriculation, et de ne jamais laisser vos passeports à l'agence (mais plutôt des copies).

Nous avons également emprunté le bateau à plusieurs reprises pour aller d'île en île.

Dans la région de Krabi, nous avons essentiellement fait des excursions en bateau (long boat ou speed boat suivant les cas) pour découvrir les joyaux de la région, mais pour les visites dans les terres,nous avons également loué un scooter.

Enfin, nous avons pris deux vols internes lors de notre séjour (pour notre transfert de Bangkok à Koh Samui, et pour notre transfert de Koh Lipe à Bangkok), pour limiter les heures de transport. Si comme nous, vous comptez beaucoup bouger et ne pas perdre trop de temps entre deux escales, vous n'aurez pas le choix. Réservez assez tôt pour limiter les frais, il existe plusieurs compagnies thaïlandaises low cost, nous sommes passés par Air Asia.

ON VISITE QUOI ?

Pour ce voyage, nous avons décidé de consacrer 3 semaines. Ça peut paraître beaucoup, mais en fait, pour découvrir la Thaïlande, c'est peu. Alors pour ne pas trop se disperser, nous avons choisi de cibler le Sud (et oui, on manque un peu de plage, en Alsace !)

Tout d'abord, nous avons consacré 2 jours à Bangkok, la capitale, pour découvrir ses temples, ses buildings et ses marchés, pour bien démarrer. Ensuite, nous avons fait un crochet d'une journée par Ayutthaya, pour découvrir le site archéologique de l'ancienne capitale du Royaume de Siam, et ses nombreuses ruines.

Puis cap vers les îles, d'abord côté Golfe, avec la découverte du trio Koh Samui, Koh Phangan, et Koh Tao. Ensuite, côté Mer d'Andaman, nous avons posé nos valises dans la région de Krabi, pour découvrir Ao Nang, Railay, mais surtout les superbes îles alentours.

Pour finir notre séjour, nous avons choisi de partir 4 jours à Koh Lipe, surnommée les Maldives de la Thaïlande, avec son eau turquoise. Nous y avons découvert quelques joyaux du Parc National de Tarutao.

Enfin, nous nous sommes de nouveau envolés vers Bangkok, pour notre dernière journée, avant notre retour en France.

ET SI ON Y RETOURNE UN JOUR ?

Il a été très difficile de faire des choix, la Thaïlande est immense, et trois semaines sont loin de suffire pour apprécier la diversité de ses paysages et activités.

Nous avons privilégié Bangkok, la capitale, et quelques îles du Sud pour ce voyage. Si un jour nous retournons au pays du sourire, nous monterons vers le nord, découvrir la région de Chiang Mai, de Chiang Rai et l'arrière-pays, à Paï. Les cascades d’Erawan, près de Kanachaburi, ainsi que l'époustouflant Parc National de Khao Sok, me font également de l'oeil.

Côté îles et plages de rêve, nous en avons eu pour notre compte, mais les îles Similan, ainsi que les îles Trang, notamment Koh Kradan et Koh Ngai, ont l'air sympa aussi.

Bref, la Thaïlande regorge de superbes endroits à découvrir !

CE QU'ON A AIME

  • les plages de rêve de certaines îles, notamment Koh Phangan et Koh Lipe, nos deux gros coups de coeur
  • découvrir l'architecture des temples thaïladais, on en prend plein la vue !
  • se balader de ruines en ruines durant notre journée à Ayutthaya
  • les fruits, les milk-shakes, les fruit-shakes

CE QU'ON A MOINS AIME

  • les hordes de touristes durant les excursions en mer dans la région de Krabi, très (trop) touristique
  • la circulation de folieeeee à Bangkok
2

Bien arrivés à Bangkok

Après 2 vols et une escale de 4h à Istanbul, nous voilà enfin arrivés sur le sol thaïlandais. Sommes épuisés ! Passage a la douane, récupération des sacs à dos (ouf ils sont là)...

Nous échangeons nos Euros en Baths, et partons en métro vers notre hôtel, le U Sukhumvit. En ce mois de mars, le contraste au niveau climat, en comparaison avec la France, est saisissant. Une fois dehors, plus de climatisation, nous suffoquons et la fatigue rend les derniers mètres vers l'hôtel difficiles. Une fois sur place, nous ne sommes pas déçus. Bon accueil, chambre propre et soignée, piscine en rooftoop... Nous nous ruons sous la douche pour nous rafraîchir avant de découvrir la capitale thaïlandaise... Malgré le décalage horaire de 6 heures, la curiosité nous tient en éveil !

Benjakiti Park

Débarrassés de nos sacs a dos, nous faisons notre baptême de tuk-tuk, ce qui nous fait beaucoup rire. Nous décidons de visiter d'abord un petit parc, le Benjakiti Park. Peu de touristes, l'endroit est calme, c'est parfait pour démarrer doucement. Seuls quelques locaux font leur footing le long de la berge fleurie. Nous admirons les nombreux gratte-ciel qui font face au parc.

King Power Mahanakhon

Après cette petite balade, nous partons direction King Power Mahanakhon, grâce à un taxi Grab. Ce gratte-ciel vaut le coup d'oeil. Construit en 2016. Il mesure plus de 314 mètres de haut et compte 75 étages. Avec son architecture étonnante, il me fait penser à un jeu de Lego. Il est possible de monter au sommet, et de s'amuser à marcher sur sa plateforme en verre qui donne l'impression d'être suspendu dans le vide. Nous avons passé notre tour, trouvant l'attraction un peu chère.

Jim Thompson House

A la place, nous décidons d'aller visiter la maison de Jim Thompson. Nous reprenons un taxi (beaucoup moins cher que les tuk-tuk, et la clim fait du bien vu la chaleur !). La journée défile à vue d'oeil, à Bangkok, il ne faut pas être pressé, ça bouchonne à tous les coins de rue, et ça peut vite devenir très agaçant ! Optimisez vos visites pour suivre un parcours logique, vous gagnerez du temps, et de l'argent !

Nous voilà donc en milieu d'après midi à la maison de Jim Thompson, maison traditionnelle construite en 1950, transformée en musée. Nous choisissons d'opter pour une visite guidée en français, ce qui nous a permis d'apprendre énormément de choses sur la maison et son propriétaire. Je n'en dis pas plus, pour vous laisser le plaisir de la découverte.

J'ai adoré me balader de pièces en pièces (photos interdites à l'intérieur), pour découvrir les meubles, la vaisselle, les éléments de décoration traditionnels. Les jardins tropicaux sont propices à la zenitude, on en publie presque que l'on est en plein coeur de Bangkok.

China Town

Après cette belle première journée de visite, nous partons faire un tour à China Town. Nous décidons de nous y rendre en tuk-tuk, et nous avons beaucoup aimé cette expérience nocturne !!! Le tuk-tuk le soir, avec les lumières et la circulation, c'est une vraie attraction ! Nous avons été un peu déçus en arrivant à China Town, car le dimanche, le quartier n'est pas très animé, mais nous avons tout de même adoré déambuler dans le quartier chinois haut en couleurs. Un vrai dépaysement.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, pour récupérer un peu du décalage horaire, nous reprenons notre visite de la capitale thaïlandaise. Une bonne partie de la journée est consacrée à la visite des temples les plus connus.

Pour nous y rendre, de notre hôtel, nous empruntons un métro-boat qui fait la navette jusqu'au centre-ville. A bord, de nombreux locaux se rendent au travail. Encore une belle expérience pour nous, mais nous avons eu un peu peur de ne pas nous arrêter au bon endroit, les stops sont brefs, pas le temps d'hésiter !

Wat Phra Kaew, le temple du Bouddha d’Émeraude et le Palais Royal

Après quelques minutes de marche, nous arrivons au premier temple, le Wat Phra Kaew, appelé également temple du Bouddha d’Émeraude. Il est situé dans l'enceinte du Palais Royal.

X

X

X


Après la visite du temple, nous partons admirer l'incroyable architecture du Palais Royal, mélange de styles. Ses toits rappellent les temples thaïlandais, tandis que la base du Palais fait étrangement penser aux monuments classiques que l'on peut retrouver chez nous. Les jardins sont incroyablement bien entretenus, les arbres sont taillés à la perfection, rien ne dépasse, c'est impressionnant !

Wat Pho, le temple du Bouddha Couché



Wat Saket, le temple de la Montagne d'Or

X

Wat Arun, le temple de l'Aube

Balade sur la Chao Praya

Après la visite des principaux temples de Bangkok, nous décidons de prendre un bateau-navette pour regagner la rive voisine de la Chao Praya, afin de pouvoir observer le Wat Arun d'un peu plus loin. Durant notre court séjour, nous n'avons pas eu le temps de faire une croisière sur le fleuve, ni de visiter un marché flottant sur les klongs, mais nous imaginons à cet instant le spectacle que doit offrir la silhouette du Wat Arun au coucher du soleil... Mais il faut faire des choix lorsque l'on visite un pays aussi grand en 3 semaines !

Lumpini Park

Après un bon repas dans une cantine réputée de Bangkok, nous partons nous balader au Lumpini Park. C'est un peu le Central Park de Bangkok. De nombreux habitants de la capitale aiment s'y promener ou faire leur footing quotidien. J'ai adoré cet endroit, un poumon vert avec vue sur les gratte-ciel. Ouvrez bien les yeux, là-bas, vous ne croiserez pas d'écureuil, mais des varans ! Nous avons cherché de longues minutes après ces impressionnants reptiles qui se cachent dans l'herbe ou dans l'eau du lac.

Fin de journée à Khao San Road

Le soleil se couche et nous nous dirigeons vers un quartier bien connu des touristes. Des bars, de la musique et des gens du monde entier, c'est ce que vous trouverez à Khao San Road. Ici, vous pourrez déguster des insectes en tout genre, et même du crocodile. Nous, on a préféré passer notre chemin ! Nous sommes venus y passer la soirée pour tester l'endroit un peu comme une attraction, mais n'avons pas particulièrement accroché. Avis aux amateurs de bains de foule.

Soirée au Lebua

Nous avons préféré finir notre séjour à Bangkok en beauté, dans un endroit un peu plus classe, le Lebua, dans la State Tower. 240 m de haut et 63 étages plus tard, nous voilà dans un des bars rooftoop les plus beaux de la capitale, et même paraît-il, du monde. L'endroit est classe, la vue est incroyable, mais préparez le portefeuille, et une tenue un minimum soignée pour ne pas être recalé. Il faut aussi s'armer de patience pour accéder à l'ascenseur, car chaque soir, le bar est victime de son succès. Au passage, le Lebua a servi de lieu de tournage pour un des films Very Bad Trip.



3

Pour notre dernier jour à Bangkok, nous avons choisi de nous rendre à 80 kilomètres au nord de la capitale, à Ayutthaya. Le site est classé au patrimoine historique de l'UNESCO depuis 1991.

Pour s'y rendre, nous avons pris le train, pour quelques baths. Une fois arrivé à la gare d'Ayutthaya, il suffit de marcher quelques minutes et de traverser une rivière en taxi-boat. Ensuite, la meilleure solution est de louer un vélo pour la journée, et d'aller de temples en temples. Pour les plus paresseux, il reste toujours la solution du taxi.

Avant de nous y rendre, j'avais pré-sélectionné quelques temples que je voulais absolument voir.

Wat Mahathat

Notre visite a démarré par un des temples les plus connus de l'ancienne cité, c'est le premier devant lequel on passe en arrivant, Wat Mahathat. C'est ici que vous verrez le plus de monde.

Après être allés voir par curiosité la tête de buddha dans les racines d'un arbre, nous avons quitté les ce premier temple et traversé la campagne. Ayutthaya est très agréable pour la balade, la cité est vaste et du coup, nous étions souvent seuls et au calme. Nous avons aperçu des locaux pêchant dans un lac, et quelques bus multicolores (et très bruyants) transportant des chinois, so fun !

Wat Phra Si Sanphet

Après avoir déambulé dans la campagne, nous sommes arrivés au second temple, Wat Phra Si Samphet, un des plus impressionnants selon nous, avec ses énormes pagodes.

Wat Mongkhon Bophit

Non loin du Wat Phra Si Samphet, un temple dénote, au milieu des ruines. Wat Mongkhon Bophit est beaucoup plus récent que ses voisins, et très coloré. Nous ne l'avons pas visité mais il est paraît-il, très beau. Nous continuons notre chemin, les paysages sont très photogéniques.

En vrac...

Pour nous rendre vers les autres temples que j'avais pré-sélectionné, nous sommes passés par des chemins très agréables. Des bateaux sur le fleuve, un buddha couché d'un autre temps, d'innombrables statues à son effigie, un temple faisant penser à une pyramide, nous en avons pris plein les yeux.

Wat Chai Watthanaram

Autre temple que nous avons beaucoup aimé, le Wat Chai Watthanaram. Lorsque nous nous y sommes rendus, nous avons croisé des groupes d'écoliers thaïlandais en uniforme, très certainement en sortie scolaire. Ce temple est majestueux.

Wat Yai Chai Mongkon

Le dernier que nous avons visité, Wat Yai Chai Mongkon, plus excentré que les autres, fait également parti des plus beaux du parc historique. Ses alignements de buddhas ornés de toges dorées rendent les lieux solennels.

Après cette belle journée, nous sommes repartis direction la gare, pour reprendre le train nous ramenant à l'hôtel de Bangkok.

4


Après notre séjour à Bangkok et notre escapade à Ayutthaya, nous partons en direction du Golfe de Thaïlande, pour découvrir ses 3 îles, Koh Samui, Koh Phangan, et Koh Tao.

Cap vers Koh Samui !

De Bangkok, nous avons choisi de prendre un vol jusqu'à l'aéroport de Surat Thani (moins cher qu'un direct vers Koh Samui), puis un van nous a emmené jusqu'au port, où nous avons embarqué à bord du ferry. Bref, toute une aventure ! Je crois bien avoir chopé la crève, dans ce foutu van où le conducteur avait mis la clim à fond la caisse, mais je l'ignorais encore à ce moment là...

Sur le trajet, nous passons dans la campagne, et dans les montagnes, malgré la fatigue, mes yeux sont grand ouverts, à travers ma vitre. En arrivant au port, on devine encore les reliefs, le ciel est couvert. Arrivés au Donsak Pier, nous embarquons à bord du ferry, ça y est, nous quittons le continent !

Plus nous approchons de Koh Samui, plus le ciel se dégage, et nous découvrons alors pour la première fois les teintes turquoise des eaux thaïlandaises, encore timides ce jour-là.

Bien arrivés, on rêve déjà...

Une fois arrivés, notre taxi nous emmène jusqu'à l'hôtel, qui se trouve à l'est de l'île, à quelques minutes à pied de Chaweng Beach. Il est tenu par un couple d'expatriés français. Nous ne sommes pas déçus par notre chambre, ni par les extérieurs, extrêmement bien entretenus. Nous allons passer un bon séjour !

Après nous être rafraîchis dans la piscine, on décide de louer un scoot et... en route !

C'est non sans crainte que je m'aventure à l'arrière de la bécane, avec mon mari comme chauffeur. Les routes thaïlandaises sont connues pour être les plus dangereuses du monde, et mon amour pour les deux-roues n'est pas très développé... De plus, ça circule bien de ce côté de Koh Samui ! Mon casque ne me semble pas très adapté, ma tête flotte littéralement dedans ! Bon, il faut se lancer, et ma hâte de découvrir l'île dépasse mes peurs.

La journée est déjà bien entamée et nous décidons de nous rendre au nord de l'île.

 Wat Phra Yai et son Big Buddha

Premier arrêt au Wat Phra Yai

Wat Plai Laem

Fin de journée à Samrong Beach

On démarre bien la journée... à Coral Cove bay...

Et soudain... Crystal Beach !

Les mystères de la nature... Hin Ta et Hin Yai

Encore des temples... Guan Yu et Wat Ratchathammaram

Petite balade dans les terres... Direction les cascades

Il y a aussi de belles plages à l'ouest...

Sur conseil de notre hôte, nous avons passé le reste de l'après-midi sur une des plages de l'ouest de l'île, beaucoup plus calme que l'est. Nous avions carrément la plage pour nous !

Les bateaux de pêche de Thong Krut

Le sud de l'île est charmant, notamment la baie de Thong Krut, avec ses bateaux de pêche aux couleurs vives, l'endroit est vraiment très photogénique.

Wat Khao Chedi et Laem Sor Pagoda

Fin de journée au Jungle Bar

Pour terminer la journée, nous avons choisi d'étancher notre soif au Jungle Bar, et de profiter de sa formidable vue sur la côte est de l'île. La route pour s'y rendre est juste hallucinante, la pente est de 25% ! Nous étions tous les deux allongés sur le scooter, en espérant arriver jusqu'au sommet.

Sur place, nous n'avons pas été déçus et avons même décidé de rester y manger. La vue est juste splendide et le cadre soigné, avec sa piscine à débordement.

Dernière journée à Koh Samui... Cap vers Ang Thong National Park

Durant notre séjour à Koh Samui, nous voulions absolument faire une excursion jusque l'un des plus beaux parcs naturels de la Thaïlande, Ang Thong National Park. Ses eaux incroyablement colorées et ses multiples îlots nous faisaient de l’œil.

Il est possible d'y passer une nuit en faisant une croisière, ou d'y aller à la journée, soit en speedboat, soit en bateau plus gros, mais plus lent. Nous avons opté pour la dernière option, la moins chère, et n'avons pas regretté. Le trajet est un peu plus long, forcément, mais on a pu profiter du toit-terrasse et de ses matelas confortables, pour admirer le paysage en se dorant la pilule.

En arrivant dans le parc, nous n'avons pas été déçu, c'était tel que nous a l'avions imaginé.

Nous débarquons du bateau directement en mer, pour faire une visite des lieux en canoë. Par la force de nos bras, nous longeons les grosses roches et admirons le spectacle. C'est assez paisible d'ailleurs, nous sommes étonnés qu'il y ait si peu de touristes, dans un endroit aussi beau !

Après une bonne heure de pagaie, avec plus ou moins d'adresse, nous abandonnons nos canoës sur une plage au sable blanc. Prochaine étape, l'ascension menant à quelques uns des plus beaux points de vue de l'excursion. le parcours est simple, il suffit de monter les marches métalliques qui sont aménagées pour cela. La seule difficulté réside en la chaleur qui nous fatigue. Tout le monde ne nous suit pas, certains préfèrent rester sur la plage.

D'un côté, nous découvrons le magnifique lac d'émeraude, enclavé dans les roches et la végétation. Son eau est claire, c'est incroyable.

De l'autre côté, nous profitons d'une vue sur la baie et ses multiples petits îlots. Les paysages me font penser à ceux de la Polynésie, du moins telle que je l'imagine.

Après ça, nous retournons sur le bateau, pour continuer notre exploration. Plus le temps passe, plus les nuages se dissipent, le ciel est bien bleu, et les couleurs du parc se révèlent. Un repas nous est servi sur le bateau, et nous bénéficions d'un panorama incroyable.

Après avoir admiré tous les recoins du parc, nous nous rendons sur une autre plage. De là, un autre point de vue, plus difficile d'accès, nous attend. Ici, nombreux sont ceux qui resterons en bas, ou n'iront pas jusqu'à la dernière étape du parcours. Au départ, le sentier est simple, comme auparavant, il se compose de marches. Mais à mesure que l'on monte, les marches s'élargissent, puis se transforment en roches à contourner.

L'ascension est plus longue, il nous faudra une bonne demi-heure pour arriver au sommet, mais à chaque étape du parcours, la vue devient de plus en plus impressionnante. Les locaux qui organisent l'excursion montent à pied nu, sans peine, en courant, et nous prennent en photos à chaque arrêt.

Au sommet, la vue est incroyable, presque surréaliste. C'est pour voir ça que nous étions venus. Nous restons un long moment à contempler ce panorama paradisiaque, comme je n'en avais jamais vu auparavant. Ici, nous ne sommes pas nombreux, la plupart ont abandonné plus bas. Nous sommes trempés mais heureux d'avoir réussi ce challenge !

Nous redescendons ensuite le sentier, ce qui est bien plus aisé que de le monter. Une fois sur la plage, nous profitons de la dernière heure sur les lieux pour nous rafraîchir, avant de rebrousser chemin direction Koh Samui.

Ce dernier jour avant le départ vers Koh Phangan reste l'un de nos plus beaux souvenirs de voyage, tant les paysages de Ang Thong nous ont charmés. Ici, la nature est préservé, il n'y a pas d'hôtels ni d'infrastructures qui gâchent le paysage.

5

Welcome to Koh Phangan !

Après avoir passé 3 jours sur Koh Samui, nous partons à la conquête de sa voisine, Koh Phangan, située à 1h30 de bateau. Nous partons tôt le matin afin de pouvoir pleinement profiter de notre journée.

Nous avions réservé 3 nuits au Carpe Diem Résidence. Une fois arrivés sur place, nous ne sommes vraiment pas déçus ! L'extérieur du gîte est "ouawou", avec son jardin tropical et sa piscine, qui se fondent bien dans l'arrière pays.

Nous disposions carrément d'une petite villa avec sa cuisine et son salon. On y serait bien restés une semaine tellement nous y étions bien. Nos hôtes, une famille expatriée d'origine belge, étaient très accueillants et n'ont pas hésité à nous donner de nombreux conseils, autant sur les visites à faire sur l'île que sur les endroits où manger ou boire un verre.

Un détour par la pharmacie

Après quelques minutes de familiarisation avec notre nouveau scooter, nous partons en ville pour chercher quelques médicaments. Et oui, avec la clim, je suis tombée malade (snif), et pharmacienne de profession, j'en profite pour immortaliser les lieux, et converser un peu avec mon confrère thaïlandais.

Des plages de rêve...

Koh Phangan est connue pour ses célèbres Full Moon Party, que nous avons pris soin d'éviter. Mais cette île possède à mes yeux bien d'autres atouts, comme sa nature préservée, son calme (elle est étonnamment assez en retrait du tourisme de masse), et ses plages de rêve !!!

Pour notre premier jour sur l'île, nous partons visiter la côte nord ouest, et découvrons des plages plus belles les unes que les autres.

Nous tombons sur un bar sympa, en bord de mer, typiquement tropical, avec des meubles en bambous et des balançoires en bois partout, vraiment insolite !

Sur la route...

Koh Phangan, c'est aussi sa jungle et ses routes escarpées. L'île contraste vraiment avec sa voisine Koh Samui. Ici, on se retrouve seuls pendant de longue minute, avec, à perte de vue, des forêts de palmiers ! Nous avons vraiment adoré nous promener sur Koh Phangan, qui nous a donné un gros sentiment de liberté.

En fin d'après-midi, nous nous sommes rendus au Three Sixty Bar, qui bénéficie de l'une des plus belles vues de Koh Phangan, directement sur l'îlot de Koh Ma.

Soirée à l'Alcove

Pour terminer notre première journée à Koh Phangan, nous avions réservé à l'Alcove, un restaurant en bord de plage, à l'ouest de l'île, qui propose des plats français. Nous avons passé l'une des meilleures soirées de notre séjour en Thaïlande ! Installés sur un petit ponton les pieds dans l'eau, nous avons bénéficié d'un magnifique coucher de soleil, avec les silhouettes des pêcheurs pour parfaire le tableau... Ultra photogénique !

Nous avons très bien mangé, profitant de la musique et de l'ambiance hippie des lieux. En fin de soirée, plusieurs spectacles se sont enchaînés, mêlant chants, danses spectacles de feu. Un de nos meilleurs souvenirs du voyage.

Chineese Temple

Notre deuxième jour démarre et nous enfourchons de nouveau notre scooter. Nous nous sommes d'abord arrêtés au temple chinois, un des plus beaux temples de Koh Phangan. Une dame à l'entrée nous a mis au poignet un petit bracelet censé nous porter bonheur, puis nous avons visité le temple, avec sa vue sur les montagnes, et la baie, en arrière-plan. L'endroit est peu fréquenté et il y règne un grande sérénité.

Bottle Beach

Après cette petite visite, nous décidons de nous rendre à Bottle Beach. Cette plage paradisiaque n'est accessible que par deux moyens, soit par bateau, soit par une marche d'une heure sur un sentier offrant de beaux points de vue. Nous optons pour la deuxième solution, et prévoyons de repartir en bateau, en fin d'après-midi.

Ce que nous ne savions pas encore, c'est que nous nous sommes trompés de chemin ! Notre petite balade d'une heure sur un sentier balisé s'est rapidement transformé en un trek de 3h en pleine jungle, à escalader des roches mesurant parfois deux ou trois fois ma taille. J'ai plusieurs fois été prise de panique en me demandant si nous allions arriver un jour à Bottle Beach, et nos réserves en eau se sont bien vite retrouvées à sec. Je craignais de tomber sur un serpent à chaque pas, j'étais totalement tétanisée. A mesure que nous avancions, nous nous rendions compte à quel point nous nous étions enfoncés dans la jungle, et à quel point la plage était encore... très loin !

C'est assoiffés et épuisés que nous sommes enfin arrivés à Bottle Beach, où nous nous sommes littéralement écroulés après avoir étanché notre soif. Après une bonne heure de repos, nous avons profité de ce magnifique endroit, à la hauteur de sa réputation. Ici, nous étions bien tranquilles, seuls quelques moteurs de longtails rompaient le calme ambiant.

Après cette belle journée, nous repartons en bateau, récupérer le scooter près d'une des plages voisines.

L'Est de l'île, sauvage et paradisiaque...

Pour notre troisème et dernier jour à Koh Phangan, nous avons choisi de visiter les plages de l'est. Nous découvrons alors des routes incroyables, avec des vues de folie, car de ce côté, ça monte, ça descend, prévoyez le plein d'essence !

C'est de ce côté que se trouve l'une des plages de Koh Phangan qui m'a le plus tapé dans l’œil, avec ses petits bungalows dans les palmiers, son eau turquoise, son, pont en bois et sa cascade. L'endroit est vraiment incroyable !

Le palmier couché

En revenant à l'hôtel, nous sommes également passés voir le fameux palmier couché, que l'on voit sur toutes les cartes postales. Nous nous sommes amusés à escalader l'arbre pour prendre quelques photos insolites. L'endroit ne se prête pas à la baignade, l'eau est peu profonde et marécageuse, mais la petite mangrove non-loin de là donne beaucoup de charme et d'authenticité aux lieux.

Fin de journée au Bluerama

Sur les conseils de notre hôte, nous sommes montés boire un verre au Bluerama, pour notre dernière soirée à Koh Phangan. C'est un bar assez sympa, avec sa vue de folie et sa piscine à débordement. J'insiste bien sur le terme "montés", car notre scooter nous a littéralement lâche en cours de route, tant la pente était forte, et j'ai dû finir le chemin à pied, tandis que mon mari poussait le scooter jusqu'à destination.

Mais le jeu en valait la chandelle, et c'est devant un coucher de toute beauté que nous sirotons nos cocktails.

Notre séjour à Koh Phangan se termine, et nous ne nous couchons pas trop tard, car le lendemain, nous partons direction Koh Tao !

6

Après avoir découvert les charmes de Koh Samui, puis de Koh Phangan, nous partons pour la troisième île du golfe thaïlandais, Koh Tao.

Tarna Align Resort

Après 2 heures de bateau, nous arrivons sur Koh Tao, et prenons un taxi qui nous emmène à notre hôtel, le Tarna Align Resort, près de Sairee Beach, là où tout se passe sur l'île !

Le cadre de l'hôtel est vraiment chouette, nous disposons d'un bungalow en hauteur avec vue sur les montagnes et la mer.

Koh Nang Yuan

Après avoir découvert tous les atouts du Tarna Align Resort, nous partons direction Sairee Beach. Sur place, nous demandons à un pêcheur de nous emmener sur Koh Nang Yuan, nous voilà ! Ce petit ensemble d'îles entouré d'eau turquoise nous fait rêver depuis que nous avons décidé de nous rendre en Thaïlande !

Après quelques minutes de trajet, à regarder partout avec des yeux ronds, nous arrivons enfin sur les lieux, et c'est juste... Ouawou ! Des gros rochers sortent de l'eau turquoise, l'endroit est encore calme à cette heure-ci, nous ne sommes vraiment pas déçus !

Nous passons rapidement sur le banc de sable blanc, pour nous rendre vers l'un des points de vue les plus photographiés du pays. pour ça, nous longeons l'une des île sur un ponton de bois, face à un paysage fantastique.

L'accès au point de vue est facile, il suffit de marcher quelques minutes à l'ombre des arbres, sur un sentier qui monte doucement. Il n'y a réellement aucune difficulté, le seul problème, c'est qu'à quelques mètres de l'arrivée, une file d'attente s'est formée, et qu'il va falloir patienter de longues minutes... Parfois sous le soleil écrasant, et surtout en compagnie d'une horde de moustiques affamés, attirés par notre peau, rendue moite par la chaleur.

Nous attendons (im)patiemment notre tour, et enfin, nous pouvons escalader les derniers rochers nous laissant découvrir un Koh Nang Yuan, vue d'en haut. In-croy-able.

Après avoir pu apprécier le paysage et pris quelques photos, nous laissons la place aux autres (il est déjà midi passé et la file d'attente ne cesse de s'agrandir) et reprenons le sentier en sens inverse. Nous rejoignons la plage, allons manger un fried rice et partons profiter de la plage, en nous éloignant un peu du banc de sable qui commence à être sérieusement envahi par les touristes. L'endroit est prisé, et ça se ressent tout de suite.

Vers 14 heures, nous quittons les lieux pour revenir sur Koh Tao. Nous déambulons dans les rues de commerçantes de Sairee Beach pour chercher un scooter, qui nous permettra de visiter l'île.

Koh Tao, ses routes escarpées, et ses plages de rêve

Du dénivelé, tu n'auras pas peur. Les routes de Koh Tao, on les a détesté ! Ça monte, ça descend, ça tourne, encore et encore. Bon l'avantage, c'est que du coup, on en prend plein la vue à chaque tournant. Qu'est-ce qu'on a pu pester, mais qu'est-ce que c'était beau ! Je vous laisse juger par vous-même.

Avec le scooter, on a pu faire le tour de l'île et découvrir les plages de Koh Tao, toutes plus belles les unes que les autres. Il y en a pour tous les goût ! Un conseil, n'oubliez pas le masque et le tuba, pour le snorkeling ! Et pour ceux qui voudraient tester la plongée, de nombreux centres existent sur l'île, car ses fonds marins sont réputés comme étant parmi les plus beaux de la Thaïlande.

Une de nos plages préférée, Shark Bay, abrite des requins (d'où son nom), inoffensifs je vous rassure ! Nous les avons cherchés avec acharnement, mais après de longues minutes à explorer le spot, armés de nos masques et tubas, nous avons déclaré forfait. Un peu déçus de ne pas les avoir trouvés, mais je pense qu'il aurait fallu s'aventurer un peu plus loin, ce que nous n'avons pas osé faire, froussards comme nous sommes....

Nous avons tout de même beaucoup aimé cette plage tranquille, avec son sable blanc et ses arbres nous protégeant du soleil... D'ailleurs, petit bon plan, le bar de l'hôtel qui lui fait face est super sympa, nous y avons dégusté une super salade ainsi qu'un smoothie bien frais !

John Suwan Viewpoint

S'il y a bien une randonnée à faire à Koh Tao, c'est celle qui mène au John Suwan Viewpoint. Qu'on se le dise de suite, mettez des baskets ! Nous sommes arrivés là bas en tongs, pensant innocemment accéder au point de vue après quelques mètres de marche tranquille... Oubliez l'idée ! Les roches, la poussière, et la transpi, ça rend le terrain (un peu) glissant ! Bon on a bien galéré, mais une fois au sommet, quel panorama. Des palmiers, des palmiers et encore des palmiers ! (et de l'eau turquoise, of course). La nature tout en symétrie.

Love Koh Tao Viewpoint

Autre point de vue sympa, le Love Koh Tao. Après quelques minutes de montée, on accède à un petit bar pas très connu des touristes, où une terrasse panoramique permet de profiter d'une large vue sur la baie et la jungle de l'île. Alors oui, on love Koh Tao !

Sunset from Koh Tao...

Durant notre court séjour à Koh Tao, nous avons eu la chance de profiter de superbes couchers de soleil. Pour ça, rendez-vous à Sairee beach, avec ses barques alignées et son palmier couché, le charme opère à tous les coups !

7

Après notre séjour dans le golfe de la Thaïlande, nous partons à l'opposé, côté Andaman. Après avoir longuement hésité avec les régions de Khao Sok et de Phuket, nous avons choisi de passer les 6 prochains jours dans la province de Krabi, connue pour ses falaises calcaires et sa végétation luxuriante.

Nous avons choisi de loger à Ao Nang, car cette station balnéaire est le point de départ vers les nombreuses îles que compte la mer d'Andaman, mais il est également possible de loger à Railay.

Nous avons consacré quasiment une journée pour nous rendre de Koh Tao à Ao Nang. Nous avons d'abord repris le ferry, jusqu'à Surat Thani, puis un minibus jusqu'à Ao Nang. Nous avions réservé à l'avance le combiné ferry - minibus sur internet, via la compagnie Lomprayah.

Dans le minibus, nous apercevions déjà les pitons rocheux qui font le charme de la région.

C'est en milieu d'après-midi que nous sommes arrivés à l'hôtel Phi Pi Maan Resort & Spa. L'hôtel est de très bon standing, les infrastructures ainsi que les extérieurs sont très bien entretenus, et l'hôtel dispose d'une navette qui vous emmène gratuitement au centre-ville, face à la plage, toutes les heures, ce qui est très pratique. Le seul point négatif est le petit déjeuner que je n'ai vraiment pas trouvé bon. Petite précision complémentaire, il s'agit d'un hôtel musulman, il ne sert donc aucun alcool. Mais à part ces deux détails, tout était parfait.

Après avoir visité l'hôtel et nous être rafraîchis dans la piscine, nous sommes partis avec la navette au centre-ville, découvrir les lieux et réserver les excursions en bateau que nous souhaitions faire durant notre séjour.

Si vous aimez le calme et les endroits peu touristiques, oubliez Ao Nang. Par contre, c'est très animé, surtout le soir, et ça c'est assez plaisant. Autre atout de la région, la diversité d'activités sur place (autres que balnéaires) : visiter des temples, faire du canoë dans les mangroves, de l'escalade sur les falaises karstiques, de la randonnée, se baigner dans des cascades, rencontrer les éléphants dans un sanctuaire respectueux, faire du shopping et tester la street-food dans un des nombreux marchés nocturnes....

En 6 jours, nous avons dû faire des choix (d'autant plus que je suis tombée malade après une excursion en bateau, qui m'a cloué au lit quasiment 24 heures...), mais voici quelques unes des activités que nous avons faites :

Krabi Elephant Sanctuary

Durant notre séjour en Thaïlande, j'étais sûre de vouloir aller à la rencontre des éléphants. Par contre, je savais d'emblée que je ne voulais pas être complice de maltraitance, et donc, je refusais de monter sur le dos d'un de ces pauvres éléphants frappé à coup de lance.

De nombreux sanctuaires respectueux des éléphants existent dans le nord du pays, mais au sud, c'est un peu plus compliqué. Cependant, il en existe un non loin d'Ao Nang, le Krabi Elephant Sanctuary. Je vous conseille de réserver avant votre séjour si vous voulez un créneau précis, car ils sont très demandés.

Nous avions choisi le créneau de l'après-midi, et ils sont venus nous chercher directement à l'hôtel, puisqu'il est situé à une cinquantaine de kilomètres d'Ao Nang, dans les terres.

L'endroit est calme, en pleine jungle. Après nous avoir expliqué l'historique du sanctuaire, et donné quelques informations sur l'animal, le guide nous emmène faire une première (et timide) approche avec les éléphants. Nous avons pu leur donner un bon repas, à base de fruits frais.

Après ça, les guides nous emmènent en balade avec eux, vers un terrain vague et marécageux, où les éléphants se sont amusés à se recouvrir de boue (et à nous éclabousser par la même occasion). Du coup, j'ai préféré lâcher l'appareil photo pour profiter du moment présent (et préserver mon reflex ^^)

Une fois recouverts de boue (les éléphants, et nous, ahah), nous sommes partis vers un grand bassin d'eau où nous avons pu les laver et les brosser. C'était vraiment très drôle de se retrouver dans l'eau avec eux, qui se roulaient et s'allongeaient pour se rafraîchir. J'en oubliais presque que l'eau était marron et vaseuse. Je n'ai que peu de photos, et d'une qualité assez médiocre, mais c'était vraiment compliqué, avec la boue et l'eau.

Le gros point positif, c'est que l'équipe dispose d'un photographe qui immortalise chaque instant, et diffuse les clichés gratuitement sur leur page Facebook. Les groupes sont composés de 20 personnes maximum, ce qui permet à chacun d'interagir avec les 3 éléphants du sanctuaire.

Une expérience, certes pas donnée, mais vraiment inoubliable. Les soigneurs sont respectueux et bienveillants, et on rencontre alors des animaux calme, sereins et bien traités.

Tiger Cave Temple

Autre visite incontournable à Krabi, le Tiger Cave Temple, le plus connu de la région, se situe à quelques kilomètres du centre-ville. De son vrai nom Wat Tham Seua, ce temple, et surtout sa vue, se méritent, puisque pour arriver au sommet, ce ne sont pas moins de 1237 marches qu'il vous faudra gravir.

Un conseil, armez vous de plusieurs litres d'eau, avec la chaleur, et les marches parfois très raides, c'est une ascension plutôt rude qui vous attend. Nous avons cependant adoré la faire, prenant cette expérience comme un petit défi personnel.

A l'entrée, de nombreuses statues, au pied des falaises, ornent les lieux. On ne peut pas rater le fameux grand départ.

Durant l'ascension, nous en prenant déjà plein les yeux. La vue sur la province de Krabi est entièrement dégagée. Nous sommes cependant un peu déçus de ne pas voir de singes, apparemment fréquemment rencontrés sur les lieux. Peut-être faisait-il trop chaud à l'heure où nous y sommes allés ?

Il nous aura fallu faire quelques courtes pauses pour arriver au sommet, mais nous avons réussi ! Nous avons tout de même croisé plusieurs touristes épuisés qui ont capitulé en milieu de parcours.

Là-haut, la vue est splendide, et les lieux sont imprégnés d'une ambiance particulière. C'est silencieux que nous faisons le tour, admirant tantôt les falaises karstiques si typiques de la région, tantôt la plaine, à perte de vue.

De nombreuses statues dorées, dont un énorme bouddha, décorent les lieux, à 600 mètres d'altitude, tout ça semble irréel. Je n'ose imaginer la beauté du coucher de soleil dans un tel environnement.

Wat Kaew Korawaram

Autre temple à visiter à Krabi, le Wat Kaew Korawaram, situé au dessus du centre-ville. Un impressionnant escalier mène à cet édifice, d'un blanc immaculé. Il est peu fréquenté, la visite est rapide, mais vaut le coup d’œil.

Pour ceux qui seraient dans la région pour un séjour un peu plus long, je vous conseille également de visiter les sources d'eau chaude, les mangroves, et les lacs couleur émeraude. Pour ça, louez un scooter et partez tôt le matin, surtout si vous compter prendre des photos, car les lieux sont pris d'assaut, paraît-il.

Ayant été malade pendant 24 heures, je n'ai malheureusement pas pu faire le trek de la Dragon Crest Mountain, mais il paraît que la randonnée vaut le coup d'oeil. Avis aux amateurs !

8

Durant nos 6 jours à Ao Nang, nous avions prévu de visiter les îles de la région. Il en existe une multitude, nous avons donc consacré 3 journées à la découverte des plus connues.

Pour réserver une excursion, rien de plus simple ! En face de la plage d'Ao Nang, la rue pullule de petits stands qui vendent des day-tours, et nous avons toujours réservé nos excursions la veille pour le lendemain.

Par contre, pour les gens qui n'aiment pas le tourisme de masse, oubliez ! (oubliez même Ao Nang en général), car ces excursions font partie du tourisme de masse, vraiment ! (ce n'est pas le meilleur souvenir de notre séjour).Il est possible de découvrir ces îles avec un peu moins de monde, certes, mais comptez le double voir le triple du prix d'un tour classique. Et vous avez intérêt à être très matinal, car pour n'avoir personne sur les lieux, il vaut mieux y être à 6 h du matin !

Nous avons abandonné l'idée, et avons "subi" les touristes durant ces trois journées (après tout, nous en faisions partie). Je me suis arrachée les cheveux pour avoir quelques belles photos de ces excursions, car il y avait vraiment du monde partout... Mais ces endroits sont des incontournables de la Thaïlande, et à mon sens, leur visite était obligatoire.

Excursion 1 : Hong Islands

Pour notre première excursion dans les îles, nous avons choisi le Hong Islands Tour.

Premier stop à Lading Island, où l'on nous dépose sur une petite crique paradisiaque.

Deuxième stop à Hong Island, plus grande, avec ses plages de sables blancs enclavées dans les falaises.

X

X

Dernier stop au Hong Lagoon, qui comme son nom l'indique, est un lagon aux eaux émeraude, totalement enclavé dans la falaise.

Excursion 2 : Phi Phi Islands

X

X

X

X

X

X

Excursion 3 : 4 islands

Railey

Phranang cave

x

x

X

Chicken Island

Poda Island

Tup island

9

Pour clore notre séjour en Thaïlande, j'étais bien décidée à descendre tout au sud pour découvrir Koh Lipe, une île magnifique près de la Malaisie, en plein cœur du Parc National de Tarutao, bien connu pour ses fonds maritimes magnifiques.

Le trajet

De Krabi, nous avons donc pris la route jusqu'à Pakbara Pier (250 kilomètres, environ 4h de route). Une fois arrivé au port, nous avons embarqué sur un speedboat direction le paradis ! (qui se mérite puisqu'il faut tout de même 1h30 pour y arriver).

Cependant, le trajet n'a pas été monotone, nous nous sommes arrêtés deux fois, et avons pu descendre du bateau. D'abord à Koh Tarutao, ce qui nous a permis de mesurer la beauté du Parc Maritime, puisqu'en effet, la couleur de l'eau est ici merveilleuse.

Puis nous avons pu profiter d'une deuxième escale, sur Koh Khai, petite île sauvage où nous avions un sentiment d'être au bout du monde. Rien d'autre que de l'eau turquoise, du sable blanc et du bois flotté. Un vrai émerveillement, malgré tout ce que nous avions déjà vu auparavant.

L'hôtel

Encore quelques minutes de speedboat, et nous voilà enfin arrivés à Koh Lipe, en milieu d'après-midi. Après un court trajet en taxi-scooter, nous arrivons à l'hôtel, le Idyllic Concept Resort. La suite est immense, avec accès direct à l'une des piscines de l'hôtel.

Nous avons terminé la journée à la plage de l'hôtel, sur l'extrêmité est de Sunset Beach.

La plage est charmante, il est possible de louer un canoë ou un paddle et d'aller jusqu'au petit îlot d'en face, pour snorkeler. En fin de journée, l'eau se retire peu à peu, et les barques, abandonnées au milieu des roches, sous la lumière chaude du soir, ont un charme fou.

Ambiance Rasta à Koh Lipe !

A Koh Lipe, pas de voitures et pas de grosses infrastructures. Même si l'île tend (dangereusement) vers le même avenir que les îles des régions de Phuket et de Krabi, elle est pour le moment encore à peu près préservée du tourisme de masse. Ici, un seul supermarché et une seule rue commerçante, la Walking Street. L'ambiance sur l'île est très décontract', les gens se baladent à pied, ou en taxi-scooter. J'ai adoré photographier tous ces petits bars construits en bois et décorés de toutes les couleurs.

La vie locale

Les habitants de Koh Lipe sont d'anciens gitans de la mer. Ils vivent essentiellement de la pêche, de petits commerces et du tourisme. C'est avec pudeur que j'ai pris ces quelques clichés de jeunes enfants menant une vie simple au milieu de nul part, sur cette île minuscule, mais malgré tout infiniment heureux.

Durant nos quelques jours sur l'île, nous avons pas mal vadrouillé et avons pu traverser quelques petits villages traditionnels. Quelques poules, des chiens, du linge qui sèche... Une vie simple et authentique.

Dans une rue, j'ai même aperçu une dame qui avait un animal de compagnie peu ordinaire, un petit singe apparemment domestiqué, puisqu'il buvait du lait dans une petite tasse, et mangeait dans la main de sa maîtresse.

Les plages

Koh Lipe dispose de trois plages. La plus fréquentée est Pattaya beach, puisque c'est la porte d'entrée de l'île. C'est la première plage que vous apercevez en arrivant, et c'est ici que vous débarquez, pieds et valises dans le sable. C'est celle que j'ai le moins aimé, mais elle dispose de nombreux bars et hôtels, et est très animée le soir, puisqu'elle dispose d'un accès sur la Walking Street. Pour les adeptes de la tranquillité, évitez-là, les bateaux à moteur y sont nombreux, il est difficile de s'y baigner et c'est très bruyant.

Autre plage de l'île, Sunrise Beach, est un peu plus difficile d'accès, car plus reculée. Nous avons demandé à un scooter-taxi de nous y emmener. Nous n'y sommes pas restés longtemps, il n'y avait personne le sentier d'accès n'est pas entretenu. La plage en elle-même est jolie mais sans plus.

Sunset beach

La plage que j'ai préféré est Sunset Beach. Mon hôtel donnait sur celle-ci, mais le plus beau côté se situait plus à l'ouest. Après quelques minutes de marche, l'eau y paraît encore plus belle, plus translucide, plus turquoise.

C'est au niveau du Mountain Resort que le clou du spectacle apparaît. Une langue de sable fin s’avançant dans la mer. La carte postale de Koh Lipe ! Nous nous y sommes rendus deux fois, tant nous avons aimé l'endroit. Au moment où nous y étions, les lieux étaient étonnamment calmes d'ailleurs.

Randonnée à Koh Adang

Nous n'avons pas fait d'excursion en mer durant notre séjour à Koh Lipe. Cependant il est possible d'en faire quelques unes car le parc de Tarutao dispose de nombreux spots de snorkeling ou de plongée, parmi les plus beaux d'Asie.

Nous étions là pour finir notre séjour, nous reposer, profiter du soleil et de la plage. Cependant, 4 jours sans rien faire, c'est un peu beaucoup pour nous... Alors pour rompre la routine, nous avons demandé à un pêcheur rencontré sur Sunset beach de nous emmener sur l'île d'en face, Koh Adang. Sur celle-ci, il est possible de faire une jolie randonnée offrant des points de vue exceptionnels sur Koh Lipe.

Après une courte traverser en longtail boat, nous voilà à Koh Adang, nous avons 3 heures devant nous. Ici, nous ne voyons personne, l'île est peu fréquentée. Nous empruntons alors le sentier qui mène vers les points de vue. La montée nous a pris une trentaine de minutes environ, et nous avons pu profiter du point de vue sur 2 niveaux. Le panorama est exceptionnel et la randonnée est assez aisée. Nous n'avons rencontré que quelques personnes durant notre ascension.

Après avoir repris le sentier en sens inverse, nous avons profité de la plage pour nous rafraîchir. Elle était totalement déserte, nous avions pour seule compagnie quelques petits crabes courant à toute vitesse sur le sable. Ces quelques heures sur l'île de Koh Adang étaient vraiment chouettes !


Walking street by night

Koh Lipe est très calme en journée. Mais le soir venu, la Walking Street est très animée ! Il y a de la musique, des lumières, du monde vient pour boire un verre, manger la street food, acheter des souvenirs, ou se rendre sur Pattaya Beach pour admirer un spectacle de feu. Nous nous y rendions chaque soir, c'était vraiment sympa. Nous aimions y aller assez tôt car passé une certaine heure, malgré que les températures aient redescendues, la foule et la chaleur émanant des grillades rendaient l'atmosphère un peu étouffante.

10

X

X

X

X

X

X