Carnet de voyage

Road Trip en Irlande

15 étapes
4 commentaires
15 jours pour parcourir les routes irlandaises...
Du 28 mai au 11 juin 2019
15 jours
Partager ce carnet de voyage

On y va quand ?

Nous avons décidé de partir fin mai - début juin, pour une période de deux semaines.

En partant en semaine, et en réservant suffisamment tôt, nous avons pu bénéficier de bons tarifs sur les vols. De plus, nous préférons éviter la grosse période touristique de juillet-août.

Au niveau de la météo, il n'y a pas de règle absolue, c'est un peu la loterie ! Quelle que soit la période de l'année, vous ne serez jamais à l'abri des averses irlandaises, mais en privilégiant le printemps et l'été, le climat reste propice aux balades.

Nous avons eu sur nos deux semaines, deux journées très pluvieuses, mais le reste du temps, nous avions tous les jours des périodes d'ensoleillement. Par contre, ce n'est pas une mythe, en Irlande, le temps est très changeant, prévoyez toujours un vêtement de pluie avant une balade ! Côté température nous avons aussi eu une grande amplitude, allant de 7 à 19 degrés !

On y va comment ?

C'est à l'aéroport de Bâle-Mulhouse que nous avons pris l'avion direction Dublin. Nous sommes passés par Ryanair, et avons opté pour un bagage en soute de 20 kilos pour 2. Temps de trajet : 2 heures, et hop, nous voilà frais et dispo pour découvrir l'île d'émeraude !

On loge où ?

Niveau logement, nous sommes passés par AirBnb, et avons pu nous permettre de jolies petites locations privatives pour une moyenne de 55 euros la nuit, petit déjeuner inclus. Il est également possible de passer par de nombreux sites de Bed & Breakfast, ou, plus économique encore, de loger en auberge de jeunesse. Nous logions chaque soir dans un endroit différent, ce qui nous a permis de faire le tour du pays.

On s'y déplace comment ?

Comme nous avions prévu de faire un road-trip à travers toute l'Irlande, nous avons loué une voiture chez Europcar, à l'aéroport de Dublin, que nous avons récupéré le deuxième jour, après notre visite de Dublin.

Privilégiez une petite citadine, car les routes irlandaises sont connues pour être sinueuses et étroites par endroits. De plus, vous croiserez sûrement de gros bus remplis de touristes sur les routes les plus fréquentées, et avoir une petite voiture vous sera bien pratique !

N'oubliez pas également que la conduite se fait à gauche, et que pour louer une voiture sans avoir de mauvaise surprise, il vous faudra une carte de crédit (et non de débit).

Pour ceux qui passeraient par l'Irlande du nord, sachez que les panneaux affichent le éliminations de vitesse en miles/heures et non en km/heures, nous avons mis quelques minutes à comprendre...

Nous avions a la fin du séjour 3000 kilomètres au compteur !

On visite quoi ?

En Irlande, il y en a pour tous les goûts ! Randonnées en pleine nature, visites de châteaux, tournée des pubs... Nous avons opté pour un petit mix de tout ça, pour varier les plaisirs. Je vous avoue que l'on préfère consacrer nos journées à nous balader en pleine nature, plutôt qu'à arpenter des musées, alors vous verrez plus de photos de routes scéniques et de paysages typiques, que de visites culturelles...

Voici une petite photo de la carte de notre parcours, avec les différents stops prévus. Pour ceux que ça intéresse, l'accès à la carte avec les différents points d'intérêt est disponible tout en haut de l'article.

Le programme était un peu ambitieux (environ 200 kilomètres par jour), mais nous sommes légèrement hyperactifs sur les bords !

Pour ceux qui veulent prendre leur temps, prévoyez 2 ou 3 jours par points de chute et rayonnez autour, vous en verrez moins, mais serez moins fatigués également !

28
mai

Nous sommes arrivés en milieu d'après-midi à l'aéroport de Dublin. Après avoir récupéré nos valises, nous prenons la navette nous menant quasiment au pied de notre AirBnb. Juste le temps de découvrir les lieux et de se rafraîchir, nous repartons vers l'arrêt de bus le plus proche, trop pressés de découvrir la capitale irlandaise.

Sur la route, nous découvrons les maisons typiques du pays avec leurs murs de briques, leurs bow-windows et leurs portes colorées.

20 minutes de trajet plus tard, nous descendons sur O'Connell Street, la grande avenue de Dublin. Cette énorme artère touristique possède nombres de pubs, fast-foods et hôtels.

Nous découvrons alors le curieux Spire, une immense sculpture conique de 120 mètres de haut, symbolisant l'indépendance de la République d'Irlande. À quelques pas, on trouve l'impressionnante General Post Office, en activité.

Nous longeons la grande avenue et rejoignons la Liffey, le fleuve qui traverse Dublin et qui s'étend sur 125 kilomètres avant de se jeter dans la mer.

Nous passons sur le Ha Penny Bridge, un pont en fer forgé datant de 1816, pour rejoindre la masse de touristes qui se dirige vers Temple Bar et ses environs.

Temple Bar, nous y voilà. Ce quartier branché haut en couleur nous plonge dans l'ambiance des pubs irlandais. Nous prenons plaisir à découvrir toutes ces devantures typiques. De la musique, des drapeaux aux couleurs du pays et des tonneaux à l'effigie des bières locales, tout y est. On y trouve également bon nombre de boutiques de souvenirs. Même les pharmacies ont des devantures aux allures de pubs.

Soudain nous tombons sur la carte postale de Dublin, The Temple Bar, le pub le plus connu et le plus photographié de la ville. Ses couleurs vives, ses guirlandes de lumières et ses façades fleuries attirent l'œil. Impossible de le rater.

Il est encore tôt pour manger, nous décidons de profiter des quelques dernières heures de lumière pour visiter les quartiers environnants. Le temps est doux et quelques rayons de soleil viennent percer au milieu des nuages.

Nous passons devant la Christ Church Cathedral et son pont. Le monument a été érigé durant l'époque des Vikings, mais s'est paré d'un style anglo-normand au fil du temps.

Nous continuons sur notre lancée et découvrons l'autre église connue de Dublin, la Saint Patrick Cathedral, et son joli parc arboré. Un endroit vraiment agréable.

Pour continuer dans le thème des vieilles pierres, nous partons à la découverte du château de Dublin, magnifique édifice datant du XIIIème siècle, et situé en plein centre-ville.

De l'extérieur, nous ne soupçonnions pas qu'il y aurait un si beau jardin fleuri en son centre.

Il est déjà 19 heures, la journée est vite passée. Nous décidons de retourner dans le quartier de Temple Bar pour dîner. Nous ne sommes pas déçus par l'ambiance qui règne dans les pubs ! Une pinte de Guinness, du poulet au cheddar, et nous voilà requinqués pour terminer la journée.

Notre passage éclair dans la capitale ne nous a pas permis de découvrir tous ses lieux d'intérêt mais ce n'est que partie remise, car nous y reviendrons en fin de séjour.

En attenant, une bonne nuit de sommeil nous permettra de partir en forme pour notre road trip à travers le pays !

29
mai

La Old Military Road et le col de Sally Gap

Aujourd'hui, nous quittons Dublin pour démarrer notre road trip, direction le comté de Wicklow. Nous repartons à l'aéroport chercher notre petite Clio et c'est parti !

Quelques minutes d'autoroute, puis nous empruntons la R115, autrement nommée la Old Military Road. Elle fait partie des nombreuses routes scnéniques du pays, et offre de nombreux panoramas sur le Parc National des Wicklow Mountains. Elle passe notamment par le col de Sally Gap, culminant à 500 mètres. Le contraste avec la ville de Dublin est immédiat et saisissant. Dépaysement garanti !

Nous passons devant d'immenses tourbières, et rencontrons nos premiers moutons irlandais. Le paysage me fait penser aux Cairngorms, en Ecosse.

Malheureusement, le soleil n'est pas au rendez vous aujourd'hui. Les nuages et le crachin nous accompagnent, bienvenue en Irlande !

Le Lough Tay et la cascade de Glenmacnass

Durant le trajet, nous passons devant le Lough Tay, dont les eaux sombres, contrastant avec sa petite plage de sable blanc, lui donnent des faux-airs de la célèbre pinte de bière irlandaise. Il paraîtrait d'ailleurs qu'une partie du lac appartiendrait à la famille Guinness.

Avec la pluie qui s'intensifie, un épais brouillard nous empêchait de l'apercevoir. Déçus, nous decidons d'attendre une petite demi-heure dans la voiture et de voir si la vue ne se débouche pas un peu. Bingo ! Le brouillard laisse place peu à peu à l'impressionnante teinte noire du lac.

Nous reprenons ensuite la route et croisons de courageux randonneurs armés de capes imperméables. Dans le parc des Wicklows, les sentiers de marche ne manquent pas.

Nous passons ensuite dans la vallée de Glenmacnass, et y découvrons ensuite une jolie cascade, au milieu des landes verdoyantes et silencieuses.

Glendalough, son site monastique et ses lacs

Nous continuons plus au sud et nous arrêtons à Laragh, pour nous restaurer. Une petite épicerie fait des sandwichs à la minute, avec un immense choix, et des muffins maison. Miam !

Puis nous arrivons dans le petit hameau de Glendalough, prisé pour son site monastique, ses lacs et ses sentiers de randonnée. Ici, le calme laisse place aux touristes venus en groupe admirer les nombreux édifices historiques et profiter des sentiers de randonnées nombreux qui entourent le site.

Des vendeurs de souvenirs et des marchands de glaces bordent les lieux.

Nous passons sous l'arche de pierre qui nous amène au site tant convoité par tout ce monde qui nous entoure. Malgré la foule, le site et grand et on ne se marche pas dessus. Petites chappelles et pierres tombales d'un autre temps cohabitent dans ce petit coin de paradis, perdu entre lacs, montagnes et prairies où paissent les moutons.

Randonnée dans les Wicklows

Après cette petite plongée dans le passé, nous nous écartons des groupes de touristes et partons randonner sur un des nombreux sentiers proposés dans le secteur. Nous optons pour le Spinc version courte, environ 2 heures de marche, entre cascades, sentiers boisés et points de vue sur les lacs de la région.

Ceux ci sont accessibles via des marches de bois aménagées. Ça grimpe, ça grimpe, heureusement la pluie a cessé et nous profitons du paysages.

Fin de journée à Kilkenny

Après cette belle balade en pleine nature, nous rejoignons notre logement pour la nuit, à 1h30 de là, dans le comté de Kilkenny. La pluie s'abat sur nous durant tout le trajet. Décidément, nous aurons eu toutes les saisons en cette journée.

Un beau petit logement typique de l'Irlande nous attend, en pleine campagne, avec une jolie vue sur la nature. On y resterait bien une semaine dans ce havre de paix.

Nous sommes à moins de 20 minutes de la ville médiévale de Kilkenny et décidons de terminer la journée par sa visite, car le temps est revenu au beau fixe.

Nous visitons la St Mary's Cathedral, la St Canice Cathedral, son cimetière et sa tour ronde, puis la Black Abbey et ses magnifiques vitraux. La ville possède décidément de très beaux monuments.

Nous passons ensuite au château de Kilkenny, datant du XIIème siècle, et dont les extérieurs sont ouverts au public, nous admirons l'édifice et ses jardins soignés.

Nous terminons la visite de la ville par son centre médiéval, avec ses pubs et ses façades aux vieilles pierres. Nous passons par la petite artère médiéval Butter Slip, ainsi que la devant le Smithwick's Experience, musée consacré à la bière de la marque.

Nous décidons de nous installer dans l'un d'entre eux, pour déguster la bière de la ville, qui porte son nom. Une bien belle journée qui s'achève encore.

30
mai

Après notre journée dans les Wicklows, nous continuons notre route plus au sud. Aujourd'hui, le temps est nettement plus ensoleillé. C'est parti pour de nouvelles aventures. Nous nous dirgeons vers la ville de Cashel, non loin de Tiperrary.

Rock of Cashel

Soudain, sur la route, nous nous retrouvons face à l'imposant Rock of Cashel, s'élevant à près de 60 mètres du haut d’un imposant piton rocheux. Les lieux sont déjà majestueux de loin, avec la lumière qui se projette sur les édifices dressés en haut de cette colline verdoyante.

Il s'agit d'un ensemble de vestiges médiévaux datant du IVème siècle, et dominant la ville et les plaines environnantes. Château, cathédrale et tour ronde attirent chaque année des milliers de touristes à cet endroit.

Nous nous approchons du site pour stationner, afin de passer la matinée à explorer les lieux.

De là haut, la vue sur les plaines environnantes est splendide. Nous faisons le tour des remparts, au milieu des vieilles tombes. En contrebas, on peut apercevoir la jolie Hore Abbey.

La forteresse, placée de façon stratégique, a été le lieu de résidence de nombreux rois durant plusieurs siècles. Nous admirons l'ensemble des imposants bâtiments, en en faisant le tour.

Nous entrons ensuite dans la cathédrale, pour admirer la beauté de son architecture. Quelle immensité. Quel travail titanesque cela a du être, de construire de tels ouvrages sur cette colline, à l'époque.

De l'autre côté, nous admirons la vue sur la ville de Cashel.

Hore Abbey

Nous poursuivons notre visite avec l'abbaye d'Hore, située à quelques centaines de mètres de là, et dont les ruines datent du XIIIème siècle.

Pour nous y rendre, nous empruntons un sentier qui descend dans les prés. Cette balade champêtre est très sympa, nous croisons même un petit troupeau de moutons, semblant avoir été posé là pour parfaire le tableau. Le soleil tape, il fait 20 degrés, nous sommes vraiment bien.

L'édifice est également impressionnant. Nous en faisons le tour, avant de rejoindre le centre ville pour nous restaurer, avant de reprendre la route.

Cobh, petit village portuaire

Nous continuons notre trajet vers le sud, et enchaînons 100 kilomètres sur l'autoroute. Au programme, la visite la ville de Cobh, ville portuaire située non loin de Cork. Cette ville possède un lourd passé puisqu'elle est tristement célèbre pour avoir été la dernière escale du Titanic avant son naufrage. Elle a aussi été le point de départ de nombreux irlandais ayant quitté le pays durant la grande famine.

Mais aujourd'hui, cette petite bourgade balnéaire est très prisée, elle ne manque pas de charme, avec sa cathédrale, ses ruelles colorées et son port bordé de pubs.

Une fois sur place, nous décidons d'abord de nous rendre dans la rue la plus photographiée de la ville, si photogénique avec ses petites maisons aux toits pointus et aux façades colorées.

Pour prendre la célèbre photo incluant la cathédrale en arrière plan, ça n'a pas été une mince affaire. Je me rends vite compte qu'il me faudra escalader un muret haut de quasiment 2 mètres. Ça n'a pas été simple mais le jeu en valait la chandelle !

Après ça, nous nous promenons dans les petites ruelles adjacentes. À Cobh, il ne faut pas avoir peur du dénivelé, ici on monte et on descend, on se fait les mollets !

Nous nous rendons ensuite vers la cathédrale St Coleman's. La place qui l'entoure surplombe la ville et le port. La vue est magnifique. Aujourd'hui, un bateau de croisière luxueux s'est amarré ici.

La cathédrale en impose. Son architecture est magnifique. Elle date du XIXème siècle et est l'un des projets les plus ambitieux que l'Eglise irlandaise n'ai connu. Et pour cause, à l'époque, Cobh était en pleine expansion, et il fallait accueillir les nombreux fidèles émigrés.

Nous décidons d'entrer à l'intérieur. C'est aussi sublime qu'à l'extérieur. Nous profitons que quelqu'un joue de l'orgue pour apprécier l'acoustique du bâtiment.

Nous continuons la visite de la ville et tombons de temps en temps sur quelques rappels du Titanic. Il est possible de visiter le Titanic Memorial, un musée consacré à ce célèbre bateau. Nous passons notre chemin et partons découvrir le port.

Ici règne une ambiance balnéaire. De la musique, des marchands de glace, un magasins de bonbons, des enfants qui jouent dans le parc... Nous nous asseyons sur un banc pour profiter de ces scènes de vue qui s'offrent devant nous.

Je ne regrette pas d'avoir choisi de visiter Cobh, à la place de Cork, même si j'imagine que cette grande ville possède de nombreux atouts également.

Dernier stop à Kinsale

Dernière étape de la journée, Kinsale. Cette petite ville ultra colorée est connue pour sa gastronomie, essentiellement constituée de poissons frais et fruits de mer.

Nous allons d'abord déposer les affaires dans notre Airbnb, situé dans un lotissement à une dizaine de minutes de Kinsale.

Après une petite pause, nous nous y dirigeons. Nous voulons d'abord aller jusqu'au Old Head of Kinsale, une petite péninsule ou il est possible de se balader, et d'admirer les falaises. Mais plus nous avançons, plus un espèce de brouillard s'intensifie. Nous rebroussons chemin à mi course, préférant finir la journée par la visite de la ville.

Nous nous garons en face du joli port, où s'alignent de nombreux voiliers. Nous partons découvrir le centre ville, regorgeant d'un nombre incroyable de pubs aux couleurs variées. Les ruelles sont typiques, avis aux fans de Harry Potter, on se croirait un peu dans le Chemin de Traverse.

A un moment, nous tombons sur la rue la plus célèbre de la petite ville, aux teintes acidulées. C'est trop trop mignon !

Après cette chouette balade dans Kinsale, nous choisissons d'aller déguster un fabuleux fish and chips dans un restaurant en face du port, pour finir cette belle journée.

31
mai

Aujourd'hui, c'est tout excités que nous entamons enfin la célèbre Wild Atlantic Way.

Inchidoney Beach

Nous passons d'abord par Inchidoney Beach, une des plages les plus réputées de la région. Elle attire de nombreux surfeurs et amateurs de baignade en mer. L'eau claire et le sable fin contrastent avec les plaines verdoyantes qui entourent la plage. Le problème, c'est que le temps a changé par rapport à hier. Nous ne trainons par sur place et continuons notre chemin.

Le Drombeg Stone Circle, un endroit hors du temps

Nous nous arrêtons ensuite au Drombeg Stone Circle, un des sites mégalithiques les plus visités du pays, composé de dix sept pierres, qui formaient à l'époque un cercle de 9 mètres de diamètre. Aujourd'hui, il n'en reste que treize.

L'endroit est mystique, nous nous attendons même à voir apparaître quelques druides devant nous.

Baltimore

Nous passons ensuite par Baltimore, et grimpons au Baltimore Beacon, la fameuse balise blanche de 16 mètres de haut, construite a la fin du XVIIème siècle., afin de surveiler l'océan contre d'éventuelles attaques.

Après cette petite balade, nous visitons le petit port et le centre ville, avant de continuer notre chemin vers l'ouest de la péninsule.

Barleycove beach

Autre plage connue de la région, Barleycove Beach ne manque pas de charme, elle non plus. Malgré la grisaille ambiante, nous devinons les teintes turquoises de ses eaux.

Mizen Head

Nous arrivons enfin à la pointe de la péninsule, j'ai nommé le Mizen Head.

Son phare, coupé du monde, est uniquement accessible via un pont de plus de 300 mètres de haut, franchissant l'océan. Un endroit à couper le souffle.

C'est impressionnant à voir. Encore plus quand il faut ensuite le traverser, avec un énorme gouffre en dessous, entouré de falaises abruptes.

Le vieux phare date de 1910. Nous pouvons entrer à l'intérieur est observer les vieilles machines d'époque, des photos, des documents, et des reconstitutions des pièces de vie... C'est très intéressant.

Bantry 

Quand nous quittons Mizen Head, le ciel bleu apparaît doucement et nous partons direction Bantry pour la nuit.

Une fois arrivés là bas, le temps nous permet d'apprécier la beauté de la baie à sa juste valeur. Eaux bleues, collines verdoyantes, c'est magnifique !

Après avoir déposé nos affaires dans le logement, nous profitons du soleil pour nous balader le long de la plage.

Après cette belle marche, nous découvrons le centre ville de Bantry. Pas aussi animé que Kilkenny et Kinsale par exemple, mais la beauté des paysages rattrape le reste.

1
juil

Une nouvelle journée démarre pour nous et le ciel gris est malheureusement revenu. Nous quittons la belle Bantry pour remonter encore un peu plus le long de la Wild Atlantic Way.

Healy Pass

Nous passons par Glengariff avant de couper la péninsule de Beara par le col de Healy Pass, qui offre des panoramas incroyables sur le littoral.

Enfin en théorie, puisqu'en pratique, nous avions peu de visibilité, étant donné l'apparition d'une méchante bruine.

C'est un peu déçus que nous gravissons cette impressionnante route, sans pouvoir en apprécier toute la beauté. Nous observons quelques cascades, des tas de moutons, et redescendons le col pour rejoindre la partie nord de la péninsule de Beara.

Avec le programme de la journée, nous n'aurons pas le temps de faire la boucle complète de la péninsule, ni d'aller emprunter le téléphérique qui mène aux Dursey Islands, mais c'est sans regret car le temps ne donne pas justice aux vues sur le littoral.

Sur notre route, nous avons quelques belles surprises, comme cette vieille pompe à essence vintage, ces petits ponts de pierre, et les nombreux arbres en fleurs qui bordent les routes étroites. Charmant !

Eyeries

Nous nous arrêtons dans le petit village haut-en-couleur d'Eyeries. Sa multitude de teintes nous change un peu de la grisaille ambiante ! Nous avons adoré arpenter ses petites ruelles atypiques, bien que la ville soit très calme de bon matin.

C'est ici que s'arrête notre exploration de la péninsule, puisque nous rebroussons chemin direction Kenmare. Sur le retour, la vue se dégage et nous pouvons admirer les paysages qu'offrent le Beara.

Kenmare

Le temps file et nous arrivons pour midi à Kenmare. Après avoir mangé, nous décidons de marcher dans le centre ville pour s'aérer un peu avant de reprendre la route. Quelle ville charmante et animée ! Des ruelles décorées de fanions et des pubs tous les 10 mètres, le paradis pour les amateurs de bières irlandaises. Nous y passons un long moment, profitant d'une accalmie concernant la météo.

Ladies View

Nous reprenons la route et remontons doucement vers le parc de Killarney. Nous savourons en chemin la beauté des paysages de Ladies View, comme l'a fait en 1861 la reine Victoria. Montagnes et lacs s'entremêlent pour former un panorama de toute beauté. Par chance le ciel s'est nettement éclairci, le brouillard s'est dissipé et la visibilité est plutôt bonne.

Moll's Gap

Autre route pittoresque de la région, le Moll's Gap est un col accessible par la N71, route étroite et sinueuse, offrant une vue incroyable sur l'Upper Lake, la Black Valley et le Gap of Dunloe. Nous y croisons de nombreux motards, au guidon de leurs Harley Davidson.

En chemin, nous nous arrêtons dans une ferme typique, possédant un troupeau de moutons. Nous en profitons pour les photographier, dans ce cadre exceptionnel.

Le Parc de Killarney, le Ross Castle et la cascade de Torc

Après avoir franchi entièrement le Moll's Gap, nous arrivons enfin dans le Parc de Killarney.

La région est touristique, les visiteurs affluent de toute part et il y a énormément de circulation ! Nous croisons également les premières calèches qui proposent leur service aux touristes.

Nous passons devant une petite chapelle, observons les rives du lac et filons tout droit vers le Ross Castle.

Le temps se maintient et je décide de tester mon trépied au niveau de la cascade de Torc. Avec le temps humide, son débit est important et me permet de faire de très jolis clichés.

Gap of Dunloe et Black Valley, le bout du monde

Au cœur du parc de Killarney, le Gap of Dunloe et la Black Valley sont des site incontournables de la région. L'endroit est touristique, il est possible de s'y balader à pied ou en calèche. Le soir, les touristes se font moins nombreux et il est possible de s'y rendre en voiture.

Nous profitons de cette fin de journée pour partir explorer cet endroit incroyable.

La route est étroite mais nous trouvons facilement de quoi stationner pour prendre des photos, des petits espaces ont été aménagés pour cela. Nous ne voyons pas le temps passer et c'est à 18h que nous arrivons à la fin du parcours.

Nous repartons direction Kenmare pour la nuit. Sur la route, il pleut des cordes, des chats et des chiens ! Nous décidons de nous réfugier dans un pub pour terminer la journée. Bière, Irish Stew traditionnel et musique irlandaise sont au rendez vous pour nous réchauffer le cœur ! Très belle soirée au Mc Carty's, à Kenmare.


2
juin

Aujourd'hui nous entamons le célèbre Ring of Kerry ! Une étape très attendue vu la notoriété de la région. Nous prenons la route vers cette merveilleuse boucle le long de la péninsule.

Sneem

Nous nous arrêtons d'abord à Sneem, petit village charmant. Nous nous promenons dans ses ruelles mais il est encore tôt et c'est encore très calme.

Derrynane et ses environs 

Après ça, nous continuons notre trajet et admirons la beauté du littoral. Par chance, ce matin le ciel est clair, et nous pouvons apprécier les belles couleurs des plages du Kerry, dignes de rivaliser avec les plages corses, n'est-ce pas ? Bon il manque tout de même quelques degrés...

Point de vue sur les Scariff Islands 

Sur la route, nous nous arrêtons fréquemment pour admirer les points de vue incroyables qui s'offrent à nous, notamment celui qui donne sur les îles Scariff. Les paysages sont incroyables.

Waterville

Nous arrivons dans une autre ville étape, Waterville. Nous y trouvons la statue de Charlie Chaplin.

Nous ne trainons pas car le vent se lève, les nuages noirs menacent. Le temps a bien changé par rapport à ce matin. Nous filons nous chercher à manger et reprenons la route.

Portmagee et les Kerry Cliffs 

Nous nous posons sur le parking d'une plage au sud de Portmagee pour manger, il est déjà midi passé. La plage ne manque pas de charme, avec ses vieilles ruines.

Le temps est de plus en plus sombre, le vent souffle très fort, à mesure que nous approchons de Portmagee, à la pointe ouest de la péninsule. Sur la route, nous apercevons au loin les Skellig Islands, nappées de brouillard.

À mesure que nous montons la route qui mène aux Kerry Cliffs, le vent est de plus en plus puissant.

Une fois sur le parking, il nous faut marcher une dizaine de minutes pour les admirer. Les bourrasques sont si puissantes que j'ai parfois du mal à avancer. Je n'en mène pas large, et prends rapidement mes photos, sans trop m'approcher du bord. Le paysage est incroyable, presque surréaliste, avec ces falaises escarpées qui fendent l'océan.

Le vent souffle, et siffle même. Je crois n'avoir jamais vu un vent aussi violent de toute ma vie. Par chance il ne pleut pas, la vue n'est pas bouchée. La rudesse de la météo apporte un petit plus à l'expérience des Kerry Cliffs, c'était très impressionnant de voir ces vagues heurter la roche.

Une fois remis de nos émotions, nous partons visiter le petit village de Portmagee. Nous faisons vite le tour. Le temps n'est pas top, mais ici ça souffle moins. Un pont permet l'accès aux Valentia Islands, mais nous passerons notre chemin pour aujourd'hui.

Caherciveen

Le temps s'améliore quand nous arrivons à Caherciveen, une autre ville-étape du Ring of Kerry. A mesure que nous nous éloignons de l'extrémité de la péninsule, le vent diminue. Heureusement car là-haut, il m'a vraiment mise K-O.

Killorglin

Dernier arrêt avant de rejoindre notre Airbnb, Killorglin. Ici règne une ambiance bonne enfant. Musiciens, jeux pour enfants, vendeurs de rue, il y a du monde pour profiter des animations.

Nous arrivons en fin d'après midi chez notre hôte. Nous nous reposons un peu après cette longue journée. Le temps semble se calmer lorsque nous décidons de reprendre la route pour la soirée.

Killarney

Nous décidons de profiter de notre proximité avec Killarney pour aller visiter son centre ville. Beaucoup de touristes viennent profiter de l'ambiance des pubs et des nombreuses boutiques qui se chevauchent le long des ruelles. Nous croisons énormément de Harley Davidson, car un événement consacré aux deux roues a lieu ici durant quelques jours.

3
juin

Après le Ring of Kerry, place à la péninsule de Dingle ! C'est reparti pour une journée à parcourir les plus belles routes irlandaises. Quel pied ! Le temps est de nouveau clair ce matin et nous admirons la beauté des paysages. De l'eau bleue, de la verdure, bref, on en prend plein les yeux.

Dingle

Nous arrivons doucement à Dingle, la ville la plus visitée de la péninsule du même nom. C'est une ville portuaire réputée pour ses paysages et son authenticité. Ici, beaucoup de gens parlent le gaélique au quotidien.

Nous arpentons les ruelles colorées, tout ici est charmant ! Nous longeons ensuite le port, et remarquons l'omniprésence de Fungie le dauphin, la mascotte de la ville, qui possède même une statue à son effigie, sur les quais. Il est possible d'aller le rencontrer en faisant une excursion en bateau. A Dingle, il y a aussi un aquarium, pour les passionnés d'espèces marines.

Beehive huts

Nous continuons notre chemin et nous arrêtons aux Beehive Huts. Ces petites huttes datent de la préhistoire, et sont situées sur une colline, d'où l'on a un superbe point de vue.

Juste à côté, quelques petits agneaux se reposent dans un petit chalet, et nous pouvons les caresser. Qu'ils sont doux !

La Slea Head drive

De Dingle démarre l'une des plus belles routes d'Irlande, la Slea Head Drive. Les points de vue sur le littoral sont soit disant impressionnants. Nous nous y engouffrons donc, comme de nombreux autres touristes venus en masse, en voiture ou en bus. Je n'ose imaginer la circulation en plein juillet-août !

Dunmore Head

Il s'agit du point le plus à l'est de la péninsule de Dingle. Sa vue sur les îles Blasket est fabuleuse.

Coumeenoole beach

Sur la Slea Head Drive, la Coumeenoole beach fait le bonheur des surfeurs.

Dunquin Harbour

Endroit incontournable de notre itinéraire, le Port de Dunquin est le point de départ vers les îles Blasket. L'endroit est très photogénique. Il semble même surréaliste, avec ses roches en épines.

Gallarus Oratory


Conor Pass

Nous reprenons la route et quittons la Slea Head Drive côtière, pour nous engoufrer sur la Conor Pass. Malgré le temps brumeux, nous avons un peu de visibilité sur les points de vue au sommet du col.

Le Moulin de Blennerville

Une fois la Conor Pass redescendue, nous reprenons un grand axe, direction Limerick, pour nous approcher de notre logement pour la nuit. Sur la route, nous faisons un bref stop à Tralee pour admirer le joli moulin de Blennerville.

Adare

Dernier stop de la journée, à une dizaine de minutes de notre logement pour la nuit, Adare. Cette petite ville est pleine de charme, avec son petit jardin, son église et ses ruelles typiques.

Mais ce qui attire les touristes ici, ce sont ces petites maisons de chaume traditionnelles. Elles son trop mignonnes !!! On fait vite le tour, il n'y en a que quelques unes, mais si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à vous arrêter !

4
juin

Les Cliffs of Moher

Aujourd'hui, nous découvrons l'un des sites les plus touristiques et les plus époustouflants d'Irlande, j'ai nommé : les Falaises de Moher. Situées dans le comté de Clare, elles sont hautes de 215 mètres, elles s'étendent sur plus de 8 kilomètres et offrent des sentiers de marche incroyables. Le lieu est très prisé, vous ne serez donc pas seul, mais reste tout de même incroyable.

Il est également possible de découvrir le site par la mer, ce qui doit sans aucun doute lui donner une toute autre dimension. De quoi se sentir tout petit devant l'immensité des falaises.

La météo du jour rend les lieux encore plus majestueux. Pluie fine et vent nous accompagnent le long de cette marche, à flan de falaises. Nous n'approchons pas du bord, comme indiqué sur de nombreux panneaux, car chaque année, de nombreux accidents ont malheureusement lieu. Le spectacle est saisissant. L'océan déchaîné frappe ces falaises de roche noire, marquées par l'érosion. Ici a eu lieu le tournage de certaines scènes du film Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé.

Il est également possible de visiter le site par la mer, ce qui doit donner une toute autre dimension aux falaises. Ce ne sera pas pour nous. Après cette longue marche, rendue difficile par la météo, nous partons nous abriter dans le musée.

Le château de Doonagore

Non loin du petit village de Doolin, nous partons découvrir le château de Doonagore, bâtisse datant du XVIIème siècle. L'intérieur n'est pas accessible au public mais ses extérieurs, avec la vue sur la baie, valent le coup d’œil.

Le village de Doolin

Doolin mérite un arrêt également. Ce charmant petit village est réputé pour ses pubs aux soirées endiablées. Ici, la musique irlandaise occupe une place prépondérante.

La Burren Coast Road vers Fanore

Autre curiosité de la région, le Burren est un gigantesque plateau rocheux qui s'étend sur plus de 1300 km². Le lieu est désertique, et a des allures quasi-lunaires. Seul le bruit des vagues ose perturber le silence qui y règne. Un endroit curieux, désertique et absolument atypique.

Nous passons par la route côtière et nous arrêtons à la plage de Fanore, sauvage et magnifique.

Le Dolmen de Poulnabrone

C'est dans le parc du Burren que vous trouverez le Dolmen le plus célèbre de l'Irlande. Il s'agit du Dolmen de Poulnabrone, datant de plus de 5800 ans. Les ossements de plus de 22 personnes reposent sous ce monument mégalithique, qui a également servi à de nombreuses cérémonies religieuses et rites spirituels.

Le château de Dunguaire

Nous sommes ensuite partis découvrir le château de Dunguaire, dans le village de Kinvara. Il date du XVIème siècle, et aujourd'hui, c'est le château le plus photographié du pays ! Il offre un panorama exceptionnel sur l'océan et le port de Kinvara. Il est possible de visiter ses intérieurs magnifiquement décorés, et même de participer à l'un des nombreux banquets médiévaux organisés lors des soirées d'été.

A quelques mètres, de jolies maisons blanches aux toits de chaume méritent également le coup d’œil.

Galway

Nous finissons la journée par la visite de Galway. Nous traversons ses rues typiques bordées de pubs, qui lui donnent son ambiance si chaleureuse et typique. Le quartier le plus connu est celui de Quay Street.

Nous partons ensuite à la découverte de sa sublime et imposante cathédrale. Vitraux, pierres grises, bois massif, immense dôme en son centre, elle impressionne. Nous attendons la fin de la messe pour pouvoir photographier son intérieur.

Il se fait tard et nous partons nous réchauffer dans The Quays Irish Pub, une véritable institution à Galway ! Ambiance garantie.

5
juin

Le Quiet Man Bridge

Pour les amateurs de cinéma, le petit pont de pierre suivant vous dira peut être quelque chose... C'est ici qu'une des scènes les plus emblématiques du fil "L'homme tranquille" a été tourné.

C'est aussi le point de départ de nombreuses randonnées.

Le lac de Derryclare

Dans le connemara, s'il y a bien un lac incontournable, c'est le Derryclare Lough. Au milieu des montagnes et des tourbières, ce lac est la carte postale de la région, avec son petit îlot couvert d'arbres.

 Sur la route

Les paysages du Connemara s'enchaînent et c'est au son de la célèbre chanson de Michel Sardou que nous dévorons les kilomètres. Nous sommes émerveillés par la beauté de la région, la météo y est sans doute également pour quelque chose. Nous croisons la statue du Géant du Connemara, au pied d'un lac.

La Dog's Bay

La Dog's Bay est un autre lieu incontournable du Connemara. Elle se situe près de Roundstone et possède un charme fou, avec ses eaux turquoises et les maisons cossues typiquement irlandaises qui la borde.

Roundston 

Nous faisons également une petite halte dans la charmante bourgade de Roundston.

Ballyconelly

Nous avons adoré traverser Ballyconelly, connue pour sa fumerie de poisson (pour les amateurs de saumon fumé, c'est un incontournable). Les plages aux eaux turquoise, sauvages comme on les aime, s'enchaînent sur notre route.

 Clifden

Nous arrivons ensuite à Clifden pour notre pause déjeuner. Une ville charmante, avec sa petite place et ses pubs multicolores. Nous pique-niquons sur un banc, sous le soleil irlandais.

Le château de Clifden

A Clifden, nous voulions absolument faire un passage par le château. Peu fréquenté par les touristes, c'est pourtant une charmante balade bucolique, avec vue sur la mer, qui vous attend si vous vous y rendez. Les ruines du château sont à voir également.

La Sky road

De Clifden, nous arpentons la célèbre Sky Road, une des routes les plus pittoresques du Connemara. C'est d'ailleurs l'une des routes les plus belles du pays, et ce n'est pas moi qui vous dira le contraire. Les photos parlent d'elles-même.

Randonnée dans le Parc National


Le Kylemore Castle & Abbey

Autre incontournable de la région, le château de Kylemore, situé près de Letterfrack. Bâti au bord d'un lac en 1868, il semble sorti d'un film.

Il est possible de visiter ses intérieurs, ainsi que son parc de 3 hectares et son abbaye.

Leenaun, et le Killary Harbour 

Nous poursuivons un peu plus au nord, vers Leenaun, un petit village isolé dans les montagnes.

Son principal intérêt est sa situation géographique puisqu'il se situe au bord de Killary Harbour, l'unique fjord du pays.

Il est possible de visiter les lieux en randonnant, ou à bord d'un bateau le temps d'une balade en mer.

Les cascades d'Aasleag

Pour finir notre journée dans la région, nous faisons un dernier stop aux cascades d'Aasleag. L'endroit est bucolique et enchanteur.

6
juin

L'île d'Achill

Aujourd'hui nous faisons pas mal de route, car nous avons un objectif, parcourir l'île d'Achill, accessible en voiture. C'est l'île d'Irlande la plus grande. Elle est réputée pour ses paysages et ses sites mégalithiques.Le beau temps n'est pas de la partie mais nous ne faisons pas demi-tour. Nous parcourons l'Atlantic Drive sous la pluie, qu'à cela ne tienne.

Je ne sais pas si c'est la rudesse de la météo de ce jour-là, mais j'ai trouvé l'île sauvage, impressionnante, presque tourmentée. Nous croisons peu de gens, mais beaucoup de moutons. Ils sont partout, assis sur les côtés des routes. Il y a peu d'habitations ici, juste une supérette dans le village le plus important de l'île.

Nous faisons un bref arrêt devant la Granuale's Tower, construite en 1429 par le clan O'Malley. Nous découvrons ensuite sur notre route les falaises d’Ashleam. Nous passons également devant une étrange habitation, qui semble reconvertie en petite galerie d'art.

Nous faisons le tour de l'île, mais l'arrêt le plus attendu est celui de Keem Beach, une des plus belles plages irlandaises, avec son sable blanc et son eau turquoise. Quand il fait beau, elle a des airs de caraïbes. Aujourd'hui, c'est un peu raté, nous croisons quelques locaux un peu fous, qui partent se baigner sous la pluie, en combinaisons. Nous nous contentons d'admirer la beauté des lieux. Petites cascades, vieille habitation, collines verdoyantes... Magnifique !

L'île d'Achill n'a pas été l'endroit de l'Irlande qui m'a le plus marqué, mais c'est peu objectif, car il a plus sans cesser et nous n'avons pu randonner. Nous nous sommes contentés de faire de bref arrêts photos sur notre itinéraire. Mais ici, une chose est certaine, on se sent comme au bout du monde.

Comme nous dormons ce soir là à Sligo, nous décidons en début d'après-midi de quitter l'île d'Achill, face à l'impossibilité de visiter quoi que ce soit d'autre, puisque la pluie tombe sans discontinuer. Sur la route, plus on s'approche du nord, et plus le ciel s'éclaircit. Nous arrivons en fin d'après-midi dans la région de Sligo.

 Rosses Point

Nous faisons un arrêt dans le village de Rosses Point. La baie, avec ses reliefs en arrière plan, est magnifique.

Nous observons la statue d'une femme, qui tend ses bras face à la mer avec une expression dramatique, les cheveux et les vêtements balayés par les vents. Il s'agit du Waiting on Shore. Elle fait hommage à tous les pêcheurs partis en mer, et jamais revenus.

Sligo

Nous finissons la journée dans la ville de Sligo. Nous avons aimé son ambiance, avec ses pubs, ses petits magasins. Nous nous baladons le long de la Garavogue, la rivière qui traverse la ville. De jeunes locaux y font du canoë.

7
juin

Aujourd'hui, nous consacrons la journée à la visite des régions du Sligo et du Donegal.

Le lac et la cascade de Glencar

Dans la région de Sligo, le lac de Glencar est l'endroit idéal pour une balade bucolique en famille. De nombreux sentiers existent sur ses rives. L'endroit est sauvage, paisible et mystérieux. Il est également possible d'y pêcher le saumon !

Nous y sommes brièvement passé et avons pu observer de nombreux moutons tranquillement installés face au lac.

Non loin de là, dans la forêt, se trouve la cascade de Glencar. Après quelques minutes de marche, nous la découvrons. Son débit est très important ! Avec les embruns, j'ai même du mal à faire une photo exploitable.

Gleniff Horseshoe Drive

Après ça, nous décidons d'emprunter la Gleniff Horseshoe Drive, une route peu connue des touristes mais spectaculaire. 10 kilomètres pour profiter de panoramas somptueux dans un cadre digne du bout du monde, avec pour seul bruit les clapotis de la rivière qui serpente le long du sentier goudronné.

Nous y croisons quelques rares randonneurs, ainsi qu'une multitude de moutons (oui, encore !).

Il est encore tôt et un brouillard epais plane sur les sommets du Benbulben, rendant les lieux encore plus mystérieux.

Le Benbulben

Incontournable de la région, le fameux Benbulben est une formation géologique entièrement recouverte de roches et d'herbe, qui culmine à plus de 500 mètres d'altitude. Il est possible d'y randonner ou d'y faire de l'escalade. Nous nous sommes contentés de nous promener aux alentours et de profiter de ce paysage quelque peu atypique.

Mullaghmore Head et son château

Autre endroit somptueux de la région, la petite péninsule de Mullaghmore Head offre des paysages majestueux. Les habitations s'y font rares, les collines, les roches et les falaises dominent les lieux. Un petit château parfait le tableau.

Les falaises de Slieve League

Nous partons ensuite plus au nord, dans le Donegal, à la conquête des falaises de Slieve League. Ça tombe bien, le soleil est à présent de la partie (on n'y croyait plus !).

Culminant à 600 mètres de haut, ce sont les plus hautes falaises d'Europe.

La route en lacets est assez impressionnante, avec ses lacs et ses calées verdoyantes, mais une fois la haut, le belvédère offre un panorama encore plus saisissant.

Je vous conseille de ne pas vous garer au premier parking, sauf si vous désirez consacrer plusieurs heures à la visite du coin, ce qui n'était pas notre cas. Nous sommes montés directement au second parking (et ça fait une trotte à pied !).

Une fois la haut, quelques mètres de marche et vous êtes au premier point de vue. Nous sommes montés pendant une dizaine de minutes supplémentaire pour atteindre un autre panorama encore plus impressionnant, avec la vue à 360 degrés sur tout le site. C'est incroyable, nous avons l'impression que la falaise plonge littéralement dans l'océan.

Malin Beg et la Silver Strand Beach

Nous rebroussons chemin après avoir profité de cette vue incroyable, direction Malin Beg.

Non loin de Glencolmcille, nous découvrons cette magnifique baie, avec ses paysages sauvages et verdoyants. Le Donegal est définitivement un nouveau coup de cœur pour moi.

C'est là bas que vous trouverez l'une des plus belles plages de la région, la Silver Strand Beach, avec son sable blanc et ses eaux turquoises.

Nous n'avons pas été déçus, cette plage, enclavée dans les falaises, nous paraît irréelle, comme sortie d'un rêve.

Après avoir marché de longue minutes au milieu des moutons, nous descendons l'escalier direction le sable et l'eau translucide. Avec quelques degrés de plus, on piquerait bien une tête dans une mer pareille.

Gleann Cholm Cile Folk Village

Nous partons ensuite découvrir la reconstitution grandeur nature d'un petit village rural, le Gleann Cholm Cile Folk Village. Ses petites maisons aux toits de chaume nous replongent dans la vie quotidienne des irlandais de la région, entre le XVIIIème et le XXème siècle.

Nous ne sommes pas déçus et en avons pour notre argent. Chaque petite maison correspond à une époque, nous nous rendons compte de l'évolution des habitations irlandaises. Un petit guide en français nous explique de nombreux détails très intéressants. Il y a même une école, ainsi qu'un pub-épicerie.

En face du site, il y a également une très belle plage. On ne se lasse pas de ces paysages aujourd'hui, le temps nous gâte, nous nous rattrapons d'hier.

La Glengesh Pass

Le temps file et nous repartons direction Ardara, notre point de chute pour la nuit. Pour rejoindre cette petite ville, nous traversons le Glengesh Pass, célèbre col accessible par la N56. C'est reparti pour une succession de virages serrés et de panoramas incroyables.

La cascade d'Assaranca

Pour clore cette journée, nous passons à la cascade d'Assaranca. Nous découvrons une magnifique cascade, peu fréquentée, nous sommes seuls face à elle et je me plais à la photographier.

La route pour y accéder y est d'ailleurs très agréable.

Ardara

Nous voilà enfin arrivés à Ardara. Après avoir arpenté la rue principale, nous nous laissons tenter par un maquereau local, chez Nancy's. Une tuerie !

8
juin

Nous sommes ensuite arrivés en début d'après midi à Derry, aussi appelée Londonderry, en Irlande du Nord. Ici, vous payez en livres.

C'est une ville au lourd passé.

Le Bogside 

Le Bloody Sunday Monument 

Museum of Free Derry

The Peace Bridge 

Inauguré en 2011,ce pont est un des symboles forts de la ville. Son architecture ultra moderne impressionne, n'hésitez pas à le longer jusqu'au bout, et à monter sur la petite terrasse surélevée de l'autre côté, pour prendre de jolies photos.

The Craft Village

A Derry, ne ratez pas le Craft Village nous avons failli passer à côté ! Il n'est pas très visible, c'est une arrière cour composé de quelques petites boutiques de produits artisanaux, et d'une terrasse avec quelques cafés-restaurants, à l'ambiance chaleureuse. Un petit quartier fort sympa en plein de cœur de cette grande ville.

Dans les ruelles de Derry... 

Derry se visite aisément à pied. Nous avons arpenté ses ruelles et découverts quelques beaux endroits, comme le Guildhall, magnifique hôtel de ville, ou encore le Hands Across the Divide, ces deux statues qui tentent de se donner la main sans pour autant y parvenir, symbolisant toute la complexité du conflit nord-irlandais.

Balade sur les remparts

Derry est une ville fortifiée, il est possible de faire une chouette marche le long de ses remparts. Nous avons adoré découvrir la ville sous un autre angle, avec de beaux panoramas, notamment ici sur le Bogside, et la cathédrale.

Le Donegal, suite et fin... 

Nous reprenons aujourd'hui la route pour traverser le reste du Donegal, afin de nous rendre en Irlande du Nord.

Nous nous arrêtons sur la route, au pied d'une petite église, non loin du Mont Errigal, que nous préférons prendre en photos plutôt quen réaliser ascension !

Un peu plus loin, nous visitons une autre église, ou plutôt ses ruines. Elle est située au cœur de la vallée Poisonned Glen. Il est possible d'y randonner, mais le reste du programme nous attend.


Le Parc National de Glenveagh

Nous arrivons en milieu de matinée dans le Parc National de Glenveagh. L'endroit est magnifique, sauvage, avec ses lacs, ses Landes, ses montagnes. L'accès au parc est gratuit, comme pour tous les parcs nationaux du pays.

De nombreux sentiers de randonnées démarrent du parking. Nous choisissons de partir en route vers le château situé en son cœur. Pour cela, nous entamons une petite marche de 3 kilomètres. Quelques jolies vues agrémentent le trajet.


Nous faisons le tour de l'édifice, il est possible de rentrer à l'intérieur mais il faut payer. Nous préférons nous contenter de contempler les sublimes jardins qui l'entourent.

Pour revenir au parking, nous prenons une navette-bus, afin de ne pas refaire le trajet en sens inverse.

Le Grianan of Aileach

Nous continuons ensuite notre trajet vers l'Irlande du Nord. Dernier arrêt avant de quitter la République d'Irlande, le Grianan of Aileach.

9
juin

Après un avant goût de l'Irlande du Nord hier avec la visite de Derry, nous décidons aujourd'hui de nous attaquer à la Causeway Coastal Road, où du moins une portion de celle-ci, avant de bifurquer à Belfast, notre point de chute pour la nuit.

Le Mussenden Temple

Premier stop de la journée, à Castlerocks, au Mussenden Temple, bâti en 1785 et à l'architecture d'inspiration italienne. L'édifice est superbement bien situé, à flan de falaises, et faisant bénéficier à ses visiteurs d'un panorama exceptionnel. Il est apparu dans la célèbre série Game of Thrones.

Nous complétons la visite avec deux autres bâtiments situés non loin de là.

La White Rocks Bay

A Portrush, impossible de rater la plage de White Rocks. Ses somptueuses falaises et son sable blanc lui donnent des allures d'Etretat. Nous y croisons quelques marcheurs, qui profitent des belles éclaircies qui apparaissent en cette fin de matinée.

Le château de Dunluce

Amateurs de châteaux médiévaux, je vous donne ensuite rendez-vous au Château de Dunluce. Ses ruines, datant du XIVème siècle, reposent sur d'abruptes falaises. On y accède par un pont qui le relie à la terre ferme. L'endroit est majestueux, et inspire aux univers des contes et légendes. Il a d'ailleurs également servi de lieu de tournage à la série Game of Thrones.

Nous avons choisi de ne pas le visiter, nous contentant de quelques photos des extérieurs, visibles du parking.

La Chaussée des Géants

Autre lieu incontournable de la région, la fameuse Chaussée des Géants. Cet endroit unique au monde, situé à 3 km de Bushmills, est une formation volcanique, se caractérisant par pas moins de 40 000 colonnes hexagonales verticales juxtaposées, qu'on appelle également orgues basaltiques. Le plus grand mesure 12 mètres de haut.

Le site est majestueux. L'entrée est certes onéreuse, mais vaut il vaut vraiment le coup d'œil. Nous disposons d'un audio guide dans notre langue, qui nous raconte l'histoire des lieux, ainsi que les légendes que l'ont raconte à son sujet.

Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986.

Le pont de Carrick-a-Rede

A Carrick-a-Rede, il est possible de se divertir en faisant la traversée de son célèbre pont à cordes, originellement utilisé par les pêcheurs de saumons, pour rejoindre l'île de Carrick.Aujourd'hui, on n'y voit plus de pêcheurs, mais de nombreux touristes, amateurs de sensations fortes. Le pont fait 20 mètres de long, et surplombe la mer, sur une hauteur de 30 mètres. La vue est impressionnante.

Nous avons choisi de ne pas le traverser, car là aussi, il faut mettre la main au porte monnaie, mais le sentier qui y mène est accessible gratuitement et très agréable. Nous profitons de cette balade pour admirer les eaux turquoise qui bordent la côte.

Ballintoy

Non loin de là, Ballintoy et son charmant petit port, méritent également un bref arrêt. Il a également servi de lieu de tournage à la série Game of Thrones. Une autre plage, White Strand Bay, se trouve à quelques centaines de mètres.

The Dark Hedges

Pour continuer sur le thème de la célèbre série, nous nous sommes rendus aux Dark Hedges, un endroit fascinant et singulier. Cette petite route, bordée d'arbres tortueux, est incroyablement photogénique.

Nous traversons cet endroit féerique dans un sens, puis dans l'autre. Seul bémol, le lieu est devenu en quelques annees très connu et prisé des fans de la série, alors ne vous attendez pas à vous y trouver seul.

10
juin

Visite express de Belfast

Nous ne pouvons quitter l'Irlande du Nord sans visiter sa capitale. Ce sera une visite express puisque nous n'y restons que pour la matinée.

Le Belfast City Hall

Nous passons devant le Belfast City Hall, superbe édifice de style victorien et néo-baroque, qui n'est ni plus ni moins que la mairie de la ville !

Quelques monuments...

Le Cathedral Quarter

 Big Fish

Un peu de Street Art... 

Le circuit de la Falls Road 

Les Murs de la Paix

Retour à Dublin

Après ces deux semaines de road trip, qui nous ont permis de faire le tour de l'Irlande, nous revoilà au point de départ, Dublin. Nous profitons de notre dernière après-midi pour visiter ce que nous n'avions pas eu le temps de voir lors de notre premier jour dans la ville.

Balade le long de la Liffey

Nous longeons le fleuve qui traverse Dublin, la Liffey, pour rejoindre le célèbre Samuel Beckett Bridge. En chemin, nous passons devant les statues criantes de réalisme, représentant la Grande Famine qui s'est abattue sur le pays en 1845. Hommes, femmes, enfants et même chien, aux corps squelettiques et visages torturés.

Nous approchons du pont, véritable oeuvre d'art, en forme de harpe celtique, symbole du pays. Ultra moderne, il est porté par 31 câbles d'acier et est rotatif à 90°, pour laisser passer les gros bateaux.

Molly Malone

Nous nous enfonçons ensuite dans le centre-ville de Dublin, et passons devant la statue de Molly Malone, une jeune marchande de poisson de Dublin, personnage fictif d'une chanson très célèbre sortie en 1880, devenue hymne officiel de la ville.

Saint Stephen's Green Park et Shopping Center

Nous continuons notre balade direction le Saint Stephen's Green Park. un jardin de 9 hectares où les Dublinois aiment venir se détendre en famille ou entre amis. En face, un centre-commercial du même nom mérite le détour, avec son architecture très rétro.

The Trinity College et sa bibliothèque

X

Le quartier de Guinness Storehouse

Nous sommes ensuite partis à l'assaut d'un quartier un peu plus excentré, au style industriel, siège de la Guinness Storehouse. Les premiers entrepôts ont été reconvertis en musée gigantesque consacré à la célèbre bière nationale. Nous n'avons pas visité le musée, mais il paraît qu'il vaut le coup d’œil. Vous aurez droit en plus, à une dégustation.

La journée s'achève et nous repartons direction Temple Bar pour finir notre séjour irlandais. Notre avion nous attend dès le lendemain matin pour notre vol retour direction la France.