Carnet de voyage

Monsieur Joyeux et Madame Bonheur en road trip

43 étapes
102 commentaires
87 abonnés
Dernière étape postée il y a 36 jours
Nous avons quitté amis, familles, collègues et maison pour vivre de nouvelles expériences enrichissantes et ressourçantes après ces 2 années remplies de changements et d'émotions...
Juillet 2018
26 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 10 juillet 2018

Nous avons bien profité pendant 1 mois de nombreux pots de départ ! Nous avons fait notre max pour dire au-revoir à tout le monde comme il se doit !

Un départ rythmé par nos émotions, nous étions partagé entre le bonheur de commencer cette nouvelle aventure et le fait de se dire... : "Mais qu'est ce qu'on est en train de faire ?!" : "On est complètement fous" hihihi. S'éloigner des personnes qu'on aime n'est pas chose simple... Mais l'amour que nous avons pour vous ne connaît pas de distance !

N'hésitez pas à nous laisser des commentaires ! 😉

Petite dédicace à notre amie Flo pour ces personnages "do it yourself" en pâte fimo...

To be continued...


The départ... ! 
2

Repos (bien mérité après ce dernier mois de folie !) et gestion des derniers détails administratifs, on avance aussi sur le projet mariage, on profite du soleil aussi et de la famille... Camping-car en phase "test" pour être sûr que tout fonctionne bien avant que l'on dépasse la frontière de notre si beau pays !

To be continued...

Il fait beau et chaud, les cigales chantent... 
On est en finale !!! 
3

Nous sommes enfin partis en direction de l’espagne, avec un premier arrêt du côté de Montpellier pour goûter le resto potentiel de notre mariage civil. Nous nous sommes fait virer de notre 1er parking (nous sommes encore novices 😂). Et nous commençons à nous apercevoir que les camping-caristes ne sont pas vraiment les bienvenus partout en cette saison estivale...

To be continued...

Test du mojito obligatoire ! La plage des lézards
4
4
Publié le 14 juillet 2018

Hier soir, nous nous sommes arrêtés sur un parking de chemin de randonnée en début de soirée. Nous avons croisé un couple en maillot de bain, nous leur avons demandé d’où ils venaient et si c’était facilement accessible, ils ont dit oui! Donc nous avons enfilé nos maillots de bain et zou... direction l’inconnu. Là, nous sommes arrivés dans un lieu magique que je vous laisse découvrir en images...

To be continued...

Quel bonheur !  
😀 C'est beau mais c'est frais 😀
5
5
Publié le 16 juillet 2018

Nous nous retrouvons à Toulouse pour voir Lionel, un ami d’enfance de Monsieur Joyeux... Le 14 juillet, le soleil, un concert NRJ Music Tour, les copains et un feu d’artifice dans la prairie des filtres.

To be continued...

Concert et pique nique
Oh, une licorne !
6

On est les champions, on est les champions, on est, on est, on est les champions ! 😉

C'était plaisant de voir tout le monde faire la fête ensemble : les petits, les grands, les jeunes, les vieux, les croates... (Ah non, pas eux) !

Rares sont les moments où l'on sent les français unis vers un but commun, rien que pour ça, ça valait le coup de gagner cette finale 20 ans après Zizou, Barthez et toute la clique 98 !

Et qu'est-ce que c'était bon de partager ça avec les copains Toitoine et Auré ! Toujours chauds pour faire la fiesta !

To be continued...

20 ans après... 
Allez les bleus ! 
On va gagner, c'est sûr ! 😉
7

Charmante petite bourgade du Sud de la France, où résident encore quelques Gaulois au coeur tendre : la Bansserie Family 😀

C'est l'occasion de passer leur faire un coucou. Et ça tombe bien, Dédé et Océane étaient sur le chemin du retour d'Espagne. Des moments mémorables, des fous rires à n'en plus finir ! Bref, ce qu'il se passe à Pézilla La Rivière reste à Pézilla... 😉

To be continued...

8
8
Publié le 18 juillet 2018

Toujours en France, sur la D914 en direction de l'Espagne... Un peu d'air, des paysages splendides et un spot de fou pour la nuit !

Sur les photos, vous verrez nos copains Nielseniens : Monsieur Cactus et Madame Flamant Rose... Ils nous accompagnent tout au long de ce périple et c'est un véritable bonheur de les avoir avec nous 😀 !

Ne croyez pas que nous sommes en vacances, nous continuons à étudier ! Voici 2 bouquins que l'on vous recommande et si vous voulez plus d'infos... n'hésitez pas à nous le demander dans les commentaires ! 😉

To be continued...

9
9
Publié le 22 juillet 2018

Monsieur Joyeux et Madame Bonheur ont pris un peu de repos pendant 2 jours. Au bord de l'eau, pour faire les sardines grillées !

D'ailleurs, selon les plages et criques, on passe du galet au sable "presque" fin... Il y en a pour tous les goûts !

C'était beau et ressourçant.

To be continued...

Espagne, nous voilà ! 
Sa ville, le parking de notre maison mobile et ses plages... 
10

Et selon les cartes, les GPS, les panneaux de signalisation... ça varie ! Un coup Figueras, un coup Figueres... Pas de jaloux !

Cette ville abrite un joli patrimoine artistique et historique avec notamment le château de Sant Ferran : la plus grande forteresse d'Europe. C'est également la ville de Salvador Dali avec son musée et ses oeuvres.

Et tout ça, en vélo 😀 ! : Même si elle triche un peu avec l'assistance électrique, Madame Bonheur a bien dormi cette nuit hihihi !

À quelques kilomètres de Figueras, se trouve Empuriabrava, une des plus grandes marina résidentielles au monde avec plus de 30 km de canaux. Elle se trouve sur la Costa Brava à 40km de la frontière française.

C'est magnifique avec un tourisme assez "chic" diront nous. Très peu de plaques d'immatriculation espagnoles. C'est plutôt ND, D, F... 😉

To be continued...

Château de Sant Ferran 
Cabine de jeux
Une ville artistique avec Salvador Dali en "égerie" et son musée.
La Venise de Catalogne !
Vu du sol...  
11

Toujours en catalogne, notre périple continue mais nous passons moins de temps sur les ordis... ça prend un peu de temps de gérer un blog mine de rien 😉, et ça prend de la connexion (et nous sommes évidemment plus limités qu'en France...) Du coup, nous avons décidé de le mettre à jour, pas forcément au jour le jour mais plus ou moins 1 fois/semaine.

À Llança, nous avons croisé Serge, un français vivant en Espagne depuis 15 ans qui nous a conseillé d'aller voir le lac de Banyoles, le plus grand lac de la Péninsule ibérique. Ce lac a accueilli les épreuves d'aviron lors des JO d'été d'Espagne en 1992. Ça vaut vraiment le coup d'oeil ! On vous laisse juger par vous-mêmes... 😀

Nous avons aussi vécu notre première après-midi d'orage dans le camping-car, nous avons donc fait un voeu... 😉

To be continued...

Farniente, yoga et ballade à vélo... 
12

Parfois, ce n'est pas nous qui faisons le choix des destinations mais ce sont les aires de camping-car qui déterminent les endroits par lesquels on va passer !

C'est l'occasion de faire la découverte de villages sympathiques comme Besalú, principalement connu pour son histoire et son architecture. Nous avons assisté à un spectacle médiéval qui nous a guidé dans l'ensemble de la ville. Bon, on a pas tout compris car "no habla mucho espagnol" mais c'était sympa !

Pour l'anecdote, Monsieur Joyeux a fait passer Madame Bonheur à vélo dans un ruisseau sur un passage plus ou moins stable d'une largeur d'1 mètre... il est fou Afflelou, il est fou ! 😉

To be continued...

13

Si vous passez par l'extrême sud de la Costa Brava un jour, à 1h30 de Barcelone, vous trouverez cette station balnéaire blottie aux creux des montagnes avec sa forteresse se jetant dans la mer... Il n'y a pas de mots tellement c'est beau !

Nous avons pu observer l'éclipse de lune avec vue sur Mars depuis le Far de Tossa... Lieu dont l'accès s'est fait au prix d'une sérieuse grimpette à vélo... Mais... Une si belle vue, ça se mérite ! Les autres touristes descendants nous regardaient comme si nous étions complètement dingues... Et nous avons rapidement compris pourquoi... !

Nous comptions partir samedi pour Barcelone mais y sommes restés une journée de plus, pour gérer l'administratif car, ça y'est, la maison est vendue depuis samedi matin (Big up à Manu et Virg' 😉). Une dernière pointe de nostalgie, souvenir des bons moments passés avec vous tous à la maison !

Monsieur Joyeux et Madame Bonheur peuvent le dire, ils sont officiellement SDF VDIstes (Vacanciers à Durée Indéterminée) !

To be continued...

14

Mal aux fesses... ?! Ce titre peut paraître bizarre... aucun rapport avec le fait que Barcelone soit une ville très ouverte au milieu LGBT 😉 ! Non, c'est simplement que 20 km par jour en vélo, ça fait mal aux fesses (pas que d'ailleurs...!).

Nous en sommes à 157,6km !  Quelle fierté #fièreetforte #lilly #rastarocket

Au programme pour Monsieur Joyeux et Madame Bonheur, 3 jours intensifs :

Jour 1 : Direction la Sagrada Familia. C'est gigantesque avec une architecture surprenante, c'est simplement époustouflant ! Et dire que la construction de ce bâtiment a commencé en 1882 puis route vers Plaça Catalonya et Las Ramblas. Nous pédalons à travers les petites rues du quartier gothique. On se croirait dans Harry Potter !

Monsieur Joyeux, grand gourmand, se lèche les babines devant chaque bar à tapas... sa plus grande question existentielle étant : qu'est-ce qu'on va manger aujourd'hui ? hihihi. C'est donc tout naturellement que nous terminons sur la plage pour aller respirer l'air marin, avec quelques tapas, évidemment...

Et... petite dédicace aux copains Bombers 😀

Jour 2 : En route vers l'autre extrémité de Barcelone pour le Parc Güell et Gaudì Expérienca 4D. Le grand coup de coeur de Madame Bonheur ! Les oeuvres de Gaudì alliées aux paysages du Parc.... C'est somptueux ! Le soir, sur les conseils de notre amie Djulyyy, nous nous lançons à la recherche du bar "Taller de Tapas" dans le quartier El Born... Après 30 minutes de recherches et une faim de loup, nous décidons de nous arrêter au "Sagardi", un autre bar à tapas qui nous paraissait alléchant. En sortant du resto, surprise, face à nous se trouve... THE "Taller de Tapas". Bref, en rentrant, nous irons sans doute faire un tour chez l'ophtalmo ! 😉

Jour 3 : Mal partout, Madame Bonheur ne s'économisant pas des masses... Nous décidons de passer une journée plus tranquille (sous-entendu, moins de kilomètres à vélo...). Et donc, excuse parfait pour aller faire les boutiques au Centre Commercial Plaça Espanya : l'Arena de Barcelona, avec un joli cadeau : une belle vue panoramique sur la ville. Dans le centre commercial, nous avons passé un excellent moment avec 2 vendeurs du magasin "Premier"... allez-y si vous avez l'occasion, ils sont adorables 😀 !

Sur le parking, nous avons rencontré un couple de camping-caristes très sympa : Nelly et Philippe, des français d'Angers, habitués de l'Espagne depuis des années... On échange quelques tuyaux, de bonnes adresses... C'est aussi ça la vie de globes trotteurs ! 😉

Un immense merci à Djullyyy et Maximus pour leurs précieux conseils... 😀 #vousêtesdesguidesquidéchirent !

To be continued...

15

Après ces 3 jours intenses à Barcelone, un peu de farniente s'impose... à Tarragona ! Patrimoine mondial de l’Unesco, nous voulions voir les vestige Romains de plus près.

D’habitude, lorsque nous arrivons dans une ville, nous faisons un petit tour de repérage puis on pose Louis et on prend les vélos pour visiter.

Là, nous nous sommes vite rendu compte que le fort dénivelé des rues allait compliquer la situation.

Donc direction la plage, l'occasion de lire pour Madame Bonheur et de faire des châteaux de sable pour Monsieur Joyeux et son âme d'enfant 😉

Dédicace à Isabelle pour son livre et son parcours de vie... Patients, soignants, ou... ni l'un ni l'autre... À lire ! C'est une belle leçon de vie ! Il rend visible une réalité invisible... !

To be continued...

Coup de coeur pour ce producteur artisanal sur la route de Tarragona... (le moscatell n'a pas fait long feu !)
Clin d'oeil à la plage du Miracle... 😀
Day 1 : Castillo 1 : Gaudì, sort de ce corps 😉 !
Day 2, Castillo 2 : On veut du graphisme ! 
Un livre touchant, simple, vrai... et si réaliste... Isabelle... je suis si admirative de ta force ! #pourqueleschosesévoluent
16

Au tourisme très Français !

Prochaine destination sur les conseils de Nathalie (d'ailleurs merci beaucoup ! 😀) : L’Ametlla de Mar. C’est une petite ville 50 km plus bas, toujours en catalogne, dans la Province de Tarragona, beaucoup de bâteaux de pêche, ça sent l’iode et la crevette...

Impossible de stationner en camping-car ici, nous empruntons routes et chemins escarpés qui nous mènent finalement au fort San Jordi. Nous y découvrons une magnifique petite crique et tentons une première pêche... infructueuse... Bon, il faut dire que Mr Joyeux a voulu tester de l’appât pour truite qui lui restait du week-end pêche de juin, et apparemment... les poissons méditerranéens n’aiment pas !

Yoga, méditation et baignade, un trio gagnant...

To be continued...

17

Les arabes, les templiers, le pape... tout le monde est passé par là ! Château construit en 718... Petites rues escarpées, vue sur mer imprenable... Un endroit qui ne laisse pas indifférent.

Monsieur Joyeux, grand amateur de bière, et attiré par le logo de cette brasserie artisanale représentant un van, et le peace and love, ne pu s'empêcher d'aller chercher quelques souvenirs qu'il a déjà commencé à consommer... Ben quoi, c'est ça aussi s'imprégner de la culture et du mode de vie local !😉

Petite info, si vous recherchez calme et repos... L'endroit n'est pas idéal... C'est l'équivalent de la Côte d'Azur en haute saison !

18
18
Publié le 6 août 2018

À première vue, lorsque nous entrons dans la ville, rien de très charmant. Pourtant de belles photos nous ont mené ici... Et une superbe aire pour camping-car aussi, ce qui n'est pas toujours le cas.

On en parle pas souvent mais la vie en camping-car est parfois "sport". On dort où on peut si on ne s'est pas fait virer avant, on croise des gens ayant des comportements parfois bizarres (Si vous stationnez sur un lieu squatté la nuit par exemple...). Ne pas savoir où faire ses machines, son barbecue... Trouver un lieu pour remplir la cuve ou vider les eaux usées, rouler pour recharger les batteries (de ce coté là, ça va... nous roulons assez !). Dur dur... 😉

Bref, nous décidons de poser Louis et d'aller faire un tour à vélo. Ainsi, nous découvrons une belle petite place sublimée par sa fontaine. Une sangria et en selle pour attaquer la (THE) côte menant au château. Ça valait le coup de se faire un peu mal ! #rienestimpossible

Encore un château construit par les arabes... Décidément, il n'y a pas qu'en Maths qu'ils sont bons ! 😀

Les images parlent d'elles-mêmes.

To be continued...

Cette vue est juste... incroyable ! 
19

C'est majestueux... Ce silence lorsque nous arrêtons tous de parler, le bruit de l'eau sur la coque du bâteau qui résonne dans les méandres du souterrain... Les formes laissées par l'eau depuis des millénaires laissent sans voix ! Rien ne peut-être plus parfait... 😉 Et, malgré les endroits très étroits, on ne se sent pas enfermé... bien au contraire ! C'est apaisant !

Les grottes de Sant Josep se trouvent au cœur du Parc naturel Sierra de Espadán. Elles abritent l’une des rares rivières souterraines navigables d’Europe ; sur ses 2 750 mètres, 800 sont aménagés pour les visites touristiques. Le parcours le long des eaux cristallines de la rivière traverse le lac bleu, la salle des chauves-souris, les bouches du Forn et les lacs de Diane et du Diable, entre autres. La visite à bord d'une barque dure approximativement 40 minutes.

Nous avons très peu de photo car c'est interdit...

Le grand parking en goudron où nous étions garés était trop "industriel" donc nous décidons de filer à proximité de Valencía en bord de mer. Nous trouvons un endroit derrière un Leroy Merlin (ça nous manquait trop et le dépaysement doit se faire step by step... 😀).

Un magnifique lieu en bord de mer... malheureusement pas très propre, comme souvent... ! Pas étonnant que dame nature s'énerve ! Les hommes lui manquent tellement de respect ! 😦 C'est parfois pire en pleine nature qu'en ville... c'est triste...

Soyons tous responsable, il y a toujours une poubelle pas loin... D'autant plus que, nous sommes tous mécontents et dérangés lorsque nous nous installons sur la plage proche d'un mégot, d'un bout de verre, de plastique...

Nous aurions aussi pu créer un blog de toutes les ordures qu'on trouve sur le chemin ! Mais c'est moins fun et nous aurions sans doute moins de fan !

C'était la minute écolo de Monsieur Joyeux et Madame Bonheur... 😀

To be continued...

Regardez le sourire fière de Madame Bonheur qui a franchi toutes ces marches... ! 
Louis n'a pas toujours la chance d'avoir une vue sur mer donc on profite !
20

L'architecture aux lignes arrondies et futuristes du site accueillant l'aquarium, le musée des arts et des sciences et l'hémisféric annonce la couleur. D'ici, suivez le lit de l'ancien fleuve Túria qui traverse une bonne partie de la ville. Transformé en gigantesque jardin "Les jardins de Túria", vous y trouverez des fontaines pour vous rafraîchir, des bancs pour vous reposer, le Parc Gulliver et des ponts de toutes sortes.

València est la 3ème ville d'Espagne avec ses 792 086 habitants. Elle est également reconnue pour son eau, vendue plus cher que la sangria d'ailleurs..."la agua de Valencia"😉

C'est THE lieu pour les PMR ! Tout y est vraiment bien adapté, personne ne vous regarde... vous êtes simplement des êtres humains là-bas... c'est le pied 😀. Et dans les endroits les plus touristiques, ils prêtent des fauteuils roulants. C'est très simple, même pour une "simple" jambe cassé 😉 !

Day 1 :

Visite de la ville à bycicletteeeeeu, et 1er retour à vélo sous la pluie...

Day 2 :

Visite de l'aquarium Oceanogràfic. Cet aquarium nous a touché... Toute leur publicité est basée sur l'écologie et le respect de l'environnement dont nous dépendons intégralement ! Alors oui, ces petits et gros poissons sont enfermés dans un bocal... mais le but de leur Fondation est de sauver nombre d'espèces et de les réintégrer dans leur milieu naturel... Et puis, un aquarium... C'est aussi un endroit où on peut sensibiliser les populations, et ils le font à merveille !

Leur spectacle "Las Noches" avec une équipe de danseurs, dresseurs et dauphins... sur la chanson de Lalaland... c'était... WAOU ! 😀

"Nature doesn't need people, people need nature"
Madame Bonheur a trouvé sa jumelle 😉 ! #humour #handicap #noussommesenvie 

Day 3 :

Visite du musée des arts et des sciences et... massage !

Nous nous sommes fixés 1 massage/mois. D'abord, pour effectuer un petit drainage pour aider les gambettes de Madame Bonheur, et ensuite parce qu'on a qu'une vie et que c'est trop bon !

Pensée aux super kinés qui se reconnaîtront 😉 ! D'ailleurs, Madame Bonheur fait de gros bisous à toute l'équipe du -1, SD (Super Doc) et l'équipe d'HDJ !!!

À la cité des arts et des sciences, nous sommes tombés pendant la période de l'exposition Lego, "Travelling Bricks"... Quel synchronicité 😉 !

Le soir, nous reprenons la route, en direction de Sagra (nous vous expliquerons plus tard pourquoi... 😀). Nous nous sommes arrêtés sur une aire de CC gratuite à Carcaixent (fermée au mois d'août #nousnavonspascomprislalogiquenonplus !). Mais le monsieur, en congés, a exceptionnellement accepté de nous ouvrir... Nous étions donc... seuls ! #lecalmeaprèslatempête #sérénité #orangers #palmiers

To be continued...

21
21

Dolores alias Dolo, notre amie se revendiquant "hispano ch'ti" (On vous laisse imaginer le mélange 😉) nous a conseillé d'aller chez elle, rencontrer ou revoir certains membres de sa famille... allez voir les coutumes de ce petit village espagnol en plein milieu des montagnes... En plus en ce moment, c'est la fête du village !

La procession, les villageois sur leur 31, assis sur leurs chaises devant chez eux, feu d'artifice, concours de déguisement en équipe, petit concert ou bal dansant en fin de soirée !

Goûter les spécialités locales, manger de l'anguille à 8h du mat', allez visiter la magnifique grotte "Cova dell Rull", buller et se rééduquer à la piscine ! Et... re manger !

D'ailleurs nous avons donné un slogan à cette ville : Sagra, la ville où on prend du gras 😀 !

Merci Fily, Séverine, JB, Max et Juan pour votre accueil, vos visites guidées et... pour les machines à laver ! Merci à Max pour les histoires folles sur la jeunesse de Dolo 😉 ! Nous avons du dossier ! Et du lourd 😉 !

Nous avons passé un excellent moment et découvert quelques coutumes locales. C'était également un plaisir de revoir Vanessa et Olivia, (qui tiennent d'ailleurs le bar de la place) et leur joie de vivre naturelle !

To be continued...

22
22
Publié le 15 août 2018

Sur les conseils d'Hervé, nous sommes allés en direction de Calp (en Valencien) ou Calpe (en Castillan)... Oui... Si vous comptez parler l'espagnol appris à l'école pour vous faire comprendre... et bien, NADA ! Chaque province parle son "patois" et puis vous, vous essayez de vous adapter ! 😀

À chaque région d'Espagne son coté "Breizh" 😉 (Gros bisous poutoux à tous nos bretons préférés !!!)

En bref, Calpe est située sur la Costa Blanca. Elle compte près de 30 000 habitants dont 58 % sont de nationalité étrangère.

On peut y apercevoir le Penyal d'Ifac, rocher de 332 mètres de haut. Ce rocher est un site d'escalade mondialement réputé. C'est aussi une réserve naturelle pour de nombreux oiseaux.

Nous avons essayé de grimper mais... interdit aux vélos donc... ce sera pour la prochaine fois !

Et pour la petite anecdote, nous avons tenté notre première machine à laver en laverie... et bien, nos draps sont ressortis encore plus sales (Apparemment, ils doivent utiliser l'ancien "OMO" qui lave moins blanc que blanc 😉)... Heureusement, le réceptionniste de l'aire de CC a été sympa et a fait en sorte que l'on puisse relaver notre linge ailleurs... Happy end !

To be continued...

Et, nous allions oublier un élément essentiel à cet aire de CC, tout y est adapté pour les Paillettes à Mobilité Réduite... Leurs systèmes sont simples et efficaces !

23

Sur la route entre Calpe et Bocairent :

Nous avons même fait un petit détour par le Cañada 😉

Pourquoi nous l'avons surnommé "ville fantôme" ou "walking dead" ?! Parce que nous nous sommes promenés dans la ville, et pendant plus d'une heure...

Pas un bruit, pas une voiture... Simplement le crissement de nos vélos et... 1 chat ! Comme dans un film de science-fiction après une épidémie ayant ravagé la race humaine !

Fort heureusement, cette épisode n'a pas duré 😉 ! Nous avons croisé 2 personnes qui préparaient les arènes pour la fiesta du soir... et qui nous ont expliqué que c'était la période de fête et que personne ne travaillait... sauf eux... 😀

En bref, Bocairent est une petite ville industrielle bien connue pour ses couvertures et qui garde jalousement son histoire et ses traditions qu’elle célèbre par de nombreuses fêtes à grande participation populaire. Cette municipalité datant des arabes est parcourue de ruelles étroites très pentues, semée de petites places et de petites chapelles. On y remarque le clocher de l’église de la Virgen de l´Asuncion, le Quartier Médiéval et l’Extension.

Monsieur Joyeux et Madame Bonheur en profitent pour vous faire de gros bisous ! Même s'ils ne répondent pas à tous les commentaires parce qu'ils préfèrent prendre du temps pour vous faire partir en "road trip virtuel" (dixit Laurence...), sachez qu'ils les lisent avec toujours autant de plaisir !

To be continued...

24

Nous avons vu… de loin (parking minuscule et peu accessible) le Château fort de Santa Bárbara, perché sur un rocher nommé la « Tête du Maure », de par sa silhouette vue du côté mer.

Nous avons également parcouru le Quartier Barrio Santa Cruz ; l’Esplanade d'Espagne : une des plus belles promenades de la ville jalonnée de palmiers : Au bout de cette esplanade se trouvaient de magnifiques ficus centenaires ; et le Parc del Palmeral avec des centaines de palmiers, une abondante végétation, un lac et des cascades ! C'est tout ce qu'on aime ! 😉

Quelques orages ont sévi mais ce n’est pas ça qui nous a arrêté ! Mr joyeux est allé pêché sous la pluie pendant que Mme Bonheur bouquinait. D'ailleurs, heureusement que nous ne comptions pas sur la pêche pour dîner…

Le soir, rien de tel qu’une petite pétanque sur sable mouillé !

Et le lendemain matin, 1er Yogaplage (car nous étions stationnés face à la mer), c’était trop BOOooN ! 😀

Pour l’anecdote d'Alicante : Monsieur Joyeux a acheté un paquet de madeleines qu’il n’a pas aimé (ce qui est, comme beaucoup d’entre vous le savent déjà… étonnant !). Nous avons donc décidé de les offrir à un SDF.

Dans la ville, nous avons croisé un monsieur d’une bonne cinquantaine d’années, et lui avons offert ! Ravi, il a poussé la chansonnette. Ça nous a fait chaud au cœur de lui faire plaisir, un petit rien pour nous qui, pour lui semblait énorme ! On pouvait lire la gratitude dans ses yeux… 😀

Hors de question de se passer d’autres beaux moments comme celui-ci, Monsieur Joyeux et Madame Bonheur ont donc décidé de réitérer l’expérience. Ils achèteront régulièrement une petite douceur à offrir ! #çafaitplaisirdefaireplaisir

Tout de même un peu déçus de ces grands buildings ! Nous trouvons que ça manque de charme et ne respecte pas toujours les rivages méditerranéens...

To be continued…

Et... pour le fun : Les 5 minutes pour aller au musée 😉😀, la pub #cleanseas, et le monde imaginaire de Madame Bonheur !

25
25
Publié le 1er septembre 2018

Après Alicante, nous avons longuement cherché un endroit pour se recharger en eau, vider les eaux usées... mais difficile à trouver dans ce coin là ! Nous avons finalement trouvé une aire payante au doux nom de "Finca la calma" ! Nous avions prévu d'y rester 1 nuit et en profiter pour faire une machine...

Là, nous sommes tombés sur Gabi et Klaus, un couple de charmants allemands : les propriétaires ! Des personnes adorables, accueillantes, simples, tout ce qu'on aime !

En Espagne, les aires de CC sont plutôt vides au mois d'août. Ils nous ont expliqué un peu plus tard que la forte période d'affluence se situait entre septembre et mai. Pas si étrange que ça quand on sait que la moyenne d'âge des camping-caristes est d'environ 60 ans. Même si ce chiffre baisse car les voyageurs nomades ont le vent en poupe 😀 !

Bref, nous nous sommes retrouvés quasiment seuls, juste un couple de Belges : Hugo Boss et sa dulcinée ; Gabi, Klaus et leur adorable chienne nommée Lou, de race "Rhodesian ridgeback", nous et... une connexion wifi 😉 !

Monsieur Joyeux et Madame Bonheur ont pris conscience à cet instant même, qu'ils ne s'étaient pas véritablement posés plus de 2 jours depuis leur départ. Ils décident donc d'en profiter pour rester un peu... Et puis, ils se disent aussi qu'ils ont un mariage à préparer et que certaines choses commencent à urger 😉

Nous nous mettons donc à travailler sur notre site internet qui servira de "faire-part". Nous ne sommes pas des pros le la conception de site web donc ça prend du temps ! Heureusement, il y a le frangin qui nous a donné un SACRÉ coup de main ! Entre la rédaction, la mise en page, les relectures de relecture, les avis des uns et des autres, et notre coté "sois-parfait"... nous repoussons chaque jour un peu plus notre départ !

Gabi et Klaus nous proposent un soir de venir dîner avec eux une paëlla maison, puis un autre dîner, puis un autre... Gabi est une cuisinière hors pair !

Ils ont également trouvé un petit chaton trop mignon de 3 semaines dans un container peu avant notre arrivée. Il n'avait pas encore de prénom alors nous l'avons surnommé "no name" en hommage au célèbre groupe de la caserne d'Osny... Autant vous dire que nous avons pris plaisir à nous en occuper ! Ils nous ont même fait la proposition très tentante de l'emmener avec nous mais... de notre point de vue, ce n'est pas une vie pour un chat...

Madame Bonheur avait aussi besoin de récupérer car le manque de séances de kinés commençait à se faire sentir... Donc programme des journées : yoga, ballade à vélo (d'ailleurs, les 300kms ont été atteint 😉), piscine avec nage et aquagym, boulot, ménage de printemps de Louis, découvrir Gabi et Klaus...

Finalement, nous y sommes restés 15 jours, nous avons bien avancé, développé notre anglais, rencontré des personnes formidables et nous nous sommes requinqués !

Nous avons aussi rencontré un couple charmant en allant faire quelques courses dans leur magasin bio "The Herborist", et découvert qu'ils pratiquaient des séances d'ostéopathie. Nous en avons donc fait une chacun en plus des séances de bio résonance dispensées depuis la France par la soeurette de Monsieur Joyeux ! D'ailleurs, si vous souhaitez des infos sur cette technique... N'hésitez pas à nous demander ses coordonnées... Mille mercis à vous !

Peu de temps avant notre départ, Gabi et Klaus nous ont demandé s'ils pouvaient utiliser nos personnages et notre CC en carton pour en faire leur logo ! Après validation auprès de l'artiste, notre amie Flo, nous avons évidemment accepté !

Gabi, Klaus you are wonderful ! It was a beautiful meeting ! We hope to see you again in our house in France... You will be welcome and it will be a pleasure !!! 😀 Thank you very much for those few days with you ! It was great ! 😉

Ps : Gabi, you are our German Mom 😉

Maybe is not perfect english but it said with heart !

Nous repartirons lundi matin,

To be continued...

Un havre de paix...  Gabi prend des photos pour son logo !
Mmmmhhhh !  
Shooting photo 😀 So gaga !
Muchas gracías para el masaje !
Work in progress... 
26
26
Publié le 6 septembre 2018

Nous arrivons enfin à Elche (ville que nous avions prévu de visiter avant notre arrêt prolongé chez Gabi et Klaus) après de nombreuses péripéties pour récupérer une bouteille de gaz...

Vous voulez savoir... ?! Bon d’accord bande de petits curieux, on va vous raconter 😉 ! Imaginez...

12h : Vous allez dans une station-service pour acheter une bouteille de gaz... Après avoir payé la bouteille, le vendeur (qui parle un peu anglais) vous demande votre bouteille vide alors que vous lui avez déjà expliqué pendant 5 minutes que c’est la 1èrefois que vous venez chercher une bouteille en Espagne...

12h30 : Finalement, il garde sa bouteille et vous fait comprendre que c’est compliqué de vous rembourser. Il vous donne donc l’adresse d’un bureau Repsol (équivalent de Total en Espagne) à 15 kms de là car il ne peut pas vous faire le contrat lui-même. Il vous dit : Vous allez là-bas et vous revenez avec le papier, je vous donnerais la bouteille ». Relativement simple l’histoire !

12h45 : Arrivé au bureau Repsol, vous tombez sur un espagnol un peu bourru qui parle très vite. À côté de lui, une secrétaire qui parle quelques mots d’Anglais. Vous tentez d’expliquer votre situation et visiblement... on ne vous croit pas car ce n’est pas le « protocole* » de l’entreprise Repsol.

13h : Un autre employé, qui parle français, vient à votre secours ! Pour avoir la preuve de ce que vous avancez, tout le monde se met à la recherche du numéro de la dite station-service.

13h30 : Vous retrouvez enfin le numéro de la station. L’espagnol un peu bourru téléphone et, après avoir raccroché, voici ce qu’il vous dit : On va vous faire remplir un contrat et vous donner un papier vous permettant d’aller récupérer une bouteille dans un dépôt non loin de là. Ce dépôt ouvre à 16h... Néanmoins, vous devez retourner à la station-service pour vous faire rembourser. Vous avez le temps de manger un morceau... (Tu m’étonnes 😉

14h30 : Après avoir mangé un morceau, vous retournez à la station-service pour vous faire rembourser. Là, on vous indique un magasin où vous trouverez peut-être de quoi adapter la bouteille espagnole sur votre système français. Vous vous rendez devant le magasin à 15h30... FERMÉ ! Après recherches sur le net, ils ouvrent à 16h30. Monsieur Joyeux et Madame Bonheur en profitent pour aller faire quelques courses.

17h15 : retour au magasin... il est encore fermé et n’indique nulle part les horaires d’ouvertures... Vous reprenez la route vers le dépôt de gaz et vous tombez sur un magasin de CC. Vous trouvez presque immédiatement le bon raccord (c’est bien la première fois que ça vous arrive J).

18h15 : Vous arrivez au dépôt : FERMÉ ! Grrrrr.... Vous tombez tout de même sur un gars qui vous dit que le dépôt ferme à 18h (Et après, on dit que les français ne bossent pas) et que si vous allez à la station-service, on vous donnera une bouteille « C’est sûr » !

18H30 : Vous êtes devant une autre station-service Repsol. Le gars vous dit que le seul moyen de se procurer cette « fameuse » bouteille est le dépôt... Heureusement qu’on est coach, qu’on a plus d’égo et qu’on ne s’énerve jamais.. ;-)

18h45 : En vous dirigeant vers votre parking pour la nuit, vous passez dans une rue jonchée de magasins de chaussures... Madame Bonheur salive déjà... Elle se dit que, pour une fois, elle aura l’embarras du choix. Et là... déception : ce ne sont que des grossistes du district de Torellano... Elle pouvait acheter 1 carton de 10 (même paire/même couleur)... Mais il manque un póco de place chez Louis 😀

C’est comme ça que nous avons fait des recherches... il s’avère qu’Elche est le premier centre de production et d’exportation de chaussures en Espagne, et à priori assez connu dans le milieu de la mode.

19h : Arrivés sur le parking... Petite pause d’1 heure puis GO pour une visite d’Elche by night... ENFIN hihihi ! Se balader en ville à vélo la nuit c’est vraiment sympa, autre ambiance, autre ville... Nous y retournons quand même le lendemain en plein jour.

Elche est un cas unique avec ses 2 biens déclarés Patrimoine de l’Humanité : el Misterio de Elche et la Palmeraie (la plus grande d’Europe avec plus de 200 000 palmiers soit dit en passant...). Au centre de cette palmeraie se trouve le jardin botanique « Huerto del Cura » que nous n’avons pas pu visiter (vélos interdits) mais qui avait l’air absolument magnifique !

Il y a aussi la Basilique de Santa Maria qui accueille entre autres une représentation religieuse tous les 14&15 août (Plus d’infos ici), le Palais de Altamira, de nombreuses œuvres d’art contemporain...

*Protocole : nom masculin inventé pour emmerder le monde. Système que l’humain a créé pour se rassurer mais qui le rend complètement impuissant face à tout ce qui n’entre pas dans celui-ci (définition extraite du dictionnaire Lablonde).

N.B : Pour terminer notre histoire, nous avons quand même fini par trouver du gaz... Enjoy 😀

Petit passage à Zénia boulevard... un centre commercial en plein air dont nous avions entendu parler... Encore un monde pour les petits et les grands enfants...

Pause plage à Dehesa de Campoamor avec un spot plutôt sympa...

Monsieur Joyeux et sa passion pour les châteaux de sable... 😉

To be continued...

27
27
Publié le 8 septembre 2018

Petit "détour" sur notre route méditérannéenne, nous passons par Murcie car nous avons ouï-dire qu'il y avait 2/3 trucs sympa à visiter.

Par chance, nous arrivons en pleine période de fête (et... Monsieur Joyeux et Madame Bonheur adorent faire la fête 😀 !). Il faut dire qu'il y en a tous les mois des fiestas à Murcie...

En septembre, c'est : la feria de Murcia "Moros y Cristianos" y la feria del Vino y de la Gastronomía. Au delà-là de la fête, il y a aussi de quoi ravir nos "pupilles"...

Notamment : Le château de Monteagudo perché sur une colline, avec, en son point culminant, une gigantesque statut de Jésus de 14 mètres de haut, la cathédrale baroque de Santa Maria, la mairie, les arènes... Ce serait aussi la capitale du baroque en rapport avec l'architecture et les différentes sculptures.

Murcia est une ville universitaire dynamique avec un immense brassage des cultures. D'ailleurs, pour l'anecdote, parce qu'on aime les partager avec vous... ! Nous nous sommes garés sur un parking pour une visite à bicycleeeette (comme dirait Yves Montand 😉) !

À notre retour, comme vous pourrez le constater sur les photos ci-dessous, nous étions bloqués entre des colombiens et des filets de volley-ball ! À priori, ils se retrouvent tous les vendredis soir... en alternance sur 2 parkings pour jouer. Ils ont un sacré niveau d'ailleurs ! C'était vraiment sympa d'assister à ça... On ne peut pas dire que nous avons passé la nuit la plus calme du voyage mais aucun regret... Sauf un... à notre réveil le lendemain matin... autant de déchets que de monde la veille...

Quelle tristesse ! Sans être forcément écolo-extrémiste mais... nous constatons que c'est loin d'être naturel pour tout le monde de jeter ses propres déchets à la poubelle... Snif snif... 😦

To be continued...

By day... 
Feria de Murcia "Moros y Cristianos" y Feria del Vino y de la Gastronomía 
Nous ne comptions pas dormir sur place... 
28

La Manga del Mar Menor est une étroite avancée de terre dont la largeur varie entre 200 m et 1 km et demi. Celle-ci est coupée par des canaux naturels qui maintiennent le contact entre les deux mers (la Méditérannée et el Mar Menor).

Elle est restée vierge et sauvage jusque dans les années 60. Aujourd'hui, c'est "l'enclave" touristique de la région de Murcie !

C'est le seul lieu où l'on peut se baigner dans deux mers et où on peut voir le lever du jour et le coucher du soleil sur l'eau. Encore faut-il tomber un jour de beau temps ! À priori la Manga, c'est en moyenne 315 jours de soleil par an... Nous sommes tombés une nuit de rude tempête avec Louis qui tanguait comme s'il avait bu trop d'alcool ! 😛

Mais... nous avons rarement eu une vue aussi imprenable du CC comme vous pouvez le constater : et ça... ça n'a pas de prix !

Nous retiendrons notre 1er passage en CC sur un pont basculant, les vues magnifiques et les maisons toutes aussi originales, féériques, disproportionnées... les unes que les autres !

To be continued...

29

29ème étape pour le 29ème anniversaire de Madame Bonheur... (Oui, elle sait elle est super jeune encore... 😛) Quelle chance ! D'ailleurs, elle m'a dit de vous remercier pour toutes les jolies attentions qu'elle a reçu... 😇

Que dire sur Cartagena ?! Il y a tellement de choses à dire que nous allons faire plus court que d'habitude pour vous épargner...

Une architecture à couper le souffle, une ville haute en couleurs, des rues magnifiques (qui parfois contrastent avec les bidonvilles), des peintures sur les façades en guise de street art, des arbres magnifiques, des monuments entretenus et d'autres laissés à l'abandon... (sans doute par manque de moyens), des façades d'immeuble sans immeuble 😛, un port splendide... et nous vous laissons découvrir le reste en image !

Nous avons également pu assister au départ d'un gigantesque bateau de croisière, une première pour nous. Il faut dire que c'est impressionnant ! Un immeuble de 10 étages et 300m de long qui flotte... En tout cas, le pilote gère la sortie du port comme un chef !

Nous sommes canons, vous ne trouvez pas ?!  😉
Version méga accélérée !  😉