Carnet de voyage

Experiment 2017 Canada : A nous les ours !

24 étapes
25 commentaires
12 abonnés
Dernière étape postée il y a 6 jours
Ici sera raconté mon expriment du juin à octobre 2017. A travers un des plus grands pays du monde : Le Canada. Au programme: randonnées, rencontre avec la faune, levée de pouces !
6 juin au 1 octobre 2017
118 jours
Partager ce carnet de voyage
J0
J0
Publié le 3 juin 2017

Plus que quelques jours avant le grand départ.

Derniers achats, bourrage de sac, presque tout est prêt avant de s'envoler pour le mardi 6 Juin au petit matin.


À ceux que je n'ai pas pu voir : je vous fais tous de gros bisous!

Sac et tente: tout ce qu'il faut !
J2

Ça y'est c'est le grand jour!


Arrivé à Charles de Gaulle, je décolle pour Amsterdam où m'attendra l'avion de mes rêves. Direction Vancouver pour plus de 9h de voyage, assis à côté d'une enfant de 5 ans et sans hublots. Que du bonheur !

Après m'être refait ma culture cinématographique durant ce vol, je débarque à 13h40 , heure locale.


Quelques petites démarches administratives pour la douane, et me voilà enfin au Canada !


Et quels paysages ! Une ville étouffante de chaleur, mais entourée de montagnes enneigées, on croirait rêver!


Mon collègue Louis, et son ami Arthur, suite à quelques soucis avec leur voiture, me donnent rdv de l'autre côté de la ville. La parfaite occasion pour marcher avec mon matériel tout en découvrant cette ville charmante. Je découvre un style de vie à l'Américain, avec un très fort respect de la nature. De très nombreux sportif dans les rues , mais aussi de nombreuses personnes assises aux terrasses des Starbucks, snaick etc à siroter une glace.


Louis et Arthur enfin retrouvés, nous faisons les dernières courses pour le west coast treck , repas à base de nouilles chinoises au programme ! Pour finir nous nous installons dans un champ à côté de l'autoroute, pour y poser nos tentes. La fatigue eu raison du bruit des voitures. Mais le décalage me fait quand même réveiller à 5h du matin,pensant qu'il était beaucoup plus tard.


Suite du programme : prendre le ferry pour rejoindre l'île de Vancouver, et passer la journée à Victoria, refaire le plein d'énergie, avant de partir jeudi sur le west coast treck.

Ma tente plantée proche de l'autoroute, l'avion d'Amsterdam, et mes premiers pas dans un parc de Vancouver... Et les montagnes!
J3
J3
Publié le 8 juin 2017

Pour nous rendre au west coast trail, notre premier objectif était Victoria capitale de l'île de Vancouver.

Pour cela nous avons pris le ferry, pour une traversée de plus d'une heure à travers des paysages époustouflants. Un archipel de plusieurs iles, un dédale que doit traverser notre navire pour finalement nous déposer dans la ville de Victoria !


Après une visite rapide de la ville, et quelques achats de nourriture, nous voilà fin prêts pour le début de notre treck demain.

J8
J8
Publié le 14 juin 2017

C'est fait!


L'une des plus belles randonnées du Canada !

Située sur la côte pacifique de l'île de Vancouver, le "west coast trail" vit le jour suite aux nombreux naufrages. Cela afin d'évacuer rapidement les éventuels survivants.


C'est aujourd'hui aussi 75 km de boues, de plages et de montagnes qu'empruntent les randonneurs.


Nous avons réalisé le treck en débutant par le sud "port Renfrew" pour finir au nord 5 jours plus tard à "Bamfield".


Un début très difficile avec beaucoup de pluie, de montagne et de boue, pour une avancée quotidienne de 5km par jour. Mais plus nous approchons du Nord, et plus les sentiers sont devenus secs et plats. Des sections de plages nous font voir baleines, aigles et phoques. Campings quotidien sur le sable, rencontre avec les randonneurs.


Des paysages qui varient passant de la boue à la plage tout en utilisant des échelles réparties sur tout le sentier. Tout cela à travers une forêt à primaire humide a et dense. Une randonnée vraiment incroyable de nombreuses images en tête.

Quelques photos pour résumer 5 jours....


J11
J11
Publié le 19 juin 2017

Après avoir fait du stop en passant par port Alberni, et Nanaimo, me voilà enfin de retour à Vancouver pour y passer quelques jours avant notre départ en voiture vers Kamloops.


Au programme : visite de musée anthropologique et des magnifiques totems indiens, l'un des uniques lieu transmettant la culture des "natives".

Statues indiennes dans le musée.

Suite à cela, visite d'une maison de star en construction avec golf, tennis, terrain de foot, et de hockey intégré en sous sol..... Cela donne de quoi rêver !

Un terrain de hockey sur glace comme sous-sol ...
J13
J13
Publié le 19 juin 2017

Petite randonnée à Golden Ears, parc national proche de Vancouver.


Récompense finale : de magnifiques chutes d'eau d'une puissance impressionnante!


De petits rongeurs nous ont aussi visité!

Cascades et rongeurs au programme.


J14

Après ces moments passés à Vancouver , nous avons finalement pris la voiture afin de visiter l'arrière pays, ou du moins, la partie ouest du continent...


Pour cela nous sommes allés en direction de Cache Creek.


Sur la route, nous avons eu l'occasion de nous arrêter pour observer d'autres chutes, dans un parc provincial.

Beaucoup de touristes, car faciles d'accès, mais cela en valait la peine!

Birdal's falls. Et ses touristes asiatiques.

Après cette pause, nous avons décidé de suivre la route de la ruée vers l'or. Cette route suit les différentes villes et villages construits durant cette folle période où chacun était prêt à tout pour obtenir le bon filon !


Nous avons donc débuté avec des paysages montagneux proches de ceux de Vancouver , jusqu'à atteindre la petite bourgade Hope.


Ici quelques habitants, et juste de quoi acheter à boire ou à manger. Un de ces lieux, qui servait de comptoir pour les mineurs et chercheurs d'or!

Hope , petit village coincé dans les montagnes.

En reprenant notre route, nous nous sommes arrêtés sur le bord de la route pour atteindre à pied le pont Alexandra. Vieux de plus d'un siècle, cet ouvrage représentait un défis . Le courant de la rivière, et l'isolation de cette région rendaient très difficile l'acheminement de matériaux pour le chantier.


Mais une fois terminé, il fut l'unique point d'accès avec l'autre rive pour les mineurs durant plusieurs années, aujourd'hui encore très bien conservé, il n'est uniquement utilisé que par des curieux voulant s'approcher de plus près.

Le pont Alexandra et ses alentours.

Et c'est réparti pour notre objectif : Cache Creek.


Nous traversons encore quelques petits villages, qui l'hiver venu, doivent se retrouver bien isolés par la neige...


Et c'est alors, que la magie opère. La route quitte la rivière, et nous avons devant nous un magnifique paysage. À gauche de la rivière, des montagnes verdoyantes, des paysages que nous avons l'habitude de voir depuis 2 semaines. Et sur la rive droire, un désert aride et montagneux. Je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre une photo, mais le contraste de ces deux paysages est époustouflant.


Nous avons devant nous des montagnes asséchées par le manque de pluie. Les nuages restent en effet coincés par le premier front de montagne, expliquant les fortes précipitation dans les alentours de Vancouver et cette végétation luxuriante.


Mais ici, plus nous nous enfonçons , et plus nous découvrons un paysage sec. Où justes quelques sapins poussent sur les sommets, là où la pluie tombe parfois.

Un paysage, où de nombreux passionnés de cheval, viennent établir leur propre ranch. Ajouté cela aux quelques rares exploitation bovines, et l'on se croit directement plongé dans un western.

Nous continuons ebahits sur cette route jusque Cache Creek. Là nous dormons sous tente dans un camping, avant de partir le lendemain direction Kamloops.

Exemples des paysages arides que nous traversons.
J15àJ18
J15àJ18

Suite à notre nuit à Cache Creek, nous voilà répartis en direction de Kamloops cette fois.

Toujours les mêmes paysages de westerns que nous traversons. Quelques arrêts dans de petits parcs provinciaux sur la route. Le temps de prendre des vidéos et des photos.


Et en une heure de route nous voilà arrivés à Kamloops. Ville importante dans la région avec ses 80 k habitants. Et la Thomson River la traversant. Nombreux sont les trains de marchandises ( de plus d'un kilomètre de long) qui la traverse.

Nous voilà à réaliser encore une promenade de plusieurs heures dans une réserve naturelle et c'est le temps de se dire adieu.

Je prend un hôtel pour plusieurs jours, et Louis et Arthure partent en direction de Banff, pour continuer leur expériment.

Me voilà donc seul pour 4 jours dans cette ville. Lavage de linge, rangement de sac au programme, il était bien temps! Mais aussi balade dans les réserves naturelles alentours et le temps de s'ennuyer aussi un peu lorsque l'on a fait le tour de la ville!!

Je planifie la suite de mon programme, et j'avance mon arrivé à Osoyoos pour mon workaway.

Suite du programme : départ le 23 juin en bus pour Osoyoos, où j'y travaillerais jusque fin Juillet.

Une nouvelle aventure solo commence !

J19
J19

Après ce temps passé à Kamloops me voilà dans le bus direction Osoyoos. Encore de magnifiques paysages, mais ça on commence à en être habitués!

Une fois arrivé, je suis accueilli par deux Québécois qui m'emmènent dans mon futur lieu de travail. Un petit vigneron bio, ils sont nombreux dans cette région, qui n'emploient personne, mais fonctionnent avec le principe du woofing.

Une maison annexe a donc été construite pour accueillir les "helpers" afin d'y êtres logés et nourris.

Je fais ainsi connaissance des résidents actuels, nous sommes 7 au total, des québécois, des Allemands, des "scottish" et canadiens.

Cette mixité rend le lieu très convivial où reigne une ambiance de petite famille.

Un très bon confort, mais pour un travail pas toujours facile. Entre les moustiques qui sont légions ( + de 20 piqures en une heure ) et le soleil qui tape fort ( 34 degrés tous les jours), on est bien content de profiter de ce petit chez soit.

Récompense ultime : Mike, le propriétaire, nous donne souvent quelques bouteilles après une session de dégustation. De quoi améliorer mon goût du vin.

Je reste donc ici pour un mois, j'expliquerai au mieux les différentes tâches que je réalise, ainsi que les différentes activités que nous ferons!

Quelques petites photos pour illustrer :

Paysages entre Kamloops et Osoyoos.


Liber farm, mon nouveau chez moi!
J20àJ34
J20àJ34

Me voilà déjà donc depuis deux semaines Osoyoos !


Dans un cadre idyllique, entouré de montagnes, dont certaines gardent quelques neiges, malgré les 35-40°C en bas.


Tous les matins, réveil tôt pour être à 6 heure dans le vignoble. Au programme, la première semaine:

-mise en terre de nouveaux pieds de vignes.

- reprendre les branches de toutes les vignes, couper les plus basses, et monter vers le haut celles qui partent sur les côtés.


Puis la deuxième semaine :

- tailler les vignes.

- s'occuper des vergers, en enlevant les pommes inadaptée (malformations, trop grand nombre sur une branche etc..).


C'est un travail long , sous le soleil, avec nos amis les moustiques.


Les après midi sont plus " chilloss" , comme disent nos Québécois ! La chaleur du désert qui nous entoure nous cloue dans les canapé, jusqu'à 18h , l'heure de la baignade dans la rivière en bas des vignes.

Les weekends, promenades sur les montagnes alentours, nous permettent d'admirer la frontière américaine qui n'est qu'à 6km d'ici!





Bébé raisin
Vignes travaillées
Le vin fait dans le vignoble
Nos copines les marmottes
USA BORDER
J46
J46

Après encore deux semaines à osoyoos, à continuer de m'occuper des vignes et pommiers. Me voilà répartis sur les routes!


Session de stop jusque Kamloops, pour retrouver cette ville mais ici sous les nuages de fumée des feux aux alentours.


Je retrouve donc 6 autres Icams toulousains, pour louer une voiture pour 10 jours dans les Rocheuses.

Dure le stop quand il n'y a pas de voitures...



Notre voiture pour trouver de l'ours !!
J47
J47
Publié le 22 juillet 2017

Avec notre nouvelles voitures nous sommes partis tous les 7 : mois, Théo, Fabien, Corentin, Paul, Pierre et Clement notre chauffeur.

Après avoir fait le plein de nourriture, nous sommes partis en direction Cure Water.


À mi route entre Kamloops et les Rocheuses, le parc national était malheureusement fermé pour cause d'incendie.

Ne se laissant pas découragés, nous décidons de gravir une petite colline pour profiter des paysages qui nous entourent avant de trouver un camping pour la nuit.



J48
J48
Publié le 31 juillet 2017

Après une première journée de voiture nous voilà maintenant à la frontière des rocheuses, au pied du Mont Ronson. Le plus haut sommet de cette chaîne de montagne , culminant à presque 4 km de hauteur.


Malheureusement pour nous , le temps était alors trop nuageux pour distinguer le sommet de cette imposante montagne...

Mount Robson, sous les nuages.

Après cet arrêt, nous reprenons la route direction Jasper!


Arrivés en fin de journée, nous découvrons enfin cette magnifique petite ville coincée dans les montagnes, avec pour visite : le lac pyramide, tirant son nom de la montagne dominant le lac. Ainsi que le lac Patricia.

Lac pyramide proche de Jasper.

Pour finir, nous avons dormis pour les deux nuits suivantes dans un camping coincé entre des magnifiques paysages montagneux... Camping aménagé de manière expresse par le gouvernement, car tous les autres étaient pleins. Ressemblant donc plus à un terrain vague, qu'à un véritable lieu de villégiature.

Notre camping , coincé entre deux canyons.

Nous avons eu aussi la chance de croiser quelques wapitis durant notre sortie de la ville de Jasper, à la frontière avec les dernières habitations.

J49
J49
Publié le 31 juillet 2017

Pour ce jour, nous avons décidé de faire le tour des lacs dans la région de Jasper.


Pour cela nous avons décidé de partir en direction du lac medicine. Sur la route des paysages de forêts brulées. Traces d'incendies , datant de quelques années


Malheureusement pour nous, la randonnée que nous avions prévus de faire pour obtenir un point de vue surélevé, fut avortée pour cause de pluie...


Lac Medicine.

Suite à ce revers nous décidons de partir en direction des canyons environnant afin d'y faire une randonnée.


Nous avons aussi vus d'autres lacs "mineurs" , mais qui valaient eux aussi la peine...

J50
J50
Publié le 31 juillet 2017

Après ce tour des coins de Jasper, nous prenons la icefield parkway, route reliant Jasper et Banff.


Sur la route nous avons pu voir de nombreux paysages magnifiques : lacs et cascades s'enchaînent, dans des montagnes façonnées par des glaciers vieux de plusieurs milliers d'années, aujourd'hui disparus.

Néanmoins, l'un des plus imposants de ces glaciers, le Columbia icefield, est aujourd'hui toujours accessible. À plus de 2 000 mètres de hauteur, ce dernier a perdu près de 60% de son volume en 80 ans.


Une merveille de la nature, visitable , mais aussi exploitée par des compagnies touristiques utilisant d'énormes bus polluants pour déposer les touristes ne voulant pas marcher, directement sur le glacier..... De quoi se questionner sur une telle activité ...

Columbia Icefield

Suite à cela, nous prenons la direction du camping du lac waterfowl. Pour y dormir les deux prochaines nuits.... Mais on ne se doutait pas que dormir si prêts d'un lac et des glaciers à cette altitude nous donnerait si froid la nuit....

Section de la Icefield parkway, et le lac waterfowl.
J51
J51
Publié le 31 juillet 2017

C'est dans dans une nuit à 3°C que nous avons tenté de dormir avec nos léger duvets dans ce camping aux paysages aussi magnifiques que froids.


Mais pas refroidis pour un sous. Nous re fesons le plein de force avec un café, prennons des informations sur les randonnées à faire, et partons en direction du lac Circus.


Petite randonnée de 15 km allé retour, la récompense finale est des plus magnifiques avec un lac alimenté directement par son glacier. L'eau bleu turquoise, est ici en opposition avec le blanc du glacier et le vert de la forêt... Rien de mieux que des photos pour décrire ce lac...

Lac Circus.

Suite à cela , nous décidons de partir en direction des lacs upper waterfowl, où viennent les originaux au crépuscule pour y boir l'eau fraîche.


Choux blanc pour les élans, mais nous avons quand même les paysages promis .

J52àJ53
J52àJ53

Après encore une nuit bien fraîche, nous quittons ce camping aux nuits glacées, pour s'attaquer à un gros morceau.


L'observation Peak, est une des montagnes les plus hautes sur cette section de la route. Avec une vue de 50km autour de soi une fois arrivé au sommet.


Conseillé par les "hikeurs" de Park Canada, cette randonnée s'annonçait plutôt tranquille.


Au programme , une prise d'altitude de 1 200 mètres pour culminer à une hauteur finale de 3 200 mètres.


Dans nos cordes nous lançons... C'était sans compter un point important... Le dénivelé moyen était en réalité de 50%. Avec, selon nous, des pentes dépassant les 45° ( soit au dessus de 100%).


La randonnée se transformant en une montée lente et périlleuse sur des éboulis jusqu'au sommet. La moitié du groupe décida donc d'abandonner pour retourner à la voiture.


Nous continuons donc à 4 notre ascension jusqu'au sommet. Après 3 heures, nous atteignons enfin notre récompense. Une vue splendide et dégagée s'offre à nous sur les paysages environnants. Des neiges éternelles nous servent d'abris contre le vent pour une sieste bien méritée!

Ascension jusqu'au sommet !


Les paysages depuis notre perchoir.

Après une descente plus rapide, mais tout aussi périlleuse, nous reprenons la route , et sortons des Rocheuses, direction Golden, afin de refaire le plein en nourriture, et pour se reposer de cette randonnée qui restera à jamais dans nos mémoires.

J54
J54
Publié le 31 juillet 2017

Après cette pause à Golden, nous reprenons la route direction le parc Yoho .


Nous y visitons de très nombreux lacs et cascades, et à la frontière avec le parc de Banff, nous découvrons très connu lac Louise et ses touristes en pleine journée.


Nous campons dans la ville de Field. Avec pour projet de se lever tôt pour assister à un lever de soleil sur le lac Louise et Morraine.





Lac Louise
J55
J55
Publié le 31 juillet 2017

Après une courte nuit, nous nous réveillons pour atteindre lac Louise avant que le soleil ne se lève, tout comme les touristes.


Nous observons alors un lac beaucoup plus sauvage, et naturel. Avec de couleurs magnifiques.


Lac Louise au petit matin.

Suite à cela, nous reprenons la voiture pour se diriger vers le lac Moraine. Nous arrivons à temps pour admirer un spectacle magnifique de changement de lumière sur les montagnes se reflétant dans le lac.



Lac Moraine

Suite à cela nous décidons de marcher pour atteindre un lac proche, le lac de la consolidation.

Pour finir nous nous mettons en route pour atteindre Banff dans la soirée et y dormir .

J56
J56
Publié le 31 juillet 2017

Nous y sommes , notre dernière étape.


Après y avoir passé la nuit, nous sommes dans l'une des plus belle ville d'Alberta.


Malheureusement , par manque de place, je n'ai aucune photos , à part un bouc des montagnes croisé en déjeunant et un canyon.

Cette ville conclue donc mon road trip dans les Rocheuses, et je me sépare de l'équipe Toulousaines, pour partir de mon côté vers Calgary en stop, première étape de mon aventure vers Montréal !

J56àJ58
J56àJ58
Publié le 2 août 2017

Après une courte session de stop, me voilà maintenant à Calgarypour 3 nuits, afin d'y refaire le plein d'énergie et visiter cette ancienne ville olympique !


Petites visites dans le centre ville, accompagnées de cours pour la suite de mon voyage, me voilà maintenant prêt pour entamer pour aventure en stop jusque Montréal !


J58àJ65
J58àJ65
Publié le 12 août 2017

Parti de Calgary, mon objectif final était d'arriver au Québec en moins de 10 jours.


Pour cela j'ai donc eu besoin de la générosité des Canadiens, et de leur confiance toute relative avec les auto-stoppeurs.


Voilà donc un résumé de mon parcours :


Premier jour : Medicine Hate

Deuxième jour : Regina

Troisième jour: Winnipeg

Quatrième jour : Thunder Bay

Cinquième jour : White River

Sixième jour : une québécoise , avec son chien mabelle, m'embarque direction Ottawa. Traversée de la moitié de l'Ontario, puis dodo chez ses parents à Gatineau (partie Québécoise de Ottawa)


Me voici donc arrivé en 7 jours.


Avec pour un total de 3 500 km parcourus avec la force de mon petit pouce.


Une très grande variété de paysages explorés : les prairies du de l'Alberta au Manitoba, avec des champs de céréales d'un jaune Macdonald.


Puis l'Ontario, et ses lacs, ses forêts ses animaux. Des paysages aussi innatendus que saisissants.


Plusieurs heures d'attentes, mais aussi de très nombreuses rencontres. Les Canadiens sont des personnes très généreuses, et même si certains sont méfiants envers les auto stoppeurs. On arrive toujours à trouver une voiture qui nous avance un peu plus loin.


Une fois arrivé à Ottawa, je retrouve Gratien Richard, qui m'amène chez lui à Mont- Tremblant, pour découvrir son chez lui, mais aussi obtenir une voiture pour la suite de mon expériment!

J65àJ68
J65àJ68

Après cette aventure à travers le Canada , rien de tel qu'un peu de repos chez un ami, avec toute sa petite famille.


Je suis donc resté 3 jours chez Gratien, où j'ai pu découvrir son activité dans le champignon, j'ai même pu l'aider dans la mise en fût de son produit.


Petites randonnée dans la station de ski, spectacle de son et lumière sur le thème de Tonga , un géant protecteur de la Terre.


Après tout ça, je me vois enfin en possession d'une magnifique petite auto Saturne Ion 2006.


Je vais avec voyager dans tout le Québec, avoir pour premier objectif la Gaspésie !

J69

Avec ma nouvelle voiture me voilà lancé sur les routes direction la Gaspésie. Premier arrêt à la Rivière du Loup le premier jour. Tout se passe très bien avec la voiture, qui s'avère être une excellente routière pour réaliser de grandes distances sur l'autoroute.


Au programme : Rimouski, mont Albert, Gaspé, Percé etc....

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.

Comme Goulven, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.