5 jours fin février à travers les routes, aurores, climat et chevaux islandais.
Du 24 au 28 février 2017
5 jours
Partager ce carnet de voyage
24
fév

Après un vol sans encombres jusqu'à atterrissage, où nous sommes balancés à cause d'une tempête sévissant sur les côtes islandaises, nous voilà sur le tarmac de l'aéroport de Keflavik.

Cette même tempête nous contraint à réviser nos plans initiaux et nous durent nous rabattre sur une visite de la ville de Reykjavik distante d'une cinquantaine de km. Le temps de récupérer les bagages ainsi que la voiture (upgradé avec une Dacia Duster), nous filons visiter Reykjavik, la capitale la plus au nord du globe et nous nous promenons le long du lac Reykjavíkurtjörn puis passons devant la sculpture suncraft, emblème de Reykjavik.

Votre circuit individuel en Islande, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
25
fév

Après avoir avalé un rapide petit déjeuné, nous sautons dans la voiture direction Kirkjubæjarklaustur à travers la route n°1. Premier arrêt un sympathique pont avec une rivière. Ne payant pas forcément de mines de prime abord, nous restons car il y a de belles couleurs.

La météo étant tellement changeante en Islande, en l'espace d'une dizaine de minutes et quelques kilomètres nous voici enveloppé d'un fort blizzard où l'on ne peut guère distinguer les voiture à plus d'une dizaine de mètres.

Les nombreux chevaux islandais nous accompagnent le long des routes traversées, et nous ne manquons pas l'occasion de prendre quelques photos.

La prochaine étape nous amène aux cascades de Seljalandsfoss et Skógafoss. Haute de 65m pour Seljalandsfoss et 62m pour Skógafoss, elles sont issues du glacier Eyjafjallajökull et font parmi des cascades les plus emblématiques d'Islande. La météo étant de nouveau très changeante, les chutes paraissent ne pas être les mêmes.

Pour terminer la journée, nous nous rendons sur la plage de Reynisfjara où nous pouvons admirer une belle falaise d'orgues basaltiques et où la tempête sévissant ces derniers jours nous fait admirer de belles vagues.

26
fév

Après avoir passé une mauvaise nuit dû au vent sifflant violemment sur les murs du cottage, nous partons en direction du lac glacier Jökulsárlón distant de 125km. Sur le chemin, nous nous arrêtons pour admirer les glaciers du Skeiðarárjökull, Skaftafellsjökull et Svínafellsjökull.... malheureusement dans le brouillard.

Nous arrivons donc au Jökulsárlón, qui est en fait une lagune glacière du vatnajökull. Les blocs de glace se détachant du front du glacier Vatnajökull dérivent sur le lac, puis rejoignent la mer. Nous y reston une bonne partie de la journée entre 11h et 16h à photographier en long en large et en travers le lac ainsi que les icebergs dérivant.

En fin d'après-midi, direction, à contre cœur, le chemin du retour, mais avec un objectif en tête : voir des aurores boréales.

Nous arrivons en début de soirée à notre hébergement où nous rencontrons deux canadiens venus en Islande à la chasse aux aurores. Ça tombe bien nous aussi.

Après avoir avaler un sandwich histoire de tenir la soirée dehors, nous sortons et passons une bonne partie de la nuit à admirer ce magnifique spectacle. Nous n'avons pas loin à aller, notre hébergement est dans une des meilleures zones pour les observer, très claire, pas ou peu de pollution lumineuse...bref un beau décor.

Ces premières aurores n'ont certes pas été très puissantes, mais ce fût déjà un spectacle grandiose.

27
fév

Après avoir récupérer de la courte nuit de la veille, direction une destination phare en Islande : le Cercle d'Or. Sur la route, le premier stop a lieu au cratère Kerið, lac de cratère volcanique de 170 mètres de largeur et 270 mètres de longueur.

Puis le site de Geysir, son parc géothermal et son geyser. Strokkur est très actif et produit une éruption d'eau chaude à une hauteur d'environ 20mètre, toutes les 5 à 10 minutes. Là, nous sommes accueilli par une colonne de bus de touristes venu admirer le spectacle. Touristes malheureusement de plus en plus nombreux sur les sites.

Pour terminer le Cercle d'Or, arrêt nécessaire à Gullfoss, la chute d'or, où on est accueilli par un froid polaire et un vent glacial. Mais le spectacle vaut le détour!

Puis retour par la route 30, bien enneigé, du coup paysages magnifiques.

On se dépêche de rentrer afin de pouvoir peut-être de nouveau admirer la danse des aurores. Mais nous n'oublions pas d'en profiter avec le coucher de soleil.

C'est donc parti pour notre deuxième nuit d'observation d'aurore. Celles-ci vont s'avérer beaucoup plus intenses et plus jolies que la veille. Nous choisissons d'aller plein nord, vers le Blue Lagoon et de s'arrêter en face d'une belle montagne. A peine sorti de voiture, nous apercevons ces lueurs dans le ciel...magnifiques.

Sur ces déjà belles couleurs, nous décidons d'aller à un autre spot, où il y a possiblement encore mois de pollution lumineuse. Nous prenons donc la route direction le site de la faille entre l'Europe et l'Amérique, mais la nuit les repère étant différents, nous nous arrêtons bien avant pensant que nous l'avions dépassée. Nous trouvons donc un parking et sortons nos appareils photo!

Sur ces magnifiques couleurs et vu l'heure, nous décidons de plier bagages et de rejoindre notre hébergement. Celà fait quand même plus de 5h d'observation d'aurores.

28
fév

C'est parti pour notre dernier jour au pays des trolls. Nous prenons donc la route pour le nord de la péninsule de Reykjanes. Le premier stop est le même que la veille, mais cette fois ci de jour, et le décors est vraiment plus que sympathique, avec un beau panorama.

Nous finissons ce périple islandais par Sandgerði et ses environs, ses phares, et ses vues sur la mer.

Bilan de ce séjour : beaucoup de routes enneigées, de km avalés, sites visités, d'aurores mais aussi beaucoup de touristes croisés...