Carnet de voyage

Les Guiz et leurs Valises _ #Arménie

19 étapes
41 commentaires
33 abonnés
Dernière étape postée il y a 2061 jours
Nous sommes 4 aventuriers ayant décidés de partager une aventure familiale à la découverte de l'Arménie. Nous sommes équipés de nos valises et esprits voyageurs. Que l'aventure commence !
Août 2018
31 jours
Partager ce carnet de voyage
23
juil

Ce lundi 23 juillet notre petite famille s'est retrouvée au complet pour une bonne semaine de préparation !

Au programme organisation des sacs, pesage du matériel, répartition des bagages, tests des vélos et réglages techniques pour un départ tout en confort ! 👌🏼

26
juil
26
juil
Publié le 27 juillet 2018

Suite à l'essaie fatidique de nos vélo, Margot a passé une nuit et une matinée à l'hôpital pour cause de douleurs à l'abdomen, le verdict tombe..... Suite à un entraînement trop intensif avant le départ, elle s'est déchirée des tissus musculaires et tendineux. Les médecins lui préconisent alors du repos, c'est donc une interdiction formelle de faire du vélo... C'est un coup dur pour la famille, mais sans se démonter nous partons sans nourrir nos regrets ! Nous décidons de louer un pick-up pour réaliser le même trajet mais en ajoutant de nombreuses étapes que nous n'aurions pas pu faire en vélo !!! Donc c'est sans grande déceptions que nous partons à l'aventure !!

30
juil
30
juil
Publié le 30 juillet 2018

Après 2 jours et 2 nuits sur les routes afin de traverser la France, nous avons rejoint l'aéroport de Lyon, qui est notre point de départ. Tous les bagages sont bouclés, les sourires brodés aux visages et l'enthousiasme au rendez-vous !!

Alors nous vous embrassons fort et nous envolons vers de nouveaux horizons ! 🌍

Տեսեք շուտով ! (À bientôt !)

"Tesek' shutov"


31
juil

Nous sommes arrivés à Yerevan (capitale Arménienne) à 23h45 heure locale et 21h45 heure française. Notre chauffeur de taxi nous attendait à la sortie de l'aéroport, qui est autre qu'un membre de la famille de notre Auberge. Aux alentours de 1h30 du matin nous arrivons sur les sommets de la capitale dans un petit village nommé Garni. Une famille chaleureuse, pleine de vie et volontaires pour parler français nous a accueilli, nous sommes arrivés "Chez Yvette" ! Après un petit rafraîchissement et une bonne douche, car malgré l'heure tardive et l'altitude (1400m) la température reste élevée (30°), nous avons pu nous coucher ! 💤

Au petit matin, le petit déjeuner typique Arménien nous attendait sur la table, à base de thé, de pain traditionnel, de fromage traditionnel et de yaourt de kéfir. Suite à ce repas copieux nous nous sommes lancés à la découverte de Garni et de ses secrets. Nous avons commencé par déambuler dans les rues pour arriver au temple de Garni qui est un temple royal datant de 400ans avant JC !! Nous avons ensuite poursuivi notre visite en descendant dans les vallées de Garni afin d'admirer les orgues de basaltes ! Cette première journée s'est achevée par un bon bain de rafraîchissement dans la piscine de la maison d'hôte. Le repas du soir attendu avec impatience nous a repu... Lorsque les Arméniens reçoivent, les tables doivent être remplies, voulant nous faire plaisir et découvrir toutes sortes de spécialités. L'ambiance conviviale de la famille nous accueillant nous a permis de participer à l'élaboration de ce bon repas (cuisson du pain "Lavash" et préparation des brochettes).

C'est ainsi que s'achève notre merveilleuse première journée. Nous nous couchons pleins de belles choses en tête et avec une soif de découvrir grandissante !!! 😍

2
août
2
août

MERCREDI 1 AOÛT

Ce mercredi, avant de nous lancer dans notre périple en 4x4, nous nous sommes rendus dans la capitale.... (et quelle aventure !!). Au départ de Garni, nous avons pris le bus (si nous pouvons appeler ça ainsi...). Ce bus était autre qu'une fourgonnette qui habituellement en France contient 9 places, ici ils contiennent 16 places, MAIS ceci n'est qu'indicatif car nous sommes montés à très exactement 23 personnes, donc 4 devant et 19 derrière (bien évidemment les ceintures ne sont même pas optionnelles), parmi les passagers avant se trouvait un agent de police ! NO PROBLEMO !!! 😂 Les routes empruntées sont très sinueuses, mais aussi TRÈS cabossées, notre expédition en ville fut alors une aventure à sensation forte ! Dans Yerevan il existe quelques transports en commun comme le Métro (100 drams = 0,20€ le jeton qui correspond au tiquet !) Sinon la plupart des habitants se déplacent en Taxi et pour cause, très peu cher et des hommes très aimables, ils utilisent généralement leurs véhicules personnelles, nous avons donc eu l'occasion de monter dans une Bona, qui n'a pas excédé les 30km/h ! Une aventure extra !!! Le soir nous sommes rentrés à Garni par les mêmes moyens qu'à l'aller, pour réceptionner notre magnifique véhicule de baroudeur, qui nous accompagnera pour la suite de notre périple ! Le Lada Niva 4x4 ! 😍 Le soir nous avons profité une dernière fois de la piscine, de l'hospitalité de nos hôtes d'accueil, des merveilleuses spécialités culinaires qu'elles nous ont préparées et de nos lits douillets !!

JEUDI 2 AOÛT

Au petit matin nous nous levons tous pour petit déjeuner sous un soleil déjà bien chaud ! On finit de boucler tous nos sacs et charge tout dans le coffre, on remercie chaleureusement la famille, qui nous a accueilli, qu'on retrouvera en fin de séjour et HOP on embarque dans notre bolide ! EN ROUTE POUR L'AVENTURE !!

Nous commençons par se diriger vers le sud ouest pour aller dans un petit Village à la frontière de la Turquie. Nous traversons de longues vallées sèches et au climat aride, en passant également par des oasis avec de grands vergers. Les villages que nous traversons semblent plus riches que Garni, les gens vivent de leurs productions de légumes, de fruits, de vins. Nous arrivons à Khor-Virap, qui est un village datant de 500 av J-C. Il se trouve au pied du mont Ararat, qui est un symbole de l'Arménie appartenant aujourd'hui à la Turquie, son sommet culmine à 5500m (berceau de l'arche de Noé). Nous avons ensuite repris la route pour rejoindre petit à petit notre point de campement. Nous sommes arrivés dans les vallées de Landjavist. Après notre repas de soir nous avons l'occasion de rencontrer un berger avec son troupeau de chèvres et de moutons, nous sommes alors allé se présenter, il a alors trait une chèvre pour nous faire goûter son lait. Pour finir il nous a inviter très chaleureusement à remonter le troupeau chez lui puis à boire un thé avec sa famille dans sa cabane de berger. Nous avons passé une soirée très inattendue remplie de bonne humeur. La barrière de la langue ne nous a pas bloqués pour communiquer, étant fromagers ils nous ont offert un fromage de chèvre ! Une soirée en bonne entente et en toute simplicité !! (Merci à Anna, Harik et leurs enfants Acham et Nare pour leur hospitalité !)

Pour terminer notre bonne journée, nous avons monter notre tente sous la tempête, pour maintenant si blottir confortablement !! 💤

4
août

VENDREDI 3 AOÛT

Au petit matin le vent de la veille s'est très largement calmé et nous avons pu profiter du soleil éclairant la vallée. Nous avons repris la route pour se diriger tranquillement vers un canyon dans la région du Vayots Dzor. Ce petit coin de paradis renferme de nombreux secrets, pour commencer nous avons visiter une grotte qui a été fouillée par des archéologues américains entre 2007 et 2011. Dans cette dernière ils ont pu trouver les plus vieux pépins de raisins qu'ils datent d'environs 6000ans, mais également la plus vieille chaussure retrouvée dans le monde qui aurait environ 5500ans. Une fois cette page d'histoire tournée nous nous sommes rafraîchis dans le ruisseau dévallant le canyon. En longeant ce ruisseau et en montant légèrement dans la vallée nous nous sommes trouvés face à un temple magnifique, Novarank. Séduit par ce paysage à la fois rocailleux et ruisselant nous avons alors installé notre campement au bord du ruisseau, pour s'endormir bercés par le ruissellement de l'eau ! 🏞️

SAMEDI 4 AOÛT

Aux aurores, le fond du canyon n'étant que très peu éclairé Florian et Servanne ont voulu assouvir leur curiosité en grimpant le flan d'une des deux rives du canyon pour voir où menaient les grottes visibles de notre campement. Finalement ce n'était que de grands et majestueux porches n'ayant pas de suite, cependant cette ascension nous a offert un paysage levant resplendissant. En pliant le camp avant de reprendre la route nous avons croisé par le plus grand des hasards un groupe de cyclistes belges, avec qui nous avions déjà eu l'occasion de communiquer par internet au sujet du projet du voyage à vélo. Une très agréable rencontre avec Yael, Bernard et Étienne avec qui nous avons pris le temps de discuter et d'échanger autour d'un café. Après ça nous avons continué notre route en traversant divers villages. En début d'après-midi nous avons attaqué la monté d'une colline par un sentier très rocailleux (merci le 4x4). Au sommet nous avons pu observer l'orage qui grondait sur la pleine que nous venions de traverser ! ⚡ En descendant de l'autre côté nous sommes arrivées dans des pleines très vertes et avec de nombreuses exploitations d'apiculteurs. Nous nous sommes alors arrêté au niveau d'une roulotte dans l'espoir qu'ils vendent du miel, mais finalement ils nous ont invité à entrer dans la roulotte pour nous faire découvrir les étapes de la récupération du miel ! Une expérience très inattendue, mais géniale ! Les vallées verdoyantes nous ont offert un spectacle de grande beauté, nous nous sommes alors installés au pied du volcan à 2300m d'altitude pour dormir et sans doute dans le but de cheminer le volcan demain matin ! 🌋

Bonne nuit !! 🌠

6
août
6
août
Publié le 7 août 2018

DIMANCHE 05 AOÛT

Il est 7h du matin quand nous émergeons de notre profond sommeil. Au réveil un spectacle haut en couleur s'offre à nous. Le soleil levant éclaire toute la vallée ainsi que le flan du Vayots Dzor que nous nous apprêtons à gravir. Il est 8h30... À l'attaque ! Margot, Servanne et Florian partent pour gravir le sommet de ce majestueux volcan, pendant que Nathalie reste au campement se reposer. L'ascension fut vertigineuse, mais arrivés au sommet les paysages sont à couper le souffle. Le volcan aujourd'hui éteint laisse un cratère d'environ une centaine de mètre de profondeur. La descente fut certes plus rapide mais rocailleuse et glissante. En arrivant au campement aux alentours de 11h30, nous chargeons le 4x4 et en route ! Pour manger nous souhaitons nous arrêter dans une épicerie, car étonnement ici le dimanche n'est pas un jour de repos pour les travailleurs. Ce n'est donc sans mal que nous avons pu trouver un homme de chantier dans le village qui a pu nous aider à trouver une épicerie ouverte. Pour le pain se fut une toute autre histoire, les boulangeries étant fermées, notre chef de chantier a appelé les boulangers pour qu'ils viennent exceptionnellement nous vendre du pain le dimanche (malgré nos "non mais c'est pas grave !" "merci nous en trouverons plus tard") mille merci à Arthyom !!

Nous sommes alors reparti pour nous poser un peu plus loin au bord d'un ruisseau qui s'écoule dans le lac de Herher ! Un coin qui nous a séduit, nous avons alors décidé de faire une après midi de repos et donc de dormir là ! 🗻

LUNDI 06 AOÛT

Après une bonne journée de repos la veille, le réveil se fait de bonne heure, car nous avons prévu une grande expédition. Nous rassemblons toutes nos affaires et "En avant !!". Direction Djermuk, une ancienne station touristique russe, mais qui reste tout de même très touristique. Cette ville ayant pour emblème un cerf majestueux à pour richesse différentes sources d'eau; des sources d'eau chaude, mais également une source d'eau pétillante vendue à travers le pays. Nous prenons le temps de visiter la ville et ses secrets, elle se trouve sur une colline et renferme une gigantesque cascade. Suite à cette visite nous nous dirigeons vers Tatev. Sur la route nous avons pu croiser des producteurs ambulants à qui nous avons acheter leur produits frais et locaux (miel, fruits). Nous traversons les vallées, franchissons les cols tout en rencontrant de petits temples et monastères. En fin de journée nous nous arrêtons au sommet d'un col à une dizaine de kilomètres de Tatev. L'excursion se fera demain, en attendant il est tant de se reposer !! 💤

8
août

MARDI 07 AOÛT

Il est 7h du matin et nous nous réveillons au sommet de notre col. Notre excursion commence par la descente du col qui est relativement sportive avec le 4x4. Margot a testé de conduire le Lada Niva dans les chemins rocailleux. Elle en garde une bonne expérience mais se fut une bonne montée d'adrénaline !! 😁

Sur notre parcours il nous semble avoir aperçu une meute de loups, un peu loin et trop rapide nous avons pas bien pu les observer aux jumelles. Nous arrivons au village de Tatev par les coulisses grâce à notre chemin de 4x4. Le village de Tatev a conservé un vieux village et tente aujourd'hui de le rénover pour mieux le mettre en valeur. Nous avons pris le temps de visiter les moindres recoins des fortifications avec le temple, l'habitation de l'ancien évêque et l'ancien moulin à huile. Cette journée à très bien commencée, car nous en avons pris plein la vue, grâce au paysage et à l'architecture. En sortant du village Nathalie, Margot et Servanne ont pris le téléphérique pour rejoindre la vallée suivante (le plus grand téléphérique du monde, plus de 5km de long entre les 2 premiers poteaux et 5 km entre les 2 derniers). Florian a pris la voiture pour nous rejoindre de l'autre côté de la vallée.

Nous avons ensuite continué notre périple en direction de Goris où nous avons pu découvrir une ville assez riche et avec une histoire importante. Lors de l'air Soviétique les russes ont tenté de saisir la ville de Goris, mais les habitants se sont révoltés longtemps pour ne pas laisser leurs terres. L'architecture est donc restée en état et nous avons pu en profiter. La ville est aussi caractérisée par des anciennes habitations troglodytes. Nous avons alors fait une longue randonnée pour visiter ce site historique.

Le soir après une longue journée bien remplie nous avons décidé de contacter une chambre d'hôte pour y rester la nuit et partir le lendemain. Accueillis par Alvard et Ashot dans leur maison, ils nous ont chéris toute la soirée. Ashot spécialiste de conception d'eau de vie, nous a fait partagé sa passion en nous expliquant toutes les étapes (la barrière de la langue était presque qu'un détail, car passionné il a su se faire comprendre). Alvard nous a, elle conceptionnée un repas typique Arménien avec des spécialités de Goris (haricots), des merveilles culinaires !

Le soir nous sommes partis nous coucher tôt pour suffisamment nous reposer !!

MERCREDI 08 AOÛT

Au réveil Alvard nous avait préparé le petit déjeuner essentiellement avec des produits frais (confitures fait maison, pains frais et œufs frais). À 10h nous reprenons la route direction Khndzoresk, nous remercions chaleureusement Alvard et Ashot. Sur le chemin nous nous arrêtons sur une air pour faire un barbecue et faire cuire nos cuisses de poulets pour le soir (premier barbecue). Nous avons tout mis dans des boîtes pour conserver notre viande et nous nous sommes rendus au village. C'est un vieux village troglodyte ayant été habité très longtemps (2s. Av JC). Pour aller à ce village nous avons du traverser une passerelle suspendue construite en 2011, mesurant 110m de long et perchée à 63m de haut dans les gorges. La visite était splendide car le site est très bien conservé (une jeune fille nous a fait la visite en anglais, une jeune de 15ans très débrouillarde et ayant une volonté très prenante de conserver les valeurs de son village et de développer son pays). Nous avons vadrouillé sur les flans de cette colline durant plusieurs heures. Nous sommes ensuite rentrés à la voiture en direction de Sissian, où nous nous sommes arrêtés visiter un site de menhirs percés (spécial dédicace à Jean-Hugues et Catherine à qui nous avons pensé en référence à notre visite de Carnac). En repartant, nous avons rejoint un site où se trouvait une cascade magnifique (la cascade de Shaki).

Nous avons voulu manger en morceau face au ruisseau et un groupe d'amis arméniens originaires de Sissian nous a invité à leur table, où ils nous ont servi de l'agneau cuit au barbecue et tout un tas de spécialités de chez eux (fromages, légumes et bien sûr un coup d'eau de vie)! Ici tous les prétextes sont bons pour boire un coup (amitié française, victoire de la coupe du monde, victoire de la révolte de Pachinian, la paix et bien d'autres encore...) ! Mille merci à Artur qui nous a invité et avec qui nous avons pu communiqué car il parle très bien anglais. Suite à ce festin de roi nous sommes répartis pour revenir nous installer sur le bord du ruisseau de dimanche dernier. Nous avons alors installés nos tentes pour nous y blottir et nous reposer !

11
août
11
août
Publié le 11 août 2018

JEUDI 09 AOÛT

Après une nuit agitée par les vents d'orages, nous commençons la journée par ranger le campement en compagnie d'un troupeau de vaches. Aujourd'hui nous partons en direction de Selimpas pour voir un Caravansérail. Sur le chemin par le plus grand des hasards nous croisons une moto (ce qui est rare), une jolie KTM blanche et orange (ce qui est encore plus rare !!).

"Oh Patou et Jojo !!" Ce sont des amis français que nous avions prévu de retrouver le 12 août près du lac Sevan. L'occasion était trop inattendue, nous avons alors décidé de faire demi-tour pour retourner sur le bord du ruisseau du lac Herher où nous y passerons l'après midi. Nous nous sommes rafraîchis dans le lac tout l'après midi, nous avons fait quelques jeux de société tout en restant au calme. Le soir nous avons fait une bonne grillade de mouton achetée chez le boucher le matin. Nous plantons nos trois tentes et restons dormir ici pour la nuit.

VENDREDI 10 AOÛT

On se lève tous aux aurores pour ranger le campement. Le troupeau de vache que nous avions croisé la veille est revenue, mais cette fois les deux bergers sont venus nous voir pour discuter. Un échange très chaleureux et sympathique. Ils nous ont alors proposer de monter à cheval. Margot et Servanne sont alors montées sur leur étalon bien docile. Suite à cette rencontre ils ont appelés leurs copains du village, qui ont ramené un petit déjeuner avec des épinards frais, du pain frais, des foies de volailles cuisinés et bien évidement leur fidèle bouteille d'eau de vie "Natural Vodka" !! Nous avions prévu de partir tôt, mais nous nous sommes finalement un peu attardés. Une fois les au revoir et les remerciements faits, nous repartons pour nous en direction de Selimpas et pour Patou et Jojo en direction de Tatev.

Le passage du col de Selimpas fut très frais (2500m d'altitude). Sur ce col se trouve un Caravansérail, qui a été un bâtiment construit lors de la réalisation de la route de la soie (qui est une route rejoignant la Chine aux pays européens). L'Arménie est une étape importante sur cette route car c'est elle qui fait la transition entre les pays du continent asiatique et les pays de l'Europe. Les Caravansérails étaient construits pour accueillir les commerçants, pour les loger au chaud pour la nuit et leur permettant d'exposer leurs productions. Celui de Selimpas a été construit par le frère d'un pèlerin ayant perdu la vie à cause de la fraîcheur de l'hiver sur ce col au court de son pèlerinage.

Suite à cette page d'histoire nous reprenons la route pour aller plus en direction du nord sur les bords du lac Sevan.

Nous nous sommes arrêtés au volcan d'Arghmagan que nous avons monté le soir même. En arrivant au sommet nous nous sommes retrouvés dans un brouillard épais ! Grâce à quelques éclaircies très brèves nous avons pu distingué le lac qui tapis le fond du cratère ainsi que le temple qui le surplombe.

Après avoir fait un tour du cratère nous sommes redescendu pour aller installer notre campement au pied du volcan et y passer la nuit.

12
août
12
août
Publié le 13 août 2018

SAMEDI 11 AOÛT

Samedi matin, réveillés au pied du volcan dans une petite brume matinale, nous attendons gentiment que le soleil se lève. Nous rangeons le campement pour nous rendre à Sevan. Nous sommes actuellement à plus de 2000m d'altitude. Le lac Sevan qui est le plus grand lac d'Arménie est le second lac le plus haut du monde après le lac Titicaca. Il se situe à 1990m d'altitude. Nous passons la ville de Martuni et nous découvrons cette étendue bleue turquoise ! 😍

Pour rejoindre Sevan nous contournons le lac par l'ouest où nous profitons du paysage. Plusieurs monastères embellissent ces rives, nous nous sommes alors arrêtés pour en visiter un. La couleur ocre du monument avec le bleu du lac donne un paysage paradisiaque.

Nous continuons ensuite notre périple vers Sevan où nous avons pu manger sur le bord de l'eau et faire notre sieste.

En fin d'après midi, nous avons pris une décision familiale. Suite à notre départ de Herher la veille, l'homme nous ayant fait monté à cheval, nous avait invité chez lui. Dans un premier temps nous avions voulu continuer notre périple, mais en y réfléchissant plus mûrement nous avons décidé de retourner à Herher pour tenter de le retrouver. Arrivés au village nous avons cherché son troupeau, que nous n'avons pas trouvé. Nous avons alors interpellé un berger très aimable à qui nous avons montré la photo de Avetik. Il nous a alors aidé à le contacter pendant que papa essayait de regrouper le troupeau de chèvre qui avait envahit le cimetière. Deux jeunes qui étaient à entretenir une sépulture nous ont accompagnés dans le village pour que nous trouvions la maison d'Avetik. Arrivés là bas nous sommes accueillis chaleureusement par une famille nombreuse qui nous fait entrer chez eux, mais sans Avetik... Le fils parlant anglais nous dit qu'il n'est pas à la maison aujourd'hui et qu'il va revenir tard dans la nuit. Au départ nous ne savions que faire, mais finalement ils nous ont invités à boire un café, puis la discussion a continué et nous avons dîné avec l'oncle, la mamie, les cousins, les fils et la femme d'Avetik. Ce fut un moment très chaleureux et convivial ! Le soir nous avons planté notre tente dans leur jardin, avec leur aide ! Nous avons alors passé une nuit paisible.

DIMANCHE 12 AOÛT

Après une bonne nuit au calme, nous nous réveillons doucement dans le jardin de la famille nous ayant accueilli la veille. Au levé Avetik s'est présenté à notre tente, ravi de nous retrouver. Après nous avoir offert une douche, nous avons alors passé tout notre dimanche avec leur famille, une famille en or. Ils nous ont fait découvrir les secrets de leur village Herher. À 7 dans le Lada Niva nous sommes montés dans les hauteurs du village pour aller voir une magnifique cascade. Rafo et Avetik nous ayant montré l'exemple, nous nous sommes tous baigné dans le ruisseau (froid, voir très froid... 15°).

Ils ont pris le temps de nous raconter l'histoire de leur village. Les heures ont défilé très rapidement et à 16h30 nous avons dû les quitter pour rejoindre Patou et Jojo (nos amis français) à Shorza, au nord du lac Sevan. Après des au revoir et des remerciements chaleureux, nous reprenons la route. Les paysages nous offrent un spectacle haut en couleur !! 😍

Arrivés à Shorza nous retrouvons Patou et Jojo avec qui nous avons posé notre campement dans un camping au bord du lac Sevan. Après avoir discuté et échangé sur nos expériences des derniers jours nous sommes tous partis nous coucher pour nous reposer.

14
août
14
août
Publié le 14 août 2018

LUNDI 13 AOÛT

Le réveil se fait en douceur au bord du lac Sevan. Les vaguelettes nous ont bercées toute la nuit, au petit matin l'air est frai, mais le soleil apparaît vite et réchauffe la plage. Nous sommes toujours avec Patou et Jojo. Un manque de motivation et un semblant de feignantise nous prend, alors la matinée sera comblée par une simple session de bronzage au soleil et une petite baignade bien rafraîchissante. À midi nous nous sommes tous les 6 dirigés a la buvette du camping, dans lequel nous avons pris une bière et de quoi manger (l'attente fut un peu longue et pour cause, le camping est tenu par un groupe de Rastas un peu long à la détente...) ✌🏼

L'après midi ne fut pas plus active que la matinée, nous avons rangé le campement pour quitter le camping et nous déplacer à 3km plus loin sur la plage dans un endroit un peu plus sauvage et calme.

Une bonne journée de repos qui s'achève par un bon feu de camp sur la plage aux lueur d'un splendide coucher de soleil ! 🔥

MARDI 14 AOÛT

Aller hop ! Aujourd'hui on se motive ! C'est l'heure de se quitter et de continuer nos routes respectives, Patou et Jojo partent pour la Géorgie, tant dis que nous, nous partons pour explorer le nord de l'Arménie ! Après nos au revoir, on embarque et ZOU !

Nous montons en altitude, sur la route nous nous sommes arrêter pour visiter quelques monastères (Senavank) et les ruine d'une forteresse (Bjni). Notre route se poursuit et nous attaquons la monté d'un col par un chemin de 4x4, arrivés à quelques centaines de mètres du sommet la piste ne continue pas. Nous nous sommes alors arrêtés pour nous renseigné auprès des bergers vivant là haut durant l'estive. Ces derniers nous indique gentiment que nous devons faire demi tour. Après avoir pris le café nous redescendons tranquillement le chemin emprunté. Arrivé plus bas, nous posons le campement au bord d'un ruisseau, à côté d'un petit gîte abandonné. Nous prenons le temps de nous installer et le soir nous terminons la soirée en nous réchauffant auprès d'un bon feu. 🔥

16
août
16
août
Publié le 16 août 2018

MERCREDI 15 AOÛT

Petit réveil tranquille au pied de notre col infranchissable de la veille. Étant redescendu du sommet nous partons de bonheur pour alors contourner la montagne et nous rendre aux côtés du mont Aragat.

La matinée débute par la visite d'un petit temple troglodyte au cœur d'un canyon. Nous redescendons ensuite pour nous diriger vers l'alphabet géant d'Artashavan. Ce monument ayant environ 1600ans représente les 39 lettres de l'alphabet Arménien. Cette calligraphie est très fine et gracieuse, l'Arménie possède sa propre langue, ainsi que sa propre écriture. C'est une langue très chantante et avec des consonances étrangère à notre langue latine. À côté de ce monument se trouve une croix de fer haute d'environ 30m surplombant ce beau paysage semblable à celui d'un western.

Nous continuons notre route dans l'après-midi pour nous diriger vers le mont Aragat, qui est actuellement le plus haut sommet du pays, culminant à 4100m. Avec notre 4x4 nous sommes montés par les chemins d'alpage pour arriver au lac d'Arki (3200m), qui est le point de départ des alpinistes montant les différents sommets autour, dont le mont Aragat. Manquant de temps dans notre périple, nous ascensionnerons ce sommet lors d'un prochain voyage. Nous redescendons alors le col en direction de la ville d'Amberd. Le village est surplombé par les ruines d'un château splendide. Les historiens ayant réalisés les fouilles de ce monument n'ont pas su se mettre en accord sur l'époque des fondations. Certains parlent de l'âge de Bronze, d'autres du Moyen Âge. Le site a été restauré et les ruines conservées et parfaitement mises en valeur pour la visite, au bout du site un temple a également été conservé et restauré. Suite à cette visite éblouissante nous sommes redescendus dans la vallée pour trouver un petit coin de campement. Nous n'eûmes aucun mal à trouver un terrain calme et paisible pour poser nos tentes et nous laver. Une bonne journée qui s'achève, le ciel dégagé nous a permis d'observer tranquillement les constellations très visibles. 🌟

JEUDI 16 AOÛT

Aujourd'hui nous partons pour explorer la ville de Gyumri, qui est la deuxième plus grande ville de l'Arménie après Erevan. Sur la route nous nous sommes arrêtés dans deux forteresses, la première était celle de Kosh. Cette dernière a été fondée au 13ieme siècle. La seconde était celle de Darshdadem, qui a elle été construite au VIIe siècle. C'était un symbole important de la puissance militaire Arménienne. Aujourd'hui le site est fouillé. C'était deux sites splendides. Lors de nos visites, nous nous sommes fait arrêtés à plusieurs reprises par des personnes grâce à la popularité de Serj Tankian (ou Florian GUIZARD pour les intimes !) 😂 Florian ressemble énormément à un chanteur Libanais très connu en Arménie, c'est pourquoi beaucoup de personnes confondent et nous invitent chez eux, pour offrir hospitalité à cette personnalité. Cependant Florian n'ose pas montrer ses talents de chanteur, de peur de décevoir tout le monde !!!

En début d'après midi nous arrivons à Gyumri, nous allons dans une chambre d'hôte pour passer la nuit et ce sera l'occasion de faire une vraie machine à laver pour notre linge. Après une bonne douche rafraîchissante nous partons explorer cette ville meurtrie par le séisme de 1988. Cette ville a connu un séisme qui a tout détruit et fait un nombre très important de décès... (25 000 décès sur 250 000 habitants...). Aujourd'hui Gyumri tente de se reconstruire mais la pauvreté du peuple est un gros frein à cette reconstruction. Nous distingons de grandes façades refaites à neuf, tandis que derrière caché, nous trouvons des ruines où se logent de nombreuses personnes. En parcourant les rues et les parcs nous avons trouvé une grande roue qui nous a permis de repérer les monuments de la ville et visualiser Gyumri de haut. Nous sommes allés voir différents temples, ainsi que la mère de l'Arménie, qui est une superbe statue dominant la ville.

Le soir, par les conseils de notre hôte, nous sommes allés dans un restaurant, qui n'était autre qu'une pisciculture. Nous avons pu manger de l'esturgeon au barbecue, un poisson très rare et très cher en France (ici 10€ le kilo). 😜 Un pur délice !!!!

Nous sommes ensuite rentrer pour digérer tranquillement tout ça et nous reposer pour terminer la visite le lendemain !!

19
août
19
août
Publié le 19 août 2018

VENDREDI 17 AOÛT

Après une bonne nuit dans un bon lit dans notre chambre d'hôte, nous partageons le café avec notre hôte. Un moment très sympa, nous ayant permis d'échanger autour de la culture Arménienne et notamment sur les différences entre l'air soviétique et aujourd'hui. Sous le contrôle communiste toutes les productions du pays étaient contrôlées et soumises à de nombreuses normes, ce qui a restreint le pays et tous les petits producteurs locaux avaient beaucoup de mal à vivre. Après le départ des russes en 1991, toutes ces normes ont disparus et le pays revendique aujourd'hui que la meilleure qualité est la production naturelle. Cette lutte du produit naturel est accentuée par l'élection de Pachinian en avril 2018 suite à la révolution populaire.

Suite à cette discussion intéressante et enrichissante nous quittons notre hôte pour visiter le muséum de la ville de Gyumri. Ce musée retrace l'histoire de la ville à qui a été baptisé pendant plusieurs années Alexandra Paule en reconnaissance de la femme du roi. Un musée très instructif. Après avoir fait le tour du marché de la ville nous avons repris la route pour se diriger vers le nord en direction du lac Arp'i, qui est une réserve naturelle. Nous avons pu faire le tour du lac en voiture. En fin d'après midi nous avons trouvé une petite aire aménagée, afin de poser nos tentes. Le lac nous a offert un coucher de soleil splendide !

SAMEDI 18 AOÛT

Après une nuit mouvementée lumineuse et bruyante, à cause d'un très gros orage, nous nous levons et faisons sécher les tentes. Aujourd'hui nous partons un peu plus dans l'est, où nous allons visiter la forteresse de Lorri Berd. C'est un ancien village médiéval fortifié construit entre 1005 et 1020. Elle comptait environ 10 000 habitants. Cette ancienne forteresse se trouve sur un plateau entouré de deux grands canyons. Nous avons pris le temps de faire le tour du site et de descendre dans les gorges pour rejoindre un petit pont médiéval. Après cette visite nous tentons de chercher un coin pour poser notre campement, mais malheureusement nous nous résilions à chercher une chambre d'hôte dans Stepanavan, car un gros orage se prépare et nous préférons être à l'abri. Accueillis par une famille très agréable nous avons passé la soirée tous ensemble autour d'une assiette de spaghettis bolognaises que nous avons préparées. L'orage fut effectivement très violent et nous avons été très content de ne pas l'avoir pris sous la tente.

20
août
20
août

DIMANCHE 19 AOÛT

Il est 10h et nous quittons nôtre chambre d'hôte pour nous rendre à Akhtala, où d'après la météo il semble faire plus chaud et où le soleil pointe le bout de son nez. Les routes sont largement plus bordées de verdure que dans le sud, le climat est bien plus humide. En chemin nous sommes passés au village de Sanahin, qui possède un monastère gigantesque datant du X au XIIIe siècles. Nous avons pris le temps d'en faire le tour et de visiter les différentes salles. De nombreuses pierres portent des gravures de l'époque, ce sont des bâtiments qui ont été rénovés, mais les fondations de bases sont restées très bien conservées.

En début d'après midi nous arrivons à Akhtala, où nous avons réussi à trouver le soleil !! ☀️😍 Akthala situé dans les hauteur d'un canyon renferme une forteresse. Les ruines de cette dernières ont été rénovées et aménagées à la visite. Dans l'entre des fortifications se trouve un grand temple où la messe se déroulait.

Nous avons vadrouillé dans les alentours du village et pour en fin d'après midi se poser dans un champs sur un plateau surplombant le canyon. Une bonne fin de journée nous ayant permis de nous poser à faire quelques jeux de société en famille et à se reposer.

LUNDI 20 AOÛT

Au petit matin le propriétaire du champs dans lequel nous nous étions installés la veille est arrivé l'air mécontent... Nous lui expliquons tant bien que mal que nous sommes touristes français et que nous ne savions pas que c'était privé, il est alors reparti sans rien dire. Quelques minutes plus tard il est finalement revenu en nous offrant trois belles fleurs de tournesol pleines de graines. Nous avons alors pu lui expliquer notre voyage et il est alors reparti avec le sourire.

Le soleil ayant beaucoup de mal à se lever nous prenons la route en direction de Berd. Nous empruntons "l'autoroute" !! Et quelle aventure ! A 30km/h sur la route à zigzaguer dans tous les sens pour éviter les trous, les vaches, les cochons, les poules ou les oies en plein milieu de la route !! 😂 Une sacrée aventure !! Sur le chemin nous avons découverts de nombreuses inventions plus loufoques les unes que les autres. Un distributeur d'eau fait qu'à partir de bidons et de bouteilles en plastiques de récupération ou encore, une fontaine à eau avec une bouteille bordelaise.

Arrivé à Berd pour midi sous un brouillard épais, nous tentons tant bien que mal de trouver un restaurant. Nous avons finalement réussi à en trouver un dans un ancien bâtiment de l'air soviétique. Deux femmes nous ont accueillis et nous ont préparés un repas, alors que le restaurant semblait être fermé. Après ce festin de roi, le paysage de Berd était encore plus couvert que lorsqu'on est arrivé... Nous avons alors repris la voiture pour rejoindre le lac Sevan plus dans le sud et tenter de retrouver le soleil. Nous n'avons pu observer aucun paysage, car nous ne voyions qu'à 5m devant nous... Arrivés à Shorza, où nous étions une semaine plus tôt nous avons pu distinguer quelques rayons de soleil, nous nous sommes alors installés sur le bord du lac dans l'espoir que le vent se calme dans la nuit et que nous puissions retrouver des chaleurs plus convenables.

22
août
22
août

MARDI 21 AOÛT

Réveil au son des vagues calmes et apaisantes du lac Sevan. Le vent de la veille s'est estompé et le soleil pointe le bout de son nez derrière les collines bordant le lac. Ravis par ce rayon qui nous réchauffe le cœur, après de jours de pluie, nous décidons de laisser nos tentes plantées ici. Aujourd'hui nous resterons larver dans les alentours, se baigner dans le lac, se promener dans les environs. Nous avons eu l'occasion de rencontrer quelques compagnons plus ou moins agréables, des petits carpeaux, des petites souris, mais également de gros serpents peu commodes... 🐁🐍

Le soir le vent se lève et nous nous réfugions chacun dans nos tentes pour divaguer à nos occupations, lecture, sieste, jeux de société. Une belle journée qui s'achève avec un coucher de soleil des plus paradisiaques !!

MERCREDI 22 AOÛT

Il est 8h30 et il est l'heure de partir, tout est chargé !! Direction Idjevan ! Nous remontons dans les montagnes que nous avions quitté il y a deux jours, le brouillard n'étant pas présent nous avons pu observer le paysage que nous n'avions pas pu voir la fois précédente.

En arrivant à Idjevan, qui est une ville grande et avec des ruelles très jolies, nous avons pris le temps de faire le marché. En début d'après-midi, nous montons un peu plus et nous arrivons sur un site très bien aménagé proposant une randonnée pédestre traversant différents canyons à l'aide de tyroliennes. 7 tyroliennes toutes plus grandes les unes que les autres (de 125m à 800m perchée à plus de 150m de hauteur). Des paysages splendides, une montée d'adrénaline et un moment en famille inoubliable !

En fin d'après-midi nous redescendons pour trouver un coin pour poser nos tentes. En cherchant nous sommes arrivés dans la cour d'une maison privée par erreur... Nous avons alors fait demi tour pour nous apprêter à partir quand le propriétaire est venu nous voir, nous lui avons alors expliqué que nous cherchions un terrain pour planter nos tentes sans déranger. Ce dernier, nous a alors laissé un bout de son jardin en bord de ruisseau et nous a inviter à boire le café. Une famille très agréable et accueillante, merci à eux.

24
août
24
août

JEUDI 23 AOÛT

Lorsque nous nous levons au petit matin le monsieur nous ayant accueilli dans son jardin la veille, a pris soin de nous apporter du lait tout chaud sortant du pie de la vache. Après avoir rangé le campement et tout chargé, nous remontons dans la cours du monsieur qui nous offre un dernier café avant notre départ. Pour les remercier, nous leur laissons une paire de lunettes luttant contre la presbytie, car n'ayant sans doute pas les moyens, ils n'en avaient pas, ce qui les empêchait de lire. Vers 10h nous les quittons et nous nous dirigeons vers Goshavank, qui est un temple, ayant également servi d'école à une certaine époque.

Aujourd'hui nous avons décidé de faire une randonnée rejoignant, Gosh au lac Parz. Cette randonnée traverse la montagne, où au sommet se trouve un alpage verdoyant et offrant une vue splendide. Arrivés au lac nous avons mangé dans le parc. Servanne et Florian s'étant donnés le défi de rentrer à la voiture en 2 fois moins de temps qu'à l'aller (1h20 au lieu de 3h) partent déterminer pour faire le retour sur le même chemin boueux. Margot et Nathalie quant à elles prennent tranquillement la route en sous bois pour remonter vers notre prochaine destination, Dilidjan.

Servanne et Florian ayant accompli leur mission en 1h20 tout pile, reprennent la voiture pour aller chercher le reste de la famille et se diriger vers Dilidjan.

Le soir nous avons trouvé un hôtel camping à la ferme où nous avons pu poser nos tentes et prendre une bonne douche chaude. Nous avons voulu aller manger dans un restaurant, où malheureusement le service fut scandaleux... Sortis déçus nous sommes rentrés nous coucher dans nos tentes installées.

VENDREDI 24 AOÛT

À 9h le petit déjeuner nous attendait sur la table. Après avoir rangé le campement et parlé avec les fermiers de l'hôtel, nous sommes partis visiter Dilidjan. Une ville très agréable, avec des ruelles ayant conservé l'architecture traditionnelle. En déambulant dans les rues nous avons visiter un amphithéâtre de plein air, des ruines de l'air soviétique et un monument aux morts gigantesque.

Nous sommes ensuite repartis pour aller visiter Vanadzor, qui est la troisième plus grande ville d'Arménie, après Yerevan et Gyumri. Après avoir mangé dans un petit parc nous sommes descendus dans le centre pour voir un temple, le Dioscèse. La ville ne nous a pas forcément plu car, il y a beaucoup de ruines Russes mais il n'y a pas grand chose de conservé. Nous avons prévu d'aller dormir près d'une cascade à quelques dizaines de kilomètres de Vanadzor. La route fut mouvementée et vertigineuse. Nous nous sommes retrouvés à face de grandes rigoles très profondes et par erreur nous avons fait un croisement de ponts qui nous as bloqué un certain moment. Le stress familial est monté très vite. Florian a fait plusieurs tentatives pour sortir de ce trou. N'y arrivant pas, il cède le volant à Margot pour lui donner les instructions de l'extérieur. Par cette solution nous finissons par sortir de ce pétrin. Nous avons finalement réussi à atteindre ces magnifiques cascades, bien méritées ! Nous avons alors installé le campement légèrement plus loin où nous avons pu allumer un feu le soir pour nous y réchauffer, éclairé par la lueur de la lune. 🌙🔥

Notre campement a été surveillé et observé par un hibou, une grande partie de la soirée. Ce dernier râlait par moment, car visiblement nous étions installés sur son territoire. 🦉

25
août
25
août
Publié le 29 août 2018

SAMEDI 25 AOÛT

Nous nous réveillons sous un beau soleil qui éclaire toute la vallée. On prend tranquillement la route pour rejoindre Hankavan, qui est une ville avec des sources d'eau chaude. Arrivés là bas après une quinzaine de kilomètres de pistes avec franchissement nous avons finalement été déçus car toutes les sources sont exploitées par des hôtels de luxes et nous n'avons donc pu y avoir accès. Cependant le trajet nous a comblé par la splendeur des paysages. En fin d'après midi nous avons voulu nous poser pour monter nos tentes et éventuellement se rafraîchir dans un ruisseau au niveau d'un lac qui a été vidé pour l'été. N'ayant pas trouvé d'endroit satisfaisant nous sommes finalement descendus vers le lac Sevan où nous savons qu'il y a tout ce que nous cherchions (un endroit pour camper, de l'eau pour se rafraîchir et en prime un magnifique coucher de soleil) 😍

Sur la route le tableau de bord du 4x4 à affiché un voyant orange... Pas très rassurés nous avons lavé la voiture et appelé notre loueur pour l'en informer et qu'il nous guide pour une éventuelle manœuvre mécanique. Finalement il nous a rassuré en nous disant qu'il ne fallait pas s'inquiéter, car c'est à cause de la mauvaise qualité de l'essence et que le voyant s'éteindrait à un moment. En Arménie rien n'est jamais grave ni problème, c'est cool !!😃 Nous avons donc terminé notre route pour aller installer le campement.

En commençant à préparer le repas nous avons eu la visite d'un joli serpent qui nous a tous un peu surpris et paniqué... Étant plus paniqué que nous il a décidé de se réfugier sous la tente de Margot et Servanne.... (excellente idée...) Nous avons alors démonté toute la tente au clair de lune pour s'assurer que notre cher ami soit parti ! Après avoir remonté la tente nous avons alors, pu profiter de notre repas sur la plage avec un clair de lune reflétant sur le lac. Splendide ! 🌙

Nous partons ensuite nous coucher tranquillement et avec sérénité (Margot et Servanne vérifiant que personne n'occupe leurs duvets !!) dans nos tentes respectives.

29
août
29
août
Publié le 29 août 2018

DIMANCHE 26 - LUNDI 27 - MARDI 28 - MERCREDI 29 AOÛT

Nous nous réveillons sur le bord du lac, il est tant de partir pour rejoindre Erevan. La fin de notre voyage approche et nous souhaitons visiter la capitale plus en détail qu'en début de séjour. Arrivés aux alentours de midi à Erevan nous avons mangé dans un petit restaurant préparant que des plats avec des produits frais, un vrai délice. Dans l'après midi nous avons commencé par la Cascade, qui est un monument composé de nombreuses œuvres d'art contemporaines. En gravissant les escaliers de ce monument nous accédons à une vue splendide de la capitale. Nous avons, ensuite, continuer à déambuler dans les rues et les parcs de la ville. Erevan est une capitale magnifique et très agréable pour se promener avec pleins de petits jardins de petits bassins, de fontaines et de places ombragées. Le soir nous retrouvons Rafo et Gurgo, fils et neveu d'Avetik le berger d'Herher (#6). Ils nous ont fait visiter la ville de nuit. Nous sommes allés voir la place de la République qui offre un spectacle magnifique avec les fontaines de la places, des jeux de lumières et de la musique. Nous avons ensuite continué à parcourir les rues en observant les divers monuments éclairés. Ils nous ont finalement inviter dans leur maison de vacances pour qu'on plante nos tentes dans le jardin. Pour continuer la veillée nous avons fait des jeux ensemble. Une très bonne soirée (presque nuit pour les filles... Car couchées a 5h du matin) OUPS ! Mais nous avons tous bien rigolé !

Les deux jours suivants nous sommes restés avec les garçons avec qui nous avons vécu des moments inoubliables, visite de la ville, visite de musée, découverte culinaire au restaurant et à la maison, rencontre des voisins, sortie à la piscine, soirées arméniennes. Nous avons pu rencontrer Suzi la meilleure amie et voisine de Gurgo, avec qui nous avons échangé, elle nous a présenté toute sa famille (certains habitant en France) des gens très accueillant. Servanne et Margot ont su se lier d'amitié avec Suzi, partageant des valeurs communes (études presque similaires et tout pleins de petits points communs). Un grand merci à Rafo, Gurgo, Suzi et toutes leurs familles qui nous ont chéris tous ces derniers jours et nous ayant accueillis plus comme des touristes classiques mais comme de vrais amis (comme ils ont su nous le dire !) ❤️

Le mercredi matin, c'est l'heure de notre grand départ nous devons retourner à Garni dans notre première chambre d'hôte pour récupérer quelques affaires que nous avions laissées à notre départ. Avant de s'y rendre nous nous arrêtons au Vernissage, qui est le plus grand marché d'Erevan. En début d'après midi nous avons voulu aller voir un dernier monastère à Geghart, mais malheureusement la route s'est effondrée et il est momentanément inaccessible, nous sommes alors rentré à la chambre d'hôte en nous disant que nous devrons donc revenir pour aller le voir. Nous passons la fin d'après midi à ranger nos affaires et fermer nos valises le cœur plein d'émotions, la tête pleine de souvenirs, la nostalgie nous prend, mais c'est une aventure vécue pleinement ! 😍🇦🇲

30
août
30
août
Publié le 31 août 2018

Il est 8h30, quand nous nous réveillons de notre dernière nuit Arménienne. Le petit déjeuner nous attend sur la table dans le jardin. Après avoir profité de ce dernier moment au soleil, nous remontons pour clore nos valises. À 10h nous quittons définitivement la chambre d'hôte pour se rendre à l'aéroport, mais quelle aventure ! La circulation, le GPS qui continue de mettre notre Lada à l'épreuve et le temps qui nous est compté. A deux pas de l'aéroport, nous faisons le plein et la toilette de la voiture (pas sans difficulté car le système ne fonctionnait pas il a fallu trois personnes pour le remettre en route !!) Nous nous faisons un point d'honneur à la rendre propre, elle nous a tellement rendu service. Dernière collation avant le départ (Pas question de manger le repas de l'avion, une fois nous a suffit), notre avion décolle et c'est ainsi qu'une page se tourne. Arrivés à Lyon, notre point de départ au mois de juillet se transforme aujourd'hui en point final. Notre famille se sépare rentrant chacun chez soi Nathalie et Florian à Nantes, Margot à Strasbourg et Servanne à Montpellier. La séparation est difficile, mais c'est ainsi que nous fermons notre livre d'aventure. 💕


The end ! 📙